Archive

Archives pour la catégorie ‘KAY Guy Gavriel’

KAY Guy Gavriel – Tigane

08/05/2018 15 commentaires

.

Couverture du livre Tigane de Guy Gavriel Kay

.

Titre : Tigane
Auteur : Guy Gavriel Kay
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
.

Brandin d’Ygrath et Alberico de Barbadior, deux puissants sorciers, se battent pour les provinces de la Palme. Fou de douleur de la perte de son fils lors d’une bataille, Brandin jette un maléfice sur Tigane : le nom disparait de la mémoire des gens. La résistance nait avec la formation d’un petit groupe de rebelles menés par Alessan. Ils cherchent à libérer la péninsule de ses deux occupants féroces.

.
.
.

Pour ce récit, on suit les histoires de deux personnages, celle de Devin artiste d’une troupe itinérante et Dianora, membre de la Cour du roi d’Ygrath. Guy Gavriel Kay a la volonté d’intégrer des personnages « à bagages » : ils ont déjà vécu un bout de leur vie avant qu’on ne les rencontre dans le livre ; avec leurs aventures, leurs faiblesses et leurs blessures. Ceux-ci sont justes et non manichéens. Ceci dit, l’archétype du despote aurait mérité un peu de profondeur. Les rebelles sont forts et intelligents, mais cela ne s’avère pas un défaut et n’enlève rien au récit (il faut bien équilibrer les forces face aux oppresseurs).
.

Comme pour mes précédentes lectures issues de la bibliographie de l’auteur, l’aspect qui m’intéresse le plus et que je trouve aussi le plus réussi se révèle être la complexité de l’être humain, pour lequel l’investissement se ressent véritablement.
.

« Tigane » estampillée fantasy historique se base dans la péninsule italienne à l’époque de la Renaissance, foyer de rayonnement culturel et d’intrigues foisonnantes.
.

Cette épopée prend des accents de roman de cape et d’épée. L’approfondissement de l’univers permet au lecteur de mieux s’en imprégner et d’entrer dans le cercle des contestataires. La magie ne sera présente que sous la quantité d’une pincée, davantage comme une métaphore qu’un poncif du genre.
.

De par son disparition dans les mémoires, Tigane devient le témoignage de la destruction d’un pays, de l’annihilation d’une culture puis de la reconquête d’un territoire. Cette tragédie a des airs de chant de liberté, avec l’importance du patriotisme, du rôle de la mémoire et de l’art pour une nation. Elle apparait comme la quête de l’identité de tout un peuple.
.

Et il ne faut rien de moins qu’une écriture fine, basée sur des recherches poussées et un scénario réfléchi pour une histoire convaincante. À travers les lignes, se dessine une certaine musicalité, qui donne tant de beauté à ce récit épique. J’en ai aimé la souplesse, tachetée par quelques traits mélancolie et qui se termine sur un dénouement fabuleux. Cette narration balaye la pensée unique et j’ai été surprise de repenser régulièrement à Devin et à l’articulation des actions de l’équipe à la recherche d’une grande partie de son identité.

.
.

Mise en scène du livre "Tigane" écrit par Guy Gavriel Kay

.

————————————————————————~*

.

Gaëtan et LineTje (du blog Les Singes de l’Espace), Lutin82 (Albédo), ont aussi tendu l’oreille pour écouter la résonance de Tigane.

.

KAY Guy Gavriel – Les chevaux célestes, tome 1

29/06/2016 16 commentaires

.

Les chevaux celestes Guy Gavriel KayTitre : Les chevaux célestes (Sous le ciel, tome 1)
Auteur : Guy Gavriel Kay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
.

En hommage au général Shen Gao pour son dévouement lors de la bataille de Kuala Nor, l’impératrice du Tagur offre à son fils cadet Shen Tai, deux cent cinquante coursiers de Sardie. Cette récompense inimaginable va le contraindre à être au centre d’enjeux politiques et d’intrigues dont il n’en connait aucune règle ; on serait prêt à le tuer pour récupérer ces chevaux célestes.

.
.

On donnait à un homme un coursier de Sardie pour le récompenser immensément. On lui en donnait quatre ou cinq pour l’élever au-dessus de ses pairs, lui faire tutoyer l’échelon supérieur – et lui gagner la jalousie, parfois mortelle, de ceux qui montaient les chevaux des steppes, plus trapus.
La princesse Cheng-wan, impératrice consort du Tagur depuis vingt ans de paix, venait de lui accorder, avec autorisation, deux cent cinquante chevaux-dragons.
C’était le chiffre exact. Tai le relut une fois de plus.

.
.

Les chevaux celestes Kay illustration 01« Les chevaux célestes » (Under Heaven) est le premier tome d’un diptyque ; dont le second s’intitule « Le fleuve des étoiles » (River of stars).

Comme souvent avec ses autres romans, Guy Gavriel Kay s’intéresse à une période historique, ici la Chine antique sous la dynastie des Tang (618-907 après J.C.) : c’est l’âge d’or de la Chine – avec quelques éléments sanglants pour activer le brillant de l’or, évidemment.

C’est une période que je  ne connais absolument pas et j’avais peur d’y être complètement perdue ; c’était sans compter les talents de l’auteur. Lire la suite…

KAY Guy Gavriel – Ysabel

08/09/2015 38 commentaires

.

Ysabel guy gavriel kayTitre : Ysabel
Auteur : Guy Gavriel Kay
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Ned Marriner, 15 ans et Montréalais accompagne son père sur une mission professionnelle à Aix-en-Provence. Au détour de la cathédrale d’Aix, lui est susurré un nom féminin. Sa route croise celles d’immortels, issus du passé chargé en mythologies de la région. Un drame, depuis 2500 ans, ne se cesse d’être joué ; il s’invite en filigrane dans le quotidien de l’adolescent à l’occasion de Beltaine.

.
.

Ysabel Kay)°º•. Guy Gavriel Kay est connu pour ses œuvres qualifiées appartenant à la fantasy historique. Ici, le procédé est plus effacé, bien que la géographie et son histoire soient conservées. Contrairement à d’autres de ses écrits, son histoire prend racine dans notre monde et à notre époque. Les travaux préparatoires sont toujours méticuleux, l’auteur a également vécu en Provence. Les faits ressurgissent au travers des lieux visités par la famille Marriner. Dans ce cadre contemporain, le mystique s’invite.
. Lire la suite…

Rond de Sorcière #58

10/08/2015 32 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Au mois d’avril 2015, ne te découvres pas d’un fil. Certes. Peut-on se vêtir de pages tournées, alors ? Au total, 2747 pages m’ont habillée, dont 376 d’œuvres graphiques.
.

Du côté des challenges & défis, c’est assez calme. Il y a toujours le défi Valériacr0 : j’ai relu le premier acte de Rising Stars grâce à ma binômette. A l’heure où j’écris ce bilan, j’ai terminé la trilogie, et ça envoie du bois (bois, vêtement, fil, mois d’avril… oui, je suis une fatiguée de l’enchainement pourri).
.

Je suis partie à la chasse aux œufs chez Morgana et la Luciole (d’Encre et de Rêves) et j’ai gagné un porte-clé-livre – toujours en fonction, il est très solide.
.

Mes acquisitions du mois :
¤ BIANCO Guillaume & Thomas : Jasmine, le Concours de flaques d’eau
¤ GOBLED Karine & CAMPEIS Bertrand : Le guide de l’uchronie
¤ NIFFENEGGER Audrey : Le temps n’est rien
¤ PRIEST Christopher : L’adjacent
Il ne me reste encore à me plonger dans le guide de l’uchronie, le reste a été délicatement dévoré. (Ouais, je peux “délicatement dévoré » : c’est ça l’expérience “zombie”).

. Lire la suite…

Rond de Sorcière #50

18/12/2014 18 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Jolis mois d’août 2014, je fais fort pour un mois estival avec pas moins de 2821 pages (dont 115 de belles pages graphiques).

Cela a été l’occasion de me bidonner à la plage grâce à la série de Douglas Adams.
Je me suis aussi bien amusée à customiser – de manière éphémère, hein – l’exemplaire « Morwenna » de Cornwall avec un petit chat post-it et un marque-page (étoiles et fées évidemment).

Nous avons fêté le premier Ray’s Day de l’Histoire, en ce 22 août. J’ai tenté un rapprochement des lecteurs et autres amoureux des livres mais la pluie et le froid n’ont pas eu raison des plus téméraires. Parmi toutes les initiatives, je me suis bien amusée à trouver les titres des couvertures illustrées chez Lullaby et j’ai gagné « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » de Nicholas Evans.

Et, truc de fou, je n’ai acheté aucun livre alors que Mutinelle, blogueuse et grande lectrice est venue faire un tour.

. Lire la suite…

Rond de Sorcière #27

07/10/2012 30 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

En septembre 2012, je cours, je cours. J’ai le nez plongé dans divers petits projets à défaut de l’avoir sur les livres. C’est un mois tout petit, pire que ceux d’été (1954 pages en juillet et 2130 pages en août) avec 1490 pages lues. Mutinelle m’a d’ailleurs offert un petit carnet tout joli où j’y note mes lectures. Du côté des acquisitions, j’ai pu acheter d’occasion à tous petits prix les trois premiers tomes de Courtney Crumrin que je tenais absolument à avoir dans ma bibliothèque. Ô joie, Ô bonheur !

Les lectures communes sont toujours à l’ordre du jour, j’ai lu du classique, du zombie, du Kay et bien sûr le très très attendu petit dernier d’Estelle.

.
.

Romans SFFF
.

La voie magique (L’assassin royal, tome 5) – Robin HOBB
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Tomes 1, 2, 3, 4 et 6.
Nous continuons à suivre les aventures de Fitz ; ce tome-ci se focalise sur le périple des compagnons. D’accord, le personnage principal mérite moins de claques que dans le tome précédent mais il n’en demeure pas moins qu’il supporte l’insupportable avec juste une moue du bout des lèvres. La relation avec Œil-de-Nuit revient et nous en apprenons davantage sur les personnages pas si secondaires que ça. Le dernier tiers du livre est très prenant et le découpage français nous laisse sur un gros cliffhanger. Une information me chiffonne beaucoup mais je ne vous en parlerai pas (et toc).
Cette lecture commune au long cours se fait en compagnie d’Olya & Eirilys.

.

Ysabel – Guy Gavriel KAY
Plaisir de lecture : etoile 3 Livre sympa
Chronique complète
On sent que Kay s’est fait plaisir en posant son histoire dans la Provence française qu’il aime tant. C’est un roman plutôt fantastique qu’il signe ici. Mythes et légendes y ont leur place ainsi que des personnages ancrés (pourtant) dans notre époque. Le suspense est toujours bien tenu, les descriptions sont bien écrites mais on ne trouvera pas la même force que celles issues de la Trilogie de Fionavar (en même temps, comment surpasser cette saga ?) et des Lions d’Al Rassan. Notons que nous y retrouvons Kim – sans doute aucun – mais elle demeure un personnage secondaire, n’en soyez pas déçus.
Un été ne peut se passer sans lire du Guy Gavriel Kay, c’est grâce à Eirilys que j’ai pu lire ce roman qu’elle m’a offert. Une lecture qui fait une très belle entrée au challenge Guy Gavriel Kay (of course)

.

Le Silmarillion – J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Chronique complète
Bilbo le hobbit, La communauté de l’anneau, Les deux tours, Le retour du roi, Faërie et autres textes.
Classique parmi les classiques, ce n’est pourtant pas le livre de Tolkien préféré de ses fans. J’ai trouvé pourtant ces histoires relativement prenantes dans le sens où nous avons l’impression de lire de vieux contes, presque comme si nous lisions les nôtres, ceux de notre histoire finalement. Il suffit de se détacher du roman, de ne pas vouloir apprendre par cœur la descendance complète de chaque personnage pour profiter. Les éléments importants se détachent eux-mêmes du texte. Il suffit de profiter, comme si l’on appliquait un filtre « flou » durant notre lecture. J’ai particulièrement aimé apprendre les « origines » de Bilbo et du Seigneur des Anneaux et trouver quelques indices qui en découlent.
Une dernière lecture pour the middle-earth Challenge.

.

Brume – Estelle VALLS DE GOMIS
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Seule Estelle Valls de Gomis est capable de me faire aimer le format « nouvelle ». A juste titre puisqu’elle nous sert des textes relativement différents des uns des autres avec la thématique commune du fantastique. Je suis amoureuse de sa plume, notamment pour les descriptions et les ambiances. J’aime aussi la sensibilité qui se dégage des nouvelles, et la rencontre qui nait avec ces personnages intrigants. Un recueil à ne pas louper si vous appréciez à l’origine les autres livres d’Estelle.

.

Comment survivre à une attaque de zombies de l’espace – Annie PASTOR
Plaisir de lecture : etoile1 Livre à oublier
La chronique complète est à lire ICI.
De premier abord, le concept du livre est une bonne idée. Sous toutes les coutures, l’auteur aborde la survie en cas d’attaque de zombies. Les thématiques sont bien déclinées : on y retrouve les risques, les solutions, quelques conseils et des alertes. Mais si j’ai souri quelques fois, le tout est très téléphoné. Et non, vous ne rêvez pas, il s’agit d’une copie partielle du guide de survie de Brooks. Ahem. J’ai noté quelques incompréhensions (en termes de zombie fan) comme le conseil d’utiliser des armes à balles – alors qu’on sait tous que c’est une denrée rare. Sur la forme, j’ai juste détesté ce texte non justifié écrit en police taille 16 (sans mentir) mais allez, nous dirons que c’est un livre qui se lit très vite et très bien, même en cas de migraine (j’ai testé)
Un livre qui peut entrer dans le challenge Fins du monde et le challenge Halloween.

.
.

Comics SFFF

.

 Ceux qui restent, Vers quel avenir ? (Walking dead, volumes 9 et 10) – Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lecture : etoile 3 Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11, 12, 13 et 14.
Les dessins évoluent… quelques personnages ont changé de bouille (oui, j’ai vérifié) mais Adlard nous offre aussi de superbes pleines pages doubles. Les cases sont mieux distribuées, le suspense s’y invitant de manière plus élaborée.  Concernant l’intrigue, j’ai trouvé – comme à chaque fois – des événements tirés par les cheveux. Après l’hécatombe du tome précédent, nous rencontrons de nouveaux arrivants. On n’a toujours pas d’explications ni de réponses concernant les zombies, mais on a des faits… !
Cette saga est lue en compagnie de Valeriane. Des lectures qui entrent dans le challenge Fins du monde et le challenge Halloween.

.

Categories: KAY Guy Gavriel, Ronds de Sorcière Tags:

Rond de Sorcière #14

02/10/2011 13 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Le mois d’août 2011, c’est un peu comme si cela avait été les vacances pour mes lectures : plein de découvertes. Il y a du bon… et du moins bon.

.

Fantasy
.

Farlander (Le coeur du monde, tome 1) – Col BUCHANAN
Plaisir de lecture Livre sympa peu s’en faut
Annoncé par Bragelonne, comme un digne copain de la trilogie “L’ange de la nuit” de Brent Weeks et le premier volet “Le nom du vent” de Rothfuss et grandement estimé par Salvek, je me suis ruée sur l’achat de son bouquin. Même pire : je l’ai offert au Cher&Tendre !
Erreur fatale, dans ce bouquin, rien n’a retenu mon attention : les personnages sont hyper stéréotypés, l’assassin… tortille des fesses ! (on en attendait mieux quand on connait les pisse-culottes de Weeks). L’auteur met une véritable barrière entre eux et nous : comment s’y attacher ? Les descriptions sont longues, mais longues. On attend qu’il se passe quelque chose : rien ne pointe. Il faudra attendre les dernières pages pour avoir un peu d’action. Raté, le lecteur a déjà décroché. Egalement comme le nez au milieu de la figure, on comprend directement que les chemins de nos personnages vont se croiser et ce qu’il va se passer. De plus, peu d’éléments “fantasy” sont au programme ; on s’ennuie. Bref, une grande déception. Passez votre chemin.

.

Le feu vagabond et La voie obscure (La Tapisserie de Fionavar, tomes 2 et 3) – Guy Gavriel KAY
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Le premier tome est à découvrir ICI.
Lors de ma première lecture, il m’a été très difficile d’oser commencer le tome 3… car inévitablement, j’allais alors sortir de cet univers. Bon, il a bien fallu que je brave tout cela. Et je l’ai fait plusieurs fois puisque c’est MA trilogie coup de cœur. Forcément, ce sont les trois livres que je re-rerererererelis tout le temps. Alors que le premier tome commençait déjà très fort, le reste arrive crescendo : révélation sur révélation, l’intrigue devient encore plus grande, le suspense devient plus fort et la tension plus palpable. La magie de cet univers repose pour moi sur la facilité à imaginer, à dessiner mentalement tout ce qu’il se passe.

.

Le secret des Ames-Soeurs (Myrihandes, tome 1) – Guilhem MERIC
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Les personnages s’usent dans des clichés mais demeurent attachants : on a encore beaucoup de secrets à découvrir sur chacun d’eux. Les méchants sont réellement méchants et le combo Farf-Oros est délicieux. Le premier tome s’inscrit un peu comme un prologue et pourrait agacer quelques lecteurs, mais il pose les bases de l’histoire. L’action ne manque pas même si les intrigues sont prévisibles. La plume est agréable et le concept mythologique “âme-soeurs” est bien adapté par l’auteur.

.
.

Fantastique
.

Notre-Dame-aux-Ecailles – Mélanie FAZI
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Pour ce recueil de nouvelles, Mélanie Fazi nous emmène vers des chemins inconnus. Partagée entre l’envie de le dévorer mais aussi de le faire durer, ce genre de dualité se retrouve aussi durant la lecture. Au sein des pages, “en forme de dragon” m’a littéralement transportée : sans aucun doute car elle devait faire appel à mes propres souvenirs ou ressentis. Finalement la majorité des nouvelle aura su me séduire, invoquant des sentiments différents pour chacune d’entre elles. A sa façon, chacune d’entre elles nous entraîne dans un univers propre et tout à fait époustouflant de changer d’ambia
nces si simplement. C’est sans aucun doute “La danse au bord du fleuve” qui m’a le plus dérangée ; probablement vis à vis de mon appréhension de l’eau… qui est d’ailleurs assez présent tout au long du recueil – ou lequel j’ai surtout focalisé.

.

Le chat noir et autres nouvelles – Edgar Alan POE
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Le succès de Poe n’est plus à faire (encore heureux !) Pour ce recueil, nous retrouvons la non moins célèbre nouvelle “le chat noir” à l’humour relativement acide mais à la fin rigolote. Toutes les nouvelles tournent autour de la mort. Mais que cela ne vous déplaise, la plume de Poe saura vous faire apprécier les récits grâce à des intrigues bien ficelées et une excellente plume. Si vous aimez les nouvelles de Poe, je vous conseille de découvrir “4 histoires fantastiques illustrées” par Gris Grimly, album fantastique !

.
.

Bande dessinée SFFF
.

Ressources humaines (Zombillénium, volume 2) – Arthur DE PINS
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI, le tome 1 “Gretchen” est à découvrir ICI.
Une fois encore, De Pins nous ouvre les portes de Zombillénium sur un humour désopilant : on découvre un séminaire “positive freakishness” hilarant et un bon lot de surprises. On aime tous les personnages, tous, avec le brin de folie propre à chacun et leur façon de voir les choses/de réagir. Les illustrations sont esthétiquement parfaites, l’intrigue est appréciable. La bande dessinée est accessible à tout le monde.

.
.

Bande dessinée, mangas, albums
.

Joséphine change de camp (Joséphine, volume 3) – Pénélope BAGIEU
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Les volumes 1 et 2 sont à découvrir ICI.
Le dessin et la fraîcheur sont les deux atouts principaux que j’aime dans le trait de Pénélope Bagieu. Je me suis bien moins reconnue en Joséphine qu’en Pénélope dans “Ma vie est tout à fait fascinante” où elle raconte quelques unes de ses péripéties. Ce troisième volume se mange très vite, on se laisse porter. L’humour par petite touches est tout aussi appréciable. Joséphine est attachante même si elle a ses défauts et c’est avec plaisir qu’on la retrouve encore ici. Cependant, pas d’intrigues rocambolesques ni de zombie.

.

  La force est avec moi et Enfantillages (Le meilleur de moi, volumes 2 et 3) – Dumez & Colonel Moutarde
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Le volume 1 est à découvrir ICI.
Cette bande dessinée très “tranches de vie” présente ici ses deuxième et troisième volets. Si dans le premier, il était surtout question du personnage actuellement, ici on en saura davantage sur l’évolution de sa vie, l’éloignement par rapport à ses amis qui furent de grande source d’inspiration et de partage. Comme en miroir à notre propre vie, on se rend compte que dans la vie, on se renforce auprès des autres, on grandit, mais c’est bien nous qui menons chacun(e) notre barque. Des anecdotes toujours empreintes d’humour mais un peu de nostalgie, aussi.

.

The dot – Peter H. REYNOLDS
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Et voici mon tout premier livre en anglais, entièrement lu. Et cela n’a pas de prix. Même si c’est un album jeunesse (donc très court et avec des images). Voilà un livre qui se comprend facilement. Il a une vertu philosophique très appréciable ; au moyen de quelques images et de mots bien choisis, l’auteur fait passer un message essentiel : croire en soi. A feuilleter et à refeuilleter 😉

.

Les Princes du Thé, volume 4 – Nanpeï YAMADA
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
A découvrir : volume 1, volume 2, volume 3.
Voici un petit manga très rafraichissant et tout mignon. On peut ne pas être fana du thé et aimer le lire. Voilà de quoi faire une pause au milieu de nos autres lectures ou dans notre quotidien. Ces lycéens en plus de quelques soucis liés à leur environnement scolaire, doivent aussi gérer deux princes du thé. Les personnages sont tous séduisants, et j’ai une large préférence pour Assam, le grognon-qui-a-toujours-faim de l’équipe. Je conseille de picorer la série (tout de même 25 volumes) pour ne pas se gaver. Les notes de l’auteur sont de véritables perles et jouent sur le côté kawaï du manga.

.