Archive

Archive for the ‘SOWA Marzena’ Category

Rond de Sorcière #24

15 juillet 2012 33 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Ce mois de Juin 2012 ressemble à un véritable mois de mars avec ses giboulées. Nous alternons entre ciel gris et soleil, mais je ne suis point à plaindre. Cela permet de ne porter que des shorts et de lire sans s’écrier d’avoir trop chaud. Hormis l’achat mensuel d’un volume de Thorgal – série que j’affectionne et que je mets à jour – aucune entrée n’est à déplorer dans ma superbe bibliothèque. Cependant, les Locke & Key m’ont été prêtés et je compte bien m’offrir cette série coup de cœur.

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire durant ce mois de juin, des styles variés et de belles rencontres. Juin était aussi l’occasion de lire irlandais et j’ai participé avec trois billets, ce qui se révèle être un grand succès personnel pour moi qui ai toujours du mal à chroniquer.
.
.

.

Romans SFFF
.
.

Métamorphose (Les lunes de sang, tome 3) – Anaïs CROS
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Tome 1, tome 2.
Anaïs Cros nous offre un nouveau décor pour ce troisième tome, les montagnes. C’est également le temps des confidences, de l’avancée dans la découverte des secrets – bien que nous ne sachions encore pas le fin mot. Les personnages bénéficient d’une psychologie approfondie, ils nous sont toujours aussi proches et assez convaincants dans leurs réactions et leurs pensées. Il n’en demeure pas moins que la fin bien que grandiloquente est aussi un brin frustrante. Vivement la suite !

.

La nef du crépuscule (L’assassin royal, tome 3) – Robin HOBB
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6.
Je ne saurai quoi vous dire de plus pour que vous succombiez à la tentation de découvrir cette série. Je suis totalement envoûtée par la plume exquise de cette auteur qui saura développer certaines émotions vis à vis de quelques personnages – comme la haine de Royal, la compassion pour Fitz – ; elle amplifie l’empathie du lecteur. Nous sommes toujours au cœur de ce théâtre des relations humaines. Il s’y assez étonnant de voir se faire et se défaire les choses et de ne pas se sentir un simple spectateur. C’est un univers riche où chaque détail est soigné et les intrigues délicieusement mêlées.
Cette lecture commune a été lue en compagnie d’Eirilys & Olya.

.

Carmilla – Joseph Sheridan LE FANU
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Ce texte fondateur du mythe vampirique sert deux clichés, celui de la blonde innocente et celle de la brune exaltée. La majorité de l’intrigue se situe dans le non-dit, l’histoire est emplie de sensualité. C’est surtout le mode de fonctionnement de Carmilla qui a retenu toute mon intention ; même si je l’ai trouvé en deçà de « Dracula » de Stoker concernant la envie en haleine pour l’intrigue.
Cette lecture est une participation au mois irlandais.

.

Voraces (La saga des Wildenstern, tome 1) – Oisín McGANN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
La chronique complète est à lire ICI.
En s’appropriant l’Irlande victorienne, l’auteur propose une histoire bien ficelée au rythme travaillé. Si ce lire peut être accueilli pour la jeune public, l’humour noir est assez présent mais pas à redouter. Nous découvrons une famille haute en couleurs où l’assassinat est un moyen accepté pour asseoir son ambition ; pour qui l’or permet de se régénérer. Le steampunk n’est pas en reste avec la présence des mécanimaux, ces bestioles mi-vivantes mi-mécaniques. Bien que pas assez développé à mon goût, le concept est assez intriguant. Cette saga d’aventure propose aussi quelques réflexions sérieuses sur plusieurs thématiques et c’est avec grand plaisir qu’on entre dans la famille Wildenstern.

Cette lecture est une participation au mois irlandais et au défi steampunk.

.
.
.

Abums, Comics SFFF
.

La belle au bois dormant – Adolie DAY
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Pour cet album, l’illustratrice semble avoir beaucoup de plaisir à se rapproprier le conte des frères Grimm. Le mariage entre le réel et l’utopie est très réussi : le lecteur est très proche des émotions des personnages. L’univers est construit avec beaucoup de douceur et peut être apprivoisé dès 5 ans. 32 pages de tendresse et de légèreté à découvrir.
.

.

Bienvenue à Lovecraft, Casse-tête, La couronne des ombres (Locke & Key, volumes 1, 2 et 3) – Joe HILL & Gabriel RODRIGUEZ
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Cette série est un mélange de thriller et de fantastique à grand potentiel. L’auteur partage sa très grande imagination et on se demande où il va chercher toutes ces idées. Le scenario est en béton armé, combiné à une grande maitrise de la narration : suspense, émotions, frissons, tension sont au rendez-vous. Les informations sont distillées au compte-goutte, les ambiances bien placées et le principe des clefs bien trouvé. Les personnages doivent affronter leur propre peur, ils se révèlent attachants et à la psychologie développée. Le trait épais m’a séduite dès les premières pages et si les décors sont menaçants et assez sanglantes, ils ne sont pas horrifiques.

.

Les cahiers enchantés de Lily Rose Poddington – Delphine GACHE & Patrick JEZEQUEL
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Nous suivons Lily Rose, une jeune écolière à travers un journal intime, celui de la découverte de son environnement. Le combo Gache-Jézéquel fonctionne plutôt bien, le texte servant les illustrations… ou l’inverse. J’ai trouvé que l’harmonie était davantage trouvée que pour les albums homologues. Il va sans dire que c’est un livre dont on prend soin, qu’on garde comme un trésor révélé. Il est difficile de vanter par mot les magnifiques illustrations de Delphine Gache. C’est un émerveillement de la rétine qu’elle nous propose. On retrouve d’ailleurs bien souvent dans le commerce des cartes postales issues de ce livre-ci. Douceur, féérie et merveilleux au programme.

.
.
.

Autres albums et bandes dessinées
.

Le petit théâtre de rue (Notes, volume 2) – Boulet
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Volumes 3 et 4.
Ô joie, Ô bonheur. J’emprunte les recueils de notes de Boulet à la bibliothèque ; et autant vous dire qu’il faut s’accrocher sec aux réservations pour les avoir un jour en sa possession. C’est enfin choses faites, avec ce deuxième volume, plein de mois après la lecture du 1er. C’est toujours le sourire aux lèvres que je lis bien consciencieusement ces notes que j’ai connues pour la première fois sur son site. Il n’est absolument pas indispensable de connaître ni le personnage, ni sa vie, ni son œuvre, ni même son blog pour entrer immédiatement dans le récit. On compatit bien souvent, on apprécie son auto-dérision et ses réflexions, on ne peut que se reconnaître dans ces scènes croquées.

.

Confessions d’une glitter addict – Diglee
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La chronique complète est à lire ICI.
Diglee publie son deuxième volume retraçant ses petites anecdotes de vie. C’est avec 100% auto-dérision que Diglee livre son petit univers rempli de paillettes et de couleurs licornesques. C’est avec une vision assez incisive qu’elle nous fait également part de ses réflexions : amours, amitié, hontes sentimentales, situations à risque, sport à domicile et virées de shopping font partie de son quotidien. Le lecteur s’identifie facilement à cette fille finalement comme tout le monde et c’est une lecture plaisante, sans prise de tête.

.

Tout va mieux (Marzi, volume 6) – Marzena SOWA & Sylvain SAVOIA
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Volumes 1, 2, 3, 4 et 5.
Je termine mon immersion dans Marzi avec ce dernier tome : grâce au trait de Sylvain Sovoia, Marzena nous emmène dans son enfance et son lot quotidien. Avec un contexte sociopolitique des plus difficiles, la Pologne est en colère. C’est à travers les yeux de cette fillette que le monde est croqué pour nous en apporter certaines vérités et quelques souvenirs transformés. J’aime toujours ces émotions évoquées simplement mais qui me touchent de plein fouet. Et puis nous avons le droit aussi à la première dictée en français de Marzena, le déclencheur de toute une vie.

.

Les Princes du Thé, volume 5 et 6 – Nanpeï YAMADA
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Volumes 1 et 2, volume 3, volume 4.
C’est l’heure des élections de la présidence mais aussi celle du championnat inter-lycées. Malgré le bon vouloir de Taïko, il n’est pas facile d’avoir la paix avec tous ces événements à gérer… sans oublier les relations sociales voulues ou non. Yamada Nanpeï continue sa série toute de fraicheur vêtue, un brin humoristique et finalement assez prenante. J’aime beaucoup ses apartés dans lesquels elle nous livre des informations sur le thé, quelques idées et autres conseils mais aussi quelques éléments rigolos de sa vie privée.

.
.

Rond de Sorcière #17

18 décembre 2011 44 commentaires

.

Le Rond de Sorcière est une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Cette fois, c’est le mois de novembre 2011 qui entre en piste. Tadadadidadoumdoum. Une bien belle brochette ; dont un qui m’a tiré les larmes à sa page 556.

.

SFFF
.

Expéron – Hélène CRUCIANI
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Les personnages sont tous attachants, et pas seulement les protagonistes. L’image de cette société possible est intéressante ; au cours de notre lecture, on a très envie de connaitre la suite des événements. Petit défaut, certaines interactions entre les personnages ne paraissent pas assez crédibles et les orientations personnelles de quelques uns d’entre eux, non plus. Il n’empêche qu’on passe un très bon moment ; notamment grâce à Ange, cet enfant qui ne parle pas mais qui intellectuellement ne présente aucun retard. Il nous hypnotise.

.
.

Le secret de l’épouvanteur (L’apprenti de l’épouvanteur, tome 3) – Joseph DELANEY
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
La chronique complète est à lire ICI
Tome 1, tome 2.
Voici un tome plein de surprises. Nous partons à Anglezarke pour la période de l’hiver, accompagner Tom & Gregory dans leur bataille pour vaincre l’obscur Golgoth qui prend toute sa puissance en cette saison. Les révélations sur le personnage de Gregory sont multiples et on ne peut s’empêcher des « haaan » tellement on adore ça. Ils reçoivent aussi des menaces de Morgan, l’ex-apprenti de Gregory. La pression monte petit à petit : il suffit de se laisser porter par l’intrigue et l’action. Quelques mystères restent entiers, mais un grand pan a été dévoilé. J’aime ce côté épouvanteurs & créatures sombres, la difficulté d’un apprentissage hors du commun. Les personnages prennent du poids, je les apprécie de plus en plus. Hormis les aventures pour chaque tome, une véritable trame de fond se tisse. Livre englouti très vite de mon côté, soyez prévenus.

.
.

Le donjon rouge (Le trône de fer, tome 2) – G.R.R. MARTIN
Plaisir de lecture : etoile 3 Livre sympa peu s’en faut
La chronique complète est à lire ICI.
Cycle Le trône de fer.
Martin nous propose une myriade de personnages réalistes, pointilleux dans la construction de leur personnalité, leurs réactions et leurs interactions. L’univers médiéval ne cesse de me rendre admirative par sa crédibilité finement brossée. Ce livre de fantasy pourra plaire à tout lecteur, même ceux réticents au genre. G.R.R. Martin sort des sentiers battus, c’est une grande source de surprise… et de curiosité frénétique ; on ne cesse d’être ébloui par les magnifiques rouages.

.
.

Chien du heaume – Justine NIOGRET
Plaisir de lecture Livre à découvrir
L’histoire présentée par Niogret est sans drame, sans fioriture particuliers : grâce à une plume moderne et à un vocabulaire moyenâgeux, elle nous sert une histoire médiévale crédible. L’avancée rapide dans le temps est peut-être le plus difficile à appréhender mais elle sert les voyages de Chien du heaume et sa quête ; Les saisons marquées nous y aident au mieux. L’action n’est pas le critière primordial de cette histoire mais davantage la rencontre entre nos personnages et ce qui se lit à demi-mots. L’intrigue est simple mais nous tient en haleine durant la lecture de ce court livre. Certains événements sont justement emmenés par une écriture relevée et fera trembler dans les chaumières.
.
.

Albums SFFF
.

Le grand voyage de Mademoiselle Prudence – Charlotte GASTAUT
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Mademoiselle Prudence nous emmène pour un voyage onirique dans son imaginaire… et pas n’importe lequel. Les grandes dimensions de cet album servent 25 pages hautes en couleurs. L’escapade d’une petite fille qui rit, court, saute, plonge et vole est sans limite et le monde qui nous est offert, aussi. Les jeux de découpages et de transparence sont un véritable plaisir à l’œil grâce au papier calque, à du papier mat ; on notera aussi ces quelques pointes de rouge turbo – comme un fil rouge ? La légèreté nous envahit et on se surprend à rêver. Un album avec de la vitalité à fond les ballons.
.
.

La Bête sans visage (Eco, tome 2) – Guillaume BIANCO & Jérémie ALMANZA
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à découvrir ICI.
Le combo Bianco/Almanza – respectivement auteur et illustrateur – s’est bien trouvé. Pour ce deuxième volet, on assiste encore plus à la métamorphose physique et psychologique d’Eco grâce à des métaphores. Les interrogations sur l’amour, la sexualité et la chair englobent la deuxième étape fondamentale d’une femme : l’adolescence. C’est un véritable hommage à nos contes d’enfant. Les illustrations claires-obscures peignent au mieux le texte qu’elles accompagnent. Ce côté aigre-doux est d’autant plus prenant. Mais songez que ce livre illustré reste du domaine des adultes.

.
.

Roman
.

La voleuse de livres – Markus ZUSAK
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La mort est la narratrice de ce livre, et assez étonnant : elle laisse transparaitre bon nombre de sentiments. Le style sert cette histoire, plus que celle de Liesel, celle d’un quartier entier. Tous les personnages sont attachants, on vit ces quelques moments, ces tranches de vie : parfois sont-ils dans une bulle, parfois les raids aériens les rattrapent-ils si facilement. La mise en page, les petits encarts, les notes de la Mort et ses apartés : tout est soigneusement étudié et nous embarque assurément. Le fait que la narratrice fracasse nos certitudes et nous livre l’heure de la mort de chacun peut paraitre stressant, source d’une pression plus importante ; mais en réalité, elle permet aussi d’épargner un peu le lecteur, le préparant à ces moments un peu douloureux. L’histoire est mordante mais aussi douce ; elle est ironique tout comme elle se trouve bouleversante. A la page 555, j’avais juste les yeux tout brillants, à la page 556, j’ai A PEINE pleuré. Un coup de cœur… pour le pouvoir des mots.

.
.

Bande-dessinée
.

Marzi – Marzena SOWA & Sylvain SAVOIA
Petite carpe, volume 1
Sur la terre comme au ciel, volume 2
Rezystor, volume 3
Le bruit des villes, volume 4
Pas de liberté sans solidarité, volume 5
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Cette bande dessinée est autobiographique, mais comme le dit l’auteur, ce n’est pas que son histoire, mais celle de toute une génération. Dans un contexte social et politique plus que tendu, il nous est conté en voix off l’enfance de Marzi. La Pologne communiste est vue au travers les yeux d’un enfant ; les événements sont souvent rapportés à sa petite personne mais les préoccupations sont enfantines. Ce quotidien véhicule des valeurs pourtant universelles. On y retrouve beaucoup d’humanité dans le récit, des preuves d’amitié, de solidarité et de solitude parfois. Le dessin de Sylvain Savoia illustre parfaitement les propos ramenés par Marzena ; les émotions sont traduites au plus juste.

.
.