Archive

Archives pour la catégorie ‘Ronds de Sorcière’

Rond de Sorcière #120

05/07/2020 3 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juin, je retrouve une routine certaine, avec quelques accents de déconfinement et donc de prudence.
.

Pour notre défi, Valériane a choisi de me renvoyer en Gilead avec « Les testaments » de Margaret Atwood que j’ai aimé découvrir.
.

En rédigeant mon récap’ des quatre derniers mois du défi Fin de Série, je me rends compte que j’ai évité les pots cassés : j’ai lu 12 volumes et très peu de nouveautés sont sorties (une des conséquences dudit confinement).
.

Et l’été commence en juin ! C’était l’occasion « rêvée » de me faire concocter une petite liste d’envies de lecture au bon goût de cerises 🍒
.

L’édition de juin des Dimanches de l’Imaginaire a eu lieu en ligne sur Discord. Nous étions en équipe réduite mais cela permet aussi de pouvoir papoter avec les presque-toulousains les plus loin géographiquement parlant.
.

Les ajouts en Pile à Lire :
¤ ATWOOD Margaret : Les Testaments
¤ COLLINS Suzanne : Hunger Games – La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur, préquelle
¤ GREEN John : Le théorème des Katherine
¤ PULLMAN Philip : La trilogie de la Poussière – La Belle Sauvage, tome 1
¤ SHEPHERD Peng : Le livre de M

→ La taille de ma PàL a un rapport beaucoup plus juste vis-à-vis de mes lectures. Ce qui me permet d’ajouter uniquement ce que je veux lire, là, presque à l’instant T. On notera que ce sont essentiellement des livres immatériels 😁

Résultats : +5 entrées ; -5 sorties

.

Livres acquis en juin 2020 par le blog LivrementUne partie des livres acquis en juin 2020

.
.

Couverture du roman Les Testaments de Margaret AtwoodLes Testaments – Margaret Atwood
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Retour en Gilead ! L’autrice n’offre pas une suite mais bien une nouvelle entrée dans cet univers. La narration est couverte par trois femmes qui rapportent ce qu’elles vivent dans cette théocratie. Les testaments est à découvrir après avoir lu La servante écarlate car l’immersion est plus rapide et on sait que l’on atterrit dans un système dangereux et corrompu. Ce roman est de moindre envergure que le précédent mais offre une vision plus large sur ce monde. Le récit reste puissant, portée par la fluidité de la plume (et de la traduction).

.
.

Préquelle d'Hunger Games : La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur de Suzanne CollinsLa ballade du serpent et de l’oiseau chanteur (Hunger Games, préquel) – Suzanne Collins
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Suzanne Collins nous invite à assister à la dixième édition des Hunger Games. Nous retrouvons le président Snow, alors seulement âgé de 18 ans. Pour la première fois de l’histoire, chaque tribut des districts obtient un mentor (un membre de la jeunesse dorée du Capitole). Le récit souffre de lenteurs et de rebondissements sans surprise. On apprend davantage à connaître le narrateur mais les détails sont peu nombreux à se mettre sous la dent. « La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur » n’est pas une porte d’entrée sur l’univers (beaucoup de détails de fonctionnement sont révélés), je vous conseille de lire la trilogie Hunger Games directement. La lecture de ce préquel est dispensable.

.
.

Roman Le théorème des Katherine de John GreenLe théorème des Katherine – John Green
Plaisir de lecture Livre avec regrets
Colin essaie de théoriser ses relations avec pas moins de 19 Katherine. Après s’être fait larguer par la dernière en date, il traverse une mauvaise passe. Hassan son meilleur ami et l’organisation d’un road trip devraient lui permettre d’alléger sa peine. La recherche de soi – ou la découverte – est un pilier fondateur de l’histoire.
On suit un garçon surdoué – qui ne veut pas dire génie – qui sait citer des dates, l’histoire de personnalités, il maitrise plusieurs langues et les anagrammes mais il possède aussi son lot d’obsessions. L’histoire fut un brin facile à mes yeux : Je n’ai malheureusement pas réussi à accrocher au personnage. La légère torpeur que dégage le récit a écrasé le côté jovial. J’ai découvert ce livre au format audio et je n’ai pas du tout accroché à la voix du narrateur. Ma lecture fut poussive et ne m’a tenu en haleine : je ne garderai pas grand souvenir de ma lecture.

.
.

Couverture du roman Retour au pays de Robin HobbRetour au pays, prélude – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Les aventuriers de la mer
Dame Carillon Rochecarre née Valjine et sa famille sont condamnées à l’exil, loin de Jamailia. La colonie – composée de gens nobles et de roturiers – s’installe dans le Désert des Pluies. Nous découvrons les péripéties de Dame Carillon sous la forme d’un journal de bord qu’elle alimente régulièrement. Cette femme va se révéler astucieuse et indépendante en prenant des décisions dans l’optique d’assurer la survie du groupe et ne pas sombrer dans le désespoir. Elle apprendra la douleur et aussi l’humilité.
J’ai aimé découvrir la mentalité des colons et l’évolution des personnages, sur un territoire hostile mystérieux mais aussi d’une grande beauté. Cette novella se savoure mieux en connaissant le monde des Aventuriers de la Mer et notamment les effets secondaires du Désert des Pluies. Robin Hobb délivre ici quelques éléments propres à cette partie de son grand univers. Retour au Pays porte bien son nom !

.
.

Couverture du roman La Belle Sauvage de Philip Pullman : tome 1 de la trilogie de la PoussièreLa Belle Sauvage (La trilogie de la Poussière, tome 1) – Philip Pullman
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Malcolm aide souvent ses parents, gestionnaires de la taverne La Truite accolée à la Tamise. Il est impliqué aussi dans la vie locale et aime apporter de l’aide aux Sœurs du prieuré voisin. L’arrivée d’un bébé inoffensif vient chambouler leur quotidien, surtout qu’il attire la curiosité de gens très puissants ; notamment les membres du Magisterium, le bras droit malveillant de l’Église. Les deux protagonistes, Malcom et Alice sont authentiques, avec une personnalité bien construite et des émotions qui tombent justes. Divers personnages rencontrés dans la trilogie originelle font une apparition.
Cette préquelle se déroule environ onze ans avant À la Croisée des Mondes. La Belle Sauvage représente un bon point de départ dont je suis curieuse de la suite. J’ai eu plaisir à retrouver l’univers et son atmosphère. Les talents de conteur de l’auteur nous mènent dans une intrigue qui semble simple de prime abord mais dont l’écriture nous permet une belle immersion. J’ai aimé les diverses ramifications qui se rejoignent et s’alimentent. On y retrouve quelques touches oniriques mais aussi quelques horreurs (comme pour la trilogie originelle). Je suis curieuse de la suite, dont le tome 2 en VO devrait sortir cet automne.

.

Livres lus en juin 2020 par le blog Livrement
Une partie des livres lus en juin 2020

Pile à lire papier au 1er juin 2020Ma pile à lire papier au 1er juin 2020

.
.

————————————————————————~*

.

Les visionnages

.

Commençons par les longs-métrages :

J’ai abandonné en cours de route Birds of prey (avec/sur Harley Quinn), c’était « too much » pour moi et beaucoup trop creux.

J’ai apprécié First Man (Le Premier Homme sur la Lune), que ce soit pour des détails de la vie de Neil Armstrong – pour peu qu’ils soient vrais – mais aussi la photographie. Un film de Damien Chazelle à découvrir.

18 regali (18 cadeaux) était le film-cœur-guimauve. Rien d’original dans l’intrigue mais les acteurs sont plutôt convaincants et la rencontre entre les deux femmes s’avère émouvante.

J’ai aussi vu le dernier spectacle « Douglas » d’Hannah Gadsby : il est certes moins poignant que son premier stand-up « Nanette », mais qu’est-ce que je me suis marrée !

.

Film Birds of Prey Film First man Film 18 regali 18 cadeaux Spectacle Douglas de Hannah Gadsby

.

Du côté des séries :

J’ai terminé la saison 9 de Call the midwife : je suis très attachée à cette communauté et j’aime voir évoluer l’équipe au fil des années.

Dans un autre registre, je me suis gondolée en dévorant la saison 2 de What we do in the shadows. Pour moi, le film est une pépite d’humour et j’avais trouvé la première saison réussie.
.

Série Call the midwife saison 9 Série What we do in the shadows saison 2
.

J’ai testé des émissions “culinaires”:

The chef in a truck promettait quelque chose de sympa : envoyer le chef pâtissier du Ritz tester le concept de food truck aux US. Alors, 15 jours sur place, je n’appelle pas ça une immersion. Et en réalité, les goûteurs sont des inconnus se baladant sur le macadam, invités à déguster les créations (ils sont environ une vingtaine ?) hum, un peu pipeau et là aussi, très creux.

A l’inverse, j’ai beaucoup accroché aux trois saisons de The Chef show avec Jon Favreau, un acteur du film #Chef et le cuisinier Roy Choi qui lui a appris à réellement cuisiner pour le long-métrage. Clairement, ils ne donnent pas de recette ni n’expliquent pas comment ils procèdent. C’est juste de la bonne discussion avec des invités et de la bouffe qui fait saliver (même quand on a déjà mangé avant de voir l’émission du jour !). Les « épisodes » sont très inégaux (je n’en reviens pas qu’ils aient osé écourter la présence de Gwyneth Paltrow à 10 minutes sur les 30 minutes dédiés à chaque invité, pour préparer un Pepper Pot végé avant d’enchainer sur une autre scène où ils préparent… de la viande).
.

Série The chef in a truck Série The Chef Show 3 saisons
.

Je m’instruis de manière ludique avec History 101 (Quelle histoire !) dont la première saison se compose de 10 épisodes de 22 minutes sur des sujets variés, infographies et images d’archives à la clé (exemple : les robots, les fast-foods, la Chine, Le sida, le plastique,…)

« Tu mourras moins bête » est le nom du blog de Marion Montaigne qui a été adapté en série sur Arte. Trois saisons sont déjà disponibles, chaque épisode plein d’humour dure 3 minutes (et le générique est hypnotique !). Le Professeur Moustache et son assistant Nathanaël s’investissent sur des thématiques scientifiques. Il est très facile d’enchaîner les épisodes. Exemples : iron cardiologie, cloner des dinos, les scientifiques punks, blues de mouche, respirer sous l’eau, s’irradier au ciné, la science gandalfique, etc. Ils sont disponibles gratuitement sur Arte jusqu’en février… 2025.
.

Série History 101 saison 1 Série Tu mourras moins bête de Marion Montaigne

.

————————————————————————~*

.

Le retour de la Belle Saison | Et des assiettes colorées… et tellement rapides à préparer ! | Motivation pour scraper quelques cartes | Grattouiller Moriarty à loisir | Pouvoir me promener au Jardin des Plantes | Aller voir le graffiti pin-up de Mademoiselle Kat qui a ressurgi à l’occasion de travaux après avoir passé 20 ans derrière une planche de contreplaqué | Acheter des pâtisseries et sourire en voyant l’amélioration portée par mon amoureux (une tonne de chantilly) | Recevoir un livre et décoller immédiatement les étiquettes | Confectionner un gâteau à la fraise, comme une tradition pour son anniversaire | Lui offrir des fleurs | Préparer mes lectures pour cet été | Toujours avoir un livre sur soi en salle d’attente | Confectionner une montagne de cookies | Partir en fief auvergnat | Manger du pâté aux pommes de terre | Et profiter de ma famille | des poilus | et de la végétation | Et avancer sur deux gros projets personnels non pris en photo mais tellement importants.

.

Mise en scène de la préquelle d'Hunger Games de Suzanne Collins Mise en scène du roman d'Atwood : les testaments

Assiette colorée de l'été Assiette colorée du printemps

Carte scrapée vert menthe Carte scrapée rose cactus

Carte scrapée fleus Chat à la sieste

Fleur jaune Coq du Jardin des Plantes de Toulouse

Patisserie améliorée avec chantilly Pin Up Mademoiselle Kat Toulouse

Décoller les étiquettes des livres Mousse de fraises

Bouquet blanc et vert Des lectures pou l'été

Lecture en salle d'attente Avalanche de cookies

Paté aux pommes de terre Bouquet d'oeillets roses

Pila le chien.Oly le chat

.

Rond de Sorcière #119

04/06/2020 19 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Mai, un mois calme. Celui du (dé)confinement et d’un tempo toujours différent.
.

L’événement mensuel du « Dimanche de l’imaginaire » est maintenu, avec une édition en ligne ! (la prochaine a lieu dans l’après-midi du 7 juin). Ce qui nous permet de nous « retrouver » et de profiter de la présence de celleux qui se trouvent géographiquement les plus loin.
.

Du côté des défis, Valériacr0 m’a choisi un titre de qualité avec : Le temps fut d’Ian McDonald dont j’ai apprécié la lecture.
.

Cette année, le challenge Pavé de l’été de Brize a été renommé Pavévasion pour s’adapter aux événements. En plus de la période estivale – à venir – pour dévorer des livres de plus de 600 pages, a été prévue une première saison reprenant les dates du confinement. J’avais deux titres en lice : j’ai dévoré « Meijo » de Stefan Platteau… vivement la suite ! Et j’ai abandonné « Sandremonde » de Jean-Luc Deparis car les temps morts et les longueurs ont fini par m’achever.
.

Ils sont tous fraîchement arrivés en pile à lire :
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Vacances tous risques, tome 6
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – A la claire fontaine, tome 7
¤ CARSON Rae : De braises et de ronces – La couronne de flammes, tome 2
¤ GRIMALDI Virginie : Il est grand temps de rallumer les étoiles
¤ LANDRESSIE Céline : Rose Morte – Flétrissures, tome 3

→ On sent bien que je suis concentrée sur de la suite de sagas et aussi du livre audio (les Beaton et le roman de Grimaldi).

Résultats : +5 entrées ; -8 sorties

.

Livres lus durant mai 2020 par le blog Livrement

.
.

Romans SFFF

.

Couverture du roman La couronne de flammes de Rae Carson, tome 2 de la trilogie de braises et de roncesLa couronne de flammes (De braises et de ronces, tome 2) – Rae Carson
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1
Dans le cadre de mon défi Fin de Série, je l’ai (encore) inscrite dans les objectifs pour cette nouvelle année… il était temps de m’y mettre. Cinq ans après la lecture du premier tome, il ne me manque pas grand-chose de l’intrigue donc il a été facile d’en reprendre le fil. Le principal point fort est que l’héroïne est bien équilibrée dans son comportement : un tempérament timide et des doutes quant à son destin. J’ai apprécié de continuer à naviguer dans cet univers même si le tout est bien trop – à mes yeux –noyé dans les questionnements amoureux. Je devrai me plonger rapidement dans l’ultime tome pour déterminer mon opinion générale de cette histoire.

.
.

Couverture du roman Haute-École de Sylvie DenisHaute-École – Sylvie Denis
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Dans ce monde, la chasse aux magiciens est primordiale : il est important de les exploiter par la Haute-École dans le but de les rendre utiles à la société. J’ai trouvé certains dons plutôt originaux et la personnalité des différents personnages que l’on croise est aussi intrigante que distrayante. Sylvie Denis brasse des thématiques variées, invite au questionnement. L’intrigue est bien ficelée, complexe juste comme il faut pour ce livre unique qui fut un réel plaisir.

.
.

Couverture du roman Le temps fut d'Ian McDonaldLe temps fut – Ian McDonald
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
C’est l’histoire d’un livre dans un livre… formidable point de départ pour une enquête entre les époques. Le voyage dans le temps est une thématique savoureuse pour moi. Les explications scientifiques sont plutôt bien amenées. Le format novella apporte son lot de suspense mais ce récit est trop court pour pouvoir installer une intrigue nourrie au bon nombre de pages que j’apprécie tant. Première balade agréable au sein de cette collection « Une heure-lumière ».

.
.

Couverture du roman Flétrissures écrit par Céline Landressie, tome 3 de Rose MorteFlétrissures (Rose Morte, tome 3) – Céline Landressie
Plaisir de lecture Livre sympa
La floraison tome 1, Trois épines tome 2
J’ai inscrit cette série dans mes objectifs de lecture pour le défi Fin de Série. 2020 est donc la bonne année pour que je continue ma lancée de… 2013. Il m’a été ardu de mettre la main sur les deux tomes manquants et je ne sais quand paraitra le cinquième et ultime tome de la saga. J’étais ravie de retrouver Rose, Vassili, Adelphe et Artus. L’histoire de « Flétrissures » prend place durant la seconde guerre mondiale, le Reich domine. Beaucoup de termes issus de cette époque sont explicités en notes mais malheureusement, les dialogues en langues étrangères ne sont pas traduits (allemand, polonais, russe) ce qui m’a légèrement frustrée, comprenant seulement à demi-mot les discussions. L’autrice prend soin de mêler fiction et Histoire et c’est un avantage de cette saga. Cependant, le récit a mis longtemps à démarrer… une centaine de pages pour nous faire « le point » sur ce qui était arrivé à ces vampires avant de réellement attaquer l’intrigue, c’est un peu pesant. L’histoire se concentre sur un objectif – de taille pour les Arimaths – mais qui ne se déploie qu’en une série de petites actions un peu trop linéaires à mon goût.

.
.

Livres éclectiques

.

Roman Vacances tous risques de M.C. BeatonRoman A la claire fontaine de M.C. Beaton, tome 7 d'Agatha RaisinVacances tous risques ; À la claire fontaine (Agatha Raisin enquête, tomes 6 et 7) – M.C. Beaton
Plaisir de lecture Livres sympa
Tomes 1, 2, 3, 4, 5
Agatha s’envole pour Chypre pour y retrouver son voisin James Lacey. Évidemment, où passe la jeune retraitée, un corps sans vie s’y retrouve aussi : la voilà impliquée dans un nouveau meurtre. Les mêmes gags reviennent inlassablement et force est de constater que l’enchainement des tomes nuit à la série (et surtout à moi !). Je commence à tourner en rond. Chypre n’apporte même pas d’air frais à la série, j’ai eu peu d’éléments à me mettre sous la dent.
Le titre du tome 7 me déclenche à chaque lecture, la fameuse comptine dans la tête. Autant dire que c’est un poil agaçant. Après Chypre, on revient dans les Costwolds. Agatha Raisin doit jongler entre plusieurs problèmes, allant du meurtre retrouvé à la source (hinhin), ses sentiments et même le regard d’autrui. L’enquête est vite bâclée et je suis restée sur ma faim. Il est temps pour moi de faire une pause dans cette saga que je découvrais depuis le début de l’année. Elle reste légère, et l’autrice l’a toujours assumé. Mais elle n’est pas faite pour que j’enchaîne les tomes ainsi (je crois). Concernant le format audio, rien à redire, la voix de la narratrice passe très bien.

.
.

Roman Mille femmes blanches de Jim FergusMille femmes blanches – Jim Fergus
Plaisir de lecture Livre avec regrets
Ce roman m’a été offert pour mon anniversaire par ma belle-mère… qui souhaitait le lire après moi. Me voilà donc avec le célèbre titre entre mes mains. Mon avis ? Mitigé. Il s’agit d’une réelle fiction basée de manière très lointaine sur un événement historique. La protagoniste n’est absolument pas crédible dans son comportement et j’ai levé plusieurs fois les yeux au ciel. Certains événements semblaient lui être catastrophiques alors qu’elle s’éternisait peu sur d’autres plus choquants. L’auteur a essayé d’insuffler la vie à une femme et c’est vraiment raté, on dirait un femme-parodie de mauvaise qualité. À noter que ce premier tome se suffit à lui-même. L’aventure de May Dodd est clôturée à la fin du livre.

.
.

Roman Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie GrimaldiIl est grand temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Après les tomes de M.C. Beaton découverts au format audio, il était temps de changer de registre. Je découvre la bibliographie de cette autrice dans l’ordre de parution et exclusivement au format audio ; comme des petits bonbons. La grande finesse d’écriture met en valeur les émotions dépeintes. Le récit est crédible, autant que les personnages. Cette histoire est fraîche et particulièrement vivante (comme les précédents livres de l’autrice). Alors oui, c’est plein de bons sentiments mais sans jamais aller à l’écœurement. Cette dose d’optimisme fait du bien !

.

Pile à lire au 1er mai 2020 du blog LivrementMa pile à lire papier au 1er mai 2020

.

————————————————————————~*


.

Visionnages

.

Du côté des films : j’ai abandonné The humanity bureau, que j’estime plutôt du côté des navets (et des navets pas drôles) avec Nicholas Cage.
Je n’ai pas été convaincue non plus par « Train to Busan » qui se traîne pas mal.

« Ad astra » avec Brad Pitt est convenu et plutôt contemplatif donc je me suis ennuyée.

Passons maintenant aux réjouissances :
Blockers, un film mignon d’adolescentes possédant des parents bien déjantés !

Spenser Confidential m’a été suggéré par Netflix car j’ai vu – et ai apprécié – tous les stand up d’Iliza Schlesinger. Elle figure comme seconde rôle, aux côtés de Mark Wahlberg et Peter Berg. Le duo arrive à s’en sortir avec une intrigue cousue de fil blanc. Mais leur capital sympathie est bien présent et ils nous font passer un bon moment.

Ma vie de Courgette est un long métrage réalisé en stop motion. Il est aussi réussi qu’émouvant. On y découvre les maux de plusieurs enfants qui ont eu autour d’eux des adultes pas franchement soutenants. Sans tomber dans le pathos, l’histoire est celle d’une fenêtre ouverte sur une possibilité de « mieux » (Disponible en replay gratuit sur France TV jusqu’au 14 août).

Long métrage de qualité : The Willoughbys découvert sur Netflix, à destination de toute la famille. L’histoire traite de la toxicité de certains parents. Et même si c’est fait sous le couvert de l’humour, cela reste une thématique sérieuse. Il y a beaucoup d’éléments qui font apprécier le film : la composition de la fratrie et autres personnalités bien marquées et les objectifs de leurs aventures. Le monde est créatif et la nounou apporte un grand rayon de soleil. Avec une belle note pour la fin 🙂

Spiderman : into the spider-verse était plutôt passé inaperçu – enfin pour moi – un film d’animation pour une adaptation de comics, c’est quand même bien vu (et même, du bon sens !). L’univers est de haute voltige et nourri à la créativité : j’en ai pris plein les yeux. Un brin d’humour et l’aspect parodique ne peuvent que vous plaire. Une pépite !

.

Film The Humanity Bureau Film Train to busan Film Ad Astra
Film Blockers Film Spenser confidential Film Ma vie de Courgette Film The Willoughbys Film Spiderman into the spide-verse

.

Sur le grill des séries :
J’ai continué Young Sheldon avec cette troisième saison où la série s’ouvre davantage sur les autres personnages ; j’avais pourtant trouvé la fin de la saison 2 parfaitement acceptable car elle se trouvait en écho avec la fin de The Big Bang Theory.

La troisième saison de Westworld est moins fouillis que la deuxième, et c’est tant mieux ! On avance sur une intrigue un peu plus linéaire et donc confortable.

Les saisons 2 d’After Life et 4 de Workin’moms entrainent de véritables questionnements alors qu’à première vue, seul l’humour semble prendre le devant de la scène. Des personnages percutants et ô combien réalistes.

J’ai entamé deux séries : The Outsider qui, dans l’ambiance, me fait penser à la saison 1 de The True Detective, avec des passages bien glauques à la Hannibal Lecter. Au fur et à mesure de l’avancement de la saison, j’ai été de moins en moins convaincue par le scénario et en ressors même frustrée.

Transferts est une série française d’Arte : dans un futur proche, les esprits peuvent être transférés d’un corps à l’autre. Les associations des deux camps se tirent dans les pattes, illégalité voulue pour les uns, véritable possibilité de vie pour les autres. Et entre deux, une enquête d’un trafic clandestin et la découverte d’une grosse mafia. Les personnages sont crédibles – notamment un des pontes de la mafia transféré dans le corps d’une petite fille – et les acteurs plutôt bons. A voir où la deuxième saison nous emmènera.

.

Série Young Sheldon saison 3 Série Westworld saison 3 Série After Life saison 2
Série Workin'moms saison 4 Série The Outsider saison 1 Série Transferts Arte saison 1

.

Je me suis lancée sur les documentaires de trois femmes : « Gaga : five foot two », « Becoming » avec Michelle Obama et « Miss Americana » avec Taylor Swift. Point commun : leur volonté d’être écoutées et faire leur place dans un monde plus qu’âpre. Elles ont été suivies durant une partie de leur carrière, revenant sur leurs origines, leurs forces et leurs faiblesses. Si j’ai apprécié les connaître davantage, je n’ai pas été transportée par ces portraits.

.

Documentaire Gaga : five foot two Documentaire Becoming Michelle Obama Documentaire Miss Americana Taylor Swift

.

————————————————————————~*

.

Commencer son mois avec un livre court | Trouver de nouvelles recettes pour écluser les kiwis | Panna Cotta ! | Et puis scraper des cartes : un brin de lilas, deux anniversaires, une coccinelle, plein de cœurs | Commencer à composer des assiettes colorées | Enfin retrouver mon kiné ! | Panser nos cœurs avec Moriarty | Déguster les premières fraises très sucrées | Déjeuner avec des amis tout aussi confinés que nous | Porter haut la sororité et fêter d’autres annonces.

.

Novella Le temps fut de McDonald Panna cotta au kiwi

Carte scrapée lilas Assiette colorée du printemps

Premières fraises de 2020 Carte scrapée fête des mères

Moriarty, chat d'Acr0 Pommes de terre éventail

Fêter des annonces Carte scrapée cupcake pour des 40 ans

Jouets pour enfant Carte scrapée anniversaire 5 ans

.

Rond de Sorcière #118

03/05/2020 18 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En ce mois d’avril, le temps m’a semblé distendu.
Si j’ai tenté de m’adapter à la situation en créant une nouvelle routine, le moral joue parfois des tours. J’ai perdu brutalement un compagnon de lecture, mon chat Raspoutine me manque terriblement.
.

Et malgré tout…
« Le dimanche de l’imaginaire » d’avril a lieu le premier dimanche du mois : cette fois-ci, nous avons opté pour une édition « en ligne ». Et c’était très chouette d’y retrouver aussi celleux qui habitent maintenant en dehors de Toulouse.
.

Dans le cadre du défi Valériacr0, la sélection de Valériane a permis de me changer les idées en partant sur le Disque-monde : j’ai lu et apprécié « Pieds d’argile » de Terry Pratchett.
.

Je me suis lancée dans le challenge Pavévasion – toujours en cours – car il me restait deux pavés dans ma PAL : Clémente nous soit la pluie de Chloé Chevalier qui m’a convaincue et Sandremonde de Jean-Luc Deparis que j’ai abandonné.
.

Petits entrées en petite PAL :
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Pour le meilleur et pour le pire, tome 5
¤ PRATCHETT Terry : Les Annales du Disque-monde – Pieds d’argile, tome 19

→ Je continue la – longue – saga d’Agatha Raisin que je découvre au format audio et le volume des Annales du Disque-monde rejoint de manière brève ma PAL pour le défi Valériacr0 (deux longues sagas ciblés par mon défi Fin de Série !)

Résultats : +2 entrées ; -5 sorties

.

Livres acquis durant avril 2020 par le blog Livrement

.
.

Couverture du roman Randonnée mortelle de M.C. Beaton, tome 4 d'Agatha RaisinRandonnée mortelle (Agatha Raisin enquête, tome 4) – M.C. Beaton
Plaisir de lecture Livre sympa
Après avoir passé six mois à Londres, Agatha est enchantée de revenir dans les Costwolds. Cette fois-ci, une personne requiert ses services d’enquêtrice. Heureusement que j’ai apprécié de retrouver le duo de Sherlock-en-herbe, Miss Marple et Mr Lacey car j’ai trouvé que ce tome était un peu en dessous des trois précédents. L’enquête était tirée par les cheveux et pas très intéressante car l’on comprend très vite qui est le criminel et quel est son mobile. Les personnages secondaires sont très (trop) stéréotypés. Heureusement, l’intrigue amoureuse d’Agatha sauve les meubles. À noter que la série reste une lecture détente.

.
.

Couverture du roman Pour le meilleur et pour le pire de M.C. Beaton, tome 5 d'Agatha RaisinPour le meilleur et pour le pire (Agatha Raisin enquête, tome 5) – M.C. Beaton
Plaisir de lecture Livre sympa
Tomes 1, 2, 3 et 4
L’intrigue de ce volume est basée sur le chantage. Le passé sulfureux d’Agatha ressurgit d’une bien étrange façon, aussi demeure mystérieuse l’identité de Mrs Gore-Appleton. Heureusement que cette saga ne se concentre pas sur l’aspect policier – l’intrigue est simpliste – mais bien sur la vie « décadente » d’Agatha Raisin, jeune retraitée. L’héroïne est plutôt bien campée et j’apprécie sa personnalité. Je continue la découverte de cette série au format audio.

.
.

Couverture du roman Clémente nous soit la pluie de Chloé Chevalier, tome 4 des Récits du Demi-LoupClémente nous soit la pluie (Récits du Demi-Loup, tome 4) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2, tome 3, recueil de nouvelles
Les deux provinces du Demi-Loup sont au bord du gouffre : plusieurs aspects socio-politiques viennent mettre à mal le devoir des Reine, Princesse et Suivantes. Les deux camps vont s’entredéchirer, mettant à mal tous les humains qui les composent. L’alternance des points de vue offre une dynamique bienvenue et l’ellipse de vingt-cinq ans intègre du suspense à foison. Les personnages sont réussis : vivants donc réalistes et sans le moindre manichéisme. Une très belle fresque qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout. Une tétralogie de fantasy que je recommande chaudement !

.
.

Couverture du roman Sandremon de Jean-Luc Deparis aux éditions Actes SudSandremonde – Jean-Luc Deparis
Plaisir de lecture Livre à oublier
Chronique complète
C’est l’histoire d’une Élue, Elyz-Ana ; ou peut-être d’un mythe. J’ai abandonné le roman à la moitié car sa quête est cousue de fil blanc. Si la religion apportait de primer abord une vraie force à l’intrigue, c’est pour mieux s’y noyer. C’est l’histoire de l’importance de la destinée, d’une femme favorisée par les dieux et toujours sauvée. Elle change d’endroit, rencontre quelqu’un, part sur un tour d’introspection, elle grandit et donc elle avance, puis elle change d’endroit, rencontre quelqu’un,… Les répétitions étaient beaucoup trop nombreuses, les temps morts aussi et je m’interroge sur la profondeur de l’intrigue car au moment d’abandonner la protagoniste, tout le monde s’interrogeait sur son identité et elle aussi.
.
.

Couverture du roman pieds d'argile de Terry Pratchett, tome 19 des Annales du Disque-mondePieds d’argile (Les Annales du Disque-monde, tome 19) – Terry Pratchett
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
« Pieds d’argile » a des allures de roman policier. Deux enquêtes s’ouvrent pour le Guet Municipal. Loufoqueries en tous genres, c’est toujours un plaisir de revenir auprès de Terry Pratchett… et de sa formidable équipe de bras cassés. L’intrigue, riche en péripéties, se dévore. L’humour borde toutes les pages et change réellement les idées. Les dialogues sont aussi surréalistes que succulents ; grâce à des personnages ô combien attachants.

.
.

Livres acquis durant avril 2020 par le blog Livrement

Pile à lire au 1er avril 2020 du blog LivrementMa pile à lire papier au 1er avril 2020

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages :

Au niveau des films, Jumanji: next level a fait fort, très fort. Après le succès du premier volet, ils s’en sont donnés à cœur joie, le film n’est qu’une suite de rebondissements (et de fous rires). C’était un vrai plaisir de les retrouver, surtout Jack Black que j’adore mais aussi Dwayne Johnson.
Pour Murder on the Orient Express, on voit les efforts d’atmosphère déployés, mais je me suis bien trop concentrée sur la photographie (et le problème de réalisme avec ces incrustations) pour vraiment en profiter. Je n’avais pas lu le roman d’Agatha Christie donc le dénouement me restait inconnu, mais j’ai vite deviné ce qu’il se tramait, peut-être cela a-t-il ajouté un peu d’ennui ?

Le mystère d’Henri Pick est une bonne surprise ! Fabrice Luchini et Camille Cottin (Andréa dans la série dix pour cent) se donnent le change et c’est plutôt réussi. On apprécie de les suivre dans cette enquête et le film est agréable à voir car on ne part pas sur un scénario avec «un méchant».

The gentlemen. Déjà un bon point : il y a McConaughey dans le casting, mais aussi Colin Farrell et Michelle Dockery (Mary Crawley dans Downton Abbey) entre autres, sous la houlette de Guy Ritchie. On se retrouve chez les barons de la drogue, un sac plein de nœuds à démêler. On apprend vite que chaque acte peut s’avérer lourd de conséquences. La narration est le point central du scénario, apportant aussi bien dynamisme qu’un certain humour. À noter les stéréotypes appliqués aux différents personnages tertiaires qui peuvent vite agacer (les gosses de riches qui veulent entrer dans le trafic, les banlieusards qui ne servent à rien d’autres qu’être des petites mains,…).

Dans un tout autre genre, j’ai regardé le film d’animation The Boss Baby qui est une réalisation truffée de références, de clins d’œil pour enfants et adultes. Le scénario dépote avec aucun temps mort, de l’humour à tous les coins de la maison, un dynamisme fort et une histoire prenante. Autour de moi, les critiques avaient été fortement négatives et donc mon a priori a complètement explosé : ce fut un long métrage récréatif.

Color out of space m’a été conseillé par un copain : voilà une nouvelle adaptation d’une nouvelle de Lovecraft. Avouez que Nicholas Cage en tant qu’éleveur d’alpagas + une dominante de violet fluo, ça donne envie, non ? Ce que je peux dire, c’est que le film de Stanley dépote et nous envoie loin loin loin dans le barré. On est à des kilomètres du film juste « d’ambiance », où il ne se passe rien. Cela fait un peu trop film d’horreur à mon goût mais aucun doute qu’il a des choses à vous raconter.

.

Couverture du film Jumanji : next level Couverture du film Le mystère d'Henri Pick Couverture du film The gentlemen Couverture du film The boss baby Couverture du film Color out of space

.

Du côté des séries : La saison 4 de La Casa de Papel est du même niveau que les précédentes : sans m’attacher aux détails techniques et au réalisme de la situation, je prends plaisir à découvrir les choix scénaristiques d’une série que je qualifie de « conte urbain ».

J’ai visionné la dernière – et onzième – saison de Modern Family. Une série que j’ai pris plaisir à suivre durant toutes ces années, avec un attachement pour chaque personnage pour cette famille moderne. Beaucoup d’humour auquel je ne peux qu’être sensible. Ce fut une belle et très divertissante aventure.

Concernant Unorthodox, j’ai été happée par la mini-série produite par Netflix. Il y a un fort aspect historique et je salue le travail de documentation et de réalisation au plus proche de la réalité. On se retrouve plongés dans la culture de la communauté Satmar, de la branche juive hassidique. Le scénario s’appuie sur l’autobiographie de Deborah Feldman « Unorthodox: The Scandalous Rejection of My Hasidic Roots » bien qu’ils aient revu la partie contemporaine pour qu’elle soit plus moderne. A noter les 20 minutes de making-of durant lesquelles on apprend beaucoup de choses, notamment sur le soin apporté à la réalisation yiddish-anglais et la volonté de vouloir des personnes de cette communauté devant et derrière la caméra. Mon cœur s’est serré d’effroi en suivant la fuite d’Esty, magnifiquement interprétée par Shira Haas qui m’a émue jusqu’aux larmes. C’est un récit à fleur de peau.

Enfin, j’ai dévoré les deux saisons de Loulou, série disponible sur Arte : la première saison contient 11 épisodes, la seconde, 10 et est terminée. Chaque épisode dure environ 6 minutes, ce qui donne une dynamique certaine. Loulou apprend sa grossesse (surprise !) et doit se débrouiller avec cette petite graine. Portrait d’une trentenaire qui doit faire un choix et l’assumer, en plein coeur d’une introspection tumultueuse. Elle peut compter sur l’aide de ses amis, Marie, Alice et Max.

.

Série La casa de papel partie 4 Série Modern family saison 11 Mini série Unorthodox Série Loulou

.

J’ai pris le temps de regarder des documentaires d’Arte : “Margaret Atwood – De la force des mots” conseillé par la blogueuse Lune. J’ai trouvé le portrait de l’autrice très intéressant mais il faut dire que je ne connaissais pas du tout sa vie (disponible en replay jusqu’au 15 juin). J’ai visionné “Un monde obèse” qui retrace les complications dans l’univers agroalimentaire et pourquoi “il ne suffit pas de” manger moins et de faire du sport pour que les personnes perdent du poids (disponible jusqu’au 12 juin). Enfin, le film « Tu enfanteras dans la douleur » d’Ovidie dénonce les violences obstétricales. Il reste sans surprise pour moi et je suis désespérée du combat encore loin d’être gagné pour que les femmes soient tout simplement écoutées (disponible jusqu’au 14 juillet).

.

 Documentaire Margaret Atwood : de la force des mots Documentaire Un monde obèse Documentaire d'Ovidie : Tu enfanteras dans la douleur

.

————————————————————————~*

.

Je cuisine moins car les ressources ont diminué : la farine est moins accessible (alors que j’en consomme pas mal faisant mon pain maison) et les paniers du producteur sont moins fournis car la demande a triplé (et que les choux ne se multiplient pas et que l’on se trouve en inter-saison) | Un banana bread | Des choucken wings | de la mousse au chocolat végatale (à l’aquafaba, du jus de pois chiches) | J’ai l’impression de « voler » des photos lors des rares sorties du domicile | J’ai tout donné pour scraper ces cinq cartes mais elles sont toutes arrivées à leur destinataire après presqu’un mois de transit | A défaut d’avoir pu récupérer quelques grappes, je profite de ma bougie senteur lilas | Et mon hoya bella a refleuri (la première floraison était en septembre alors que ce n’était qu’une bouture !) | Mon Raspoutine qui me manque tellement.

.

Cartes scrapées avril 2020 - blog livrement Banana bread pour accompagner la lecture blog Livrement

Mousse au chocolat végétale pour accompagner la lecture du blog Livrement Mise en scène du roman Pieds d'argile de Terry Pratchett blog Livrement

Fleur pervenche prise en photo par Livrement Glycine fleurie capturée par Livrement

Choucken wings cuisinés par blog Livrement Floraison d'une hoya bella de Livrement.com

Bougie parfumée au lilas, les bougies de Charroux prise en photo par Livrement Raspoutine, chat de bibliothèque de Livrement.com

.

Rond de Sorcière #116

20/03/2020 22 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En février, j’ai écrit mon premier récapitulatif de ma dixième année « Fin de série » : j’ai ajouté 3 nouvelles séries, 27 nouveaux tomes se sont additionnés. J’ai avancé sur 9 séries en parallèles dont 7 sont à jour des parutions ou terminée. J’ai lu 15 tomes depuis le 13 octobre 2019.
.

Dans le cadre de notre défi valériacr0 : Valériane a choisi un tome de fin de série avec « Adieux et retrouvailles » de Robin Hobb, le tome 13 de l’assassin royal.

.

Quelques nouveautés ont rejoint ma pile à lire :
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Remède de cheval, tome 2
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Pas de pot pour la jardinière, tome 3
¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Les Terres de l’Est, tome 2
¤ COSTE Nadia : Sueurs froides
¤ DEPARIS Jean-Luc : Sandremonde
¤ FERGUS Jim : Mille femmes blanches
¤ SERRANO Élodie : Cuits à point

→ Du format audio avec Agatha Raisin, de la relecture avec le roman de Chloé Chevalier, un cadeau avec le récit de Jim Fergus et plein de nouveautés.

Résultats : +7 entrées ; -4 sorties

.

Livres acquis durant février 2020 par le blog Livrement

.

.

Couverture du roman Remède de Cheval de M.C. Beaton, une enquête d'Agatha RaisinRemède de cheval (Agatha Raisin enquête, tome 2) – M.C. Beaton
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Tome 1
Je suis contente de retrouver Agatha que l’on découvre sensible et vulnérable. J’aime qu’elle mette son nez partout. Cette histoire est plus loufoque que celle du premier tome « La quiche fatale » et si vous commencez cette série uniquement pour l’aspect « enquête », il se peut que vous soyez insatisfait∙e de son degré. L’atmosphère est « so british » puisque le récit prend pied dans la région des Costwolds en Angleterre. L’humour aussi est à l’anglaise et j’ai adoré le passage dans les toilettes du pub. Ce roman remplit sa fonction : divertissant ! Il passe d’ailleurs très bien au format audio. Et je me réjouis de découvrir les prochains déboires d’Agatha.

.
.

Les Terres de l’Est (Récits du Demi-Loup, tome 2) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 3
Ah, cette relecture est un plaisir ! Le rythme est différent du premier tome car les personnages se trouvent à grande distance les uns des autres. L’autrice fait avancer chaque pion sur le fil temporel sans que cela ne soit rébarbatif. Elle inclut un lot de rebondissements et révèle aussi des secrets. Les personnages sont bien construits, nous avons accès à leurs pensées réparties entre devoirs et envies personnelles. La finesse de leur psychologie est un des points forts de cette histoire. On apprécie de suivre les pérégrinations mentales. Les enjeux politiques nourrissent l’intrigue : on se surprend à lister les choix politiques et leurs conséquences à venir et à tracer les territoires décisionnels.

.
.

Couverture du roman "quête noire" de Sally Green, tome 3 de Half badQuête noire (Half bad, tome 3) – Sally Green
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1, tome 2
Nathan a soif de vengeance et est obnubilé par son objectif. Heureusement, il a le soutien de Gabriel qui joue le rôle de la béquille émotionnelle. L’angle de vue choisi par l’autrice est judicieux : son but est de ne pas arriver à l’affrontement final et puis d’y laisser son lecteur. Elle va au-delà pour nous interroger sur notre propres choix et notre capacité à les assumer. La conclusion est intense et à forte symbolique.

.
.

Roman "Adieux et retrouvailles" de Robin Hobb, tome 13 de L'assassin royalAdieux et retrouvailles (L’assassin royal, tome 13) – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes 1234567891011, 12
Les dernières lignes que renferme ce dernier tome sont empreintes d’une sincérité certaine, un poil larmoyant (et attendu). La fin est une véritable apothéose : même si quelques éléments sont restés dans l’ombre, Robin Hobb a donné réponse à la majorité des questions encore en suspens. Cette tapisserie est magistrale ! J’ai aimé la finesse psychologique et l’authenticité que l’autrice a su insuffler à ses personnages.

.

.

Lectures réalisées en février 2020 par la blogueuse Livrement

Pile à lire au 1er février 2020 du blog LivrementMa pile à lire au 1er février 2020

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages

En SFFF :
Je souligne la qualité de la première série de Dracula : j’ai aimé les choix scénaristiques et mythologiques et je me suis vraiment laissée embarquer. Je la recommande ! Et je ne vous en dis rien de plus pour vous laisser la découverte intacte.

La saison 2 de Castle Rock est très bien partie pour moi mais s’essouffle terriblement en cours de route notamment à cause d’un épisode de remplissage et un épisode en flashback particulièrement lent à mes yeux. J’ai été lassée au point de faire une pause avant de regarder les derniers épisodes.

La première saison de Locke & Key m’a convaincue. Certes, le public ciblé est différent de celui des bandes dessinées mais j’ai trouvé que le scénario tenait la route. Je retrouve le plaisir de ma lecture : la découverte des clés. Beaucoup d’éléments sont moins horrifiques que sur papier ; et je n’ai pas ressenti la même « peur » du genre « Bah là, j’voudrais surtout pas être ce personnage, hein ». J’ai un peu de mal avec le traitement de Dodge. J’ai dévoré les épisodes et me réjouis déjà de découvrir la deuxième saison.

.

Plus éclectique, j’ai vu Grace and Frankie, avec une continuité qui se maintient avec cette sixième saison. J’ai testé la première saison de Mytho, plutôt classé drame familial et je me demande comment ils vont rebondir pour la saison suivante. Je n’ai vu qu’un seul film : Isi & Ossi dont j’ai apprécié le traitement. On est loin du portrait de la très-riche qui zone avec le parfait-délinquant. La réalisatrice a clairement tiré son épingle du jeu de tous les clichés qui auraient pu entourer cette histoire. Je l’ai trouvée moderne, ancrée dans notre réalité avec une mise en évidence de vrais éléments en demi-teinte (on est loin du conte de fée contemporain).

.

Affiche de la série Dracula saison 1 Affiche de la série Castle Rock saison 2 Affiche de la série Locke & Key saison 1
Affiche de la série Grace and Frankie saison 6 Affiche de la série Mytho saison 1 Affiche du film Isi & Ossi

.

————————————————————————~*

.

Un mois de février rempli de plats de saison | et aussi de migraines qui mettent tout en suspens | Admirer un mimosa de taille dans le quartier | Déguster les croissants d’une copine | Fêter l’anniversaire de ma croquette de filleule | Recevoir du courrier plein de pep’s de Hilde | Trouver une bille d’argile en forme de cœur le jour de la Saint Valentin | Goûter les creusois confectionnés par mon frère | Fureter dans son jardin et croiser plein de fleurs | Découvrir la Coupole de la ville et plein de petits détails | Profiter de mes orchidées en fleurs | Continuer un super jeu collaboratif avec les copains | Et prendre toujours plaisir à la relecture de la série « Récits du Demi-Loup »

.

plat d'hiver Mise en scène du roman L'homme noir de Robin Hobb

Mimosa en fleurs Pompons de mimosa

Croissant fait maison Mise en scène du roman Nuit rouge de Sally Green

Courrier pop Gaufres pour anniversaire

Bille d'argile en forme de coeur Creusois maison

Perce neige au mois de février Coupole montluçonnaise

Petit plat de février Orchidées phalaenopsis en fleur

Relecture de la série Récits du Demi Loup Mise en scène du roman Adieux et retrouvailles de Robin Hobb

.

Rond de Sorcière #115

01/03/2020 8 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Avec un peu de retard, je vous présente mon bilan mensuel de janvier.
.

J’ai donc commencé l’année avec mes vœux ; puis j’ai enchaîné sur mon bilan de lecture 2019 avant de souffler les bougies 11 ans du blog.
.

Une année supplémentaire à l’actif de mon blog est toujours une surprise. Comme je lis sans pression et que je chronique de la même façon, c’est toujours agréable. Oui, 11 ans. Les blogueur∙se∙s sont toujours dans la place ! même si les Internets changent. Je remercie fort fort fort celleux qui ont laissé un commentaire/des vœux pour ce bloggiversaire.
.

Bilan 2019 ? J’ai lu 69 livres et surtout j’ai adapté mes acquisitions par rapport à mon rythme de lecture, ce qui me permet de lire les livres aussitôt arrivés.
.

Ma binômette Valériane a sélectionné rien que pour moi « La tempête des échos » de Christelle Dabos dans le cadre de notre défi Valériacr0.
.

En début de mois, c’était l’édition du dimanche de l’imaginaire : Jenn avait préparé des galettes que l’on dé-gus-tées.

.

C’est nouveau ! dans ma pile à lire :
¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – La quiche fatale, tome 1
¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Véridienne, tome 1
¤ GREEN Sally : Half Bad – Nuit rouge, tome 2
¤ GREEN Sally : Half Bad – Quête noire, tome 3
¤ PLATTEAU Stefan : Les Sentiers des Astres – Meijo, tome 3

→ Il y a de tout ! Je commence une nouvelle série – Agatha Raisin – au format audio. J’inclus les deux tomes de Half Bad pour terminer la trilogie. Je me lance dans une relecture de la série Récits du Demi-Loup et Meijo est mon cadeau d’anniversaire de la part de Valériane (encore merci !).

Résultats : +5 entrées ; -5 sorties.

.

Acquisitions livres en janvier 2020 du blog Livrement

.
.

Couverture du roman "La quiche fatale" de MC Beaton : Agatha Raisin tome 1La quiche fatale (Agatha Raisin enquête, tome 1) – M.C. Beaton
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Je cherchais mon prochain livre au format audio et j’ai choisi la série « Agatha Raisin enquête ». Me voilà servie avec 20 tomes et une nouvelle traduits en français, tout est disponible en livres audio. La narratrice est Françoise Carrière et son écoute est top ! (je sais ô combien il est important d’accrocher à la voix pour accrocher aux livres). Ici, on se retrouve dans le divertissement simple, et je le déconseillerai aux amateurs d’enquêtes policières originales et bien ficelée. On se retrouve dans une ambiance « cosy » totalement british. La protagoniste est une quinquagénaire fraîchement retraitée qui, décidée à quitter la capitale, part vivre dans un village des Costwolds. Elle déborde d’énergie même si certains jours, elle peut devenir acariâtre. Elle a un franc-parler qui joue beaucoup sur l’effet comique. Le second degré perce entre les pages et c’est vraiment une lecture de détente pure.

.
.

Couverture du roman Véridienne de Chloé Chevalier, tome 1 de Récits du Demi-LoupVéridienne (Récits du Demi Loup, tome 1) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 2, tome 3
L’ultime tome de cette tétralogie devrait paraitre en avril. C’était donc l’occasion rêvée pour tromper mon impatience de me lancer dans une relecture à raison d’un tome par mois. Ma relecture me permet de confirmer – s’il y avait besoin… – mon coup de cœur. J’aime les relations entre les protagonistes, coincés entre desiderata personnels et devoirs politiques. La configuration en cinq des princesses et leurs suivantes qui ne s’est jamais vue dans toute l’histoire du Demi-Loup. La forme polyphonique du récit est une grande force : on est partout à la fois, on rencontre intimement les personnages par leurs pensées et on construit une cartographie des éléments que chaque ligne vient nourrir. Ce fut une (re)lecture addictive !

.
.

Couverture du roman "La tempête des échos" de Christelle Dabos, tome 4 de la passe-miroirLa tempête des échos (La Passe-miroir, tome 4) – Christelle Dabos
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Tome 1, tome 2, tome 3
À peine sorti et déjà entre mes mains : il me tardait de pouvoir découvrir l’ultime tome de cette tétralogie. Je note clairement une dichotomie entre tomes 1 & 2 puis tomes 3 & 4 à mon plus grand regret. Cette fin n’a pas su me convaincre car l’autrice a choisi de ne faire avancer que sa protagoniste en laissant sur le carreau tous les autres. Quelques éléments me chiffonnent : des procédés réutilisés, un rythme boiteux et une dimension métaphysique qui me laisse sceptique. Je suis arrivée à la fin en me disant « tout ça pour ça ». Il n’empêche que sont à saluer l’imagination de l’autrice, l’inventivité qu’elle offre : les profils des personnages, le fonctionnement de son univers, la description des lieux.

.
.

Couverture du roman "Nuit rouge" de Sally Green, tome 2 de la série Half badNuit rouge (Half bad, tome 2) – Sally Green
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Tome 1
Ma lecture du premier tome remonte à cinq ans… et je n’avais rien oublié et pour cause, j’avais trouvé le scénario assez dilué. Une fois le système de magie et la codification des individus assimilés, il était simple de retourner dans cette histoire. L’aspect « haché » de l’écriture a disparu. Une dynamique s’est installée grâce à l’arrivée de plusieurs personnages. On se retrouve donc avec un peu d’action qui avait terriblement manqué jusqu’à présent. L’autrice n’est pas tendre avec son protagoniste qui a littéralement tout vécu. L’ambiance reste oppressante et le style assez basique est facile à suivre. Ce deuxième tome se termine avec la réalisation à venir de plusieurs hypothèses.

.
.

Couverture du roman "L'homme noir" de Robin Hobb, tome 12 de la série L'assassin royalL’homme noir (L’assassin royal, tome 12) – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes 1234567891011, 13
Meilleure façon de commencer l’année 2020 : retrouver Robin Hobb ! Ce fut un grand plaisir de retourner dans le deuxième cycle de l’assassin royal. Sur l’île d’Aslevjal, les problèmes commencent à s’accumuler. Tout comme les personnages, on frissonne de froid sur ces terres glacées. La psychologie des personnages est vraiment le point fort de l’écriture de l’autrice.
Les rebondissements s’enchaînent et font monter la peur. Le déroulé de l’intrigue est maitrisé, les pages défilent… mais le point d’orgue sera à découvrir dans l’ultime tome « Adieux et retrouvailles« .

.

Ma pile à lire papier au 1er janvier 2020Ma pile à lire papier au 1er janvier 2020

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages : Commençons par l’abandon de « See You Yesterday ». L’idée était prometteuse mais je me suis vite ennuyée et ai préféré l’arrêter. L’ensemble de « In the shadow of the moon » est assez convenu et j’y ai trouvé peu de surprises. Pour peu qu’on reconnaisse certains indices, il est facile de vite deviner les tenants et les aboutissants (mais si je vous résume le film en 10 mots, je flingue le seul intérêt) (donc je ne le ferai pas). Erf, j’aurais préféré l’aimer davantage, mon avis reste tiède.

.

Film See you yesterday Film In the shadow of the moon

.

Ensuite, je passe dans la catégorie des séries télévisées, sans rien de SFFF là-dedans. Je me suis passionnée par « Spinning out » car j’ai trouvé les acteurs convaincants, et puis bon, du patinage artistique, on en prend plein les yeux ! Chaque personnage a une histoire, un passé que l’on découvre de fil en aiguille. Ensuite, j’ai terminé « Jane the virgin » avec cette cinquième saison, une fin toute émouvante qui allait de soi. J’ai visionné la deuxième saison de You qui n’apporte plus aucune surprise. Ont-ils prévu une troisième saison ? Il va donc déménager de ville et construire une nouvelle cage en verre ? Je suis difficilement arrivée à la fin des épisodes. La saison 2 de Sex education est fun à voir, avec les mêmes personnages hauts en couleur (Éric est mon préféré). Et puis si ça parle un peu de sexe, ça parle surtout d’émotions.

.

Saison 1 de Spinning out Saison 5 de la série Jane the virgin Saison 2 de la série You Saison 2 de la série Sex Education

.

————————————————————————~*

.

Passer le réveillon en campagne lotoise | Les Vœux | Enchaîner les parties du jeu de société Culte | Passer une belle journée en compagnie des copines | Fêter les 11 ans du blog | Me rendre au dimanche de l’imaginaire | Batch cook-er pour plus de simplicité | Toujours penser à Marion | Profiter des ronrons et de ma marguerite du cap qui fleurit depuis le 30 décembre | Fêter mon anniversaire | Envoyer le cadeau de Valériane accompagné d’une carte scrapée | Au vu des photos, on dirait que je n’ai fait que manger et lire durant ce mois (non) | Commencer ma relecture de la série « Récits du Demi-Loup » | Tester un salon de thé avec une copine | Et un salon de café avec mon amoureux | Grosse session de scrap pour mes cartes de vœux  : 1ère fournée, 2ème fournée, 3ème fournée.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Categories: BEATON M.C., Ronds de Sorcière Tags:

Rond de Sorcière #114

17/01/2020 20 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Ce mois est passé à très vive allure.

J’ai étonnement plus lu que ce que je m’attendais : aucun doute, j’ai su profiter des dix minutes grappillées par-ci par-là, celles que la fatigue me laissait indemne.
.

Comme pour chaque mois, je l’ai commencé en compagnie des participants au Dimanche de l’Imaginaire, en petit comité pour cette édition.
.

Valériane m’a fait consommer des bulles avec « La petite princesse Sara » dans le cadre du défi Valériacr0.
.

Et temporairement, je n’ai plus de PAL papier (oui, vous avez déjà certainement eu l’information tellement je suis surprise).
.

❣J’ai créé un billet récapitulatif : vous pouvez découvrir tous les livres que j’ai lus durant l’année 2019.

.

Derniers ajouts en Pile à Lire :
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Meilleurs vœux de mariage, volume 8
¤ DABOS Christelle : La passe-miroir – La tempête des échos, tome 4
¤ ROZOY Charles : Comment j’ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond
¤ SHUSTERMAN Neal : La Faucheuse – Le glas, tome 3

→ Deux fins de séries, une poursuite d’une longue saga BD et un livre trouvé en boite à lire.

Résultats : +4 entrées ; -10 sorties

.

Livres lus en décembre 2019

 

Livres SFFF

.

Couverture de la bande dessinée "Meilleurs voeux de mariage" d'Alwett et Moretti, tome 8 de la série Princesse SaraIntrigue à Venise d'Alwett et Moretti, tome 9 de la BD Princesse SaraMeilleurs vœux de mariage, Intrigue à Venise (Princesse Sara, volumes 8 et 9) – Audrey Alwett & Nora Moretti
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Du côté scénario, un certain balisage se met en place : les rebondissements arrivent les uns après les autres ; ce qui n’empêche pas d’apprécier le fil rouge qui enveloppe tous les volumes. C’est un cycle qui se termine avec une pause à Venise pour le neuvième tome avant d’en entamer un nouveau. Du côté des illustrations, c’est un régal ! Tant dans la composition que dans le choix des couleurs. Le talent de l’illustratrice s’exprime à travers les dessins qui se déploient et les détails appliqués. Dans le volume 8, Ernest Delatour se porte pâle en découvrant l’identité de son employée alors que Lavinia se bat littéralement contre l’imbuvable comte Vautrin. Au cours du volume 9, c’est un petit tour à Venise qui s’opère. Le cadre vénitien est une nouvelle source d’inspiration et surtout la ville de naissance de Nora Moretti. On y retrouve de nombreux clins d’œil et la dessinatrice semble prendre plaisir à rendre toute la beauté à l’architecture, les gondoles, les costumes et leur masque, les décors intérieurs rivalisent avec les décors extérieurs.

.
.

Le monde inverti roman de Christopher PriestLe monde inverti – Christopher Priest
Plaisir de lecture Livre avec regrets
Ce livre m’a été prêté par une copine pour que je puisse continuer ma découverte de la bibliographie de Christopher Priest. Le monde inverti propulse le lecteur dans un univers dont on appréhende le fonctionnement et les règles imposées. L’auteur prend soin de guider son lecteur sans jamais lui forcer une compréhension toute jalonnée (ce qui reste vrai pour tous ses romans que j’ai lus). L’auteur intègre plusieurs thématiques comme celle de l’instruction, l’éducation, les méthodes d’apprentissages et d’autres plus philosophiques comme la notion de la réalité ou encore de la liberté. On suit Helward dans son apprentissage mais je n’ai pas su m’accrocher à lui. Je n’ai pas partagé les émotions du protagoniste : que ce soit ses joies, ses peine ou encore ses espoirs, j’ai été peu réceptive. Majoritairement car je n’ai pas été convaincue par le changement du comportement du héros. J’ai aussi trouvé que le retournement de situation a été aussi soudain que vite expédié. Les détails métaphysiques auraient été plus intéressants pour moi si j’avais davantage accès à certains éléments (qui a fortiori, sont restés dans l’ombre). J’ai aimé que le temps soit mesuré avec des unités de distance « J’ai atteint l’âge de mille kilomètres » ; que j’ai trouvé bien vu pour les habitants d’une ville mouvante sur rails.

.
.

Couverture du roman "le glas" de Neal Shusterman, le tome 3 de La FaucheuseLe Glas (La Faucheuse, tome 3) – Neal Shusterman
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tome 1, tome 2
J’étais impatiente de découvrir l’ultime volet de cette trilogie. Et pour cause : l’auteur terminait le deuxième sur un suspense de fin grandiose. Avec « Le Glas », j’ai aimé être sur toutes les scènes à la fois pour appréhender les dernières clés que nous offrait Neal Shusterman. Le rythme est moins vitaminé que celui des deux précédents tomes. La résolution d’un des problèmes épineux m’a paru trop simpliste (argh !) ; mais le dénouement final est judicieux.

.
.

L'île des enfants perdus tome 6 de Kriss de ValnorLa montagne du temps, tome 7 de la BD Kriss de Valnor de Vignaux et DorisonBD Kriss de Valnor, tome 8 Le maitre du temps de Vignaux et MariolleL’île des enfants perdus, La montagne du temps, Le maître de justice (Kriss de Valnor, volume 6, 7 et 8) – Vignaux, Mariolle & Dorison
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir
Tomes 1, 2, 3, 4, 5
Le spin-off se concentre sur un des personnages notoires de la BD Thorgal, Kriss de Valnor. Ce cycle composé de trois tomes revient sur ses péripéties qu’elle vit en parallèle aux autres personnages (dans la série maîtresse, donc). Le scénario est intéressant bien que trop dilué à mon goût. J’ai aussi l’impression d’avoir un contenu en double. Il n’empêche que suivre ce personnage est foncièrement attirant. Concernant les illustrations, les équipes changent. Le trait, plus ou moins rond sera apprécié (ou non) selon les préférences de chacun. Avec huit volumes, le spin-off est maintenant clôturé.

.

.

Livres éclectiques

.

Couverture de "Nous qui n'existons pas" de Mélanie FaziNous qui n’existons pas – Mélanie Fazi
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Ce récit est intime et intimiste ; c’est pourquoi les étoiles attribuées à mon plaisir de lecture sont là pour vous inviter à découvrir ce texte et non pas pour juger le contenu qu’il renferme. Authentique, simple et doux aussi, ce récit n’a rien de vindicatif et ne se veut pas le symbole d’une pensée. C’est l’envie fondamentale de partager pour aider qui a animé Mélanie Fazi. La non-conformité peut être source d’interrogation, de dépréciation et carrément faire naître une sensation d’être décalé·e, « à côté de la plaque » voire à contre-courant. J’ai aimé le corps-même : brut car les mots mis sur les émotions sont simples, sans détour et sans fard. Pour peu que l’on soit doué·e d’empathie, on imagine sans mal les montagnes russes vécues. Un livre qui nourrit la réflexion et qui pousse parfois plus loin les interrogations jusqu’à l’introspection, sur ce thème précis, sur les notions de non-conformité, de l’importance des étiquettes, de la définition de soi,…

.
.

Couverture du manga "La petite princesse Sara" de Burnett et NunobukuroLa Petite Princesse Sara – Azuki Nunobukuro
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce classique revisité en manga est une idée judicieuse pour attirer le plus jeune lectorat. Il est très fidèle à l’œuvre de Frances B. Burnett. J’ai apprécié le trait d’Azuki Nunobukuro qui se prête bien non seulement à l’intrigue mais aussi aux personnages très déterminés. Sous une couverture semi-rigide, se trouvent 210 pages et un signet. Le livre offre un petit dossier explicatif en fin d’ouvrage sur l’œuvre originelle et l’autrice. Lecture conseillée à partir de 8 ans.

.
.

Couverture du roman Comment j'ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond de Charles RozoyComment j’ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond – Charles Rozoy et Céline Nony
Plaisir de lecture Livre sympa
Je suis tombée par hasard sur ce livre dans une boîte à lire et je l’ai embarqué. Le titre à rallonge est travaillé pour rendre curieux et m’intéressait à un titre plus personnel. J’ai aimé suivre Charles Rozoy nageur handisport ayant remporté la médaille d’or du 100 mètres papillon aux J.O. de Rio de Janeiro (2009), récompense issue d’un palmarès impressionnant. Le sportif revient sur sa vie personnelle, ses choix professionnels, sa préparation en vue de la médaille. J’ai aimé découvrir cette vie à travers les mots du principal concerné. Par contre, les émotions/sensations sont superficiellement – et donc injustement – abordées. Peut-être par pudeur (ou par choix éditorial ?), le texte est resté assez factuel et l’on reste en surface avec ce livre de seulement 180 pages.

.
.

Ma pile à lire papier au 1er décembre 2019Ma pile à lire papier au 1er décembre 2019

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages, aucun film, j’ai avancé dans deux séries et j’en ai découvertes plein d’autres. Commençons sur les séries familiales : j’ai terminé la onzième saison de Modern Family et je ne me lasse pas (je ne la présente plus). Et j’ai eu un coup de cœur pour Home for Christmas. On est bien au-delà d’une comédie romantique autour de Noël. Johanne est infirmière et lors du dernier repas familial, afin qu’on lui fiche la paix, elle a annoncé avoir un copain. Il ne reste plus qu’à le trouver maintenant que ce copain « fictif » a officiellement été invité au dîner de Noël. La série est vraiment ancrée dans notre réalité – dur es conditions professionnelles, profils des prétendants, émotions traversées – et Ida Elise Broch joue de manière très juste. Et oui, j’ai aimé cette série, autant je préférerais qu’elle reste une mini-série et que l’on n’enchaîne pas sur une seconde saison.

.

Affiche de la saison 11 de Modern Family  Série Home for Christmas

.

Avec un brin de SFFF dans le dedans (fantastique à fantasy) :

His dark materials : AH ! Le trailer m’a vraiment plu et il ne restait « plus qu’à » attendre la sortie de la première saison. L’affaire suit son cours avec en ouverture, un générique bien vu. La première saison est globalement satisfaisante même s’il manque de la finesse, les acteurs choisis conviennent à rôle incarné. La série est fidèle aux livres même si j’aurais aimé que l’intrigue s’attarde sur la relation humain-daemon qui porte littéralement toute l’histoire. Les effets spéciaux acceptables et même s’ils sont parfois assez visibles – les daemons – leur intégration est plutôt réussie.

Living with yourself : Miles entreprend un traitement pour devenir meilleur et il se retrouve réellement devant un nouveau « lui ». La série est portée par le fantastique Paul Rudd qui m’a fait ressentir un panel d’émotions. 20 minutes pour chacun des huit épisodes.

Raising Dion : Nicole élève seule son fils et elle découvre qu’il possède d’étranges compétences. La série pourrait s’investir sur plusieurs thématiques sociétales mais a de la peine à s’y intéresser. Le scénario met longtemps à décoller mais j’ai apprécié un retournement qui donne enfin à un peu de consistance au tout… au point de me donner envie de découvrir la (future ?) deuxième saison. A noter que la VF de cette série est absolument atroce (vous savez, une doubleuse qui fait approximativement toutes les voix…)

The Witcher : J’avoue tout de suite – comme ça, on peut passer à la suite – je n’ai pas lu la série littéraire éponyme. Maintenant, de cette série, je ne peux que plusseoir l’élément premier : adapter de la fantasy à l’écran. Malgré quelques détails à améliorer, je reste bon public et j’ai bien accroché à cette première saison. Je trouve Henry Cavill beaucoup plus crédible dans le rôle de Geralt que dans celui de Superman (mais ça tient peut-être juste au personnage incarné ?) ; Et je me marre souvent en entendant sa voix aussi caverneuse qu’un brin éraillé. En attendant, j’aime beaucoup le barde Jaskier (Joey Batey) et dont il est impossible de s’enlever la ballade de la tête (Toss A Coin To Your Witcher). Bon, il y a un côté kitsh (assumé ?) et la ligne temporelle est un peu merdique, c’est vrai. Mais je reste curieuse aussi de voir ce qu’offrira la saison 2 de Gérard de Brive (selon mon Amoureux, c’est la VF de « Geralt of Rivia »).

.

Affiche de la saison 1 de His Dark Materials Affiche de la saison 1 de Living with yourself Affiche de la saison 1 de Raising Dion Affiche de la saison 1 de The Witcher

.

————————————————————————~*

.

Commencer mon mois avec le Dimanche de l’imaginaire | Et c’est aussi l’heure de commencer à découvrir mon calendrier de l’Avent, préparé par ma petite maman | Les semaines passent à toute à l’allure, les jours s’intensifient (et la fatigue aussi) | Saint Nicolas est passé | Alors que l’une bûche, l’autre félin bulle | Je me motive pour aller au marché de Noël avec mes collègues | Puis le surlendemain, au village de Noël avec les copains | Une semaine passe, un peu dans le brouillard | Je n’ai plus de PAL papier | J’accueille Hélène le temps d’une soirée | On profite en-fin de l’apéro dînatoire qui a été tellement ardu à synchroniser avec les voisins | Je propose un repas en mode « Chic » avec mes collègues, le dernier partagé ensemble | C’est la fin de ma formation ! | C’est l’heure d’ouvrir le carton renfermant les décorations de Noël, j’y trouve mes chaussons, avant de le laisser se faire envahir par des félins | J’achète une décoration de Noël par an, et j’ai trouvé celle de 2019 | Je fabrique mon petit autel | Avant de partir toute berzingue le fêter avec mon neveu-presque-tout-neuf | J’ai même le temps d’envoyer quelques cartes scrapées | Préparation : j’ai cousu quelques furoshikis et cuisiné du beurre de pommes comme cadeau à chaque membre de ma famille | Je m’en vais en Auvergne, fêter Noël et aussi l’anniversaire de ma grand-mère maternelle | J’en profite pour aller voir Delphine ! | On arrive à caser une soirée jeux de société avec mes cousins | Puis j’enchaîne le second Noël… aux bougies | Je rencontre aussi Graminée | On rentre au bercail | Puis on repart chez nos copains | On teste les crêpes au feu de cheminée | Avant de se faire des bisous pour la fin de l’année | Et ici, de vous souhaiter mes vœux.

.

Dimanche de l'imaginaire de décembre 2019 Calendrier de l'Avent 2019

Chat regardant par la fenêtre bien installé sur son plaid Village de Noël à Toulouse

Grue perdue dans le brouillard toulousain Pile à lire papier inexistante

Bonbons berlingots Formation terminée

Célébrer les bonnes nouvelles Chaussettes rayées et pain d'épices

Décoration de Noël : branche de myrtillier Carte scrap : tasse de chocolat chaud

Lecture du tome 3 de La Faucheuse pour Noël Furoshiki avec du tissu de Noël

Beurre de pommes maison Framboisier d'anniversaire

Tasse et nappe kitsch Décoration de Vichy pour Noël

Chocolat viennois S'éclairer à la bougie pour Noël

Graminée, chatte tuxedo Mise en scène du manga La petite princesse Sara

 Feu de cheminée dansant Du rouge brillant et du doré pour souhaiter ses voeux

.

Rond de Sorcière #113

10/12/2019 17 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Et voici mon mois de novembre ☁

Période professionnelle chargée, lors des maigres libres que j’arrive à dégager, je ne les passe pas en diverses occupations, je prends un livre. Ce qui fait qu’étrangement, j’ai plusieurs lectures à mon actif.
.

⌛ Du côté des challenges :
◈ J’ai définitivement fermé la page de celui consacré à Halloween.
◈ Dans le cadre de notre défi commun, Valériane a sélectionné « The Little Witches Exodus » de Xavier Collette.
◈ J’ai fait le point sur la neuvième année d’existence de mon défi « Fin de Série » soit… 40 séries listées, 32 tomes lus, 8 séries terminées ou à jour. Je vous raconte tout par ici (et avec des gifs animés !).
.

📬 Le 31 octobre, arrivait par surprise, un exemplaire vagabond du livre de Rozenn Illiano : j’ai pu me délecter de l’histoire de « Midnight city » avant… d’acheter mon propre exemplaire quelques semaines plus tard 😉
.

👾 L’édition des dimanches de l’imaginaire s’est déroulée le 10 novembre : plusieurs nouvelles têtes ont fait leur entrée ; dont Sia qui profitait d’un passage pas loin (c’est-à-dire, à deux heures de route) pour venir nous faire un coucou 🤩
.

Deux nouveautés en Pile à Lire :
¤ GALBRAITH Robert : Cormoran Strike – Blanc mortel, tome 4 (livre audio)
¤ NUNOBUKURO Azuki : La Petite Princesse Sara

→ Parfait pour éponger le mois précédent !

.Livre acquis en novembre 2019

.
.

Couverture du roman Midnight City de Rozenn IllianoMidnight City – Rozenn Illiano
Plaisir de lecture livre fantas… tique
Chronique complète
À la croisée du fantastique, de la fantasy… et bien d’autres genres, Midnight City présente une singularité captivante. Sous le titre se mêle deux histoires, s’imbriquent deux univers. Un brin poétique, l’écriture concise permet de s’immerger facilement dans le récit. La construction des personnages est à saluer pour tant de réalisme et il est question de la thématique de l’écrivain. Mais c’est un résumé trop synthétique et je ne pourrais que vous inviter à plonger dans ces univers. Reçu comme livre vagabond (et avec grande joie !), une centaine d’exemplaires existent maintenant.

.
.

Couverture du roman Moitiés d'âme d'Anthelme Hauchecorne, tome 1 de Chroniques des cinq trônesMoitiés d’âme (Chroniques des Cinq Trônes, tome 1) – Anthelme Hauchecorne
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Ce livre est aussi beau de l’intérieur que de l’extérieur. Il faut dire qu’il s’agit d’un bien bel objet ! Et l’histoire l’est toute autant. On entre de plain-pied dans un univers fantasyien dont personnages, atmosphères et environnement ont été particulièrement léchés. C’est une des grandes forces de la plume de l’auteur ; bien qu’il m’a fallu quelques instants pour renouer avec son style qui me plaisait tant et qui m’a semblé, ici, un peu épuré. Mais très vite j’ai su accrocher à cette histoire intelligente. Loin d’être un tome introductif, « Moitiés d’âme » renferme aussi des rebondissements, des dialogues enlevés, des situations cocasses et une complexité maitrisée qui anime le cerveau. Premier tome d’une tétralogie, j’ai hâte d’avoir la suite entre les mains !

.
.

Couverture du roman "Déracinée" par Naomi NovikDéracinée – Naomi Novik
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Pour cette fantasy médiévale, l’autrice s’intéresse aux agissements des personnages : leurs but, motivation et valeurs défendues. A côté de la psychologie, il y a aussi le thème de l’écologie qui prend toute son importance. Le Bois est omniprésent : l’entité envahie le monde en belle métaphore de notre société. L’écriture est agréable même s’il existe quelques répétitions et des longueurs qui ne sont pas utiles (ni pour les éléments qu’elles pourraient amener, ni pour l’ambiance). Naomi Novik a utilisé les codes de la fantasy tout en se détournant de quelques éléments. Le schéma narratif est assez commun mais la fin est surprenante.

.
.

Couverture de l'album "the little witches exodus" par Xavier ColletteThe Little Witches Exodus – Xavier Collette
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète
Initialement, les dessins ont été créés durant l’Inktober. Xavier Collette s’est décidé de les lier par une histoire. Et c’est ainsi, grâce à un financement participatif, cet album a vu le jour. Il contient deux récits : celle d’une sorcière au chapeau pointu qui part retrouver ses consœurs et celle de Botanica. On peut les découvrir en français et en anglais et la lecture à voix haute s’y prête plutôt bien. Imprimées sur du papier de qualité, les illustrations se déploient dans toute leur beauté sur ces 72 pages.

.
.

Couverture du roman Rose-thé et gris souris de Marie-Catherine DanielRose-thé & gris souris – Marie-Catherine Daniel
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Ne vous fourvoyez pas, l’histoire est bien loin d’une romance (même s’il a pu être vendu avec ce principal argument). Le roman est une friandise… qui se dévore en une seule bouchée. Les parties s’alternent entre Gertrude-qui-n-assume-pas-son-prénom et le chien Dégage (qui cherche un clan). Avec le point de vue à la troisième personne, aucun doute : on s’accroche aux protagonistes. Il y a beaucoup de tendresse dans les relations nouées et le rapport à autrui. Ce petit morceau de bonheur apporte beaucoup de fraîcheur grâce à une écriture légère. Un livre qui faut du bien au moral ! Bien que ce soit un détail, j’aime que le titre trouve tout son sens en fin de lecture. Aussi, j’ai aimé découvrir les secrets de fabrication du présent livre. J’ai pu retrouver Marie-Catherine Daniel au salon littéraire Les Aventuriales avec qui j’ai pu discuter mon aise.

.
.

Couverture du roman "Blanc mortel" de Robert Galbraith, tome 4 de Cormoran StrikeBlanc mortel (Cormoran Strike, tome 4) – Robert Galbraith
Plaisir de lecture :  Livre sympa
tome 1, tome 2, tome 3
Je continue de découvrir la série au format audio. Comme les moments d’écoute sont de moins en moins nombreux, il m’a fallu plusieurs mois pour le terminer. Cette enquête m’a davantage intéressée que les précédentes, il faut bien dire. Mais je ne suis pas la série pour les enquêtes, et ne lisant pas de romans policier/polar, je ne saurais vous parler de leur qualité. Ce qui me tient à cœur et la raison pour laquelle je continue la série, c’est bien évidemment pour le combo fascinant que représentent Cormoran et Robin.

.
.

Livres lus en novembre 2019

Pile à lire papier en novembre 2019Ma pile à lire papier au 1er novembre 2019

.

————————————————————————~*

.

Du côté des visionnages :

J’ai repris The end of the f***ing world avec une deuxième saison du même calibre que la première. Deux séries françaises : Family Business qui se laisse facilement suivre mais j’ai été déçue par la deuxième de Plan Cœur. À l’inverse, cela a été un déchirement de terminer la saison 3 d’Atypical que j’aime beaucoup. J’ai aussi eu un coup de cœur pour la singulière mini-série Undone.

Pour les films : j’ai abandonné Once upon a time in Hollywood : mais quel ennui ! Pour le quota de mignonittude, Long shot (titre français : Séduis-moi si tu peux !) remplit bien son rôle ; ainsi que le long-métrage Noelle – avec Anna Kendrick ! – Mention spéciale pour l’animation : Klaus aussi beau que scénaristiquement réussi. Des idées originales autour du mythe du Père Noël que je n’avais pas croisées jusqu’alors.

.

Affiche de la série the end of the f***cking world saison 2 Affiche de la série Family Business saison 1 Affiche de la série Plan Coeur saison 2 Affiche de la série Atypical saison 3 Affiche de la mini-série Undone

Affiche du film Once upon a time in Hollywood Affiche du film Long shot Affiche du film Noelle Affiche du film Klaus

.

————————————————————————~*

.

Des jours-fériés-qui-font-du-bien | Redécouvrir les sorcières au chapeau très pointu de Xavier Collette | Admirer le joli tapis automnal qui s’étoffe qui s’étoffe | Une amie qui s’invite à boire le thé et… emmène des cookies | Travailler | Profiter de la floraison de mon hoya davidcummungii | Les fleurs sentent le caramel | Travailler | Jouer avec Moriarty | Jouer | Jouer | Et encore jouer | Travailler | La belle surprise dans la boîte aux lettres grâce à Snow | Lire vite vite vite Midnight City | Et le relâcher | Aller au dimanche de l’imaginaire | Et rencontrer Sia | Travailler | Pâtisser quelques biscuits pour un dîner chez Marie | Travailler | Joe le ficus ginseng réintègre ses quartiers hivernaux | Et voir qu’il aimé passer le plein été en extérieur | Travailler | Tasse et citrouille blanche : capturer l’automne chez moi | Travailler | Semaine terminée sur les rotules… et partir sur un coup de tête profiter du marché de Noël | Puis assister-participer au show d’une amie | Travailler | Raspoutine et ses royales moustaches | Être prête pour le compte à rebours | En photo, le calendrier de l’Avent préparé pour ma petite maman | Projet couture : préparer 24 pochettes.

.

galette de riz et purée noix de cajou Extrait de l'album the little witches de Xavier Collette

Cookies apportés par une amie Tapis automnal fait de feuilles

Floraison d'hoya davidcummungii Jouet de chat : une souris orange

Sablés en forme de renard Dimanche de l'imaginaire de novembre 2019

Midnight city, le livre vagabond Ficus giseng et nouvelles feuilles

citrouille blanche tricotée  tasse et tour de tasse crocheté dans les tons automnaux

Boule de fleurs d'hortensia en automne Marché de Noël de Toulouse 2019

Le chat Raspoutine et grandes moustaches Pochette cousue pour le calendrier de l'Avent

.