Archive

Archives pour la catégorie ‘ALIRE SÁENZ Benjamin’

ALIRE SÁENZ Benjamin – Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

29/06/2015 20 commentaires

.

Aristote et Dante decouvrent les secrets de l univers Benjamin Alire SaenzTitre : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Auteur : Benjamin Alire Sáenz
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Été 1987. Aristote a 15 ans et est plutôt du genre silencieux. Il est étonné que Dante prenne le temps de lui apprendre à nager, lui qui est si expansif et sociable. Et c’est ainsi que commence leur relation et le partage de leur vie adolescente.

.
.

Les secrets de l’univers sont ceux du corps et de la tête, les sentiments. On est loin des super-pouvoirs (si, c’est important de le signaler). A vrai dire, si je suis réceptive quant au titre long, je suis complètement passée à côté de celui-ci.

Tout comme la couverture qui ne retranscrit pas vraiment l’univers : à la va-vite, un pick up est ajouté en bas à gauche pour montrer que quand même on est dans un état aride. Mais à mon sens, ni la police d’écriture, ni les motifs ne font appel à leurs origines ; je trouve que ces deux composants graphiques sont plus issus des cultures arabiques (Moyen-Orient).

.

Mes parents se tenaient par la main. Je me demandais ce que ça faisait de tenir quelqu’un par la main. Je parie qu’on trouve tous les mystères de l’univers dans la main de quelqu’un.

. Lire la suite…

KAY Guy Gavriel – Le chemin de Sarance

09/01/2009 2 commentaires

Titre : Le chemin de Sarance (La mosaïque de Sarance, tome 1)
Auteur : Guy Gavriel KAY
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Alors que sa femme et ses filles sont emportées par la peste, Crispin de Varèna survit. Il reçoit alors une demande émanant de l’Empereur Valérius II, de la cité dorée et précieuse : Sarance. Ce dernier fait appel à son talent en tant que mosaïste. Crispin s’en va traverser l’empire semé d’embuches et d’interrogations, accompagné d’un laissez-passer impérial et d’un oiseau mécanique à la langue bien pendue.

.
.

La force de ce roman réside sur l’intrigue qui demeure intacte du début à la fin. Les personnages sont impressionnants voire même charismatiques. Ils sont décrits avec tant de subtilités qu’on ne peut que mieux les imaginer comme ayant réellement existés. L’artisan au début bourru se dévoile et nous assistons à sa propre introspection. Tout est histoire de rebondissements et de trouvailles. Ce roman à multiples facettes est à déguster !

.

Le second tome de La mosaïque de Sarance : Le Seigneur des Empereurs

.

Enregistrer