Accueil > WALTON Jo > WALTON Jo – Morwenna

WALTON Jo – Morwenna

.

Morwenna Jo WaltonTitre : Morwenna
Auteur : Jo WALTON
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Morwenna vient de perdre sa sœur jumelle dans un accident : elle est partie vivre avec son père ; ce dernier l’envoie dans une école privée d’Arlinghurst. Un peu différente, elle l’a toujours été et le ressent encore aujourd’hui. À cause de son souci de santé, elle est exemptée de sport : elle passe donc son temps gagné et ses heures de loisirs à lire. Encore et encore et puis un jour, à partager.

.
.

Ceci n’est pas une belle histoire, et ce n’est pas une histoire facile.
Mais c’est une histoire qui parle de fées,
donc sentez-vous libre de penser que c’est un conte de fées.

De toute façon, vous n’y croyez pas.

.

.

)°º•. Morwenna est une jeune fille de 15 ans. Singulière, solitaire et aussi un peu mélancolique. Son profil de rat de bibliothèque la laisse socialement et mentalement seule avec ses idées ; et aussi contre les rumeurs. Sa béquille n’arrive pas à atténuer la douleur mentale, la présence du fantôme qui vit à ses côtés.
.

Si elle combat l’influence de sa mère et cherche des fées, elle dévore aussi des livres de science-fiction. Le prêt gratuit entre bibliothèques lui permet d’étancher sa soif : elle lit deux livres par jour.
.

Ce roman initiatique est raconté à la première personne du singulier, sous forme d’un journal intime, l’extrait d’une année scolaire. C’est l’histoire intérieure d’une jeune fille mal dans sa peau à l’époque où elle vit (1979/1980). Le style simple met en valeur ses pensées. La vision de la narratrice montre qu’elle tend à s’accepter telle quelle. L’intrigue, c’est finalement le chemin qu’elle parcourt.

.

Mes lectures avaient été une consolation et une addiction,
mais personne ne m’avait jamais félicitée pour ça.

.

Cette période de changements et de bouleversements due à son déracinement est très touchante. Grâce au sentiment d’identification, une proximité du lecteur nait, il permet d’entretenir une complicité avec lui ; car il se retrouve parfois dans ce qu’elle traverse. On vibre en même temps que la narratrice par cette fenêtre ouverte sur sa vie.
.

Le voyage se fait parfois poétique, mais jamais larmoyant ou tirant sur le pathos. Il y est question de jeunesse, de littérature et de magie, tout simplement. Le merveilleux est présent par petites touches, un peu floutées par un voile léger. La magie reste à libre interprétation de chaque lecteur.
.

« Morwenna » est une ode à la vie. C’est un roman doux amer… mais surtout très doux.

.

« Bibliotropes, a dit Hugh. Comme les tournesols sont héliotropes, nous sommes naturellement attirés par la librairie. »

.

.
.

Morganna Morwenna Walton)°º•. Bien que le livre ne s’approche pas beaucoup de ma réalité, j’ai eu véritablement un élan du cœur envers Morwenna (comme certains l’ont eu pour Hazel de « Nos étoiles contraires » par Green ou Eleanor de « Eleanor & Park » par Rowell). C’est une lecture qui se dévore !
.

Ça va s’arranger. Sincèrement. Il y a vraiment quelque part des gens que tu apprécieras et qui t’apprécieront.

.

Les copains blogueurs avaient prévenu du risque à ressentir le livre comme une longue liste de livres cités. Je m’y étais alors préparée à en retrouver à tous les coins de pages. Mais que nenni, je n’ai pas du tout eu cette impression. Elle exprime juste un ou deux mots sur sa lecture à peine terminée. Cela ne dérange pas, cela peut même inciter à découvrir les livres mentionnés. Parfois les avis sont tranchés, mais ce sont toujours ceux d’une lectrice passionnée.
.

S’il a reçu les prix Hugo, Nebula et le British Fantasy Award, « Morwenna » est avant tout et très très potentiellement ouvert sur un public large. Sa portée est universelle : elle parlera surtout aux amoureux des livres, de cette relation particulière avec les mots et à ceux aussi qui se sont sentis parfois un peu à l’écart.

.
.

« Morwenna » de Jo Walton est un récit un peu amer et terriblement touchant. La narratrice traverse ses années de jeunesse en restant elle-même coûte que coûte. Certaines blessures sont longues à guérir… Elle qui croyait que la littérature augmentait sa solitude, la voilà propulsée dans une nouvelle donne sociale. Jo Walton a une plume particulièrement fine pour capturer ces instants où chacun peut s’y reconnaitre. Plein de subtilité, le récit offre une belle histoire.

.
.

 (clic pour mieux lire)

extraits Morwenna Jo Walton

.

Morwenna exemplaire Cornwall Photos book challenge 3 septembre 2014

L’exemplaire de Cornwall à son arrivée | Ma participation au Photos book challenge

.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : ce livre n’est peut-être pas un prêt de bibliothèque, mais c’est celui de Cornwall. Le geste m’a touchée. Aucun doute, c’est la magie du karass qui a opéré.
Je vous invite aussi à regarder le tableau Pinterest « Among Others » de Mickie Stiers.

.

Dans le chaudron :
Si vous aimez les déclarations d’amour aux livres
¤ La voleuse de livres de Markus Zusak
¤ Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
¤ L’affaire Jane Eyre de Jasper Fforde (Thursday Next, tome 1)
¤ Cœur d’encre de Cornelia Funke

.

.

Defi valeriacr0
Challenge Morwenna s list Jo Walton SFFF au feminin logo challenge Jeunesse Young Adult 2013

Ce livre joue dans plusieurs catégories : tout d’abord, il s’agit de ma sélection d’août pour le défi Valériacr0, c’est une aussi ma première participation au challenge « Morwenna’s list » ; il compte pour le challenge « SFFF au féminin » et enfin, pour celui « jeunesse – young adult« .

 

.

.

Bizz & Miel (Aude), Blog-O-Livre (BlackWolf), Imaginelf (Lelf), La Croisée des Chemins (Tesrahilde), La prophétie des ânes (Cornwall), La tête dans les livres, Le dévoreur de livres (Kissifrott), Le dragon galactique (Tigger Lilly), Les lectures de Bouch’ (Bouchon des bois), Les lectures d’Efelle, Les lectures de Xapur, Lorhkan et les mauvais genres, Naufragés volontaires (Julien), Nevertwhere, Quoi de neuf sur ma pile ? (Gromovar), Rêve général (J.a.e._Lou), RSF Blog (Lhisbei), Un papillon dans la Lune ont peut-être compté le nombre d’étoiles présentes sur la couverture.

 

.

Pic : par Kvikken.
.

Enregistrer

Categories: WALTON Jo Tags: , ,
  1. 03/09/2014 à 20:16 | #1

    Tu en parles tellement bien que je me dis que je n’ai pas le niveau niveau blogging… Ce que tu dis est très juste et c’est pour ça que je l’ai prêté à ma mère et que je compte bien le faire lire àmon père aussi. Et ma soeur aussi :3

    • 03/09/2014 à 20:38 | #2

      C'est gentil, merci :) J'ai toujours l'impression de m'engluer quand je chronique. J'ai fini le livre le 3 août. J'avais bien mes notes, mais impossible de me pencher dessus. Sur la dernière ligne droite, j'ai gardé mes notes "ouvertes" pendant trois heures, sans savoir comment commencer. Après, c'est allé "assez" vite. Je pense qu'en 30/45 minutes, c'était rédigé. Mon cerveau est lent :/ Tu as tout à fait raison, il faut le prêter à fond :)

  2. 03/09/2014 à 21:36 | #3

    Je suis d’accord sur le fait qu’il peut toucher un large public. Par contre je ne l’ai pas trouvé assez magique pour envisager de l’offrir à quelqu’un. Un peu frustrant vu qu’il avait tout pour me plaire au départ mais qu’aucun axe narratif ne m’a vraiment convaincue.

    • 04/09/2014 à 12:25 | #4

      Pour ce genre de lectures, la part subjective joue énormément (ressenti, identification, moment ou période choisie de lecture).

  3. 03/09/2014 à 23:32 | #5

    Vu ce que tu en dis, ça donne vraiment très envie!!! 🙂

  4. 04/09/2014 à 09:57 | #7

    Quelle belle chronique, toute en douceur aussi ! Ce livre m’a l’air d’une petite pépite, je ne crois pas avoir lu une seule critique mitigée, tous les blogueurs sont conquis. Et puis je suis rassurée de voir que tu n’as pas été gênée par l’aspect « liste » de livres, c’était un élément que je trouvais un peu rebutant à l’origine. Je pense donc que je vais céder allègrement. 🙂

    • 04/09/2014 à 12:26 | #8

      En fait, j'avais peur d'y trouver une histoire diluée dans un guide de lecture mais pas du tout ! Oui, c'est vrai que nous sommes dans l'ensemble, convaincus. Cela devrait te plaire :)

  5. 04/09/2014 à 16:09 | #9

    J’arrive sur ton blog, et je vois la couverture, avec un cœur à côté. Et le mien fait un bon !
    Ouiii, tu l’as aimé ! Et quel hommage tu lui rends, avec cette chronique ! Elle est superbe. Bravo <3

    • 06/09/2014 à 10:31 | #10

      Ah c'est gentil, merci ! Ce n'est pas évident de "décrire" ses sentiments.

  6. Vert
    04/09/2014 à 16:29 | #11

    J’adore la photo du livre, ça ne m’étonne même pas de le voir couvert de post-its xD

  7. 05/09/2014 à 00:42 | #13

    Je me dis qu’il me le faut à toutes les fois que je lis un billet. Mais là, je lis doux-amer… et je me dis qu’il me la faut genre… now!

  8. 06/09/2014 à 08:35 | #15

    Très belle chronique qui rend très bien hommage à ce que j’y ai trouvé moi aussi ! 😀 Oh tiens dans tes suggestions il n’y a que Jasper Fforde que je n’ai pas lu ! ^^

    • 06/09/2014 à 10:34 | #16

      C'est difficile de parler des sensations ressenties lors de la lecture d'un livre. J'ai relu deux fois le premier tome de la saga de Fforde, et je n'ai pas continué... trop de livres, pas assez de temps ;)

  9. 06/09/2014 à 12:06 | #17

    Je n’en avais jamais entendu parler mais il me tente beaucoup. Merci pour la découverte !

  10. 06/09/2014 à 20:33 | #19

    Ta chronique est vraiment bien mais il ne me tente pas plus que cela malgré tous les avis positifs que j’ai pu lire !

    • 07/09/2014 à 20:29 | #20

      Cela peut arriver ! On a déjà bien assez de livres qui nous tentent pour les lire en une seule vie, pour s’embarrasser d'autres ;)

  11. 06/09/2014 à 21:07 | #22

    Elle est des nôtres !
    Il est trop bien ce bouquin 🙂

  12. 07/09/2014 à 10:50 | #24

    Depuis le temps que j’en entends parler… Il faudrait décidément que je m’y mette !! Et ton avis m’y pousse encore plus !

    • 07/09/2014 à 20:30 | #25

      Cela a l'air :) Quand je suis allée lire les chroniques des copains et commenter, je t'ai vu passer par là aussi ;)

  13. 07/09/2014 à 15:59 | #26

    J’ai craqué et je l’ai acheté hier ! J’ai trop trop hâte de le commencer depuis le temps qu’il me fait de l’œil et ta chronique donne trop envie. Ce livre a tout pour me plaire, j’espère que je vais être aussi conquise que toi. D’ailleurs, les extraits que tu as choisis me plaisent beaucoup <3

    • 07/09/2014 à 20:30 | #27

      Tu as bien fait ! Car c'est typiquement le livre qui te plaira vraiment. Je pense que cela sera un coup de cœur pour toi (mais je ne te mets pas la pression, huhu)

      • 07/09/2014 à 21:23 | #28

        Je vais le lire assez rapidement je pense car il m’attire trop ! Mais il faut d’abord que je finisse mes trois livres en cours (quatre à partir de demain avec les adlM), ça faisait longtemps que je n’avais pas accumulé autant de lectures à la fois…

        • 07/09/2014 à 22:14 | #29

          Ah oui, quand même ! Surtout après une panne de lecture, tu ne plaisantes pas :)

  14. 08/09/2014 à 09:31 | #30

    Ce livre a l’air super!!!!!!!

  15. 08/09/2014 à 09:43 | #32

    J’aime bien l’idée du journal romancé. Je me laisserais bien tenter par cette lecture.

  16. 14/09/2014 à 13:42 | #34

    aaah Panthéon!!! Il me le faut!!!
    Bien vendu Acr0 🙂
    Contente que tu ai apprécié le choix pour le défi. (En même temps, tu l’avais déjà dans le cadre d’un autre challenge, donc je me mouillais pas trop :-))

    • 14/09/2014 à 21:31 | #35

      Oui, mais cela n'assure pas le fait qu'il me plairait :D Mais c'était le cas !

  17. 16/09/2014 à 20:39 | #36

    Ahah, un conquise de plus ! 😉
    L’illustration est particulièrement bien trouvée, elle correspond bien aux deux soeurs.

  18. 22/09/2014 à 09:25 | #38

    J’avais justement envie de le lire!

    • 22/09/2014 à 12:14 | #39

      Il devrait beaucoup te plaire, je pense :) La sensibilité qui s'en dégage...

  19. 23/02/2015 à 12:58 | #40

    Arf, quelle tête de linotte je fais, je pensais t’avoir déjà laisser un commentaire sur ta merveilleuse chronique. Honte à moi, d’autant que tu me cites deux fois.
    Je constate que chacun a été touché par Morwenna, mais de manières différentes. Je le ressens essentiellement par les extraits choisis.
    Jo Walton a une plume qui sait faire passer les émotions. Nulle doute qu’elle y joint une once de son âme.
    Le plus dur c’est de s’affranchir de son fantôme pour pouvoir grandir.

    Morwenna (mon livre) est encore parti en vadrouille se faire câliner par de nouvelles mains qui j’espère sera l’adopter le temps de la lecture.

    • 23/02/2015 à 19:30 | #41

      Finalement, Morwenna a beaucou plu :) (et j'en suis bien contente). Héhé, ton exemplaire va te devenir encore plus précieux !

  20. 29/06/2016 à 20:00 | #42

    Ta chronique m’avait donné envie, je l’ai enfin découvert la semaine dernière et ça a été un réel plaisir de lecture ! Un coup de coeur en somme ! J’y pense encore et cela fait plusieurs jours que je l’ai terminé. J’ai beaucoup aimé la manière de raconter l’histoire de Morwenna et j’ai très envie de découvrir la trilogie du Subtil Changement maintenant 🙂

    • 01/07/2016 à 19:27 | #43

      Ah, je suis ravie ! J'ai bien aimé la trilogie du Subtil changement, mais ce n'est pas la même impression de lecture tout de même (l'univers, l'intérêt pour les personnages,...)

  1. 03/09/2014 à 19:58 | #1
  2. 03/09/2014 à 19:59 | #2
  3. 06/09/2014 à 08:36 | #3
  4. 06/09/2014 à 20:46 | #4
  5. 07/09/2014 à 10:22 | #5
  6. 07/09/2014 à 11:10 | #6
  7. 21/09/2014 à 15:36 | #7
  8. 01/10/2014 à 14:06 | #8
  9. 02/10/2014 à 10:32 | #9
  10. 23/11/2014 à 09:56 | #10
  11. 28/11/2014 à 13:00 | #11
  12. 08/12/2014 à 13:23 | #12
  13. 18/12/2014 à 20:44 | #13
  14. 31/12/2014 à 12:34 | #14
  15. 08/03/2015 à 15:02 | #15
  16. 09/04/2015 à 18:39 | #16
  17. 27/04/2015 à 18:52 | #17
  18. 22/06/2015 à 12:40 | #18
  19. 01/07/2015 à 08:02 | #19
  20. 18/10/2015 à 11:29 | #20
  21. 06/11/2016 à 17:28 | #21
  22. 04/12/2016 à 09:00 | #22