Accueil > COSTE Nadia > COSTE Nadia – Le Premier

COSTE Nadia – Le Premier

.

Le premier Nadia CosteTitre : Le Premier
Auteure : Nadia Coste
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa.

Vaïn est le cadet de Úrr et en est tout son opposé : il s’avère frêle et maladroit alors que son frère a une musculature développée et réussit tout ce qu’il entreprend. Vaïn est jaloux l’épreuve pour devenir un homme que s’apprête à passer son aîné et le suit « discrètement ». De colère, Úrr le tue mais Vaïn se relève alors, en proie à une étrange malédiction.
.
.

Je lis très peu – pour ne pas dire aucun – romans qui se déroulent au Néolithique (plus par défaut que par réel choix, d’ailleurs). C’est la première surprise de ce récit qui se poursuit bien après, jusqu’aux portes de l’Antiquité ; surfant sur des détails historiques. On apprécie aussi le clin d’œil à la légende de la fondation de Rome avec la Louve, Romus et Romulus.
.
Nadia Coste innove sur le sujet du vampire bien qu’il ne soit jamais nommé ainsi. Le sujet bénéficie d’un traitement intelligent, aux prémices du monde. Il se nourrit de sang, l’ail le rend nauséeux, le soleil le brûle…

.

Le début du récit fonctionne très bien : on s’attache d’abord à Úrr présenté brillamment et puis on devient empathique à l’égard de Vaïn et de son devenir.  Ce dernier est bien campé, aussi bien vis-à-vis de sa personnalité que de son fonctionnement : son raisonnement est tordu, comme altéré parce qu’il traverse. Quelque chose de néfaste se dégage de lui, on a l’impression qu’il se fait ses propres croche-pieds ; on ne souhaite pas s’attacher à ce protagoniste. C’est très réussi question écriture.
.

En tant que roman initiatique, on ressent particulièrement bien sa solitude et sa recherche. Il traverse les années accompagné de Qu’une Corne, un personnage imaginaire issu du crâne du premier auroch tué qu’il porte comme couvre-chef. Une grande mélancolie se dégage de sa vie, tout comme une certaine brutalité.
.

Le format one shot convient très bien à l’essence du livre : l’atmosphère particulièrement sombre distribue quelques scènes un peu écœurantes pour mettre en relief une animalité certaine. Cette histoire est plus complexe qu’une rivalité de fratrie car ils deviennent tous deux des ennemis mortels.
.
Si je n’ai pas adhéré aux personnages (mais je pense foncièrement que c’était expressément voulue par l’auteure), je trouve que ce roman est positivement très étonnant. Il est servi par une illustration très imagée d’Aurélien Police. Conseillé à partir de 15 ans.

.
.

« Le premier » de Nadia Coste met en scène la naissance du premier vampire au Néolithique. Bien qu’il ne soit jamais qualifié ainsi, nous le suivons à travers plusieurs années, à la recherche même de son identité. Composé d’un arc en trois parties, cette histoire enveloppée de bestialité met en lumière, par une plume efficace, l’aventure de Vaïn.

.
.

citation Le premier Nadia Coste

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : La couverture promet, le contenu acte.

.

Dans le chaudron :
¤ Les étranges sœurs Wilcox de Fabrice Colin (vampires et littérature jeunesse)
¤ Roman d’horreur d’Arthur Ténor (pour les premiers frissons)

¤ Série Les Fedeylins de Nadia Coste (tout aussi bien écrit, récit plus doux)

.

Challenge jeunesse young adult 2014-2015Une nouvelle participation au challenge jeunesse – young adult.
.

Bazar de la littérature (Melisende), Book en stock (Phooka), Délivrer des livres (Nathalie), Encres & Calames (Sia), Vampirisme (Vladkergan) n’aimeraient pas croiser Vaïn.

CITRIQ

.

  1. 10/07/2015 à 10:18 | #1

    Ce bouquin m’intrigue depuis sa sortie. Il a l’air étonnant et « pas comme les autres », ce qui est assez vague… mais on trouve tellement de ressemblance entre roman ces dernières années, qu’avoir des histoires et des personnages qui sortent un peu des sentiers battus ça fait du bien. Je vais le rajouter à ma WL grâce à toi 🙂 pleins de bisous de licorne <3

    • 10/07/2015 à 18:23 | #2

      Tu as tout à fait choisi le mot idéal : aucune ressemblance avec un autre livre.

  2. 10/07/2015 à 16:33 | #3

    Roche-Nuée est une sorte de fable préhistorique, très agréable à lire, si tu veux te lancer dans ce genre de lecture.

  3. 10/07/2015 à 22:40 | #5

    J’étais déjà intrigué par la couverture et le titre mais tu me donnes envie de le découvrir! Je ne savais pas que ça parlait de vampire, ça a l’air d’être plutôt original.

    • 11/07/2015 à 11:13 | #6

      Et oui :) Mais ce n'est pas évident à donner comme information : certains lecteurs se détournent du livre alors que cela en intrigue d'autres. De toute façon, quand un livre est chroniqué sur le site vampirisme.com, cela ne fait pas trop de doute qu'on va croiser au moins un vampire dans le récit ;) Sans oublier qu'on l'apprend très vite et on a aucun doute.

  4. 14/07/2015 à 15:11 | #7

    Moi non plus, je n’ai pas adhéré à Vaïn mais, comme tu le dis, je crois que c’était expressément voulu… je n’en ai que plus apprécié l’histoire d’ailleurs ! (Je note Roche-nuée sur la même période, je l’ai acheté il y a peu !).

  5. 14/07/2015 à 18:08 | #9

    Ca fait un moment que je le lorgne, il m’a l’air plutôt pas mal ! Je le surveille 😉

  6. 14/07/2015 à 22:24 | #11

    Je le vois tourner depuis quelques temps, et le fait que l’auteure soit littéralement une voisine (elle habite près de chez moi) m’incite à me pencher sur la question. A suivre, donc, et merci pour ta chronique nuancée. Elle ne rend le livre que plus intrigant.

    • 16/07/2015 à 18:36 | #12

      Tout est bon à prendre comme argument à l'achat et à la découverte :)

  7. 15/07/2015 à 11:42 | #13

    C’est vrai qu’il est intrigant.
    Je ne sais pas si je me laisserais tenter, mais sait-on jamais.

    • 16/07/2015 à 18:38 | #14

      ... dit la fille à la PAL interminable :D Commences donc pas la descendre (ne serait-ce qu'un peu)

  8. 15/07/2015 à 12:56 | #16

    C’est un roman vraiment atypique; Pas forcément très agréable à lire presque, mais qui reste en tête longtemps après l’avoir refermé.

    • 16/07/2015 à 18:40 | #17

      Très atypique en effet :) En tout cas, il laisse la même sensation à tout le monde : c'est qu'il est vraiment bien écrit.

  9. 15/07/2015 à 21:06 | #18

    Ce titre m’intrigue pas mal, j’en avais entendu parlé sur un autre blog mais je ne pensais pas qu’il s’agissait de pseudo vampires. Je prends note et je vais réfléchir 🙂
    Magnifique ton blog au fait, cela faisait longtemps que je n’étais pas passé.

    • 16/07/2015 à 18:42 | #19

      Rien que pour le dépaysement, le livre vaut le coup d'être ouvert. Merci :)

  10. 18/07/2015 à 22:56 | #20

    Il m’intrigue même si ce côté assez « froid » que tu décris pourrait me déplaire un peu mais il a l’air d’être un roman à découvrir. Préhistoire et vampire c’est vraiment incongru.

  11. 22/07/2015 à 18:34 | #22

    Hum, voilà qui est… intrigant, effectivement ! Sa couverture m’avait tapé dans l’oeil lors de sa sortie, mais je ne m’étais pas penchée plus que cela dessus. A voir, à tenter 🙂

    • 28/07/2015 à 19:39 | #23

      Je crois que cette couverture n'a laissé personne indifférent.

  12. 24/07/2015 à 16:23 | #24

    Je n’aurais jamais pensé que ce livre parle de vampires en le voyant comme ça. O_o La couverture m’attire depuis que je l’ai vue mais je ne suis pas sûre que ça me plaise. Je le lirai peut-être un jour si je l’ai dans les mains. :p

    • 28/07/2015 à 19:39 | #25

      N''est-ce pas ? Et c'est le premier tour de main de la part de l'auteure ;)

  13. 12/08/2015 à 21:02 | #26

    L’atmosphère sombre et le thème vampirique innovant me laisse penser que ce roman pourrait bien me plaire ! Allez, je l’ajoute à ma wish-list sans plus tergiverser, merci 🙂

    • 20/08/2015 à 09:27 | #27

      Waouh, j'ai trouvé mon super-pouvoir ! Faire craquer les copinautes :)

  1. 09/07/2015 à 18:58 | #1
  2. 02/08/2015 à 19:55 | #2
  3. 02/09/2015 à 18:42 | #3
  4. 13/09/2015 à 11:01 | #4
  5. 30/09/2015 à 11:07 | #5
  6. 02/10/2015 à 17:53 | #6
  7. 31/12/2015 à 10:01 | #7
  8. 17/05/2016 à 19:42 | #8