Archive

Archives pour la catégorie ‘DE PINS Arthur’

DE PINS Arthur – Zombillénium ~ La fille de l’air, tome 4

31/10/2019 8 commentaires

.

Couverture de la BD "La fille de l'air" d'Arthur De Pins, tome 4 de ZombilléniumTitre : La fille de l’air (Zombillénium, tome 4)
Auteur : Arthur de Pins
Plaisir de lecture Série avec entrée au panthéon
Tome 1, tome 2, tome 3

.

Le comité a parlé : changement de direction pour le parc d’attractions. La côte de popularité remonte en flèche. Les vivants ont de tels frissons qu’ils pourraient y laisser leur âme. Pour lutter contre les dernières reformes, la résistance s’organise !

.

.

.

.

« Fille de l’air » est le quatrième tome de la série « Zombillénium ». Le rythme des précédentes parutions était régulier : 2010 pour Gretchen, 2011 pour Ressources humaines, 2013 pour Control Freaks. Un film d’animation pour travailler la patience plus tard, le tout-neuf est paru en novembre 2018. Et cher.e.s lecteurices, j’ai su attendre encore un peu en l’acquérant en avril 2019 (notez cette volonté de fer). Il va sans dire que j’ai relu les trois premiers volumes d’un seul coup… pour mieux dévorer celui-ci !

.

Il faut bien dire que toute l’équipe de ce parc d’attraction atypique m’avait vraiment manquée.

L’entrée fracassante du personnage en couverture donne le ton : nouveaux personnages, nouvelle direction… nouvelle génération. « Fille de l’air » ouvre un nouvel arc narratif.
.

Par conséquent, ce tome semble plutôt lent et peut même être qualifié « de transition ». Après les montagnes russes de l’émotion avec le troisième tome, celui-ci semble plus léger dans le fond.
.

Dès les premières pages, je me suis sentie « cueillie » par un saut dans le temps. Il faut deviner ce qu’il s’est passé durant l’ellipse et cela fait naître encore plus de questions. Quid de la sortie de Francis de sa situation compliquée ? Quid de la complicité des habitants des environs ?

.

« Fille de l’air » se présente en 48 sacro saintes pages de la BD franco-belge… un peu trop court ?

Je suis toujours charmée par le graphisme proposé par Arthur De Pins : chaque planche est un régal pour les yeux.
.

L’auteur-illustrateur propose une caricature du monde du travail, une critique cinglante du libéralisme qui contrôle nos sociétés actuelle. Le tout est auréolé d’une touche d’humour qui fait mouche.
.

Le cliffhanger suspense final est une véritable torture. J’espère que le tome 5 va vite arriver… et qu’il soit un peu plus punchy. En attendant, si vous souhaitez lire « La fille de l’air », je vous conseille fortement la relecture des tomes précédents. Je me suis sentie moins perdue que beaucoup d’autres lecteurs l’ayant lu directement.

.

Extrait La fille de l'air d'Arthur de Pins Planche extraite de La fille de l'air d'Arthur de Pins

Portrait de Gretchen dans La fille de l'air d'Arthur de Pins Portrait d'Aurélien La fille de l'air d'Arthur de Pins

4 tomes de Zombillénium d'Arthur de Pins

.

————————————————————————~*

Logo du challenge Halloween 2019

.

 

Voilà un livre dont je tenais absolument à parler pour le challenge Halloween, édition 2019.

.

Categories: DE PINS Arthur Tags:

Rond de Sorcière #106

16/05/2019 8 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

À mois d’avril, joyeuses lectures !
… et beaucoup d’événements.
.

🎉 J’ai fêté le 1000e billet posté sur Livrement.com ! Et je suis aussi surprise que contente d’avoir atteint ce palier (ce n’était pas un objectif en réalité). Des copinautes m’ont posé quelques questions, je vous invite à en découvrir les réponses.
.

💀 Dans le cadre de notre super défi tueur de PAL (au moins… !), Valériane m’avait envoyée dans le froid en compagnie de Fitz avec « Le dragon des glaces » de Robin Hobb.

.
.

📑 Côté événements toulousains :

En rapport avec la littérature,

· Je suis allée jeter un œil –et le récupérer – à l’exposition de Benjamin Lacombe dans les locaux de Canopé. C’était plutôt chiche ; heureusement, il y avait quelques-unes de ses œuvres à observer dans les plus petits détails.

· J’ai aussi fait un saut à « 400 ans de livres d’enfance et de jeunesse » à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine : les vitrines étaient intéressantes avec l’exposition d’ouvrages et leur présentation sur des encarts (un billet à venir)

· Impossible de passer à côté d’Echos & Merveilles ! Le festival médiéval fantastique a grandi de manière exponentielle depuis l’édition 2018. Malgré la pluie, c’est le beau fixe du moral qui touche les festivaliers. Des artisans en pagaille, des animations partout et la naissance d’un grand salon du livre de l’imaginaire. Évidemment, le créneau 2020 a déjà été réservé sur l’agenda.
.

En rapport… non, sans rapport, c’était juste très bien :

· Je suis allée voir l’exposition « Electrosound » sous-titrée « Quand le son et la lumière font leur show » où l’on retrouvait de multiples informations autour de ces deux thématiques avec pour exemple une salle de concert, avec plein de petites expériences à mener (très ludique) (au Bazacle, terminée)

· On continue dans la lumière, en sautant à pieds joints dans l’exposition « Luminopolis » sous la forme d’escape game. En moins de 60 minutes, il fallait collecter plusieurs mots clés que l’on obtient en répondant à différentes questions. Il y a plein d’ateliers de manipulation pour comprendre les mécanismes de la lumière. L’aspect escape game est plutôt léger, aucune tension identique à une escape room si vous avez déjà testé ce concept. (au Quai des Savoirs, jusqu’au 1er septembre)
.

🎲 Jeux de société :

· Offert à et testé avec mon neveu, le jeu « Little action » de Djeco. Du matériel adapté aux petites mains – cartes cartonnées grandes et épaisses, sujets en plastique – et des règles de jeu destinées aux tout petits (à partir de 2 ans et demi). Et hop, une partie pour se mettre dans le bain et mon neveu de trois ans avait tout compris. Il pourra d’ailleurs jouer avec son cousin du même âge sans l’aide d’un adulte. Les jeux de cette marque sont réputés. Little action demeure mon préféré.

· J’ai joué pour la première fois à Kingdomino chez des copains, et si chaque joueur a maximisé un royaume en carré avec château au centre à la première partie (pour un max de points), c’est vite devenu n’importe quoi. Prise en main rapide pour une stratégie à développer selon les tuiles collectées. Et j’apprécie qu’on puisse l’associer à une boîte de Queendomino pour augmenter le fun et le nombre de joueurs (pas testé).
.

📺 Petits et grands écrans… c’est parti !

·  Commençons par la déception : la bande annonce « À genoux les gars » promettait de l’humour. Annoncée comme une « comédie de dialogues », j’ai surtout eu mal à ma condition féminine : je n’ai vu ni parité, ni émancipation des femmes ; mais clairement un portrait cru de ce que peuvent vivre certaines femmes dans quelque quartier très codifié. Autant dire qu’on est très loin de ce qu’on m’avait promis.

· Je voulais lire le premier tome de la trilogie du rempart sud de Jeff VanderMeer avant de voir son adaptation. J’ai craqué, j’ai échoué. J’ai donc vu « Annihilation » qui, au niveau des effets spéciaux est plutôt agréable à regarder mais qui me laisse une impression floue sur l’intrigue. Belle brochette au niveau du casting : Natalie Portman, Jennifer Jason Leigh, Gina Rodriguez, Tessa Thompson.

· « The dirt » est un film biographique sur le groupe de hard rock Mötley Crüe. J’ai trouvé le film plutôt bon dans son ensemble en illustrant parfaitement l’expression : drugs, sex & rock’n’roll.

· « The Highwaymen » : Deux flics en charge de traquer le célèbre couple criminel Bonnie & Clyde. Et quoi de plus magnifique que de découvrir en duo Kevin Costner et Woody Harrelson. Ils deviennent moteurs d’un road movie réussi qui termine sur une conclusion amère – et juste – d’une Amérique contaminée, dont les belles valeurs s’effondrent.

· J’ai terminé la deuxième saison de la série télévisée « Workin’moms ». Les quatre mamans continuent de jongler avec leur quotidien et de louvoyer entre les attentes de la société à leur égard (aussi bien professionnelles que personnelles). Des personnalités hautes en couleur et beaucoup d’humour.

.

Bon, vais-je enfin parler de littérature dans ce billet ?!

.

Une pile à lire qui profite bien du printemps pour pousser :
¤ BURNETT Frances H. : Le jardin secret
¤ CAUSSARIEU Morgane : Rouge Venom
¤ COSTE Nadia : Comment je suis devenue un robot
¤ DALCHER Christina : Vox
¤ DE PINS Arthur : Zombillénium – La fille de l’air, volume 4
¤ KAY Guy Gavriel : Le fleuve céleste
¤ MONGE Jean-Baptiste : Redingote & Baltimore
¤ THOMAS Angie : The hate U give

Un joli +8 qui s’explique par : 1 livre trouvé en boite à lire (Burnett), 3 livres d’occasion que je guettais depuis longtemps (De Pins, Kay, Monge), 2 SP que je désirais découvrir (Caussarieu et Coste), 1 nouveauté (Dalcher) et 1 livre audio (Thomas).

Résultats : + 8 entrées ; – 6 sorties

.

Livres acquis en avril 2019 par le blog Livrement

.
.

Livres SFFF

.

Couverture du roman "Vox" de Christina DalcherVox – Christina Dalcher
Plaisir de lecture Livre sympa
Les femmes possèdent un bracelet compteur de mots : c’est 100 mots par jour, pas un de plus. Cette dystopie intense rappelle La servante écarlate de Margaret Atwood. C’est le même procédé qui se déroule : on arrive dans la vie d’une femme à un instant T., on découvre la situation par les pensées de la protagoniste : la société dans laquelle elle vit, la vision de sa situation et le basculement de la société dont on reconstruit l’historique au fur et à mesure du récit. Le style est fluide, et interpelle sur les droits des femmes dans une société patriarcale poussée à son paroxysme. La fin m’est apparue trop facile : elle est fouillie et très rapide. L’histoire a le mérite de faire réfléchir quant au rigorisme généralisé, quant aux conditions des femmes. À l’époque du #metoo où la parole des femmes se libère, où se renforce le concept de sororité, la peur de « faire taire » existe toujours.

.
.

Couverture J'ai lu du roman "Le dragon des glaces" écrit par Robin Hobb. C'est le 11e tome de la série L'assassin royalLe dragon des glaces (L’assassin royal, tome 11) – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes
Le prince Devoir et son clan d’art quittent Castelcerf pour l’île d’Aslevjal afin de rapporter la tête du dragon pris dans la glace. Ce que je peux dire, c’est que Robin Hobb sait nous faire vivre tous genres d’émotions ! Grâce à son talent, elle nous fait monter à bord du navire. Et autant vous dire que j’ai eu envie de passer les personnages par-dessus bord tant ils sont parfois insupportables (insupportables et malades). Autre que le voyage qui est long et se déroule lentement, on a le plaisir de découvrir la Narcheska dans sa ville. On se rend vite compte que la culture outrilienne va encore davantage corser les enjeux politiques qui se dessinaient avec le futur mariage.

.
.

Couverture de "La chasseuse de trolls" de Stefan Spjut, roman paru aux éditions Actes sudLa chasseuse de trolls – Stefan Spjut
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Susso rêve d’apercevoir un troll. Une femme d’un patelin lointain signale une forme humaine qui ressemble à un stallo. Deux jours plus tard, son petit-fils disparait. Les trolls sont justement réputés pour être attirés par les enfants.
On suit cette cryptozoologue dans son quotidien ; l’on rentre au contact des habitants, l’on se rend compte des conditions difficiles en plein cœur de l’hiver. L’atmosphère est lourde et riche. On se retrouve à la croisée entre la modernité de la Suède et le folklore scandinave. Le récit part d’un enlèvement d’un enfant pour prendre un élan fantastique avec en ligne de mire le peuple des trolls. La tension est bien entretenue et l’alternance des deux points de vue narratifs permet de nourrir l’enquête que mène le lecteur ; entre policier et surnaturel.

.
.

Couverture de la BD "La fille de l'air" d'Arthur de Pins, tome 4 de ZombilléniumLa fille de l’air (Zombillénium, volume 4) – Arthur De Pins
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Volume 1, volume 2, volume 3
Ah, j’ai su résister des mois ! Mais le quatrième tome est enfin entre mes mains. Comme cette série s’apprécie dans son ensemble, j’ai pris plaisir à relire les précédents volumes.
On en apprend davantage sur le fonctionnement du parc : Zombillénium passe de la gestion du bon père de famille aux forts desiderata des actionnaires. Tout va très vite : des rebondissements dans tous les sens et un fameux retournement de situation. Ces actions sont trempées dans l’humour tout du long – parfois bien corrosif – et bordées de clins d’œil. Un nouveau personnage fait irruption (et j’insiste sur le terme irruption) : c’est un nouveau cycle qui commence. Le point de suspens – expression préférée au terme anglais cliffhanger – confirme le tout. Ça dépote !

.
.

Autres livres

.

Couverture du roman "Comment je suis devenue un robot" de Nadia CosteComment je suis devenue un robot – Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Par chapitres alternés, deux copines se partagent la partie narrative. Margot, a eu un grave accident et ne compte pas desserrer les dents sur la situation ; Ambre, ne veut pas déranger son amie mais utilisera l’humour comme moyen de la décapsuler. Pour la première, c’est la traversée d’une situation compliquée, entre handicap et adolescence. La seconde voudrait se confier et n’ose pas se plaindre et s’interroge pour garder intact leur amitié. Par les deux protagonistes, l’histoire s’avère riche et équilibrée. Comme pour ses précédents romans, Nadia Coste aime investir des thématiques importantes, ici la réflexion autour de l’acceptation de soi.

.
.

Couverture du livre The Hate U give d'Angie ThomasThe hate U give – Angie Thomas
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Starr est témouine du meurtre de son ami d’enfance par un policier blanc. Elle souhaitait rester anonyme, faire profil bas. Mais alors que les autorités et les gangs de sa cité veulent la faire taire, elle décide de devenir actrice pour la suite judiciaire de cet acte.
Le racisme ordinaire est au cœur de l’histoire ; il est aussi question de manipulation, de préjugés, d’amour et d’espoir. Le récit dépeint une triste réalité tout en justesse. Les émotions brutes que transmet l’autrice sont percutantes et nourrissent un texte engagé. Starr est une protagoniste aussi touchante qu’attachante. L’histoire se dévore. Le langage familier adopté en style d’écriture passe très bien à l’écoute (livre audio).

.

.

Lectures d'avril 2019 du blog Livrement

.

.

Partir dans les Pyrénées ariégeoises | Confectionner un délicieux cheesecake aux deux chocolats | Aller admirer des peintures datant de 14 000 ans avant maintenant (datation au carbone 14) | Et fêter l’anniversaire d’un copain | Préparer des cadeaux : un sac d’activités pour la miss, un album en tissu pour le Filleul et des chocolats maison pour leurs parents | Profiter de doux et intenses moments ensemble | Se balader, beaucoup de culture et un tour de manège pour décompresser | Participer à un atelier de couture | Et tester un nouveau salon de thé & café avec les copines, qui fait maintenant partie de mes adresses favorites | Se rendre à l’exposition de Benjamin Lacombe | Scraper des cartes thématiques | Recevoir Mutinelle avec des crêpes au beurre et de la cassonade Graeffe | Cuisiner des gnocchi | Enfin offrir les cadeaux d’anniversaire au Neveu-presque-tout-neuf : plein de livres géniaux et le jeu de société Little Action | Puis partir à la chasse aux œufs au fin fond du Lot et découvrir la nature au printemps | Recevoir un Joyeux Courrier de la part de Delphine | Prendre le goûter | Visiter par hasard l’exposition 400 ans de « 400 ans de livres d’enfance et de jeunesse » à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine | Trouver « Le jardin secret » dans une boîte à lire, dans la même édition de l’exemplaire que j’avais lu enfant | Une vraie madeleine de Proust | Exposition Electrosound un jour | Exposition Luminopolis le lendemain | Le tout en bonne compagnie | Puis, enfin venu le temps d’Echos & Merveilles.

.

Mise en scène des livres d'Estelle Valls de Gomis Mise en scène du livre "La chanson d'Arbonne" de Guy Gavriel Kay

Cheesecake aux deux chocolats Lampe pour visiter les grotte de Niaux

Couture : album photo en tissu Tablette de chocolats maison

Venue du filleul Détails des peintures du manège aux chevaux de bois à Jeanne d'Arc à Toulouse

Atelier de couture avec Dodynette à Toulouse Gâteau "velvet" dans un salon de thé

Exposition de Benjamin Lacombe à Canopé de Toulouse : détails d'une de ses oeuvres Exposition de Benjamin Lacombe à Canopé Toulouse : afffiche, rideau rouge et veste

Crêpe à la cassonade Graeffe Gnocchi faits maison

Scrap : carte pour pâques avec œufs en bois Scrap carte de pâques dans les tons pastel

Livre sur les engins existants Figurines en plastique du jeu Little Action de Djeco

Chasse aux œufs en 2019 Glycine sur un mur

Enveloppe "Happy mail" bleue et rose Café dans une tasse au camaieu de bleu

Bécassine pour l'exposition 400 ans de livres d'enfance et de jeunesse à Toulouse Livre "Le jardin secret" de France H. Burnett trouvé dans une boite à lire

Exposition Electrosound au Bazacle Exposition Luminopolis au Quai des Savoirs à Toulouse

 Echos et merveilles 2019 : maison sous petite cloche Echos et merveilles 2019 : livre pop up

.

DE PINS Arthur – Zombillénium ~ Control Freaks, tome 3

02/05/2014 13 commentaires

.

Control Freaks Arthur De Pins Zombillenium tome 3Titre : Control Freaks (Zombillénium, tome 3)
Auteur : Arthur DE PINS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2

.

Behemoth himself impose Bohémond Jaggar de Rochambaud pour assister le gestionnaire en place, Francis Van Bloodt à la tête du parc. Sauf que la réputation de ce consultant le précède et sa venue est vue d’un très mauvais œil. La révolte gronde.

.
.

Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 06)°º•. Avec Zombillénium, il y en a pour tous les goûts : démons, vampires, zombies, squelettes, sorcière, loups garous,… On s’attache à ces petites bêtes monstres. L’histoire prend un nouveau tournant et nous avons le cœur serré.
.

La gestion paternaliste appliquée au parc est jugée comme “molle”. Zombillénium a des besoins spécifiques et obligatoires. Francis Van Bloodt se voit attribuer un “cravateux”. La révolte grandit et la lutte est amorcée. Les syndicats militent contre les morts violentes. Par ailleurs, le personnel ne manque pas d’ingéniosité pour mettre des bâtons dans les roues de Bohémond Jaggar de Rochambaud.

.
.

)°º•. Les rebondissements et surprises mettent en scène le burn out d’Aurélien. La mécanique scénaristique est huilée à la perfection. On découvre davantage l’environnement du parc. Ceux qui avaient trouvé le deuxième tome un peu moins bon devraient être ravis ; car oui, Gretchen est plus présente. Elle devient, avec Aurélien des personnages clefs. L’intrigue toujours fraîche prend du relief.
.

Avec le personnel à vif, on y retrouve également une satire de notre société et de son rendement. Les allusions au monde de la finance, de l’entreprise, des conflits sociaux et du management de l’économie sont nombreuses. Et pourtant, le tout déborde d’humour à la fois humoristique… et caustique. Les dialogues sont cuisinés aux petits oignons.

.
.

Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 01)°º•. Le talent de De Pins s’exerce sur les deux tableaux, scénario et illustrations. Les dessins vectoriels sont sublimes. Les expressions des visiteurs particulièrement réussies : Arthur De Pins s’appuie sur des photos prises dans les parcs d’attraction publiée sur le web.
.

Ce tome est dans la continuité de la saga même s’il prend un virage plus sombre. Je suis amoureuse de cette série qui est une merveille d’humour noir. La fin est désastreuse… pour la patience des lecteurs ! Espérons qu’il mette peu de temps à publier la suite de ce fameux tome 3. (Rappelons les faits : 27 mois entre les parutions des tomes 2 et 3). Ce qui n’est point sûr étant donné qu’un projet parallèle d’adaptation sur grand écran devrait bientôt voir le jour, chapeauté par De Pins himself. (youhouh) Le teaser est à visionner ici.

.
.

“Control freaks”, troisième tome de la saga Zombillénium d’Arthur De Pins devient légèrement plus sombre. L’agitation couve et tout le monde est sous tension. Si Gretchen & Aurélien sont au-devant de la scène pour ce volet, c’est le parc entier qui s’avère impliqué. Entre illustrations remarquables et scénario soigné, l’auteur nous offre une saga magistrale.

.
.

Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 02 Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 05

Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 04 Control Freaks Zombillenium Arthur de Pins 03

..

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : quand même… ce tome méritait bien toute cette attente !
.

Dans le chaudron :
¤ Gretchen, tome 1
¤ Ressources humaines, tome 2
¤ Les annales du Disque-Monde de Terry Pratchett (pour de l’humour avec plein de créatures)

.
Defi valeriacr0J’ai gagné ce tome durant le challenge Halloween orchestré par Hilde & Lou.
Cette relecture n’est pas ma sélection d’avril pour le défi Valériacr0 mais celle de Valeriane que j’ai accompagné en “lecture commune”.

.

Iluze, Lasardine (La ronde des post-it) et Vladkergan (Vampirisme) ont assisté à la prise en otage du wagonnet.

CITRIQ

.

Rond de Sorcière #43

08/02/2014 30 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Janvier 2014, 3114 pages (dont 2660 de roman)… ah oui, c’est un très bon mois. Deuxième place du top (après avril 2013, 3167) depuis que je note mensuellement – soit depuis juillet 2012.

J’ai bilanté mon année de lecture et vous ai offerts mes vœux. En 2013, j’ai lu tout ça.

Janvier est le mois anniversaire. Mon blog a fêté ses 5 ans, et je n’ai aucune honte à demander un cadeau. Certains se sont prêtés au jeu et on peut voir les marque-pages bien arrivés, ici. De mon côté, j’ai reçu plein de livres – et autres “bricoles”. C’était aussi l’occasion de faire des cadeaux de moi à moi. J’ai également reçu mon cadeau pour le challenge Je lis des nouvelles et des novellas avec l’intégrale Jésus contre Hitler de Neil Jomunsi (merci Lune !).
.

C’est également le retour d’un livre voyageur : Joueur_1 de Douglas Coupland remplis de petits mots de fin 2011, début 2012. J’ai réussi à remporter mon défi Valériacr0 en lisant le tome 2 de Divergente Veronica Roth. On a relancé les lectures communes, celle au long cours pour l’œuvre de Robin Hobb avec Eirilys et Olya, celle du trône de fer avec Eirilys, Phooka, Emma666, Neph et Hécléa.
J’ai participé aux Vendredis Oniriques du dernier vendredi de janvier, le 31. C’était très chouette.

.
.

Romans SFFF
.

Les douze Justin CroninLes Douze (Le passage, tome 2) – Justin CRONIN
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 3
Toujours bon, toujours plus fort. C’est un peu comme une devise pour Justin Cronin. Dire que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire cette suite est un doux euphémisme. C’est un véritable coup de cœur qui s’impose à moi : j’ai dévoré les pages, mes ongles de stress (non, je ne ronge pas mes ongles puisque je porte du vernis de licorne). C’est un livre qu’on commence sans pouvoir le lâcher – oui, même pour dormir ! C’est le livre que tu veux emmener sous la douche et qui te fait soupirer quand il faut s’occuper d’autres tâches. Tu veux savoir au point de faire de toi un(e) lecteur(trice) amoureux et parfois agressif(ve). Si sur le premier tome, on suivait essentiellement Amy, ici l’histoire se sépare en plusieurs points de vue (pour mieux se retrouver). Les lecteurs du premier tome qui avaient eu du mal avec les moments plus calmes de l’histoire qu’ils étiquetaient “longueurs” devraient voir leur besoin assouvi.
Partagé en lecture commune et après un arrêt brusque, j’ai décidé de relire la totalité du tome. J’avais peur de me lasser de cette histoire, et bien que nenni. Je crois que le suspense m’était encore plus fort parce que je savais ce qui allait arriver (je pense notamment à la scène des Champs) et j’ai vu nombreux détails qui étaient complètement passés à la trappe.
Lecture commune avec Neph & Emma666.
.
.

Brumes et tempetes tome 4 Robin Hobb Les aventuriers de la merBrumes et tempêtes (Les aventuriers de la mer, tome 4) – Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8, 9.
C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée dans ce livre accompagnée de mes coéquipières de choc. On vibre littéralement comme du bois-sorcier à la lecture de ce tome-ci. La vie de nos chers personnages est bouleversée et nous avons le cœur serré quant aux événements mais aussi pour tous les éléments qu’ils ne connaissent pas. C’est toujours très agréable de découvrir tous les détails que Robin Hobb nous laisse comme des bonbons sur notre chemin et j’emprunte avec plaisir les pistes qu’elle nous ouvre. Si l’assassin royal m’avait déjà convaincue, le cycle des aventuriers de la mer m’emmène loin… sur les flots.
Lecture commune au long cours avec Eirilys & Olya.
.
.

L heritage tome 4 Christopher PaoliniL’héritage (L’héritage, tome 4) – Christopher PAOLINI
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète sur la saga
Tome 1
Je n’aurai jamais pensé un jour finir la saga. J’avais terminé le troisième tome en 2009 avec l’espoir “un jour” de lire l’ultime volume. Fort est de constater que nous sommes très loin de l’écriture hésitante de Paolini sur le premier tome (mais cette impression s’était effacée dès la lecture du deuxième). Certaines idées développées m’ont beaucoup plu, je pense notamment à la vision d’une société future par la Reine des elfes. Les révélations sont nombreuses, assez pour nous faire la bouche en forme de “O” et les pages débordent d’optimisme et cela fait du bien. Alors du dragon, il y en a et Saphira en est toujours un très bel exemple.
.
.

Divergent tome 2 Veronica RothLes insurgés (Divergente, tome 2) – Veronica ROTH
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets
Chronique complète
Tome 1
Si la lecture du premier tome ne m’avait pas plus emballée que ça, ce tome n’a pas su me convaincre davantage. Le manque évident de background n’a pas aidé à mon immersion dans cette saga. Je trouve les personnages fades et le comportement de la protagoniste ne m’a pas paru crédible (jeunette amoureuse qui préfère s’interroger sur l’heure à laquelle elle retrouvera son amoureux plutôt que de savoir si elle sera toujours vivante). L’histoire m’est apparue assez creuse comme si l’auteure se ménageait pour proposer un dernier tome détonnant.

.
.

.

Livres graphiques SFFF
.

La princesse des nuages Bianco et Almanza Eco tome 3La princesse des nuages (Éco, tome 3) – Guillaume BIANCO & Jérémie ALMANZA
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2.
Avec ce troisième tome, nous arrivons sur la fin de l’aventure d’Éco. Ce récit joyeux est également triste ; c’est une véritable histoire douce-amère qu’ils nous proposent. On est irrémédiablement entraîné dans la profondeur de celle-ci et les illustrations sont à couper le souffle. Dès les premières pages de la série, nous étions très attachés à Éco et ce fort sentiment ne fait que croître. Des livres à lire et à relire.
.
.

Les enfants font d epouvantables animaux de compagnier Peter BrownLes enfants font d’épouvantables animaux de compagnie – Peter BROWN
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Avec son petit côté suranné, ce livre m’a immédiatement tapé dans l’œil. Le titre est très parlant et à l’image même du contenu : une histoire où les rôles sont inversés. Une petite ourse souhaite adopter un enfant…  mais il n’est pas si simple à éduquer. Ce livre suit l’enfant dans son avancée, la lecture est conseillée à partir de 3 ans et c’est aux alentours des 7/8 ans qu’il comprendra le second degré.
.
.

.

La condition des crabesL empire des crabes Arthur De Pins La marche du crabe tome 2La revolution des crabes Arthur De Pins La marche du crabe tome 3La Condition des crabes, L’empire des crabes, La révolution des crabes (La marche du crabe, volumes 1, 2 et 3) – Arthur DE PINS
Plaisir de lecture :
etoile 5Livre fantas… tique
C’est grande surprise pour moi que de découvrir le premier tome au pied du sapin de Noël (2011). La suite est sortie et j’ai bien pris soin de ne pas l’acheter ayant cru que le Père Noël m’offrirait les autres. (peine perdue ! Mon message a dû être trop subliminal). C’est donc en cette fin d’année 2013 que les deux derniers volumes sont arrivés dans ma pile. J’ai décidé de tous les croquer d’un seul coup. Ma relecture du premier tome m’a encore plus conquise. A l’origine de cette œuvre graphique, il y a un documentaire. Sincèrement, je n’aurai pas cru que suivre la vie de crabes m’aurait plue, mais il n’y a plus de doute, j’ai adoré lire toutes ces pages et me gondoler grâce à l’humour indéniable. J’aime beaucoup les illustrations (comme toujours) et c’est une nouvelle facette d’Arthur De Pins que j’ai découverte.

.
.

.

Autres livres
.

J arrete de raler Christine LewickiJ’arrête de râler ! – Christine LEWICKI
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Je ne suis pas fâchée avec les livres de bien-être: si on connait la majorité du contenu, il est de bon ton de se faire remettre les pendules à l’heure, parfois. Dans celui-ci, il n’y a pas de grandes théories développées, pas de concept “vous allez gagner des millions en trois jours”. Mais des conseils glissés discrètement sur le lâcher prise parce qu’il n’y a pas de secret, râler est très fédérateur… mais absolument pas constructif, voire même totalement empoisonnant. Lire de l’optimisme à toutes les pages est une démarche agréable. Jouer le jeu, et “challenger” 21 jours sans râler, c’est un peu plus ardu. Christine Lewicki n’emploie pas de ton éloquent et le fait qu’elle sache de quoi elle parle (puisqu’elle s’est attelée elle-même au challenge) nous la rend aussi plus crédible.

.
.

————————————————————————~*

.
.

Sont arrivés en PAL :
avec les noms de mes bienfaiteurs, merci à eux !
¤ Les meilleures recettes pour cuisiner le 70% cacao de Lindt Joa & Tatiana
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara (6 tomes) avec l’aimable participation de Marina
¤ BIANCO Guillaume & ALMANZA Jérémie : Eco – La princesse des nuages, T3
¤ COHEN-SCALI Sarah : Max
¤ Ferronnière & Brunel : Fées et Déesses Valériane
¤ LACOMBE Benjamin : Madame Butterfly Eirilys
¤ LINDSAY Jeff : Dexter – Dans de beaux draps, T4 Valériane
¤ Peru, Cholet et Champelovier : Zombies, T1 Joa & Tatiana
¤ PRATCHETT Terry : Nation Tortoise
¤ SENTE Y. et associés : Thorgal – Kah-Aniel, T34 Julie & Alex
¤ SENTE Y. et associés : Kriss de Valnor – Alliances, T4 Julie & Alex

.

Ma collection de carnets s’est agrandie, et des post-it pointent des citations dans mes lectures. Et j’ai acquis LE plaid, tout doux, qui tient vraiment chaud (je bavais dessus depuis un an). Enfin, “plaid”… en réalité c’est un jeté de lit : 170*240cm ; ce qui me permet de lire bien enveloppée, en ne sortant qu’un index pour tourner les pages de mon SonyChou et d’y accepter la présence d’Orphée.
.

Heureusement qu’il y a les réseaux sociaux pour que je me rappelle des idioties que j’y marque :

4 janvier : Vendredi matin, quand le réveil a sonné, cela piquait un peu. Chose que mon reader a confirmé puisque la dernière page a été tournée à 1h53. Forcément… !

9 janvier : Quand je suis allée me coucher, j’ai vu mon reader qui attendait sur la table de chevet. Je me suis jetée sur mon lit et je lui ai lancé « Salut, toi ! »
Je crois que je suis irrattrapable. (le true love, je vous dis)

11 janvier : Quand tu ne travailles pas le lendemain, le vendredi soir est toujours la nuit des possibles. Tu te dis que tu peux faire comme plein de trucs – comme lire – et ne t’endormir que le lendemain*. Tu te cales avec le bouquin en cours et après t’être endormie quatre fois sur le même paragraphe, tu déclares forfait et te couche comme une vraie loque.
La vie, la vraie.
* soit le samedi, généralement très tôt (après minuit, donc).

.

.

.

Rond de Sorciere 43 03 Rond de Sorciere 43 04

Rond de Sorciere 43 06 Rond de Sorciere 43 05

Rond de Sorciere 43 01 Rond de Sorciere 43 02

Rond de Sorciere 43 11 Rond de Sorciere 43 10

Rond de Sorciere 43 08 Rond de Sorciere 43 09

Rond de Sorciere 43 12 Rond de Sorciere 43 07

Rond de Sorciere 43 13

.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rond de Sorcière #18

04/03/2012 29 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Mais non, je n’ai absolument aucun retard pour vous parler de mes lectures de décembre 2011, voyons. Si cette période s’avère propice à l’engloutissement de petits gâteaux hypra-caloriques, il n’en va parfois pas de même pour les activités livresques. Heureusement, la quantité ne prévaut pas sur la qualité. Je suis donc sauvée.
.

.

Science-Fiction, Fantasy, Fantastique
.

Narcogenèse – Anne FAKHOURI
Plaisir de lecture Livre à découvrir
J’avais été totalement subjuguée par “Le Clairvoyage”, j’attendais alors avec impatience la sortie de ce nouveau roman (dont la magnifique couverture est signée Xavier Collette). J’ai eu quelques difficultés avec la construction de l’histoire qui m’a semblée un peu floue et m’a parfois perdue. L’intrigue est tout de même assez bien tenue… jusqu’à nous réserver des surprises que je n’ai pas vu venir. La plume nous fait frissonner et c’est grâce à elle que le défaut cité m’ait apparu comme mineur.

.

Chronique du soupir – Mathieu GABORIT
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
La géographie magique sert magnifiquement bien un univers né tout droit de l’imagination débordante de Gaborit. Malheureusement, il se peut qu’il vous paraisse flou voire même inaccessible. J’ai trouvé par ailleurs les personnages trop superficiels pour qu’on s’y attache. L’idée de départ est originale mais l’ossature de l’histoire me semble trop fragile.

.

La bataille des rois (Le trône de fer, tome 3) – G.R.R. MARTIN
Plaisir de lecture : Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
Cycle Le trône de fer.
Si la saga me plait dans son ensemble, il faut bien avouer que ce tome n’est pas celui que je préfère : les intrigues politiques m’ennuient et la géopolitique se met en place à une lenteur qui m’afflige. Même si c’est moins trépidant, on en apprendra davantage sur les personnages et Tyrion m’épate toujours autant.

.

Mécomptes de fées (Les Annales du Disque-Monde, tome 12) – Terry PRATCHETT
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
La chronique complète est à lire ICI.
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 8, tome 9, tome 11.
Voici un tome sympathique où j’ai retrouvé avec grand plaisir la clique des Sorcières. Dans ce tome, les contes de fées sont clairement mis à mal, et on rigole de ce qu’on lit. On attrape la première personne qui passe pour lui citer un voire plusieurs passages. Un style qui ne nous fait pas décrocher avant la dernière page et évidemment un excellent travail de traduction par Patrick Couton. Comme souvent, ce livre du Disque-Monde, c’est du bon et du très bon et j’en redemande encore.

.

La séparation – Christopher PRIEST
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
De prime abord, j’ai été étonnée par la facilité de l’auteur à nous faire entrer dans son univers, à poser les bases historiques sans nous lasser (notamment quand il parle d’avions militaires). Les questionnements politiques ne sont pas rébarbatifs et les scènes de guerre en sont presque passionnantes. Priest utilise la gémellité des personnages principaux et tisse l’histoire avec intelligence. Les points de divergence entre notre réalité et cette uchronie sont intrigants. Je tiens tout de même à signaler que le roman m’a quelque peu troublée par sa fin laissée à l’interprétation de chacun.

.

Autremonde et L’ombre de la cité d’or (Autremonde, tomes 1 et 2) – Tad WILLIAMS
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Chronique complète
Si le premier tome est une relecture effectuée en novembre ; j’ai pris autant de plaisir que lors de ma première découverte. L’univers n’est finalement pas si loin de notre réalité : la webosphère (réalité virtuelle) s’est tellement étendue qu’il est plus facile d’évoluer en son sein que sur la terre ferme, notre quotidien. Au cours de ces deux tomes, le complot s’épaissit et nous avançons en même temps que nos personnages sur l’enquête principale, les intrigues secondaires et tous les indices. On y devine une trame complexe et à la hauteur de ce que nous attendons. L’auteur prend le temps de développer ses idées sans nous perdre dans des descriptions alambiquées : les personnages sont travaillés, à la personnalité crédible mais aussi bien campée. Je suppose que la saga doit souffrir de quelques détails techniques qui agacent certains lecteurs mais à vrai dire, je n’ai rien vu, je me laisse juste transporter.

.

.

Album & Comics SFFF
.

Cahier de croquis du Seigneur des Anneaux – Alan LEE
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Si les croquis – qui sont pour moi tellement détaillés qu’ils se définissent plutôt comme « illustrations » – prennent la part belle de tout ce cahier ; il n’en demeure pas moins que ce sont les écrits qui ont encore plus retenus mon attention. Alan Lee ne se contente pas de nous présenter platement son travail sur le Seigneur des Anneaux (pour l ‘édition illustrée de l’œuvre ou le travail avec Peter Jackson) mais nous entraine au cœur même de ses soucis de représentation, son travail quotidien, ses difficultés à représenter tel peuple ou lieu et de nous conter aussi pourquoi il aime cette œuvre et a posteriori ce qu’il a préféré faire.

.

… Faut y aller et Hérogasme (The boys, volumes 7 et 8) – Garth ENNIS
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Tome 6.
J’apprécie toujours autant de suivre cette team spéciale qui souhaite faire la peau aux super slips héros. Le tome 7 nous en apprend davantage sur ces héros contrairement aux volumes précédents. Le tome 8 quant à lui, est un cross-over. J’aime qu’on suive l’intrigue, de découvrir que tout n’est pas rose, même entre ces modèles de la société qui se veulent tous solidaires. Les retournements de situation sont assez époustouflants. Notons qu’on ressent tout le plaisir de Ennis et McCrea à s’en donner à cœur joie sur le tome 8.

.
.

Bande dessinée
.

La Condition des crabes (La marche du crabe, volume 1) – Arthur DE PINS
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Aucun des projets de De Pins que j’ai pu découvrir ne m’a déçue et celui-ci ne déroge pas à la règle. J’apprécie toujours autant son trait et le découpage scénaristique. Si on pense le pitch un peu maigrelet, on se rend compte que l’auteur arrive à nous tenir jusqu’au bout de la bande-dessinée. De l’humour en bulle, de la philosophie un peu piaillarde mais qui donne le sourire. Le but recherché est atteint.

.
.

Enregistrer

Enregistrer

DE PINS Arthur – Zombillénium ~ Ressources humaines, tome 2

29/08/2011 28 commentaires

.

Titre : Ressources humaines (Zombillénium, tome 2)
Auteur : Arthur DE PINS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Les esprits commencent à s’échauffer : la région affichant 25% de chômage bout de son mécontentement : le parc n’embauche que des morts. Sus au vampire zombie sorcière démon à tout ! De l’autre côté, les salariés doivent gérer des clients de plus en plus vindicatifs, se croyant tout permis. Dans le lot, il y a la famille Matauzier venue pour l’anniversaire de leur fils Tim alors que ses parents le perdent tout simplement dès les premières minues. Sauf qu’il y a anguille sous roche, et Tim risque de se trouver nez à nez… avec la vérité.

.

)°º•. Pour ce deuxième tome, nous partons à la rencontre de beaucoup de personnages : les salariés du parc sont nombreux (douze mille côté zombies) et c’est avec émerveillement que nous allons côtoyer davantage de monde. Pour garder le personnel au top, en plus d’une nouvelle vague de recrutement, sont organisés des séminaires. Le dernier en cours est sur la gestion du stress avec le « positive freakishness ». Une séance totalement hilarante.
.
On se rend vite compte que Francis Von Bloodt n’est pas très porté à la discussion sur les avantages salariaux alors que gronde la révolte parmi les humains-du-dehors. Gretchen et Aurélien n’auront pas autant d’importance que dans le premier tome : le personnage principal, retenons-le, c’est le parc. Sont toujours présents Aton, Sirius et Behemot. Il n’en demeure pas moins qu’on se rapprochera davantage d’Astaroth… qui se trouve en pleine crise d’adolescence. La personnalité de nos morts chéris est magnifique, on déguste les échanges verbaux et l’engrenage des événements.

.

)°º•. C’était dur, très. D’attendre le tome 2… qui est exactement sortie 366 jours après le tome 1 (tome 1 26 août 2010, tome 2 27 août 2011). Bien que nous connaissions le parc et son ambiance mortifère, on n’est absolument pas blasé de l’histoire qui prend de l’ampleur. Le lot de surprises est toujours de la partie. C’est avec une grande joie qu’on replonge dans l’univers. L’humour désopilant est bien là, un poil plus sombre mais tellement délicieux.
.

En plus de deux problèmes majeurs du parc (la révolte humaine et la fuite de Tim), on en apprend davantage sur le fonctionnement du parc. Même si la fin est plus difficile à comprendre par les plus jeunes, le tome reste accessible et agréable à tous. J’ai apprécié la petite note où De Pins se fout un poil de la mode du vampire =) Joint à la BD, vous trouverez en bonus un exemplaire de « La voix du nord », le journal qui rapporte les derniers faits qui se sont déroulés à Zombillénium.
.

Au niveau du trait, c’est esthétiquement parfait. Tout comme le premier tome, le traitement graphique fait encore jaser les mauvaises gorges. Qu’à cela ne tienne, De Pins est un vrai illustrateur et on s’en met plein les mirettes. L’absence de trait noir franco-belge est appréciable et les détails sont nombreux à dévorer.
.

Le tome 2 s’inscrit dignement dans la suite du premier tome mais peut également se lire seul. Après un premier tome « préambulesque », Arthur De Pins avait commencé fort et continue sur la même voie, crescendo avec ce deuxième volet.

.

)°º•. Arthur de Pins est un jeune homme né en 1977 en Bretagne. Il a été publié dans le magazine Spirou, Max et Fluide Glacial. On le connaît essentiellement pour sa série à très grand succès, Péchés Mignons. Il est également l’illustrateur de certains « Osez… » et de l’anti-kamasutra à l’usage des gens normaux en collaboration avec Maïa Mazaurette.
Le site d’Arthur de Pins.

Le superbe site web de Zombillénium est à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.
Le tome 3 de Zombillénium sort le 8 novembre prochain !

.

.
   

.
.

———————————–~*

.

Dans le chaudron : Gretchen, Zombillénium tome 1 d’Arthur de Pins
.

Souvenir de ma lecture : Le tome 3, encore dans un an ?!
.

 Archessia et Spocky qui lit donnent aussi leur avis.

.

Cette lecture s’inscrit dans le challenge Magie & Sorcellerie littéraire.

.

.
Il aurait pu aussi faire partie du challenge Halloween 2011 de Lou & Hilde.

.

.
.

Rond de Sorcière #04

03/11/2010 22 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

.

Pour Octobre 2010, le Read-a-Thon a fait du grabuge, et c’est tant mieux pour moi !
De très bonnes découvertes, des auteurs inconnus que ne le méritent point, des valeurs sûres et deux erreurs de lecture. J’apprécie de plus en plus d’intercaler des bandes dessinées entre mes gros livres SFFF. Un gros big up à Thracinée, ma supra copinette, qui m’a conseillé un livre dans lequel je me suis embarquée immédiatement. Comme cela a été un régal, je lui ferai maintenant confiance les yeux fermés.

.
.

Fantasy

.

D’or que landes ou l’étrange aventure d’Harvey Squire – Denis Bretin
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
J’ai été épatée par la plume très bien léchée de Denis Bretin. J’ai un sentiment de fin de lecture très positif en faveur de l’histoire grâce au soin apporté aux descriptions, au choix des expressions et au rythme de l’histoire. On se plonge parfaitement dans les ambiances et les différents lieux du bouquin, on suit les personnages en retenant notre souffle. Ce livre est parfait pour lire au coin du feu ou le soir d’Halloween. Le retournement de situation est également exquis. Bref, un livre jeunesse français à conseiller !

.

L’armée de l’ombre (La couronne des 7 royaumes, tome 7) – David B. Coe
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2, tome 8, tome 9 et tome 10.
Il y a des fois, des choses bêtes qui se déroulent dans la vie d’une LCA, comme abandonner à la poussière et dans un coin, une série qu’on affectionne terriblement ; sous prétexte qu’on n’a rien d’autre de mieux à faire que de lire d’autres livres. Dans le cadre de mon « fin de série » , j’ai pris la bonne résolution de m’y remettre : wah ! Mais comment ai-je pu faire « patienter » cette série ? Bref, du pur bonheur, j’y ai retrouvé tous mes personnages, et les intrigues croisées sont toujours un très grand plaisir à suivre.

.

La malédiction de l’épouvanteur (L’épouvanteur , tome 2) – Joseph Delaney
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1, tome 3.
Je retrouve avec plaisir l’apprenti-épouvanteur dans ce deuxième volet… qui commence fort, très fort et emprisonne son premier « monstre » de taille ! J’aime beaucoup le personnage un peu niais, très (trop ?) optimiste vis-à-vis des personnes qu’ils rencontrent. On apprend davantage sur le monde où les épouvanteurs évoluent, des détails sur nos personnages principal et secondaires. J’ai beaucoup aimé l’intrigue principale : dans les catacombes de la cathédrale, demeure une créature que l’Epouvanteur n’a jamais réussi à emprisonner, le Fléau. Bref, un combat entre forces obscures sympathique !

.

Sortilège au muséum – Philippe Delerm
Plaisir de lecture Livre à découvrir
J’avais pu apprécier pour la première fois, Philippe Delerm avec « La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » qui est un véritable bijou. Ici, j’ai découvert son livre jeunesse à travers l’histoire triste de la fermeture d’un vieil musée dont les collections rejoignent le nouveau pavillon contemporain. Premièrement, on se voit tous à la place de Stéphane qui vit au musée ! On se propulse bien dans le roman : on se voit marcher sur le plancher un peu craquant, à admirer les objets. On entre discrètement dans l’histoire, et on se surprend à avoir la frousse de temps en temps. Une lecture plaisante.

.

Le guerrier, la mort – Pierre Grimbert
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Le guerrier est aux portes. Mais lorsqu’il rencontre la Mort, il ne veut pas rendre l’âme et il va la confronter et même pire : la lancer au défi ! Au tout début, cela nous fait une drôle d’impression, une nouvelle c’est court, on entre de plain-pied dans cette scénette et la mort est exactement comme on l’imagine. Enfin, presque.

.

Damnés – Damnés, tome 1 – Lauren Kate
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Chronique complète
Ce roman jeunesse est une bonne découverte. Bien que le roman soit totalement prévisible, l’histoire est joliment menée. On éprouve très vite des sentiments pour les personnages : attachement pour les uns, détestation pour les autres. Damnés est un peu culcul, une fois osé, mais tellement romantique !
Le premier roman dépasse la simple « introduction » (ouf) mais espérons que le deuxième tome aille plus vite et plus fort.
Le roman est en lui-même un très bel objet : une image de couverture peu originale mais soignée, et une couverture toucher peau de pêche.

.

Quatre histoires fantastiques Edgar Allan Poe, illustrées par Gris Grimly
Plaisir de lecture : Livre avec entrée au Panthéon
Un très très gros coup de cœur ! Ces petites histoires fantastiques de Poe ont été traduites par Charles Baudelaire. Ce sont des histoires à lire dans le noir pour avoir encore plus la frousse. Des histoires un peu macabres, des contes à dévorer. Exactement le genre de livre qu’on peut offrir aux enfants pour qu’ils aient peur mais qu’ils aiment tourner les pages. Les illustrations de Gris Grimly sont magnifiques, exactement dans le ton. Le plus édifiant est qu’il représente les scènes exactement comme nous les avions imaginées ! Le trait est délicieux, l’agencement original des dessins vaut son pesant de cacahuètes. Un livre à avoir dans sa bibliothèque, pour le feuilleter encore et encore.

.

La communauté de l’anneau (Le seigneur des anneaux, tome 1) – J.R.R. Tolkien
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Chronique complète
Bilbo le hobbit, La communauté de l’anneau, Les deux tours, Le retour du roi, Le Silmarillion, Faërie et autres textes.
Allez, hop, après Bilbo le Hobbit, immersion dans le premier tome de la communauté de l’anneau : j’ai tout aimé, du début à la fin. Bien que Tolkien se soit largement inspiré de la mythologie nordique, il nous propose un univers superbe, force de détails cohérents, de personnages ayant des faiblesses et d’une magie merveilleuse. Bien qu’il ne soit pas à l’origine de la fantasy – mais un pilier, je le conçois -, on ne peut point nier sa plume !
Bon, j’avoue Tom Bombadil me fout la frousse, que voulez-vous ?

.

.

Romans

.

Présumé coupable – Isabelle Guso
Plaisir de lecture : etoile 2 Livre à regrets
La chronique complète est à lire ICI.
L’histoire demeure peu crédible, trop surréaliste. Les réactions des personnes sont préfabriquées, on ne connaitra même pas l’essence même du narrateur (que pense-t-il, que ressent-il émotionnellement parlant ?) Non, le roman ne m’a pas émue. Il m’a ennuyée, absolument pas touchée et même pire, il a de fortes chances d’être oublié.

.

Une pièce montée – Blandine Le Callet
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Il faisait partie de ma liste pour le Read a Thon. Cependant, je n’ai pas eu assez de 12 heures pour pouvoir l’attaquer. Je m’y suis mise quelques jours, persuadée que ce livre ne pouvait que me plaire. Ce livre m’a été conseillé et prêté par Thracinée. Nous croisons dans ce livre délicieux, des personnages plus vrais que nature… pour preuve, untel vous fait penser à votre vieille tante, unetelle, c’est sûr, c’est exactement le portrait craché de la soeur de la dernière mariée. Une histoire en « chorale » sympathique 🙂

.

Sonakaï – Rachid Sadaoui
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Cette histoire met en avant une belle amitié, née d’un hasard. Les personnages sont tout à fait crédibles, le cadre est charmant. Il n’en faut pas plus pour ce petit roman qui a des apparences de conte moderne. Lecture conseillée à partir de 10 ans.

.

.

Bandes dessinées, manga

.

Sophia libère Paris – Capucine & Libon
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Chronique complète
Capucine et Libon nous emmènent dans un Paris des années 1870 lors de l’attaque de la capitale par les prussiennes. La première impression nous fait reculer le nez d’entre les pages : du Noir&Blanc… et orange (ça s’appelle de la bichromie, sisi). Qui passe très bien au bout de quelques minutes. Le graphisme se complètera par des dialogues relativement crus et débités à la mitrailleuse. Il faudra ne pas se fier au premier degré et suivre les auteurs dans leur joie. Le dessin a un goût de BD d’antan, le scenario prenant est d’un certain humour. Quel plaisir de suivre ce couple dans leur livre qu’aucun homme ne peuple. Les références aux BD classiques sont également nombreuses. Une « absurdité » à déguster sans a priori.

.

Entrechats (Le meilleur de moi, volume 1) – Dumez & Colonel Moutarde
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Une petite bd en « tranches de vie » qui ne paye pas de mine. Par des anecdotes marrantes, nous entrons dans ce petit monde attachant. Une bande dessinée qui permet de nous faire oublier nos petits soucis du moment et qui nous redonne la pêche par ce côté tellement touchant et si près de notre propre quotidien.
Vivement que je lise les tomes suivants !

.

Péchés Mignons (volume 4) – Maïa Mazaurette & Arthur De Pins
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Pour ce 4e tome de Péchés Mignons, Arthur & Clara font un pacte qui doit tenir jusqu’au mariage de leur couple de copains. La guerre froide est déclarée et TOUS les moyens sont bons pour faire craquer l’autre. Bon en vrai, j’avais déjà presque découvert toute la bande dessinée en preview par Fluide Glacial et Fluide.G. Un 4e volet signé Arthur de Pins & Maïa Mazaurette pour notre plus grand bonheur.

.

Des chiens, de l’eau – Anders Nilsen
Plaisir de lecture : etoile 2 Livre à regrets
On entre dans ce bouquin par le mythe de Sisyphe revisité. L’auteur illustrera une impossibilité humaine : l’errance (la quête d’un humain sans voir âme qui vive pendant quinze jours est impossible car le monde est actuellement balisé). L’idée de l’auteur aurait été de mettre en avant la limite de la BD, qui se révèle finalement être qu’un vaste Sisyphe. Cette BD conceptuelle m’a laissée troublée, difficile à comprendre quand on ne maitrise pas tous les éléments.

.

Maé (saisons 1 & 2) – Pacco
Plaisir de lecture : Livre fantas…tique
Allez, un petit coup de relecture avant la dédicace.
Toujours un très grand plaisir de se replonger entre ses pages d’une relation attendrissante père-fille. Maé est une fille qui a la pêche et déjà un sacré bon caractère. Bien qu’il soit persuadé du contraire, sa fille le mène par le bout du nez ! Des histoires rigolotes qui nous rappelle – forcément – à nos propres souvenirs. Le troisième tome sort ce mois-ci, novembre.

.

Eva, J.F. se cherche désespérément – Aude Picault
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Je suis venue à cette BD car récemment, j’ai découvert quelques livres de Picault auxquels j’avais bien accrochés, j’ai donc poursuivi ma conquête. « Eva, J.F. se cherche désespérément » est plutôt mignonnet, j’adore le caractère d’Eva (avec l’exagération de certaines situations dont je semble aussi être une maitre de jeu). Au niveau de la jeune femme délurée, je me reconnais davantage en Eva qu’en Joséphine de Bagieu. Un coup de crayon que j’aime beaucoup, un autre livre de Picault que je conseille 🙂

.

Serial shoppeuse, le (presque) guide – Tokyobanhbao
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Tokyobanhbao est reconnue avant tout pour être une modeuse. Il arrive à beaucoup de filles de rêver en lisant son blog et en se décollant la rétine sur ses photos. Mais elle a un talent de dessinatrice, et c’est en liant les deux qu’est née cette BD. Même si nous ne sommes pas toutes des shoppeuses de l’extrême, on s’est toutes déjà retrouvées dans une des situations décrites. Avec un humour doux, sur fond d’étiquettes à prix phénoménal, ce (presque) guide permet de passer un bon moment.

.

Sous un rayon de soleil (volumes 1, 2 et 3) – Tsusaka
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Ce manga est un recueil de petites histoires. Le trait est parfait, le scenario bien ficelé. Egalement, j’aime beaucoup le découpage graphique. Les personnages sont d’autant plus attachants que les histoires font de leur thème principal, une certaine détresse humaine (c’est souvent le cas des hôjô). L’héroïne n’est que gentillesse est pureté, ce qui, au vu des développements, donnera une certaine note de mièvrerie à cette trilogie. La nature est exposée sous son plus beau profil, Tsusaka évitera judicieusement de donner un côté trop naïf à l’ensemble et nous proposera une belle histoire touchante.

.

Celle que je ne suis pas (Celle que…, volume 1) – Vanyda
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Volume 2
Scenario et dessin sont la force de ce livre. Ici aussi, Vanyda confirme son talent et nous fait prendre part de manière très naturelle à la vie de Valentine, 14 ans. Ici aussi, son histoire nous rappelle la nôtre : le quotidien pas facile d’une adolescente parmi les copines, le besoin de s’affirmer, le béguin et les fêtes. L’atmosphère y est bien dépeinte et l’humour discret, en coin de case. Il plaira aux jeunes et aux moins jeunes, garçon et fille (preuve en est, à la maison).

.

.