Archive

Archives pour la catégorie ‘Auteurs en V, W, X, Y, Z’

Rond de Sorcière #94

29/05/2018 8 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Ah, Avril ! Mois-magique-de-la-météo qui m’a donné l’occasion une fois, de courir au parc pour profiter de lire au soleil (et les pieds nus).
.

📫 Et hop, c’est une transition parfaite pour signaler qu’une seconde boite à lire a été installée près de chez moi. Les vingt-quatre quartiers de Toulouse vont être équipés au fur et à mesure. J’ai de la chance qu’une seconde ait été positionnée à exactement 350 mètres de la première dans le mien.
.

📚 Côté lectures, je m’attaque aux reliques de ma Pile à Lire ; ces livres qui ont été acquis voilà des années. Je me suis attaquée – pour la dévorer en une seule bouchée – à la série « Les Lames du Cardinal » de Pierre Pevel. C’était d’ailleurs la sélection de Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.

.

📆 Deux grands événements ont eu lieu à la fin du mois :
Le festival Alchimie qui s’avère une date incontournable : 17 000 visijoueurs se réunissent le temps d’un week-end pour jouer – à toutes sortes de jeux de société et autres – dans la joie et la bonne humeur (et gratuitement !).
Première visite pour moi : je suis allée à Echos & Merveilles. De leur côté, c’était la première fois qu’ils organisaient un village des artisans. J’ai passé de fabuleuses heures à flâner. Billet à venir 🙂
.

🖥 Petite digression sur mon blog de lecture : j’ai visionné quelques films. Alors que j’ai abandonné Osiris, la 9e planète, j’ai passé un très bon moment avec Jumanji 2, Fanboys, Thor Ragnarok et Moonwalkers. Je suis aussi sérivore, mais lister les saisons terminées et les séries en cours serait chronophage (et les billets « ronds de sorcière » sont déjà bien longs) (Quand j’en parle, c’est sur FB).

.

Ils sont arrivés dans ma Pile à Lire :
¤ COSTE Nadia : Papa de papier
¤ DANIEL Marie-Catherine : Entre troll et ogre
¤ SINISALO Johanna : Le Reich de la lune

… et en sont déjà sortis ! (et tous chroniqués)

Résultat : +3 entrées ; -10 sorties

.
.

Trois romans acquis en avril 2018, pris en photo dans un parapluie retourné, par le blog Livrement

.

.

Romans SFFF

.

Couverture du roman "Papa de papier" écrit par Nadia CostePapa de papier – Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Comment ne pas accrocher à Ayrton, collégien de son statut ? Le protagoniste se trouve dans une situation familiale inconfortable et fait appel au fantastique pour essayer d’apaiser son monde. Nadia Coste traite avec perspicacité et finesse un thème délicat. Une histoire de 122 pages à lire à partir de 10 ans.

.
.

Couverture entre troll et ogre de Marie-Catherine Daniel aux éditions Actu SFEntre troll et ogre – Marie-Catherine Daniel
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
C’est avec grande joie que je me suis jetée dans ce récit d’une grande fraîcheur. C’est doux et drôle aussi, le tout servi par un protagoniste qui intrigue : un vieux troll. J’ai aimé les interrogations sur la société, le poids de la différence et les choix assumés. L’histoire est profondément humaine dans les émotions qu’elle délivre.

.
.

Couverture du roman Six de Philip Le RoyS.I.X. – Philip Le Roy
Plaisir de lecture Livre sympa
S.I.X. est la formation d’un groupe d’adolescents aux profils atypiques. Rejetés par la société, ils trouvent leur utilité pour défendre des causes officiellement « écologiques ». Affaires et autres complots deviennent leur cible. Lecture conseillée à partir de 14 ans, le récit est bien rythmé et les aventures sans aucun doute délicieuses à déguster pour le jeune public. J’ai été moins convaincue par les capacités de ces adolescents et le degré de réalisme de ce qu’il leur arrive. Je tique aussi un peu sur les stéréotypes des personnages.

.
.

Couverture "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 1Couverture de la trilogie "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 2 titré l'alchimiste des ombresCouverture de la trilogie "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 3 nommé le dragon des arcanesLes lames du cardinal (trilogie) – Pierre Pevel
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Cette trilogie que l’on peut classer en fantasy historique a des allures de roman de cape et d’épée. Complots, trahisons, périls, duels, rebondissements, traquenards, amours impossibles et héros sauvés in extremis sont autant de bons éléments qui parsèment le récit. Dans son univers, Pierre Pevel a intégré des dragons qui vivent parmi les humains. J’ai trouvé pourtant qu’on n’en savait peu sur eux alors que c’est en ces créatures que résidait mon intérêt le plus vif.

.
.

Couverture du roman "Le miroir d'ambre" de Philip Pullman, tome 3 de A la croisée des mondesLe miroir d’ambre (À la croisée des mondes, tome 3) – Philip Pullman
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Je me suis plongée avec exaltation dans l’ultime tome de cette trilogie. Si l’intrigue me restait en tête dans ses grandes lignes, beaucoup de détails étaient passés à la trappe. Toujours accessible sur plusieurs niveaux de compréhension selon l’âge du lecteur, cette série permet une immersion certaine dans un univers aussi riche que profond. Je la conseille toujours à mon entourage et cette relecture me conforte dans l’idée qu’elle peut plaire au plus grand nombre. Il serait peut-être temps de se plonger dans la trilogie de la Poussière maintenant ? (publication du tome 1 « La belle sauvage » le 16 novembre 2017)

.

.

Titres graphiques SFFF

.
Couverture du tome 6 de la série Saga par Vaughan et StaplesCouverture du tome 7 de la série Saga par Brian Vaughan et Fiona StaplesSaga : volumes 5, 6 et 7 – Brian K. Vaughan & Fiona Staples
Plaisir de lecture Livres avec entrée au Panthéon
Volumes 1, 2, 3 et 4
J’ai travaillé ma patience en attendant la parution de plusieurs tomes sans les lire… pour les dévorer d’affilée. Cette série de space fantasy est un régal. L’imagination est fertile : ça fourmille d’idées, de nouvelles races étranges, de planètes surprenantes, d’indices éparpillés. L’auteur nourrit le background avec l’arrivée du groupe terroriste « Dernière Révolution », une nouvelle vague de contestataires. Le scénario est aussi truculent que celui des précédents tomes : on suit le périple de Marko et Alana. Hazel est en âge de parler et n’est pplus cantonnée à la voix off ; ce qui permet de donner dans le registre du langage fleuri malgré son âge. Les héros sont complexes et touchants. Le récit est riche en rebondissements et est servi par une narration moderne. Les graphismes sont convaincants, inventifs, expressifs et colorés mais sans excès.

.

Photographie des livres lus durant le mois d'avril 2018 par le blog Livrement

.

.

Profiter de ma filleule : babysitting ou godmothersitting ? | Profiter de la première fleur éclose de ma marguerite du cap | Tenter de prendre en photo Moriarty, jeune chat énergique, avec un livre | Fêter les 30 ans de Max | M’offrir un tshirt trop cool (avis objectif) | Accepter de la part d’une amie, un bouquet de jacinthes des bois | Découvrir un nouveau graffiti et aussi une nouvelle boîte à lire | Participer au troc boutures et plantes, comme un rituel | Et adopter raisonnablement quelques brins | Retrouver Marie Juliet et son amoureux pour devenir enquêteurs dignes de Sherlock Holmes | M’occuper des desserts pour le déjeuner de famille | Et m’amuser avec mon neveu-presque-tout-neuf | Voir fleurir ma spathiphyllum/fleur de lune après des périodes sans floraison | Flâner à Echos & Merveilles | Et rencontrer enfin Corwin Ravencroft, archiviste | Prendre mes quartiers au festival du jeu avec des copains | Et des copains | Rencontrer en même temps deux chouettes personnes : Samantha et Balthazar | Lancer tardivement des semis | Cuisiner un peu | Rester au maximum dehors dès que le soleil pointe son nez.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Rond de Sorcière #92

21/03/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Février fut un mois bien rempli !
.

Il était temps de réaliser un récapitulatif de parcours pour mon défi « Fin de Série » : j’ai terminé l’un des trois objectifs que je m’étais fixés pour cette année. J’ai ainsi terminé ma plus vieille série en cours : Le Chant de la Terre de Michael Coney. Je l’ai d’ailleurs entièrement chroniquée : 1, 2, 3, 4 et 5. En tout, j’ai lu 25 tomes durant les quatre derniers mois.
.

Ma binômette Valériane m’avait lancée à la poursuite d’un monstre avec « La contre-nature des choses » de Tony Burgess. Un livre aussi vite entré en pile à lire que sorti, et c’est tant mieux car il ne m’a pas du tout plu.

.

Je me suis offert le pin’s du logo du Comic Whales : un club de lecture dédié au format BD et initié par Sita et Schausette. Je vous le montrais en photo par ici. Côté films, très peu de visionnages : le film « Your name » que j’ai trouvé très émouvant et le documentaire « My beautiful broken brain » bien réalisé (comment ne se pas projeter à la place de Lottie ?). Il faut dire que mon temps libre se focalise davantage sur les séries télévisées.

.

Mise à jour de la Pile à Lire :
¤ ARLENE Alexandre : Bloody Harry – Abrada Kadavra !, volume 2
¤ ATWOOD Margaret : La servante écarlate
¤ MALZIEU Mathias : Journal d’un vampire en pyjama
¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Embrouilles au menu !, tome 2
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Les Royaumes du Nord, tome 1
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Le miroir d’ambre, tome 3
¤ SURHENZO Roman & Yann : La jeunesse de Thorgal – Berserkers, volume 4
¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 6
¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 7

→ Il s’y trouve : des cadeaux (merci !), de la relecture et des acquisitions de tomes de séries.

Résultat : +10 entrées ; -11 sorties

.

Lectures de février 2018 blog Livrement

.

.

Romans SFFF

.
Couverture du livre "La contre-nature des choses" de Tony BurgessLa contre-nature des choses – Tony Burgess
Plaisir de lecture Livre à oublier
Chronique complète
Des zombies, le livre s’y intéresse peu. Le récit s’ancre davantage sur l’aspect extrêmement gore des expériences menées par Dixon. Même l’exercice stylistique de l’auteur n’aura pas su me convaincre ; surtout pour terminer son livre sans même proposer une fin. L’intrigue se concentre sur la débauche aussi visuelle que viscérale ; et aura eu raison de mon intérêt de lectrice.

.
.

Couverture du livre "Embrouilles au menu !" de Jean-Luc Marcastel. Il s'agit du tome 2 de la série "L'auberge entre les mondes"Embrouilles au menu ! (L’auberge entre les mondes, tome 2) – Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1
Le deuxième tome de cette série est toujours basé sur un rythme entraînant dont les rebondissements donnent du relief à l’intrigue fantastique. L’humour se trouve entre les pages – et beaucoup en cuisine – et l’auteur prend le soin de nous livrer des informations supplémentaires sur son univers et les personnages. Le récit court est accessible à partir de 9 ans.

.
.

Couverture du livre "L'âme des horloges" de David MitchellL’âme des horloges – David Mitchell
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
David Mitchell nous propose une histoire avec différents narrateurs, avec pour fil conducteur, la personne d’Holly Sykes. La diversité des personnages est un point fort pour ce récit aussi brillant que passionnant. La construction du roman peut paraitre labyrinthique mais sa structure est intelligente. L’auteur nous balade un peu dans l’espace et dans le temps : la compréhension de l’aspect fantastique s’affine au fil des pages. Il vaut mieux lire ce roman de manière concentrée, le lecteur est alors récompensé par une justesse et une profondeur soignées. J’ai aimé retrouver la plume stylistique que l’auteur m’avait proposée dans Cloud Atlas.

.
.

Couverture du livre "Les royaumes du nord" de Philip PullmanLes royaumes du Nord (À la croisée des mondes, tome 1) – Philip Pullman
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 2, tome 3
J’entame ma troisième relecture de la trilogie ; et ce dans le but bien précis de m’imprégner de l’univers avant d’attaquer la récente trilogie de la Poussière. Quel bonheur de retrouver Lyra, protagoniste vive, intelligente et intéressante ! Et puis, il y a toujours cet univers qui ressemble tant au nôtre mais dont les différences sont intrigantes : l’existence des daemons, celle de la Poussière et puis l’Aléthiomètre. Et puis, tous ces rebondissements et cette intrigue riche dans laquelle figurent des personnages à la personnalité et l’histoire profondes.
J’ai aimé relire ces petits détails que j’avais oubliés mais d’autres m’ont fait tiquer ; notamment sur le rappel régulier que la « vraie » fourrure tient bien plus chaud et qu’heureusement, Lyra peut en bénéficier. Extrait : « Ils firent l’acquisition d’un parka en peau de renne, car les poils de renne sont creux et donc parfaitement isolants ; la capuche était doublée de fourrure de glouton qui chasse la glace qui se forme quand on respire. Ils achetèrent également des sous-vêtements et des sous-bottes en peau de jeune renne, et des gants de soie pour mettre à l’intérieur des grosses moufles en fourrure. Les bottes et les moufles étaient faites avec la peau des pattes antérieures de renne, extrêmement résistante, et les semelles des bottes étaient en peau de phoque barbu, aussi solide que la peau de morse, mais plus légère. Pour finir, ils achetèrent une cape imperméable qui l’enveloppait de la tête aux pieds, à demi transparente, faite avec des boyaux de phoque. »

.

.

Livres graphiques SFFF

.
Couverture de la bande dessinée "Le retour de Lavinia" d'Alwett et Moretti, tome 7 de la série "Princesse Sara"Couverture de la bande dessinée "Meilleurs voeux de mariage" d'Alwett et Moretti, tome 8 de la série Princesse SaraBas les masques, Le retour de Lavinia, Meilleurs vœux de mariage (Princesse Sara, volumes 6, 7 et 8) – Alwett, Moretti et Duclos
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Volumes : 1, 2, 3, 4, 5
Habitant maintenant en Inde, Sara Crewe doit jongler entre ses deux vies. L’usine d’automates dans laquelle elle travaille connaît des difficultés. C’est sans compter le débarquement de Lavinia, son ennemie d’enfance. Elle a toujours ce côté peste mais elle a évolué. L’univers est plus adulte, à l’image des personnages qui gagnent eux aussi en maturité. L’histoire est graphiquement réussie : les couleurs sont sublimes, la touche steampunk bien intégrée avec un luxe de détails à chaque planche. Lavinia relance la dynamique de la série : le rythme est soutenu et la tension intense. On y découvre aussi une romance entre deux personnages et l’éveil de Mariette. Toute amorce trouve réponse avec la fin de ce deuxième cycle.

.
.

Couverture d'Abrada Kadavra, le tome 2 de Bloody Harry réalisé par Alexandre ArlèneAbrada Kadavra ! (Bloody Harry, volume 2) – Alexandre Arlène
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Volume 1
J’étais impatiente de retrouver la parodie succulente sur le monde d’Harry Potter par Alexandre Arlène. On retrouve un sketch par page. Alors qu’à la lecture, tout semble couler de source, on se rend vite compte que les gags et leur chute sont vraiment bien trouvés. Cela fonctionne d’autant mieux que les codes de l’univers sont respectés… pour être mieux détournés. Les pages reposent toutes sur une dose caustique. Ce livre possède un humour décalé savoureux.

.
.

Couverture de la bande dessinée Berserkers, tome 4 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et YannCouverture de la bande dessinée Slive, tome 5 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et YannBerserkers et Slive (La jeunesse de Thorgal, volumes 4 et 5) – Roman Surzhenko & Yann
Plaisir de lecture Livres sympa
Volume 1, volume 2, volume 3
Je suis attachée à la série Thorgal de par l’histoire de base et le fait que je partageais sa lecture avec ma mère. « La jeunesse de Thorgal » n’est pas celle que je préfère parmi les séries dérivées. Son grand avantage, c’est que les libertés scénaristiques prises n’ont pas de poids sur l’intrigue de la série-mère (contrairement aux autres).
Le récit de Berserkers est riche en rebondissements mais le tout sonne particulièrement creux : l’amour entre Aaricia et Thorgal subit un traitement niais et le déroulé manichéen est prévisible. Slive apporte un éclairage différent sur la première aventure avec le cycle de la reine des mers gelées, de par son emprisonnement par Gandalf-le-Fou. J’ai l’impression que la série sert de faire-valoir pour le protagoniste « Hé, regardez, Thorgal est un bien plus grand héros que vous ne le pensiez ! »
Prolonger les aventures de Thorgal n’est pas chose aisée et les essais avec ces séries dérivées laissent parfois le lecteur dubitatif (surtout lorsqu’on se rappelle certains volumes intenses de la série principale).

.

.

Livre éclectique

.
Couverture du roman "Un vampire en pyjama" de Mathias MalzieuJournal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Fin 2013, les examens médicaux révèlent à Mathias Malzieu qu’il souffre d’aplasie médullaire idiopathique. Dans ce livre, il revient sur le traitement de la maladie sans pathos et de manière sobre. Il raconte ses péripéties médicales avec poésie mais aussi avec punch et rage. Les phrases d’autodérision se lient avec des passages qui touchent la corde sensible. L’ouvrage peut être paraitre dur mais il est relaté avec beaucoup d’humour. Le récit capte le lecteur et le tient en haleine : le livre se dévore. J’ai été littéralement prise au cœur. Cette autobiographie renforce cette envie de prendre soin des petits bonheurs du quotidien. J’ai découvert cette histoire sous format audio, lu par Mathias Malzieu lui-même (et cela ajoute une sacrée dimension).

.
.

 

Acquisitions des livres en février 2018 blog Livrement

.

.

Être badgetisée avec classe | Préparer les cousettes pour rencontrer mon filleul | Être prête pour février | Planning chargé pour les chats | Confectionner une tarte hivernale et voir arriver quelques flocons | Apprécier les lasagnes de saison | Offrir des fleurs pour l’anniversaire d’un ami | Déguster un yakisoba puis une part de la tarte Eugénie en délicieuse compagnie | Fêter les 1 an de ma filleule | Cuisiner des tapas végétaliennes pour le dîner de la dreamteam | Fêter les 90 ans d’une grand-mère | Bottes et vélo en draisienne | Aimer encore un peu les légumes d’hiver | Et déguster une mousse au chocolat végé | S’amuser à enquêter auprès de Sherlock Holmes en compagnie de Marie Juliet | S’amuser à coudre une balle de préhension pour l’offrir à Mr G. de Jenn | Être surprise par la neige le 28 | Et accueillir le soleil quelques heures après.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

ZELAZNY Roger – Le Songe d’une nuit d’octobre

16/01/2018 18 commentaires

.

Couverture du livre "Le songe d'une nuit d'octobre" de Roger Zelazny, réédition chez ActuSFTitre : Le Songe d’une nuit d’octobre
Auteur : Roger Zelazny
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Feuilleter les premières pages

.

Chaque 31 octobre, les frontières entre les mondes s’amincissent. Experts des sciences occultes se réunissent : les Ouvreurs souhaitent effectuer un rituel pour libérer les Anciens Dieux alors que les Fermeurs veulent les en empêcher afin de préserver le quotidien actuel. Le mois d’octobre est dédié à la préparation du « Jeu ».

.

.

Le Comte, Jack, le Bon Docteur, le Grand Détective, Rastov et d’autres s’apprêtent – sans doute – à entrer dans le Jeu. Fait étonnant : le narrateur est Snuff, chien de son état. C’est par leurs animaux de compagnie qu’on apprend la véritable identité de ces personnes. Comportements et traits physiques sont donc vus et rapportés par les yeux – et la truffe – de Snuff, à la première personne. Certaines actions sont transformées par son angle de vue : ouvrir une porte, déplacer un corps. En plus de Snuff, on rencontre la chatte Graymalk, le rat Bubo, le serpent Quicklime, la chauve-souris Needle et d’autres compères à poils et à plumes.

.

L’histoire se place en octobre 1883. Roger Zelazny découpe son intrigue en 31 chapitres et un épilogue. Si le lecteur est patient, il pourra déguster un court chapitre par jour lors de ce mois automnal. Mais il faut se le dire : on a plutôt tendance à lire très vite ce roman (et ne même pas réussir à attendre la période automnale pour se jeter dans le récit).
.

Ce n’est pas tant la confrontation ultime qui est importante que la préparation au Jeu. L’avenir du monde est entre les mains de ces personnages. Ils ne savent pas qui est leur ennemi ou leur ami. Il est question de : coopération, espionnage, séduction, chantage, tuyaux, calculs et pronostics. Les liens stratégiques et amicaux se font et se défont.

.

Publié initialement en 1993, le récit n’a pas pris une ride. C’est frais et bien rythmé. L’humour se négocie dans certains dialogues et dans les clins d’œil à divers mythes fantastiques. L’imagination débordante est soutenue par une écriture visuelle.
.

Paru en 1995 en version française, ce texte a bénéficié d’une réédition chez ActuSF en janvier 2018, avec une mouture dont le grain du papier est agréable au toucher et à la couverture qui enthousiasme les pupilles. Comme la première version française se trouve péniblement en occasion (et avec une couverture que je trouve moche), j’ai envie de dire haut et fort « Bien joué ! ». Et alors, lire « de l’Halloween » en janvier, ce fut pour moi un sacré bonheur !

.

Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny, couverture d'actuSF Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny, détails dorés de la couverture

Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny : fan art avec le chien Snuff et la chatte Graymalk

Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny : fan art où apparaissent Snuff le chien et Jack son maître

Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny : préparation du rituel

.

————————————————————————~*

.

Pour ceux qui ont lu le livre, une illustration des joueurs (SPOIL) à découvrir par ici.

.

Dans le chaudron :
¤ De bons présages de Terry Pratchett & Neil Gaiman
¤ Un sale boulot de Christopher Moore
¤ Le concours du Millénaire de Robert Sheckley & Roger Zelazny

.

Blog-o-Livre (Blackwolf), Book en stock (Phooka)Caput Mortuum et Le Bibliocosme (Dionysos) ont aussi dû choisir leur camp : sont-elles Ouvreuses ou Fermeuses ?

.

Lecture équitable : soutien aux petites maisons d'éditions

Ce livre est une publication des éditions ActuSF, une petite maison d’éditions.

.

Illustrations : #01 Snuff et Graymalk, #02 Jack & Snuff par par Chris/ViaEstelar ; #03 par Yanina Koort

 

Categories: ZELAZNY Roger Tags: , ,

WALTON Jo – Les Griffes et les Crocs

20/11/2017 18 commentaires

.

Roman Les Griffes et les Crocs de Jo WaltonTitre : Les Griffes et les Crocs
Autrice : Jo Walton
Plaisir de lecture Livre avec regrets

.

Le dragon Bon Agornin tout juste passé de vie à trépas se fait dévorer par ses enfants comme le veut la tradition. La répartition de la richesse de la famille ne sera pas le seul souci que la fratrie va devoir subir. Dans une époque victorienne guindée, ils vont aussi être soumis à des turbulences personnelles.

.
.

.

.

J’étais très curieuse de savoir ce que renfermait le nouvel opus de Jo Walton. Après avoir été tentée par les copinautes, c’est Carole qui me l’a placé entre les mains. Il faut dire que la couverture dessinée par Aurélien Police fonctionne très bien sur moi (je voulais le liiire !).
.

Les protagonistes sont des dragons ; ils sont doués d’une conscience. Ils parlent et s’habillent. Ce sont donc des dragons « civilisés » : ils possèdent des us et coutumes ainsi que des comportements propres concernant leur morale. Exemple : leur morale religieuse leur déconseille fortement de voler le premier jour – qu’on associe facilement au dimanche, jour saint – les personnes religieuses telles que les prêtres ne volent pas et ont leurs ailes attachées dans le dos.

Il y a aussi des détails purement liés aux créatures : ils grandissent essentiellement s’ils mangent de la chair de dragon, dorment sur un tas d’or et le vol s’acquiert en grandissant tout comme l’apprentissage parfois du feu.

.
.

Cet anthropomorphisme ne m’a pas dérangée, c’est le contrat que présente l’autrice et que j’ai accepté. Mais je comprends nettement qu’on puisse en être surpris sinon réfractaire.
.

On découvre la famille – et ses multiples querelles – à partir du décès de Digne Bon Agornin. On suit ses enfants et leurs problématiques : un fils prêtre qui ne sait quoi faire d’une confession, un fils qui se construit dans les affaires à sa seule force, son aînée qui a eu le luxe de proposer une dot démesurée pour son mariage et les deux benjamines esseulées issues de la même couvée.
.

L’histoire est racontée en alternance selon le point de vue des enfants.

La critique de la société n’est absolument pas cachée ni même voilée. Sont exposées les problématiques de l’époque victorienne avec la place de l’aristocratie, la condition de la femme et celle des domestiques. Il faut dire que les dragonnes se doivent de maitriser les mêmes principes : harmoniser les chapeaux à la saison et aux événements, assurer les bals de présentation des débutantes, accepter la présence de chaperons, se hisser sur le marché du mariage et réaliser avec brio son entrée dans le monde.
.

Jo Walton se lance sur les questionnements concernant le conservatisme, l’intolérance religieuse, le marquage social et l’importance de la fin de vie et du passage à la mort.

.

L’intérêt principal réside dans le fait que les axiomes de cette époque victorienne deviennent réels car ils sont liés aux lois de la biologie. Prenons les mœurs du mariage : si une dragonne rosit (c’est-à-dire que ses écailles tournent au rose), cela signifie qu’elle ressent des émotions pour celui qui les a fait naître. Elle se trouve donc dans l’obligation d’épouser celui qui a fait sa proposition. Elle peut aussi rosir si un prétendant s’approche trop d’elle. La couleur semble se fixer alors de manière irrémédiable avant que les écailles ne commencent à virer dans le rouge par le pacte de mariage pour poursuivre tout au long de sa vie dans le spectre jusqu’aux pourpres.

.

Et pourtant, malgré ces remarques sociétales c’est bien une ambiance insouciante qui domine l’ensemble du récit ; récit qu’on pourrait placer dans toutes les mains.
.

Même si le thème du fonctionnement de la vie sociale est intéressant, il reste que je me suis ennuyée et que j’en reste dubitative. Cette histoire pour les futurs lecteurs aura un effet quitte ou double.

.

Le monde est alléchant et pourtant, j’ai trouvé que ce potentiel était non abordé. La saveur de lecture est assez tiède pour moi et c’est un titre que je ne retiendrai pas. D’autres romans de Jo Walton m’ont littéralement fait vibrer, comme Morwenna et Mes vrais enfants.

.

————————————————————————~*

.

Albédo (Lutin82)Bibliovermis, Book en stock (Dup)Le culte d’Apophis, Les lectures de Bouch’, Les lectures de Mariejuliet ont aussi pris leur envol depuis une corniche de la maison de l’Exalte Benandi.

.

Categories: WALTON Jo Tags: ,

Rond de Sorcière #87

23/10/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En septembre, j’ai lu 2633 pages (dont 144 de bandes dessinées).

Septembre est un mois ambivalent :

♦ J’ai terminé mon challenge pavé de l’été – livre d’au moins 600 pages – avec trois livres concernés. La trilogie des rois de Katherine Kurtz, La Geste du Sixième Royaume d’Adrien Tomas et Le concours du Millénaire de Robert Scheckley & Roger Zelazny.

Ce dernier livre était d’ailleurs la sélection de Valériane pour notre défi Valériacr0 du mois.

♦ C’est aussi la découverte de lectures pré-hallowenesques avec les aventures de Dexter et de l’Épouvanteur.

.

Les Aventuriales est un salon autour des livres et des arts de l’imaginaire qui a lieu le dernier week-end de Septembre. Si je n’ai pas pu m’y rendre cette année, j’ai enfin publié « mon » édition 2016.
.

Sur l’article « Clic-Clac, les bibliothèques en 2017 », je vous donne un bilan sur le remplissage – et la bonne santé – de mes bibliothèques. 5 ans après leur présentation, il était temps !

.

Nouveau ! sur ma Pile à Lire :
¤ DESIENNE Stephane : Zoulag, la filière sibérienne
¤ DESIENNE Stéphane : Zoulag, le syndrome finlandais
¤ FAYE Estelle : Les Seigneurs de Bohen
¤ GRIMALDI Virginie : Tu comprendras quand tu seras plus grande

→ Je n’ai pas su résister à l’appel de la maison d’éditions Walrus : cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un peu de zombies ! Le roman de Virginie Grimaldi était le livre audio diffusé dans mes esgourdes ce mois-ci. J’ai gagné « Les seigneurs de Bohen » d’Estelle Faye chez Sia : aussitôt reçu, aussitôt dévoré.

Résultat : +4 entrées ; -9 sorties

.

.

Romans SFFF

.
Le cauchemar de l'épouvanteur, tome 7 de Joseph DelaneyLe cauchemar de l’Épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 7) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Rien ne va plus : la bibliothèque de l’Épouvanteur est totalement détruite et Lizzie l’Osseuse a été libérée. La guerre décime tout et les mondes obscurs gagnent en force. Comme toujours, c’est un réel plaisir de se plonger dans un tome de cette série. L’auteur arrive à rebondir après un sixième tome fulgurant ; son imagination ne s’essouffle pas.

.
.

Couverture de Zoulag, syndrome finlandais de Stéphane DesienneCouverture de Zoulag, syndrome finlandais de Stéphane DesienneZoulag : la filière sibérienne ; Zoulag : le syndrome finlandais – Stéphane Desienne
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ces deux courts romans « pulp » se lisent d’une traite. Chacun se déguste en heure, comme un shoot de zombies. Ici, le zombie est lent, sort des bruits gutturaux et ne semble pas avoir de conscience. Il n’a qu’un objectif, la chair humaine et peut se rassembler en horde. Ces aventures un brin série B distillent une dose d’humour cynique. L’intrigue est percutante avec un duo antagonique et une chute insolite.

.
.

Double Dexter de Jeff LindsayDexter fait son cinéma de Jeff Lindsay, couverture du tome 7Double Dexter, Dexter fait son cinéma (Dexter, tomes 6 et 7) – Jeff Lindsay
Plaisir de lecture Livre à regrets
Chronique complète du tome 6
Chronique complète du tome 7
Cette série a fini par me lasser. J’ai du mal à supporter la misogynie de l’auteur : les femmes sont hystériques, toutes ; niaises aussi. Le mode opératoire de l’auteur est si prévisible qu’il enlève tout plaisir de lecture : chaque intrigue se déroule avec des éléments communs au précédent tome. Le réalisme laisse à désirer car des faits semblent décalés les uns par rapport aux autres.
La seule réussite à mes yeux est la création de ce protagoniste « serial killer », qui répond au code de son père adoptif, Harrison. Il tue d’autres personnes nauséabondes (qui font du mal à des personnes). Mais le tome 7 révèle un Dexter complètement différent du reste de la saga et cela a du mal à prendre. La fin très ouverte est certainement ce que l’auteur aura fait de « moins pire ».

.
.

La Geste du Sixième Royaume d'Adrien Tomas, couverture de l'édition prestigeLa Geste du Sixième Royaume – Adrien Tomas
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
La toile peinte par Adrien Tomas est foisonnante. Les personnages sont au nombre de douze. Même s’ils ne sont pas développés avec la même intensité, le lecteur sentira une période d’adaptation devant le flot d’informations à retenir. L’auteur s’amuse des codes de la fantasy en les détournant. Cependant, le texte narratif peut sembler un peu lourd car certains passages sont guindés. La plume d’Adrien Tomas peut se révéler immersive à condition d’entamer avec concentration – et application – le roman.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

  
  
.

Raïssa, La main coupée du dieu Tyr, Le royaume du chaos, Skald, La reine des alfes noirs (Louve, volumes 1 à 6) – Yann et Roman Surzhenko
Plaisir de lecture Livres sympa
Au même titre que les autres personnages issus de la série Thorgal, Louve est intrigante et c’est sans doute cette série spin off que j’attendais le plus. Contrairement aux autres volumes, on entre de plain-pied dans le fantastique. C’est plaisant à suivre, mais en tant que lecteur, on se demande ce qu’on fait là. Au vu des événements, je ne vois pas comment les différents auteurs et illustrateurs vont pouvoir lier cette intrigue à la principale de la saga Thorgal tant elles s’éloignent l’une de l’autre, marquant indélébilement la protagoniste.
Je ne savais de quel œil voir ces sous-séries « Les mondes de Thorgal » : j’avais espoir d’en apprendre davantage sur les personnages développés dans chacune d’entre elles. Sauf que je n’y lis que de l’éparpillement, sans bon sens. Si vous êtes tentés, soyez prudents.

.

.

Roman

.

Couverture de Tu comprendras quand tu seras plus grande, roman de Virginie GrimaldiTu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Je suis le blog de Virginie Grimaldi depuis de nombreuses années. Je connaissais donc sa plume. J’ai entamé sa bibliographie : après avoir découvert « Le premier jour du reste de ma vie« , j’ai décidé de me pencher sur « Tu comprendras quand tu seras plus grande ». Je l’ai aussi découvert au format audio. Je me suis attachée à la protagoniste. Julia est dans une de ses périodes où les emmerdes arrivent par paquet. On entre facilement dans cette nouvelle vie qu’elle a rendue close. Elle pratique une auto-anesthésie sur ses émotions mais elles vont bien vite la rattraper. Le roman a un penchant intergénérationnel puisque Julie travaille dans une maison de retraite. Il a donc des allures d’ode à la vie et au bonheur, de ces petits moments précieux du quotidien.

.

.

.

Suivre les traces d’un serial killer | Attaquer La Geste du Sixième Royaume d’Adrien Tomas | En pavé de l’été | Recevoir Les seigneurs de Bohen d’Estelle Faye de la part de Sia | Et le démarrer aussitôt | Déguster une aventure de l’Épouvanteur | Cocooning : livre & chocolat chaud | Adopter le poulpy confectionné par une amie | Rattraper mon retard dans la correspondance | Bénéficier de ronronthérapie | Et insuffler plein d’énergie à Raspoutine | Offrir des douceurs à l’équipe vétérinaire | Cuisiner des légumes d’été | Bisouter un superbaby | Et profiter des amis autour d’un burger maison | La naissance de mon filleul |  Le tout beau <3 | Renouer avec un restaurant asiatique proche de la maison en bonne compagnie | Envoyer précocement une enveloppe à Hilde pour qu’elle puisse créer en attendant Halloween | Fêter la fête de ma petite maman avec des fleurs | Sur papier | Et vivre plein de petits quarts d’heure de bonheur lors du mariage de mon beau-frère et ma belle-sœur | Renouveler mon abonnement vélo | Et parcourir la ville aux couleurs automnales | Avec une amie, fêter nos anniversaires | Nous, filles de l’hiver | Cuisiner, encore | Regarder pousser ses plantes | Une nouvelle feuille !

.

Lectures septembre 2017 - blog Livrement

 

  

  

 

  

 

   

 

  

  

  

 

.

Rond de Sorcière #86

14/09/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En août, j’ai dévoré 1987 pages dont… 1008 de bandes dessinées (Thorgal).
.

Branle-bas de combat à la maison !
♦ Une nouvelle recrue féline et papivore est arrivée, c’est Moriarty.
♦ Le nouveau bureau (immeeeense : le plateau mesure 214*80cm) a enfin été placé ; il a été construit avec le même bois – hévéa – que la bibliothèque.
♦ Et les bibliothèques connaissent un tri « sévère »… par le vide.
.

En passant :
♦ J’ai découvert une boîte à lire au jardin Massey de Tarbes.
♦ J’ai enfin lu Le concours du Millénaire de Roger Zezlany et Robert Sheckley que j’avais acquis en 2009 (et oui) grâce à Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.
.

Le tome 6 de la série Kriss de Valnor de Giulio De Vita et Yves Sente est la seule entrée dans ma Pile à Lire. Il s’agit en réalité, d’un doublon que j’ai enfin pu échanger.

→ Résultat : +1 entrée ; -23 sorties

.

Roman SFFF

.
Le concours du Millénaire, livre écrit par Roger Zelazny et Robert SheckleyLe concours du Millénaire – Roger Zelazny & Robert Sheckley
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Azzie, démon, se prépare au concours du millénaire qui déterminera qui, du Bien ou du Mal règnera sur les humains pour les 1000 ans à venir. La plume acérée des quatre mains présente une fantasy burlesque teintée d’un humour noir. Le tout est basé sur la surenchère. Et si les aventures sont rigolotes, elles ont été pour moi trop répétitives et aucun élément fort ne s’en est dégagé.
.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Kriss de Valnor tome 28 de Thorgal Le sacrifice tome 29 de Thorgal Kriss de Valnor, Le Sacrifice (Thorgal, volumes 28 et 29) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
J’avais lu le mois dernier le premier tome de ce cycle de trois volumes. Dans ce dernier, la famille est réduite en esclavage. Kriss de Valnor réapparait mystérieusement – et avec un secret – et Thorgal se meurt. Jolan prend une lourde décision et introduit ainsi le prochain cycle. Les deux femmes sont mises en avant et c’est appréciable même si les ficelles scénaristiques restent un peu grosses.

.
.

Moi Holan tome 30 de ThorgalLe bouclier de Thor tome 31 de ThorgalLa bataille d'Asgard tome 32 de Thorgal.
Moi, Jolan, Le bouclier de Thor, La Bataille d’Asgard (Thorgal, volumes 30, 31, 32) – Yves Sente & Grzegorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon

.
Appelé « le successeur », le titre de ce cycle – trois tomes encore – ne laisse pas de doute quant à la place de Jolan maintenant. Il va perfectionner son entrainement auprès de Manthor. Yves Sente signe ses premiers tomes auprès de Grzegorz Rosinski ; espérons que la série retrouve un nouveau souffle. J’ai aimé ce cycle car le protagoniste change et j’apprécie de mieux découvrir Jolan. Les illustrations évoluent également, c’en est presque déroutant.

.
.

Le bateau sabre tome 33 de ThorgalKah-Aniel tome 34 de ThorgalLe feu écarlate tome 35 de Thorgal.
Le Bateau-Sabre, Kah-Aniel, Le feu écarlate (Thorgal, volumes 33, 34, 35) – Yves Sente, Xavier Dorison, Grzegorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon

.

Les mages rouges gagnent en force avec l’arrivée de leur prophète. La religion est le pilier central avec une lutte entre polythéisme et monothéisme catholique. J’ai du mal avec les mages rouges qui sont présents depuis trop d’albums maintenant (mais ce n’est qu’une préférence personnelle). Par contre, si jusque-là, la saga pouvait être lue par tous, ce tome frôle l’horreur.

.
.

Les trois soeurs Minkelsonn tome 1 de la jeunesse de ThorgalL'oeil d'Odin tome 2 de la jeunesse de ThorgalRuna tome 3 de la jeunesse de Thorgal.
Les trois sœurs Minkelsönn, L’oeil d’Odin, Runa (La jeunesse de Thorgal, volumes 1, 2 et 3) – Roman Surzhenko & Yann

Plaisir de lecture :  Livre sympa
Volumes 4 et 5

Ce spin-off sur la jeunesse de Thorgal est plutôt bienvenue – contrairement au développement des autres séries-personnages que j’estime discutable. On notera la grosse bourde où Thorgal, enfant, est déjà conscient d’être un enfant des étoiles. Mais en soi, cette série annexe n’impacte pas la principale. Les allusions sexuelles me font monter les yeux au ciel, comme s’il était réputé que les conquêtes était l’attrait principal des aventures du protagoniste.

.
.

Je n'oublie rien ! tome 1 de Kriss de Valnor La sentence des Walkyries tome 2 de Kriss de Valnor Digne d'une reine tome 3 de Kriss de Valnor
Alliances tome 4 de Kriss de Valnor Rouge comme le Raheborg tome 5 de Kriss de Valnor L'île des enfants perdus tome 6 de Kriss de Valnor
.

Je n’oublie rien !, La sentence des Walkyries, Digne d’une reine, Alliances, Rouge comme le Raheborg, L’île des enfants perdus (volumes 1 à 6) – Yves Sente & Giulio de Vita
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce spin-off consacré à Kriss de Valnor fait tout de suite écho au tome 28 de la série principale. Son aventure chez les Walkyries fait rouler les yeux tant cette facilité est de mauvais goût. Du personnage que j’apprécie tant, je n’en retrouve rien si ce n’est une femme brunette dessinée et son adoration pour les batailles. Mais physique et caractère sont largement modifiés : le personnage ne me convainc pas. Ici, l’arc modifie clairement la donne – au point où il faudrait lire ce spin-off avant de découvrir le tome 36 (non publié à ce jour) – et je me demande comment la série mère évoluera.

.

.

.

L’arrivée de Moriarty | Nouvelle recrue féline papivore | Dévorer la série Thorgal | Déjeuner dominical avec les copains | Faire du tri dans la bibliothèque | Accueillir Lily dans la famille | Vivre doucement au rythme de Raspoutine | Placer le bureau tout neuf | Fêter les 40 ans d’un ami | Cuisiner en couleurs | Passer son été dans « Le concours du Millénaire » de Roger Zelazny & Robert Sheckley | Déjeuner entre copines, si délicieuse compagnie | Juste avant l’arrivée d’Izia le lundi suivant | Aller rendre visite à Mutinelle | Et se balader | Découvrir une boîte à lire au jardin Massey | Cuisiner plusieurs gâteaux au caramel beurre salé.

.
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rond de Sorcière #85

02/09/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juillet, j’ai dévoré 4794 pages ! ; dont 672 de bandes dessinées.

.

Je me suis concentrée sur ma Pile à Lire avec cette envie – ce besoin, même – d’éjecter les livres courts qui trainaient dans ma PAL depuis belle lurette.

J’ai poursuivi assidument ma lecture de Thorgal commencée le mois dernier et que j’ai continué aussi sur août.

Durant ce mois, le temps m’a semblé distendu. J’ai veillé sur mon chat Orphée ; alors on a fait ce qu’il préférait le plus : dormir en ma compagnie pendant que je lisais.

Et je n’ai réalisé aucun ajout mensuel : c’est la première fois depuis que je note mes acquisitions, soit depuis 2010. Ayant ouvert mon blog en janvier 2009, on sent les tentations influencées par les autres blogueurs 😉

→ Autant dire que j’ai dégommé ma Pile à Lire :
Résultat : 0 entrée ; -20 sorties

.
Pour le défi Valériacr0, je me suis plongée dans « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier par l’entremise de ma binômette Valériane 😉

.

.

Romans SFFF

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupMers brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2
Ce troisième tome confirme toujours mon coup de cœur ! J’ai aimé me replonger dans cet univers. Chloé Chevalier sait me happer par sa plume, en me faisant vivre dans le quotidien de ses personnages. L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Je n’ai pas vu les pages défiler, un pur plaisir.

.
.

Couverture de la trilogie des rois écrite par Katherine KurtzLa trilogie des rois – Katherine Kurtz
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
La trilogie des magiciens, La trilogie du roi Kelson
Je remonte le passé des Derynis que j’avais rencontrés jusqu’alors dans les précédentes intégrales. Je fais un bon de 200 ans en arrière pour découvrir la vie de (saint) Camber. J’ai apprécié la richesse que l’autrice nous propose tant sur l’intrigue que sur l’existence des Derynis et le fonctionnement de leur magie.

.
.

La flamme chantante de Clark Ashton SmithLa Flamme Chantante – Clark Ashton Smith
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce livre contient deux textes : le premier est le journal intime écrit par Gilles Angarth puis le récit de voyage de Philip Hastane, son ami. Malheureusement, ce ne fut pas ma tasse de thé car les répétitions sont nombreuses et le style un peu trop poétique pour moi. Le voyage immergé dans le fantastique – un monde parallèle – m’a perdue ; la mise en abîme n’a pas fonctionné sur moi.

.
.

Samien, le voyage vers l’Outremonde – Colin Thibert
Plaisir de lecture : Livre sympa
Samien décide de partir en quête de la fortune. Les événements vont le conduire à rencontrer des gens et à découvrir ses capacités. Il manque parfois de liant entre les différentes rencontres mais ses aventures sont rapportées avec amusement. Bien que cette histoire ne me laissera pas de souvenirs précis dans le temps, cette quête initiatique est intéressante et le protagoniste, sympathique.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Tome 17 de Thorgal : La gardienne des clésLa gardienne des clés (Thorgal, volume 17) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal se fait usurper son identité par deux de ses ennemis qui s’allient. Ils ont pour but de dérober les pouvoirs de la Gardienne des Clés. Clairement, cette aventure indépendante n’a que pour objectif d’annoncer le cycle suivant.

.

.

.
.

L'épée soleil, tome 18 de ThorgalLa forteresse invisible, couverture du tome 19 de ThorgalCouverture La marque des bannis tome 20 de ThorgalLa couronne d'Ogotai, tome 21 de la bande dessinée ThorgalLa cage tome 23 de la BD Thorgal.

L’Épée-soleil, La forteresse invisible, La Marque des bannis, La Couronne d’Ogotaï, Géants, La cage (Thorgal, volumes 18, 19, 20, 21, 22 et 23) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon
Thorgal devient amnésique ; il connaît l’exil puis le succès. Le cycle de Shaïgan-sans-merci contient bon nombre de rebondissements et donne plus d’importance à la place de Jolan. Aaricia se démène pour survivre : la période est sombre pour la famille alors que chaque membre tente de garder son intégrité – et de rester vivant ! – coûte que coûte. Le scénario est bien ficelé et intègre une bonne dose de surnaturel.

.
.

Arachnéa tome 24 de ThorgalVingt cinquième tome de Thorgal : Le mal bleuLe royaume sous le sable tome 26 de la BD ThorgalArachnéa, Le mal bleu, Le Royaume sous le sable (Thorgal, volumes 24, 25 et 26) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon

.

.
Thorgal n’a toujours pas fini son odyssée. Le premier tome est déconseillé aux arachnophobes, le deuxième sert de transition car l’intrigue est simpliste et le dernier offre un scénario qui tombe comme un cheveu sur la soupe. L’ensemble de ce cycle « Le viking errant » nous permet tout de même de mieux appréhender la relation entre Thorgal et sa fille, d’avoir quelques informations concernant le peuple des étoiles.

.
.

Le barbare couverture du tome 27 de ThorgalLe barbare (Thorgal, volume 27) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Alors qu’il voulait rentrer au Northland, Thorgal est de nouveau séparé des siens. Louve et Jolan prennent davantage d’importance. Ce tome est le premier du cycle « du barbare » qui en comprend trois au total. Et donc, j’en dirai plus sur le prochain rond de Sorcière.

.

.

Autres livres

.

Le petit livre des chats par Brigitte Bulard CordeauLe petit livre des chats – Brigitte Bulard-Cordeau
Plaisir de lecture :  Livre sympa
La mouture est réussie : couverture moelleuse, tranche dorée et papier glacé. À chaque double page, on retrouve une illustration à droite (œuvres du XVIe au XXe siècle) et un texte à gauche avec une citation et quelques mots sur différents thèmes sur le chat : les origines, les légendes d’Europe, le chat au Moyen-Âge, le chat et les fées, les chats célèbres, le maître des lieux, les premiers jours, la silhouette, dialogue de chats, par exemple. Un petit format – 10*15 cm – renferme 176 pages fait de ce livre une idée « cadeau » idéale.

.
.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy ChevalierProdigieuses créatures – Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
L’histoire livre le combat acharné de deux femmes pour leur passion, dans un pays guindé. On sent les embruns sur le visage à la lecture et du temps qui passe doucement, à rechercher des fossiles. Le récit m’a fait voyager avec simplicité ; c’est tout ce que je demandais.

.
.

Le voile noir d'Anny DupereyLe voile noir – Anny Duperey
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La relecture de ce livre m’a fait revivre toutes les émotions que j’avais vécues la première fois. Au fil des lignes, on réagit avec elle, on souhaite la réconforter. On se lie facilement aux mots : d’abord la froideur marque puis la concision séduit. On s’attache aux photos, à l’autrice aussi. Elle nous fait tout partager et à travers cette expérience de (sa) vie, on ne peut que se confronter à la sienne : l’introspection sur ses propres expériences, parfois sur des éléments différents de ceux qu’elle évoque mais qui sont ceux de notre existence, de notre identité.

.
.

La cuisine des écrivains orchestré par Johan Faerber

La cuisine des écrivains – Johan Faerber
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Ce livre est dressé comme un menu : mises en bouche ; cocktails et apéritifs ou l’entrée en matière reste à boire avec trois services complets jusqu’aux desserts ou l’art de saupoudrer de sucré ; les boissons chaudes ou l’art de conclure ainsi que des recettes en appendices. C’est tout un menu gastronomique de textes variés et riches de plumes connues. Voici des pépites culinaires délicieuses à déguster. Parmi les textes, il y a de l’humour, indéniable ; de belles descriptions, aussi (seul « Le lapin-furet » d’Alexandre Dumas m’a dérangée). Ce livre était un cadeau, un joli clin d’œil entre mes lectures et mon plaisir de cuisiner.

.
.

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie GrimaldiLe premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Depuis plusieurs mois, j’ai toujours un livre disponible au format audio. J’ai donc jeté mon dévolu sur la plume de Virginie Grimaldi dont je suis le blog depuis de nombreuses années. C’est avec plaisir que j’ai enfin découvert son premier titre. Je ne me suis pas identifiée aux personnages (ce n’est pas un point négatif) mais je les ai trouvées attachantes. J’aime les tranches de vie et celles-ci sont réussies car on y rencontre des femmes qui se retrouvent à l’un des carrefours de leur vie. Elles ont des points communs, des différences mais surtout l’envie, motivées ensemble, d’avancer sur leur cheminement intérieur. Il y a de l’humour pour alléger le tout et ça, c’est chouette.

.

.

.

Passer du temps en famille | Et recouvrir mon neveu-presque-tout-neuf de bisous | Visiter Domme | Et déguster une glace malgré la frâicheur | Ritualiser le dimanche soir avec des crêpes | Escape Gamer avec les copains | Et se réconforter en dînant ensemble | Coudre des cadeaux de naissance | Partir voir famille et amis en 1700 km | Fêter l’anniversaire d’une amie et nos diplômes respectifs | Puis, passer la soirée en famille | Lire des tas de livres à Miss Bouclettes | Rencontrer Delphine et visiter Vichy avec elle | Passer du temps avec mes grands-mères | Et repartir avec une récolte dans leur jardin | Et une réaliser une bouture de misère pourpre | Barbecuter avec la famille | Puis avec les amis | Passer un doux ultime moment avec Orphée | Commencer à fabriquer le prochain bureau | Fabriquer un dino-plante et l’offrir à G., 8 ans | « C’est trop coooool ! » | Passer un week-end ariégeois avec les amis.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

ZELAZNY Roger & SHECKLEY Robert – Le concours du Millénaire

30/08/2017 9 commentaires

.

Le concours du Millénaire, livre écrit par Roger Zelazny et Robert SheckleyTitre : Le concours du Millénaire
Auteurs : Roger Zelazny & Robert Sheckley
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Les forces du Bien et du Mal s’affrontent tous les 1000 ans pour déterminer qui règnera sur l’humanité pour le millénaire à venir. Azzie Elbub, Démon de profession, sort de sa torpeur pour préparer son projet et soigner la présentation.

.
.

Cette intégrale renferme tous les tomes de la trilogie : Apportez-moi la tête du prince Charmant ; À Faust, Faust et demi et Le démon de la farce.

Cette série a été écrite à 4 mains mais je ne saurais différencier les apports de l’un que je connais peu et de l’autre, n’ayant jamais lu la plume de Robert Sheckley.

.

Le Démon Azzie nous entraine dans de folles aventures au sein de ces trois tomes. En plus du protagoniste, nous faisons la connaissance d’Ylith, Babriel, Méphistophélès et Faust ; des personnages pas piqués des vers.
.

Cette fantasy burlesque présente un humour noir grâce à une plume acérée. Le ton caricatural détourne contes et légendes : le récit est parodique à souhait. Le tout est basé sur la surenchère, nous allons de rebondissements en rebondissements.
.

Et pourtant, j’ai trouvé la lecture un peu ennuyeuse pour avoir lu la trilogie d’une seule traite. Je me demande si c’était le bon moment pour rencontrer ce livre qui trônait dans ma bibliothèque depuis quelques années. C’est donc un argument complètement personnel qui ne remet pas en question la qualité du texte.
.

Pour moi, la lecture est amusante, j’ai passé un bon moment bien que je n’en garderai pas de souvenirs impérissables.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
De quoi se marrer
¤ La magnificence des oiseaux de Barry Hughart
¤ Le livre qui rend dingue de Frédéric Mars
¤Joueur_1 de Douglas Coupland

.

Challenge littéraire : pavé de l'étéLogo défi Valériacr0Cette lecture – cette brique, ce pavé absolu ! – a été sélectionnée par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0 pour le mois d’août.

.
D’une pierre, deux coups, la brique de 989 pages me permet d’ajouter une participation au challenge estival de Brize.

.

Rond de Sorcière #84

23/08/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juin, ce sont 2570 pages que j’ai dévorées, dont 352 d’œuvres graphiques.

 

Pour les challenges :
¤ J’ai réalisé un récapitulatif-en-cours-de-route de mon challenge Fin de Série : entre autres statistiques, j’ai lu 37 tomes sur 4 mois.

¤ Pour le défi Valériacr0 : Valériane m’avait choisi « La petite faiseuse », un livre illustré que j’aime beaucoup, que j’ai lu et chroniqué sur le fil.

 

Côté lectures, j’ai tenté de trouver quelques minutes pour lire, parfois un quart d’heure seulement mais de préférence en extérieur. Mes amis m’ont offert un magnifique marque-page à inclusions florales fabriqué au Moulin Richard de Bas à Ambert (merci !).

Après les bibliothèques éphémères de rue, j’avais hâte que les boîtes à lire permanentes fassent leur apparition. J’ai guetté la mise en place de celle de mon quartiers tous les jours (je vous en parlerai bientôt).

 

Le mois de juin était la dernière ligne droite des études reprises sur une année intensive. Ça y est, je suis certifiée !
Côté bonne humeur, j’ai refait le plein d’énergie avec pique-niques, déjeuners, brunches et barbecues avec les copains. Je suis aussi allée à une Nocturne de marché couvert 18-23h et c’est toujours un délice gustatif et visuel.

 

Enfin l’aspect culturel, je suis allée à l’Open Summer Festival : j’aime m’y balader pour voir les graffeurs à l’œuvre et profiter du marché des créateurs. Avec les amis, nous avons testé un bar à jeu et ce fut un très chouette moment ! Participer aux siestes électroniques est un rendez-vous annuel qu’on apprécie beaucoup.

 

C’est nouveau ! (en PAL)
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Genèse, tome 7
¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Mers brumeuses, tome 3
¤ DABOS Christelle : La passe-miroir – La mémoire de Babel, tome 3
¤ DUPEREY Anny : Allons voir plus loin, veux-tu ?
¤ DUPEREY Anny : Le voile noir
¤ GRIMALDI Virginie : Le premier jour du reste de ma vie
¤ Lapuss : Putain de chat 2
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Étoiles de métal, volume 1
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Lune mécanique, volume 2
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Singularités, volume 3

→ J’ai reçu des cadeaux, merci 🙂 Et j’ajoute aussi les Descender initialement offerts pour l’anniversaire de mon Amoureux (mais dont j’avais lu le premier tome en mars 2016).

Résultat : -11 sorties ; +10 entrées

.

Bilan lecture juin 2017 : les acquisitions

.

 

Romans SFFF

 

Couverture de La mémoire de Babel écrit par Christelle Dabos, troisième tome de la passe miroirLa mémoire de Babel (La passe-miroir, tome 3) – Christelle Dabos
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2
Pour ce troisième volet, nous partons découvrir une nouvelle arche. J’ai aimé grappiller des indices pour la quête principale mais aussi d’observer le fonctionnement des lieux. L’intrigue est prenante et on tourne les pages avec avidité. Un tome réussi qui a su nourrir mon plaisir de lecture.

.
.
.

Kereban livre de Dario AlcideKereban – Dario Alcide
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Kereban présente une mouture atypique : on découvre l’histoire par différents documents ; extraits de journaux intimes, discours, coupure de presse, screen de tchat, etc. Ces sources impliquent le lecteur pour qu’il se fasse sa propre opinion en intégrant les notions de nuance et de recul. L’aspect singulier est réussi mais l’histoire même m’a un peu moins séduite.

.

.

La voie des rois de Brandon Sanderson, partie 2 du premier tome Les archives de RosharLa voie des rois (Les Archives de Roshar, tome 1 partie 2) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Ma lecture de ce premier tome me laisse un goût mitigé. J’ai bien conscience que les arcs narratifs vont se densifier et se croiser mais Brandon Sanderson prend trop son temps pour nous conter Roshar. La mise en place est essentielle pour un tel univers – surtout avec une histoire en 10 pavés ! – et paradoxalement j’ai trouvé qu’il était trop sur la retenue. Surtout en ce qui concerne les péripéties de Shallan, partie qui m’intéresse bien plus que les batailles pour conquérir des territoires. Ma lecture aura été laborieuse sur ces 1400 pages.

.
.

Genèse de Maxime Chattam, dernier tome d'Autre-MondeGenèse (Autre-Monde, tome 7) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète de la série
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6
Dernière aventure pour l’alliance des trois : les épreuves sombres s’enchaînent et libèrent un final à la hauteur. Aucun doute sur l’inventivité de l’auteur, cependant de nombreux passages n’ont pas su me parler (leur intérêt, leur longueur). Les personnages deviennent de plus en plus fort et ce sont maintenant des matures et très réfléchies avec une évolution que je considère un poil trop brutale mais acceptable par rapport à l’intrigue. Fait étonnant pour une série, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter la géographie des lieux, rien ne se dessinait dans mon esprit. Cette saga n’est pas un coup de cœur mais j’ai tout de même passé un bon moment.

.
.

 

Bandes dessinées SFFF

 

Volume 11 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiVolume 12 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiVolume 13 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLes Yeux de Tanatloc, La Cité du dieu perdu, Entre terre et lumière (Thorgal, volumes 11, 12 et 13) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Je poursuis mon périple au pays de Qâ : ce cycle est sans doute le préféré des afficionados de la bande dessinée. En tyrannie aztèque, bon nombre d’éléments sont mis en place : relations entre personnages, détails du peuple dont est issu Thorgal, don de Jolan. La thématique principale s’appuie sur le fait que le pouvoir corrompt et peuvent retourner n’importe quel être humain (et bien souvent, dans ses pires travers).

.
.

Volume 14 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiAaricia (Thorgal, volume 14) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Cet album retrace l’enfance d’Aaricia en relatant plusieurs histoires courtes. Ce personnage est plutôt malmené par les scénariste et illustrateur ; il est agréable de mieux découvrir sa personnalité avec cet album indépendant. On y fait aussi la connaissance de Vigrid, un dieu mineur.

.
.

.

Volume 15 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLe Maître des montagnes (Thorgal, volume15) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Nouvel album indépendant dont le thème central est le voyage dans le temps. Je garde de bons souvenirs des lectures de ce tome où plus jeune, je renversais mon cerveau à base de « Et si » pour savoir ce qu’aurait pu devenir l’histoire avec tel acte/geste/parole/détail en plus ou en moins. Et puis j’ai aimé tourner les pages, revenir en arrière pour vérifier des éléments graphiques.

.
.

Volume 16 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLouve (Thorgal, volume 16) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Ah ! La naissance de Louve a lieu – titre évident, merci Sherlock de pacotille – et c’est pourquoi j’ai un attachement plus fort pour ce tome. L’intrigue demeure prévisible, Thorgal est en pleine colère et s’avère capable de tout pour protéger les siens. Dessins et couleurs sont plus précis, plus réels et on plonge immédiatement entre ces pages glacées. Un volume sauvage.

.
.

 

Autre bande dessinée

 

Putain de chat tome 2 de LapussPutain de chat 2 – Lapuss’
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Tome 1
Moustique revient dans un tome 2 ! Je suis bon public donc j’aime bien les gags, mais sans doute que l’humour ne plaira pas à tout lecteur. J’ai trouvé ce second volume moins vulgaire que le premier. Le trait simple et efficace croque des scènes à peine exagérées.

.

.

.

.

Regarder mes plantes pousser | Bruncher avec des amis | Jouer à des jeux de société dans un bar | Être diplômée | Ouhouh ! | Fêter l’anniversaire de l’Amoureux | Participer à la Nocturne d’un marché couvert | Recevoir un joli marque-page | Pique-niquer | Fêter leurs 80 ans | Coudre des bavoirs | Découvrir enfin la boîte à livres de mon quartier | Lire dans un parc | Puis dans un autre | Observer les graffeurs à l’œuvre | Barbecuter | Aller aux siestes électroniques.

.
.

Bilan lecture juin 2017 : livres lus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rond de Sorcière #83

01/08/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Je suis encore dans l’un de mes passés : abordons le mois de mai ensemble (pourquoi n’aurais-je pas plusieurs passés ? Je suis peut-être une voyageuse). 3 000 pages tout rond – 992 avec le roman de Brandon Sanderson – dont 600 pages de bandes dessinées (552 avec la série complète de « Okko » de Hub dévorée sur le long week-end du 8 mai).

Après avoir passé mes déjeuners du mois d’avril dans un jardin proche de mon travail, à buller et à lire ; j’ai furieusement attaqué une période sans véritable pauses méridionales pour m’activer sur un rapport. Ceci dit, si je devais comptabiliser toutes les pages lues pour la rédaction de ce dernier, je m’étourdirais moi-même.
.

Cela se ressent car le seul billet publié ce moi-ci sur le blog concerne le défi Valériacr0. Valériane a été compatissante et m’a choisi un livre pas trop épais, livre illustré « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin.

.

Côté cultures, « y’a du bon » : il y a eu une séance de cinéma pour voir la Belle et la Bête (oui, j’ai adoré) ; des visites pour observer une séance de graff au Muséum, pour découvrir l’opéra du Capitole (Tous à l’opéra !, onzième édition nationale), pour admirer du Vjing sur le mur des squelettes au Muséum (Nuit européenne des musées) ; enfin – et non des moindres – il y a eu le festival du jeu (qu’on attend toujours avec grande impatience).

.

Hop, en Pile à Lire :
¤ ALCIDE Dario : Kereban
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Neverland, tome 6
¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Péril en cuisine !, tome 1

→ J’ai tenté de rester cohérente entre les acquisitions et le temps imparti pour lire sur ce mois de mai. Le sixième tome de la série de Maxime Chattam est toujours acquis au format audio (50 minutes de transport quotidien à pied et à métro, ça aide)

Résultat : +3 entrées ; -16 sorties

.
.

Romans SFFF

.

Neverland (Autre-Monde, tome 6) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète sur la série
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5
Le trio – Matt, Ambre et Tobias – est en bien mauvaise posture. Le début du sixième tome est un peu lent mais l’intrigue se déroule enfin quand les deux premiers personnages se retrouvent. Tant d’aventures pour ces adolescents ! On traversera bientôt les terres souterraines pour retrouver l’ultime tome.

.
.

Inséparables de Sarah CrossanInséparables – Sarah Crossan
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce texte en vers libres est le journal de Grace. Sa sœur siamoise et elle s’apprêtent à entrer en Première dans un lycée privé. La narration particulière symbolise le couple qu’elle forme avec sa sœur. L’autrice intègre les thèmes de l’acceptation de soi et le droit à la différence dans une intrigue à fort pouvoir émotionnel.

.
.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc MarcastelPéril en cuisine ! (L’auberge entre les mondes, tome 1) – Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Tome 2 « Embrouilles au menu ! »
L’auberge entre les mondes, située dans le Cantal n’est pas uniquement en plein cœur de l’Auvergne : c’est un lieu de paix et de rassemblement pour différents peuples. Le livre adapté aux jeunes lecteurs se base sur des chapitres courts. L’intrigue mêle réel et fantastique avec humour et gourmandise. Ce premier tome se focalise sur l’arrivée de Nathan et Félix et renferme leur première aventure.

.
.

La Voie des Rois partie 1 de Brandon Sanderson ; tome 1 de la série Les archives de RosharLa voie des rois (Les Archives de Roshar – tome 1 partie 1) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Brandon Sanderson prend le temps de développer ses personnages mais il m’est arrivé de les intervertir parfois. Je me suis perdue sur la ligne temporelle et toute la partie côté armée – en gros, la moitié des pages ! – n’a absolument pas ma préférence. Je n’aime pas les récits de guerre : les stratégies développées ne m’ont pas intéressée mais je continuais pour découvrir l’évolution des personnages (surtout Kaladin). Quant à Shallan, j’avais envie toujours d’en savoir plus alors que j’étais plutôt frustrée concernant ce qu’elle « voit ». L’univers est certes riche, mais je l’ai presque trouvé « brouillon » » en comparaison de Fils-des-Brumes tant pouvoirs et système de magie étaient soignés. Bref, mon avis est encore mi-figue mi-raisin (et j’espère me faire un avis avec la seconde partie de ce premier volume).

.

.

Livres graphiques SFFF

.
La petite Faiseuse de Sandrine GestinLa petite faiseuse – Sandrine Gestin
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce beau livre renferme crayonnés, aquarelles et croquis. Le texte est un peu trop lyrique à mon goût mais demeure fort en références mythologiques. Le part belle de ce livre illustré revient au petit peuple. Il se découvre avec délice et peut être amené à être feuilleté plusieurs fois tant son intemporalité et sa richesse en sont des éléments forts.

.
.

Okko (10 tomes) – Hub
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
J’avais découvert le premier volume il y a quelques années. Série acquise tome par tome par mon Amoureux – 10 tomes en 10 ans – je me suis dit qu’attendre l’épilogue serait judicieux pour considérer la série dans son entièreté. La saga est constituée de cinq dyptiques – eau, terre, air, feu et vide – composé chacun de deux volumes. Hub, scénariste et dessinateur sait où il va : son intrigue va gagner en force et en originalité au fur et à mesure. La série est juste équilibre entre le récit et les superbes illustrations intenses en couleurs et riches de détails. Le dépaysement est au programme grâce à ce road-movie en Extrême-Orient.

.
.

Le pays Qâ (Thorgal, volume 10) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal et Aaricia doivent suivre Kriss de Valnor contre leur gré. Ils se retrouvent parmi un peuple écartelé entre deux dieux. Les similitudes avec les peuples aztèques sont assez évidentes. Volumes 10 à 13 composent un cycle fondamental : fantastique, et science-fiction se mêlent pour fournir aux lecteurs beaucoup d’intensité. Le lien entre Thorgal et Jolan est mis à rude épreuve, mais avec la clé, quelques détails concernant les origines du protagoniste.

.

.

Déguster des crêpes | Prendre enfin le temps de voir Beauty and the Beast au cinéma | Se motiver pour des soirées films à la maison en compagnie de mon frère | Se balader le nez en l’air | Et les papilles bien éveillées | Admirer les graffeurs en action | Découvrir l’opéra de Toulouse en s’asseyant dans un fauteuil dont la place est hors de prix | S’activer pour des cousettes | Déguster les premières fraises de l’année | Recevoir une mini-orchidée de la part de mon frère | Revivre de smoothies | Enfin la saison des cerises ! | Et des barbecues | Soirée entre copines | Les rires | Profiter de la douceur de mon félin | Paint-lightning sur le mur des squelettes du Muséum | Coudre un cadeau de naissance | Partir en Ariège le temps d’un long week-end | S’assurer de ne faire que des choses importantes | Comme profiter de la présence des autres et de leur enrichissement | Se nourrir exclusivement de tapioca au lait de coco | Et adorer l’édition du festival du jeu en très bonne compagnie.

.

Acquisitions livres mai 2017

Lectures du mois de mai 2017

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.