Archive

Archive for the ‘HOBB Robin’ Category

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Les marches du trône, tome 9

15 novembre 2016 29 commentaires

.

les-marches-du-trone-robin-hobb-les-aventuriers-de-la-mer-tome-9Titre : Les marches du trône (Les aventuriers de la mer, tome 9)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, et 8.
.

À bord de la vivenef Foudre, tout le monde est sous le stress. Althéa veut hurler les travers Kennit mais Hiémain et Etta veulent la faire taire. Alors qu’elle a besoin de Vivacia, celle-ci se fait distante, elle veut retrouver son autonomie.
Parangon s’approche de l’île de Clé, tout près de l’île Serrure pour récupérer leur dernier atout. Les Jamailliens donnent la chasse et alors que le repos bien mérité pour tous se profile, des questionnements font surface.
Terrilville se veut Ville-État indépendante et ses habitants œuvrent pour. Parangon retrouve un visage grâce au superbe travail d’ébénisterie d’Ambre. Mais cette dernière semble loin de lui, les yeux dans le vague. Tintaglia s’interroge quant à la viabilité des prochaines générations des Anciens.

.
.

— Je me souviens de beaucoup de choses, ma chérie. [répliqua Ophélie] Ce n’est pas parce que mes souvenirs ont des voiles au lieu d’ailes qu’il faut les écarter. […] Ne baye pas aux étoiles quand la vaste mer est tout autour de toi. C’est un ciel à soi tout seul, tu sais.
— Et avec tout autant d’étoiles », fit remarquer Jek.

.
.

Tous les chemins convergent vers et mènent aux Vestrit.

Pour cet ultime tome de la série Les aventuriers de la mer, Robin Hobb démarre au quart de tour : il faut dire qu’elle a encore plein de choses à dérouler puis de menues affaires à clore.

L’autrice noue les derniers destins, accorde des objectifs nobles pour les uns, lointains pour les autres. Elle tresse même en brins relâchés quelques fils des prochaines intrigues dans la trame des personnages.

. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Ombres et flammes, tome 8

10 août 2016 29 commentaires

.

Ombres et flammes Les aventuriers de la mer tome 8 Robin HobbTitre : Ombres et flammes (Les aventuriers de la mer, tome 8)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 9.
.

À Terrilville, Premiers et Nouveaux Marchands décident de s’unir et apprennent l’existence d’un seigneur des Trois Règnes. Tintaglia, bien seule, signe un pacte avec ces êtres éphémères pour mener à bien ses projets. Malta est toujours coincée sur un navire chalcédien avec le Gouverneur. Brashen, Althéa et Ambre à bord du Parangon se frottent à Foudre et à Kennit. Alors que Hiémain doit faire son choix, les serpents de mer n’en perdent pas une miette.

.
.

Le danger nous tient au creux de sa main, et nous ne sommes que les témoins impuissants de la rotation du monde. Ici nous marchons en équilibre sur le fil qui sépare les avenirs possibles. L’humanité croit toujours qu’elle décide du destin du monde, et avec raison, mais jamais au moment où elle le pense. L’avenir de mille ondulations, comme un serpent dans l’eau, et le sort d’un navire deviennent la destination du monde.

.
.

Ombres et flammes Robin Hobb illustration 02« Ombres et flammes » est le deuxième tiers du dernier roman « Ship of destiny » des aventuriers de la mer et comme toujours, les révélations, tels les éclairs d’un orage secouent La Mer Agitée.
.

Si les créatures – serpents, vivenefs et dragon – peuvent être effrayantes, rien ne vaut l’intensité proposée par les humains. Pleins de sentiments, ils ne nous laissent pas indifférents et font naitre en nous, tout un panel d’émotions. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Le seigneur des Trois-Règnes, tome 7

19 mai 2016 29 commentaires

.

Le seigneur des trois regnes Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 7Titre : Le seigneur des Trois-Règnes (Les aventuriers de la mer, tome 7)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8 et 9.
.,

En mauvaise posture, Malta, Keki et Cosgo s’efforcent regagner de Trois-Noues alors que Reyn et Selden cherchent à sortir de la Cité des Anciens.
Terrilville est sans dessus dessous, Sérille a du mal à trouver des solutions adéquates. Alors que Roed s’en mêle, Ronia trainée dans la boue s’enfuit avec Rache pour rejoindre Trois-Navires.
Hiémain, alors inconscient semble émerger de son sommeil sans rêve et s’aperçoit que Vivacia est meurtrie par le décèlement de ses origines. Foudre fait une entrée fracassante.
Ambre, Althéa et Brashen sont en pleine mer à bord de la vivenef. La sculpteuse de bois décline et Lavoy, le second tente de se mettre dans la poche Parangon.
Tintaglia prend plaisir à sa liberté avant d’être frappée par sa solitude alors que Shriver, Sessuréa et Maulkin veulent rattraper Celle-qui-se-souvient.

.
.

Son regard erra sur le dragon. Quand Selden reposa les yeux sur Reyn, il était radieux. Il secoua la tête, émerveillé. « Les légendes. Les tapisseries et les peintures. Elles sont si pâles comparées à son éclat. Il est trop extraordinaire pour qu’on doute ou qu’on ait peur. Même s’il me tue maintenant, je mourrai dans sa splendeur. »

.
.

Le seigneur des Trois Regnes T7 Robin Hobb Illustration 02La nature humaine est complexe et encore plus dans les relations entre les pairs. Robin Hobb sait nous saisir avec un univers élaboré et intrigant.

Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ L’éveil des eaux dormantes, tome 6

29 février 2016 27 commentaires

.

Eveil des eaux dormantes Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 6Titre : L’éveil des eaux dormantes (Les aventuriers de la mer, tome 6)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8 et 9
.

La famille Vestrit est en mauvaise posture : la présence de Hiémain doit servir les objectifs de Kennit. Malta se voit contrainte de danser avec le Gouverneur fraichement arrivé chez les Premiers Marchands. À la sortie du bal de l’Été, la voiture se fait attaquer : Terrilville est en feu. Althea est bien sombre, Brashen, Ambre et elle viennent de mettre la vivenef Parangon à l’eau alors qu’il répète en boucles d’étranges paroles. Insidieusement et constamment, les serpents de mer guettent.

.

Manquer de solitude, pour moi, c’est comme manquer de sel.

.
.

Les aventuriers de la mer tome 6 illustration 01)°º•. Dans ce tome, deux grands arcs narratifs se dégagent : Malta et Althea. Robin Hobb possède l’art de conter. Des personnages morflent, d’autres me débectent, l’une devient une belle personne et tous sortent de leur zone de confort.
.

Il est question du sel de la vie pour l’un des personnages, de grandes inquiétudes viennent manger le quotidien de Brashen & Althea et quelques illusions au passé de Kennit nous tombent sous les yeux. Ce dernier est un stratège par excellence, Sérille drogue le Gouverneur pour arriver à ses fins, Jani Khuprus embrouille son fils Reyn et Keffria propose un plan aux Marchands du Désert des Pluies. La guerre couve entre ces derniers et les Premiers Marchands : le Gouverneur Cosgo intervient de manière totalement arbitraire. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Prisons d’eau et de bois, tome 5

7 septembre 2014 44 commentaires

.

Prisons d eau et de bois Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 5Titre : Prisons d’eau et de bois (Les aventuriers de la mer, tome 5)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8 et 9

.

A Terrilville, la situation évolue : Ambre souhaite à tout prix acheter Parangon et c’est une chose jamais vue chez les Premiers Marchands. Brashen revient et annonce une terrible nouvelle aux Vestrit, leur vivenef a été capturée. En retour de sa monnaie, il a le cœur brisé en apprenant qu’Althéa filerait le parfait amour avec Grag. Malta est intenable et la négociation est un art de toute finesse avec le Peuple du Désert des pluies. Mais le fils Trell n’est pas le seul à arriver à quai : le gouverneur Cosgo ne va pas tarder.

.
.

Prisons d eau et de bois Robin Hobb 01)°º•. Mon synopsis, s’il est ultra résumé cette fois-ci, c’est pour une bonne chose : tout s’accélère, les fils de vie s’entremêlent et qu’il est bien difficile de vous conter alors le « nœud » – à l’instar de celui des serpents de mer – sans vous spoiler.
. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Brumes et tempêtes, tome 4

9 juin 2014 50 commentaires

.

Brumes et tempetes tome 4 Robin Hobb Les aventuriers de la merTitre : Brumes et tempêtes (Les aventuriers de la mer, tome 4)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Les serpents de mer ne sont plus que trois, mais ils continuent leur périple en suivant un pourvoyeur ; leur espoir s’amenuise de trouver Celle-qui-se-souvient.
C’est à leur sujet qu’Ambre tente de trouver des informations. Par ailleurs, elle tente de convaincre Parangon de l’acheter : la famille Ludchance est couverte de dettes mais jamais famille de Premiers Marchands ne vendrait sa vivenef en tant que telle. Il risque d’être vendu comme du petit bois.

Elle propose aussi ses services pour réparer les mains de L’Ophélie : elle vient de débarquer à Terrilville où Althéa pose le pied, un an après son départ. Si Ronica est très émue de la retrouver, l’accueil que lui réserve sa sœur Keffria, est plus que froid. Quant à Malta, elle apprend à jouer de ses charmes avec tout le monde. La demande d’Althéa concernant l’aide à apporter à la famille Tenira pour les taxes du port n’est pas la seule mauvaise nouvelle.

Reyn Khuprus s’apprêtent à rendre visite à la famille Vestrit. En plus de Malta, son esprit est préoccupé par le dernier fût présent dans la salle du Coq Couronné.
Du côté de Vivacia, l’équipe est toujours sous l’emprise des pirates ; la tension est latente mais il manque peu de choses pour la situation tourne au pugilat. Kennit risque de perdre la vie à cause de sa jambe gangrenée. Malgré le matériel manquant, Hiémain va devoir l’amputer. Son père, Kyle fait pleuvoir les insultes sur lui.

Contre toute attente, Sérille n’aurait jamais pensé que le Gouverneur Cosgo ferait voyage avec elle en direction… de Terrilville.

.
.

J’ai réussi à résumer je-ne-sais-trop-comment sans véritablement spoiler ; et sincèrement, je n’ai même pas annoncé un quart de ce qu’il se passait. Comme toujours, Robin Hobb nous offre  une aventure très riche. Un peu comme une saga de l’été, elle est impossible à lâcher. Cette histoire chorale est très jouissive. Nous disposons de plusieurs narrateurs ; les fils de vie s’entremêlent jusqu’à certains points de jonction alors que certaines existences nous paraissent séparées par un océan.

Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ La conquête de la liberté, tome 3

20 juin 2013 32 commentaires

.

La conquete de la liberte Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 3Titre : La conquête de la liberté (Les aventuriers de la mer, tome 3)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Hiémain a bien quitté Vivacia le navire et Vivacia se retrouve toute tourneboulée. Après un mauvais coup de Torg, il devient esclave et réintègre la vivenef. Cette dernière est devenue un bateau à esclaves et doit en prime essuyer sa première grosse tempête. Kennit perd sa jambe à cause d’un serpent et en veut à Etta qui l’a secouru ; mais il n’en démord pas et veut remplir sa part du contrat établi avec Sorcor. Du côté des Vestrit à terre, Malta n’est pas très disciplinée lors du premier Rassemblement des Marchands du Désert des Pluies auquel elle assiste. Un simple geste la conduit dans une situation très délicate dont la famille aura du ma à s’en dépêtrer.  Althéa et Brashen ne travaillent plus sur le Moissonneur. Ses efforts ne sont pas récompensés. Elle trouve un navire qui part en direction de Terrilville. Ambre apprivoise Parangon mais elle doit faire face à ses sautes d’humeur. Elle arrive cependant à lui parler de ses projets futurs. Quant aux serpents, ils grouillent dans les ports et sont omniprésents bien que parfois discrets.

.
.

Vivacia conquete de la liberte)°º•. Si mon résumé ressemble surtout à des phrases collées les unes avec les autres, il y a une raison bien évidente – en plus de ne pas vouloir trop en dire – c’est la richesse de l’histoire. Pour ce tome-ci, nous avons l’impression que les personnages doivent presque se batailler contre le destin pour tracer un semblant de vie qui pourrait leur convenir (et encore). Hobb arrive avec une grande force, à nous faire adorer certains et détester d’autres.
.

Si on trouve Kyle immonde tout comme Kennit, exaspérant ; on compatit vigoureusement pour Vivacia : elle supporte beaucoup d’épreuves depuis son éveil alors que les premiers instants d’une vivenef sont plus que décisifs. Il y a certains passages que j’apprécie, notamment la discussion entre Ambre et Parangon, Hiémain qui pose pour la première fois ses mains sur la barre et le comportement de Malta qui est un festival de la bêtise à elle toute seule.
.

On remarque que pour une fois, le titre français est bien trouvé car on assiste à une lutte incessante sur plusieurs plans : la conquête de la liberté pour Althéa, le poids du contrat pour les Vestrit et les attaches des Vivenefs.

.
.

)°º•. Nous sommes toujours sur une lecture de la saga en VF avec un partage très judicieux d’un tome original en trois parties. Le premier tome comprend donc sur Le vaisseau magique, Le navire aux esclaves et ce tome-ci.
.

La grande force de cette multilogie est les points de vue narratifs multiples, ce qui n’était pas le cas pour L’assassin royal. L’écriture est si fluide que c’est un véritable plaisir à lire ; on ne voit pas le temps passer. L’histoire est consistante et l’univers parfaitement construit. Bien qu’il y ait une ellipse d’un an depuis le début de l’aventure (qui m’a un peu surprise mais qui est somme toute cohérente), elle nous promène toujours dans son monde médiéval-fantastique qu’on avait déjà eu plaisir à découvrir avec la première saga.

Pour « La conquête de la liberté », l’auteur prend soin de nous donner quelques détails sur le bois sorcier, de fusionner deux récits de personnages qui jusqu’alors étaient séparés. Enfin et non des moindres, Robin Hobb propose de très bonnes descriptions non pesantes. Je pense notamment à la blessure de Kennit et tout ce qu’il ressent (et qui te déclencherait quasiment l’impression d’avoir le ventre barbouillé).

.
.

« La conquête de la liberté » clôture le premier tome original de la saga des aventuriers de la mer : les multiples points de vue narratifs entrainent le lecteur sur un rythme efficace et pour plusieurs intrigues prenantes. Nous peinons aux côtés de certains personnages alors qu’on voudrait mettre des claques à d’autres : c’est le pouvoir de l’écriture de Robin Hobb qui, en sus, sait nous happer entre ses pages sans voir le temps passer. Voilà une saga qui vaut le détour quand on aime les univers travaillés et les personnages développés.

.

.

Kennit Conquete de la liberte

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le navire aux esclaves, tome 2
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Le festival de la bêtise de Malta.

.

Logolecture communeEt voilà notre lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys continue sur le cycle des aventuriers de la mer. On espère enfin entrevoir quelques indices concernant les serpents de Mer mais rien n’est vraiment gagné. La réunion de deux « aventures » a enfin eu lieue. La chronique d’Olya et celle d’Eirilys.

.

Chez le Chat du Cheshire, Hydromielle et Les étagères de Pitiponks ont aussi découvert ce que refermait le coffret en bois.

CITRIQ

.

Pics : #01 Vivacia par FloorSteinz ; #02 Captain Kennit par RZ-Seven.
.

Enregistrer

Enregistrer

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Le navire aux esclaves, tome 2

10 avril 2013 36 commentaires

.

le navire des esclaves les aventuriers de la mer Robin HobbTitre : Le navire aux esclaves (Les aventuriers de la mer, tome 2)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Afin de prouver qu’elle a le pied marin, Althéa s’engage auprès d’un bateau-abattoir, le Moissonneur. Travestie en homme grâce à l’aide d’Ambre, elle tente tant bien que mal de rentrer dans la peau d’un jeune mousse. Du côté de Hiémain, l’intégration est aussi difficile : il ne veut toujours pas accepter sa situation et sa relation avec Vivacia s’en ressent. Les tensions deviennent de plus en plus aigues entre lui et son père, Kyle. Mais ce n’est pas le seul enfant à poser souci pour le couple Kyle-Keffria, puisque Malta a décidé n’en faire qu’à sa tête ; même si c’est pour abattre la honte sur sa mère et sa grand-mère, Ronica. Enfin, Kennit et Sorcor ayant passé un pacte, délivrent un premier navire esclavagiste.

.
.

Le navire aux esclaves)°º•. Il nous reste beaucoup de choses à découvrir et Hobb sait nous rassasier même si beaucoup de questions restent en suspens. Les Marchands du Désert des Pluies demeurent encore très énigmatiques : moins un concept flou qu’au premier volume puisque nous rencontrons l’un des leurs brièvement. Nous ne bénéficions pas du même avancement pour les uns que pour les autres : les chapitres divisés par personnages nous entrainent bien plus auprès de Hiémain et Althéa pour l’instant.
.

… Ce qui plait à la lectrice que je suis puisque ce sont sans doute ceux que je suis la plus curieuse de suivre. Il y a aussi évidemment Ambre, mais je me dis qu’on n’en saura guère plus avant quelques tomes. A l’inverse, les passages concernant le heureux hasard (ou la bonne fortune ?) de Kennit et son acolyte me laissent assez sceptique. Les vivenefs ne sont pas en reste par contre la présence des serpents de mer est encore à mes yeux, bien nébuleuse.
.

A mesure que les équipes avançaient, elles laissaient derrière elles des os striés de rouge et des tas de viscères, et les oiseaux de mer fondaient sur ce banquet, ajoutant leurs voix à celles des tueurs et des tués.

.
.

)°º•. Beaucoup de questions restent ajournées mais on en apprend davantage sur le vécu de la famille, la constitution de leurs dettes ou encore l’origine du pacte signé. Deux scènes m’ont particulièrement plu : celle avec Malta et sa préparation au bal des Moissons puis celle de Hiémain sur le gaillard avant du navire familial. Le ressenti pour les personnages est développé : si je reprends ces deux personnages, on veut que l’une sorte son nez du poudrier pour qu’elle se rende compte de la situation et que l’autre se laisse aller à sa relation avec Vivacia, et ainsi de suite.
.

Robin Hobb prend plaisir à écrire, couchant son imagination sur papier, sur terre comme sur mer. C’est particulièrement succulent pour le lecteur : le réalisme de l’univers, la justesse des personnalités et les très bonnes atmosphères. L’alternance de la narration est très dynamique (a contrario de l’œuvre de G.R.R. Martin). Nous apercevons les destins qui se croisent même si chacun des personnages voit sa vie brisée.
.

La grande fluidité d’écriture (et de traduction) nous amène à dévorer le livre, les pages défilent sans s’en rendre compte. Robin Hobb sait manier toutes les composantes d’un livre, avec a fortiori un atout particulier pour les personnages. L’humour n’est d’ailleurs pas en reste.

.
.

« Le navire aux esclaves » s’ouvre sur les nouvelles répartitions des personnages : certains ont été engagés auprès d’autres navires. Sur terre, la rétribution des rôles prend tout son sens. Par petites touches, nous approchons davantage des mystères qui entourent la famille Vestrit et il est toujours délicieux de lire les aventures, retenant le souffle ou pestant contre les comportements.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son œuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

Le navire aux esclaves 02

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le vaisseau magique, tome 1
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Ambre et Parangon… ?

.

Logolecture communeToujours en mode lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys, nous sommes très intriguées par… beaucoup de choses ! Dont notamment le personnage Ambre qui reste un grand mystère pour nous (heureusement, Eirilys sait ménager le suspense, sans nous spoiler). La chronique d’Olya.

.

Hydromielle, Imagine…erre (Arutha), Le blog d’une P’tite Elfe, Le Chat du Cheshire et Les étagères de Pitiponks ont aussi découvert les nouvelles compétences d’Althéa.

CITRIQ

.

Pic#01 Livreship traders par Enife ; #02 Malta character design par 8Dimat8.

 

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : , ,

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Le vaisseau magique, tome 1

25 février 2013 55 commentaires

.

Le vaisseau magique Les aventuriers de la mer HobbTitre : Le vaisseau magique (Les aventuriers de la mer, tome 1)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Le capitaine Ephron Vestrit est sur le point de mourir : c’est le branle-bas de combat pour la famille. Chacun se rend à Terrilville. Sa mort va éveiller le navire patriarcal : Vivacia, la vivenef. Malheureusement à l’aube de ce magnifique événement, la famille est sans dessus-dessous et les décisions ne satisferont pas grand monde, pour ne pas dire personne. Mais la vie économique est difficile entre la présence des pirates de plus en plus acharnés et les serpents de mer qui règnent sur les étendues.

.
.

)°º•. Bien qu’entrant dans le même monde que celui de la saga « L’assassin royal », les aventuriers de la mer sous-tend une civilisation un peu différente avec de nouvelles mœurs. Nous apprenons très vite l’existence du bois sorcier, celui qui constitue les vivenefs. Ces derniers sont des vaisseaux magiques qui « naissent » dans des conditions assez tragiques, assez du moins pour tordre le cœur du lecteur bien que cela soit un événement magnifique. Il faut que trois générations de capitaines aient passé l’arme à gauche pour que la vivenef s’éveille. Ces navires aux prix exorbitants deviennent des objets de convoitises car ils fendent les eaux et bravent les tempêtes comme jamais. D’une certaine façon, ils s’appuient sur le savoir de leurs aïeuls.
.

Le vaisseau magique 01Nous apprenons à connaitre les différents membres de la famille : Ephron, le capitaine et sa femme dévouée Ronica. Leur fille ainée Keffria – qui ne demande qu’à ce qu’on la laisse jouir d’une vie tranquille – et son impossible mari Kyle. Leur seconde fille répond au nom d’Althéa et sa grande vivacité n’a d’égal que l’agacement qu’elle fournit au lecteur. Puis il y a Hiémain, fils de Keffria & Kyle qui se retrouve catapulté au devant de la scène sans n’avoir rien demandé. Les Vestrit sont une des grandes familles de Marchands qui se retrouvent malheureusement un peu dans la mouise au vu de la situation économique. Nous faisons aussi la connaissance Brashen, marin et assez attachant et de Kennit qui pour l’instant, me laisse totalement indifférente.
.

Pour le contexte géopolitique, il faut savoir que les Marchands doivent payer les dettes grâce aux marchandises transportées. Ils doivent aussi faire face à la présence des pirates et à l’interdiction concernant les Rivages Maudits. Sans oublier que les accords ont été rompus par le gouverneur de Jamaillia, ce qui permet aux nouveaux commerçants de s’installer à Terrilville et de mettre en péril les marchands natifs. Par-dessus cela s’ajoute aussi la question de la place des femmes et… la présence indéniable en fond, des serpents de mer.

.
.

)°º•. Après avoir lu le premier cycle de « L’assassin royal », nous entamons la saga des Aventuriers de la mer sous les bons conseils des bloggeurs et notamment d’Eirilys – pourquoi s’en priver ? Ce premier tome parait ultra introductif mais il s’avère aussi que c’est le premier tiers du premier tome VO. J’avais quelques doutes avant d’attaquer ma lecture car l’aspect technique des navires n’est pas forcément signe d’une grande réjouissance pour moi.
.

Les passages concernant les serpents de mer à collerette ont été vraiment déroutants pour moi. Mais c’est sans compter la plume impeccable de Robin Hobb, avec ce sens exacerbé de « chaque chose à sa place ». Elle nous envoie déjà un florilège de petits indices, de petits faits et autres joyeusetés. Les récits parallèles des personnages permettent à l’auteur d’injecter en douce des doses sur le contexte, l’univers et leur Histoire. On entrevoit déjà énormément de pistes possibles ; c’est une véritable coffre à jouets ouvert, on se demande lequel Hobb va prendre en main le premier. Elle a un talent fou pour nous entrainer entre les pages et j’admets : c’est très très prometteur.

.
.

Par « Le vaisseau magique », Robin Hobb esquisse une nouvelle épopée aguichante pour le lecteur. On entrevoit dans cette première partie introductive bon nombre de pistes et de futurs écarquillements d’yeux. Pour l’instant, il faut s’installer confortablement dans le fauteuil pour assister à une certaine présentation formelle des personnages. On est également témoin de l’éveil de Vivacia, la vivenef de la famille Vestrit et on meurt d’envie de savoir la suite.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son œuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le navire aux esclaves, tome 2
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Mais qui est Ambre ?

.

Logolecture communeEt voilà notre lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys continue sur le cycle des aventuriers de la mer. On commence déjà à réaliser des scenarii (ultra optimistes quand même) et on a très envie d’en découvrir davantage sur le bois sorcier. La chronique d’Olya et celle d’Eirilys.

.

Hydromielle, Le blog d’une P’tite Elfe, Le chat du Cheshire, Les mots de Nanet, Les étagères de Pitiponks, Lilly’s books, Lis tes ratures (Lyra Sullyvan), Livr0ns-n0us (Sarah), Madly Pagal (Taliesin) ont aussi assisté à la naissance de Vivacia.

CITRIQ

.

Pic : Vivacia’s awakening par Kevindy.

.

.

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : , ,

HOBB Robin – L’assassin royal ~ La reine solitaire, tome 6

15 janvier 2013 43 commentaires

.

La reine solitaire HobbTitre : La reine solitaire (L’assassin royal, tome 6)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5

.

Quid de la prophétie consacrée à Fitz & le Fou ? Sur la route magique, la reine Kettricken, la mystérieuse Caudron, la barde Astérie, le Fou et Fitz continuent leur périple. Au-delà des royaumes des montagnes, ils font face à un espace vide où ont vécu les anciens, il y a de ça, si longtemps. Comment maintenir un futur possible pour les six Duchés quand les souffrances personnelles sont si lourdes à porter ?

.
.

Reine solitaire 01)°º•. C’est avec un plaisir certain que j’ai lu ce tome puisqu’il se concentre surtout sur la relation de Fitz avec le Fou. Nous sommes toujours dans une grande intimité avec les personnages. Hobb nous propose un tour d’horizon de tous ceux qui sont apparus dans ce cycle.
.

Nous avons enfin des révélations sur Caudron : ce personnage très mystérieux nous donne un peu de fil à retordre et on attend enfin le Moment M pour « savoir ». Astérie m’a passablement gonflé, je ne la trouve non seulement pas intéressante ni même très utile. Quant à Kettricken, on se sent désemparé pour elle. Heureusement, Œil-de-Nuit apporte une légèreté bienvenue – somme toute relative.

.
.

)°º•. Cette histoire est terriblement touchante, la place pour l’émotion est primordiale. J’ai aimé suivre l’évolution du personnage principal. Malgré des comportements de Fitz un peu « gommés » voire flous ou très gentils, j’ai trouvé l’ensemble passionnant. Certaines scènes sont particulièrement émouvantes et l’action ne manque pas non plus. Je pense que ce que j’ai préféré, reste le cheminement des idées de Fitz.
.

L’auteur présente une cohérence magistrale. Son univers est certes complexe mais aussi très bien articulé : chaque détail a sa place. Il est absolument savoureux de voir que sa grande imagination puisse s’exprimer au mieux et entrevoir ce foisonnement et ses ramifications est quelque peu vertigineux.
.

Même si quelques petits faits demeurent prévisibles, Hobb nous réserve aussi des surprises. L’auteur ne produit pas de pirouette artificielle pour cette fin de cycle. Cette dernière s’avère pour le coup un peu frustrante pour le lecteur – qui veut tout savoir. C’est avec une amertume certaine que j’ai lu les dernières pages même si au final, je ne vois pas comment aurait pu terminer autrement Hobb et que le tout est très beau. Nous avons également bon nombre de réponses à nos questions restées jusque là en suspens, et c’est une bonne chose. Il nait comme une sorte de tristesse à refermer ce cycle même si on meurt d’envie d’en savoir plus. Il va sans dire que nous poursuivons notre périple en passant par la case « Les aventuriers de la mer ».

.
.

« La reine solitaire » boucle magistralement le cycle de « L’assassin royal ». Pour le plus grand plaisir du lecteur, la relation de Fitz & Fou est au cœur de ce roman. Nous obtenons les réponses à nos questions, quelques révélations nous sont également présentées et même si la fin est quelque peu frustrante, elle aussi très belle. Avec un petit pincement au cœur, nous quittons les personnages d’une formidable épopée.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son œuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

Reine solitaire 02

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ L’apprenti assassin, tome 1
¤ L’assassin du roi, tome 2
¤ La nef du crépuscule, tome 3
¤ Le poison de la vengeance, tome 4
¤ La voie magique, tome 5
¤ Cycle des aventuriers de la mer

.

Souvenir de lecture : Caudron nous livre une bien belle (et triste) histoire.

.

Logolecture communeNotre Lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys poursuit son chemin… avec les Aventuriers de la Mer. Olya et moi sommes quelque peu tristes de quitter l’assassin royal, mais Eirilys nous certifie que c’est pour mieux découvrir les ADLM 😉

Vous pouvez découvrir l’avis d’Olya et aussi celui d’Eirilys sur le tome VO comprenant les tomes 4 à 6 VF.

.

Hydromielle, Le chat de Cheshire et Spocky qui lit ont aussi retenu leur souffle quant le Fou est monté sur ce piédestal pour mimer  l’emplacement de sa couronne.

CITRIQ

.

Pics : #01 Kettricken par GerdElise ; #02 Assassin’s quest par Enife.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : ,

HOBB Robin – L’assassin royal ~ La voie magique, tome 5

12 octobre 2012 29 commentaires

.

Titre : La voie magique (L’assassin royal, tome 5)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 6

.

Fitz arrive au Lac Bleu et cherche un moyen de le traverser afin de continuer son épopée vers le nord. Il rejoint un groupe de pèlerins que des contrebandiers vont accompagner. Astérie la ménestrelle est présente tout comme Caudron ; Œil-de-Nuit a même rejoint le bâtard. A peine arrivés sur la berge opposée, ils se font cueillir par des gardes royaux sous les ordres de Ronce. Après avoir échappé à la ville en feu, Fitz se sépare des deux femmes. Dans une course poursuite effroyable, Fitz reçoit une flèche en plein dos. Il est recueilli et transporté dans un foyer montagnard. Il y retrouve le Fou, Umbre et Kettricken. Mais leurs retrouvailles ne son pas absolument synonymes de joie. Après lui avoir dicté ses prochains objectifs, ils partent en direction du dernier lieu où a été aperçu Vérité. Durant le périple, Fitz est totalement investi dans des songes d’Art… mettant sa propre vie en jeu.

.
.

)°º•. Le point essentiel en tant que lecteur est bien les sentiments qui naissent à retrouver certaines personnages. On a plaisir à retrouver le Fou, qui revient avec des révélations… ou pas. J’ai eu un changement total de ressenti à l’égard de Kettricken au vu de ses paroles. Le retour de quelques personnages, d’une ancienne équipe ne se fait pas sans douleur pour Fitz qui n’a pas son mot à dire. Caudron se révèle surprenante et on se méfie d’Astérie.
.

Malgré la présence d’Œil-de-Nuit, Fitz semble dépassé par les décisions prises pour lui. On s’inquiète de ne pas le voir réagir alors que les sentences pointent vers un danger imminent. Dans le tome précédent, on trouvait les événements ou les choix pris juste ‘dommage pour lui’ ; ici, on a fortement envie de lui secouer les puces.
.

Même s’ils ne sont pas présents physiquement aux côtés de Fitz, on suit également d’autres personnages en filigrane. L’histoire se focalise sur les états d’âme et la santé de Fitz. On tourne moins autour des intrigues politiques de la cour, on demeure plus proches de moments qu’on considère comme privilégiés, voire intimes.

.
.

)°º•. J’ai eu quelques difficultés avec le début du roman, car je savais déjà ce que laissait présager la traversée et j’ai trouvé que le chemin emprunté par la troupe était un peu long. Il va sans dire que le reste du roman était très bon avec cette deuxième partie de livre que j’ai préférée ; jusqu’au gros cliffhanger de fin à cause du découpage français.
.

Notre intérêt se focalise sur le périple des compagnons et le suspense est toujours « latent » : on assiste constamment à la découverte psychologique des personnages. L’Art et le Vif sont omniprésents pour notre plus grand bonheur même si de très nombreuses questions surgissent sans trouver de réponse (pour l’instant). On a l’impression que Hobb trouve un malin plaisir à torturer son personnage principal et à chaque tome, on grimpe d’une marche.

.
.

Dans « La voie magique », nous retrouvons des personnages chers à notre cœur bien qu’ils vont chambouler la vie du personnage principal. C’est toujours avec une plume délicate mais aussi dynamique que Hobb nous entraine à la poursuite du cri « rejoins-moi ».

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son œuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ L’apprenti assassin, tome 1
¤ L’assassin du roi, tome 2
¤ La nef du crépuscule, tome 3
¤ Le poison de la vengeance, tome 4
¤ La reine solitaire, tome 6
¤ Cycle des aventuriers de la mer

.

Souvenir de lecture : On risque de s’en prendre à elle, et toi, Fitz, tu ne fais que hausser les épaules ?!

.

.
Notre Lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys poursuit son chemin. Les premiers doutes formulés en début de tome se sont révélés exacts. Avec Olya, nous avons crié au scandale à cause de la teneur de certains propos.

.

Vous pouvez retrouver l’avis d‘Olya mais aussi celui de Le blog d’une p’tite elfe, Le Chat de Cheshire, Livr0ns-n0us et Spocky qui lit.
.
CITRIQ
.

.

Pics : #01 Fool-ish amber par A 6A7.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : ,

HOBB Robin – L’assassin royal ~ Le poison de la vengeance, tome 4

21 août 2012 44 commentaires

.

Titre : Le poison de la vengeance (L’assassin royal, tome 4)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 5, 6

.

Les pirates Rouges pullulent sur les côtes des Six-Dûchés. Royal vient de monter sur le trône et s’exile très vite à l’intérieur des terres, à Gué-de-Négoce. Roi épicurien et égoïste, il refuse tout aide à apporter aux royaumes qui lui ont prêté allégeance. Fitz, désœuvré, a été sauvé par son fidèle frère Œil-de-nuit. Grâce à la patience de Burrich et la volonté d’Umbre, il revient de loin. Mais le retour à la civilisation lui permettra-t-il de remplir son objectif obsessionnel ?

.
.

)°º•. Fitz doit apprivoiser sa nouvelle vie : c’est un recul par rapport à son entourage ; il va prendre conscience que les personnes qu’il côtoyait étaient comme des filets de sécurité sur les bords d’un gouffre. Ces dernières sont beaucoup plus en retrait, on assiste à une sorte de flou ; et sincèrement, ils manquent au lecteur.
.

Fitz en veut encore à tout le monde pour son mode de vie précédent, pour le comportement et les règles qu’on lui inculquait ; mais sans doute à tort au vu des tournures de son indépendance. Fitz doit se prendre en charge et n’aspire qu’à un seul dessein. Œil-de-nuit fidèle compagnon, part également vivre sa vie.
.

Dans ce tome, nous entrons davantage en contact avec les Six-Duchés. Si les premiers tomes se déroulaient à l’intérieur de Castelcerf, avec ce tome-ci nous approchons le peuple ; on apprend à connaître les environs. Le moyen d’informations se focalise d’ailleurs sur les bribes de discussion et sur les rumeurs. Fitz découvre que les Forgisés deviennent plus violents et que Royal a créé un cirque.

.
.

)°º•. J’ai particulièrement apprécié les indications données par Hobb dans la construction et la définition de l’Art et du Vif. J’ai trouvé la retranscription du comportement du loup très bonne ; ou du moins tel qu’on imagine son attitude.
Au vu de l’harmonie parfaite partagée avec Œil-de-nuit, Fitz suppose connaître un bon bout de son don ou du moins de pouvoir s’en servir aisément. On découvre l’existence du Lignage et de la communauté qui y est rattachée.

.
.

)°º•. J’ai été émue par le tournant de la vie de Fitz. Son évolution de l’état bestial à celui de presqu’humain est radicale mais il est totalement instable émotionnellement. Son obstination aveugle l’entraine à réaliser bourde sur bourde et des erreurs dans sa stratégie.
.
Il apparaît comme un égoïste sans nom avec son entourage ; il part le cœur en tête et les précipitations sont très nombreuses dans son projet.
.

Certes, le rythme est plus lent mais sans présenter de longueur pour autant. Le talent en écriture de Hobb n’est plus à démontrer, elle sait nous attacher aux personnages, à nous émouvoir par l’intrigue mais aussi à nous servir des dialogues piqués et vifs.

.
.

Ce tome est bienvenu après le cliffhanger de « La nef du crépuscule »  ; il va mettre en scène la fracture qui se produit dans la vie de Fitz. Avec beaucoup de sensibilité et des sentiments bien traduits, Robin Hobb nous emmène dans la vie d’un Fitz brisé où l’instinct animal n’est jamais très loin.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son oeuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ L’apprenti assassin, tome 1
¤ L’assassin du roi, tome 2
¤ La nef du crépuscule, tome 3
¤ La voie magique, tome 5
¤ La reine solitaire, tome 6
¤ Cycle des aventuriers de la mer

.

Souvenir de lecture : Un Fitz bestial, Umbre et Burrich touchants.

.

.
Notre Lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys poursuit son chemin. Eirilys se mord toujours la langue pour ne rien nous révéler ; les hypothèses formulées avec Olya se réalisent. On avance !

.

Vous pouvez retrouver l’avis d‘Olya mais aussi celui de Carnet de lectures de Iani, Chez le Chat de Cheshire et Le blog d’une P’tite Elfe et Valeriane & Books.
.
CITRIQ

.

Pics : #01 FitzChivalry par WhiteElzora.

.

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : ,

HOBB Robin – L’assassin royal ~ La nef du crépuscule, tome 3

3 juillet 2012 38 commentaires

.

Titre : La nef du crépuscule (L’assassin royal, tome 3)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 4, 5, 6

.

Maintenant que la flotte est fin prête, Vérité part au-delà  à la recherche des Anciens. En son absence, Fitz sert de garde-fou à la cité de Castelcerf. Si tôt le départ de roi-servant exécuté, Royal s’offre une trajectoire en conséquence où il se veut être centre du monde. De son côté, le roi Subtil est toujours sous l’influence de la Fumée même si le Fou veille sur lui ; cela ne l’empêche pas d’arranger le mariage du bâtard avec Célérité sans tenir compte de Molly.

.
.

)°º•. Robin Hobb nous livre toujours des personnages pleins de ressources. Faiblesse, richesse, beauté, laideur, courage et lâcheté ornementent le portrait de chacun d’entre eux.
.

Fitz a moins d’entrain à envier la famille royale que dans les derniers tomes même s’il ne semble en avoir encore les désavantages. Il remplit son serment et apprend la réelle définition du mot sacrifice. Dès les premières pages, on le sait sur la sellette de Royal et qu’il va alors en baver. Il développe une meilleure maitrise de l’Art et le lien du Vif est indispensable à sa survie.
.

Le méchant se doit d’être extrêmement crédible dans toute histoire qui se respecte. C’est un des points primordiaux que Royal relève haut la main. Il est encore plus insupportable dans les premiers tomes : dès que la voile où se trouve Vérité disparaît derrière la ligne d’horizon, il met ses plans à exécution ; il met tout sans dessus dessous dans des proportions dont vous n’avez même pas idée.
.

Kettricken emporte toujours notre enthousiasme car elle possède un fort caractère mais a la main sur le cœur ; elle joue vraiment son rôle de reine-servante et non pas de « femme du roi-servant ».  Burrich et Molly sont toujours dans l’environnement de Fitz bien que tout ne se déroule pas aussi bien qu’il le faudrait. Le fou est toujours aussi énigmatique et tout autant apprécié. J’ai particulièrement aimé la description des Béarnais : femmes aux cheveux courts et lisses, tête de faucon comme les anciens guerriers. Il va sans dire qu’on apprend l’existence d’ennemis secrets.

.
.

)°º•. Robin Hobb a toujours une écriture très facile à lire et développe l’empathie du lecteur. La fin se révèle très cliffhanger et nous avons une sorte de grande frénésie à découvrir ce qu’il se passe à la page suivante.
.

Castelcerf demeure le théâtre des relations humaines que se révèlent très juste dans leur description et leurs arrangements. Manipulations et autres manigances sont presque une façon de respirer. Nous en avons pour tous les goûts : bataille, trahison, tristesse, impatience mais aussi amitié, allégeance et respect envers et contre tout.
.

Nous sommes tenus en haleine de A à Z et même plus. Les rebondissements sont très nombreux grâce à l’enchainement des événements bien cadencé. Nous avons le droit à quelques petites révélations concernant le passé ou les facultés de nos personnages mais nous avons toujours autant de questions dont la réponse reste en suspens. Robin Hobb sert beaucoup de descriptions pour les lieux et surtout les sentiments des protagonistes ; si pour certaines lecteurs, cela se révèle être une plaie, pour moi, c’st un véritable délice.
.

Quand je suis plongée dans ces livres, cela me fait penser au tourbillon de feuilles soulevées par le vent : c’est vraiment dingue comme saga ! J’aime tous ces petits détails qui s’enclenchent les uns aux autres selon nos découvertes ; c’est juste magique.

.
.

Lire « La nef du crépuscule » c’est finalement seulement continuer ce que nous avons commencé : se laisser porter par une plume vive, se faire ravir le cœur par des personnages bien brossés et vivre le souffle coupé toutes leurs aventures.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son oeuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ L’apprenti assassin, tome 1
¤ L’assassin du roi, tome 2
¤ Le poison de la vengeance, tome 4
¤ La voie magique, tome 5
¤ La reine solitaire, tome 6
¤ Cycle des aventuriers de la mer

.

Souvenir de lecture : Mais comment va rebondir Robin Hobb avec une telle fin de tome ?!

.

.
On continue la Lecture commune au long cours partagée avec Olya & Eirilys. Avec Olya, nous sursautons aux mêmes instants ; on rage avec la même intensité et souhaitons découvrir la suite… alors qu’Eirilys tente de tenir le « motus et bouche cousue ».

.

Vous pouvez retrouver l’avis d‘Olya et Eirilys mais aussi celui de Le blog d’Hydromielle, Le blog d’une P’tite Elfe, Les lectures de Cachou, Les victimes de Louve, Livr0ns-n0us et Valeriane & Books.

CITRIQ

.

Pics : #01 Fou par SweetSnail ; #02 Molly red skirts par FarArden.

.

Enregistrer

Enregistrer

Catégories :HOBB Robin Étiquettes : ,