Archive

Archives pour la catégorie ‘PETERSEN David’

Rond de Sorcière #91

20/02/2018 15 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

C’est la nouvelle année ! Après avoir répertorié toutes mes lectures, je vous offrais alors mon bilan de 2017 sur mes lectures.
.

Pour notre défi Valériacr0, ma binômette m’invitait à prendre la poudre d’escampette en compagnie d’Henri Lœvenbruck avec « Nous rêvions juste de liberté » : ce fut une belle épopée !
.

En compagnie de Magali et de Marie Juliet, je me suis rendue à la deuxième édition nationale de la Nuit de la Lecture. Nous avons découvert un établissement que nous ne connaissions pas. Même si l’événement était bondé, cela nous a permis de papoter en toute tranquillité.
.

Janvier est synonyme de bloggiversaire : j’ai soufflé les 9 bougies du blog. C’est fou ! Et en guise de note spéciale, j’ai écrit un plaidoyer.

.

C’est tout frais ! dans la PAL :
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Le retour de Lavinia, volume 7
¤ ALWETT Audrey & MORETTI Nora : Princesse Sara – Meilleurs vœux de mariage, volume 8
¤ BURGESS Tony : La contre-nature des choses
¤ COMBREXELLE Anthony : Presque Minuit
¤ GREGORY Daryl : L’éducation de Stony Mayhall
¤ KAY Guy Gavriel : Tigane
¤ PETERSEN David : Légendes de la Garde – La Hache Noire, volume 3
¤ ZELAZNY Roger : Le Songe d’une nuit d’octobre

→ Janvier est aussi le mois de mon anniversaire : avec beaucoup de petites attentions et de petits messages, on m’a offert des livres et c’est chouette. D’autres sont arrivés durant le mois de février.

Résultat : +8 entrées ; -9 sorties

.

Acquisition des livres de janvier 2018

.

.

Romans SFFF

.

Couverture du livre "Presque minuit" de l'auteur Anthony Yno Combrexelle. Elle représente un cadran d'horloge doré sur un fond sombrePresque Minuit – Anthony Yno Combrexelle
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Sous la sublime couverture se cache une histoire estampillée jeunesse : celle d’orphelins ayant volé le mauvais objet aux mauvaises personnes. La course-poursuite nous entraine dans les rues de Paris à la Belle Époque (en 1889). Sont ainsi incorporés quelques éléments steampunk à cette enquête fantastique. Bien que l’intrigue ne puisse fournir une balade plus longue dans cet univers, ce dernier tient d’aplomb et le récit se révèle rythmé.

.
.

Couverture du livre "Le songe d'une nuit d'octobre" de Roger Zelazny, réédition chez ActuSFLe Songe d’une nuit d’octobre – Roger Zelazny
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Les experts des sciences occultes se réunissent pour déterminer si au 31 octobre, il faut libérer les Anciens Dieux lors d’un rituel ou si les Fermeurs arriveront à les en empêcher pour préserver le quotidien actuel que nous connaissons tous. Chacun prend secrètement position lors de la préparation du jeu. L’originalité du récit repose sur le narrateur en « la personne » de Snuff, chien de son état. Il est le compagnon de Jack et la remontée des informations sera réalisée auprès des familiers d’autres « célébrités ». J’ai aimé l’humour qui se dégage de ces pages et l’imagination soutenue par une écriture visuelle.

.
.

Couverture du livre intitulé "Le gnome" de Michael Coney. Il s'agit du quatrième tome de la série "Le chant de la Terre"Couverture argentée du livre "Le roi de l'île au sceptre" de Michael ConeyLe gnome ; Le roi de l’île au sceptre (Le Chant de la Terre, tomes 4 et 5) – Michael Coney
Plaisir de lecture : note : 4 Livres à découvrir
Chronique complète tome 4
Tome 1, tome 2, tome 3
Le multivers de Michael Coney s’investit sur des variations du cycle arthurien pour ces deux tomes. Les avancées technologiques découvertes précédemment y figurent de manière très lointaine. Il existe toujours les aléapistes, ces bifurcations temporelles pour chaque action avortée ou non réalisée. Les personnages sont insolites et nous nous accrochons facilement à Nynève et à Fang, un gnome. L’imagination de Michael Coney n’est pas limitée et c’est essentiellement un sentiment d’évasion qui envahit le lecteur. L’auteur se balade en fantasy et en SF pour proposer une œuvre singulière destinée aux connaisseurs des littératures de l’imaginaire.

.
.

Couverture des éditions J'ai lu du tome 8 "La secte maudite" de l'assassin royal écrit par Robin HobbLa secte maudite (L’assassin royal, tome 8) – Robin Hobb
Plaisir de lecture : Livre avec entrée au Panthéon
Série complète
Sous le pseudonyme de Tom Blaireau, Fitz accepte la mission de la reine Kettricken : il part retrouver le prince héritier, en compagnie du Fou maintenant surnommé Sire Doré. Des souvenirs piquants remontent dans l’esprit de Fitz, et il doit faire face à des décisions épineuses. On se retrouve complètement emporté·e par le rythme effréné de la poursuite et l’on en apprend davantage sur le fonctionnement du Vif. Le tome se révèle particulièrement émouvant.

.

.

Livre graphique SFFF

.
Couverture du troisième tome des Légendes de la Garde : La Hache Noire de David PetersenLa Hache Noire (Légendes de la Garde, volume 3) – David Petersen
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Volume 1, volume 2
Après relecture des deux précédents tomes, je me suis jetée avec délice dans ce troisième. Ce volume est consacré à l’histoire de la Hache Noire : comment elle a été forgée, pour quelles raisons, pourquoi son détenteur est lié à certains principes. L’auteur distille des informations également sur l’histoire des souris et de la Garde. Celle-ci a été créée pour protéger la communauté étendue contre leurs prédateurs. Chaque membre voue sa vie à la protection des autres, une vie parfois bien âpre. Les illustrations sont un véritable plaisir pour l’œil, les motifs et les textures – pelage des souris, végétation – sont travaillés avec beaucoup de finesse. La lecture se termine sur un certain sentiment de solitude tant le quotidien du protagoniste lui est lourd à supporter.

.

.

Livre éclectique

.

Couverture du livre Nous rêvions juste de liberté d'Henri LoevenbruckNous rêvions juste de liberté – Henri Lœvenbruck
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Henri Lœvenbruck nous invite dans l’univers des bikers. Nous suivons Hugo et sa bande en quête de liberté. L’aventure les emmène loin sur le bitume mais aussi loin sur leurs valeurs et leur vision de la vie. C’est surtout une histoire humaine où l’auteur nous invite dans la communauté des motards sans nous perdre ni dans les clichés ni dans les détails superflus. Le roman a des allures de chemin initiatique : c’est beau et triste à la fois.

.

.

Lectures de janvier 2018 blog Livrement

.

Me réveiller pour la nouvelle année au pied des Pyrénées et déguster de nouveau une pizza faite soi-même | Prendre le temps | Admirer la nature chez moi | Et la première feuille de ma monstera deliciosa ciselée | Confectionner une galette en m’appliquant car c’est un des rares desserts qu’apprécie petit G. | Il tirera la fève, un tyrannosaure ! | Préparer une carte et un cadeau pour l’anniversaire de Valériane | M’amuser avec l’objectif macro pour mon smartphone tout juste reçu | Profiter de la nuit de la lecture | Fêter mon anniversaire en toute simplicité | Le film « Coco », très émouvant | Déjeuner dans un restaurant à burger | Me balader en ville | M’offir un bouquet violet | Rentrer ouvrir mes cadeaux | Et recevoir de l’Amoureux un bouquet blanc | Fignoler mes cartes de voeux | Prendre le soleil à la pause déjeuner et tant pis s’il fait un peu froid | Ronronthérapie en duo | Tester une table d’hôtes en bonne compagnie | Puis déguster un bibimbap | Le tout en délicieuse compagnie | Se marrer avec le jeu Esquissé qui plaît à tout profil de joueurs | Recevoir des cadeaux et des licornes et des cadeaux licornesques, aussi | Être satisfaite de mon gâteau « aussi beau que bon ».

.

La couverture du livre presque minuit écrit par Anthony Combrexelle est en relief Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny, couverture d'actuSF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

PETERSEN David – Légendes de la Garde – Hiver 1152, tome 2

01/06/2016 8 commentaires

.

Hiver 1152 David Petersen Legendes de la garde tome 2Titre : Hiver 1152 (Légendes de la Garde, tome 2)
Auteur : David Petersen
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Tome 1, tome 3
.

Après un automne bousculé, la rigueur de l’hiver s’installe. Lockhaven connait une pénurie des stocks de vivres et de médicaments. La matriarche Gwendolyn envoie des émissaires dans les cités des Territoires dont la Garde assure la sécurité.

.
.

Hiver 1152 Petersen 01« Hiver 1152 » est dans la même lignée que le premier tome : cette fantasy épique nous présente des souris comme personnages principaux. L’anthropomorphisme donne une dimension atypique à cette bande dessinée.
.

Pour ce deuxième volume, l’intrigue tourne autour de l’unité de la communauté ; avec le fait de privilégier la survie de la masse plutôt que celle de l’individu. L’auteur s’investit sur la transmission des valeurs et la répartition des rôles au sein de la Garde. Les membres doivent vaincre les ennemis du Territoire mais aussi leurs propres démons. Lire la suite…

PETERSEN David – Légendes de la Garde ~ Automne 1152, tome 1

11/03/2016 20 commentaires

.

legendes de la Garde Automne 1152 David PetersenTitre : Automne 1152 (Légendes de la Garde, tome 1)
Auteur : David Petersen
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Tome 2, tome 3
.

La Garde protège le Territoire des souris. Elle se compose de personnalités courageuses et dédiées à la paix. Lieam, Kenzie et Saxon partent retrouver un marchand de grain, jamais arrivé à destination ; une conspiration serait à l’origine de cette disparition. Pendant ce temps, Gwendolyn, chef de la Garde, envoie Sadie rétablir le contact avec un membre posté à Calogero, sur la côte Nord. L’automne 1152 risque de rompre la paix fragilement installée depuis trois ans sur la nation.

.
.

« Qu’importe l’ennemi, pourvu qu’on ait la cause ! »

.
.

legendes de la Garde 11Légendes de la Garde est une fantasy animalière. Et croyez-moi, suivre les interactions entre des personnages de quatre centimètres de haut fonctionne !
.

Les souris sont créées à partir d’un anthropomorphisme que je qualifie de léger car le physique reste le leur : elles ont toujours des griffes au bout des pattes, un museau mais pas de pommettes, de grandes oreilles et de petits yeux perçants.
.

Chacun des rongeurs possède sa propre personnalité. Pour moi, leur représentation graphique est réussie car ils sont tous reconnaissables mais il faut un petit temps d’adaptation et la couleur de la cape est un excellent repère.

.
Cette société est basée sur notre propre histoire au Moyen-Âge. Nous retrouvons la Garde qui protège le territoire des souris. Ses membres sont issus des différentes cités indépendantes. Ils sont guides, éclaireurs, escortes. Leur rôle de cohésion est renforcé par leur grande loyauté, honneur et fraternité au cœur de leur vie. Lire la suite…