Archive

Archives pour la catégorie ‘Ronds de Sorcière’

Rond de Sorcière #103

03/02/2019 20 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Oh, janvier !

Après vous avoir tentés avec les livres que j’ai lus en 2018, les premiers jours de l’année sont dédiés à mes vœux, au bilan de l’année passée puis à l’anniversaire de ce blog… qui fête ses 10 ans ! 🥳
.

Ce qui s’avère pour moi un démarrage fort – je n’ai pas l’habitude d’écrire autant et même de planifier ! – et les semaines suivantes ne m’ont pas permis de chroniquer des livres. J’ai rédigé mon compte-rendu sur la Nuit de la lecture qui a eu lieu le 19 janvier même si l’aventure était un peu lointaine du domaine de la littérature.
.

Pour notre défi Valériacr0, Valériane m’a invité à démarrer l’année en compagnie de Terry Pratchett – et Rincevent – avec « Les tribulations d’un mage en Aurient » (et spoil : j’ai bien aimé).
.

🎞 Du côté des écrans, j’ai terminé la saison 3 de The Good Place pour laquelle je reste mitigée ; je me suis bien marrée avec la saison 3 de Life in pieces (comme pour les deux précédentes).

Pour les films, j’ai découvert A quiet place qui fait écho à Bird box sur le simple fait que les humains doivent taire l’un de leur sens pour survivre : je me suis focalisée sur les (trop) grandes incohérences qui m’ont fait rater mon immersion. J’ai regardé deux films français Les goûts et les couleurs ainsi que La stratégie de la poussette avec lesquels j’ai passé un bon moment sans hausser les yeux au ciel (ce qui m’arrive souvent avec les films français dont je continue à m’infliger le visionnage). J’ai regardé le documentaire « Le même américain » qui n’apporte absolument aucune eau à aucun moulin (et bouhouh, ces pauvres célébrités américaines).

.

Effectifs de la pile à lire :
¤ HOWEY Hugh : Outresable
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Alice et l’épouvanteur, tome 12
¤ JAWORSKI Jean-Philippe : Rois du monde – De meute à mort, tome 2
¤ JAWORSKI Jean-Philippe : Rois du monde – Les grands arrières, tome 3
¤ NOVIK Naomi : Déracinée
¤ PRIEST Christopher : Le monde inverti
¤ VALLS DE GOMIS Estelle : Les Gentlemen de l’Étrange – Imago, tome 2
¤ VAN HAMME & ROSINSKI : Kriss de Valnor – Le maître de justice, volume 8

→ Oh le bel accroissement de janvier ! Mois d’anniversaire, je fus gâtée par les copains (merci !). Le roman de Christopher Priest est un livre voyageur qui réalise une étape chez moi et l’acquisition d’un tome de l’Épouvanteur est une affaire très sérieuse dans le cadre de mon défi Fin de Série.

Résultats : +8 entrées ; -4 sorties

.

Livres acquis en janvier 2019 par le blog Livrement

.

.
.

Couverture du roman Alice et l'épouvanteur écrit par Joseph DelaneyAlice et l’épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 12) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
La série
Après avoir suivi un rythme calme ces dernières années pour découvrir les tomes, tout s’est accéléré : j’ai lu un tome par mois depuis octobre et depuis le neuvième volume. C’est donc en toute logique que j’attaque l’année en dévorant le douzième. J’avais été sceptique que l’auteur utilise de nouveau le changement de point de vue narratif – autre que Tom – au onzième tome… alors qu’il récidive ici avec Alice. Je comprends mieux son désir d’envelopper le protagoniste pour la fin de cette série. On se retrouve toujours en pleine mission de détruire le Malin à quelques pages de la fin ! Avec cette quête, au programme : on retrouve de nombreux flashbacks et les pensées d’Alice, personnage autrement plus attachant. Elle est à mes yeux, le personnage le plus nuancé de la galerie. Le mélange de passé/présent saura conquérir les lecteurs encore réticents à son égard. La mission d’Alice est conséquente et la conclusion de ce tome me semble un peu en deçà de ce que l’on pourrait attendre.

.
.

Couverture du roman Outresable de Hugh Howey paru aux éditions Actes SudOutresable – Hugh Howey
Plaisir de lecture Livre sympa
J’avais été conquise par la trilogie Silo de l’auteur puis mon enthousiasme avait été complètement douché par Phare 23. Ave « Outresable », on rencontre une famille éparpillée par le vent. Je voudrais presque écrire « dont chaque membre est concentré à creuser sa propre tombe dans le sable » tant on se rapproche de ce concept-là. J’ai eu du mal à décrypter les relations entre les personnages ; l’aridité de leur réalité intensifie ces dernières. Je n’arrivais pas à retenir les descriptions physiques, qui me faisait les confondre les uns avec les autres (compliqué alors d’appréhender les premières actions). J’ai été dépaysée par la rudesse de l’environnement, par cette volonté de devoir plonger dans le sable (survie !). Ils plongent dans le sable – comme l’on pourrait plonger dans l’eau dans notre réalité – pour rapporter des objets qui seront monnayables à la surface. La mission la plus périlleuse qui soit se présente et on se surprend à vouloir savoir alors que l’on se retrouve un peu dupés par le traitement prévisible et convenu des rebondissements. Alors oui, je me suis amusée à retenir mon souffle en me projetant comme plongeuse mais tout à la fois, je grimace de ne pas en savoir davantage sur le gros lot révélé (bref, je suis partagée).

.
.

Couverture du roman "L'annonce des tempêtes" de Mercedes Lackey publié aux éditions PocketL’annonce des tempêtes (La trilogie des tempêtes, tome 1) – Mercedes Lackey
Plaisir de lecture : Livre sympa
En novembre, j’ai lu une relique de ma pile à lire ; c’est-à-dire un livre acquis il y a fort longtemps. Il s’agissait de la trilogie des Hérauts de Valdemar écrite par Mercedes Lackey (et acquise en 2010). Que ce soit par sentiment – du genre « bonne résolution » d’autrui qui finit par me toucher – ou l’envie furieuse de dégommer les dernières reliques de ma PAL, je me suis attaquée à la Trilogie des tempêtes (acquise en 2011).
Bien, maintenant place à l’intrigue : le narrateur et protagoniste est Karal, secrétaire de l’ambassadeur Karsite dont la délégation se rend à Valdemar. Il est intéressant de le voir évoluer au contact de ce peuple décrit comme monstrueux et assoiffé de sang dans les légendes et autres contes de sa patrie. J’ai apprécié de retrouver Talia et Espeth qui ont mûri durant quelques années. Par ordre chronologique, entre la Trilogie des Hérauts de Valdemar et celle-ci, se trouve la Trilogie des vents que je n’ai point lue. Et qui ne gêne aucunement ma compréhension puisque les éléments d’intrigue sont apportés au fil du récit. On reste sur un premier tome intéressant mais pas suffisant à lui-seul.

.
.

Couverture du roman "Les tribulations d'un mage en Aurient" de Terry Pratchett. Il s'agit du tome 17 de la série "Les annales du Disque-monde" paru aux éditions L'AtalanteLes tribulations d’un mage en Aurient (Les Annales du Disque-monde, tome 17) – Terry Pratchett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Stipuler que ce dix-septième tome est une aventure de Rincevent permet de donner le ton aux lecteurs de ces Annales. On le retrouve en pleine Cite interdite alors qu’il se demande ce qu’il fiche ici. Il essaie au maximum de garder son anonymat alors qu’il est coincé dans les pires ennuis du monde. Heureusement, il y a Cohen pour l’aider (ahem). Lui et sa horde de vieillards sont résolus à prendre le commandement. Enfin, il y a DeuxFleurs et le Bagage qui sont appelés en renfort. Le tome contient beaucoup d’humour absurde – comme toujours dans les Annales – et cette fois, une critique sur les régimes totalitaristes peu piquée des vers.

.

.

Livres lus durant le mois de janvier 2019 par le blog Livrement

.

.

Tout le monde en voiture ! On va fêter la Saint Sylvestre chez les copains | À cinq dont une enfant, c’est une véritable expédition | Chamallows grillés & discussions | Du temps calme au gré des envies | On rentre et c’est l’heure de confectionner des galettes et des couronnes | On fête l’arrivée de la nouvelle résidente entre voisins | J’envoie un colis thématique pour Valériane 🦄 | On déguste des crêpes (parait-il bien avant l’heure officielle) | Et puis c’est l’heure du dimanche de l’imaginaire | On est invités à déguster un délicieux pho et une galette franc-comtoise chez des copains | Je reçois des cadeaux d’anniversaire magnifiques et des ‘à manger’ | J’enchaîne encore avec de la nourriture : on part admirer la préparation du repas pour fêter l’amitié franc-allemande | Dont notamment un apfelstrudel réussi ! | On fête la Nuit de la lecture à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine | et… encore à manger, un superbe cheesecake à la crème de marrons | Peu de lectures, peu de sorties : je suis en pleine confection de cartes de vœux, aidé par fidèle assistant (comme elles sont en partance vers leur destination, je ne les montre pas encore).

.

Mise en scène dans les couleurs de Noël - blanc et rouge - du roman Serments et Deuils de Robin Hobb Mise en scène du roman "Les tribulations d'un mage en Aurient" de Terry Pratchett

Le roman "Outresable" de Hugh Howey pris en photo à côté d'un feu de cheminée Chamallow grillé au bout d'une pique en bois

Table dressée spéciale raclette Branche de cotoneaster lacteus

Mains mère et bébé Détails d'une carte d'anniversaire scrapée

Carte sur le thème de la licorne Marque-page, badge et pochoir sur le thème de la licorne

Emballages cadeaux avec du papier de soie couleurs de licorne Cadeaux d'anniversaire spéciaux licorne

Cuillères à café rangées devant des crêpes Manga feuilleté durant le dimanche de l'imaginaire de janvier

Bol de pho Galette franc-comtoise

Cachet en cire bordeaux Macarons alignés

Préparation de la pâte à strudel : on verse du beurre liquide Photo de coupe d'un apflestrudel

Une part d'un cheesecake à la crème de marrons Le Chat Moriarty assis dans le plateau contenant du petit matériel à scrap

.

Rond de Sorcière #102

29/12/2018 19 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

C’est un petit mois de lecture que celui de Décembre.

A posteriori, c’est donc Novembre qui s’est totalement démarqué de ce dernier semestre. Analyse après longue réflexion : j’étais occupé sur d’autres fronts.
.

Immuable est le défi Valériacr0 : Valériane a choisi de me faire passer le dernier mois de l’année en compagnie de Robin Hobb – Oh la bonne idée ! – et je me suis plongée dans le dixième tome de L’assassin royal.

.

📺 Du côté des écrans, j’ai été dans une période thématique avec « Christmas wedding planner », une comédie romantique basique, un film pour le jeune public dont l’intrigue change un peu « 48 Christmas Wishes », l’animé très réussi « Noël d’Angela », et une comédie plein de bons sentiments avec l’adaptation « Dumplin’ ».
J’ai passé un bon moment avec le spectacle « Kid Gorgeous at Radio City » de l’humoriste John Mulaney qui contre un peu le réalisme dramatique de la deuxième saison de la série Dr Foster (la première saison est bien plus intense et peut se suffire à elle-même). Et en toute fin d’année, j’ai vu Ready Player One qui figurait encore à ma liste à voir – beau et parfait pour le public plus jeune car moins consistant pour les adultes. Passons sur « Maze runner : le remède mortel » qui n’apporte strictement rien. Effets spéciaux uniquement pour bagarre sur plus de deux heures, assez superficiel.
Les deux tout neufs sur Netflix : Bird Box dont j’attendais la sortie sur Netflix adapté d’un roman qui avait terriblement bien fonctionné sur moi ; et « Bandersnatch » l’épisode de Noël le premier épisode de la cinquième saison de Black Mirror : je l’ai trouvé divertissant mais je me suis surtout bien amusée à découvrir toutes les fins alternatives.

.

Nouveautés de la Pile à Lire :
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Le pacte de Sliter, tome 11
¤ LLENAS Anna : La couleur des émotions
¤ PLATTEAU Stefan : Dévoreur, précédé du Roi cornu
¤ PRIEST Christopher : Notre île sombre
¤ WHAITE Michael : Les Peltosaures

→ Deux petites surprises que l’on m’a offertes : le titre de Platteau que mon amoureux a rajouté dans son panier et le roman de Christopher Priest de la part de Pitiponks. Il est arrivé par voie postale alors que je venais d’annoncer – fièrement ! – à cette dernière que je n’avais reçu aucun livre pour Noël 😅

J’ajoute aussi deux albums bien qu’ils étaient reçus à Noël par mon neveu-presque-tout-neuf car tout est intégré à ma pile à lire – entrée et sortie – comme en comptabilité. J’ai eu plaisir à les lui lire et je les conseillerai avec plaisir.

Résultat : +5 entrées ; – 7 sorties

.

Photographie regroupant les lectures de décembre 2018 du blog Livrement

.

Romans SFFF

.

Couverture du roman "Le pacte de Sliter" de Joseph Delaney, le onzième tome de la série L'épouvanteur publiée aux éditions Bayard JeunesseLe pacte de Sliter (L’Épouvanteur, tome 11) – Joseph Delaney
Plaisir de lecture Livre sympa
La série
En ouvrant le livre, je suis sceptique. Joseph Delaney reprend le concept du changement de narrateur (le protagoniste Tom l’apprenti). S’il créé la surprise au neuvième tome, cela sent le réchauffé pour celui-ci. Surtout qu’ils seront finalement deux à se partager la narration. À deux tomes de la fin, je reste dubitative quant à la tournure des événements pour détruire le Malin. Maintenant, je m’intéresse à l’intrigue : on pioche quelques détails ici et là, et on l’on découvre l’entrecroisement avec la vie d’autres personnages précédemment rencontrés. Si Sliter est intéressant à suivre, cela reste un tome bien à l’écart de l’histoire principale et j’ose espérer que l’auteur ne souhaite pas noyer le poisson kobalos dans l’eau.

.
.

Couverture du roman "Serments et deuils" de Robin Hobb. Il s'agit du dixième tome de la série de l'assassin royal. Publié aux éditions J'ai luSerments et deuils (L’assassin royal, tome 10) – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tomes 123456789
C’est un tome sourd de douleurs mentales et physiques pour Fitz. Il devra accompagner des personnes douées d’Art alors qu’il connaîtra aussi l’extrême inverse à devoir gérer seul et sans aide sa souffrance physique au fond d’un cachot. Nous ne sommes pas en reste avec quelques révélations concernant les autres personnages ainsi que des détails concernant Art et Vif. Tout comme à son habitude, Robin Hobb nous fait vivre de passionnantes aventures dans un univers riche.

.
.

Couverture du Dévoreur, roman de Stefan Platteau publié aux éditions J'ai luDévoreur précédé du Roi cornu – Stefan Platteau
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Manesh, Shakti
Comme je découvre l’univers de cet auteur au format poche, il ne me restait plus que ce roman-ci prenant place dans le monde des Sentiers des Astres. Ce livre rassemble deux textes dont l’intrigue se déroule mille ans avant le tome « Manesh ». A contrario de la série principale, je me suis sentie exclue dans l’aventure dans le sens où je n’ai pas l’impression de marcher à côté des personnages mais de la visualiser d’un point de vue extérieur. J’ai aimé découvrir toutes ces informations bienvenues sur les Astres qui ne sont plus de lointaines identités. L’histoire est âpre et parfois glauque. Et rien n’arrête ni le Roi Cornu ni le Dévoreur et c’est à en glacer le sang. Il peut se lire indépendamment de la saga mais je ne saurais dire s’il peut être un point d’entrée à l’univers pour des lecteurs frileux qui aimeraient savoir si l’œuvre générale de l’auteur peut leur plaire.

.
.

Couverture du roman "Notre île sombre", écrit par Christopher Priest et publié aux éditions Folio SFNotre île sombre – Christopher Priest
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
L’invasion massive des Britanniques provient de leurs anciennes colonies. Le protagoniste se nomme Alan, un homme lambda, issu de la classe moyenne, enseignant, marié et père de famille vivant dans la banlieue parisienne. Le récit a été découpé et recollé dans le désordre pour symboliser le morcellement de l’Angleterre et la déstabilisation que ressent Alan. Le procédé fonctionne à la lecture, mais j’ai été perdue durant les premières pages, me demandant si je ne lisais pas deux histoires personnelles alternatives (comme pour « Mes vrais enfants » de Jo Walton). La thématique de l’immigration et de l’intégration des étrangers est un sujet toujours brûlant. Le premier texte est paru en 1971 sous le titre français « Le rat blanc » et a été remanié par l’auteur pour retravailler la neutralité de son héros et non pas dans l’optique d’une modernisation. L’alternance non chronologique permet une plongée en abime du héros et de voir son évolution éclater le vernis de sa vie. La tension se dessine au fil des pages, l’ambiance est sombre et tragique.

.
.

Albums jeunesse

.

Couverture de l'album "La couleur des émotions" d'Anna LlenasLa couleur des émotions – Anna Llenas
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
On suit le monstre des couleurs qui semble tout perdu qu’une petite fille va aider : elle décrypte ses émotions grâce à des couleurs puis les lui explique. Cet album jeunesse permet de verbaliser les émotions qu’un enfant peut ressentir. Et de pouvoir poser des mots et des sensations dessus pour tout simplement les digérer. Les pages sont remplies de couleurs, de formes, de textures visuelles.

.
.

Couverture de l'album jeunesse Les peltosauresLes Peltosaures – Michael Whaite
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Plus grand qu’une pelleteuse et plus grand qu’un dinosaure ? Un peltosaure ! L’album est haut en couleurs, et je me suis bien amusée à la lecture avec mon neveu. D’ailleurs, une main posée sur lui me permettait de « reproduire » physiquement le son de l’activité en cours (Broaaaam, Picpicpicpic). Il y a de quoi s’extasier sur leur immensité, s’imaginer à quoi ils servent. Il y a beaucoup de petits détails à chercher : les deux petits humains avec leur casque, le numéro du peltosaure, où se trouve les yeux/les dents/les narines, le gyrophare des engins, etc. J’ai beaucoup aimé ces grands êtres tout souriants.

.
.
.

Le roman "La chute de la flèche" de Mercedes Lackey pris en photo sur une mise en scène dans les tons bleus Photo du roman "Serments et Deuils" de Hobb pris en photo sur une mise en scène de Noël

.

Le mois s’ouvre sur le calendrier de l’Avent | Je découvre celui que ma mère m’a confectionné dans le cadre de notre échange | Et c’est l’heure du dimanche de l’imaginaire du mois | Toujours avec des discussions passionnées et passionnantes | On commence à fréquenter le marché de Noël (surtout pour la nourriture) | Durant ce mois, j’envoie un courrier hebdomadaire de l’Avent à Delphine | Une carte faite maison et quelques bricoles | Il y a aussi l’envoi de deux cartes d’anniversaire de deux personnes physiquement loin de moi, ma grand-mère et Pitiponks | Mutinelle est venue faire un tour dans la ville rose | Et aucun livre n’a été acheté ! | Saint Nicolas dépose des gourmandises dans MES chaussons pour la première fois | Oui, mes chaussons sont des derbies vernies | Et j’ai cuit des Jean Bonhomme | Tatiana vient faire un coucou à l’improviste | J’aime cette spontanéité, signe que les gens se sentent en confiance avec nous | On fête un double anniversaire plein de douceur | Je teste pour la première fois une brioche façon kringle avec framboises et pralines roses | Que j’emmène à mes copines nommées Étincelles | Et leur offre une petite enveloppe scellée remplie de paillettes | Noël débutera le dimanche 16 décembre | On est une famille à chats ! | Casimir rejoint le foyer d’un membre de ma famille | Noël est aussi une période sérieuse pour les jeux de société : on teste le nouveau Burger Quizz | Et du fromage en veux-tu-en-voilà | Notre nouvelle petite voisine est née le 18, je prépare son arrivée avec plein d’étoiles | Chaque année, j’achète une seule décoration de Noël, un sapin pour 2018 | Les cadeaux sont terminés, certains seront emballés avec la technique du furoshiki | Le marque-page offert à ma grand-mère, une commande personnalisée de pyrogravure sur bois avec des fleurs de pétunia | Je reçois des colis surprise de Delphine et de Pitiponks, avec une carte de vœux | Après des années, avec deux amis on arrive à se retrouver | Du plaisir dans la discussion et dans le ventre avec truffade et snicker géant maison | Paillettes & Couronne | Noël est terminé ! | Les deux chats en carton, je les avais déjà | Un peu de lecture pour se reposer.

.

Calendrier de l'Avent 2018 Calendrier de l'Avent Noël 2018

Table avec des gourmandises chez Eurekafé Illuminations du marché de Noël de Toulouse en 2018

Carte d'anniversaire avec des roses au scrap Carte confectionnée dans les tons dorés pour un anniversaire

Soupe en entrée au marché couvert Victor Hugo Courrier réalisé en scrap : carte et marque-page dans les tons rouges pour Noël

Gourmandises de Saint Nicolas mises dans des derbies vernies Jean Bonhomme pour la Saint Nicolas 2018

Brioche façon kringle avec des framboises et des pralines roses Enveloppe scellée contenant des paillettes dorées

Feuilles et baies de houx Chaton Casimir

Photo d'une partie du jeu de société Burger Quizz Carte de l'Avent

Fromage étalé sur une tartine de pain Etoiles découpées dans du papier canson de couleur pour former une guirlande

Sapin enneigé, décoration de Noël Carte de l'Avent pour Noël

Furoshiki, méthode d'emballage japonaise avec un tissu Marque page avec une pyrogravure sur bois

Biscuits confectionnés pour Noël Carte scrapée pour Noël

Carte pour les voeux : sapin rouge sur papiers dans les tons verts Colis surprise : un livre joliment emballé et des chaussettes rouges et blanches avec un pain d'épice cousu dessus

Snicker géant fait maison Boite à chocolats et pompon de Noël

Paillettes : chaussettes roses et pantalon bleu Couronne végétale pour Noël

Les chats Raspoutine et Moriarty dans un carton Page de livre et chat assoupi à côté

.

Rond de Sorcière #101

17/12/2018 10 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Mois de novembre très prolifique concernant les lectures ! Si septembre et octobre avaient été occupés à autre chose ( 2 romans et 1 livre audio sur le premier mois, 3 romans, 1 livre audio sur le second), je pulvérise tout durant ces dernières semaines. Les bonnes lectures s’enchaînent, c’est un plaisir.
.

On notera que mon mois de novembre a toujours un pied dans la période d’Halloween ; justement parce que le challenge courait jusqu’au 11 novembre.

D’ailleurs, j’ai été aidée par Valériane qui avait choisi le dixième tome de l’Épouvanteur de Joseph Delaney dans le cadre de notre défi.

.

📚 C’est le temps de la raisonnabilité : mes bibliothèques « dégueulent » tellement de livres (elles ne sont pas juste « pleines », elles sont au-delà de la capacité de stockage), que la sagesse me pousse à trouver de nouveaux foyers pour certains titres. Vous pouvez trouver la liste et les prix par ici.

.

📽 Visionnage !
On est en plein dans Halloween avec “The haunting of Hill House” qui a terriblement bien fonctionné sur moi (je me suis découvert récemment une peur des maisons hantées et tous les clichés – porte qui claque, ombre dans un coin – font loupe des battements à mon cœur) ; photographie superbe, j’ai été happée par l’intrigue.
Les séances au cinéma ont été rares cette année, mais je ne pouvais rater « Les crimes de Grindelwald » (Les animaux fantastiques 2) : y aller entre copains permet aussi de débriefer dès la fin du film. Il y a du un peu moins bon, du bon et du je m’interroge ; dans l’ensemble, je l’ai bien aimé.
Du côté des OVNI, il y a « I don’t feel at home in this world anymore » dont le côté ‘what the f*ck’ m’a beaucoup plu, le binôme Elijah Wood et Melanie Lynskey est en forme. J’ai continué la série « 3% » et je reste partagée sur cette deuxième saison. Mon petit cœur s’est serré fort en visionnant la série « Wanderlust » où j’ai trouvé Toni Collette excellente (comme bien souvent).
Novembre étant ni à Halloween, ni réellement à Noël – normal… – je fais un peu des deux. Regarder des comédies thématiques me permet de [VISIONNER] d’un œil d’écouter durant mes sessions de traitement de photos : La princesse de Chicago et The Holiday Calendar se retrouvent à égalité, « Les chroniques de Noël » se démarque par son rythme punchy, son ton drôle et grâce à Kurt Russel qui joue bien le rôle attribué.
Enfin, côté humour/stand-up : « Happy to be here » de Tig Notaro n’a pas su me convaincre mais je ne m’arrête pas à ce spectacle-ci de l’humoriste. « The leather special » d’Amy Schumer contient de bonnes répliques et elle est un concentré de bonne humeur. J’ai passé un très bon moment – je me suis marrée ! – avec « The comeback kid » de John Mulaney, avec une mention spéciale au souvenir rattaché à McDo.

.

Il faut savoir me raisonner avec la pile à lire :
¤ GRIMALDI Virginie : Chère Mamie
¤ GRIMALDI Virginie : Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
¤ VAUGHAN Brian K. & STAPLES Fiona : Saga, volume 9

→ Je n’aurais pu vivre encore longtemps sans dévorer le neuvième volume de Saga (paru le 16 novembre), le premier roman de Virginie Grimaldi pour une bonne action envers une association et pour remplir ma réserve de bonne humeur ; le second roman pour glisser un audio dans mes esgourdes.

Résultats : +3 entrées ; -15 sorties

.

Lectures de niovembre 2018

.

Romans SFFF

.

Couverture du roman Jivana de Nadia Coste, roman publié aux éditions ActuSFJivana – Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
C’est avec plaisir que je me suis plongée dans Jivana : heureuse de retrouver l’univers des Fedeylins. Dans cette histoire, deux héroïnes partagent un seul et même corps, la déesse Savironah et Jivana. Nadia Coste aborde plusieurs thématiques dont celle de la place de la femme dans la société. Leur quête les entraine sur un chemin semé d’embûches. Ce roman est un bonus tout sucré. Il peut se lire indépendamment de la série principale mais acquiert une autre dimension s’il est lu après. Lecture conseillée à partir de 12 ans.

.
.

Couverture du roman Rhizome de Nadia Coste, publié aux éditions SeuilRhizome – Nadia Coste
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Nous voilà projetés dans la sky-city de Mauges en 2081. Jaro botaniste de métier vient de respirer des spores qu’une plante apparemment anormale vient de disperser. Il va devoir endosser le rôle d’ambassadeur pour les plantes. Nadia Coste offre une belle leçon d’écologie à travers l’intrigue. Cette dernière referme une originalité astucieuse qui permet d’éclairer la relation entre les humains et les organismes végétaux. Lecture conseillée à partir de 13 ans.

.
.

Couverture du roman Le sang de l'épouvanteur de Joseph Delaney, dixième tome de la série l'épouvanteurLe sang de l’Épouvanteur (L’épouvanteur, tome 10) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Dans ce dixième tome, Tom Ward et l’épouvanteur auront d’autres créatures à museler pour ne plus se préoccuper momentanément de la lutte contre le Malin. L’intrigue majeure avance peu mais les personnages ne restent pas figés. Le roman est un concentré d’actions et initie le passage du flambeau. Lecture conseillée à partir de 12 ans.

.
.

Couverture du livre "Entends la nuit" de Catherine DufourEntends la nuit – Catherine Dufour
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
En protagoniste, on retrouve Myriame, indépendante et beaucoup trop curieuse. Catherine Dufour fait de la ville de Paris, un personnage à elle toute seule. Elle intègre une créature imaginaire dans une forme que je n’avais jamais croisée. À travers le récit, c’est une remarque très ouverte sur notre société actuelle qui s’étale sous nos yeux. Quelques bémols pour moi, l’univers des créatures tout juste effleuré, un statut un peu passif de la part de Myriame (qui veut tout le contraire). Cependant, j’ai passé un bon moment avec ma lecture et j’étais curieuse de savoir ce que nous concoctait l’autrice.

.
.

Couverture du roman "Les flèches de la reine" de Mercedes Lackey, tome 1 des Hérauts de Valdemar, publié aux éditions MiladyCouverture du roman titré "La chute de la Flèche" de Mercedes Lackey, tome 3 des Hérauts de ValdemarLes Flèches de la Reine, L’envol de la Flèche, La Chute de la Flèche, (les Hérauts de Valdemar, tome 1, 2 et 3) – Mercedes Lackey
Plaisir de lecture Livres sympa
Je possède cette trilogie depuis 2010 que l’on m’a offerte en coffret. C’est donc une relique de ma pile à lire à laquelle je devais bien m’attaquer. Quand des titres patientent autant de temps, je ne sais pas si l’envie de les lire est toujours aussi forte ou si mon expérience de lectrice, au fil des années ne me rend plus décisive dans mes choix à lire.
Sur la forme, les livres sont bourrés de coquilles, sur la forme, je découvre comme protagoniste une jeune fille forte et indépendante. Elle va mûrir au fil de sa vie et de ses rencontres. Elle fuit un mariage arrangé à 13 ans en quittant le foyer familial et poursuit un apprentissage pour lequel elle a été choisie. On peut lister de nombreux poncifs rattachés au genre et avec prévisibilité, l’histoire se finit bien. Cette trilogie représente les romances de Noël que d’autres lecteurs lisent en fin d’année, elle est pleine de bons sentiments.

.
.

Couverture du roman "Shakti" de Stefan Platteau paru aux éditions J'ai Lu. Tome 2 de la série "Les sentiers des Astres"Shakti (Les sentiers des astres, tome 2) – Stefan Platteau
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Tome 1
C’est avec grand plaisir que je suis retournée dans l’univers après « Manesh » qui m’a enchantée. Cet exemplaire m’a été offert par thelibraryathurtfew.fr & Pitiponks qui l’ont fait dédicacé à la dernière édition des Imaginales <3 Je me suis laissée entrainer comme jamais : lister les détails glissés ici et là, adorer découvrir la jeunesse de Shakti, presque sentir l’haleine fétide de la Croq-Carcasse ; que je ne souhaite jamais rencontrer. Les atmosphères sont toujours très bien rendues au point où je peux l’affirmer : je préfère davantage être sous mon plaid que dans cette forêt. Dire que j’ai englouti ce livre serait presque un euphémisme tant j’ai eu du mal à le lâcher.

.
.

Couverture du roman "Le sanctuaire des dieux" de Cindy Van Wilder, tome 1 de Terre de BrumeLe Sanctuaire des Dieux (Terre de Brume, tome 1) – Cindy Van Wilder
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Après le grand Bouleversement durant lequel une Brume toxique s’est déversée sur leur monde, Mirar devient une société clivée : les clans ne se mélangent pas. Des communautés sont créées autour des quatre éléments fondamentaux. Clins d’œil à la mythologie grecque et conséquences environnementales sont tissés dans la trame principale. L’écriture est entrainante et bénéficie d’une imagination foisonnante. « Le Sanctuaire des Dieux » est le premier tome du diptyque Terre de Brume. Le second sera publié en mai 2019. Lecture conseillée à partir de 12 ans.

.

.

Œuvres graphiques SFFF

.

Couverture du petit grimoire des fées illustré par Sandrine Gestin ; textes de Patrick JézéquelPetit grimoire des Fées – Sandrine Gestin & Patrick Jézéquel
Plaisir de lecture Livre sympa
C’est avec grand plaisir que j’admire de nouveau les illustrations de Sandrine Gestin au fil des pages. Les textes présentent les Fées par communauté, donnant leurs caractéristiques principales physiques et de comportement. Les amoureux du Petit Peuple ne trouveront pas d’informations inédites : cela reste un petit grimoire intéressant à grignoter. À noter que le petit livre 11,5*16cm possède une couverture mousse cartonnée et se pare d’un signet. J’ai eu la chance de rencontrer Sandrine Gestin aux Aventuriales 2018.

.
.

Couverture de la bande dessinée Les misérables par PeruCouverture de la bande dessinée Mort parce que bête par PeruCouverture de la bande dessinée La peste par PeruLes Misérables, Mort parce que bête, La peste (Zombies Néchrologies, volumes 1, 2 et 3) – Peru & Cie
Plaisir de lecture :  Livres sympa
Série Zombies
Sur ma liste d’idées pour le challenge Halloween, j’avais marqué le troisième tome. J’en ai donc profité pour relire le début de cette série pour mieux « profiter » de l’histoire bien que l’on suive différentes personnes à chaque volume.
Ce spin-off de la série Zombies peut se lire indépendamment ; Peru assure le scénario et trois dessinateurs se relaient en assurant une harmonie globale. Le premier tome raconte la chute du gouvernement en France, on s’attarde sur un vase clos en Suède pour le deuxième, et l’on découvre le patient zéro en se rendant au Japon avec le troisième. Le traitement de la série est assez inégalitaire et j’y trouve aussi un problème de rythme au sein même des albums. J’en conviens que certains détails ou les pensées des personnages sont intéressants à découvrir mais je ne visualise pas où Peru souhaite aller ou quelles clés donner avec cette série.

.
.

Couverture du neuvième tome de Saga de Vaughan et StaplesSaga, volume 9 – Brian Vaughan & Fiona Staples
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Volumes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Il devient délicat de parler de cette série, d’apporter des détails de l’intrigue sans spoiler. La qualité de la série demeure constante : tant sur le contenu que sur la forme. Les dialogues sont remplis de réflexions. L’enchainement des bonnes idées donne une grande fluidité à l’intrigue. Les dessins et leur colorisation sont superbes et j’avoue être sensible à ces belles couleurs. Scénariste et illustratrice ont annoncé une pause d’au moins un an pour refaire le plein d’énergie. Mais terminer sur un tel tome, c’est à s’en briser le cœur. Ce neuvième volume intègre beaucoup de retournements de situation. La série est une valeur sûre et l’imagination de ces deux auteurs est juste… waouh !

.

.

Livres éclectiques

.

Couverture des lettres fictives "Chère mamie" de Virginie GrimaldiChère Mamie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Ce petit livre renferme les lettres fictives que Virginie écrit à sa grand-mère. On peut régulièrement les déguster sur son compte Instagram. Elles sont regroupées sous la couverture de « Chère mamie » dont les droits sont reversés à l’association Cékedubonheur. Ces chroniques du quotidien sont découpées en quatre saisons, et chacune est illustrée par un polaroïd. Les anecdotes renferment beaucoup d’humour, quelques perles qui prêtent à sourire voire à rire. Elle y conte ses péripéties aux quatre coins de la France, accompagnée de sa famille, ses amis et des lecteurs rencontrés en salon. Ces petites histoires sont tour à tour touchantes, amusantes et aussi émouvantes. C’est un plaisir de découvrir que l’autrice est une personne vivante aimant les petits bonheurs (que je chéris tant moi aussi). Ce recueil épistolaire se dévore !

.
.

Couverture du roman "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" de Virginie GrimaldiLe parfum du bonheur est plus fort sous la pluie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Ce roman est le petit dernier à être passé dans mes écouteurs. Je l’ai découvert au format audio, je trouve que la voix de Sophie Frison colle parfaitement. Découverte par son blog, je découvre la plume de Virginie Grimaldi en suivant sa bibliographie.
Pauline est quittée par son mari Ben. Elle tente de ranimer ce qu’était leur vie à deux. Elle écrit des lettres dans lesquelles l’on trouve des souvenirs liés à leur rencontre. On soupçonne un motif de séparation quand elle conte leur belle vie.
La protagoniste devient attachante et sa famille tient un rôle important. C’est écrit avec beaucoup de justesse et donne l’impression d’un roman aux allures intimistes. Dans l’ombre de ce personnage fictif, on reconnait quelques bribes de la vie privée de l’autrice. Et cette pincée de réalité donne beaucoup de profondeur. Ce roman est plus personnel que les précédents car Virginie Grimaldi parle de son expérience ; elle en avait relaté quelques morceaux sur son blog. Elle a un sens aiguisé pour transmettre ses sentiments. La montée des émotions est forte et c’est avec la gorge serrée qu’on lit les dernières pages.

.

.

.

Tester la résistance de ma liseuse sous la pluie (non, ce n’est pas vrai) | Confectionner une tarte aux poires juteuses à souhait | Recevoir ma cousine fraîchement normande d’adoption | Entendre le souffle rauque du Minotaure se baladant dans les rues de la ville rose | Dîner chez des amis et faire la rencontre poilue d’Obiwan | Inviter les copains à un goûter dominical | Raspoutine, Roi des vibrisses | Voir une scène de crime se préparer dans ma salle de bain [DEDXTER] | Tartine à l’œuf du brunch maison | Tester une recette de chouquettes | Rendre visite aux copines et à leur bibou | Cuisiner pour la première fois une tarte au sucre | Défendre mes valeurs | Moriarty-tout-en-rond  | Retrouver avec joie Pitiponks | Déjeuner au marché de Noël : tartine de fromage et aligot, bien sûr ! | Recevoir à dîner ma copine Enflammée et son amoureux  | Qui m’ont offert un sublime bouquet | Le même jour où j’en envoyais un à ma copine strasbourgeoise Marion | En prendre les mirettes au festival des lanternes à Gaillac | Confectionner quelques cartes à mes correspondantes pour démarrer le mois de décembre.

.

Le roman Rhizome pris en photo parmi les plantes Mise en scène du roman Terre de Brume de Cindy Van Wilder

Liseuse PRS-T1 sous la pluie Tarte aux poires et amandes

 La machine Minotaure se balandant dans Toulouse Assiette avec un fondant au chocolat, de la chantilly et un crumble aux pommes

Chat qui baille Préparation de la salle de bain pour des travaux

Tartine salée, oeuf, oignon, fromage Chouquettes revisitées

Tarte au sucrée du nord Petites mains d'enfant

Petites mains d'enfant au goûter Tenue violette pour défendre ses valeurs "nous aussi"

Chat en rond endormi dans un coussin Chocolat chaud du Flowers

Aligot et tartine au fromage mangés au marché de Noël Bouquet et craspedia

Tag sur le bitume pour le festival des lanternes à Gaillac Fleurs du festival des lanternes à Gaillac

Lotus du festival des lanternes à Gaillac Pivoines du festival des lanternes à Gaillac

Scrapbooking de cartes pour Noël

.

Défi Valériacr0 – décembre 2018

09/12/2018 8 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de novembre :

Le mois dernier, Valériane a dû assumer le gage que je lui donnais faute à une chronique arrivée en retard en octobre (j’explique tout par ici). Je lui avais donc sélectionné une grosse brique puisqu’elle adore le mois de novembre pour lire sous un plaid en pilou pilou. Il s’avérait qu’elle reprenait sa lecture, il ne lui restait que 503 pages à découvrir. Mais la magie ne fut pas au rendez-vous à cause d’un rythme trop lent pour la lectrice qu’elle est.
.

Valériane m’escortait vers le froid glacial de l’hiver en me proposant quelques frissons en compagnie de L’épouvanteur de Joseph Delaney. Je me suis empressée de le lire car j’étais encore en pleine ambiance d’Halloween ; et le challenge éponyme se terminait le 11 novembre (happy me !). D’actions en actions, l’intrigue majeure avance et je suis contente d’avoir rencontré des vampires remaniés à la sauce de l’auteur.

.

Sa chronique « La voie des rois » de Brandon Sanderson (Les Archives de Roshar, tome 1)
Ma chronique « Le sang de l’épouvanteur » de Joseph Delaney

.

Mise en scène automnale du livre "Le sang de l'épouvanteur" de Joseph Delaney

.

.

Sélection pour le mois de décembre :.

.

La bonté : mode d’emploi de Nick Hornby

.

Couverture du roman "La bonté : mode d'emploi" de Nick Hornby.

Chère Valériane,

Il arrive parfois qu’on choisisse un livre pour sa couverture ou seulement son titre. J’aime jouer régulièrement à ce jeu avec notre défi car l’exercice s’y prête bien. On peut rattacher de nombreux concepts et autres idées au mois de décembre, liés à l’hiver, à Noël et à tous les bons sentiments de cette fin d’année.

J’ai réalisé une pré-sélection de titres, mais comme souvent, l’un d’eux m’a sauté aux yeux et c’est souvent celui que je choisis comme sélection finale (tantantan). Ce sera donc « La bonté : mode d’emploi » de Nick Hornby. Éloquent, n’est-ce pas ? Au vu du quatrième de couverture, je pense que tu vas passer un bon moment 🙂

.

.

Sa réaction :

Houlala !!
T’as été le chercher dans les tréfonds de ma PAL celui-là !
Je ne me souviens plus du 4ème de couv. Mais ça me fait plaisir de déterrer Hornby. C’est un auteur que j’ai beaucoup apprécié.

.

Bien que  – je cite Valériane – « ma PAL ait fondue sous la narine d’un cocaïnomane », elle tente de créer la surprise.

.

Categories: Ronds de Sorcière Tags:

Rond de Sorcière #100

03/12/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Octobre, un mois automnal sur les chapeaux de roues.

… et celui d’Halloween ! 🎃 Je me suis donc consciencieusement inscrite au challenge d’Hilde et de Lou – je participe depuis 2011 – avec quelques idées de lecture en tête. Et puis, j’ai écrit un petit bilan pour nourrir mes souvenirs : lectures, cuisine, ambiance et décoration, correspondance, déguisement et jour J.
.

Valériane a pris soin de moi en me plongeant littéralement dans l’ambiance 👻 en choisissant « American Elsewhere » de R.J. Bennett. C’était une belle aventure !
.

Et comme cela semble être aussi le mois des challenges, mon défi « Fin de série » voyait se clore sa huitième année : 42 séries listées, 49 tomes lus… je réalise un état des lieux vis-à-vis de trois objectifs que j’avais lancés. Et je balance le nom des séries que je souhaite dégommer pour la neuvième année (comme ça, je prends acte).
.

📺 Pour le volet visionnage : j’ai regardé et terminé la série Maniac que j’ai bien aimé, autant pour l’ambiance que l’histoire. Ensuite, on sent que le mois glissait doucement vers le mignonnet avec deux films romantiques : « Un peu, beaucoup, aveuglément », et « Happy anniversary » qui sont suffisants pour accompagner mes séances de traitement de photos. J’ai aussi vu « Sierra Burgess is a loser » plutôt bon dans l’ensemble avec quelques éléments qui me font tout de même tiquer. Et j’ai beaucoup aimé « Gnome alone » (gare aux gnomes), dessin animé que je recommande.

.

Et c’est laaaaaa paaaaaaaal :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Ambre, préquel
¤ COSTE Nadia : Rhizome
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Grimalkin et l’Épouvanteur, tome 9
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Le sang de l’Épouvanteur, tome 10
¤ DUFOUR Catherine : Entends la nuit
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – Les Misérables, volume 1
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – Mort parce que bête, volume 2
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – La peste, volume 3

→ Sent-on l’influence d’Halloween sur ma pile à lire ? Il se pourrait bien. On notera que je ne sais pas résister à un roman de Nadia Coste tout fraîchement paru et j’en ai profité pour dévorer la nouvelle de Maxime Chattam et clore cet univers. J’avais précédemment lu les deux premiers tomes de Zombies Néchrologies mais en cas de relecture, ils sont à nouveau comptabilisés (tout est pris en compte).

Résultats : +8 entrées ; -4 sorties

.

Acquisition de livres durant octobre 2018

.

.

Couverture du roman "American Elsewhere" de Robert Jackson Bennett paru aux éditions Albin Michel imaginaireAmerican Elsewhere de Robert Jackson Bennett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Mona hérite d’une maison et déboule à Wink. Elle rencontre différents membres de cette communauté renfermée sur elle-même. Le roman offre une intrigue visuelle dans laquelle l’angoisse peut se développer. L’histoire reste assez convenue dans l’ensemble mais le style énergique et la montée en tension accrochent bien le lecteur. J’aurais aimé quelques zones d’ombres restantes car je trouve que le genre fantastique s’y prête bien.

.
.

Couverture du roman "Ambre" écrit par Maxime ChattamAmbre (Autre-Monde, préquel) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre sympa
Série Autre-Monde
J’ai apprécié découvrir l’histoire d’Ambre avant que la Grande Tempête ne s’abat sur notre monde. Ambre est un personnage qui reste bien énigmatique dans Autre-Monde bien qu’on apprenne à la connaître. C’est son passé qui est révélé dans cette nouvelle. Aucune déception, elle est aussi authentique qu’elle le (dé)montrait dans la saga.

.
.

Couverture du roman "Grimalkin et l'épouvanteur" écrit par Joseph DelaneyGrimalkin et l’Épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 9) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Pour ce neuvième tome, Joseph Delaney nous surprend en faisant de Grimalkin la narratrice. Ah, autant vous dire que c’est palpitant d’approcher d’aussi près un personnage si intrigant ! J’ai aimé découvrir son passé et ses pensées, sa façon de (sur)vivre bien qu’elle soit en très mauvaise posture. C’est un tome qui se dévore tout seul, et il se révèle bien plus cruel et sombre que les précédents.

.
.

Couverture du roman Conséquences d'une disparition de Christopher PriestConséquences d’une disparition – Christopher Priest
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Le roman tourne autour des attentats du 11 septembre 2001 et de leurs conséquences. L’auteur utilise la brèche de la dissonance cognitive pour s’investir sur le quid de l’interprétation et la valeur de la vérité en intégrant le traumatisme sous plusieurs formes. Ce récit intime embrasse le jeu avec la réalité avec une touche toute priestienne. Le style est toujours aussi raffiné et fluide.

.

.

Lectures d'octobre 2018

.

.

Aller en pleine piraterie | Terminer haut la main une mission de T.I.M.E. stories avec les copains | Monsieur Sa Majesté des Moustaches | Et son Fidèle Acolyte | Déjeuner avec les copines Étincelles | Assister et participer à un sublime mariage | Observer la nature | Ramasser ma décoration automnale | Être en plein thème de la licorne | Avant de préparer l’enveloppe pour Hilde | Dîner thématique, risotto au potiron et tarte à la noix de pécan | Pâtisser des squelettes | Avant d’installer mon autel d’Halloween | Et regrouper mes plantes en mode « jungle » | C’est la saison des cucurbitacées ! | Accueillir avec surexcitation Delphine | Se balader et profiter tout simplement | Un peu de scrap | Avant le 31 octobre !

.

Mise en scène du livre La servante écarlate Mise en scène du livre Grimalkin et l'épouvanteur au milieu des champignons

Plateau de Time Stories Rhums arrangés d'un bar

Chat tuxedo aux longues moustaches Chat gris curieux

Bouquet et châle de mariée carte scrapée sur le thème de la Norvège

Décoration de table des mariés Bretzels et buffet à l'apéritif d'un mariage

Boulettes pour l'apéritif Feuilles aux couleurs automnales

Petite coccinelle sur la feuille d'un fraisier Carte scrapbooking avec une licorne

Carte avec un fantôme accompagnée d'origamis Tarte aux noix de pécan

Squelettes au chocolat Autel halloween du blog Livrement

Etagère de plantes Tarte salée avec du potiron et de la feta

Pensée violette et jaune Baskets pour balade en ville

Branche d'arbuste dans les tons orangés Tasse de chocolat chaud avec de la chantilly

Carte scrap thème halloween Déguisement de Jack Torrance pour Halloween

.

Categories: CHATTAM Maxime, Ronds de Sorcière Tags:

Rond de Sorcière #99

13/11/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Me voilà enfin pour publier mon bilan du mois de septembre… mi-novembre. Aucun doute, un esprit frappeur issu du challenge Halloween a certainement agi.
.

🌴 Pour amorcer cet automne tout neuf, je suis revenue sur la pile de livres lus durant l’été.
.

📆 On reprenait également les bonnes habitudes avec le rendez-vous mensuel organisé sur la ville rose « Les dimanches de l’imaginaire ». Je vous racontais les premiers mois sur ce billet. Si vous intéressés par l’événement, je vous invite à intégrer le groupe ou à consulter sans connexion le groupe sur Facebook.
.

⛰ À la fin du mois, je me suis littéralement plongée dans le salon Les Aventuriales se déroulant en Auvergne, et ce fut encore une belle expérience. J’ai pu rencontrer et discuter avec plein de monde.
.

📜 Côté challenges littéraires : Valériane avait choisi une lecture halloweenesque avec « La servante écarlate » de Margaret Atwood pour ce mois.
J’ai également publié un avis de recherche billet sur les (sur)vivantes qui participent aussi au défi « Fin de Série ».
.

📷 Je me suis décidée à ouvrir un compte Instagram dédié. Vous pouvez m’y retrouver sous cette URL : https://www.instagram.com/livrementblog/
J’ai mis quelques hashtags mots-dièse en place que vous pouvez aussi suivre : #livrementblog #livrementlectures2018 #livrementcitations
.

🖥 Question visionnage : suivant l’axe SFFF : le film Zoe était intéressant ; Castle Rock est une très bonne découverte et cette première saison se conclut avec le dernier épisode. Je suppose que la série va inclure une histoire d’habitants de la ville de Castle Rock pour chaque future saison ? Et évidemment, une petite saison – la troisième – de Preacher, qui est passée comme une lettre à la poste.
Veine « policier » : il me restait la dernière enquête de Cormoran Strike à découvrir en série, elle s’appuie sur le roman « La carrière du mal » de Robert Galbraith. Même soin dans la réalisation que les précédentes. Et puis il y a eu la particulière série, Sharp Objects. Mini-série composée de 8 épisodes, elle est brutale, glauque et j’ai aimé suivre la protagoniste Camille et avancé dans le même flou qu’elle.
Côté “vie”, il y a la seconde saison d’Atypical que j’aime beaucoup ; j’ai aussi regardé le long-métrage Birthmarked pour la présence de Toni Collette : intrigant mais pas avec autant d’humour que je l’espérais.
Humour : j’ai dévoré les deux shows d’Iliza Shlesinger (coup de cœur !) Freezing hot et Confirmed Kills. S’ils sont réussis, le summum reste Elder Millennial que j’ai vu en août (disponibles sur Netflix).
.

.
Les nouveautés dans la Pile à Lire :
¤ BENNETT Robert Jackson : American Elsewhere
¤ COSTE Nadia : Jivana
¤ GESTIN Sandrine & JEZEQUEL Patrick : Petit grimoire des Fées
¤ PRIEST Christopher : La séparation
¤ PRIEST Christopher : Conséquences d’une disparition
¤ VAN WILDER Cindy : Terre de Brume – Le sanctuaire des dieux, tome 1

→ On sent que les Aventuriales sont passées par là !
L’avantage de chroniquer mon bilan avec peu de retard, c’est que je peux constater que ces arrivées ont été difficiles à éponger car mon rythme de lecture est vraiment inférieur à celui de cet été et les arrivées ont aussi été nombreuses en octobre.

Résultat : +6 entrées ; -3 sorties

.

Livres acquis en septembre 2018

.
.

Couverture du roman intitulé La servante écarlate écrit par Margaret Atwood. Edition DeluxeLa servante écarlate – Margaret Atwood
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Chronique complète
J’ai trouvé l’histoire puissante… sans doute parce qu’elle pourrait être un glissement de notre société actuelle de par ses fragilisations. Le point de vue interne est celui de la protagoniste, une servante écarlate répondant au nom de Defred. J’ai aimé découvrir son récit, de ce qu’elle comprend, ponctué par ses souvenirs et surtout la pensée qu’elle ose formuler dans un environnement liberticide.

.
.

Couverture du quatrième tome de Phobos écrit par Victor Dixen, titré "Il est trop tôt pour respirer"Il est trop tôt pour respirer (Phobos, tome 4) – Victor Dixen
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1tome 2, tome 3hors série
Ultime tome de la série, je suis rentrée dubitative – et tout de même intriguée – dans le récit alors que j’estimais que le troisième volume pouvait clore l’aventure. L’auteur prend soin de répondre aux questions restantes, sans plus laisser de zones d’ombre. L’’intrigue est totalement déroulée allant jusqu’à montrer « l’après » des pionniers. Évidemment, la série inclut des questionnements importants concernant l’humain : l’écologie, les clivages sociaux, l’information, l’éthique, etc. Pour moi, le récit est vraiment dilué, incluant des passages qui n’apportaient rien, pas même une ambiance et que l’œuvre aurait pu être amputée de plusieurs centaines de pages pour gagner en efficacité. Je n’ai pas été sensible non plus au traitement du suspense. Avantage, l’histoire passe très bien au format audio.

.
.

La séparation – Christopher Priest
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Comme je souhaitais rencontrer Christopher Priest durant les Aventuriales, je me suis dit que ce serait la motivation idéale pour une relecture du premier titre de sa bibliographie que j’ai découvert. Je me suis donc replongée avec délice La séparation. Les émotions sont revenues identique à ma première lecture : j’ai aimé retrouver Joe et Jack, coincés dans la seconde guerre mondiale. Leur histoire rebondit entre le réel et le potentiel mettant en exergue les possibilités alternatives. Un dédale psychologique mené d’une main de maître et où Christopher Priest prend soin du lecteur pour le faire entrer dans son univers et toute sa richesse.

.

.

Lectures effectuées en septembre 2018

.

.

Fêter l’annigreffaire d’une amie | Avec beaucoup de joie | Retrouver les copains au dimanche de l’imaginaire de septembre | Aller voir Mutinelle et son Amoureux | Relire La séparation et toujours jubiler | Mini pizzaaa maison | Enfin le moment de l’initiation à Magic aux gamins des copains | Le premier anniversaire du filleul | Une tarte courgettes et camembert | Se féliciter d’une toute pile à lire romans papier | Moriarty participe au tri des livres à vendre | Sous le regard de Raspoutine | Fêter une moitié de mois sous le signe du soleil, du bon temps en famille et des baignades | Et découvrir les chatons de la maison | Lire sous le ciel bleu | Faire le plein de mûres | Avoir le dernier né de la plume de GGK dans les mains | Faire rire ma filleule en jouant avec elle | Dîner en mode « guinguette » | Acquérir de nouvelles plantes | Voir fleurir celle que j’offrais à ma mère | Se promener | Trouver un livre dans la boite à lire du quartier | Ramasser l’automne | Avant de partir en Auvergne | Rencontrer Oly, chaton tout mignon | Faire dédicacer des livres aux Aventuriales | Décorer des paquets cadeaux.

.

Makis et sushis pour fêter un évenement Manga présenté au dimanche de l'imaginaire de septembre

 Café pris à Tarbes Meuble remplis de photos en librairie tarbaise

Livre La séparation de Christopher Priest, aux éditions Folio SF Petite pile à lire de romans papier

Mini pizza faites maison Initiation au jeu de cartes Magic

Faire part de naissance original Tarte courgettes camembert faite maiso,n

Chat Moriarty assis parmi les livres de recette Gros plan sur les coussinets du chat Raspoutine

Verre de mojito Chaton tuxedo de deux mois

Livre sur le ciel bleu Mûres dans un saladier

Livre "Enfants de la terre et du ciel" de Guy Gavriel Kay Peluches dans le tunnel d'un enfant

Dîner guinguette, en mode pique nique Sac de nouvelles plantes achetées

Fleur épanouie de schlumbergera truncata Bouquet d'herbes séchées

Chaîne des puys en Auvergne Chaton de trois semaines nourri au biberon

Petite sculpture aux Aventuriales Livres dédicacés aux Aventuriales

Emballage réalisé avec des herbes séchées Cadeau décoré avec des feuilles

.

Categories: DIXEN Victor, Ronds de Sorcière Tags:

Rond de Sorcière #98

04/09/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

⛱ En août, il parait que sous les pavés, se trouve la plage.

C’est vrai. Sauf si comme moi, vous n’emportez pas à la mer vos livres papier comme moi (à plus juste titre des pavés peu pratiques à lire du fait de leur poids !).
.

📒 Durant ces dernières semaines, je vous ai raconté la vie de ma Pile à Lire sur l’année 2017. J’ai également tenté – oui, car j’ai abandonné ! – de m’intéresser à « Les foudres de la Sor’cière » de James Clemens (Les Bannis et les Proscrits, tome 2) que Valériane m’avait choisi dans le cadre de notre défi littéraire.

.

📺 Du côté des écrans : en films, Like father est dispensable, To all the boys I’ve loved before est mignonnet et Baby driver est seulement réussi musicalement parlant à mes yeux oreilles car je n’ai pas été passionnée par l’intrigue. Pour les séries, j’ai enchainé et terminé les deux premières saisons de Bonusfamily car les personnages sont terriblement attachants. Enfin, et non des moindres, j’étais hilare en visionnant le stand up d’Iliza Shlesinger titré ‘Elder Millennial’ (et quelle présence sur scène !).

.

Ma pile à lire fond comme glace au soleil, mais il y a toujours de nouvelles recrues :
¤ DIXEN Victor : Phobos – Il est trop tard pour renoncer, tome 3
¤ KAY Guy Gavriel : Enfants de la Terre et du Ciel

→ Le Phobos pour continuer la série que je découvre format audio ; et le dernier GGK car je ne vois aucune raison de ne pas craquer (la double négation, c’est pour mieux vous perdre car j’estime cet achat complètement indispensable).

Résultats : +2 entrées ; -5 sorties

.

Acquisitions du mois d'août 2018 du blog Livrement

.

.

Couverture du livre "Les foudres de la sor'cière" de James Clemens : tome 2 de la série Les Bannis et les ProscritsLes foudres de la Sor’cière (Les Bannis et les Proscrits, tome 2) – James Clemens
Plaisir de lecture Livre à oublier
Tome 1
J’ai abandonné ma lecture car le destin de ces personnages ne m’intéressait pas ; ils m’épuisaient déjà dans leur indécision. J’ai aussi focalisé sur les clichés de ces derniers et le bancal de certaines actions qui se profilaient déjà. Le rendez-vous avec cette série n’a pas eu lieu. Peut-être suis-je devenue un peu plus exigeante au fil de mes lectures/des années plongées en fantasy.

.
.

Couverture de Phobos tome 3 de Victor Dixen aux éditions Robert LaffontIl est trop tard pour renoncer (Phobos, tome 3) – Victor Dixen
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1, tome 2, hors série
Malgré quelques longueurs en début de récit – avec le procès – dans la globalité, Victor Dixen offre les révélations attendues avec quelques petits rebondissements finaux. Il laisse quelques questions sans réponse (et ces ouvertures sont bienvenues). Les personnages frisent la caricature car certains adoptent des aptitudes qu’on ne leur connaissait pas, mais il délicat de lier en une pelote lisse des fils ébouriffés. Je me serai bien arrêtée à ce tome que je considère comme offrant une fin acceptable. Curieuse, je découvrirai l’ultime volume pour savoir quel(s) élément(s) a/ont pu mériter un développement supplémentaire.

.
.

Couverture du roman "Les enfants de la terre et du ciel" de Guy Gavriel Kay paru aux éditions L'atalanteEnfants de la Terre et du Ciel – Guy Gavriel Kay
Plaisir de lecture note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Il n’est plus à prouver la qualité de conteur de Guy Gavriel Kay. Avec ce titre, il nous emmène dans les Balkans au XVe siècle qu’il se fait un plaisir de revisiter. Sous une forme polyphonique, le roman nous présente plusieurs personnages, leur vie, leurs aspirations et leur destin. Ils embarquent à bord du même bateau et leur fil de vie va s’y croiser pour la première fois. Certains vont s’éteindre avant d’avoir réalisé ce qu’ils comptaient et d’autres vont participer à des grands changements bien malgré eux. Ma lecture souffre de la comparaison avec Tigane que j’ai découvert en mars dernier : je me suis peu accrochée aux personnages mais cela reste une belle aventure.

.
.

Couverture du tome 1 du Livre des Radieux par Brandon SandersonCouverture du Livre des Radieux deuxième partie de Brandon Sanderson. Tome 2 des Archives de Roshar, publié aux éditions Le livre de pocheLe Livre des Radieux (Les Archives de Roshar, tome 2 parties 1 et 2) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livres fantas… tique
Chronique complète
Tome 1
Les débuts de cette histoire polyphonique avaient un peu asséché ma jubilation à découvrir cette série qui promet d’être marathonienne. Il faut dire que les fils narratifs qui me plaisaient le plus étaient les moins développés. J’ai laissé reposer ma lecture – une année – avant d’attaquer le deuxième tome (scindé en deux parties dans la version française) pour découvrir l’intensité ébauchée des arcs narratifs. J’ai été subjuguée par la richesse de l’univers, les talents d’imagination de l’auteur et la surprise générale avec l’angle à 90° que le récit prend.

.

.

Lectures du mois d'août 2018 du blog Livrement

.

Canicule | Prendre le temps de ne strictement rien faire | Puis trouver un spot pour aller se baigner dans le Tarn | Découvrir la nouvelle maison d’amis avant de filer à l’eau avec Petit M. et sa maman un lundi | Tenter de discuter en anglais, ardu | Partir voir ma famille en Auvergne | Se balader | Craquer pour des bougies de Charroux | Manger ce qui nous fait envie, comme une glace framboise-fraises Tagada pour ma belle-sœur | Revenir trempés d’une séance de pistolets à eau | Gaya la chienne en a aussi profité | Zieuter le bibliobus | Passer chez mes grands-mères | Déguster des tartelettes aux fraises | Et gratter la Mimine | L’image du bonheur | Déjeuner avec burgers chez les copains | Partir avec d’autres copains à Saint Jean de Luz | Trouver deux des trois boîtes à livres de la ville | Profiter de l’océan, des glaces et des beignets | Participer à un anniversaire / réunion de famille | Retrouver souvent mes chats collés-serrés | Organiser un pique-nique pour rendre plus douce la rentrée d’une amie | Boire un verre en terrasse | Tomber par hasard sur une vitrine avec des objets décoratifs réalisés avec des feuilles de livres | Écouter la douce pluie qui tombe | Déguster des figues à m’en lécher les doigts | Retrouver de la couleur dans les assiettes | Revoir le premier long-métrage Harry Potter en compagnie de N. 10 ans, qui vient de terminer la lecture du premier tome éponyme.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Categories: DIXEN Victor, Ronds de Sorcière Tags: