Archive

Archives pour la catégorie ‘HOBB Robin’

Rond de Sorcière #91

20/02/2018 24 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

C’est la nouvelle année ! Après avoir répertorié toutes mes lectures, je vous offrais alors mon bilan de 2017 sur mes lectures.
.

Pour notre défi Valériacr0, ma binômette m’invitait à prendre la poudre d’escampette en compagnie d’Henri Lœvenbruck avec « Nous rêvions juste de liberté » : ce fut une belle épopée !
.

En compagnie de Magali et de Marie Juliet, je me suis rendue à la deuxième édition nationale de la Nuit de la Lecture. Nous avons découvert un établissement que nous ne connaissions pas. Même si l’événement était bondé, cela nous a permis de papoter en toute tranquillité.
.

Janvier est synonyme de bloggiversaire : j’ai soufflé les 9 bougies du blog. C’est fou ! Et en guise de note spéciale, j’ai écrit un plaidoyer.

.

C’est tout frais ! dans la PAL :
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Le retour de Lavinia, volume 7
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Meilleurs vœux de mariage, volume 8
¤ BURGESS Tony : La contre-nature des choses
¤ COMBREXELLE Anthony : Presque Minuit
¤ GREGORY Daryl : L’éducation de Stony Mayhall
¤ KAY Guy Gavriel : Tigane
¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – La Hache Noire, volume 3
¤ ZELAZNY Roger : Le Songe d’une nuit d’octobre

→ Janvier est aussi le mois de mon anniversaire : avec beaucoup de petites attentions et de petits messages, on m’a offert des livres et c’est chouette. D’autres sont arrivés durant le mois de février.

Résultat : +8 entrées ; -9 sorties

.

Acquisition des livres de janvier 2018

.

.

Romans SFFF

.

Couverture du livre "Presque minuit" de l'auteur Anthony Yno Combrexelle. Elle représente un cadran d'horloge doré sur un fond sombrePresque Minuit – Anthony Yno Combrexelle
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Sous la sublime couverture se cache une histoire estampillée jeunesse : celle d’orphelins ayant volé le mauvais objet aux mauvaises personnes. La course-poursuite nous entraine dans les rues de Paris à la Belle Époque (en 1889). Sont ainsi incorporés quelques éléments steampunk à cette enquête fantastique. Bien que l’intrigue ne puisse fournir une balade plus longue dans cet univers, ce dernier tient d’aplomb et le récit se révèle rythmé.

.
.

Couverture du livre "Le songe d'une nuit d'octobre" de Roger Zelazny, réédition chez ActuSFLe Songe d’une nuit d’octobre – Roger Zelazny
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Les experts des sciences occultes se réunissent pour déterminer si au 31 octobre, il faut libérer les Anciens Dieux lors d’un rituel ou si les Fermeurs arriveront à les en empêcher pour préserver le quotidien actuel que nous connaissons tous. Chacun prend secrètement position lors de la préparation du jeu. L’originalité du récit repose sur le narrateur en « la personne » de Snuff, chien de son état. Il est le compagnon de Jack et la remontée des informations sera réalisée auprès des familiers d’autres « célébrités ». J’ai aimé l’humour qui se dégage de ces pages et l’imagination soutenue par une écriture visuelle.

.
.

Couverture du livre intitulé "Le gnome" de Michael Coney. Il s'agit du quatrième tome de la série "Le chant de la Terre"Couverture argentée du livre "Le roi de l'île au sceptre" de Michael ConeyLe gnome ; Le roi de l’île au sceptre (Le Chant de la Terre, tomes 4 et 5) – Michael Coney
Plaisir de lecture : note : 4 Livres à découvrir
Chronique complète tome 4, chronique complète tome 5
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 5
Le multivers de Michael Coney s’investit sur des variations du cycle arthurien pour ces deux tomes. Les avancées technologiques découvertes précédemment y figurent de manière très lointaine. Il existe toujours les aléapistes, ces bifurcations temporelles pour chaque action avortée ou non réalisée. Les personnages sont insolites et nous nous accrochons facilement à Nynève et à Fang, un gnome. L’imagination de Michael Coney n’est pas limitée et c’est essentiellement un sentiment d’évasion qui envahit le lecteur. L’auteur se balade en fantasy et en SF pour proposer une œuvre singulière destinée aux connaisseurs des littératures de l’imaginaire.

.
.

Couverture des éditions J'ai lu du tome 8 "La secte maudite" de l'assassin royal écrit par Robin HobbLa secte maudite (L’assassin royal, tome 8) – Robin Hobb
Plaisir de lecture : Livre avec entrée au Panthéon
Série complète
Sous le pseudonyme de Tom Blaireau, Fitz accepte la mission de la reine Kettricken : il part retrouver le prince héritier, en compagnie du Fou maintenant surnommé Sire Doré. Des souvenirs piquants remontent dans l’esprit de Fitz, et il doit faire face à des décisions épineuses. On se retrouve complètement emporté·e par le rythme effréné de la poursuite et l’on en apprend davantage sur le fonctionnement du Vif. Le tome se révèle particulièrement émouvant.

.

.

Livre graphique SFFF

.
Couverture du troisième tome des Légendes de la Garde : La Hache Noire de David PetersenLa Hache Noire (Légendes de la Garde, volume 3) – David Petersen
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Volume 1, volume 2, hors série
Après relecture des deux précédents tomes, je me suis jetée avec délice dans ce troisième. Ce volume est consacré à l’histoire de la Hache Noire : comment elle a été forgée, pour quelles raisons, pourquoi son détenteur est lié à certains principes. L’auteur distille des informations également sur l’histoire des souris et de la Garde. Celle-ci a été créée pour protéger la communauté étendue contre leurs prédateurs. Chaque membre voue sa vie à la protection des autres, une vie parfois bien âpre. Les illustrations sont un véritable plaisir pour l’œil, les motifs et les textures – pelage des souris, végétation – sont travaillés avec beaucoup de finesse. La lecture se termine sur un certain sentiment de solitude tant le quotidien du protagoniste lui est lourd à supporter.

.

.

Livre éclectique

.

Couverture du livre Nous rêvions juste de liberté d'Henri LoevenbruckNous rêvions juste de liberté – Henri Lœvenbruck
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Henri Lœvenbruck nous invite dans l’univers des bikers. Nous suivons Hugo et sa bande en quête de liberté. L’aventure les emmène loin sur le bitume mais aussi loin sur leurs valeurs et leur vision de la vie. C’est surtout une histoire humaine où l’auteur nous invite dans la communauté des motards sans nous perdre ni dans les clichés ni dans les détails superflus. Le roman a des allures de chemin initiatique : c’est beau et triste à la fois.

.

.

Lectures de janvier 2018 blog Livrement

.

Me réveiller pour la nouvelle année au pied des Pyrénées et déguster de nouveau une pizza faite soi-même | Prendre le temps | Admirer la nature chez moi | Et la première feuille de ma monstera deliciosa ciselée | Confectionner une galette en m’appliquant car c’est un des rares desserts qu’apprécie petit G. | Il tirera la fève, un tyrannosaure ! | Préparer une carte et un cadeau pour l’anniversaire de Valériane | M’amuser avec l’objectif macro pour mon smartphone tout juste reçu | Profiter de la nuit de la lecture | Fêter mon anniversaire en toute simplicité | Le film « Coco », très émouvant | Déjeuner dans un restaurant à burger | Me balader en ville | M’offir un bouquet violet | Rentrer ouvrir mes cadeaux | Et recevoir de l’Amoureux un bouquet blanc | Fignoler mes cartes de voeux | Prendre le soleil à la pause déjeuner et tant pis s’il fait un peu froid | Ronronthérapie en duo | Tester une table d’hôtes en bonne compagnie | Puis déguster un bibimbap | Le tout en délicieuse compagnie | Se marrer avec le jeu Esquissé qui plaît à tout profil de joueurs | Recevoir des cadeaux et des licornes et des cadeaux licornesques, aussi | Être satisfaite de mon gâteau « aussi beau que bon ».

.

La couverture du livre presque minuit écrit par Anthony Combrexelle est en relief Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny, couverture d'actuSF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

HOBB Robin – L’assassin royal ~ Le prophète blanc, tome 7

26/12/2017 16 commentaires

.

Couverture du titre Le prophète blanc écrit par Robin Hobb, le septième tome de la série l'assassin royalTitre : Le prophète blanc (L’assassin royal, tome 7)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecture : Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 12345, 6
.

Après avoir rempli sa mission en tant qu’assassin royal, FitzChevalerie compte bien profiter de la vie tout simplement. Il se retire dans un coin près d’une forêt où il vit tranquillement en compagnie de Heur qu’il a adopté et bien évidemment d’Œil-de-Nuit.

Après une quinzaine d’années, il est de nouveau sollicité : il va répondre finalement à l’appel de son ancien maitre car le royaume est au bord de la guerre.

.
.
.

Ce livre a été choisi par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0. La coïncidence est amusante car cela fait approximativement un an que j’ai quitté Les aventuriers de la mer et cinq années se sont écoulées exactement depuis ma lecture du premier cycle de L’assassin royal en compagnie d’Olya et Eirilys.
.

« Le prophète blanc » se déroule quinze années après la fin des événements du premier cycle. Ce septième tome français est le premier tiers du premier livre du deuxième cycle de « L’assassin royal » (mais on connait la chanson avec le découpage en version française).
.

J’ai adoré retrouver Fitz alors que Les aventuriers de la mer avait été un coup de cœur ; une aventure que j’ai lue avec émotion. Fitz est âgé de trente-cinq années. Toujours accompagné du loup Œil-de-Nuit, ils ont vieillie ensemble, simplement et surtout loin des intrigues de Castelcerf. De vieilles connaissances lui rendent visite.

.

On retrouve tous les personnages précédemment croisés : Umbre, Astérie, le Fou en visite puis Kettricken. On apprend à connaitre Heur et l’on entend parler de Devoir, l’héritier des Loinvoyant. Le Fou, nommé Sire Doré désormais, revient de son voyage en Terrilville chez les Marchands et c’est ainsi que Robin Hobb jettera les ponts entre les deux séries.
.

Fitz a changé d’identité et se fait maintenant surnommer Tom Blaireau.

Le protagoniste peut sembler lugubre. C’est un retour dans ses pensées profondes, cet homme rongé par la culpabilité et les remords. Le sacrifice est toujours d’actualité tout comme l’indécision constante. Le lien du Vif est toujours très fort entre lui et Œil-de-Nuit. Ils viendront d’ailleurs à rencontrer des gens du Lignage, qualifiés de vifiers.
.

Les choix effectués par Fitz peuvent déstabiliser le lecteur. Cependant, ce tome est un retour en douceur, une remise dans le bain bienvenue. Si vous aviez des souvenirs flous concernant le premier cycle, la remémoration des éléments peuvent prendre figure de mini révélations « Ah ouiii, c’est vraiii ».

.

Le quotidien de Fitz, Œil-de-Nuit est ritualisé. Ils alternent les temps de chasse et les temps de repos. Ils apprécient un feu ronflant au même titre que la routine rassurante après tant d’années comme assassin et acolyte.
.

L’action arrive à la seconde moitié du livre mais ce n’est guère important. Vous savez que ce n’est pas le fond de l’histoire si vous avez déjà été embarqué·e par la plume de Robin Hobb. Il suffit de se laisser porter même s’il y a un passage particulier qui serre le cœur et durant lequel on se fait du souci pour Œil-de-Nuit.
.

Je me permets de rappeler qu’avant de vous plonger dans le deuxième cycle de L’assassin royal, il vaut mieux vous plonger dans Les aventuriers de la mer (cela veut dire que vous avez commencé votre périple dans les Six Duchés par le premier cycle de L’assassin royal) pour profiter au mieux de l’œuvre de Robin Hobb.

.
.

Le prophète blanc de Robin Hobb, fan art avec Fitz à gauche et Le Fou à droite

Le prophète blanc de Robin Hobb, retrouvailles entre Fitz et le Fou devant un feu de cheminée

Le prophète blanc de Robin Hobb, fan art de Tom Blaireau au service de Sire Doré

.

————————————————————————~*

.


Logo défi Valériacr0

Cette lecture est le choix de Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0 : elle m’envoie de nouveau dans l’univers des Six Duchés (tiens, une série !).

.

La biblioblog de Maêlle, Les escapades culturelles de FrankieLineTje (Les Singes de l’espace)PlumePtiteTrolle (Lectures trollesques) et Valériane (Marque-ta-page) ont aussi suivi l’apprentissage chez ceux du Lignage.
.

Illustrations : #01 Tom Blaireau par Diana Berg ; #02 Sire Doré par Fading-Suns ; #03 par Lala ; #04 par Marilis

.

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Les marches du trône, tome 9

15/11/2016 16 commentaires

.

les-marches-du-trone-robin-hobb-les-aventuriers-de-la-mer-tome-9Titre : Les marches du trône (Les aventuriers de la mer, tome 9)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, et 8.
.

À bord de la vivenef Foudre, tout le monde est sous le stress. Althéa veut hurler les travers Kennit mais Hiémain et Etta veulent la faire taire. Alors qu’elle a besoin de Vivacia, celle-ci se fait distante, elle veut retrouver son autonomie.
Parangon s’approche de l’île de Clé, tout près de l’île Serrure pour récupérer leur dernier atout. Les Jamailliens donnent la chasse et alors que le repos bien mérité pour tous se profile, des questionnements font surface.
Terrilville se veut Ville-État indépendante et ses habitants œuvrent pour. Parangon retrouve un visage grâce au superbe travail d’ébénisterie d’Ambre. Mais cette dernière semble loin de lui, les yeux dans le vague. Tintaglia s’interroge quant à la viabilité des prochaines générations des Anciens.

.
.

— Je me souviens de beaucoup de choses, ma chérie. [répliqua Ophélie] Ce n’est pas parce que mes souvenirs ont des voiles au lieu d’ailes qu’il faut les écarter. […] Ne baye pas aux étoiles quand la vaste mer est tout autour de toi. C’est un ciel à soi tout seul, tu sais.
— Et avec tout autant d’étoiles », fit remarquer Jek.

.
.

Tous les chemins convergent vers et mènent aux Vestrit.

Pour cet ultime tome de la série Les aventuriers de la mer, Robin Hobb démarre au quart de tour : il faut dire qu’elle a encore plein de choses à dérouler puis de menues affaires à clore.

L’autrice noue les derniers destins, accorde des objectifs nobles pour les uns, lointains pour les autres. Elle tresse même en brins relâchés quelques fils des prochaines intrigues dans la trame des personnages.

. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Ombres et flammes, tome 8

10/08/2016 11 commentaires

.

Ombres et flammes Les aventuriers de la mer tome 8 Robin HobbTitre : Ombres et flammes (Les aventuriers de la mer, tome 8)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 9.
.

À Terrilville, Premiers et Nouveaux Marchands décident de s’unir et apprennent l’existence d’un seigneur des Trois Règnes. Tintaglia, bien seule, signe un pacte avec ces êtres éphémères pour mener à bien ses projets. Malta est toujours coincée sur un navire chalcédien avec le Gouverneur. Brashen, Althéa et Ambre à bord du Parangon se frottent à Foudre et à Kennit. Alors que Hiémain doit faire son choix, les serpents de mer n’en perdent pas une miette.

.
.

Le danger nous tient au creux de sa main, et nous ne sommes que les témoins impuissants de la rotation du monde. Ici nous marchons en équilibre sur le fil qui sépare les avenirs possibles. L’humanité croit toujours qu’elle décide du destin du monde, et avec raison, mais jamais au moment où elle le pense. L’avenir de mille ondulations, comme un serpent dans l’eau, et le sort d’un navire deviennent la destination du monde.

.
.

Ombres et flammes Robin Hobb illustration 02« Ombres et flammes » est le deuxième tiers du dernier roman « Ship of destiny » des aventuriers de la mer et comme toujours, les révélations, tels les éclairs d’un orage secouent La Mer Agitée.
.

Si les créatures – serpents, vivenefs et dragon – peuvent être effrayantes, rien ne vaut l’intensité proposée par les humains. Pleins de sentiments, ils ne nous laissent pas indifférents et font naitre en nous, tout un panel d’émotions. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Le seigneur des Trois-Règnes, tome 7

19/05/2016 10 commentaires

.

Le seigneur des trois regnes Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 7Titre : Le seigneur des Trois-Règnes (Les aventuriers de la mer, tome 7)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8 et 9.
.,

En mauvaise posture, Malta, Keki et Cosgo s’efforcent regagner de Trois-Noues alors que Reyn et Selden cherchent à sortir de la Cité des Anciens.
Terrilville est sans dessus dessous, Sérille a du mal à trouver des solutions adéquates. Alors que Roed s’en mêle, Ronia trainée dans la boue s’enfuit avec Rache pour rejoindre Trois-Navires.
Hiémain, alors inconscient semble émerger de son sommeil sans rêve et s’aperçoit que Vivacia est meurtrie par le décèlement de ses origines. Foudre fait une entrée fracassante.
Ambre, Althéa et Brashen sont en pleine mer à bord de la vivenef. La sculpteuse de bois décline et Lavoy, le second tente de se mettre dans la poche Parangon.
Tintaglia prend plaisir à sa liberté avant d’être frappée par sa solitude alors que Shriver, Sessuréa et Maulkin veulent rattraper Celle-qui-se-souvient.

.
.

Son regard erra sur le dragon. Quand Selden reposa les yeux sur Reyn, il était radieux. Il secoua la tête, émerveillé. « Les légendes. Les tapisseries et les peintures. Elles sont si pâles comparées à son éclat. Il est trop extraordinaire pour qu’on doute ou qu’on ait peur. Même s’il me tue maintenant, je mourrai dans sa splendeur. »

.
.

Le seigneur des Trois Regnes T7 Robin Hobb Illustration 02La nature humaine est complexe et encore plus dans les relations entre les pairs. Robin Hobb sait nous saisir avec un univers élaboré et intrigant.

Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ L’éveil des eaux dormantes, tome 6

29/02/2016 8 commentaires

.

Eveil des eaux dormantes Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 6Titre : L’éveil des eaux dormantes (Les aventuriers de la mer, tome 6)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8 et 9
.

La famille Vestrit est en mauvaise posture : la présence de Hiémain doit servir les objectifs de Kennit. Malta se voit contrainte de danser avec le Gouverneur fraichement arrivé chez les Premiers Marchands. À la sortie du bal de l’Été, la voiture se fait attaquer : Terrilville est en feu. Althea est bien sombre, Brashen, Ambre et elle viennent de mettre la vivenef Parangon à l’eau alors qu’il répète en boucles d’étranges paroles. Insidieusement et constamment, les serpents de mer guettent.

.

Manquer de solitude, pour moi, c’est comme manquer de sel.

.
.

Les aventuriers de la mer tome 6 illustration 01)°º•. Dans ce tome, deux grands arcs narratifs se dégagent : Malta et Althea. Robin Hobb possède l’art de conter. Des personnages morflent, d’autres me débectent, l’une devient une belle personne et tous sortent de leur zone de confort.
.

Il est question du sel de la vie pour l’un des personnages, de grandes inquiétudes viennent manger le quotidien de Brashen & Althea et quelques illusions au passé de Kennit nous tombent sous les yeux. Ce dernier est un stratège par excellence, Sérille drogue le Gouverneur pour arriver à ses fins, Jani Khuprus embrouille son fils Reyn et Keffria propose un plan aux Marchands du Désert des Pluies. La guerre couve entre ces derniers et les Premiers Marchands : le Gouverneur Cosgo intervient de manière totalement arbitraire. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Prisons d'eau et de bois, tome 5

07/09/2014 22 commentaires

.

Prisons d eau et de bois Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 5Titre : Prisons d’eau et de bois (Les aventuriers de la mer, tome 5)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8 et 9

.

A Terrilville, la situation évolue : Ambre souhaite à tout prix acheter Parangon et c’est une chose jamais vue chez les Premiers Marchands. Brashen revient et annonce une terrible nouvelle aux Vestrit, leur vivenef a été capturée. En retour de sa monnaie, il a le cœur brisé en apprenant qu’Althéa filerait le parfait amour avec Grag. Malta est intenable et la négociation est un art de toute finesse avec le Peuple du Désert des pluies. Mais le fils Trell n’est pas le seul à arriver à quai : le gouverneur Cosgo ne va pas tarder.

.
.

Prisons d eau et de bois Robin Hobb 01)°º•. Mon synopsis, s’il est ultra résumé cette fois-ci, c’est pour une bonne chose : tout s’accélère, les fils de vie s’entremêlent et qu’il est bien difficile de vous conter alors le « nœud » – à l’instar de celui des serpents de mer – sans vous spoiler.
. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Brumes et tempêtes, tome 4

09/06/2014 28 commentaires

.

Brumes et tempetes tome 4 Robin Hobb Les aventuriers de la merTitre : Brumes et tempêtes (Les aventuriers de la mer, tome 4)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Les serpents de mer ne sont plus que trois, mais ils continuent leur périple en suivant un pourvoyeur ; leur espoir s’amenuise de trouver Celle-qui-se-souvient.
C’est à leur sujet qu’Ambre tente de trouver des informations. Par ailleurs, elle tente de convaincre Parangon de l’acheter : la famille Ludchance est couverte de dettes mais jamais famille de Premiers Marchands ne vendrait sa vivenef en tant que telle. Il risque d’être vendu comme du petit bois.

Elle propose aussi ses services pour réparer les mains de L’Ophélie : elle vient de débarquer à Terrilville où Althéa pose le pied, un an après son départ. Si Ronica est très émue de la retrouver, l’accueil que lui réserve sa sœur Keffria, est plus que froid. Quant à Malta, elle apprend à jouer de ses charmes avec tout le monde. La demande d’Althéa concernant l’aide à apporter à la famille Tenira pour les taxes du port n’est pas la seule mauvaise nouvelle.

Reyn Khuprus s’apprêtent à rendre visite à la famille Vestrit. En plus de Malta, son esprit est préoccupé par le dernier fût présent dans la salle du Coq Couronné.
Du côté de Vivacia, l’équipe est toujours sous l’emprise des pirates ; la tension est latente mais il manque peu de choses pour la situation tourne au pugilat. Kennit risque de perdre la vie à cause de sa jambe gangrenée. Malgré le matériel manquant, Hiémain va devoir l’amputer. Son père, Kyle fait pleuvoir les insultes sur lui.

Contre toute attente, Sérille n’aurait jamais pensé que le Gouverneur Cosgo ferait voyage avec elle en direction… de Terrilville.

.
.

J’ai réussi à résumer je-ne-sais-trop-comment sans véritablement spoiler ; et sincèrement, je n’ai même pas annoncé un quart de ce qu’il se passait. Comme toujours, Robin Hobb nous offre  une aventure très riche. Un peu comme une saga de l’été, elle est impossible à lâcher. Cette histoire chorale est très jouissive. Nous disposons de plusieurs narrateurs ; les fils de vie s’entremêlent jusqu’à certains points de jonction alors que certaines existences nous paraissent séparées par un océan.

Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ La conquête de la liberté, tome 3

20/06/2013 13 commentaires

.

La conquete de la liberte Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 3Titre : La conquête de la liberté (Les aventuriers de la mer, tome 3)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Hiémain a bien quitté Vivacia le navire et Vivacia se retrouve toute tourneboulée. Après un mauvais coup de Torg, il devient esclave et réintègre la vivenef. Cette dernière est devenue un bateau à esclaves et doit en prime essuyer sa première grosse tempête. Kennit perd sa jambe à cause d’un serpent et en veut à Etta qui l’a secouru ; mais il n’en démord pas et veut remplir sa part du contrat établi avec Sorcor. Du côté des Vestrit à terre, Malta n’est pas très disciplinée lors du premier Rassemblement des Marchands du Désert des Pluies auquel elle assiste. Un simple geste la conduit dans une situation très délicate dont la famille aura du ma à s’en dépêtrer.  Althéa et Brashen ne travaillent plus sur le Moissonneur. Ses efforts ne sont pas récompensés. Elle trouve un navire qui part en direction de Terrilville. Ambre apprivoise Parangon mais elle doit faire face à ses sautes d’humeur. Elle arrive cependant à lui parler de ses projets futurs. Quant aux serpents, ils grouillent dans les ports et sont omniprésents bien que parfois discrets.

.
.

Vivacia conquete de la liberte)°º•. Si mon résumé ressemble surtout à des phrases collées les unes avec les autres, il y a une raison bien évidente – en plus de ne pas vouloir trop en dire – c’est la richesse de l’histoire. Pour ce tome-ci, nous avons l’impression que les personnages doivent presque se batailler contre le destin pour tracer un semblant de vie qui pourrait leur convenir (et encore). Hobb arrive avec une grande force, à nous faire adorer certains et détester d’autres.
.

Si on trouve Kyle immonde tout comme Kennit, exaspérant ; on compatit vigoureusement pour Vivacia : elle supporte beaucoup d’épreuves depuis son éveil alors que les premiers instants d’une vivenef sont plus que décisifs. Il y a certains passages que j’apprécie, notamment la discussion entre Ambre et Parangon, Hiémain qui pose pour la première fois ses mains sur la barre et le comportement de Malta qui est un festival de la bêtise à elle toute seule.
.

On remarque que pour une fois, le titre français est bien trouvé car on assiste à une lutte incessante sur plusieurs plans : la conquête de la liberté pour Althéa, le poids du contrat pour les Vestrit et les attaches des Vivenefs.

.
.

)°º•. Nous sommes toujours sur une lecture de la saga en VF avec un partage très judicieux d’un tome original en trois parties. Le premier tome comprend donc sur Le vaisseau magique, Le navire aux esclaves et ce tome-ci.
.

La grande force de cette multilogie est les points de vue narratifs multiples, ce qui n’était pas le cas pour L’assassin royal. L’écriture est si fluide que c’est un véritable plaisir à lire ; on ne voit pas le temps passer. L’histoire est consistante et l’univers parfaitement construit. Bien qu’il y ait une ellipse d’un an depuis le début de l’aventure (qui m’a un peu surprise mais qui est somme toute cohérente), elle nous promène toujours dans son monde médiéval-fantastique qu’on avait déjà eu plaisir à découvrir avec la première saga.

Pour « La conquête de la liberté », l’auteur prend soin de nous donner quelques détails sur le bois sorcier, de fusionner deux récits de personnages qui jusqu’alors étaient séparés. Enfin et non des moindres, Robin Hobb propose de très bonnes descriptions non pesantes. Je pense notamment à la blessure de Kennit et tout ce qu’il ressent (et qui te déclencherait quasiment l’impression d’avoir le ventre barbouillé).

.
.

« La conquête de la liberté » clôture le premier tome original de la saga des aventuriers de la mer : les multiples points de vue narratifs entrainent le lecteur sur un rythme efficace et pour plusieurs intrigues prenantes. Nous peinons aux côtés de certains personnages alors qu’on voudrait mettre des claques à d’autres : c’est le pouvoir de l’écriture de Robin Hobb qui, en sus, sait nous happer entre ses pages sans voir le temps passer. Voilà une saga qui vaut le détour quand on aime les univers travaillés et les personnages développés.

.

.

Kennit Conquete de la liberte

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le navire aux esclaves, tome 2
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Le festival de la bêtise de Malta.

.

Logolecture communeEt voilà notre lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys continue sur le cycle des aventuriers de la mer. On espère enfin entrevoir quelques indices concernant les serpents de Mer mais rien n’est vraiment gagné. La réunion de deux « aventures » a enfin eu lieue. La chronique d’Olya et celle d’Eirilys.

.

Chez le Chat du Cheshire, Hydromielle et Les étagères de Pitiponks ont aussi découvert ce que refermait le coffret en bois.

CITRIQ

.

Pics : #01 Vivacia par FloorSteinz ; #02 Captain Kennit par RZ-Seven.
.

Enregistrer

Enregistrer

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Le navire aux esclaves, tome 2

10/04/2013 16 commentaires

.

le navire des esclaves les aventuriers de la mer Robin HobbTitre : Le navire aux esclaves (Les aventuriers de la mer, tome 2)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9

.

Afin de prouver qu’elle a le pied marin, Althéa s’engage auprès d’un bateau-abattoir, le Moissonneur. Travestie en homme grâce à l’aide d’Ambre, elle tente tant bien que mal de rentrer dans la peau d’un jeune mousse. Du côté de Hiémain, l’intégration est aussi difficile : il ne veut toujours pas accepter sa situation et sa relation avec Vivacia s’en ressent. Les tensions deviennent de plus en plus aigues entre lui et son père, Kyle. Mais ce n’est pas le seul enfant à poser souci pour le couple Kyle-Keffria, puisque Malta a décidé n’en faire qu’à sa tête ; même si c’est pour abattre la honte sur sa mère et sa grand-mère, Ronica. Enfin, Kennit et Sorcor ayant passé un pacte, délivrent un premier navire esclavagiste.

.
.

Le navire aux esclaves)°º•. Il nous reste beaucoup de choses à découvrir et Hobb sait nous rassasier même si beaucoup de questions restent en suspens. Les Marchands du Désert des Pluies demeurent encore très énigmatiques : moins un concept flou qu’au premier volume puisque nous rencontrons l’un des leurs brièvement. Nous ne bénéficions pas du même avancement pour les uns que pour les autres : les chapitres divisés par personnages nous entrainent bien plus auprès de Hiémain et Althéa pour l’instant.
.

… Ce qui plait à la lectrice que je suis puisque ce sont sans doute ceux que je suis la plus curieuse de suivre. Il y a aussi évidemment Ambre, mais je me dis qu’on n’en saura guère plus avant quelques tomes. A l’inverse, les passages concernant le heureux hasard (ou la bonne fortune ?) de Kennit et son acolyte me laissent assez sceptique. Les vivenefs ne sont pas en reste par contre la présence des serpents de mer est encore à mes yeux, bien nébuleuse.
.

A mesure que les équipes avançaient, elles laissaient derrière elles des os striés de rouge et des tas de viscères, et les oiseaux de mer fondaient sur ce banquet, ajoutant leurs voix à celles des tueurs et des tués.

.
.

)°º•. Beaucoup de questions restent ajournées mais on en apprend davantage sur le vécu de la famille, la constitution de leurs dettes ou encore l’origine du pacte signé. Deux scènes m’ont particulièrement plu : celle avec Malta et sa préparation au bal des Moissons puis celle de Hiémain sur le gaillard avant du navire familial. Le ressenti pour les personnages est développé : si je reprends ces deux personnages, on veut que l’une sorte son nez du poudrier pour qu’elle se rende compte de la situation et que l’autre se laisse aller à sa relation avec Vivacia, et ainsi de suite.
.

Robin Hobb prend plaisir à écrire, couchant son imagination sur papier, sur terre comme sur mer. C’est particulièrement succulent pour le lecteur : le réalisme de l’univers, la justesse des personnalités et les très bonnes atmosphères. L’alternance de la narration est très dynamique (a contrario de l’œuvre de G.R.R. Martin). Nous apercevons les destins qui se croisent même si chacun des personnages voit sa vie brisée.
.

La grande fluidité d’écriture (et de traduction) nous amène à dévorer le livre, les pages défilent sans s’en rendre compte. Robin Hobb sait manier toutes les composantes d’un livre, avec a fortiori un atout particulier pour les personnages. L’humour n’est d’ailleurs pas en reste.

.
.

« Le navire aux esclaves » s’ouvre sur les nouvelles répartitions des personnages : certains ont été engagés auprès d’autres navires. Sur terre, la rétribution des rôles prend tout son sens. Par petites touches, nous approchons davantage des mystères qui entourent la famille Vestrit et il est toujours délicieux de lire les aventures, retenant le souffle ou pestant contre les comportements.

.
.

)°º•. Biographie
Robin Hobb aussi connue sous le pseudonyme de Megan Lindholm s’appelle Margaret Astrid Lindholm Ogden, née en 1952. Dès 1971, elle s’investit dans l’écriture : si elle utilise des pseudonymes différents pour insuffler des approches différentes dans l’écriture, il n’en demeure pas moins que signer sous le couvert d’une identité relativement masculine avec Robin Hobb, lui a permis de se faire accepter dans ce milieu. L’ensemble de son œuvre s’inscrit dans le médiéval-fantastique.
Son site sous le pseudonyme de Megan Lindholm, et celui de Robin Hobb.
Vous pouvez retrouver le détail du découpage français de ses cycles de l’assassin royal et des aventuriers de la mer, ici.

.

Le navire aux esclaves 02

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le vaisseau magique, tome 1
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Ambre et Parangon… ?

.

Logolecture communeToujours en mode lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys, nous sommes très intriguées par… beaucoup de choses ! Dont notamment le personnage Ambre qui reste un grand mystère pour nous (heureusement, Eirilys sait ménager le suspense, sans nous spoiler). La chronique d’Olya.

.

Hydromielle, Imagine…erre (Arutha), Le blog d’une P’tite Elfe, Le Chat du Cheshire et Les étagères de Pitiponks ont aussi découvert les nouvelles compétences d’Althéa.

CITRIQ

.

Pic#01 Livreship traders par Enife ; #02 Malta character design par 8Dimat8.

 

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer