Archive

Archives pour la catégorie ‘ALWETT Audrey’

Rond de Sorcière #114

17/01/2020 16 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Ce mois est passé à très vive allure.

J’ai étonnement plus lu que ce que je m’attendais : aucun doute, j’ai su profiter des dix minutes grappillées par-ci par-là, celles que la fatigue me laissait indemne.
.

Comme pour chaque mois, je l’ai commencé en compagnie des participants au Dimanche de l’Imaginaire, en petit comité pour cette édition.
.

Valériane m’a fait consommer des bulles avec « La petite princesse Sara » dans le cadre du défi Valériacr0.
.

Et temporairement, je n’ai plus de PAL papier (oui, vous avez déjà certainement eu l’information tellement je suis surprise).
.

❣J’ai créé un billet récapitulatif : vous pouvez découvrir tous les livres que j’ai lus durant l’année 2019.

.

Derniers ajouts en Pile à Lire :
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Meilleurs vœux de mariage, volume 8
¤ DABOS Christelle : La passe-miroir – La tempête des échos, tome 4
¤ ROZOY Charles : Comment j’ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond
¤ SHUSTERMAN Neal : La Faucheuse – Le glas, tome 3

→ Deux fins de séries, une poursuite d’une longue saga BD et un livre trouvé en boite à lire.

Résultats : +4 entrées ; -10 sorties

.

Livres lus en décembre 2019

 

Livres SFFF

.

Couverture de la bande dessinée "Meilleurs voeux de mariage" d'Alwett et Moretti, tome 8 de la série Princesse SaraIntrigue à Venise d'Alwett et Moretti, tome 9 de la BD Princesse SaraMeilleurs vœux de mariage, Intrigue à Venise (Princesse Sara, volumes 8 et 9) – Audrey Alwett & Nora Moretti
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Du côté scénario, un certain balisage se met en place : les rebondissements arrivent les uns après les autres ; ce qui n’empêche pas d’apprécier le fil rouge qui enveloppe tous les volumes. C’est un cycle qui se termine avec une pause à Venise pour le neuvième tome avant d’en entamer un nouveau. Du côté des illustrations, c’est un régal ! Tant dans la composition que dans le choix des couleurs. Le talent de l’illustratrice s’exprime à travers les dessins qui se déploient et les détails appliqués. Dans le volume 8, Ernest Delatour se porte pâle en découvrant l’identité de son employée alors que Lavinia se bat littéralement contre l’imbuvable comte Vautrin. Au cours du volume 9, c’est un petit tour à Venise qui s’opère. Le cadre vénitien est une nouvelle source d’inspiration et surtout la ville de naissance de Nora Moretti. On y retrouve de nombreux clins d’œil et la dessinatrice semble prendre plaisir à rendre toute la beauté à l’architecture, les gondoles, les costumes et leur masque, les décors intérieurs rivalisent avec les décors extérieurs.

.
.

Le monde inverti roman de Christopher PriestLe monde inverti – Christopher Priest
Plaisir de lecture : Livre avec regrets
Ce livre m’a été prêté par une copine pour que je puisse continuer ma découverte de la bibliographie de Christopher Priest. Le monde inverti propulse le lecteur dans un univers dont on appréhende le fonctionnement et les règles imposées. L’auteur prend soin de guider son lecteur sans jamais lui forcer une compréhension toute jalonnée (ce qui reste vrai pour tous ses romans que j’ai lus). L’auteur intègre plusieurs thématiques comme celle de l’instruction, l’éducation, les méthodes d’apprentissages et d’autres plus philosophiques comme la notion de la réalité ou encore de la liberté. On suit Helward dans son apprentissage mais je n’ai pas su m’accrocher à lui. Je n’ai pas partagé les émotions du protagoniste : que ce soit ses joies, ses peine ou encore ses espoirs, j’ai été peu réceptive. Majoritairement car je n’ai pas été convaincue par le changement du comportement du héros. J’ai aussi trouvé que le retournement de situation a été aussi soudain que vite expédié. Les détails métaphysiques auraient été plus intéressants pour moi si j’avais davantage accès à certains éléments (qui a fortiori, sont restés dans l’ombre). J’ai aimé que le temps soit mesuré avec des unités de distance « J’ai atteint l’âge de mille kilomètres » ; que j’ai trouvé bien vu pour les habitants d’une ville mouvante sur rails.

.
.

Couverture du roman "le glas" de Neal Shusterman, le tome 3 de La FaucheuseLe Glas (La Faucheuse, tome 3) – Neal Shusterman
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tome 1, tome 2
J’étais impatiente de découvrir l’ultime volet de cette trilogie. Et pour cause : l’auteur terminait le deuxième sur un suspense de fin grandiose. Avec « Le Glas », j’ai aimé être sur toutes les scènes à la fois pour appréhender les dernières clés que nous offrait Neal Shusterman. Le rythme est moins vitaminé que celui des deux précédents tomes. La résolution d’un des problèmes épineux m’a paru trop simpliste (argh !) ; mais le dénouement final est judicieux.

.
.

L'île des enfants perdus tome 6 de Kriss de ValnorLa montagne du temps, tome 7 de la BD Kriss de Valnor de Vignaux et DorisonBD Kriss de Valnor, tome 8 Le maitre du temps de Vignaux et MariolleL’île des enfants perdus, La montagne du temps, Le maître de justice (Kriss de Valnor, volume 6, 7 et 8) – Vignaux, Mariolle & Dorison
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tomes 1, 2, 3, 4, 5
Le spin-off se concentre sur un des personnages notoires de la BD Thorgal, Kriss de Valnor. Ce cycle composé de trois tomes revient sur ses péripéties qu’elle vit en parallèle aux autres personnages (dans la série maîtresse, donc). Le scénario est intéressant bien que trop dilué à mon goût. J’ai aussi l’impression d’avoir un contenu en double. Il n’empêche que suivre ce personnage est foncièrement attirant. Concernant les illustrations, les équipes changent. Le trait, plus ou moins rond sera apprécié (ou non) selon les préférences de chacun. Avec huit volumes, le spin-off est maintenant clôturé.

.

.

Livres éclectiques

.

Couverture de "Nous qui n'existons pas" de Mélanie FaziNous qui n’existons pas – Mélanie Fazi
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Ce récit est intime et intimiste ; c’est pourquoi les étoiles attribuées à mon plaisir de lecture sont là pour vous inviter à découvrir ce texte et non pas pour juger le contenu qu’il renferme. Authentique, simple et doux aussi, ce récit n’a rien de vindicatif et ne se veut pas le symbole d’une pensée. C’est l’envie fondamentale de partager pour aider qui a animé Mélanie Fazi. La non-conformité peut être source d’interrogation, de dépréciation et carrément faire naître une sensation d’être décalé·e, « à côté de la plaque » voire à contre-courant. J’ai aimé le corps-même : brut car les mots mis sur les émotions sont simples, sans détour et sans fard. Pour peu que l’on soit doué·e d’empathie, on imagine sans mal les montagnes russes vécues. Un livre qui nourrit la réflexion et qui pousse parfois plus loin les interrogations jusqu’à l’introspection, sur ce thème précis, sur les notions de non-conformité, de l’importance des étiquettes, de la définition de soi,…

.
.

Couverture du manga "La petite princesse Sara" de Burnett et NunobukuroLa Petite Princesse Sara – Azuki Nunobukuro
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce classique revisité en manga est une idée judicieuse pour attirer le plus jeune lectorat. Il est très fidèle à l’œuvre de Frances B. Burnett. J’ai apprécié le trait d’Azuki Nunobukuro qui se prête bien non seulement à l’intrigue mais aussi aux personnages très déterminés. Sous une couverture semi-rigide, se trouvent 210 pages et un signet. Le livre offre un petit dossier explicatif en fin d’ouvrage sur l’œuvre originelle et l’autrice. Lecture conseillée à partir de 8 ans.

.
.

Couverture du roman Comment j'ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond de Charles RozoyComment j’ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond – Charles Rozoy et Céline Nony
Plaisir de lecture Livre sympa
Je suis tombée par hasard sur ce livre dans une boîte à lire et je l’ai embarqué. Le titre à rallonge est travaillé pour rendre curieux et m’intéressait à un titre plus personnel. J’ai aimé suivre Charles Rozoy nageur handisport ayant remporté la médaille d’or du 100 mètres papillon aux J.O. de Rio de Janeiro (2009), récompense issue d’un palmarès impressionnant. Le sportif revient sur sa vie personnelle, ses choix professionnels, sa préparation en vue de la médaille. J’ai aimé découvrir cette vie à travers les mots du principal concerné. Par contre, les émotions/sensations sont superficiellement – et donc injustement – abordées. Peut-être par pudeur (ou par choix éditorial ?), le texte est resté assez factuel et l’on reste en surface avec ce livre de seulement 180 pages.

.
.

Ma pile à lire papier au 1er décembre 2019Ma pile à lire papier au 1er décembre 2019

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages, aucun film, j’ai avancé dans deux séries et j’en ai découvertes plein d’autres. Commençons sur les séries familiales : j’ai terminé la onzième saison de Modern Family et je ne me lasse pas (je ne la présente plus). Et j’ai eu un coup de cœur pour Home for Christmas. On est bien au-delà d’une comédie romantique autour de Noël. Johanne est infirmière et lors du dernier repas familial, afin qu’on lui fiche la paix, elle a annoncé avoir un copain. Il ne reste plus qu’à le trouver maintenant que ce copain « fictif » a officiellement été invité au dîner de Noël. La série est vraiment ancrée dans notre réalité – dur es conditions professionnelles, profils des prétendants, émotions traversées – et Ida Elise Broch joue de manière très juste. Et oui, j’ai aimé cette série, autant je préférerais qu’elle reste une mini-série et que l’on n’enchaîne pas sur une seconde saison.

.

Affiche de la saison 11 de Modern Family  Série Home for Christmas

.

Avec un brin de SFFF dans le dedans (fantastique à fantasy) :

His dark materials : AH ! Le trailer m’a vraiment plu et il ne restait « plus qu’à » attendre la sortie de la première saison. L’affaire suit son cours avec en ouverture, un générique bien vu. La première saison est globalement satisfaisante même s’il manque de la finesse, les acteurs choisis conviennent à rôle incarné. La série est fidèle aux livres même si j’aurais aimé que l’intrigue s’attarde sur la relation humain-daemon qui porte littéralement toute l’histoire. Les effets spéciaux acceptables et même s’ils sont parfois assez visibles – les daemons – leur intégration est plutôt réussie.

Living with yourself : Miles entreprend un traitement pour devenir meilleur et il se retrouve réellement devant un nouveau « lui ». La série est portée par le fantastique Paul Rudd qui m’a fait ressentir un panel d’émotions. 20 minutes pour chacun des huit épisodes.

Raising Dion : Nicole élève seule son fils et elle découvre qu’il possède d’étranges compétences. La série pourrait s’investir sur plusieurs thématiques sociétales mais a de la peine à s’y intéresser. Le scénario met longtemps à décoller mais j’ai apprécié un retournement qui donne enfin à un peu de consistance au tout… au point de me donner envie de découvrir la (future ?) deuxième saison. A noter que la VF de cette série est absolument atroce (vous savez, une doubleuse qui fait approximativement toutes les voix…)

The Witcher : J’avoue tout de suite – comme ça, on peut passer à la suite – je n’ai pas lu la série littéraire éponyme. Maintenant, de cette série, je ne peux que plusseoir l’élément premier : adapter de la fantasy à l’écran. Malgré quelques détails à améliorer, je reste bon public et j’ai bien accroché à cette première saison. Je trouve Henry Cavill beaucoup plus crédible dans le rôle de Geralt que dans celui de Superman (mais ça tient peut-être juste au personnage incarné ?) ; Et je me marre souvent en entendant sa voix aussi caverneuse qu’un brin éraillé. En attendant, j’aime beaucoup le barde Jaskier (Joey Batey) et dont il est impossible de s’enlever la ballade de la tête (Toss A Coin To Your Witcher). Bon, il y a un côté kitsh (assumé ?) et la ligne temporelle est un peu merdique, c’est vrai. Mais je reste curieuse aussi de voir ce qu’offrira la saison 2 de Gérard de Brive (selon mon Amoureux, c’est la VF de « Geralt of Rivia »).

.

Affiche de la saison 1 de His Dark Materials Affiche de la saison 1 de Living with yourself Affiche de la saison 1 de Raising Dion Affiche de la saison 1 de The Witcher

.

————————————————————————~*

.

Commencer mon mois avec le Dimanche de l’imaginaire | Et c’est aussi l’heure de commencer à découvrir mon calendrier de l’Avent, préparé par ma petite maman | Les semaines passent à toute à l’allure, les jours s’intensifient (et la fatigue aussi) | Saint Nicolas est passé | Alors que l’une bûche, l’autre félin bulle | Je me motive pour aller au marché de Noël avec mes collègues | Puis le surlendemain, au village de Noël avec les copains | Une semaine passe, un peu dans le brouillard | Je n’ai plus de PAL papier | J’accueille Hélène le temps d’une soirée | On profite en-fin de l’apéro dînatoire qui a été tellement ardu à synchroniser avec les voisins | Je propose un repas en mode « Chic » avec mes collègues, le dernier partagé ensemble | C’est la fin de ma formation ! | C’est l’heure d’ouvrir le carton renfermant les décorations de Noël, j’y trouve mes chaussons, avant de le laisser se faire envahir par des félins | J’achète une décoration de Noël par an, et j’ai trouvé celle de 2019 | Je fabrique mon petit autel | Avant de partir toute berzingue le fêter avec mon neveu-presque-tout-neuf | J’ai même le temps d’envoyer quelques cartes scrapées | Préparation : j’ai cousu quelques furoshikis et cuisiné du beurre de pommes comme cadeau à chaque membre de ma famille | Je m’en vais en Auvergne, fêter Noël et aussi l’anniversaire de ma grand-mère maternelle | J’en profite pour aller voir Delphine ! | On arrive à caser une soirée jeux de société avec mes cousins | Puis j’enchaîne le second Noël… aux bougies | Je rencontre aussi Graminée | On rentre au bercail | Puis on repart chez nos copains | On teste les crêpes au feu de cheminée | Avant de se faire des bisous pour la fin de l’année | Et ici, de vous souhaiter mes vœux.

.

Dimanche de l'imaginaire de décembre 2019 Calendrier de l'Avent 2019

Chat regardant par la fenêtre bien installé sur son plaid Village de Noël à Toulouse

Grue perdue dans le brouillard toulousain Pile à lire papier inexistante

Bonbons berlingots Formation terminée

Célébrer les bonnes nouvelles Chaussettes rayées et pain d'épices

Décoration de Noël : branche de myrtillier Carte scrap : tasse de chocolat chaud

Lecture du tome 3 de La Faucheuse pour Noël Furoshiki avec du tissu de Noël

Beurre de pommes maison Framboisier d'anniversaire

Tasse et nappe kitsch Décoration de Vichy pour Noël

Chocolat viennois S'éclairer à la bougie pour Noël

Graminée, chatte tuxedo Mise en scène du manga La petite princesse Sara

 Feu de cheminée dansant Du rouge brillant et du doré pour souhaiter ses voeux

.

Rond de Sorcière #92

21/03/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Février fut un mois bien rempli !
.

Il était temps de réaliser un récapitulatif de parcours pour mon défi « Fin de Série » : j’ai terminé l’un des trois objectifs que je m’étais fixés pour cette année. J’ai ainsi terminé ma plus vieille série en cours : Le Chant de la Terre de Michael Coney. Je l’ai d’ailleurs entièrement chroniquée : 1, 2, 3, 4 et 5. En tout, j’ai lu 25 tomes durant les quatre derniers mois.
.

Ma binômette Valériane m’avait lancée à la poursuite d’un monstre avec « La contre-nature des choses » de Tony Burgess. Un livre aussi vite entré en pile à lire que sorti, et c’est tant mieux car il ne m’a pas du tout plu.

.

Je me suis offert le pin’s du logo du Comic Whales : un club de lecture dédié au format BD et initié par Sita et Schausette. Je vous le montrais en photo par ici. Côté films, très peu de visionnages : le film « Your name » que j’ai trouvé très émouvant et le documentaire « My beautiful broken brain » bien réalisé (comment ne se pas projeter à la place de Lottie ?). Il faut dire que mon temps libre se focalise davantage sur les séries télévisées.

.

Mise à jour de la Pile à Lire :
¤ ARLENE Alexandre : Bloody Harry – Abrada Kadavra !, volume 2
¤ ATWOOD Margaret : La servante écarlate
¤ MALZIEU Mathias : Journal d’un vampire en pyjama
¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Embrouilles au menu !, tome 2
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Les Royaumes du Nord, tome 1
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
¤ PULLMAN Philip : À la croisée des mondes – Le miroir d’ambre, tome 3
¤ SURHENZO Roman & Yann : La jeunesse de Thorgal – Berserkers, volume 4
¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 6
¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 7

→ Il s’y trouve : des cadeaux (merci !), de la relecture et des acquisitions de tomes de séries.

Résultat : +10 entrées ; -11 sorties

.

Lectures de février 2018 blog Livrement

.

.

Romans SFFF

.
Couverture du livre "La contre-nature des choses" de Tony BurgessLa contre-nature des choses – Tony Burgess
Plaisir de lecture Livre à oublier
Chronique complète
Des zombies, le livre s’y intéresse peu. Le récit s’ancre davantage sur l’aspect extrêmement gore des expériences menées par Dixon. Même l’exercice stylistique de l’auteur n’aura pas su me convaincre ; surtout pour terminer son livre sans même proposer une fin. L’intrigue se concentre sur la débauche aussi visuelle que viscérale ; et aura eu raison de mon intérêt de lectrice.

.
.

Couverture du livre "Embrouilles au menu !" de Jean-Luc Marcastel. Il s'agit du tome 2 de la série "L'auberge entre les mondes"Embrouilles au menu ! (L’auberge entre les mondes, tome 2) – Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1
Le deuxième tome de cette série est toujours basé sur un rythme entraînant dont les rebondissements donnent du relief à l’intrigue fantastique. L’humour se trouve entre les pages – et beaucoup en cuisine – et l’auteur prend le soin de nous livrer des informations supplémentaires sur son univers et les personnages. Le récit court est accessible à partir de 9 ans.

.
.

Couverture du livre "L'âme des horloges" de David MitchellL’âme des horloges – David Mitchell
Plaisir de lecture : Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
David Mitchell nous propose une histoire avec différents narrateurs, avec pour fil conducteur, la personne d’Holly Sykes. La diversité des personnages est un point fort pour ce récit aussi brillant que passionnant. La construction du roman peut paraitre labyrinthique mais sa structure est intelligente. L’auteur nous balade un peu dans l’espace et dans le temps : la compréhension de l’aspect fantastique s’affine au fil des pages. Il vaut mieux lire ce roman de manière concentrée, le lecteur est alors récompensé par une justesse et une profondeur soignées. J’ai aimé retrouver la plume stylistique que l’auteur m’avait proposée dans Cloud Atlas.

.
.

Couverture du livre "Les royaumes du nord" de Philip PullmanLes royaumes du Nord (À la croisée des mondes, tome 1) – Philip Pullman
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 2, tome 3
J’entame ma troisième relecture de la trilogie ; et ce dans le but bien précis de m’imprégner de l’univers avant d’attaquer la récente trilogie de la Poussière. Quel bonheur de retrouver Lyra, protagoniste vive, intelligente et intéressante ! Et puis, il y a toujours cet univers qui ressemble tant au nôtre mais dont les différences sont intrigantes : l’existence des daemons, celle de la Poussière et puis l’Aléthiomètre. Et puis, tous ces rebondissements et cette intrigue riche dans laquelle figurent des personnages à la personnalité et l’histoire profondes.
J’ai aimé relire ces petits détails que j’avais oubliés mais d’autres m’ont fait tiquer ; notamment sur le rappel régulier que la « vraie » fourrure tient bien plus chaud et qu’heureusement, Lyra peut en bénéficier. Extrait : « Ils firent l’acquisition d’un parka en peau de renne, car les poils de renne sont creux et donc parfaitement isolants ; la capuche était doublée de fourrure de glouton qui chasse la glace qui se forme quand on respire. Ils achetèrent également des sous-vêtements et des sous-bottes en peau de jeune renne, et des gants de soie pour mettre à l’intérieur des grosses moufles en fourrure. Les bottes et les moufles étaient faites avec la peau des pattes antérieures de renne, extrêmement résistante, et les semelles des bottes étaient en peau de phoque barbu, aussi solide que la peau de morse, mais plus légère. Pour finir, ils achetèrent une cape imperméable qui l’enveloppait de la tête aux pieds, à demi transparente, faite avec des boyaux de phoque. »

.

.

Livres graphiques SFFF

.
Couverture de la bande dessinée "Le retour de Lavinia" d'Alwett et Moretti, tome 7 de la série "Princesse Sara"Couverture de la bande dessinée "Meilleurs voeux de mariage" d'Alwett et Moretti, tome 8 de la série Princesse SaraBas les masques, Le retour de Lavinia, Meilleurs vœux de mariage (Princesse Sara, volumes 6, 7 et 8) – Alwett, Moretti et Duclos
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Volumes : 1, 2, 3, 4, 5
Habitant maintenant en Inde, Sara Crewe doit jongler entre ses deux vies. L’usine d’automates dans laquelle elle travaille connaît des difficultés. C’est sans compter le débarquement de Lavinia, son ennemie d’enfance. Elle a toujours ce côté peste mais elle a évolué. L’univers est plus adulte, à l’image des personnages qui gagnent eux aussi en maturité. L’histoire est graphiquement réussie : les couleurs sont sublimes, la touche steampunk bien intégrée avec un luxe de détails à chaque planche. Lavinia relance la dynamique de la série : le rythme est soutenu et la tension intense. On y découvre aussi une romance entre deux personnages et l’éveil de Mariette. Toute amorce trouve réponse avec la fin de ce deuxième cycle.

.
.

Couverture d'Abrada Kadavra, le tome 2 de Bloody Harry réalisé par Alexandre ArlèneAbrada Kadavra ! (Bloody Harry, volume 2) – Alexandre Arlène
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Volume 1
J’étais impatiente de retrouver la parodie succulente sur le monde d’Harry Potter par Alexandre Arlène. On retrouve un sketch par page. Alors qu’à la lecture, tout semble couler de source, on se rend vite compte que les gags et leur chute sont vraiment bien trouvés. Cela fonctionne d’autant mieux que les codes de l’univers sont respectés… pour être mieux détournés. Les pages reposent toutes sur une dose caustique. Ce livre possède un humour décalé savoureux.

.
.

Couverture de la bande dessinée Berserkers, tome 4 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et YannCouverture de la bande dessinée Slive, tome 5 de La jeunesse de Thorgal par Surzhenko et YannBerserkers et Slive (La jeunesse de Thorgal, volumes 4 et 5) – Roman Surzhenko & Yann
Plaisir de lecture Livres sympa
Volume 1, volume 2, volume 3
Je suis attachée à la série Thorgal de par l’histoire de base et le fait que je partageais sa lecture avec ma mère. « La jeunesse de Thorgal » n’est pas celle que je préfère parmi les séries dérivées. Son grand avantage, c’est que les libertés scénaristiques prises n’ont pas de poids sur l’intrigue de la série-mère (contrairement aux autres).
Le récit de Berserkers est riche en rebondissements mais le tout sonne particulièrement creux : l’amour entre Aaricia et Thorgal subit un traitement niais et le déroulé manichéen est prévisible. Slive apporte un éclairage différent sur la première aventure avec le cycle de la reine des mers gelées, de par son emprisonnement par Gandalf-le-Fou. J’ai l’impression que la série sert de faire-valoir pour le protagoniste « Hé, regardez, Thorgal est un bien plus grand héros que vous ne le pensiez ! »
Prolonger les aventures de Thorgal n’est pas chose aisée et les essais avec ces séries dérivées laissent parfois le lecteur dubitatif (surtout lorsqu’on se rappelle certains volumes intenses de la série principale).

.

.

Livre éclectique

.
Couverture du roman "Un vampire en pyjama" de Mathias MalzieuJournal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
Fin 2013, les examens médicaux révèlent à Mathias Malzieu qu’il souffre d’aplasie médullaire idiopathique. Dans ce livre, il revient sur le traitement de la maladie sans pathos et de manière sobre. Il raconte ses péripéties médicales avec poésie mais aussi avec punch et rage. Les phrases d’autodérision se lient avec des passages qui touchent la corde sensible. L’ouvrage peut être paraitre dur mais il est relaté avec beaucoup d’humour. Le récit capte le lecteur et le tient en haleine : le livre se dévore. J’ai été littéralement prise au cœur. Cette autobiographie renforce cette envie de prendre soin des petits bonheurs du quotidien. J’ai découvert cette histoire sous format audio, lu par Mathias Malzieu lui-même (et cela ajoute une sacrée dimension).

.
.

 

Acquisitions des livres en février 2018 blog Livrement

.

.

Être badgetisée avec classe | Préparer les cousettes pour rencontrer mon filleul | Être prête pour février | Planning chargé pour les chats | Confectionner une tarte hivernale et voir arriver quelques flocons | Apprécier les lasagnes de saison | Offrir des fleurs pour l’anniversaire d’un ami | Déguster un yakisoba puis une part de la tarte Eugénie en délicieuse compagnie | Fêter les 1 an de ma filleule | Cuisiner des tapas végétaliennes pour le dîner de la dreamteam | Fêter les 90 ans d’une grand-mère | Bottes et vélo en draisienne | Aimer encore un peu les légumes d’hiver | Et déguster une mousse au chocolat végé | S’amuser à enquêter auprès de Sherlock Holmes en compagnie de Marie Juliet | S’amuser à coudre une balle de préhension pour l’offrir à Mr G. de Jenn | Être surprise par la neige le 28 | Et accueillir le soleil quelques heures après.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Rond de sorcière #48

28/11/2014 18 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Au mois de juin 2014, j’ai lu 2206 pages (dont un bon morceau rien qu’avec le livre de Sanderson et 330 pages graphiques).
.

Ils se sont ajoutés à ma PAL :
La petite princesse de Frances H. Burnett (pour enfin le découvrir)
Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu (gagné chez Tigger Lilly dans le cadre du challenge SFFF au féminin)
Métro Z de Fabien Clavel
L’éveil du Léviathan, tome 1 de James S.A. Corey
– Les deux premiers tomes de Les larmes du Cardinal de Pierre Pevel (gagnés chez Bouchon)
Les chambres inquiètes de Lisa Tuttle (j’ai couru à la librairie de peur qu’il ne soit épuisé)
Les trois tomes de Saga de Brian K. Vaughan (mais en réalité, je les ai offerts à mon chéri)

.

J’ai publié une étape récapitulative et intermédiaire concernant mon défi ‘Fin de série’. J’ai découvert ma sélection pour le défi ‘Valériacr0’ que j’ai lu et chroniqué « Le puits de l’ascension » de Brandon Sanderson (Fils-des-Brumes, tome 2)
.

À la fin du mois, est arrivé « Morwenna » de Jo Walton, l’exemplaire de Cornwall. Avec Phooka, nous avons partagé en lecture commune nos impressions sur « Jennifer Strange, dresseuse de quarkons » de Jasper Fforde. J’ai participé à la chasse aux livres en déposant des exemplaires du tome 1 du Trône de fer de G.R.R. Martin.

  Lire la suite…

Rond de Sorcière #45

09/05/2014 28 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Hey, hey ! (fit la fille agréablement surprise). En mars 2014, j’ai tout de même dévoré 2553 pages (dont 144 de livres graphiques).

Je ne sais pas si vous vous souvenez – cherchez un peu ! – nous avons eu des journées estivales au mois de mars. C’était parfait pour officialiser le premier pique-nique. Il y avait peu de monde… au point où tout était si calme que j’ai pu faire la sieste (oui, c’est très rare) ; évidemment, j’ai lu aussi.

J’ai reçu une enveloppe de Delphine Fée Bourbonnaise pour les 5 ans du blog (merci à toi !). On m’a prêté le petit guide de Millêtre et c’est un déluge qui s’est abattu sur ma MEL : Black out de Connie Willis, Un tout petit rien de Camille Anseaume, Le Carrousel funeste de Fenriss, Carabosse la légende des 5 royaume de Michel Honaker ainsi que les deux premiers tomes de la saga Monstre de Hervé Jubert.

En mars, le winter mythic fiction challenge s’est terminé… et a laissé place au challenge SFFF au féminin auquel je me suis inscrite. Ange rejoint la fine équipe du défi Fin de Série 🙂
.

Nous avons fêté les un an du défi Valériacr0 : Si parfois, j’ai fait souffrir ma binôme (mais sans le chercher expressément), je l’ai aussi gâtée avec quelques titres. Elle a quand même grillé la moitié de ses jokers. De mon côté, je fais la maligne, mais c’est juste parce que je suis la bonne élève, hein. Pour ce mois, elle m’avait choisi “Les dames de Grâce Adieu” de Susanna Clarke que j’ai bien aimé.

.
.

Romans SFFF
.

Kaamelott Alexandre Astier, Livre I, Premiere partieKaamelott, Livre I, Première partie – Alexandre ASTIER
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Chronique complète
Le livre présente le script intégral des premiers épisodes de la série télévisée éponyme. C’est un ravissement à la lecture et une séance de travail pour nos cher zygomatiques. Tout nous revient en tête : jeux des acteurs et accentuation des dialogues. Cependant, ce type d’œuvre ne pourra parler qu’aux aficionados de la série et pourrait même être une forte déconvenue par ceux qui commenceraient par la saga papier.

.
.

Faucon de mai Gillian Bradshaw La legende arthurienne tome 1La légende arthurienne (Faucon de mai, tome 1) – Gillian BRADSHAW
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce livre est une réécriture du mythe arthurien où la lutte entre Lumière et Ténèbres y est prépondérante. Nous suivons les aventures de Gwalchmai dès son plus jeune âge durant lequel il a signé un pacte qu’il regrette amèrement et contre lequel il se bat continuellement. L’histoire est prenante si on se donne de dépasser les premières pages. Par contre, on signalera que si le deuxième tome a été traduit, aucun travail n’a été effectué sur le dernier. Mais ce premier volet peut se suffire à lui-même.

.
.

Les dames de Grace Adieu de Susanna ClarkeLes dames de Grâce Adieu – Susanna CLARKE
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce recueil de nouvelles aux allures victoriennes est poétique et tout doux. Il traite des relations entre mortels et peuple féerique. Les textes présentent des tonalités différentes mais un background particulièrement développée par l’auteure. Les récits sont riches et pourront vous donner une première impression de son roman Jonathan Strange & Mr Norrell. A noter : la superbe couverture gaufrée, le grain du papier épais et les illustrations surannées de Charles Vess.

.
.

Coeur de harpie Herve Jubert Monstre tome 1Cœur de harpie (M.O.N.S.T.R.E., tome 1) – Hervé JUBERT
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6
M.O.N.S.T.R.E. est un clan sur le jeu online Chimera. Sept joueurs mondiaux qui finissent par se rencontrer proche de chez Milo, à Oxford. Leur réunion sur le même lieu géographique reste un mystère mais pas son objectif : les chimères existent bel et bien et ils vont devoir les protéger. En mode “Terra incognita”, ils vont visiter le globe pour sauver la première qui se présente à eux. Grâce à une plume incisive et un style visuel, on entre très vite dans ce récit pour s’attacher aux personnages.

.
.

Black out Connie Willis Blitz tome 1Black-out (Blitz, tome 1) – Connie WILLIS
Plaisir de lecture : etoile 5Livre fantas… tique
Chronique complète
Sous ses airs de gros pavé, Black-out cache une histoire passionnante. Bien qu’il puisse ne pas plaire aux amateurs d’aventure, il m’a charmé par l’écriture. Tout d’abord très documentée, elle sait rendre on ne peut plus réalistes les situations vécues par nos protagonistes. Les petits cliffhanger en fin de chapitre ajoutent de la matière à cet effet “page turner”. On se croirait véritablement en plein blitz londonien. A part quelques incohérences minimes, le scénario fonctionne bien et j’attends de me plonger dans la suite avec impatience.

.

.

Œuvres graphiques SFFF
.

Princesse Sara tome 1 Une mine de diamants alwett et Moretti Princesse Sara tome 2 La princesse dechue Moretti et AlwettPrincesse Sara tome 3 Mysterieuses heritieres Alwett et MorettiPour une mine de diamants, La princesse déchue, Mystérieuses héritières (volumes 1, 2 et 3) – Audrey ALWETT Audrey & Nora MORETTI
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Volumes 4, 5, 6, 7 et 8
C’était en avril 2011, que j’ai découvert la saga d’Alwett et Moretti ; depuis, elles ont figuré sur ma liste de souhaits. Une amie m’a offert le premier tome à mon anniversaire et j’ai acquis d’un coup le reste des tomes parus. C’est avec un grand délice que je me suis replongée dans les premiers tomes. Il faut avouer que je fais partie de la cible visée puisque je suis déjà attendrie par le dessin animé “Sarah” (quel aveu !) Alors je ne pouvais craquer que pour ce trait que je trouve particulièrement esthétique et l’histoire steampunkée.

.

.

Autres livres
.

Un tout petit rien Camille AnseaumeUn tout petit rien – Camille ANSEAUME
Plaisir de lecture : coeur notationLivre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Jamais je n’aurai parié que ce livre allait tant me toucher. Par son vécu et sa plume, Camille dresse un portrait, le sien. Celui de sa vie, de ses choix et de ses non-choix. Elle n’apporte pas une touche personnelle au récit, mais elle, toute entière, en tant que personne. Sentiments, réflexions et cette peur incommensurable. La plume très efficace happe le lecteur pour ne le relâcher qu’une fois la dernière page tournée.

.
.

Petit guide a l usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas tres doues Beatrice MilletrePetit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués – Béatrice MILLÊTRE
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets
Dernièrement, j’avais pris plaisir à découvrir le guide “J’arrête de râler !” de Christine Lewicki c’est donc sans a priori que j’ai ouvert celui-ci. Le titre accrocheur n’en cache pas moins un discours un peu trop institutionnel, ne parlant pas forcément au lecteur si ce n’est par des concepts abstraits et de grandes généralités (dans lesquelles on se retrouve parfois, mais peu souvent). Si j’ai relevé de rares citations, j’ai été fatiguée de retrouver des redites (qui ne se limitent pas à deux fois seulement…). Ce livre se lit en une grosse heure et au vu de son contenu, je trouve que son prix est exorbitant (15,50€) ; je vous conseille de l’emprunter si vous souhaitez le découvrir.

.

.

Sur les réseaux sociaux :

29 mars – Je me suis coupée le doigt. Je sais que là, à chaud, tu ne vois pas le drame se dessiner. Mais c’est LE doigt avec lequel je tourne les pages de mon reader. Sens-tu comme je souffre ?

.

.

Rond de sorciere 45 10 Rond de sorciere 45 11

Rond de sorciere 45 09 Rond de sorciere 45 01

Rond de sorciere 45 02 Rond de sorciere 45 05

Rond de sorciere 45 08 Rond de sorciere 45 07

Rond de sorciere 45 04 Rond de sorciere 45 03

Rond de sorciere 45 06

.

Rond de Sorcière #10

25/05/2011 25 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Et voici mes lectures d’avril 2011. Encore un mois haut-en-couleurs (et en bonnes découvertes) qui fait du bien au cœur de la LCA (Lectrice Compulsive Anonyme) que je suis. Attention, pour ce mois-ci, il y a du très lourd !
.
.

Fantasy
.


Le Peuple des Minuscules, tome 1 – Steve AUGARDE
Plaisir de lecture
Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
Le Peuple des Minuscules sont le point fort du roman. Ces personnages mesurent une soixantaine de centimètres. Leur société est organisée en cinq tribus avec une Reine à leur tête. Mais il manque une certaine force : il n’y a pas assez de connexion entre ce peuple et la forêt où ils habitent, les détails sur leur passé sont minimes. On éprouve encore de la difficulté à les aimer. L’originalité du scénario laisse à désirer, quelques passages sont mous, le livre manque de punch. Il n’empêche que le peuple du fond du jardin nous attire et que les menus détails (appellation des objets humains, des êtres vivants et les épreuves en évoluant dans un monde trop grand) sont agréables.

.

Les lunes de sang, tome 1 – Anaïs CROS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète à lire ICI.
Voilà, un très gros coup de coeur. Chez moi, ce livre a une entrée au Panthéon. Évidemment, il s’agit d’une saga et je MEURS d’envie de connaître la suite. N’avez-vous jamais rêvé de découvrir les doubles fantasy de Sherlock Holmes et Dr Watson ? Et bien Anaïs Cros l’a fait. Et pas n’importe comment, avec moult détails, des descriptions fantastiques, un rythme qui tient en haleine mais qui prend aussi le temps de raconter ; l’auteur fait preuve d’une facilité déconcertante à retranscrire le caractère des personnages tels que nous les connaissons, tout en l’adaptant à la race à laquelle ils appartiennent. La plume est sensationnelle, on entre dans les pages comme dans du beurre (bon, l’expression n’est pas top mais très parlante). Et on ne veut pas sortir du livre. Il vous happe dès le début, impossible à lâcher. Vous ne devez retenir qu’un livre ? Vous avez compris, c’est celui-ci.

.

La Volonté du Dragon – Lionel DAVOUST
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
Avec ce court roman, Lionel Davoust nous entraîne dans une bataille épique. Un jeu d’échecs aux règles particulières commence et tout peut basculer. Il est assez impressionnant de voir le suspense monter crescendo au fur et à mesure qu’on égraine les pages. Bien que je ne sois pas fanatique des batailles, je me suis laissée happer. La « magie » utilisée est sans doute le détail de l’histoire qui a accaparé le plus mon esprit. Les personnages sont bien dressés, avec une personnalité élaborée et il est difficile de ne pas s’attacher à l’un ou à l’autre. Le plus époustouflant est de remarquer nos sentiments tourner comme une girouette en plein vent. Il n’y a plus qu’à lire les autres oeuvres du monsieur pour entrer davantage dans ce monde.

.

L’Atlas d’Emeraude (Les Livres des Origines, tome 1) – John STEPHENS
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète à lire ICI.
L’originalité de ce livre repose sur le voyage dans le temps grâce à des photos et livre. Malgré quelques facilités, l’intrigue est bien tenue. La crédibilité en prend un coup en ce qui concerne les actions des enfants ; mais la plume est plutôt dynamique et nous entraîne facilement. Les méchants ne sont pas si méchants, mais on arrivera toujours à avoir une préférence pour tel ou tel personnage. Les références littéraires sont multiples néanmoins l’auteur arrive à retirer son épingle du jeu. Les descriptions sont emplies de magie, et ça, c’est formidable.

.

Le Cabaret Vert – Estelle VALLS DE GOMIS
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète à lire ICI.
Ce recueil regroupe dix-huit nouvelles ; et c’est grâce à Estelle que je me réconcilie donc avec cette forme particulière de livre. Dans une ambiance du XIXe siècle, Estelle nous propose une plume poétique, raffinée et élégante. Elle va marier deux genres qu’elle affectionne depuis toujours : vampirisme et mythologie. Très naturellement, les deux genres vont se côtoyer pour notre plus grand plaisir. Dandies et marquises vont par ailleurs flirter avec des vampires. Les nouvelles sont toutes surprenantes : il y a toujours un détail, un geste, une façon de voir qui nous étonne. On ne lit pas, on engloutit.
.

.

Bd, manga, comic & album SFFF
.

Une mine de diamants et La Princesse déchue (Princesse Sara, volumes 1 et 2) – Audrey ALWETT, Nora MORETTI & Claudia BOCCATO
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Dans une ambiance très steampunk, nous (re)partons à la découverte de l’histoire de Princesse Sara. Bien que je pourrai en avoir honte, je trouve que la bande dessinée se rapproche énormément de l’anime japonais du même nom (je n’ai malheureusement point lu l’œuvre de Hodson Burnett). Les caractères sont assez ressemblants, les physiques aussi. Cependant, la touche steampunk apporte un réel plus dans ce monde enchanteur. Nous sommes en pleine période victorienne et les toilettes de ces demoiselles ainsi que les lieux proposent des détails abondants. Les couleurs acidulées et le trait dynamique perfectionnent le tout. Le caractère de Sara n’est pas piqué des vers, allant jusqu’à frôler l’insolence, mais son imagination débordante est sa plus grande force.

.

Eco (La malédiction des Shacklebott, tome 1) – Jérôme ALMANZA & Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète à lire ICI.
Chaque début de chapitre propose un clin d’œil à nos contes populaires. L’histoire que nous propose Bianco & Almanza n’en est pas moins un. Cet album nous peint le parcours initiatique d’Eco qui va devoir grandir. La malédiction a vraiment lieu ! Heureusement, les amulettes vont la soutenir. Les dessins tant inquiétants que féériques, aussi sombres que lumineux nous entrainent dans un univers où le mot « album » prend tout son sens en proposant une harmonie naturelle entre illustrations et histoire. Elles se mélangent, se superposent et s’accompagnent. Sur un fil poétique, Bianco & Almanza nous content la petite Eco, avec les thématiques fortes sur la valeur de la vie ; l’offre matérielle pour un peu d’affection ; le prix de la vitalité ; et nos trop grandes obsessions. Comme tout conte, ce récit nous emmène sur les voies de notre propre questionnement.

.

Chat Siamois – Ciou & Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce petit format présente du papier haute tenue et une couverture superbe. Elle est toilée et les impressions sont faites au fer chaud. Dans ce conte tendre et mystérieux, on suit les aventures d’Emily Hyacinthe Muffin et de son chat Marcelline : elles sont confrontées au monde des adultes sans imagination et fantaisie. Ce conte est présenté sous la forme de poésie, avec le texte en français et en anglais qui nous fait penser irrémédiablement à « La triste fin du petit enfant huitre » de Tim Burton. Entrez dans cet univers fantasmagorique où frissons et joie de vivre se rejoignent. Une courte histoire décalée et morbide qui en ravira plus d’un.

.

Passé décomposé et Cette vie derrière nous (Walking Dead, volumes 1 et 2) – Robert KIRKMAN
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Chronique complète à lire ICI.
Tomes 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14.
C’est tout simplement honteux. Honteux d’avoir chez soi la collection complète (les tomes déjà parus en VF) et de les prêter aux amis sans l’avoir lue soi-même (ces comic books sont la cerise du gâteau de mon chéri). Après avoir lu il y a fort longtemps (plusieurs mois), le premier tome, ce n’est que maintenant que je plonge dans le délice de découvrir la série presque d’un coup. Le premier tome commence très fort et j’ai vite enchainé sur le deuxième volume. Il va de soi que si vous n’aimez pas les zombies, il vaut mieux clairement passer son chemin. Un peu de sentiments, de l’attachement aux personnages, et c’est fait : on ne décroche plus.

.

Blood Alone, volumes 4, 5 et 6 – Masayuki TAKANO
Plaisir de lecture :
Livre à découvrir
Je continue toujours mon aventure dans la saga so british « Blood Alone ». Malgré l’appréhension née de la lecture des chroniques sur ces tomes, ma lecture fut sympathique. On assiste à beaucoup de choses : les actions dans le présent avec quelques énigmes, la révélation d’une part du passé de nos personnages. Ici, c’est avant tout une histoire de psychologie. Les vampires ont un certain standing, sont craints et sont une véritable société puissante. Sur la trame principale (à la recherche du meurtrier du père de Misaki et de la soeur de Kuroe), on avance doucement. Mais sans aucun doute, les intrigues secondaires sont une véritable force et piquent clairement notre intérêt.

.
.

Bd & manga.
.

Le temps des songes (Mathilde, volume 2) – Jenny
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Avec ce deuxième volume, nous suivons l’intrigue principale pas à pas. On en apprend davantage sur le caractère de Mathilde, sur son passé et sur la situation actuelle des choses, qui n’est pas si simple. Heureusement, le sentimentalisme n’est pas entièrement à l’eau de rose et l’humour est bien présent par petites touches. Le dessin très girly présente de nombreux détails et le découpage est relativement dynamique. Mais que va-t-il se passer dans le troisième volume ? Trouverons-nous réponse à nos questions ?

.

Les princes du thé, volume 1 – Nanpeï YAMADA
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Dans les mangas, je cherche toujours à tâtons : parfois des one shot très sombres, parfois des sagas remportant la palme de l’humour et de la légèreté. Les Princes du Thé a su de suite me séduire par son côté humoristique saupoudré de sérieux. La thématique générale du thé n’est qu’un prétexte pour poser le décor et il ne s’agit pas d’aimer le thé pour apprécier cette série. Les personnages sont sympa, leur panel est hétérogène mais on y trouve très vite nos préférences. Mention spéciale aux petites notes de l’auteur qui sont synonymes de fraicheur et dans lesquelles on en apprend plus sur la rédaction du scénario, la création du manga ou même des anecdotes de sa vie personnelle. Les bonus nombreux offerts par Yamada Nanpei ont une tournure informative et c’est avec délice que j’en apprends plus sur le thé.

.
.

Roman.

Petite philosophie pour temps variables – Cécile GUERARD
Plaisir de lecture Livre de gare
J’eus cru que ce livre se baserait sur notre quotidien en s’appuyant sur de petites touches de philosophie ; sauf que c’est tout l’inverse qui se produit. Les références tombent davantage comme des justifications plus que des arguments. Et pire, l’auteur nous culpabilise : vous essayez de bien faire ? Ce n’est toujours pas assez et de toutes façons, on s’y prend mal. Dommage, ce court livre avait un titre évocateur et plaisant.

.