Archive

Articles taggués ‘mage’

GAY Olivier – Le noir est ma couleur ~ Le piège, tome 5

05/04/2016 Aucun commentaire

.

Le piege Olivier Gay Le noir est ma couleur tome 5Titre : Le piège (Le noir est ma couleur, tome 5)
Auteur : Olivier Gay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4
.

Manon et Alexandre sont arrivés à Nice et espèrent que les mages noirs les aideront avec les nouveaux pouvoirs que développe l’adolescente. Elle se rend très vite compte qu’ils l’utilisent pour parvenir à leurs propres fins. Attirée de manière irrépressible par Rome, Manon met les voiles en direction de la ville.

.
.

− La vie est injuste, concède-t-il.
− Ouais, et l’eau ça mouille, et le feu ça brûle.

.

Nous retrouvons le duo de choc, Alexandre et Manon, narrateurs avec une alternance des points de vue digne d’un métronome. Complémentaires et drôles, ils sont surtout émouvants. Lire la suite…

GAY Olivier – Le noir est ma couleur ~ L’évasion, tome 4

30/07/2015 2 commentaires

.

L evasion Olivier Gay Le noir est ma couleur tome 4Titre : L’évasion (Le noir est ma couleur, tome 4)
Auteur : Olivier Gay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3
.

Manon et Alexandre prennent sans doute la plus grande décision de leur vie : rejoindre les mages noirs dans le sud, à Nice. Le trajet est fastidieux car la discrétion est leur survie. Faire profil bas alors que ses pouvoirs augmentent est tout ce qui compte. Vraiment tout ?

.
.
Les pouvoirs de Manon grandissent et se fortifient. Alexandre et elle se mettent en danger vis-à-vis de la Police et du Conseil des Mages mais aussi l’un envers l’autre.
.

Aussi incroyable que cela puisse l’être, le rythme s’accélère toujours. L’auteur donne une nouvelle dimension en les faisant rejoindre le groupe de mages noirs : on se demande comment l’auteur va pouvoir clore la saga avec le dernier tome alors qu’à mes yeux, Olivier Gay ouvrait plus largement l’angle de son histoire.

Lire la suite…

GAY Olivier – Le noir est ma couleur ~ La riposte, tome 3

11/05/2015 4 commentaires

.

La riposte Olivier Gay Le noir est ma couleur tome 3Titre : La riposte (Le noir est ma couleur, tome 3)
Auteur : Olivier Gay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 4
Lire le premier chapitre
.

Bien qu’il soit nouveau au lycée, Jordan ne se laisse pas faire. Il soumet Manon au chantage : il l’aurait filmée lorsqu’elle utilise ses pouvoirs et menace d’en parler au conseil des mages. Cette dernière trouve toujours en Alexandre, l’allié parfait. Ensemble, ils tentent de préserver l’anonymat et la bonne conduite de la jeune fille malgré les menaces de l’adolescent américain.
.
.

mains le noir est ma couleurManon et Alexandre demeurent des personnages attachants et complémentaires. J’apprécie leur force : à des événements communs, ils ont des réactions différentes. Cela met en exergue qu’il n’y a pas une seule vérité (absolue), ni même une seule façon de ressentir et de réagir.
. Lire la suite…

GAY Olivier – Le noir est ma couleur ~ La menace, tome 2

13/01/2015 4 commentaires

.

La menace Olivier Gay Le noir est ma couleur tome 2Titre : La menace (Le noir est ma couleur, tome 2)
Auteur : Olivier Gay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 3, tome 4

.

Manon développe son spectre et ne sait pas toujours comment communiquer avec ses parents et fuir Alexandre. Lui, ne comprend pas comment il s’est retrouvé sur un lit d’hôpital. Les Ombres décident d’attaquer de jour ; de nouveaux mages arrivent en ville. Manon se sent bien démunie face à tous ces nouveaux éléments.

.
.

Jordan, issu d’une famille de mages et amis des parents à Manon a aussi fort caractère que cette dernière et qu’Alexandre. Ce qui rajoute de la tension dans le quotidien de notre protagoniste.

Cette double narration met en valeur le duo explosif que constituent nos deux adolescents. Ils sont soudés même si Manon est une tête de mule et Alexandre un peu lourdaud dans ses répliques – ce qui fait aussi partie intégrante de l’humour de la saga.
.

Fêter Halloween un 13 novembre, c’était le comble du ridicule. Tout ça parce que le 31 octobre tombait pendant les vacances et que personne n’était disponible.

.
. Lire la suite…

FFORDE Jasper – Jennifer Strange, dresseuse de quarkons, tome 2

11/07/2014 16 commentaires

.

Jennifer Strange dresseuse de quarkons Jasper Fforde tome 2Titre : Jennifer Strange, dresseuse de quarkons (tome 2)
Auteur : Jasper FFORDE
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Dans les Royaumes Désunis, Snodd IV règne sur celui d’Hereford. La magie n’a plus tant d’attrait qu’à être utile : enlever en un seul coup la poussière de toute la maison, ranger par ordre alphabétique des arbres en les déplaçant.

Jennifer Strange se trouve toujours en intérim à la gestion de Kazam, en l’absence du Grand Zambini. Elle s’occupe de cinq magiciens et a pour assistant, Grizz, un enfant trouvé. Se présente à eux Mlle Chard qui souhaite récupérer un anneau perdu pour son client pour 5000 brouzoufs. Tous se mettent à la tâche sauf que l’anneau ne souhaite pas être retrouvé et même pire, il est sous un sortilège vieux et puissant.

D’autres occupations s’ajoutent alors : Perkins doit passer son permis de magie, Moobin s’essaie à la téléportation – en lorgnant sur le mode de fonctionnement de l’élan transitoire ; et un concours de reconstruction de pont a lieu vendredi prochain avec pour challengeur iMagie, l’entreprise concurrente. Tout ceci pourrait presque se résoudre facilement sauf que les cas de surtension de magie se multiplient.

.
.

Jennifer Strange dresseuse de quarkons Jasper Fforde 02)°º•. Notre jeuner narratrice Jennifer Strange est le pragmatisme même. C’est sans doute la qualité recherchée – voire la seule souhaitée – quand il faut gérer cinq magiciens. Son assistant Grizz aime les glaces, les gaufres et poser des questions. La moto de Dame Mawgon réalise un bruit reconnaissable «tchoucoutchoucoutchouc».
.

─ Si un lambeau d’intégrité vous tombait dans l’âme, il mourrait de solitude.

Jennifer Strange

. Lire la suite…

GAY Olivier – Le noir est ma couleur ~ Le pari, tome 1

05/06/2014 13 commentaires

.

Le noir est ma couleur Olivier Gay Le pari tome 1Titre : Le pari (Le noir est ma couleur, tome 1)
Auteur : Olivier GAY
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 2, tome 3, tome 4

.

Alexandre effectue sa seconde pour la deuxième fois. Du genre tête-brûlée, il voit son avenir dans la boxe. Manon qui s’avère être dans la même classe est plutôt « première de la classe » : ses études dictent sa vie. Elle ne doit pas être la première mais la meilleure. Ces deux-là ont toute une vie qui les sépare. Pourtant, Alexandre ne comprend pas comment une fille puisse résister à ses charmes. Il décide de faire de Manon sa cible, et sa drague, un pari avec les copains. Cependant, Alexandre est le cadet des soucis de Manon. Une ombre a été localisée dans le quartier où elle vit.

.
.

Alexandre est beau gosse, cancre, un peu insolent et surtout bagarreur. Mais derrière cette façade, sa vie n’a rien de comparable à la famille parfaite que l’on trouve sur papier glacé. Si Manon est la première de sa classe, c’est parce qu’elle travaille. Elle est également très sérieuse car le potentiel propre aux membres de sa famille s’avère un challenge quotidien.

Lire la suite…

LE GUIN Ursula K. – Libellule

07/11/2013 10 commentaires

.

Libellule Ursula Le GuinTitre : Libellule
Auteur : Ursula K. LE GUIN
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Ivoire arrive chez Rose où Libellule vit encore. Il souhaite la séduire et pour ce faire, il lui fait miroiter l’enseignement qu’il a reçu pour devenir mage. Le seul hic réside dans le fait que les neuf maitres n’acceptent pas les femmes. Ivoire lui proposera alors de la transformer pour qu’elle puisse y obtenir son admission ; ils partent tous deux pour Roke. Ce que Libellule ignore, c’est qu’Ivoire veut surtout se jouer de ses anciens maitres. 

.
.

Résumer une nouvelle est un exercice encore plus périlleux que pour un roman.

Libellule est une nouvelle rattachée à l’univers de Terremer d’Ursula Le Guin. Pour ma part, je l’ai pioché dans le recueil « Légendes » orchestré par Robert Silverberg. Contrairement aux autres recueils, il vaut mieux pour la majorité des nouvelles, avoir réalisé une petite incursion dans le monde concerné sinon on risque un peu de se noyer. Libellule est l’un des contes de Terremer.

.

LibelluleMa première rencontre avec l’auteure, c’était à la lecture de « Le sorcier de Terremer », le premier tome de Terremer ; son cycle majeur. D’ailleurs, c’était le livre sélectionné pour la première lecture commune du forum Le Cercle d’Atuan. Mon impression était tiède, j’avais aimé l’univers mais j’avais trouvé les personnages trop manichéens, les événements trop rapides. J’avais eu beaucoup de mal à m’y attacher.
.

Quand j’ai lu Libellule, j’ai de suite été scotchée avec la possibilité de visiter une école. A y réfléchir, je crois que j’aime particulièrement les parcours initiatiques, le temps de l’apprentissage est mon instant préféré (Harry Potter de J.K. Rowling, Chronique du Tueur de Roi de Patrick Rothfuss, L’ange de la mort de Brent Weeks). En relisant ma chronique sur « Le sorcier de Terremer », j’ai souri car c’était déjà à l’époque l’un des points que je regrettais avec ce tome.
.

Et pourtant ! Et oui, relire cette nouvelle m’a presque donné envie de recommencer, de donner une seconde chance à ce cycle. Je n’ai rien à redire à la plume de Le Guin, simple et efficace. Elle a ménagé le suspense en 80 pages, suffisamment pour la lire d’une traite car je voulais savoir. Libellule n’est pas son vrai nom et elle va part à la recherche de sa véritable identité. La magie n’est pas à base de sorts élémentaires à apprendre dans les livres mais bien sur la connaissance du véritable nom des objets et la maitrise des éléments.

J’avoue être assez déconcertée par la fin de cette nouvelle, mais je vous laisse seul juge.

.
.

« Libellule » est une nouvelle un peu déconcertante si on la lit en guise d’introduction au  cycle d’Ursula Le Guin. Toutefois, ces quatre-vingt pages donnent le ton, tant sur la qualité du récit que sur le fait d’attiser le lecteur. Cette nouvelle est donc un préambule on ne peut mieux écrit pour Terremer.
.
.

 ————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le sorcier de Terremer, tome 1

.

Souvenir de lecture :
¤ J’ai reçu ce livre lors de ma dernière année d’étude pour le jeu « Santa Claus » : chaque nom d’étudiant était inscrit sur un bout de papier et on tirait au sort la personne à qui nous allions offrir un cadeau. C’est un de mes amis qui a tiré mon nom. A l’époque, il avait d’ailleurs coché sur le sommaire tous les œuvres qu’il pourrait me prêter.
¤ Ce livre est un rescapé de mon incendie, il est donc la tranche sale (de restes de suie) et il a une odeur particulière.
¤ J’ai déjà lu mais non chroniqué l’épée-lige et le chevalier errant qui se trouvent dans ce recueil et que j’ai lu en compagnie des atuaniens.

.

Challenge je lis des nouvelles et des novellas JLNN

.
.
.

Ce billet est une participation pour le challenge je lis des nouvelles et des novellas.

.

.

Pic : Libellule par HopelessBeliever.
.

TOLKIEN J.R.R. – Bilbo le hobbit

20/11/2012 22 commentaires

.

Titre : Bilbo le hobbit
Auteur : J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique

.

Le quotidien de Bilbo est empli d’herbe fraiche, de bonjour sympathiques de ses voisins et de pauses hautement nutritives. Sans l’arrivée de Gandalf, de treize nains et l’évocation d’un trésor, Bilbo n’aurait jamais connu l’aventure. Pourtant, cette troupe mal troupée se dirige vers la Montagne Solitaire pour reprendre le trésor des aïeux de Thorïn à Smaug le dragon. Et ce n’est que le début…

.
.

)°º•. Bilbo est un héros plus que modeste. Pour cette épreuve, il faudra à Bilbo bien de la chance… et un peu de courage. Oui du courage, car il ne pense qu’à enfiler ses chaussons, une fois rentré chez lui, dans ce doux cocon.
.

Pourtant une ribambelle de nains va s’inviter chez lui :  Thorïn, Balin, Bifur, Bofur, Bombur, Dwalin, Gloin, Oin, Dori, Nori, Ori, Fili et Kili. Pas moins de treize nains avec lesquels il va devoir concilier sa nouvelle vie et apprendre à supporter.
.

Nous faisons aussi la rencontre de beaucoup de créatures : nains, elfes, trolls, animaux qui parlent, dragons, magiciens, trolls, gobelins, wargs, aigles, araignées géantes ainsi que Gollum et Beorn. Il va sans dire que la faune est… diverse.

.
.

)°º•. Comment ne pas accrocher dès les premières pages où Tolkien ouvre une fenêtre sur la Comté etnous bascule dans l’imaginaire grâce à quelques mots ?

Ce roman d’apprentissage nous offre des aventures que je qualifierai de « calibrées » : chaque chapitre inclut une aventure avec un début, un milieu et une fin ; structure bien pratique pour être lue à un enfant. Surtout que ce livre se lit très bien à voix haute, comme un conte.
.

L’histoire est bon enfant et même si le déroulement des aventures est quelque peu prévisible, c’est tout simplement réjouissant de suivre ce petit hobbit ronchon. Poursuite par des loups, taquinerie des gobelins, rencontre d’araignées géantes, attaque par des hommes : il y en a pour tous les gouts. Si quelques bastons sont au programme, Tolkien y intègre aussi un peu de réflexion. Cette histoire a une portée philosophique et morale en développant quelques valeurs : sagesse, hardiesse, entraide, respect (nature et être vivants). Il additionne aussi le contenu avec quelques astuces, de l’intelligence et de la débrouillardise.
.

J’ai lu « Bilbo le hobbit » avant le seigneur des anneaux, il se révèle moins indigeste que cette œuvre d’ailleurs. J’ai apprécié cette découverte totale, les quelques surprises mais aussi l’humour. Le ton est tour à tour enjoué, tendre et amusé ; le narrateur vient même à prendre quelque distance avec l’action menée. Il interpelle les lecteurs et commente les faits.  Le style narratif est direct, il est ainsi plus facile à lire.

.
.

Cette genèse intègre des éléments annonciateurs qu’on retrouve dans le Seigneur des Anneaux. Même si la fantasy n’est pas votre tasse de thé/café/chocolat, vous pourriez être ravi de ce voyage sans prise de tête et où règne la bonne humeur.

.

.
.
)°º•. Biographie
John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 mort en 1973 a été écrivain mais aussi poète et aussi philologue (études de la linguistique historique).
Il est surtout connu pour ses romans « Bilbo le Hobbit » et « Le seigneur des anneaux ». Professeur à l’université d’Oxford, il fait partie du groupe littéraire sous le nom d’Inklings, au même titre que son proche ami, C.S. Lewis. Après sa mort, son fils Christopher publiera de nombreux ouvrages grâce aux notes et manuscrits de son père, et notamment Le Silmarillion.
En plus d’avoir eu à disposition une version poche, j’ai pu me délecter des écrits de J.R.R. Tolkien grâce à une édition complète publiée par France Loisirs qui a été ponctuée d’illustrations d’Alan Lee.

.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ La communauté de l’anneau, tome 1
¤ Les deux tours, tome 2
¤ Le retour du roi, tome 3
¤ Le Silmarillion
¤ Faërie et autres textes

.

Souvenir de lecture : Et sinon, c’est quand qu’on mange ?

.

Bazar de la littérature (Melisende), Book en stock (Phooka & Moyen-Phooka), Bulle de livre (Snow), Chez Craklou, Clair obscur (Endea), Dans ma bibliothèque (Roz), De l’autre côté du miroir (Laure), EuphemiaHydromielle, La vallée des grenouilles séchées (The Bursar), Le blog bleu (Céline), Lectures trollesques (PtiteTrolle), Le dragon galactique (Tigger Lilly), Les lectures de Folfaerie, Madly Pagal (Taliesin), Mes lectures de l’imaginaire (Olya), Monstres et Merveilles (Sintaël), Naufragés volontaires (Julien), Nevertwhere, Ptite boukinette (Azariel) ont certainement préféré un nain à un autre.

CITRIQ

.

.

Et hop, une entrée pour The Middle-Earth Challenge.

.

.

Pics : #01 Collecting memories, Bilbo par Aryundomiel ; #02 The hobbit par Undertaker-Damon ; #03 Wrong tune par Aminawolf ; #04 Smaug par s-u-w-i.

.

TOLKIEN J.R.R. – Le retour du roi

16/12/2011 16 commentaires

.

Titre : Le retour du roi (Le seigneur des anneaux, tome 3)
Auteur : J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Tome 1, tome 2

.

La communauté est plus éclatée que jamais. Sam & Frodon arrivent au Mordor et la distance avec la Montagne du Destin se réduit de jour en jour. L’Anneau est un réel fardeau à porter et il ouvre la voie à toutes les tentations.

Alors qu’Aragorn affronte son destin soutenu par Gimli & Legolas, les camps se forment : Le Gondor et les Rohirrim affrontent les forces de Sauron composées de créatures sombres. La bataille va commencer sur les Champs de Pelennor au pied de Minas Tirith.

.
.

)°º•. Du côté des personnages, je ne ferai pas avancer le schmilick mais parlerai deux ou trois points importants à mes yeux :

Ce volet-ci du Seigneur des Anneaux met l’accent sur les différentes races ; notamment sur l’armée de Sauron qui se composent d’olifants, d’orques, d’Haradrim et des Nazguls.

Si Sam se dévoue corps et âme, transcendant la thématique de l’amitié, Gollum me subjugue totalement puisqu’il réussit à tirer son épingle du jeu : il n’a prêté aucune allégeance et se contrefout totalement des enjeux.

Par ailleurs, on notera que les femmes chez Tolkien sont reléguées au second plan mais quand elles apparaissent, elles ont un rôle plus que déterminant à tenir.

.

L’ambiance est d’autant plus sombre qu’elle sert également à ce plein d’action, d’épopée et de ZE batailles (au moins celle des Champs de Pelennor) et tout le tralala.
.

Sans aucun doute, c’est l’attaque de l’Isengard par les Ents qui reste mon passage préféré. J’ai apprécié cette nature qui se défend, ils détruisent les machines mise en place par Saroumane. C’est d’ailleurs une thématique chère au cœur de Tolkien puisqu’il détestait la révolution industrielle par ses aspects négatifs sur la campagne anglaise.
.

On n’échappe pas non plus à la légende héroïque, ce petit côté religieux/divin qui ne demande que notre admiration pour ces personnages. Le sentiment de désespoir prend aux tripes. Folie, orgueil, courage, force… et aussi inconscience submergent les terres de Tolkien.

.
.

)°º•. Tolkien continue à nous raconter les aventures des groupes en alternant. Il m’a été difficile de suivre l’ascension de la montagne de Frodon et Sam et il a fallu que je redouble de concentration. La lenteur du texte est certes un effet recherché par Tolkien pour montrer les obstacles physiques et moraux, mais elle s’appuie sur des passages longs et des répétitions pénibles à surmonter pour moi.
.

Il n’en demeure pas moins que Tolkien est allé de rebondissements en rebondissements. Dit et répété, son univers est totalement abracadabrantesque de réalisme ; la mythologie créée en piochant chez les scandinaves et celtes avec quelques pointes d’ajouts originaux coupe le souffle ; l’incrémentation des langues inventées, des tours et détours politiques et la géographie détaillée à l’extrême est à tomber sur les fesses.
.

La dernière partie – la centaine de pages finale – m’a été un peu fatidique mais cela m’aurait davantage frustrée que l’auteur s’arrête seulement à l’action ultime ; on connaît un peu le devenir de ces personnages que nous avons suivi tout du long. La conclusion reste mémorable et on n’en attendait pas moins. Notons aussi la richesse du détail des appendices – bien que je ne les aie pas toutes lues au risque d’une indigestion sévère -.

.
.

On vous l’a dit et redit : Le Seigneur des Anneaux, c’est à lire ! Un point c’est tout.

.
.
)°º•. John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 mort en 1973 a été écrivain mais aussi poète et aussi philologue (études de la linguistique historique).
Il est surtout connu pour ses romans « Bilbo le Hobbit » et « Le seigneur des anneaux ». Professeur à l’université d’Oxford, il fait partie du groupe littéraire sous le nom d’Inklings, au même titre que son proche ami, C.S. Lewis. Après sa mort, son fils Christopher publiera de nombreux ouvrages grâce aux notes et manuscrits de son père, et notamment Le Silmarillion.
En plus d’avoir eu à disposition une version poche, j’ai pu me délecter des écrits de J.R.R. Tolkien grâce à une édition complète publiée par France Loisirs qui a été ponctuée d’illustrations d’Alan Lee.

.
.

 

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Bilbo le hobbit
¤ La communauté de l’anneau, tome 1
¤ Les deux tours, tome 2
¤ Le Silmarillion
¤ Faërie et autres textes

.

Bulle de Livre (Snow), Madly Pagal (Taliesin), Mes lectures de l’imaginaire… (Olya), Nevertwhere (Vert), Un brin de lecture (Karline05),  ont terminé cette oeuvre majestueuse.

.

  Et hop, lu dans le cadre de The Middle-Earth Challenge, dans celui du Challenge des chefs d’oeuvre de la SFFF et aussi pour le Challenge de la magie et de la sorcellerie littéraire.

.

.

Pics : #01 The Edge of Doom par Sapphiregamgee ; #02 Return of the king par Izziecreo ; #03 Return of the king Reimagined par Tombernard ; #04 Eowyn and the Witch King par Piyastudios.

.

Enregistrer

Categories: TOLKIEN J.R.R. Tags: , , , , , ,

TOLKIEN J.R.R. – Les deux tours

08/12/2011 25 commentaires

.

Titre : Les deux tours (Le Seigneur des Anneaux, tome 2)
Auteur : J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
Tome 1, tome 3

.

La communauté vient d’être démantelée après que Gandalf soit tombé dans les profondeurs de la terre. Sam et Frodon partent sans tarder en direction du Mordor à la barbe de tous. Merry et Pippin se font enlever par les Uruks-Hai ; plus tard, ils font la connaissance de Sylvebarbe, un Ent âgé qui les emmène au cœur de la forêt de Fangorn. Aragorn, Gimli et Legolas sont partis à la recherche des deux hobbits Merry & Pippin et chassent les créatures de Saraoumane.

.
.

)°º•. On retrouve bien évidemment notre petite équipe avec plaisir, mais de nombreux personnages sont introduits : Gollum, Sylvebarbe, Eowyn, Eomer et Theoden.
.

Bien que Sylvebarbe m’impressionne, c’est vraiment Gollum qui retient toute mon attention avec une personnalité très complexe, comme si le manichéisme faisait partie intégrante de sa personne. Frodon se révèle à mes yeux plus effacé… et Sam davantage geignard donc insupportable. Il est un peu balourd mais heureusement, il se reprend en main sur la fin. Ce trio va devoir se supporter pour avancer, faire face à la paranoïa, esquiver la manipulation et se préserver.
.

Dans la partie nommée « les deux tours », on se rend compte que la scène de théâtre est drapée de la thématique de l’amitié : que ce soit dans le couple des inséparables Merry-Pippin, le combo sans foi ni loi Frodon-Sam, ou encore entre hobbits et ents. Mais celui qui charmera la majorité des lecteurs, c’est évidemment le rapprochement de Legolas et de Gimli que tout sépare à l’origine.

.
.

)°º•. Petit rappel rapide, bien que je chronique chaque tome du Seigneur des Anneaux de Tolkien, il va de soi que le découpage est purement commercial car il ne s’agit que d’une seule œuvre.
.

Ces textes s’appuient sur des légendes et contes nordiques et scandinaves. Tolkien a pourtant su insuffler la vie à son univers recherché et fourni. Son travail de compilation est majestueux et l’inventivité pour la trame de l’histoire est juste à couper le souffle. Il a le mérite d’avoir populariser le genre. Paru entre 1954 et 1955, un homme me disait qu’à l’époque, tout le monde se baladait avec le roman dans la poche !… tellement le phénomène fut grand. Bon, c’était peut-être un seul tome dans une poche, ou la trilogie dans un gros sac.
.

Ce tome est beaucoup plus noir que le précédent. Les enjeux deviennent primordiaux et l’angoisse se révèle largement palpable. Il va sans dire que la pointe d’humour est toujours présente. En parallèle, on en apprend davantage sur les cultures du Rohan, du Gondor et des Ents. Le développement de l’histoire permet un suspense de plus en plus important, et nous découvrons un sacré lot d’actions et une épique épopée. (Tayaaaah !)
.

Chaque détail a son importance, Tolkien nous sert des scènes magistrales notamment lors de la Bataille du Gouffre de Helm ou de la prise d’Orthanc par les Ents. Rajoutons également que les personnalités de ses personnages sont mûrement réfléchies et travaillées.
.

Avec la séparation des héros, la narration suit un groupe d’individus, puis le second et ainsi de suite. Leurs aventures abordées successivement donnent beaucoup de dynamisme au récit. Seule la narration a posteriori des deux hobbits Pippin et Merry m’a passablement ennuyée : « et il dit que », « il lui fait », etc. Je suis moins entrée dans l’histoire et me suis sentie moins concernée par l’action.

.
.

Voilà un deuxième volet d’une épopée merveilleuse pleine d’actions. Un peu de batailles, beaucoup d’amitié, des tas de chansons et quelques héros perdus. Tolkien signe une œuvre classique, fantastique… et d’évasion.

.
.

)°º•. John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 mort en 1973 a été écrivain mais aussi poète et aussi philologue (études de la linguistique historique).
Il est surtout connu pour ses romans « Bilbo le Hobbit » et « Le seigneur des anneaux ». Professeur à l’université d’Oxford, il fait partie du groupe littéraire sous le nom d’Inklings, au même titre que son proche ami, C.S. Lewis. Après sa mort, son fils Christopher publiera de nombreux ouvrages grâce aux notes et manuscrits de son père, et notamment Le Silmarillion.
En plus d’avoir eu à disposition une version poche, j’ai pu me délecter des écrits de J.R.R. Tolkien grâce à une édition complète publiée par France Loisirs qui a été ponctuée d’illustrations d’Alan Lee.

.

.

  

.

 

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Bilbo le hobbit
¤ La communauté de l’anneau, tome 1
¤ Le retour du roi, tome 3
¤ Le Silmarillion
¤ Faërie et autres textes

.

.
.
Souvenir de lecture
: Oh, un Ent. Je veuuuux ! Mon précieuuux. Gollum, gollum, gollum.

.

.

.

Ame(thyst) littéraire, Bulle de Livre (Snow) La bibliothèque de Ptitelfe, Mes lectures de l’imaginaire… (Olya), Neverthwere (Vert), Un brin de lecture (Karline05),  sont également partis dans la forêt de Fangorn.
CITRIQ
.

.
  Et hop, lu dans le cadre de The Middle-Earth Challenge, dans celui du Challenge des chefs d’oeuvre de la SFFF.

.

.

Pics : #01 Gollum par Fantomaz2000 ; #02 Treebeard par SlayerSyrena ; #03 Legolas and Gimli par Edheloth ; #04 Legolas and Gimli par Cippow25 ; #05 LOTR Wrongness par Tashigi Kako ; #06 Twin Tower par bigoldtoe.

.

Enregistrer

Categories: TOLKIEN J.R.R. Tags: , , , , , ,