Rond de Sorcière #82

20/07/2017 4 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Remontons le temps ensemble : en avril, j’ai dévoré 2840 pages (dont 226 de titres graphiques), un rythme aussi régulier que le battement d’un métronome.
.

Pour le défi Valériacr0, Valériane m’a choisi un tome de série et pas n’importe lequel : le quinzième des Annales du disque-monde de Terry Pratchett. Me voilà donc le temps de quelques pages, recrutée par le Guet de Ankh-Morpork.
.

Du côté des séries, j’en ai terminées deux (Le passage de Justin Cronin et Tony Chu de Layman & Guillory)… pour déjà en entamer une nouvelle (Futur parfait de Neal Shusterman).
.

Nouveau ! dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Oz, tome 5
¤ CROSSAN Sarah : Inséparables
¤ LAYMAN John & GUILLORY Rob : Tony Chu – Le dernier repas, volume 12
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux
¤ SHUSTERMAN Neal : Futur parfait – La faucheuse, tome 1

→ Je décompte : le sérieux (2 tomes de série), la patience (les nouvelles de Poudlard), l’inattendu (avec le roman de Sara Crossan ; un one shot) ; le brûlisme (en acquérant un livre dont tout le monde – enfin… – parle de lui) ; tous lus !

Résultat : +7 entrées ; -11 sorties. 

.
.

Romans SFFF

.

Oz tome 5 d'Autre-monde par Maxime ChattamOz (Autre-Monde, tome 5) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4
Les héros sont toujours plus forts, leur personnalité s’améliore par le frottement à de douloureuses épreuves. Ce tome est centré sur Entropia : de son origine au déchaînement. Le trio part en exploration de l’Europe et leurs connaissances sont bouleversées. Le tome reste de même qualité que les précédents et – même si je me répète – je n’ai su apprécier cette histoire non pas tome par tome mais sur l’entièreté de la saga ; le tout au format audio.

.
.

L'effet ricochet de Nadia CosteL’effet ricochet – Nadia Coste
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Avec « L’effet ricochet », Nadia Coste s’attaque à la problématique du clonage et aux dérives sociétales concernant la surprotection des individus : surveillance des humains, pleins pouvoirs étatiques, censure de l’information. On suit Malou, cadette de sa fratrie et protagoniste. Dans un univers cohérent, l’autrice campe des personnages tout aussi réalistes. Il est plaisant de se trouver dans un récit intelligent et réflexif ; à découvrir à partir de 13 ans.
.
.

Couverture La cité des anciens de Justin Cronin, tome 3 de Le passage

La cité des miroirs (Le passage, tome 3) – Justin Cronin
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Dire que j’ai dévoré l’ultime tome de la trilogie de Justin Cronin est un euphémisme. Il faut dire que je l’ai attendu (im)patiemment durant quatre années. Je l’ai tout aussi adoré que les précédents volumes. On assiste à la chute des civilisations dans un univers apocalyptique. L’intrigue est dense : l’auteur nous enveloppe toujours mieux par le suspense. Je quitte les personnages un peu brutalement alors que j’ai vibré auprès d’eux. Une trilogie réussie !
.
.

Le guet des orfèvres de Terry Pratchett ; tome 15 des Annales du Disque-MondeLe guet des orfèvres (Annales du Disque-Monde, tome 15) – Terry Pratchett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Me voilà de retour sur le Disque-Monde en atterrissant tout droit à Ankh-Morpork. Il faut dire qu’il y a des choses à voir dans cette cité : notamment les nouvelles recrues engagées par le Guet. J’apprécie la série développée par Terry Pratchett dans laquelle les personnages évoluent à chaque fois qu’on les retrouve. Ici, on enquête pour retrouver la piste d’un tueur. Non seulement on visite les ruelles mais on découvre tout un tas de détails et d’anecdotes truculents.
.
.

Nouvelles de Poudlard de J.K. Rowling Le guide pas complet et pas fiable du toutNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Pouvoir, politique et esprits frappeurs enquiquinantsNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Héroïsme, Tribulations et passe-temps dangereux.
Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout ; Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants ; Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux – J.K. Rowling

.
.

Plaisir de lecture : note : 4 Nouvelles à découvrir
Ces trois nouvelles disponibles uniquement au format numérique se dégustent en à peine 1h30 (pour les lecteurs lents comme moi). J’ai très largement apprécié ces nouvelles par lesquelles J.K. Rowling nous distille bon nombre de nouveaux détails sur son univers. Il faut dire que je me relevais péniblement de ma rencontre – de mon carembolage serait plus exact – avec « Harry Potter et l’enfant maudit » que je n’ai tout simplement pas aimé. Si ces guides renferment bien souvent des informations connues sur le bout des doigts – et pas uniquement par les potterheads – ils ont été un véritable plaisir de lecture pour moi par l’humour et leur fraîcheur mais ne comptez pas sur une plongée profonde et enrichissante à Poudlard non plus.
.
.

La faucheuse, livre de Neal Shusterman, 1er tome de Futur ParfaitLa faucheuse (Futur parfait, tome 1) – Neal Shusterman
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Parfois je me fais avoir par les sirènes des chroniques dithyrambiques, alors je plonge dans ce nouvel opus young adult dont tout le monde parle. Et ma curiosité s’avère parfois mal orientée, parfois une bel avantage. La preuve avec ce premier tome qui a su me surprendre dans la construction de l’intrigue. Le récit est prenant, les retournements de situation hauts en couleur. Une belle découverte, j’espère que la suite sera à la hauteur.

.

.

Livres graphiques SFFF

.

Les archers, 9e tome de Thorgal de Van Hamm & RosinskiLes archers (Thorgal, volume 9) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Avec ce neuvième tome, est entamé le cycle du Pays de Qâ : Thorgal fait la connaissance de Tjall et de son oncle Pied d’Arbre. Contre toute attente, il est entraîné dans un tournoi d’archerie avec Kriss de Valnor comme partenaire (un des personnages majeurs de la série, qu’il rencontre aussi pour la première fois). Le concours est un véritable film de cinéma avec une tension palpable. Van Hamme développe toujours la personnalité profondément optimiste de Thorgal.
.
.

Le dernier repas, tome 12 de Tony Chu par Guillory et LaymanLe dernier repas (Tony Chu, volume 12) – John Layman & Rob Guillory
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Volumes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11
Et voilà, ce douzième opus clôt la série de Tony Chu. Nous suivons ce flic cibopathe dans un univers loufoque, expansif et hallucinant. Il demeure un fil rouge plus que soigné, agrémenté d’aventures débridées, servies par des compositions graphiques fantastiques. Comme vous le lisez, je ne manque de qualificatifs pour parler de cette série totalement délirante.

.

.

Livre illustré

.

Facéties de chats par Lacombe et PerezFacéties de chats – Benjamin Lacombe & Sébastien Perez
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Benjamin Lacombe nous offre quatorze portraits de chats, tous de races différentes. Magnifiques illustrations accompagnées de textes poétiques écrits par Sébastien Perez. Chaque « personnage » est accompagné d’un portrait illustré, d’un texte sur une page et d’une illustration pleine page en face. Les textes sont efficaces pour la lecture à voix haute mais s’établissent généralement en rimes pauvres. Un album joli mais d’un intérêt médiocre à mes yeux.

.

.

Les doux dimanches entre copains | Cuisiner des gâteaux à l’okara d’avoine | Fêter le départ d’un collègue | Profiter de l’odeur du lilas | En prendre plein les pupilles dans une jardinerie | Et repartir avec deux nouvelles plantes | Premier barbecue ! | Envoyer des plis postaux | Regarder les enfants des copains grandir | Fêter le chocolat en famille | Mais dire adieu à sa voiture sur l’autoroute | Photographier le printemps | Déjeuner au parc tous les midis | Dîner entre copines | Participer à un troc&achat de boutures | Recevoir mon petit frère à la maison pour son stage | Acquérir de nouvelles chaussures vernies | Profiter d’un copieux brunch chez les amis | Et entretenir sa joie en utilisant le trampoline | Bouturer (encore) des hoyas.

.
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

MARCASTEL Jean-Luc – L’Auberge entre les Mondes, péril en cuisine !

11/07/2017 15 commentaires

.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc Marcastel

.

Titre : Péril en cuisine (L’Auberge entre les Mondes, tome 1)
Auteur : Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Nathan et son copain Félix sont tous deux apprentis cuisiniers. Pour cet été, ils ont trouvé un job dans une auberge au cœur de l’Auvergne. Ils pensent s’engager pour une belle aventure, dans cet écrin de verdure et avec l’afflux de visiteurs estivaux passionnés. Ils ne croient pas si bien dire…

.
.

.

L’arrivée dans le Cantal secoue un brin Félix et Nathan. Ce dernier, le protagoniste, se rend compte que tout ne tourne pas rond avant d’observer des signes peu discrets. On apprendra très vite que cette auberge est au carrefour de plusieurs mondes. Elle œuvre comme un lieu de paix et de rassemblement. Il suffit au lecteur d’avoir l’esprit un peu ouvert… pour ne vouloir qu’une chose : séjourner à l’auberge !

.

On rencontre Nathan, un peu timide de nature ; puis Félix, son ami et protecteur. Il y a aussi Mademoiselle Fan, tirée à quatre épingles, qui jouera le rôle de la préceptrice stricte. D’autres personnages farfelus, effrayants et truculents font aussi leur entrée. Certains personnages sont dessinés en deuxième et troisième de couverture (à voir si vous souhaitez les découvrir en premier en illustration ou en mots). Et ne perdons pas de vue qu’il ne faut pas non plus se fier aux apparences ; par contre, à l’amitié, oui ! (c’est une des valeurs soulevées par le récit).
.

Cette aventure est la première d’un récit initiatique en fantasy. J’ai aimé la dynamique nous entrainant dans un monde riche qui noue rationnel et fantastique (Imaginez une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur !). Le lecteur est happé par le merveilleux grâce à une écriture imagée qui permet une grande fluidité de lecture.
.

Cet opus « Péril en cuisine ! » retrace la première mission de Nathan et Félix mais je reste un peu sur ma faim. Si le rythme n’est peut-être pas assez percutant pour la vieille lectrice que je suis, l’histoire inculque de belles valeurs. Le récit court est adapté aux plus jeunes lecteurs, dès 9 ans. Cette série s’avère être une trilogie : les prochains tomes devraient donner plus d’ampleur aux péripéties.
.

Le livre ne manque ni d’humour, ni de gourmandise. En fin de livre, on trouve la présentation rigolote par les frères Kolkrabbi et Bleksprutt de trois recettes authentiques.
.

Un brin loufoque, beaucoup d’imaginaire, Pa’hi’Rol – l’Auberge entre les Mondes – se classe aisément en littérature jeunesse et fantastique ; elle propose quelques références à Lovecraft. Couverture glacée, mouture très souple, numéro de pages dans des chaudrons et illustrations par Lucas Durkheim sont autant d’éléments qui font de « Péril en cuisine ! » un beau livre.

.

CROSSAN Sarah – Inséparables

04/07/2017 12 commentaires

.

Inséparables de Sarah CrossanTitre : Inséparables
Autrice : Sarah Crossan
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

.

Tippi et Grace sont deux sœurs adolescentes de 16 ans. Elles sont inséparables, physiquement car elles sont siamoises, mais aussi psychologiquement car elles sont deux à s’épauler face aux difficultés que leur renvoie la société. L’État ne finance plus leur éducation à la maison mais leur paie maintenant une place dans un établissement privé. En septembre, c’est le saut dans le grand bain. Le mot d’ordre est de se soutenir coûte que coûte et tester tout ce qu’on leur propose au lycée, enfin presque.
.
.

J’ai eu les montagnes russes du visuel : j’ai vu cette couverture, j’ai dit « joliii ! », j’ai pris le livre en main et j’ai aimé le toucher « pêche ». Puis, j’ai ouvert le livre et j’ai froncé le nez du type « il est très aéré, m’a-t-on vendu du vide ? ». Il faut bien dire que ce texte en vers libres donne une première impression de vide. Non pas de légèreté, car je ne m’imaginais pas entrer dans un roman frais & léger pour l’été. Et vous vous doutez bien, que si je vous en parle en début de chronique, c’est qu’il ne faut pas se fier à l’apparence (en même temps, quand on est amateur des littératures de l’imaginaire, on s’est déjà confronté à des maquettes abominaffreuses).

.

Avec « Inséparables », on suit le point de vue de Grace : elles sont un couple, deux sœurs et ici, une seule narratrice.

Sur l’aspect visuel, la taille des retrait n’est pas systématiquement liées aux pensées de Grace, aux interventions de sa siamoise ou des autres protagonistes ni même la description des gestes ou des lieux. Bien souvent paroles et pensées se croisent ; ce capharnaüm m’a parfois agacée.
.

Cependant, la mise en page n’entrave pas la lecture. Cette apparence de poème s’articule autour de chapitres très courts. Finalement, la simplicité du texte se ramène à la vie et aux comportements. Cette narration particulière symbolise l’inséparation de Grace et Tippi.
.

Ce journal de six mois débutant à la rentrée – septembre – permet de développer l’empathie du lecteur. Il faut dire aussi que le récit est particulièrement touchant car Sarah Crossan arrive à nous projeter dans la tête de Grace.
.

Les siamoises sont assez différentes mais elles sont d’accord sur un point : ne jamais les séparer tellement elles s’aiment. Et puis, disposer chacune d’un corps, pourquoi faire ?

L’évolution plus que la fin et son dénouement (qu’il est facile à deviner) dégage le fort potentiel émotionnel. L’acceptation de soi et le droit à la différence sont bien défendus par l’autrice.
.

Le texte renvoie à la vie des sœurs siamoises bicéphales Abigail et Brittany Hensel, âgées maintenant de 27 ans. Le récit est d’ailleurs ancré dans une période historique avec des références musicales, cinématographiques grâce de subtils clins d’œil.

En plus d’une couverture réussie, le roman se lit très rapidement et est conseillé à partir de 12 ans.

.

Extrait d'Inséparables de Sarah Crossan "Ne pas tomber amoureuses"

Extrait inséparables de Sarah Crossan : qu'est-ce que la mocheté ?

.
.

————————————————————————~*

 

D’encre et de rêves (Morgana)Le Brocoli de Merlin (Valentine Pumpkins), Une souris et des livres ont aussi été inséparables de leur livre pendant quelques heures.

.

 

Défi Valériacr0 – juillet 2017

02/07/2017 6 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de juin :

En juin, la fête de la Saint-Jean a su nous parler. Comme cette fête est accompagnée de grands feux de joie, j’ai estimé que Valériane n’avait besoin que de sa plus belle culotte sur les fesses pour ces réjouissances : je l’invitais donc à découvrir « Culottées » de Pénélope Bagieu. Elle a vraiment bien aimé !

Pour Valériane, Saint-Jean rime avec accueil de l’été, nouvelle saison. Donc elle m’a choisi quelque chose de « frais » littéralement parlant – c’est à dire qui vient d’arriver dans ma Pile à Lire – soit « Kereban » de Dario Alcide dont j’ai trouvé la maquette réussie.

Ma chronique « Kereban » de Dario Alcide

 .
Kereban de Dario Alcide, livre choisi pour le défi littéraire Valériacro

.

Sélection pour le mois de juillet :.

.
La belle vie de Matthew Stokoe

Livre La belle vie de Matthew Stokoe

Chère Valériane,

Déjà Juillet ! Avec ce temps qui file vite, vite, vite. Sans qu’il nous attende, a-t-on l’impression ; alors qu’en vrai, nos journées sont bien remplies. Juillet, synonyme d’été – mais pas forcément de congés.

Alors, je cherche un livre joyeux pour juillet, un livre qui sent bon la crème solaire et aux couleurs vives (sur la couverture). Tu liras donc : La belle vie de Matthew Stokoe.

Oui, c’est un peu ironique, car hormis titre et couverture, le reste est macabre, dixit le quatrième de couverture « Que rien ne nous sera épargné : misère, déviances, scatophilie, nécrophilie, inceste ». Reste le suspense qui devrait te tenir éveillée !

Et sinon, combien de sons /j/ [ʒ] as-tu repérés pour cette sélection de Juillet ? 😀


.

Sa réaction :

​Héhé, super choix ! De fait, c’est un peu le décalage entre le titre et le contenu 🙂
Je m’étais ruée dessus (pour l’acheter) et je n’ai pas encire pris le temps de l’ouvrir. Il promet je crois !
Puis un petit polar, ça va me faire du bien !

Whou ! Quizz du mois ! Comme t’es trop forte ! 7 sons… pour le 7ème mois de l’année !

.

Valériane a choisi un livre au hasard et au résumé alléchant.

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

ALCIDE Dario – Kereban

27/06/2017 19 commentaires

.

Kereban livre de Dario AlcideTitre : Kereban
Auteur : Dario Alcide
Plaisir de lecture :  Livre sympa
.

Kereban est une petite ville côtière tranquille de 1596 habitants en 3006… avant qu’on ne découvre un gisement d’akos, le précieux minerai. L’Empire est bien décidé à garder son avance, quitte à délibérément tenir tête à l’Alliance, le Gouvernement d’Illiak. Est alors déclarée la guerre !
.
.

Kereban, c’est le nom de cette ville minière que tout le monde veut posséder. La guerre va secouer le pays entier, dans cette lutte « Empire vs Alliance ». Les actions terroristes s’enchaînent et les hésitations du Gouvernement, aussi.
.

Le roman est singulière par sa construction : le lecteur prend part à la vie des personnages par différents documents. Les premiers écrits datent de 3008. On y retrouve des extraits de journaux intimes et de discours, des coupures de presse, des screen de tchat, publicités, tracts, mails et sms. Ce sont ces sources qui fabriquent le récit.
.

C’est par ces textes que le lecteur prend part à la vie des protagonistes. Plusieurs personnages interviennent : journalistes, politiques, soldats et civils. Différents intervenants impliquent différents points de vue. La notion de nuance est proposée au lecteur pour qu’il se fasse sa propre opinion.
.

Ce récit de guerre s’appuie sur un fond politique économique bien développé. L’aspect science-fiction parait plausible. En six parties, Dario Alcide détaille les différentes étapes de cette histoire et la fait monter en puissance.
.

Sur la forme, beaucoup de soin est apporté à la mise en page des divers écrits : camaïeu de gris, typographie, illustrations et construction des pages. Passer d’un article à l’autre garde l’intérêt éveillé. Le lecteur est moins spectateur, il est invité à former un élément supplémentaire de cette histoire.

Cette lecture expérimentale est aussi rapide (1h30). L’exercice apporte une nouvelle consistance à la lecture.

.
.

Kereban, extrait de la fiche d'un soldat

Extrait de la gazette dans Kereban, livre de Dario Alcide

Livre Kereban : extrait d'un mail publicitaire

Kereban de Dario Alcide, extrait d'une conversation

Extrait du site de recrutement dans le livre Kereban de Dario Alcide

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Lecture équitable : soutien aux petites maisons d'éditionsCette lecture est le roman choisi par Valériane pour notre défi Valériacr0 du mois. Juin est le mois du renouveau pour elle, du frais et de neuf. Elle a donc choisi le dernier livre arrivé dans ma Pile à Lire.
.

Kereban est également une lecture équitable car elle est publiée par 404 éditions, maison dédiée à la culture geek et très énergique !

.

CHEVALIER Chloé – Fleurs au creux des ruines

22/06/2017 23 commentaires

.

Recueil Fleurs au creux des ruines de Chloé ChevalierTitre : Fleurs au creux des ruines (Prélude aux récits du Demi-Loup)

Autrice : Chloé Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir

Véridienne tome 1, Les Terres de l’Est tome 2
.
.

Ce recueil de 120 pages renferme quatre nouvelles. “Fleurs au creux des ruines” n’est pas fondamental à la qaudrilogie mais s’avère un complément qui vient étoffer l’univers du Demi-Loup. On part à la découverte de la création des royaumes, de l’enfoncement des racines et de la naissance des guerres intestines.
.

.
.
.

Les nouvelles sont antérieures à l’histoire des deux Princesses et de leurs trois Suivantes. Nous rencontrons des personnages inconnus jusque-là. De cruelles épreuves les touchent : une certaine tristesse se dégage de ces récits. Ils sont révélateurs des soucis historico-politiques bien ancrés à l’époque des personnages féminins des Récits du Demi-Loup.
.

Chaque texte se trouve lié au précédent mais peut aussi se lire indépendamment. A posteriori, il est judicieux – mais pas primordial de l’avoir lu avant le tome 3 « Mers brumeuses ».

La construction est soignée et repose sur une narration interne. La plume de Chloé Chevalier possède toujours cette précision et sait nous faire voyage. Son imagination nous permet de nous imprégner de la fantasy médiévale qu’elle nous propose grâce à cette bulle atemporelle ; bien qu’on pourrait dire que c’est très court.
.

Ce fin recueil – j’ai failli pleurnicher en le prenant en main, du genre « Mais comment vais-je tenir avec ‘ça’ jusqu’à la parution du troisième tome ? » – est certes, court, mais c’est une pause gourmande bienvenue.

.

.

.

————————————————————————~*

.

Bazar de la littérature (Maureen), Book en stock (Phooka), Le bibliocosme (Boudicca)Les lectures de Bouch’ et Les lectures de Xapur ont aussi savouré cet entremets.

 

Rond de Sorcière #81

20/06/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En mars, ce sont 2565 pages – dont 482 de bandes dessinées – que j’ai dévorées. Ce mois-ci, je suis retournée aux bases pour émerger de la fatigue : j’ai vu les copains essentiellement. J’ai également profité du printemps du cinéma pour aller voir Lalaland – qui ne m’intéressait pas à l’origine – que j’ai trouvé bien réalisé et triste, mais triste ! Sur mon compte Facebook, j’attribue des « poulpy » aux films que je visionne et j’aime bien en discuter dans les commentaires. N’hésitez pas à vous abonner à l’album 🙂

.

Mars est le mois anniversaire de mon défi Valériacr0 partagé avec Valériane : nous avons soufflé ses quatre bougies ! À cette occasion, j’ai proposé une double-sélection-deux-en-un en lui proposant de continuer notre Lecture Commune de la série Dexter de Jeff Lindsay.
.

Fraîchement arrivés dans ma Pile à Lire :
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – La Voie des rois, tome 1
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – La Voie des rois, tome 2
¤ COSTE Nadia : L’effet ricochet
¤ COSTE Nadia : Les élémentaires
¤ CRONIN Justin : Le passage – La cité des miroirs, tome 3
¤ Mathou : Tout plaquer et aller prendre un bain

→ Les romans de Brandon Sanderson sont le lot de concours que j’ai gagné chez Bouchon des Bois (merci !). Et ensuite, il y a des valeurs sûres : les romans de Nadia Coste sont chouettes tous les deux, je rêvais d’enfin découvrir l’ultime tome de Justin Cronin et j’ai aimé les pages colorées de Mathou (entre l’acquisition de ces livres et la rédaction de ce bilan mensuel, je les ai tous lus).

Résultat : +6 entrées ; -10 sorties

.

Romans SFFF

.

Entropia est le quatrième tome de la série Autre-Monde de Maxime ChattamEntropia (Autre-Monde, tome 4) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 5
Matt, Ambre et Tobias se trouvent à Eden, capitale du monde Pan, lorsqu’un tourmenteur les attaque. Ce n’est pas la seule menace qui pèse sur eux avec Ggl et Entropia. J’ai trouvé ce tome plus redondant et plus prévisible que les précédents. J’ai senti une transition indirecte entre les deux cycles. Éléments positifs : l’ambiance est plus sombre et les personnages évoluent. Après, j’estime que cette série s’apprécie dans son ensemble car donner mon avis tome par tome me semble un peu décousu.
.
.

Couverture de Les élémentaires de Nadia CosteLes élémentaires – Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
On entre directement dans une aventure où l’on va découvrir les personnages au fil de l’eau. L’autrice soigne son intrigue en nous baignant dans un univers riche en détails et de personnages perspicaces. Le roman de fantasy estampillé « jeunesse » est à découvrir par tout lecteur : l’intrigue n’est ni pré-mâchée, ni construite sur un schéma vu et revu de la littérature young adult. Les écrits de Nadia Coste sont autant d’histoires soignées et agréables à la lecture.
.
.

Livre Ce délicieux Dexter de Jeff Lindsay, tome 5Ce délicieux Dexter, tome 5 – Jeff Lindsay
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
C’est un plaisir de suivre Dexter dans ses tribulations : il devient père et humain en même temps. C’est donc une nouvelle source de petites situations truculentes ; j’en apprécie l’humour. À l’inverse, le déroulé de l’histoire est assez prévisible : ne vous plongez pas dans la série pour le suspense de chaque enquête. Et la fin se déroule bien trop parfaitement avec, à chaque fois, la mort des personnes encombrantes.
.
.

Roman La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs, tome 3 de Miss Peregrine et les enfants particuliersLa bibliothèque des âmes (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3) – Ransom Riggs
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2
Cet ultime tome fait progressivement monter la tension avec le dénouement final. Une noirceur certaine s’installe, avec un côté quelque peu miséreux pour définir l’atmosphère d’une Londres victorienne. Les péripéties se succèdent sans temps mort bien que le tout soit bordé d’un peu de facilité dans la résolution des problèmes. Je l’ai mangé goulument mais cela ne m’empêche pas de prendre en considération la contrainte d’intégrer les photos au texte – ou de construire l’intrigue autour des clichés – mais je suis un peu chiffonnée des relations de Jacob avec ses parents et aussi du développement des personnages qui ne se borne parfois qu’à leur pouvoir.
.
.

Roman Le Matin en avait décidé autrement de Salomé VienneLe matin en avait décidé autrement – Salomé Vienne
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce roman est appréciable : par sa structure non chronologique, par la poésie qui transperce chaque page. Salomé Vienne égare le lecteur pour mieux le reconquérir. Amours, rêves, recherche d’identité et pouvoir de l’écriture sont autant d’axes sur lesquels l’autrice a voulu s’investir. C’est un bien curieux voyage onirique qui commence dès la première page.

.

.

Livres graphiques SFFF

.

Anomalies, tome 1 de la série Masqué par Lehman et CrétyLe préfet spécial, tome 4 de la série Masqué de Serge Lehman et Stéphane Créty

.

.

.

.

.

.

Masqué (4 tomes) – Serge Lehman & Stéphane Créty
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
La série est impactante car bien ficelée sur plusieurs aspects : Masqué se concentre sur le mythe du super héros ; en intégrant l’axe science-fiction aussi. En tant que lecteurs, on inspecte l’univers. Cette intrigue résout quelques mystères mais pas tous – je préfère ça plutôt que des personnages qui font trois fois le tour de leur monde. Univers à gros potentiel signifie ici une histoire percutante. Les dessins sont très vivants grâce à un découpage dynamique, les scènes majoritairement sombres sont mes préférées au niveau de la colorisation. Les tomes sont emplis de pages pleines, un délice pour l’œil ! Cette série est terminée en quatre tomes ; bien que Stéphane Créty ait signalé qu’un second cycle verrait le jour sous la forme d’un diptyque.
.
.

L’Enfant des étoiles et Alinoë (Thorgal, volumes 7 et 8) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
L’enfant des étoiles renferme trois histoires qui explorent les origines et la jeunesse de Thorgal. On prend plaisir à rencontre des créatures fantastiques (Nidhögg, les chats aîlés de Frigg,…). On y parle aussi d’objets rattachés à l’existence du héros. Ce roman est un incontournable. Après cet album clé, Alinoë est une aventure indépendante au sein du cycle thorgalien : Thorgal est parti chercher des vivres ; c’est donc Aaricia qui révèle tout son courage durant ses pages. Elle va devoir gérer l’existence d’Alinoë et les conséquences de ses actions. Si jusqu’à ce tome, Aaricia était un peu enfermée dans le cliché de la « jeune blonde presque écervelée », c’est avec soulagement qu’on apprécie que Van Hamme & Rosinski s’attaquent enfin au développement de sa personnalité.
.
.

Bande dessinée Aëlig par Éléonore WareAëlig – Éléonore Ware
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Les Éburons résistent à l’envahisseur roman, Aëlig fuit dans les forêts et use de la sorcellerie. Ce récit prend en compte cinq périodes importantes de l’histoire locale liégeoise. Je n’en révèlerai pas plus de peur de vous spoiler. J’ai aimé découvrir cette bande dessinée car je connais peu ou prou de faits de la Province de Liège et que j’ai aimé aussi le trait d’Eléonore Ware. L’entremêlement Histoire & Fantastique est réussi ! Vous aurez sans doute reconnu dans ce livre, un cadeau de mon amie Valériane 😉

.

.

Autre livre

.

Album Tout plaquer et aller prendre un bain de MathouTout plaquer et aller prendre un bain – Mathou
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
À travers des pages vitaminées, Mathou revient sur les petits bonheurs du quotidien qu’elle illustre à merveille. Ces petits plaisirs sont une dose de positivisme et elle a su croquer ceux partagés par une grande part des gens. Un album de 144 pages qui se dévore en une seule bouchée.

.

.

.

Fêter le premier anniversaire de mon neveu-presque-tout-neuf | Apprécier la Nocturne d’un marché couvert | Fête et bonne bouffe | Apprécier la pluie pour mon potager babylonin | Semer les graines | Pâtisser à nouveau | Profiter des amis | Faire plaisir à leurs enfants | Colorier des Pokémon en « pixel art » | Aller voir Lalaland | Et réaliser des cartes pour le Printemps | Profiter d’un jardin proche de mon lieu professionnel pour y déjeuner | Et boire du cafééé.

.

 

 

 

 

 

 

.

 

COSTE Nadia – L’effet ricochet

15/06/2017 Aucun commentaire

.

L'effet ricochet de Nadia CosteTitre : L’effet ricochet
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.

2074. Cela fait maintenant deux générations que les êtres humains ne se reproduisent plus naturellement mais par clonage. Il existe une faille dans l’hélice ADN qui touche 10% de la population : l’effet ricochet. Sont enregistrées les séquelles corporelles du parent cloné et sont transmises alors à l’enfant au même âge. Avec effroi, Malou se rend compte que son ADN est touché, tout comme celui de ses deux soeurs. Elle va devoir trouver de l’aide et surtout savoir comment neutraliser cette défaillance qui risque d’engendrer de gros dégâts physique à sa fratrie.

.
.

L’effet ricochet entre dans la vie trois sœurs. La protagoniste qu’on suit est Malou, la cadette de sa sororie, via son journal de bord. J’ai aimé entrer dans la vie de Malou et de découvrir à travers ses yeux la problématique du clonage de sa famille.
.

Ce roman d’anticipation nous propose une intrigue haletante. Il se trouve de la même lignée que “L’empire des auras” de Nadia Coste : ce livre nous propose la rencontre d’adulescents en plein questionnement éthique ; il donne aussi des éléments pour alimenter la réflexion du lecteur. Avec la problématique autour du clonage, l’autrice n’oublie pas d’autres aspects d’une société en mutation : l’environnement dans lequel évoluent les personnages, la surveillance des êtres humains et les pleins pouvoirs étatiques (incluant toutes les dérives).
.

Malou apprend à délimiter un problème, définir ses hypothèses et concevoir des solutions. Le tout est pondéré par la capacité à accepter des actions qui vont contre son intérêt personnel pour œuvrer dans l’intérêt collectif (et c’est quelque chose de difficile quand on est en pleine construction de soi-même).
.

Heureusement, Malou va trouver de l’aide car à plusieurs, on est plus forts. Ces personnages sont crédibles car il y a cet équilibre entre l’envie de sortir de sa zone de confort et le réel passage à l’acte. Ils se questionnent aussi pour savoir jusqu’où aller pour obtenir de l’aide, jusqu’où s’investir tout en préservant leur propre sécurité aussi.
.

Ce roman est fondamentalement intelligent, réflexif et intrigant ; parfait à mettre entre toutes les mains, à partir de 13 ans.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et moi, que ferai-je à la place de Malou ?

.

Fin de Série #12

13/06/2017 6 commentaires

 

Logo du défi Fin de Série LivrementDepuis le 14 octobre dernier, je challenge pour la septième année consécutive avec mon défi Fin de Série.
.

Point récap’ chez les participants : Nyx est une élève assidue car elle réalise un point mensuel (février, mars, avril) ; elle se trouve à 289 séries en cours. Et Ô surprise, Valeriane a enfin dressé une liste de ses séries, elle a trouvé que « tout recenser est un boulot de gueux« .

.

.

De mon côté :

Si durant les derniers mois, j’ai su me focaliser sur une poignée de séries à avancer, ce n’est plus le cas. L’envie – déjà bien présente précédemment – d’avancer sur ma Pile à Lire papier est passée prioritaire.

Cela se ressent sur les chiffres entre le 13 février et le 13 juin : j’ai avancé sur 14 séries différentes et 9 sont terminées ou à jour des publications.
.

Heureusement, ma réduction de PAL papier n’est pas incompatible avec mon défi car sur quatre mois, j’ai lu 37 tomes ; qui s’expliquent par la lecture de nombreux volumes de bandes dessinées (10 tomes d’Okko, 7 tomes de Thorgal)
.

Et comme toute liste, elle grandit toute seule : 17 nouveaux tomes sont parus – dont 15 qui arrivent avec de nouvelles séries ; j’avoue, j’en ai rajoutées 4 (mais je précise que 3 sont terminées ou mises à jour)

.

Et de votre côté, vous entendez-vous bien avec vos séries ou vivez-vous chez elles ? 😉

Categories: Challenges & Défis Tags:

Défi Valériacr0 – juin 2017

07/06/2017 11 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de mai :

Au mois de mai, fais ce qu’il te plait (comme tous les mois précédents en fait). J’avais invité Valériane à lire « Le roman de la momie » de Théophile Gautier en concordance avec la Nuit européenne des musées qui a eu lieu le 20 mai ; elle n’a pas vraiment aimé (allez, un livre en moins dans la PAL !) et elle a malheureusement perdu un joker pour retard de lecture.

Pour Valériane, le mois de mai est le plus beau de l’année – coincé entre gelées et premières journées caniculaires (elle a eu raison) (enfin, chez moi seulement, pas chez elle) – elle m’a choisi un livre illustré pas trop épais « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin. Ce mois fut chargé et si je n’ai pas perdu de joker, j’ai couru après le temps : lecture terminée le 30 mai et chronique le 5 juin sur le fil.

Sa chronique « Le roman de la momie » de Théophile Gauthier
Ma chronique « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin

 .
Livre La petite faiseuse de Sandrine Gestin et marque-pages

.

Sélection pour le mois de juin :.

.
Culottées de Pénélope Bagieu (tome 1)

Couverture Culottées de Pénélope Bagieu (tome 1)Chère Valériane,

Tu sais qu’en Juin, il y a la fête de la Saint-Jean. Traditionnellement, elle est fixée le 24 et s’accompagne de grands feux de joie. Je te souhaite de trouver un grand feu allumé en plein air pour exprimer toute-ta-joie-à-toi. Mais alors, de quoi as-tu besoin pour ces réjouissances publiques ? L’un dirait viens comme tu es, moi je dirais qu’il faut quand même le minimum.

À savoir : avoir sa plus belle culotte sur les fesses. C’est souvent ce que je dis, et répète comme une ritournelle pour destresser les gens lors d’un événement imminent. Et puis la culotte est le minimum (syndical) législatif à porter. Être culottée : porter une culottée et l’être un peu soi-même. Ce sera donc « Culottées » le tome 1 de Pénélope Bagieu (diptyque que j’avais beaucoup aimé).

.

Sa réaction :
Hééé super bon choix!

D’abord parce que j’avais envie de le lire évidemment. Puis vu le convoi de bouquins que j’ai en cours… un album, ça va m’aérer le cerveau.
Puis c’est vrai! Ne jamais sortir sans sa culotte! Au risque d’attraper un rhume!

.

Valériane a aussi utilisé le motif de la Saint Jean pour la sélection.

.

Categories: Challenges & Défis Tags: