Archive

Archives pour la catégorie ‘Vie de lectrice’

Nuit de la lecture 2019

22/01/2019 21 commentaires

 

Nuit de la lecture 2019, billet du blog Livrement

 

Samedi 19 janvier, s’est déroulée la troisième édition de la Nuit de la lecture.

Avec mes deux acolytes, Marie Juliet et Magali – et nos Amoureux respectifs – je me suis rendue à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine de Toulouse. À noter que c’est lors de l’édition de 2018 que furent créés les Dimanches de l’imaginaire.
.

Chemin en bougies à la bibliothèque d'étude et du patrimoine de Toulouse pour la nuit de la lecture 2019 Entrée de la bibliothèque du Périgord pour la nuit de la lecture 2019

.

Ce billet ne contiendra pas de photos des lieux donc je vous invite à (re)lire l’article de la Nuit de la lecture 2018. Cette année, la Grande salle revêtait des allures des 1001 nuits : une tente avait été installée sous la coupole : on pouvait déguster du thé à la menthe assis sur des coussins.
.

Si j’ai passé du temps dans la Grande salle, ce n’était point pour me délasser sous des rythmes orientaux mais bien pour mener une investigation !

Au vu de la frustration de l’année dernière, dès lecture du dépliant de l’événement, nous nous sommes inscrits à la detective party. La mission était un peu lointaine du monde de la littérature mais en grande appréciatrice de coopération – jeux de plateau, escape game – je ne pouvais qu’adhérer à ce genre d’animation.
.

Detective party à la bibliothèque d'étude et du patrimoine pour la nuit de la lecture 2019 Kit de la police d'Hawai pour la nuit de la lecture 2019

.

🕵️‍♀️🕵️‍♀️ Nous voilà embauchés par l’Inspecteur Choux, comme l’équipe « erreur 404 » plus officiellement nommée « Hawaï 5.0 Police » pour enquêter sur le meurtre d’Anna BlingBling, assistante du conservateur de musée Henri Leregard qui recevait en exposition un rubis de 378 carats, prêté par Madame Deux (la Reine Elisabeth II) et assuré par Richard Baron, la journaliste Alberta s’était aussi présentée à l’inauguration, soirée durant laquelle le rubis a été dérobé.
.

Gants pour investigation de la detective party lors de la nuit de la lecture 2019 Fausse seringue, détail pour la detective party de la nuit de la lecture 2019

.

Nous sommes de fiers membres de la « Dirk Gently’s Holistic Detective Agency » puisque nous avons effectué nos recherches dans le flou le plus total, mettant en corrélation – douteuse – des renseignements absurdes recueillis en séparant l’équipe parfois en groupe d’un. Il est évident que notre méthode holistique a fonctionné puisque nous avons trouvé le coupable ! 📌
.

Lettre d'amour, indice pour la detective party lors de la nuit de la lecture 2019 Cadenas d'Henri à ouvrir pour la detective party lors de la nuit de la lecture 2019

.

On a beaucoup piétiné – aux sens propre et figuré – il y eu aussi pas mal d’attente pour aller faire expertiser nos relevés au laboratoire. Mais quelle joie d’avoir été les seuls à mettre la main sur un indice, d’avoir ouvert une serrure les premiers et d’avoir cette confiance absolue en menottant notre suspect. Bref, on s’est bien amusés. 🔗
.

Enquêtrice prenant des notes lors de la detective party de la nuit de la lecture 2019 Inspecteur Choux, suspect de la detective party à Toulouse pour la nuit de la lecture 2019

Categories: Vie de lectrice Tags:

Bloggiversaire, 10ème.

06/01/2019 50 commentaires

.Photographie d'une étoile en équilibre entre deux pages pour fêter les 10 ans du blog Livrement

.

Oh, bordel !

.

Voilà venu le dixième anniversaire de ce blog, et je ne sais absolument pas quoi vous écrire.
Il faut dire que pour moi, tout était provisoire : ce pseudonyme, ce blog. Et voilà, les trucs des Internets qui durent. C’est un peu le running gag de ma vie, je crois.

.

Ce blog est alimenté avec beaucoup de spontanéité. Il n’y a qu’à voir cette photographie qui résume tout. Dans l’optique de prendre un cliché – tout autre – pour ce billet, j’allais balayer les paillettes pour refermer le livre avant de m’apercevoir qu’il y avait une étoile aux reflets ensorcelants en équilibre entre les deux pages. Heureux hasard, elle attendait certainement en me montrant son plus beau profil que je daigne l’apercevoir.

.

La première fan de ce blog est sans aucun doute ma mère (prévisible !). Hors son utilité indispensable concernant ma naissance, c’est tout de même elle qui a initié mon amour pour les livres. Mon amoureux sera certainement le dernier à me lire. Il faut dire qu’il n’en a pas vraiment besoin puisque je lui conseille de vive voix moult livre. En écrivant ces derniers mots, je lui demande alors « — Sais-tu comment s’appelle mon blog de lecture ? — Hum… [Pause] Livrement ? »

Beaucoup de spontanéité, très peu de planification et aucune régularité pour Livrement. Mais le plaisir de lire, toujours. Un bon vieux pote à moi.

.

Dix années, c’est un bien grand anniversaire et en même temps, rien vraiment qui ne mérite non plus de s’arrêter sur le symbolisme des dates. Dix années, c’est un grand bout de vie derrière tout ça… tant de Petits Bonheurs ! Je n’ai pas tout raconté, il y a des quantités de petites affaires liées à la littérature (et depuis ma naissance, pas uniquement depuis la création de ce support). Vous pouvez en découvrir quelques-unes dans la catégorie « Vie de lectrice » et aussi dans mes bilans mensuels. Les rencontres inopinées en bibliothèques, l’identité du plus grand rat de bibliothèque de ma vie, l’incendie, les livres voyageurs, les rencontres de blogueurs et des passionnés de littératures de l’imaginaire (et ceux qui sont devenus des amis), des auteurs, les dédicaces, le renouvellement in extremis des prêts, les vadrouilles en ville, les challenges littéraires divers et variés, les lectures communes, les swaps, les si-nombreux-marque-pages, les festivals, les livres lus et ceux qui ne le seront jamais, la pile à lire devenue montagne et maintenant un minuscule monticule, les nouvelles bibliothèques et leur remplissage, l’acquisition de ma liseuse, les chats qui squattent le fauteuil de lecture, les bibliothèques éphémères de rue, mes nouveaux yeux, les événements en ville, les dimanches de l’imaginaire,… Mais peut-être serait-ce bienvenue que je vous raconte d’autres petites aventures supplémentaires ?

.

Je ne vous livrerai pas de grandes statistiques car j’ai la floumme (c’est comme la flemme, mais en pire). Le blog est bancal, beaucoup dans son design et un peu aussi dans le contenu. Mais clairement, cela ne l’empêche pas de rester vaillant. Dès les premiers billets, j’avais pris la décision de le nourrir avant tout. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Avec lui : 10 ans de blogging, bientôt le 1000ème article, plus de 25 000 commentaires. Et d’autres broutilles à venir.

.

Je sais que c’est niaiseux mais tellement capital de l’écrire : l’important c’est vous.
Et ça depuis le premier jour. Sans visiteur-de-l-ombre, commentatrice-régulière (le féminin l’emporte) ou entre les deux, je vous le répète depuis le premier bilan.

Vous en savez déjà beaucoup :
1 an : Tiens-un-an. Je possède un blog à fond jaune alors que je ne suis pas particulièrement attirée par cette couleur. Je vis mal l’incendie que j’ai subi, heureusement j’ai le soutien d’une poignée de personnes et le nouvel félin adopté qui rejoint mon premier est un croqueur de livre (de quoi se focaliser sur une autre problématique !),
2 ans : Je change en-fin de plateforme, je continue à bloguer avec joie et bonne humeur mais sans raison particulière hormis les échanges,
3 ans : Année fort en chocolat(s), il parait que « jamais deux sans trois »,
4 ans : Mon addiction pour les mandarines est enfin révélée, cela a l’air d’être la consécration de ma geekerie ; je rencontre aussi des blogueurs,
5 ans : Après un petit truc offert à l’occasion des trois bougies soufflées, je vous propose de m’offrir un marque-page en cadeau ; vous avez été nombreux à répondre à l’appel et vous n’avez pas encore idée comment je fus émue,
6 ans : Intensité des échanges, je continue tout simplement,
7 ans : Je vous conte ma fierté d’appartenir à une communauté ; mon rôle à moi aussi d’être lectrice, suiveuse et commentatrice de blogs. Je sais que l’éphémérité n’est pas passée par moi,
8 ans : On me décerne le titre de blogueuse dinosaure, je remercie toujours, vous, de ce que cette folle aventure m’a apporté et suis reconnaissante de tous ces Petits Bonheurs car c’est plus que l’anniversaire d’un blog,
9 ans : Mes mots résonnent, je suis engagée.

.

Et tant de choses encore !
Je termine par la traditionnelle phrase :

.

Merci et love sur vous les gens ! ♥

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Bilan lecture, 10ème.

03/01/2019 42 commentaires

.

Bannière pour le bilan de lectures 2018 : coin d'un livre ouvert

.

Hey, on dirait bien que c’est l’heure du bilan ?
Tenez, prenez des mandarines *tend la cagette*

.

Du fun dans les statistiques (si, c’est possible)

.

J’ai lu 92 livres soit 65 romans et 27 livres graphiques (dont je ne détaillerai pas les types tellement c’est ridiculement petit).

Roulement de tambour du Résultat Quantitatif en Termes de Pages : 28333 pages dont 2654 pages graphiques : 544 pages par semaine, 77 pages par jour, 3 pages par heure, 1 livre tous les 4 jours.

Ce qui me donne encore suffisamment de temps pour gratouiller mes chats, pisser tous les thés/cafés bus en cours de lecture (et manger des mandarines la saison venue).
.

♥ Pour savoir quels titres j’ai lus et comment que je les ai aimés (parfois fort), je vous invite à retrouver la liste des livres lus en 2018.
.

Pour rappel :
2010 : 168 livres, 36386 pages
2011 : 143 livres, 34180 pages
2012 : 125 livres, 29846 pages
2013 : 91 livres, 24921 pages
2014 : 116 livres, 33299 pages
2015 : 118 livres, 35937 pages
2016 : 128 livres, 33824 pages
2017 : 173 livres, 34383 pages

.

Des acquisitions superbement équilibrées (il n’y a qu’à lire)

.

Du côté des acquisitions, mon année peut s’analyser ainsi *pousse les pelures de mandarines et lit à voix haute*

. En Janvier +12 livres ; quand on a un entourage qui offre des livres, vous-mêmes vous savez que le mois d’anniversaire, cela peut friser l’indécence
. En Février +10, là, c’est les retardataires d’anniversaire et l’acquisition de tomes de séries déjà entamées
. En Mars +7, une acquisition après la rencontre d’un auteur (Stefan Platteau à l’Imagin’alivres)
. En Avril +5 là je sors l’argument « j’sais pas d’où ça vient » parce que ça fonctionne bien
. En Mai +4 je ressors la même excuse parce qu’on peut tromper mille fois une personne et pas… bref.
. En Juin +7 avec beaucoup de prêts de l’entourage et du format audio pour faire le plein pour l’été
. En Juillet +3 avec l’ajout très intentionnel de ma part de deux pavasses en l’œuvre de Brandon Sanderson pour le challenge pavé de l’été
. En Août +2 avec la parution d’un irrésistible roman de Guy Gavriel Kay
. En Septembre +6 car il y a eu les Aventuriales
. En Octobre +8 avec le passage en mode Halloween
. En Novembre +3 seulement car il faudrait bien lire le reste précédemment acquis, hein.
. En Décembre +5 en mode « regular »

⇒ Vous voyez, c’est simple. Vous savez parfaitement d’où proviennent exactement chacun de ces 72 livres. Ahem.

.

Les objectifs de 2018 que j’avais tapuscrits sérieusement dans le bilan précédent

.

  • Mieux acquérir mes livres : c’est-à-dire a-dap-ter les acquisitions par rapport à mon rythme de lecture
  • Lire mes livres aussitôt arrivés pour ne pas les laisser « se bonifier » dans mes bibliothèques

.
J’ai créé des billets thématiques – au nombre de deux, mais ça compte – autour de ma Pile à Lire, titrés « Que le cul te Pàl ! » (et non, je ne me lasse pas de ce titre).
Dans l’épisode #01, je te contais la longue histoire de ma PAL (spoiler : démarrée en même temps que le blog, il y a 10 ans). Et dans l’épisode #02, je vous contais ô comment j’avais été motivée pour enfin m’en occuper. Sérieusement, je veux dire. Je vous laisse jeter un œil puis le récupérer.
.

Acquérir prudemment des livres pour les lire. C’est une situation où le cheval blanc d’Henri IV se gausserait de Lapalissade, vous savez. Mais scoop : si vous ne lisez pas autant que vous acquérez *paf, ça fait des choc.pic* : la Pile à Lire augmente inexorablement. Ce n’est pas un secret, les blogueurs de notre entourage qui l’ont bien compris et appliqué, maîtrisent leur PAL (ou alors ils s’en foutent, et c’est tout aussi bien).

.

Le Secret du Procédé

.

En vrai, je me débrouille pour lire autant que j’ajoute de livres, c’est (presque) plus simple.
Tout est comptabilisé : papier/numérique/audio, romans/graphiques, emprunté/offert/acquis
.

Si vous êtes fidèles au blog, vous savez que je me concentre prioritairement sur ma PAL sèche, le terme rassemble uniquement les titres papier. Elle possède d’ailleurs son propre rayonnage. (L’évolution de ma PAL de 2016 et 2017 en gif animé, c’est beau, hein ?)
.

Une méthodologie réfléchie : j’utilise mes mains. Pour soulever de tous petits formats ou de gros pavés. Parfois j’utilise un coussin sur mes genoux pour servir de pupitre, sinon je lis allongée sur le ventre (et là, c’est ma tête que je pose sur un coussin) (mais chez moi uniquement). Je lis au format numérique grâce à ma liseuse PRS-T1 toujours vaillante (elle a 7 ans). Je réalise très peu de lecture au format audio car je ne prends plus les transports en commun, je déplace moi-même ma masse en vélo grâce à de nouveaux fermes cuissots (la graisse finit par se transformer après un an et demi de déplacements réguliers).
.

Et quand je me sens l’âme d’une conquérante, je grignote des reliques ; livres acquis précédemment à l’année en cours.
J’avais précédemment terminé les acquisitions de 2013 et 2015. Cette année, j’ai clôturé la liste de 2010 (4 lectures), 2014 (2 lectures), 2017 (4 lectures). « Ouhouhouhouhouh, fête ! » que je symbolise en stabilotant « Méfait accompli ! » dans mon carnet.
Il me reste encore les millésimes 2012 (3% soit 3 livres) et 2016 (1,74% soit 2 livres)
→ Et ô joie ultime ! J’ai lu tous les 72 livres de ma pile à lire 2018.

.

Le petit paragraphe qui vous importe le plus

.

Est-ce qu’on parle de l’objectif secret de beaucoup de blogueurs-lecteurs ? Terminer l’année avec une PAL plus petit qu’au 1er janvier 2018.

Je commençais l’année à 27 livres (!) Je suis passée sous la barre des 10. Je n’en dirai pas plus pour ne pas heurter certains lecteurs.  Je suis à … 6 !

.

C’est l’heure des vœux pour 2019 !

.

Mon véritable souhait est… de continuer comme ça.
Ni plus, ni moins.
Sans bataille, sans panne, avec le seul plaisir de la lecture !
(C’est bon, vous êtes émus ?)
.

*allume la tige blanche de l’écorce d’une mandarine*
Il ne me reste plus qu’à espérer que vous êtes en paix vous aussi avec votre propre Pile à Lire, à vous conseiller d’aller manger des mandarines (c’est récurrent cette affaire-là). De mon côté, je m’apprête bien évidemment à effacer les livres lus de ma liste (Effaceeeeer, toujours la même folie).
.
.

Allez, salut.

.

Points de lecture annuels : 2010, 2011, 20122013, 2014, 20152016 et 2017.

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Bonne année

01/01/2019 10 commentaires

.

Mise en scène d'un livre ouvert posé sur un papier bleu pour souhaiter les voeux blog Livrement

.

Bonne année ✨

Que 2019 vous soit magique et remplie de paillettes !

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Livres lus en 2018

31/12/2018 20 commentaires

 

Petit tour d’horizon des livres lus en 2018 🙂

Ceux de 2009, 2012, 2013, 201420152016 et 2017.

.

Romans SFFF

.

etoile 5 ¤ ATWOOD Margaret : La servante écarlate
etoile 4 ¤ BENNETT Robert Jackson : American Elsewhere
etoile1 ¤ BURGESS Tony : La contre-nature des choses
etoile 3 ¤ CAUSSARIEU Morgane : Rouge Toxic
etoile 3 ¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Ambre, préquel
etoile 2 ¤ CLAVEL Fabien : L’évangile cannibale
etoile 2 ¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Le feu de la Sor’cière, tome 1
etoile1 ¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Les foudres de la Sor’cière, T2
etoile 3 ¤ COMBREXELLE Anthony Yno : Presque Minuit
etoile 4 ¤ CONEY Michael : Le Chant de la Terre – Le gnome, tome 4
etoile 4 ¤ CONEY Michael : Le Chant de la Terre – Le roi de l’île au sceptre, tome 5
etoile 4 ¤ COSTE Nadia : Jivana
etoile 4 ¤ COSTE Nadia : Ma pire semaine de vacances
etoile 4 ¤ COSTE Nadia : Papa de papier
etoile 4 ¤ COSTE Nadia : Rhizome
etoile 5 ¤ DANIEL Marie-Catherine : Entre troll et ogre
etoile 4 ¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Grimalkin et l’Épouvanteur, tome 9
etoile 4 ¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Le sang de l’Épouvanteur, tome 10
etoile 3 ¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Le pacte de Sliter, tome 11
etoile 3 ¤ DIXEN Victor : Phobos – Il est trop tard pour regretter, tome 1
etoile 3 ¤ DIXEN Victor : Phobos – Il est trop tard pour oublier, tome 2
etoile 3 ¤ DIXEN Victor : Phobos Origines – Avant qu’il soit trop tard, H.S.
etoile 3 ¤ DIXEN Victor : Phobos – Il est trop tard pour renoncer, tome 3
etoile 3 ¤ DIXEN Victor : Phobos – Il est trop tôt pour respirer, tome 4
etoile 4 ¤ DUFOUR Catherine : Entends la nuit
etoile 5 ¤ GREGORY Daryl : L’éducation de Stony Mayhall
coeur notation                  ¤ HOBB Robin : L’assassin royal – La secte maudite, tome 8
coeur notation                  ¤ HOBB Robin : L’assassin royal – Les secrets de Castelcerf, tome 9
coeur notation                  ¤ HOBB Robin : L’assassin royal – Serments et deuils, tome 10
etoile 4 ¤ KAY Guy Gavriel : Enfants de la Terre et du Ciel
etoile 5 ¤ KAY Guy Gavriel : Tigane
etoile 4 ¤ KURTZ Katherine : La trilogie des Héritiers – Le Calvaire de Gwynedd, tome 1
etoile 4 ¤ KURTZ Katherine : La trilogie des Héritiers – L’année du roi Javan, tome 2
etoile 4 ¤ KURTZ Katherine : La trilogie des Héritiers – Le prince félon, tome 3
etoile 3 ¤ LACKEY Mercedes : Les Hérauts de Valdemar – Les Flèches de la Reine, tome 1
etoile 3 ¤ LACKEY Mercedes : Les Hérauts de Valdemar – L’envol de la Flèche, tome 2
etoile 3 ¤ LACKEY Mercedes : Les Hérauts de Valdemar – La Chute de la Flèche, tome 3
etoile 3 ¤ LE ROY Philip : S.I.X.
etoile 4 ¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Embrouilles au menu !, T2
coeur notation                  ¤ MITCHELL David : L’âme des horloges
etoile 3 ¤ PEVEL Pierre : Les Lames du Cardinal – Les Lames du Cardinal, tome 1
etoile 3 ¤ PEVEL Pierre : Les Lames du Cardinal – L’Alchimiste des Ombres, tome 2
etoile 3 ¤ PEVEL Pierre : Les Lames du Cardinal – Le Dragon des Arcanes, tome 3
etoile 5 ¤ PLATTEAU Stefan : Les sentiers des Astres – Manesh, tome 1
etoile 5 ¤ PLATTEAU Stefan : Les sentiers des astres – Shakti, tome 2
etoile 4 ¤ PLATTEAU Stefan : Dévoreur, précédé du Roi cornu
etoile 4 ¤ PRIEST Christopher : Conséquences d’une disparition
coeur notation                  ¤ PRIEST Christopher : La séparation
etoile 4 ¤ PRIEST Christopher : Notre île sombre
coeur notation                  ¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Les royaumes du Nord, tome 1
coeur notation                  ¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
coeur notation                  ¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Le miroir d’ambre, tome 3
etoile 5 ¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Le Livre des Radieux, tome 2
etoile 5 ¤ SHUSTERMAN Neal : La Faucheuse – Thunderhead, tome 2
etoile 2 ¤ SINISALO Johanna : Le Reich de la Lune
etoile 4 ¤ VAN WILDER Cindy : Terre de Brume – Le Sanctuaire des Dieux, tome 1
etoile 4 ¤ ZELAZNY Roger : Le Songe d’une nuit d’octobre

.

.

Couverture du roman intitulé La servante écarlate écrit par Margaret Atwood. Edition Deluxe Couverture du roman "American Elsewhere" de Robert Jackson Bennett paru aux éditions Albin Michel imaginaire Couverture du livre "La contre-nature des choses" de Tony Burgess Couverture du livre "Rouge toxic" de Morgane Caussarieu, publié aux éditions actuSF Couverture du roman "Ambre" écrit par Maxime Chattam Couverture du livre "L'évangile cannibale" de Fabien Clavel, publié aux éditions ActuSFCouverture du livre "Le feu de la Sor'cière" de James Clemens, premier tome de la série Les Bannis et les Proscrits aux éditions Milady Couverture du livre "Les foudres de la sor'cière" de James Clemens : tome 2 de la série Les Bannis et les Proscrits Couverture du livre "Presque minuit" de l'auteur Anthony Yno Combrexelle. Elle représente un cadran d'horloge doré sur un fond sombre Couverture du livre intitulé "Le gnome" de Michael Coney. Il s'agit du quatrième tome de la série "Le chant de la Terre" Couverture argentée du livre "Le roi de l'île au sceptre" de Michael Coney Couverture du roman Jivana de Nadia Coste, roman publié aux éditions ActuSF Couverture du livre "Ma pire semaine de vacances" de Nadia Coste publié aux éditions Castelmore Couverture du roman "Papa de papier" écrit par Nadia Coste Couverture du roman Rhizome de Nadia Coste, publié aux éditions Seuil Couverture entre troll et ogre de Marie-Catherine Daniel aux éditions Actu SF Couverture du roman "Grimalkin et l'épouvanteur" écrit par Joseph Delaney Couverture du roman Le sang de l'épouvanteur de Joseph Delaney, dixième tome de la série l'épouvanteur Couverture du roman "Le pacte de Sliter" de Joseph Delaney, le onzième tome de la série L'épouvanteur publiée aux éditions Bayard Jeunesse Couverture du roman Phobos tome 1 écrit par Victor Dixen, intitulé "Il est trop tard pour regretter" Couverture de Phobos 2 de Victor Dixen intitulé Il est trop tard pour oublier Couverture du roman Phobos origines de Victor Dixen de la collection R Couverture de Phobos tome 3 de Victor Dixen aux éditions Robert Laffont  Couverture du livre "Entends la nuit" de Catherine Dufour Couverture du roman "L'éducation de Stony Mayhall" écrit par Daryl Gregory et publié aux éditions Pocket Couverture des éditions J'ai lu du tome 8 "La secte maudite" de l'assassin royal écrit par Robin Hobb Couverture du livre "Les secrets de Castelcerf" de Robin Hobb aux éditions J'ai lu Couverture du roman "Serments et deuils" de Robin Hobb. Il s'agit du dixième tome de la série de l'assassin royal. Publié aux éditions J'ai lu Couverture du roman "Les enfants de la terre et du ciel" de Guy Gavriel Kay paru aux éditions L'atalante Couverture du livre Tigane de Guy Gavriel Kay Couverture de la trilogie des Héritiers de Katherine Kurtz : le livre contient "Le calvaire de Gwynedd", "L'année du roi Javan" et "Le Prince félon" Couverture du roman "Les flèches de la reine" de Mercedes Lackey, tome 1 des Hérauts de Valdemar, publié aux éditions Milady  Couverture du roman titré "La chute de la Flèche" de Mercedes Lackey, tome 3 des Hérauts de Valdemar Couverture du roman Six de Philip Le Roy Couverture du livre "Embrouilles au menu !" de Jean-Luc Marcastel. Il s'agit du tome 2 de la série "L'auberge entre les mondes" Couverture du livre "L'âme des horloges" de David Mitchell Couverture "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 1 Couverture de la trilogie "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 3 nommé le dragon des arcanes Couverture de la trilogie "Les lames du cardinal" de Pierre Pevel : tome 2 titré l'alchimiste des ombres  Couverture du livre Manesh de Stefan Platteau, premier tome de la série Les sentiers des Astres, parution aux éditions J'ai lu Couverture du roman "Shakti" de Stefan Platteau paru aux éditions J'ai Lu. Tome 2 de la série "Les sentiers des Astres" Couverture du Dévoreur, roman de Stefan Platteau publié aux éditions J'ai lu Couverture du roman Conséquences d'une disparition de Christopher Priest Couverture du roman "La séparation" de Christopher Priest Couverture du roman "Notre île sombre", écrit par Christopher Priest et publié aux éditions Folio SF Couverture du livre "Les royaumes du nord" de Philip Pullman 
Couverture du roman "Le miroir d'ambre" de Philip Pullman, tome 3 de A la croisée des mondes Couverture du tome 1 du Livre des Radieux par Brandon Sanderson Couverture du Livre des Radieux deuxième partie de Brandon Sanderson. Tome 2 des Archives de Roshar, publié aux éditions Le livre de poche Couverture du livre "Thunderhead" de Neal Shusterman, il s'agit du tome 2 de la série La Faucheuse
Couverture du livre "Le reich dans la lune" de Johanna Sinisalo aux éditions Actes Sud Couverture du roman "Le sanctuaire des dieux" de Cindy Van Wilder, tome 1 de Terre de Brume Couverture du livre "Le songe d'une nuit d'octobre" de Roger Zelazny, réédition chez ActuSF

.

.

Livres graphiques SFFF

.

etoile 4 ¤ ALWETT Audrey &  MORETTI Nora : Princesse Sara – Bas les masques, volume 6
etoile 4 ¤ ALWETT Audrey &  MORETTI Nora : Princesse Sara – Le retour de Lavinia, V7
etoile 4 ¤ ALWETT Audrey &  MORETTI Nora : Princesse Sara – Meilleurs voeux…, V8
etoile 4 ¤ ARLENE Alexandre : Bloody Harry – Abrada Kadavra !, volume 2
etoile 3 ¤ GESTIN Sandrine & JEZEQUEL Patrick : Petit grimoire des Fées
etoile 5 ¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Le soulèvement, volume 5
etoile 5 ¤ LOVECRAFT Howard Phillips & BARANGER François : L’appel de Cthulhu illustré
etoile 5 ¤ MONGE Jean-Baptiste : Carnet de croquis : archives de féérie, tome 1
etoile 5 ¤ MONGE Jean-Baptiste : Carnet de croquis : archives de féérie, tome 2
etoile 5 ¤ MONGE Jean-Baptiste & FERRONNIERE Erlé : À la recherche de Féerie, tome 1
etoile 5 ¤ MONGE Jean-Baptiste & FERRONNIERE Erlé : À la recherche de Féerie, tome 2
etoile 3 ¤ Peru & Cie : Zombies Néchrologies – Les Misérables, volume 1
etoile 3 ¤ Peru & Cie : Zombies Néchrologies – Mort parce que bête, volume 2
etoile 3 ¤ Peru & Cie : Zombies Néchrologies – La peste, volume 3
etoile 5 ¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – Automne 1152, volume 1
etoile 5 ¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – Hiver 1152, volume 2
etoile 5 ¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – La Hache Noire, volume 3
etoile 5 ¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – Baldwin le Brave, H.S.
etoile 3 ¤ SURHENZO Roman & Yann : La jeunesse de Thorgal – Berserkers, volume 4
etoile 3 ¤ SURHENZO Roman & Yann : La jeunesse de Thorgal – Slive, volume 5
coeur notation                  ¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 5
coeur notation                  ¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 6
coeur notation                  ¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 7
coeur notation                  ¤ VAUGHAN Brian & STAPLES Fiona : Saga, volume 8
coeur notation                  ¤ VAUGHAN Brian & STAPLES Fiona : Saga, volume 9

.

 Couverture de la bande dessinée "Le retour de Lavinia" d'Alwett et Moretti, tome 7 de la série "Princesse Sara" Couverture de la bande dessinée "Meilleurs voeux de mariage" d'Alwett et Moretti, tome 8 de la série Princesse Sara Couverture d'Abrada Kadavra, le tome 2 de Bloody Harry réalisé par Alexandre Arlène Couverture du petit grimoire des fées illustré par Sandrine Gestin ; textes de Patrick Jézéquel Couverture du tome 5 de Descender par Lemire et Nguyen, titré "Le soulèvement" Couverture du livre illustré par François Baranger : L'appel de Cthulhu de Lovecraft Couverture du tome 1 Carnet de croquis de Jean-Baptiste Monge publiés aux éditions au bord des continents Couverture du tome 2 Carnet de croquis de Jean-Baptiste Monge publiés aux éditions au bord des continents Couverture du tome 1 A la recherche de Féerie de Jean-Baptiste Monge et Erlé Ferronnière Couverture du tome 2 A la recherche de Féerie de Jean-Baptiste Monge et Erlé Ferronnière Couverture de la bande dessinée Les misérables par Peru Couverture de la bande dessinée Mort parce que bête par Peru Couverture de la bande dessinée La peste par Peru Couverture de la Légendes de la Garden automne 1152 de David Petersen Couverture de l'album graphie "Hiver 1152" de David Petersen, tome 2 des Légendes de la Garde Couverture du troisième tome des Légendes de la Garde : La Hache Noire de David Petersen Couverture du livre "Baldwin le brave" de David Petersen Couverture de la bande dessinée Berserkers, tome 4 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et Yann Couverture de la bande dessinée Slive, tome 5 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et Yann  Couverture du tome 6 de la série Saga par Vaughan et Staples Couverture du tome 7 de la série Saga par Brian Vaughan et Fiona Staples Couverture du tome 8 de Saga de Jeff Lemire et Fiona Staples Couverture du neuvième tome de Saga de Vaughan et Staples

.

.

Livres éclectiques

.

etoile 4 ¤ GRIMALDI Virginie : Chère Mamie
etoile 5 ¤ GRIMALDI Virginie : Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
etoile 4 ¤ LLENAS Anna : La couleur des émotions
etoile 4 ¤ LŒVENBRUCK Henri : Nous rêvions juste de liberté
etoile 5 ¤ MALZIEU Mathias : Journal d’un vampire en pyjama
etoile 3 ¤ MAURO DE VASCONCELOS José : Mon bel oranger
etoile 3 ¤ STRÖMQUIST Liv : I’m every woman
etoile 3 ¤ STRÖMQUIST Liv : L’origine du monde
etoile 5 ¤ WHAITE Michael : Les Peltosaures

.

Couverture des lettres fictives "Chère mamie" de Virginie Grimaldi Couverture du roman "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" de Virginie Grimaldi Couverture de l'album "La couleur des émotions" d'Anna Llenas Couverture du livre Nous rêvions juste de liberté d'Henri Loevenbruck Couverture du roman "Un vampire en pyjama" de Mathias Malzieu Couverture Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos aux éditions Le livre de poche jeunesse Couverture du livre I'm every woman de Liv Strömquist publié aux éditions Rackham Couverture du livre L'origine du monde de Liv Strömquist publié aux éditions Rackham Couverture de l'album jeunesse Les peltosaures

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Les Aventuriales 2018

10/10/2018 37 commentaires

.

Bannière des Aventuriales 2018

.

Les Aventuriales est un salon hybride consacré aux imaginaires. La part belle est dédiée aux littératures et aux illustrations. Le festival se déroule en Terre du Milieu, à Ménétrol (soit approximativement à 8min46s de Clermont-Ferrand). Cette année, il a pris ses quartiers les 29 et 30 septembre.  Merci à toutes l’équipe, c’était une chouette édition ! D’ailleurs, à vos agendas : la prochaine édition aura lieu les 28 & 29 septembre 2019.

.
.

Je suis allée me promener à ce salon la première fois en 2016 ; par le plus grand des hasards d’ailleurs puisque j’eus fait mes valises la veille. 2017 s’est passé de moi pour cause de mariage familial, je ne pouvais décemment pas décliner l’invitation des parents de mon neveu préféré (je n’en ai qu’un), aka mon neveu-presque-tout-neuf.
.

Cette année, j’embarquais l’un de mes frères, ma petite maman et mon Amoureux (comme souvent). Un retard attendu – repas en grande famille oblige – s’est profilé et a un petit gonflé ; suffisamment pour me dire que je ne pourrai alors pas – ohlàlàlàlà ! – rencontrer Christopher Priest pour peu qu’il y ait une grande file d’attente. Je fais descendre le suspense illico : il n’y avait personne à sa table quand je suis arrivée et le salon fermait ses portes – ô agréable surprise – à 19h30 le samedi.

J’avoue aisément qu’une partie du retard a tenu dans le simple fait d’admirer Oly, la petite boule de poils recueillie par mon frère et ma belle-sœur. C’est un vrai chat de poche, ce jour-là elle pesait 286 grammes.

.

Oly, chaton mignon au biberon

Je placarde en grand la photo d’un chaton. Il parait que cela attire le chaland.

.

Dès mon arrivée, je textotais les informations importantes « retrouves-moi sous le lampadaire rose » à ma presque-copine Delphine (que je connais virtuellement parlant de longue date, que j’ai rencontrée pour la première fois en juillet 2017 et qui m’a fait plaisir de parcourir les derniers kilomètres pour venir sur un salon dont le thème central n’est pas foncièrement sa tasse de thé/café). Il était l’heure du goûter, j’ai sorti les munitions, des cookies outrageusement bons au chocolat.

.

Chaussures d'une vichyssoise et d'une toulousaine "Outrageous cookies", le goûter pour les Aventuriales
On reconnaitra facilement la vichyssoise et la toulousaine qui a quitté le sud où c’était encore l’été.
Il n’y a aucun rapport avec la photo de droite. On mange bien avec nos mains.

.

Persuadée d’arriver en début d’après-midi, j’ai loupé l’entièreté du concours de cosplay mais j’ai très vite reconnu Lael (son blog : Chez les aventuriers des rêves).

Et ma plus grande surprise du salon, fut de tomber nez à nez avec Samantha, femme optimiste et énergique. Je l’avais rencontrée en coup de vent à Toulouse avant qu’elle ne parte très vite à Chambéry continuer son bout de chemin. Il se devine plus qu’il ne se voit : elle porte un magnifique pendentif beluga.

.

Portrait de Lael aux Aventuriales 2018 Pendentif Beluga de Samantah

.

.

Les choses sérieuses commencent, c’est partie pour la chasse aux dédicaces
et surtout le plaisir des discussions.

.

Livres dédicacés lors des Aventuriales 2018

.

.

Comme je le notais en début d’article, je me suis dirigée en priorité vers Christopher Priest où aucun quidam ne semblait pour l’instant intéressé de sa présence. J’ai baragouiné trois mots à demi-anglais pour lui expliquer que « La séparation » était le premier roman de sa bibliographie que j’avais découvert. J’en ai lus d’autres depuis mais début septembre, j’ai relu ce titre-là pour voir s’il s’en dégageait la même force (la réponse est oui).

Quel ne fut pas mon étonnement qu’il m’offrit une franche accolade pour qu’on nous prenne en photo tous deux (si je me suis habituée à l’accolade durant la dernière décennie vécue dans la ville rose, je demande toujours à mes futures victimes si je peux les « embrasser comme dans le sud » car je sais que l’embarras peut vite naître… alors il y a à peu près un monde et demi entre moi et ma réflexion qu’un britannique pourrait prendre l’initiative).

.

Portrait de Christopher Priest aux Aventuriales 2018 Dédicace du roman La séparation par Christopher Priest

.

.

Puis, je fondûte littéralement sur Nadia Coste. Résultats annoncés du cosplay aidant, elle trônait dans son magnifique costume fait-main du Dr Strange. Je venais justement de recevoir Jivana (deux jours avant le départ !) mais que je n’avais pas encore lu. Comme il est toujours agréable d’échanger avec elle, je lui ai rappelé avec bonheur que je considérais sa plume comme une valeur sûre et que je conseillais ses romans autour de moi (sauf Le Premier que je considère à part).

.

Portrait de Nadia Coste en cosplay Dr Strange aux Aventuriales 2018 Dédicace de Jivana par Nadia Coste

.

.

Juste à côté, discutait Estelle Faye. Quand vint mon tour, elle me montrîte son art de teasing en me révélant deux éléments sur la suite des Seigneurs de Bohen. J’avais été époustouflée par l’originalité de son roman.

.

Portrait d'Estelle Faye aux Aventuriales 2018 Dédicace du roman Les seigneurs de Bohen d'Estelle Faye

.

.

Puis j’en venais à rencontrer Marie-Catherine Daniel. C’est en relisant la liste des invités que le matin même je glissais son livre « Entre troll et ogre » dans ma valise. Tout est fameux : les personnages réussis, un peu abîmés par la vie et qui pourrait très bien exister parmi nous pour une intrigue bien rythmée, à la belle conclusion. Il y a des livres qu’on choisit pour la couverture et il pourrait y avoir des livres qu’on choisit pour le capital sympathie de leur auteur/autrice. Que de pétillance ! Notez son super pantalon customisé en rapport à la couverture dudit roman.

.

Portrait de Marie-Catherine Daniel aux Aventuriales 2018 Pantalon customisé de Marie-Catherine Daniel

Dédicace en cours de Marie-Catherine-Daniel Dédidcace du roman Entre troll et ogre par Marie-Catherine Daniel

.

.

En coin de table (et d’allée, à l’entrée), je m’arrêtais au vol juste pour montrer au vol « Terre de Brume » de Cindy Van Wilder à mon Amoureux car la couverture est à mes yeux, un exemple réussi d’illustration et de photomontage, le tout rehaussé par la dorure à chaud (passiooooon packaging divers et variés). Si vous avez déjà rencontré Cindy Van Wilder – en 2016 lors de L’imagina’livres pour moi – vous savez qu’elle vous impacte immédiatement par son sourire, son tutoiement et sa joie de vivre.

Elle a su me « vendre » son diptyque stipulant que le second tome était fraîchement finalisé et prêt à paraitre durant les prochains mois. Ce qui ne fut pas mon cas – d’être prête – car elle m’a demandé de choisir une couleur pour la dédicace. J’ai hésité entre le bleu et le violet qu’elle a finalement pris en main sous ma directive. Je suis revenue expressément le dimanche matin, lui notifiant la nuit mauvaise passée à cause de ce choix de couleur raté et qu’il fallait absolument qu’elle recommence en écrivant une nouvelle dédicace en bleu. Ce qui l’a faite exploser de rire (elle est bon public).

.

Portrait de Cindy Van Wilder aux Aventuriales 2018 Dédicace violette en cours par Cindy Van Wilder

Dédicace de Terre de Brume par Cindy Van Wilder Mise en scène de Terre de Brume dans un décor automnal

.

.

Venait ensuite mon petit graal personnel en la personne de Sandrine Gestin. C’est une illustratrice qui a une place chère à mon cœur, à celui de maman (et qui compte beaucoup dans notre relation mère-fille) (parce que si tu ne le sais pas encore, c’est grâce à ma mère que je suis plongée toute entière depuis la naissance dans l’imaginaire). Je me suis sentie légèrement euphorique et légèrement honteuse aussi que cela se voit tant. En salon, les invités peuvent être d’une belle patience avec le genre d’individus que je représentais à ce moment-là.

J’ai un coup de cœur de tous les temps pour son tableau nommé « La clef de Nimüe », j’ai donc demandé une signature sur la carte postale qui représente mon marque-page préféré de tous les temps lui aussi (tu le sens, le potentiel de fan en moi ?). D’ailleurs, Ma-Chère-Mère a brodé pour mon anniversaire il y a quelques années ledit tableau au point de croix (avec 1500 micro perles pour représenter le bijou de cheveux).

Sans se concerter, on s’est offert l’une à l’autre « Le petit Grimoire des Fées » que Sandrine a bien voulu nous dédicacer.

.

Portrait de Sandrine Gestin aux Aventuriales 2018 Dédicace du petit grimoire des fées de Sandrine Gestin

Carte postale La clef de Nimüe de Sandrine Gestin Dédicace de la carte postale La clef de Nimüe par Sandrine Gestin

Mise en scène automnale pour le petit grimoire des fées de Sandrine Gestin

.

.

Côté illustrations, j’étais aussi allée faire un coucou à Tiphs que j’avais préalablement rencontrée à L’imagina’livres en mars dernier ; et durant lequel j’avais – presque – dévalisé tout son stand. Notez la pose super naturelle de l’illustratrice en pleine action.

.

Portrait de l'illustratrice Tiphs aux Aventuriales 2018

.

.

Jean-Claude Dunyach, je le croise souvent. Aux événements, en librairie, et même dans la rue. J’étais donc venue lui faire un coucou en remarquant qu’il n’y avait pas les traditionnelles gourmandises sur sa table. Il m’a indiqué qu’elles étaient réservées aux événements haut-garonnais, question facilité de transport. J’ai vu son ordinateur ouvert, et je sais que c’est un bon signe : il planche sur l’écriture de son prochain roman (il en était à la page 34).

.

Portrait de Jean-Claude Dunyach avec le troll aux Aventuriales 2018 Veilleur Aventuriales 2018
Jean-Claude et son troll à gauche / Un veilleur-combattant à droite (sans rapport l’un avec l’autre) (enfin je crois)

.

.

Si je me suis sentie très vite à l’aise pour parler avec celles que je cite (le féminin l’emporte). Je n’ose toujours pas aller vers les auteurs dont je n’ai jamais lu la plume ou pour lesquels je n’emmène les livres (entre les versions numériques et les emprunts bibliothécaires), comme Charlotte Bousquet et Lionel Davoust (bien que j’aie assisté quelques minutes à son cours du soir intitulé « La procrastination de l’écrivain »). J’ai pu échanger rapidement quelques mots avec Anna Combelles, l’une des organisateurs des Aventuriales (et rencontrée aussi à L’imagina’livres). J’ai complètement loupé Stéphane Desienne, Jean-Luc Marcastel – mais pas ma mère, d’où l’existence de la photo – et Ariel Holzl (il n’y avait que Mr Nyx présent assis à sur la table de dédicace à chaque fois que je suis passée devant).

.

Cours du soir intitulé "La procrastination de l'écrivain" aux Aventuriales 2018 Portrait Lionel Davoust aux Aventuriales 2018

.

Pour le reste, j’ai tout loupé. Je n’ai vu que la fin de démonstrations de combat au sabre-laser par l’Académie des Jedi Auvergnats, je n’ai assisté à aucune animation ni table ronde. J’ai très peu traîné de stand en stand. J’ai dû être sélective au vu du temps imparti (sur le salon et hors salon, en attestent les minuscules vingt minutes passées en compagnie de l’une de mes cousines que je n’avais pas vue depuis deux ans).

.

Vue d'ensemble de la salle principales des Aventuriales 2018

Dédicace en cours d'Estelle Faye Allées du salon littéraire les Aventuriales 2018 

Dédicace de Jean-Luc Marcastel aux Aventuriales 2018 Stands du salon des littératures de l'imaginaire Aventuriales 2018

Dédicace en cours de Lorhan aux Aventuriales 2018 Tampon de dédicace de Nadia Coste

Sculpture de combattante aux Aventuriales 2018 Sculpture Aventuriales 2018

Cosplay La Belle aux Aventuriales 2018 Combat aux sabres laser aux Aventuriales 2018

.
.

Est-ce que j’ai encore plus savouré la délicieuse pompe aux pommes de ma grand-mère paternelle en fin de journée ? Certainement. C’est un dessert typiquement auvergnat qui ressemble à un chausson aux pommes géant. Et pour moi, c’est aussi LE symbole des vendanges, un souvenir très fort.

Et pour contenter celles qui me l’ont demandé, je vous montre les emballages des cadeaux pour les femmes nées en octobre, aka Delphine et ma petite maman que j’ai offerts durant ce week-end.

.

Pompe aux pommes, dessert traditionnel auvergnat Puy de Dôme et lecture en cours, photo en cours de route pour les Aventuriales 2018
La pompe aux pommes est à gauche
À droite, c’est quand je fais la maligne en storie sur Instagram. J’ai bien pris la photo en roulant mais je ne conduisais pas. (je précise, on ne sait jamais)

.

Emballage cadeau automnal l'automne s'invite sur les papiers cadeaux 

.

Les livres que j’ai lus cet été (ou comment bien passer à côté de sa liste initiale)

24/09/2018 19 commentaires

.

Livres lus durant l'été 2018

.

Aujourd’hui est le premier jour de l’automne, les feuilles tourbillonnent avec la même vivacité que l’énergie qui m’anime (toujours la verve de poétesse). Et si je vous écris ce billet, cela tient du simple fait que j’arrive à faire le deuil de la saison chaude uniquement parce que nous bénéficions d’un super été indien (en accord avec le désastre écologique).
.

Début juillet, je me lançais et vous proposais ma liste « spéciale été 2018 » (tu sais, comme une étiquette kitsch super collante qu’on pouvait retrouver sur des objets divers et variés).

.

Est-ce que j’ai réussi ? J’ai fait du mieux que j’ai pu.

→ D’abord, j’ai tenté d’écluser la vieille relique pleine de poussière qui trainait dans ma Pile à Lire depuis 2010. J’ai lu le premier tome et j’ai abandonné au début du deuxième de la série « Les Bannis et les Proscrits » de James Clemens. Je n’ai pas su m’intéresser aux destins des personnages, il me fatiguait déjà avec leurs innombrables indécisions.

.

J’ai lu avec succès « Le livre des Radieux » publié en deux volumes en VF, le deuxième tome des Archives de Roshar de Brandon Sanderson (du très très bon !). Je cartonne alors : 1. en poursuivant la série dans le cadre de mon challenge « Fin de Série » et 2. en les ajoutant expressément à ma Pile à Lire pour le challenge « Pavé de l’été » de Brize. Pour ce dernier, le tout nouveau roman de Guy Gavriel Kay « Les enfants de la Terre et du Ciel » s’y prêtait bien (bien chouette). J’ai profité de cette motivation pour chroniquer « La trilogie des Héritiers » de Katherine Kurtz (c’est fini, j’ai tout lu de l’univers).

.

→ Enfin, l’été a vu quelques surprises :
· ma lecture de « La servante écarlate » de Margaret Atwood. Dans mon billet d’annonce, je l’avais estampillé ‘Cerise sur le gâteau’ – expression qui lui convient à merveille au vu de la couleur de sa tranche – en pensant secrètement le lire cet automne. Valériane est passée par là avec notre défi Valériacr0 pour me booster à le lire en septembre.
· la relecture de « La séparation » de Christopher Priest, inspirée, en dernière minute, par la rencontre prochaine – j’espère ! – de l’auteur aux Aventuriales les 29 & 30 septembre. C’est le premier roman de l’auteur que j’ai bouquiné et maintenant que j’en ai lus d’autres, je me demandais si ce roman me paraissait toujours aussi intense qu’à la première lecture (la réponse est oui).

.

→ J’ai publié mon billet d’annonce le 5 juillet, mais entre cette date et celle du démarrage officielle de la saison – le 21 juin – j’ai aussi dévoré le neuvième tome de L’assassin royal de Robin Hobb, j’ai découvert au format audio le troisième tome de Phobos de Victor Dixen ainsi que le hors série.
Niveau livres graphiques, il y a eu aussi L’origine du monde et I’m every woman de Liv Strömquist ; mes deux séries coups de cœur avec le volume 5 de Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen ainsi que le volume 8 de Saga de Brian Vaughan et Fiona Staples.

.

Au vu du programme estival, je pensais avoir fort peu lu… force est de constater que si puisque cela équivaut à 3889 pages + 1907 pages si je prends en compte toute la période de l’été, les audiolivres et les bandes dessinées (dont 536 pages graphiques). Il n’y a pas à dire : les nuits ont dû être courtes pour avaler ses kilogrammes de papier (non, je lis beaucoup sur liseuse). Et c’est sûr, mes nouveaux yeux bioniques ont aidé.

.

Allez, c’est parti pour la liste avec les avis sous chaque lien :
¤ ATWOOD Margaret : La servante écarlate
¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Le feu de la Sor’cière, tome 1
¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Les foudres de la Sor’cière, tome 2
¤ KAY Guy Gavriel : Enfants de la Terre et du Ciel
¤ PRIEST Christopher : La séparation
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Le Livre des Radieux, tome 2

.

Pile de livres lus durant l'été 2018 / blog Livrement