MOORE Alan – La Voix du Feu

17/11/2019 3 commentaires

.

Couverture du roman "La voie du feu" d'Alan MooreTitre : La Voix du Feu
Auteur : Alan Moore
Plaisir de lecture Livre sympa
Extrait : Les Champs de Crémation, 2500 av. J.-C.

.

Northampton se situe au centre de l’Angleterre… la ville de naissance d’Alan Moore. Le travail de recherche sur la ville semble titanesque : aucun doute sur l’amour que l’auteur porte à sa ville.
.

Dans ce récit, Northampton devient le noyau d’une histoire secrète et semble attirer des forces obscures en son sein. La sorcellerie et la magie s’immiscent dans les douze récits. Un certain fatalisme transpire des pages.
.

Douze histoires qui peuvent être rapprochées du format « nouvelle ». Cependant, si elle semblent indépendantes, les histoires sont en réalité connectées à travers les siècles grâce à une clé qui s’imprime durant la lecture.
.

Ces histoires prennent pied à différentes époques, la première en 4000 av. J.-C. et la dernière en 1995. Elles sont pour un public averti : les histoires sont sales, sordides et sanglantes du fait d’un grand nombre de victimes.
.

La préface est écrite par Neil Gaiman ; il conseille de démarrer sa lecture où l’on veut. Et c’est grâce à ce que conseil que j’ai suspendu la lecture de la première partie car le vocabulaire limité de ce narrateur issu du néolithique m’a été plutôt laborieuse. Même si j’ai sauté ce chapitre, tout comme les autres, il a bénéficié de la fabuleuse traduction de Patrick Marcel (notons aussi la forme : la couverture impactante est celle de Melchior Ascaride).
.

L’expérience du lecteur a été plutôt difficile pour moi. Si je sais saluer l’exercice réalisé, je n’ai pas su émotionnellement me connecter à cet écrit. Les parties se lient mais il a fallu sans cesse que je m’accroche au récit. J’estime que ce livre est difficile d’accès.

.
« Le cochon de Hob », 4000 av. J.-C.
« Les Champs de crémation », 2000 av. J.-C.
« Dans les terres inondées », 43 ap. J.-C.
« La tête de Dioclétien », 290 ap. J.-C.
« Les saints de novembre« , 1064 ap. J.-C.
« En boitant vers Jérusalem », 1100 ap. J.-C.
« Confessions d’un masque », 1607 ap. J.-C.
« Le langage des Anges », 1618 ap. J.-C.
« Complices ès tricots », 1705 ap. J.-C.
« Le soleil au mur semble pâle », 1841 ap. J.-C.
« J’ai toujours des jarretelles, en voyage », 1931 ap. J.-C.
« L’escalier d’incendie de Phipps », 1995 ap. J.-C.

.

Mise en scène du livre "La voix du feu" d'Alan Moore : tissu orange pour symboliser les flammes

.

————————————————————————~*

Logo du challenge Halloween 2019

.

J’ai lu l’histoire de Northampton offerte par Alan Moore durant le challenge Halloween. Il était temps de donner mon avis avant d’officiellement clôturer ma participation 👻

.

Les lectures de Xapur s’est aussi aussi rendu à Northampton en restant sur le qui-vive..

Categories: MOORE Alan Tags:

Clôture du challenge Halloween de l’an deux mille dix-neuf

14/11/2019 5 commentaires

.

Logo de la dixième édition du challenge Halloween

.

Le challenge Halloween connaissait sa dixième édition du 27 septembre au 11 novembre. Malgré une période chargée, j’étais motivée pour m’inscrire, ne serait-ce que pour vivre “Halloween” avec les autres participantes.

.

De la lecture, que diable !

.
Depuis mon article de lancement, quelques livres “thématiques” sont arrivés dans ma pile à lire (comme c’est étrange) :
COLLETTE Xavier : The Little Witches Exodus
DEBATS Jeanne-A : Testament – L’Héritière, tome 1
HAMILL Shaun : Une cosmologie de monstres
ILLIANO Rozenn : Magie Grise – Le Phare au Corbeau, T1
MOORE Alan : La Voix du Feu
.

… complétant ma liste préétablie :
DE PINS Arthur : Zombillénium – La fille de l’air, tome 4
HARDINGE Frances : Le chant du coucou
♠ JÉZÉQUEL, FERRONNIÈRE & MONGE : Halloween (chronique à venir)
♠ MONGE & MOGUEROU : Redingote & Baltimore (chronique à venir)
.

J’ai donc passé quelques semaines littéraires bien cossues.

J’ai TOUT lu, aucun n’a été laissé de côté (tu sens poindre la fierté de la lectrice ?). Trois défis Valériacr0 m’ont aussi bien aidés (septembre, octobre, novembre).
.

Comme je ne lis pas « en avance », c’est à dire que je lis essentiellement durant la période du challenge et non en avance sur l’été, il me faut « cravacher » un peu pour pouvoir vous parler de tous (j’y tiens, sinon ils seront relégués au fin fond des méandres de mon carnet de lecture et je ne sais pas si j’arriverai à dégager du temps pour vous en parler durant l’édition 2020).

.

Livres lus durant le challenge Halloween 2019

Challenge Halloween 2019 : Zombillienium tome 4 Challenge Halloween 2019 : Une cosmologie de monstres

Challenge Halloween 2019 : the little witches exodus Challenge Halloween 2019 : Le chant du coucou

Challenge Halloween 2019 : le phare au corbeau Challenge Halloween 2019 : L'héritière

.

D’abracadabrants visionnages

.
Dans les séries visionnées, celle qui fait vraiment peur car elle s’appuie sur une histoire vraie est définitivement “Unbelievable”. Cette mini-série rejoue l’enquête de police à la recherche du violeur en série du Colorado. Avec un excellent duo féminin : Toni Collette qu’on ne présente plus et Merritt Wever (que j’ai connu dans le rôle de Zoey, qui campait une infirmière dans Nurse Jackie).
.

Seconde série que je vous recommande chaudement : Marianne, une mini-série française de qualité. Il est essentiellement question de possession ; série étiquetée épouvante-horreur. Scénario, casting, photographie, autant d’éléments soignés qui m’ont fait directement accroché aux épisodes.
.

What we do in the shadows”, la série ! Après le formidable mockumentary (que j’ai adoré), voici la série qui en découle. Une équipe de tournage prépare un documentaire en suivant une colocation de vampires installés à Staten Island. Autant vous dire que je me suis bien marrée, j’adore l’humour dont ils ont emprunté la voie. Je suis ravie qu’elle soit renouvelée pour une seconde saison.
.

Un peu tardivement par rapport au challenge Halloween, a lieu en ce moment la diffusion de la deuxième saison de Castle Rock. La série reprend le nom de la ville où d’étranges phénomènes se déroulent. Les saisons sont indépendantes et cette deuxième part sur une nouvelle histoire (donc qui se déroule toujours à Castle Rock ).

.

Affiche de la série Unbelievable Affiche de la série de Marianne Affiche de la série de What we do in the shadows Affiche de la série Castle Rock
.

Passons aux films :
“Fantômes contre fantômes” (The Frighteners) est un vieux film – 1996 – réalisé par Peter Jackson et Robert Zemeckis. C’est sous l’impulsion de Soukee que je l’ai visionné pour la première fois. Le scénario réserve quelques surprises : Franke Bannister est un petit escroc ; il emplois des “amis” fantômes pour hanter la maison des gens à qui il soutira de l’argent. Quelques scènes ont été effrayantes pour moi, les effets spéciaux de l’époque étaient plutôt qualitatifs et l’ensemble a un petit côté suranné bien sympathique. Bilan, j’ai passé un bon moment.
.

Et deux à mettre entre toutes les mains :
Le film d’animation “Monster House” est sorti en 2016. L’histoire se base sur l’aspect vivant de la maison d’en face de celle de DJ. Le voisin, Nebbercracker, terrifie tous les enfants du quartier. Il paraît que la maison avale tous les objets perdus sur sa pelouse… et même quelques enfants. J’ai trouvé les personnages assez marrants et l’ambiance réussie.
.

The house with a clock in its walls” est mon petit coup de cœur : Lewis rejoint son oncle Jonathan après le décès de ses parents. Il découvre alors un monde plein de magie… et que la demeure semble hantée par un mystérieux tic-tac. Est-ce que mon coup de cœur ne serait pas initié par la présence de Joe Black ? Certainement (bon et il y a Cate Blanchett aussi). J’ai aimé le scénario, la dynamique, la scénographie ; bref, un film à conseiller !

.

Affiche du film Fantômes contre fantômes Affiche du film d'animation Monster House Affiche du film The house with a clock in its walls

.

Quotidien de Sorcière

.
Je n’ai pas participé au calendrier commun – qui n’est pas uniquement basé sur la lecture ! – mais j’ai joué mon rôle d’Hallow pompom durant le Hallow RAT du 10-11-12 octobre (RAT, Read-a-thon, marathon de lecture). J’ai aussi lu un peu durant le défi et nous étions plusieurs à lire… en pyjama Harry Potter ⚡ (ouaip !).
.

Pour Halloween, j’ai distribué des biscuits – de mon énorme fournée – aux voisins. Et pour la première fois, mon petit voisin de 3 ans a voulu fêter Halloween, stipulant que “cela fait depuis de longues années que je veux faire Halloween”. Ça tombe bien, “cela fait depuis de longues années” que je suis prête pour l’accueillir. J’ai donc sorti mon déguisement de gentille sorcière (plutôt que de servante écarlate, hein), un chat gris sous le bras pour l’accueillir (ça fait moins peur, il adoooore les chats).

.

Pop corn et film d'épouvante Lecture halloween en pyjama Harry Potter

.

Colle à base de bave de crapaud

.
J’ai participé à l’échange de cartes postales organisé par Tiphanya ; c’était d’ailleurs mon expéditrice. Ma destinataire était Mes Madeleines, qui m’a répondu ! La carte que j’ai confectionnée est une carte à secouer et j’ai joint quelques petits éléments halloweenesques.

.

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée par mon expéditrice Challenge Halloween 2019 : envoi de ma destinataire

Challenge Halloween 2019 : carte scrapée à secouer Challenge Halloween 2019 : carte à secouer, détails

Challenge Halloween 2019 : contenu de l'enveloppe envoyée Challenge Halloween 2019 : enveloppe

.

Comme de tradition, j’ai envoyé quelques enveloppes dont l’une qui ne sera jamais arrivée (certainement subtilisée par un gnome, snif) ; à Hilde, ma petite maman, Delphine.

.

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée à Hilde Challenge Halloween 2019 : enveloppe envoyée à Hilde

Challenge Halloween 2019 : carte scrapée pour ma mère Challenge Halloween 2019 : carte envoyée à Delphine

.

Et j’ai aussi reçu du courrier de la part d’Hilde, ma petite maman et Lou (et sa petite sorcière). Fin septembre, j’avais aussi reçu un lot automnal de la part de Delphine, pour me souhaiter la bienvenue dans la saison dont certains éléments conviennent très bien par Halloween.

.

Challenge Halloween 2019 : carte reçu de la part de Hilde Challenge Halloween 2019 : détails de la carte de Hilde

Challenge Halloween 2019 : carte envoyée par ma mère Challenge Halloween 2019 : carte de la part de Lou

.

Dans mon chaudron

.
Un petit peu de cuisine pour finir : des biscuits oreo au potimarron en suivant une recette d’Azilis du blog Rose Citron. Et un cake surprise en me basant sur une recette d’Annie du blog By acb 4 you. J’ai confectionné mon glaçage avec du chocolat noir et de l’huile de noisette, éclats de noisettes, d’amandes et du pralin.

.

Oreo potimarron pour Halloween Cake surprise pour Halloween

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

COLLETTE Xavier – The Little Witches Exodus

12/11/2019 4 commentaires

.

Couverture de l'album "the little witches exodus" par Xavier Collette

.

Titre : The Little Witches Exodus
Auteur : Xavier Collette
Plaisir de lecture Livre fantas… tique

.

Illustrations de Xavier Collette

.

« The Little Witches Exodus » est un album illustré, le dernier né de Xavier Collette.
Il contient deux histoires, celle éponyme et « The lost recipe ».
.

La sorcière du premier récit n’est guère plus grande que la paume d’une main, chapeau compris. Elle galope à travers les branches pour trouver ses amies afin de participer à la cérémonie fin octobre.

Botanica est à la recherche des ingrédients pour une recette. Pour les récolter, elle est prête à braver tous les dangers. Par ailleurs, elle a un fort attrait pour les feuilles, qu’elle collectionne.
.

J’ai adoré la forme si originale des chapeaux des sorcières, j’ai aimé découvrir Botanica qui a fait justement l’objet d’un « draw this in your style ». Sur Instagram, ce challenge invite tout participant à reproduire avec son style, l’illustration d’un créateur. On retrouve donc Botanica sous #coliandredrawthis.
.

Les sorcières portent une plume de calligraphie
.

Ces illustrations ont été créées lors des éditions 2017 et 2018 de l’Inktober. Cet événement a été lancé par Jake Parker : le défi est réalisé durant tout le mois d’octobre. Une liste de mots est créée et donne un thème par jour ; qui sera alors illustré à l’encre (à l’origine).
.

Après quelques demandes, Xavier Collette s’est lancé dans l’idée de les rassembler dans un livre en connectant les dessins les uns avec les autres par une histoire. Si j’ai trouvé qu’il manquait parfois de liant, j’ai beaucoup aimé leur déroulement et leur chute. Les textes sont écrits en français et en anglais – traduit par les soins de Sheryl Curtis – et se prêtent particulièrement bien au jeu de la lecture à voix haute.
.

La première histoire est reproduite sous fond noir, là où la seconde est représentée sur fond blanc. Les deux sont séparées par quelques planches en « technicolor » de toute beauté ! L’album est composé de 72 pages, bénéficie d’une couverture souple effet « peau de pêche » (soft touch). Son format est de 240*165mm et son papier de 70gr/m².
.

Tous comme pour ses précédents écrits, la mise en page est méticuleuse, le livre est un objet soigné, autant sur les textes que sur la qualité d’impression des illustrations.
.

Le livre a bénéficié d’un financement participatif : le projet a été lancé fin d’année 2018 et a été financé le 7 janvier. L’album a été livré avec une planche de stickers début octobre, parfait pour Halloween.

.

Ces photos ne donnent qu’un aperçu et ne rendent pas justice à la qualité de l’album

Mise en scène The Little Witches Exodus de Xavier Collette

Sorcière de The Little Witches Exodus de Xavier Collette

The Little Witches Exodus de Xavier Collette : sorcières et citrouilles

planche de stickers The Little Witches Exodus de Xavier Collette Sorcières et chauve-souris de The Little Witches Exodus de Xavier Collette

Botanica en chemin de The Little Witches Exodus de Xavier Collette Sorcière et Chouette de The Little Witches Exodus de Xavier Collette

Botanica de The Little Witches Exodus de Xavier Collette Botanica collecte la bave de crapaud dans The Little Witches Exodus de Xavier Collette

.

————————————————————————~*

.

Issu d’un financement participatif validé avec succès en début d’année, mon exemplaire est arrivé début octobre, parfait pour le challenge Halloween.

Valériane m’a choisi ce livre pour notre défi Valériacr0 de novembre… Je me suis attelée à la relecture dès le 1er novembre pour prolonger encore un peu Halloween.

.

Défi Valériacr0 écrit en lettres retro à ampoules Logo du challenge Halloween 2019

.

Categories: COLLETTE Xavier Tags:

MOGUÉROU Pascal & MONGE Jean-Baptiste – Baltimore & Redingote

10/11/2019 5 commentaires

.

Album Redingote et Baltimore de Monge et Moguérou

.

Titre : Baltimore & Redingote
Auteur & Illustrateur : Pascal Moguérou et Jean-Baptiste Monge
Plaisir de lecture Livre fantas… tique

.

Sous la couverture de cet album aux dimensions atypiques se cache un bel ouvrage illustré.
.

L’album est conçu par un duo de choc : Pacal Moguérou conte une histoire intrigante et Jean-Baptiste Monge offre de sublimes illustrations. Ils mettent en scène le petit Baltimore et Redingote, son oie en peluche. Ils partent à la recherche du lutin Lundi qui est porté disparu.
.

Ce voyage initiatique permet une plongée immédiate dans les légendes celtiques… l’occasion parfaite pour rencontrer gnomes, crapaud-qui-n’en-est-pas-un, pirates et autres membres du Petit Peuple.
.

Le texte se mêle harmonieusement aux dessins, ce qui donne un album plaisant à manipuler. Les pages épaisses délivrent des illustrations avec une grande richesse de détails. L’aspect réaliste de ces dernières se remarque les expressions corporelles et faciales des personnages, dans les textures l’écorce d’un arbre ou le tombé d’un tissu.
.

Cet album que l’on pourrait qualifier de « jeunesse » peut être feuilleté dès 5 ans en lecture accompagnée. En rupture de stock, je le cherchais depuis plusieurs années. Quand je suis tombée dessus, j’ai sauté dessus et je suis très contente d’en posséder un exemplaire car il satisfait mes attentes.

.

Mise en scène de l'album "Baltimore et Redingote" de Pascal Moguérou et Jean-Baptiste Monge

Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : extrait de l'entrée dans l'armoire Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : gros plan sur la peau du crapaud

Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : chandelle Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : baltimore et redingote dans leur lit

Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : rencontre avec les trolls Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : gros plan sur la texture du champignon

Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : gros plan sur l'écorce d'un arbre Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : sorcière dans un chaudron

Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : lanterne Livre Baltimore et Redingote de Moguérou et Monge : Baltimore et Redingote dans un chaudron

.

————————————————————————~*

.

Logo du challenge Halloween 2019

 

Un livre trouvé d’occasion – et avec grande joie – en avril ; dont je me réservais la lecture sous un plaid pour mon challenge Halloween.

.

 

ILLIANO Rozenn – Le Phare au Corbeau

06/11/2019 6 commentaires

.

Couverture du roman "Le Phare au Corbeau" de Rozenn IllianoTitre : Le Phare au Corbeau (Magie Grise, tome 1)
Autrice : Rozenn Illiano
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
.

Agathe et Isaïah travaillent depuis quelques années ensemble et forment un duo percutant. Un récent appel pique leur curiosité : ils se rendent au domaine de Ker ar Bran, situé sur la côte bretonne. Il s’agirait d’une affaire standard pour déloger un esprit nocturne. Sauf que la colère est quasiment palpable et qu’elle ne serait pas non plus la seule cause de ce problème devenu bien épineux.

.

.

.

Le cœur de ce roman est le duo complémentaire que représentent Isaïah et Agathe. Le premier est exorciste, apparaît comme une personne plutôt lumineuse et sociable ; alors que la seconde semble plus introvertie, sombre et surtout prise dans mille doutes et autres tourments. L’attachement aux personnages est indéniable, c’est un plaisir de les découvrir au fil des pages. Il est aussi plaisant de recroiser des personnages rencontrés dans d’autres écrits de Rozenn Illiano. Ses histoires sont toutes liées car elles sont issues d’un multivers appelé le Grand Projet qu’elle nomme plus précisément le Plan de l’Onirographe. Par ailleurs, on perçoit qu’il y a un peu de l’autrice dans chacun des romans (plus que l’écriture, j’entends).
.

« Le Phare au Corbeau » se déroule en Bretagne. Une des facettes de cette région s’ancre dans la force des éléments. Récit fantastique, il se révèle bien intégré dans notre monde. Ker ar Bran et le phare aimantent le/la lecteurice et subliment l’ambiance.

.
.

Pour cette histoire inquiétante, l’autrice se consacre à la thématique de l’exorcisme à travers le concept de la maison hantée. Pour cela, le lecteur entre dans un monde underground et ésotérique. C’est ainsi un maelstrom de réflexions autour des savoirs, des croyances, des pouvoirs mais aussi des dépendances qui est initié. On est amené à comprendre comment certaines croyances populaires nourrissent abondamment des frayeurs. J’ai aimé retrouver la puissance de la magie dans un aspect assez brut.
.

Etant très réceptive au cas de la maison hantée, le récit a très bien fonctionné sur moi. Certaines scènes sont bien rendues pour devenir angoissantes. J’avoue avoir eu peur car je l’ai essentiellement lu la nuit tombée alors que je me retrouvais seule (et que l’un de mes chats avait la fâcheuse manie de fixer un point derrière moi) (non, je ne me suis pas retournée pour savoir ce qu’il pouvait y avoir à fenêtre).

.
.

J’ai aimé la structure avec flashbacks : ils nourrissent l’intrigue principale et étoffent les personnages. L’explication autour de cette « magie » est très bien amenée au fil des pages, sans lourdeur ou l’effet d’une leçon : hoodoo, christianisme, magie grise, malédiction, exorcisme, revenant, fantôme, intuition, double vue, voyant, medium,… les composants parsèment le récit ; et c’est très intéressant !
.

J’ai eu grand plaisir à retrouver la plume de Rozenn. Le roman est tellement fluide que j’ai tout simplement dévoré l’histoire (en quelques heures d’affilée). Ce n’est pas qu’une bonne histoire de fantômes, d’autres sujets sont traités comme celui de l’acceptation de soi.
.

L’enquête est terminée et « Le Phare au Corbeau » est peut être considéré comme un roman indépendant. Mais j’ai hâte de connaitre la suite car j’ai envie de savoir comment vont évoluer les personnages.
.

La couverture est magnifique pour son aspect graphique mais aussi parce qu’elle reflète des détails de l’histoire. Elle est réalisée par Xavier Collette tout comme le portrait d’Agathe.

.
.

Portrait d'Agathe par Xavier Collette, personnage de Le Phare au Corbeau de Rozenn Illiano Couverture du roman Le Phare au Corbeau de Rozenn Illiano par Xavier Collette
Les illustrations sont visibles sur Onirography.com

Roman Le Phare au Corbeau de Rozenn Illiano

.

————————————————————————~*

.

Logo du challenge Halloween 2019

 

Il s’agit d’un livre dont j’attendais la parution avec joie… et que je réservais pour octobre, dans la ligne de mire du challenge Halloween, édition 2019.

.

 

Categories: ILLIANO Rozenn Tags:

Défi Valériacr0 novembre 2019

03/11/2019 14 commentaires

.

Défi Valériacr0 écrit en lettres retro à ampoules

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois d’octobre :

.

Pour octobre, j’ai visé Halloween ! Il n’était pas question que Valériane garde dans sa Pile à Lire l’excellentissime Courtney Crumrin de Ted Naifeh. Elle a donc lu la seconde intégrale, qui lui a beaucoup plu. Sur son compte Instagram, elle écrit « End of the story. Du noir profond pour des emotions profondes. Un magnifique travail graphique. Une heroine à decouvrir. »
.

Après un septembre à l’avant-goût halloweenesque, Valériane continue de dérouler son Fameux Plan en choisissant un roman parfait en « Une cosmologie de monstres » de Shaun Hamill. J’ai bien aimé le rendu de l’ambiance et la construction psychologique des personnages mais j’attendais que l’histoire offre quelque chose de plus consistant.

.

Ma chronique « Une cosmologie de monstres » de Shaun Hamill

.

Mise en scène du roman "Une cosmologie de monstres" de Shaun Hamill

.

.

Sélection pour le mois de novembre :.

.

Désolation de Stephen King

.

Couverture du roman Desolation de Stephen King

Chère Valériane,

Novembre, ce mois où il fait moche et en plus, froid. Alors j’ai cherché un titre évocateur, il y avait pléthore dans ta pile à lire. Affinons :
Tu sais que Novembre m’apparaît comme un mois souvent gris, cet entre-deux coincé entre Halloween et Noël. Droit, immuable d’année en année… un mois qui se prend beaucoup trop au sérieux. Il fait moche donc il fait gris… ce gris entre Blanc et Noir.
Alors ? Un titre tout trouvé !

Désolation de Stephen King, un nom pour résumer ma vision de novembre ; une histoire sérieuse sur fond d’enquête, entre le Blanc et le Noir, le Bien et le Mal.

.

Sa réaction :

Hehe ça va binge-reader du King en ce mois de novembre!!! (j’ai Sleeping Beauties qui m’attend également).
Bon choix, parce que ça fait longtemps qu’il est dans ma PAL. Qui plus est ça me poussera à lire les régulateurs, qui est, si je ne me trompe, le pendant signé Richard Bachman (par contre je ne sais pas dans quel ordre il faut les lire….)
Mais c’est pas une brique ça encore? 😉 hihihi
COUPINE!! T’as oublié mon gage!!
.
Réponse :
🤦🏻‍♀️ Oups pour le gage…
Ce sera donc pour décembre !

.

 

→ Si Novembre est tout gris pour moi, Valériane adore ce mois-là… et cela se ressent sur son choix rien que pour moi.

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

DE PINS Arthur – Zombillénium ~ La fille de l’air, tome 4

31/10/2019 5 commentaires

.

Couverture de la BD "La fille de l'air" d'Arthur De Pins, tome 4 de ZombilléniumTitre : La fille de l’air (Zombillénium, tome 4)
Auteur : Arthur de Pins
Plaisir de lecture Série avec entrée au panthéon
Tome 1, tome 2, tome 3

.

Le comité a parlé : changement de direction pour le parc d’attractions. La côte de popularité remonte en flèche. Les vivants ont de tels frissons qu’ils pourraient y laisser leur âme. Pour lutter contre les dernières reformes, la résistance s’organise !

.

.

.

.

« Fille de l’air » est le quatrième tome de la série « Zombillénium ». Le rythme des précédentes parutions était régulier : 2010 pour Gretchen, 2011 pour Ressources humaines, 2013 pour Control Freaks. Un film d’animation pour travailler la patience plus tard, le tout-neuf est paru en novembre 2018. Et cher.e.s lecteurices, j’ai su attendre encore un peu en l’acquérant en avril 2019 (notez cette volonté de fer). Il va sans dire que j’ai relu les trois premiers volumes d’un seul coup… pour mieux dévorer celui-ci !

.

Il faut bien dire que toute l’équipe de ce parc d’attraction atypique m’avait vraiment manquée.

L’entrée fracassante du personnage en couverture donne le ton : nouveaux personnages, nouvelle direction… nouvelle génération. « Fille de l’air » ouvre un nouvel arc narratif.
.

Par conséquent, ce tome semble plutôt lent et peut même être qualifié « de transition ». Après les montagnes russes de l’émotion avec le troisième tome, celui-ci semble plus léger dans le fond.
.

Dès les premières pages, je me suis sentie « cueillie » par un saut dans le temps. Il faut deviner ce qu’il s’est passé durant l’ellipse et cela fait naître encore plus de questions. Quid de la sortie de Francis de sa situation compliquée ? Quid de la complicité des habitants des environs ?

.

« Fille de l’air » se présente en 48 sacro saintes pages de la BD franco-belge… un peu trop court ?

Je suis toujours charmée par le graphisme proposé par Arthur De Pins : chaque planche est un régal pour les yeux.
.

L’auteur-illustrateur propose une caricature du monde du travail, une critique cinglante du libéralisme qui contrôle nos sociétés actuelle. Le tout est auréolé d’une touche d’humour qui fait mouche.
.

Le cliffhanger suspense final est une véritable torture. J’espère que le tome 5 va vite arriver… et qu’il soit un peu plus punchy. En attendant, si vous souhaitez lire « La fille de l’air », je vous conseille fortement la relecture des tomes précédents. Je me suis sentie moins perdue que beaucoup d’autres lecteurs l’ayant lu directement.

.

Extrait La fille de l'air d'Arthur de Pins Planche extraite de La fille de l'air d'Arthur de Pins

Portrait de Gretchen dans La fille de l'air d'Arthur de Pins Portrait d'Aurélien La fille de l'air d'Arthur de Pins

4 tomes de Zombillénium d'Arthur de Pins

.

————————————————————————~*

Logo du challenge Halloween 2019

.

 

Voilà un livre dont je tenais absolument à parler pour le challenge Halloween, édition 2019.

.

Categories: DE PINS Arthur Tags: