Archive

Archives pour la catégorie ‘COSTE Nadia’

COSTE Nadia – Ma pire semaine de vacances

10/07/2018 8 commentaires

.

Couverture du livre "Ma pire semaine de vacances" de Nadia Coste publié aux éditions CastelmoreTitre : Ma pire semaine de vacances
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir

.

Accompagnée par sa sœur, Léa va passer quelques jours de vacances chez ses cousins. Les insectes de la campagne et elle ne semblent pas en grand amour… ou alors de manière intense à juger le nombre de piqures de moustiques qu’elle récolte. Et pourtant, cette fois, ce sera le cadet de ses soucis car ils retrouvent des poissons morts, les vaches tombent raides mortes et les guêpes sont de de la taille d’une balle de golf. Il y a de quoi s’inquiéter !

.
.

.
.

Les adolescents du roman – Léa, Maxine, Frédérique, Vanille, Jean-Christophe, Stéphane – sont des enquêteurs en herbe et ils me font penser au Club des Cinq ; lecture que j’ai grandement appréciée dans ma jeunesse (donc c’est un compliment). Leur envie d’investiguer est très forte, tout comme celle de parcourir le paysage et de rencontrer les locaux.
.

J’ai tout particulièrement aimé le côté « réaliste » de l’histoire. Ce ne sont pas des adolescents qui modifient le monde en mode super-puissance, ou qui effectuent des tâches sans l’aide d’adultes alors qu’elle devient primordiale.
.

Le niveau d’intervention reste concret et plausible. C’est notamment confirmé par la restriction géographique : ils évoluent dans leur univers, leur campagne, avec leurs voisins et leur famille. Cela facilite l’identification aux personnages et aussi l’immersion !
.

Nadia Coste s’immisce de manière poussée sur la thématique de l’écologie : la détérioration et l’usage abusif des ressources par l’humain, les conséquences grandiloquentes sur la faune, l’envie de corriger… pour obtenir des résultats encore pires et la volonté d’intégrer du bon sens.
.

J’ai trouvé que cette aventure avait suffisamment de « monstres » dans le dans pour plaire au plus grand nombre. Accessible à partir de 8 ans, ce récit peut être découvert à toute période. Cela peut devenir un clin d’œil idéal s’il est dévoré pendant les vacances. J’avoue que je préfèrerai en conseiller sa lecture un jour de pluie, plutôt qu’une chaude nuit estivale où l’on entend les moustiques vrombir ! (quoique… cela rajoute un effet indéniable sur l’ambiance).

.

Photographie du livre "Ma pire semaine de vacances" de Nadia Coste

.

Phooka (Book en stock) a aussi aimé cette cure de jouvence.

 

COSTE Nadia – Papa de papier

13/04/2018 4 commentaires

.

Couverture du roman "Papa de papier" écrit par Nadia CosteTitre : Papa de papier
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Lire un extrait
.

C’est avec le sourire qu’Ayrton quitte le collège aujourd’hui. Il vient d’obtenir un 18/20 pour son dessin au fusain. Il est impatient de l’annoncer à ses parents. Mais école et foyer sont deux réalités différentes et son père ne semble disposé qu’à réaliser des tâches ménagères. Sa mère rentre à son tour et leur discussion explose alors. Ayrton va se réfugier dans sa chambre. Il entend un miaulement, un chat semble coincé sur son balcon. Après un instant d’étonnement, il trouve que ce félin ressemble trait pour trait à celui réalisé pour son cours d’arts plastiques. Et si son dessin venait de prendre vie ?

.
.

Dès les premiers mots, j’ai apprécié Ayrton. J’ai apprécié son optimisme, son écoute pour autrui. Et puis, l’on comprend très vite qu’il possède deux comportements pour deux vies complètement distinctes.
.

Le récit est immersif et frôle le fantastique. L’imagination vient au secours d’une situation réelle difficile. Ayrton a le pouvoir de donner vie à ce qu’il dessine !
.

L’écriture de Nadia Coste est toujours aussi fluide. On intègre la vie du protagoniste « à la volée » : au moment de la distribution des notes du DM de Monsieur Edgar, prof’ d’arts plastiques. À la volée, mais avec douceur : focus sur l’exercice à réaliser, puis dé-zoom sur la réaction des copains à la découverte de leur note et enfin sur la bonne humeur d’Ayrton, son attitude, son environnement, son histoire.
.

Elle aborde un sujet délicat qu’elle traite avec perspicacité. Elle (d)écrit un mécanisme d’auto-défense, la place des non-dits, la perte de l’innocence, l’estime de soi et sa reconstruction. Elle dépeint une situation fictive qui pourrait être réelle puis expose actions et réactions. Elle détaille sans chercher nullement à provoquer le lecteur mais au contraire, à l’accompagner lors du décodage.
.

Cette histoire de 122 pages est rondement menée. Elle est à placer entre toutes les mains à partir de 10 ans.

.

Mise en scène du livre Papa de papier de Nadia Coste. Fusains et pattes de chat sont visibles

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Le chat dessiné par Ayrton pourrait être mon chat, qui est justement gris et possède un nœud à la queue.

.

COSTE Nadia – L’effet ricochet

15/06/2017 Aucun commentaire

.

L'effet ricochet de Nadia CosteTitre : L’effet ricochet
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.

2074. Cela fait maintenant deux générations que les êtres humains ne se reproduisent plus naturellement mais par clonage. Il existe une faille dans l’hélice ADN qui touche 10% de la population : l’effet ricochet. Sont enregistrées les séquelles corporelles du parent cloné et sont transmises alors à l’enfant au même âge. Avec effroi, Malou se rend compte que son ADN est touché, tout comme celui de ses deux soeurs. Elle va devoir trouver de l’aide et surtout savoir comment neutraliser cette défaillance qui risque d’engendrer de gros dégâts physique à sa fratrie.

.
.

L’effet ricochet entre dans la vie trois sœurs. La protagoniste qu’on suit est Malou, la cadette de sa sororie, via son journal de bord. J’ai aimé entrer dans la vie de Malou et de découvrir à travers ses yeux la problématique du clonage de sa famille.
.

Ce roman d’anticipation nous propose une intrigue haletante. Il se trouve de la même lignée que “L’empire des auras” de Nadia Coste : ce livre nous propose la rencontre d’adulescents en plein questionnement éthique ; il donne aussi des éléments pour alimenter la réflexion du lecteur. Avec la problématique autour du clonage, l’autrice n’oublie pas d’autres aspects d’une société en mutation : l’environnement dans lequel évoluent les personnages, la surveillance des êtres humains et les pleins pouvoirs étatiques (incluant toutes les dérives).
.

Malou apprend à délimiter un problème, définir ses hypothèses et concevoir des solutions. Le tout est pondéré par la capacité à accepter des actions qui vont contre son intérêt personnel pour œuvrer dans l’intérêt collectif (et c’est quelque chose de difficile quand on est en pleine construction de soi-même).
.

Heureusement, Malou va trouver de l’aide car à plusieurs, on est plus forts. Ces personnages sont crédibles car il y a cet équilibre entre l’envie de sortir de sa zone de confort et le réel passage à l’acte. Ils se questionnent aussi pour savoir jusqu’où aller pour obtenir de l’aide, jusqu’où s’investir tout en préservant leur propre sécurité aussi.
.

Ce roman est fondamentalement intelligent, réflexif et intrigant ; parfait à mettre entre toutes les mains, à partir de 13 ans.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et moi, que ferai-je à la place de Malou ?

.

COSTE Nadia – Les élémentaires

22/03/2017 16 commentaires

.

Couverture de Les élémentaires de Nadia CosteTitre : Les élémentaires
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
.

Cassandra, fille de duc, est née avec le don du feu. Cependant, le dérèglement hormonal qu’elle supporte rend sa capacité difficile à maîtriser. Au quotidien, ses émotions enflamment littéralement son corps et elle devient un danger pour son entourage.

La seule solution est d’effectuer une cure afin de dompter son aptitude. Le lieu se trouve à l’autre bout du royaume : malgré l’accompagnement effectué par deux escortes, le trajet est à haut risque.

.
.

Commencer un livre, c’est signer un contrat avec un auteur : une plongée immédiate dans l’univers qu’il me propose. Et dès les premières lignes de « Les élémentaires », Nadia Coste a su me transporter instantanément.
.

Comme l’assise d’un fauteuil moelleux, j’ai retrouvé la plume de cette autrice avec plaisir et surtout une bienveillance anticipée : je savais que j’allais m’y trouver bien. Et une fois encore, j’ai été satisfaite de m’imprégner d’une histoire raffinée et de rencontrer des personnages perspicaces.
.

Il faut dire qu’elle sait soigner son lectorat. Ici, nous sommes immergés dans un monde où chaque individu est lié à un des quatre éléments – terre, air, eau, feu – et se retrouve plus sensible et établit une véritable connexion à son environnement.
.

L’écriture est efficace et l’autrice généreuse en détails : on imagine facilement la brûlure sur le pourtour du baquet d’eau, les pans de tissus qui préservent l’intimité, la végétation ululante de vie ainsi que la ménagerie fantastique. Et puis, la touche d’humour toujours présente, comme exemples : CRS Contrôleurs Royaux des Sorts ; PTT Pigeons et Tourterelles Transmissions.
.

Nous voyageons en compagnie de Cassandra, Kiana, Boniface et les aventuriers Christian et Grégoire. On découvre les personnages au fil de l’eau, sans connaitre leur passé. Les figures féminines sont au cœur du roman.
.

On part directement dans l’aventure : actions et rebondissements sont au programme. On se surprend à enquêter sur les véritables objectifs de chacun. Grandir, s’assumer, sortir la tête du brouillard, désembrumer ses idées et construire un retour sur soi : voilà autant de propos sur lesquels Nadia Coste investit sa protagoniste.

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Les singes-serpents

 .

COSTE Nadia – Seuls les alligators vous entendront crier

17/05/2016 6 commentaires

.

Seuls les alligators vous entendront crier Nadia CosteTitre : Seuls les alligators vous entendront crier
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
Lire les premières pages
.

Une classe d’élèves de 3e orléanaise s’envole en direction de la Nouvelle-Orléans pour un voyage scolaire. La Louisiane, bien qu’appréciant les Français n’est pas la terre la plus accueillante qui soit, surtout si on se joue d’elle. Le vaudou en puissance produit des événements étranges. Certains collégiens risquent de ne pas monter à bord de l’avion-retour.

.
.

Seuls les alligators vous entendront crier Nadia Coste Bayou 02De la collection « roman d’horreur » des éditions Scrinéo, j’avais lu le one shot d’Arthur Ténor. Après la lecture de « Ils n’auraient jamais dû retourner dans cette maison » et son fameux retournement final, je me demandais bien à quelle sauce, cette fois-ci, j’allais être dégustée.

Lire la suite…

COSTE Nadia – L’empire des auras

06/05/2016 10 commentaires

.

L empire des auras Nadia CosteTitre : L’empire des auras
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Lire les premières pages
.

Chloé s’apprête à effectuer son entrée dans un établissement mixte. Ses notes moyennes et le budget familial ne lui permettent pas d’intégrer un lycée d’élite uniquement pour les Bleus. Alors qu’elle dégaine l’appli « Aura » à tout va pour scanner les personnes qui l’entourent, la première consigne de l’école est d’interdire son utilisation. Les premiers frissons parcourent sa peau quand elle se rend compte qu’elle est entourée de camarades… et même de professeurs rouges !

.
.

Il faut des actes pour marquer les esprits.

.

L empire des auras illustrationCe roman d’anticipation se base sur un problème sociétal : la ségrégation est réalisée par la couleur de l’aura.

Les bébés naissent avec une aura blanche qui va très vite se colorer. En bleu pour les personnes gentilles et vertueuses, en rouge pour les méchantes et prédestinées aux crimes. Cela fait 40 ans maintenant que le docteur Peysson a réalisé que l’aura possédait une couleur même si elle est invisible à l’œil nu. Une bascule du bleu vers le rouge est possible et irrémédiable alors que l’inverse est irréalisable. Lire la suite…

COSTE Nadia – Le Premier

09/07/2015 27 commentaires

.

Le premier Nadia CosteTitre : Le Premier
Auteure : Nadia Coste
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa.

Vaïn est le cadet de Úrr et en est tout son opposé : il s’avère frêle et maladroit alors que son frère a une musculature développée et réussit tout ce qu’il entreprend. Vaïn est jaloux l’épreuve pour devenir un homme que s’apprête à passer son aîné et le suit « discrètement ». De colère, Úrr le tue mais Vaïn se relève alors, en proie à une étrange malédiction.
.
.

Je lis très peu – pour ne pas dire aucun – romans qui se déroulent au Néolithique (plus par défaut que par réel choix, d’ailleurs). C’est la première surprise de ce récit qui se poursuit bien après, jusqu’aux portes de l’Antiquité ; surfant sur des détails historiques. On apprécie aussi le clin d’œil à la légende de la fondation de Rome avec la Louve, Romus et Romulus.
.
Nadia Coste innove sur le sujet du vampire bien qu’il ne soit jamais nommé ainsi. Le sujet bénéficie d’un traitement intelligent, aux prémices du monde. Il se nourrit de sang, l’ail le rend nauséeux, le soleil le brûle…

. Lire la suite…