OF GLENCOE Morgan – L’Héritage du Rail

05/03/2021 3 commentaires

.

Couverture du roman L'héritage du rail de Morgan of Glencoe, tome 2 de La Dernière GesteTitre : L’Héritage du Rail (La Dernière Geste, tome 2)
Autrice : Morgan of Glencoe
Plaisir de lecturePlaisir de lecture : notation 4 etoiles / Livre à découvrir Livre à découvrir
Dans l’ombre de Paris tome 1

.

Yuri est ramenée avec force au sein de la furieux Triade. Littéralement ébranlée, elle ne sait plus où ses pas devraient l’emmener. Elle s’enfuit pour chercher asile auprès de la Capitaine Trente-Chênes, à bord du Rail.

.
.
« L’Héritage du Rail » de Morgan of Glencoe est la suite directe du premier tome « Dans l’ombre de Paris ». La lecture de ce dernier m’a laissé un souvenir émouvant et j’avais envie de replonger dans cet univers, un monde alternatif au nôtre.
.
La princesse Yuri est en plein bouleversement : elle doit se lancer dans une nouvelle vie tout en portant son deuil. Les derniers événements m’ont fendu le cœur mais c’est avec joie que j’ai retrouvé les personnages.
.
Yuri n’est pas la seule protagoniste. Les personnages ont gagné en force ; celleux dits secondaires ont connu des changements impressionnants. L’autrice nous sert une nouvelle donne : certains prennent de l’importance et ne se placent plus comme simple adjuvants. Les points de vue différents amènent beaucoup de consistance au récit.
.
C’est le temps de l’introspection, ils ont besoin de guérir et gagnent alors en maturité. Certains d’entre eux font aussi face à des choix cruciaux. Ils tiennent grâce à l’amour qui les unit.
Les personnages féminins sont bien équilibrées, entre forces et fêlures, elles paraissent réelles : Bran, Trente-Chênes, Yuri, Levana, Gabrielle et Aliénor. Les personnages masculins ne sont pas en reste, ils sont tout aussi subtils dans leur construction psychologique. Bref, les personnages s’avèrent pleinement vivants !
.
.
.
La série « La dernière Geste » est au croisement de plusieurs inspirations comme les cultures française et japonaise et les mythologies celtes.
.
Au sein de cet univers, la Triade a une emprise sur tout le monde. Elle est constituée par le Royaume de France, le Sultanat Ottoman, et l’Empire du Japon. Elle souhaite la ville libre. Keltia est considérée comme dangereuse car elle accepte les espèces surnaturelles et se veut être un territoire d’acceptation et de bienveillance. Aussi, on touche du doigt, le monde irréel des bardes, grâce à la présence de Taliesin.
.
On monte à bord du Rail, la ligne de transport transcontinental. On voyage avec la Rame 5 en compagnie des Fourmis et sous l’œil avisé de la Capitaine Trente-Chêne, en direction de paysages glacés. Ce changement d’environnement est source de rebondissements.
.
.
.
Ce tome est d’une autre tonalité : il semble moins empreint de manichéisme. Morgan of Glencoe prend position sur des sujets sociétaux actuels au travers de son histoire. Il est question d’immersion et d’inclusion. Son écriture est pleine d’émotions et fait résonner en nous certaines valeurs. L’autrice touche la corde sensible en donnant la voix à celleux qui n’ont justement pas souvent voix au chapitre.
.
J’ai aimé qu’il n’y ait aucune justification qui sonne faux soit pour s’assurer que le lectorat a compris, soit pour bien appuyer un argument qui va servir la suite. Ici, tout est finement orchestré et le travail effectué sur L’Héritage du Rail œuvre pour offrir une histoire d’une grande fluidité. Le récit est clairement fin et inventif. Les éléments clés tels que l’acceptation de soi, la solidarité, la bienveillance, l’accomplissement personnel sont en harmonie avec le rythme des aventures, le tout soutenue par les chants qui accompagnent cette histoire.
.
.
.
Mise en scène du roman L'héritage du rail de Morgan of Glencoe
.

.

————————————————————————~*

.

.

Ce livre a été choisi par Valériane ma binômette. Et non des moindres, puisqu’il s’agit de la dernière sélection de la huitième année de défi Valériacr0… dont nous avons oublié de publier l’annonce 😂 Tout part à vau-l’eau !… Bon sauf la parution de ma chronique dans les temps 😎 Et j’en profite ainsi pour avancer dans mon challenge Fin de Série 👸🏻

.

 Logo du défi littéraire Valériacr0.Logo du challenge littéraire Fin de Série du blog Livrement

.

.
.
Categories: OF GLENCOE Morgan Tags:

DURAND Thomas C. – Premier souffle

05/02/2021 3 commentaires

.

Couverture du roman Premier souffle de Thomas C. Durand, tome 1 des énigmes de l'aubeTitre : Premier souffle (Les Énigmes de l’aube, tome 1)
Auteur : Thomas C. Durand
Plaisir de lecturePlaisir de lecture : notation 5 etoiles / Livre fantastique Livre fantas… tique

.

Anyelle vient de découvrir son don. Pour appréhender la puissance de ce dernier et le maîtriser, elle va devoir intégrer une école de magie. Sauf qu’elle est une fille et que les filles n’apprennent pas la magie. Qu’à cela ne tienne ! Elle ira quand même trainer ses guêtres dans les couloirs de l’établissement, respirer le courant d’air bienvenu dans la classe de Ludinant, serrer les dents sous les réflexions de Ferigas et détourner son regard mitigé des matches de Métaball.

.
.

.

Ma plongée fut immédiate dans cet univers. J’ai voyagé, j’ai rêvé et j’ai habité ailleurs, le temps de quelques pages et quelques heures. C’est exactement une lecture qu’il me fallait pour démarrer cette nouvelle année.
.
Dans les Troyaumes, les riches et puissants dominent. La ville suinte de superficialité. Les filles doivent se battre pour leur place. En filigrane, le féminisme est présent et par touches, le rapport à la nature via père & fille. Ce sont des inégalités éclairées : riches/pauvres, hommes/femmes, dans la politique et dans le système éducatif. Ceci est un condensé pour vous indiquer vitement que l’histoire se base sur certaines dérives de notre société mais ce n’est pas son cheval de bataille.
.

D’après Efungrile le Judicieux, la matière du vide existe. La matière du néant aussi. Sa démonstration tient en une phrase, malheureusement sérieuse : « Si tant d’études parlent du vide et du néant depuis si longtemps, c’est qu’il y a matière à parler. »

.
.
Dans les Troyaumes, il y a la magie. Les humains possèdent un don naturel, qui n’a pas besoin d’être appris mais qui demande parfois de bien le connaître pour mieux le maîtriser. Il existe aussi des établissements prestigieux pour apprendre les magies. Des écoles misogynes, où les filles n’ont pas accès (sauf si leurs riches familles peuvent remplir un peu les bourses desdites écoles)..
.
J’ai aimé cette magie : elle est vague, parfois ridicule et on se demande même si elle existe vraiment. Pour certains aspects, les explications des professeurs tombent à côté de la plaque, si ce n’est un manque total d’explications tout court (je précise : c’est voulu par l’auteur pour son histoire, ce n’est pas un défaut d’écriture). Exemple : pourquoi doit-on surveiller son ombre à l’aube ?!
.
J’ai aimé le vocabulaire déployé : enseignant-charmeur, animens, algorunes, spirituants, magiarque, génésthique… Et tout ce qui tourne autour de l’harmancie soit la magie harmonique que pratique l’arrège, le nom de l’orchestre magique composé d’un arregeant et d’arranciens.
A l’école de magie, il existe aussi plusieurs matières : la magie organique (science des potions), la télépathie, l’histoire de la magie, la magie de l’esprit, la magie de l’illusion, la practomancie entre autres.
.
Et l’histoire alors ?
Et bien on suit Anyelle qui découvre son pouvoir mais qui demande à ce qu’il soit davantage maitrisé. Et pour cela, elle devrait rejoindre une école. Une école réservée aux garçons (Ah, si Mémé Ciredutemps le savait, elle rouspèterait sévère). Mais qu’à cela ne tienne, elle arrive finalement à intégrer l’Ecole des Magies Utiles et Laborieuses. Sauf que c’est le début de la vie dure : elle a le questionnement facile, ce qui embête ses professeurs. Elle est dégourdie, curieuse et n’accepte pas de ne pas comprendre. J’ai bien accroché à l’héroïne car elle est de nature volontaire, possède un caractère dit entier et déteste l’injustice. Elle n’en reste pas moins humaine, et loin de la protagoniste parfaite.
.

Les Cornebuses de Hasturget entrèrent sur le terrain sous un tonnerre d’applaudissements alors que les arbitres prenaient place, tous habillés de rouge, et la mine austère. Ils étaient vingt-quatre. Il fallait, en effet, outre l’arbitre du balluchon capable de se miniaturiser afin d’entrer dans la sphère de cristal qui déterminerait l’issue du match, des arbitres de terrier, six arbitres chargés du bouclier magique empêchant toute aide extérieure et toute action parasite, un arbitre central et quatorze arbitres de sécurité et de rapatriement. Il y avait donc plus d’arbitres que de joueurs, ce qui est le signe d’un jeu où la tricherie est un art de haut vol et une manière de gagner tout à fait valable.

.
.
.
« Premier souffle » est le premier tome de la série Les Énigmes de l’aube de Thomas C. Durand. Première parution en 2012 aux éditions Midgard, il me faudra attendre celle chez ActuSF fin août 2020 pour apprendre son existence.
.
Placé en light fantasy, le roman est un concentré d’idées étonnantes et surtout pétillantes. Bien que je ne le qualifierais pas « d’hilarant », les situations cocasses s’enchainent, les noms saugrenus font sourire tout comme les jeux de mots, calembours et autres répliques piquantes sans qu’ils ne prennent le pas sur l’intrigue. J’ai adoré les bas de pages ; et le tout est sous influence pratchettienne bienvenue (il me semble que l’auteur la revendique). Il y a quelques comparaisons – menues et amusantes – avec le monde d’Harry Potter sur certains éléments comme le Métaball qui fait penser au Quidditch ou les traits de certains professeurs. Cette histoire absurde est une vraie bonne lecture.
.
L’écriture est fluide, la lecture coule toute seule. Le rythme des digressions vient adoucir l’enchainement des scènes. Thomas C. Durand nous présente son univers et tient à ce qu’on s’immerge pleinement pour appréhender le fonctionnement de ce dernier, pour découvrir les magies et les personnages loufoques. La conclusion amène indubitablement à bientôt feuilleter le deuxième tome.
.
.
Mise en scène du roman Premier souffle de Thomas Durand
.
.
Encore que la Nature n’ait pas dit son dernier mot. Il est en effet connu que la Nature finit par avoir raison de tout et de tout le monde. Elle a pour ce faire un allié précieux et une grande qualité : respectivement, le temps et la patience.
.
.
Si de nombreuses bibliothèques possèdent un ou deux exemplaires de l’intégralité des Mémoires de Fauchugne le Brodeur, qui exerça comme podologue sous le règne de Baratonce IV, c’est parce que la plupart des bibliothécaires savent qu’en temps de crise, on sacrifier les livres aux besoins vitaux, aux obsessions fanatiques et aux caprices politiques. Au cours des siècles, la présence de ces Mémoires dans un emplacement stratégique d’une bibliothèque a bien souvent permis de sauver des livres de valeur, car les pilleurs perdaient un temps considérables à se débarrasser de la prose abondante de Fauchugne. Quatre siècles après sa mort, Fauchugne est très certainement l’un des grands artisans de la sauvegarde de la littérature dans les Troyaumes… C’est du moins ainsi qu’il est considéré par ceux qui ont la prudence de ne pas essayer de le lire.
.
.
« Quand le soleil commence à pointer derrière l’horizon, et jusqu’à ce qu’il en soit complètement dégagé, le magicien ne doit jamais quitter des yeux son ombre portée par le soleil.
— En effet, acquiesça Fauvier. Bon, naturellement, dans notre école, personne ne se balade sur les toits tôt le matin, et nos salles de cours sont à l’abri de la lumière rasante de l’aube. La précaution vaut surtout si certains d’entre vous vont un jour étudier à Ithtir. Là-bas, rien ou presque ne fait obstacle à la lumière. Enfin, bref. Maintenant, je vais vous parler de ce qu’il s’est passé quand Frontis le Bègue a voulu transmettre un message télépathique à…
— Pardon, monsieur. »
Fauvrier plissa ses eux de jeune myope vers la petite fille du groupe.
« Oui, Anyelle ?
— Pourquoi il faut regarder son ombre à l’aube ?
— Parce que c’est comme ça. Ce n’est pas l’objet du cours. Frontis le Bègue, comme je vous le disais…
— Nan, sérieusement, s’il vous plaît, monsieur, j’aimerais bien savoir.
— Mais enfin ! »
Fauvier, irrité, tapa de la main sur sa cuisse. La petite nouvelle avait le questionnement facile. Et pourquoi ceci, et pourquoi cela ? C’était une excellente chose, et le professeur le lui avait dit. Mais seulement quand il connaissait les réponses, évidemment !
« Si on vous dit de le faire, ma petite demoiselle soyez sûre qu’il y a une bonne raison.
— Laquelle ?
— Ne vous y mettre pas, monsieur Dachéron ! » fit Fauvier en dressant un index.
S’ils étaient deux à le questionner, bientôt il ne pourrait plus gérer la situation. Il devait trouver un semblant de réponse. Vite.
« Il s’agit d’un exercice de rigueur. Un symbole de l’application qu’un magicien doit mettre en chaque chose. Peut-être chacun d’entre eux sait-il très exactement pourquoi il fait ça. »
Très bonne idée ça, se félicita Fauvier.
« Oui. Une raison qui lui est propre et qu’il apprend tout seul au fil du temps. Quand le savoir et le pouvoir sont là, qu’ils s’accumulent, alors ne pas quitter son ombre des yeux à l’aube revêt une importance capitale. Et ça, vous le saurez en temps voulu. Pour l’instant, vous allez vous contenter de faire ce qu’on vous dit de faire. »
Bien envoyé, ça, jubila Fauvier.

.

————————————————————————~*

.

Voici la première sélection millésime 2021 effectuée par Valériane dans le cadre de notre défi littéraire. Et (oups !🙈) j’ai commencé une nouvelle série. Paf, le défi Fin de Série !

.

Logo du défi littéraire Valériacr0.Logo du challenge littéraire Fin de Série du blog Livrement

.

Categories: DURAND Thomas C. Tags:

Défi Valériacr0 janvier 2021

17/01/2021 un commentaire

.

Défi Valériacr0 écrit en lettres retro à ampoules

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de décembre :

.

Oh, oh, oh ! 🎅 Réjouissances pour le dernier mois de l’année. Pour Valériane, j’ai choisi un roman au titre thématique « Jésus contre Hitler » de Neil Jomunsi ; un peu de légèreté au programme. Elle a trouvé ces quatre aventures rocambolesques, teintée d’un humour qu’elle estime bien gras. Un chouette divertissement pour déconnecter.

.

« Jingle books ! Jingle books ! » s’est exclamée Valériane : elle aussi a opté pour un peu d’humour afin de clôturer cette étrange année. J’ai donc préparé le Bagage à la nouvelle aventure qui nous attendait au rond pays avec « Va-t-en-guerre » de Terry Pratchett (Les Annales du Disque-monde, tome 21). J’ai eu un peu chaud… je l’ai terminé le 29 décembre 🥵 Mais sous l’effet de drogues dures (aka du chocolat au lait bien sucré), j’ai rédigé ma chronique dans la foulée. Je me suis bien marrée avec le Guet 😄
.
.
Sa chronique « Jésus contre Hitler » de Neil Jomunsi
Ma chronique « Va-t-en-guerre » de Terry Pratchett

.

 

.

Sélection pour le mois de janvier :
.

Pour cette sélection, nous nous envoyons un mail le jour de Noël 🎁

.

Couverture du roman Sous la glace de Louise Penny, tome 2 des enquetes d'Armand Gamache

.

Sous la glace de Louise Penny

.
Aujourd’hui, c’est la sélection de la Nouëlle ! 🎅

Sélection de la Nouëlle mais pour le mois de Janvier. Parfois, on se vrille le cerveau. C’est la faute aux bulles dégustées par Certaine, parait-il 🍾

Mois de Janvier, nouvelle année… et mois des Anniversaires, aussi ! 🎉 Alors je me suis dit qu’il fallait faire plaisir de chez plaisir, vois-tu 🍰 C’est pourquoi il me paraissait é-vi-dent 👀 de sélectionner « Sous la glace » de Louise Penny. Si tu as acheté directement le tome 2 après lecture du premier, c’était que tu mourais d’envie de retrouver Armand

.

Sa réaction :

Haaaaan super choix! Je comptais le commencer rapidement!
D’ailleurs j’étais à deux doigts de le commencer là 😉
A nouveau, un choix bien de saison! 😉

.

.

Valériane a choisi pour moi une lecture festive pour ce mois de janvier 🎂

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

Bloggiversaire, 12ème.

06/01/2021 24 commentaires
.
Tranches d'un livre à la couverture miroitante
.
.
Aujourd’hui, 6 janvier, c’est l’anniversaire du blog : 12 ans !
.
En 2009, j’ouvrais un blog pour parler de mes lectures. J’avais besoin de m’occuper l’esprit et les mains. C’était temporaire… et c’est devenu un essai qui dure 😅
.
Cette année, le plus gros changement est dans l’équipe : un archiviste poilu 🐱 est venu nous rejoindre mais aussi – et surtout ! – une nouvelle lectrice 💛
.
📜 Quelques faits :
  • ma pile à lire suit un rythme tout doux, selon les envies ; elle dépasse rarement le nombre 15. Ma PàL papier continue à se remplir puis à se vider selon les acquisitions
  • mes challenges perso se portent bien : défi Fin de Sériedéfi Valériacr0
  • j’ai rempilé pour le challenge Pavé de l’été (avec une édition spéciale Pavévasion) et j’ai rédigé quelques billets dans le cadre du challenge Halloween, j’avais même réalisé une liste d’envies estivales (le bilan)
  • j’ai même répondu à un tag ! Fait rarissime dans l’histoire de ce blog
  • mes bibliothèques continuent de se vider même si la décroissance est maintenant très lente
  • j’ai assisté à peu d’événements physiques en raison de la crise sanitaire
  • mais le rendez-vous mensuel toulousain « Dimanches de l’imaginaire » continue à survivre en passant en réunion virtuelle
Je rédigerai un bilan de lecture plus complet prochainement
.
.
.
Chaque année qui passe me surprend, et je ne me rends toujours pas compte de cette épopée de douze années révolues !
.
🌟 Lire, c’est un plaisir avant tout. Je ne ressens pas de panne, je lis à mon rythme, ce qui me fait envie. C’est sain, simple et ça fonctionne.
.
Alimenter un blog est moins fluide pour moi. Je suis généralement enthousiaste et je rédige puis publie des articles. Mais il y a aussi des moments d’incertitudes, puisque quoiqu’on en dise, je ne blogue pas uniquement pour moi. Les statistiques concernant la fréquentation de ce lieu et les commentaires dégringolent toujours.
.
Il parait que les blogs sont morts depuis plusieurs années et je on fait de la résistance. Comme souvent, il y a de grands périodes de doutes et d’interrogations. D’abord plus personnelles, du type : Est-ce utile de parler de mes lectures ? Est-il utile que mon avis soit accessible à tout le monde ? etc. Et de manière plus profonde : comment réinventer ou transformer son espace virtuel qui meurt doucement ?
.
Pour l’instant, ce questionnement présent depuis des années est suffisamment minime pour que je continue à tenir mon blog ; espérons que cela continue 🙂 C’est sur mon blog où je suis le plus active mais j’en profite pour rappeler les réseaux sociaux où je me trouve : Instagram, Facebook, Twitter
.
.
🏆 Et sous vos yeux ébahis… le top de mes commentatrices : Valeriane, Shaya, Baroona, Vert, Tigger Lilly
.
Je tiens à tou·te·s vous remercier pour nos échanges sur nos blogs respectifs, sur les réseaux sociaux, par messages envoyés par hiboux. Ça m’fait chaud au cœur comme jamais 🔥
.
.
Je termine par la traditionnelle phrase :
.
Merci et love sur vous les gens ! ♥
.
Categories: Vie de lectrice Tags:

Bonne année

01/01/2021 7 commentaires

.

Gros plan sur les étoiles d'un livre pour souhaiter une belle année 2021

.

Que 2021 vous soit magique ! ✨

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

Livres lus en 2020

31/12/2020 un commentaire

 

Petit tour d’horizon des livres lus en 2020 🙂

Ceux de 201920182017201620152014201320122009

↓ Les couvertures sont cliquables pour vous emmener directement sur ma chronique

.

Romans SFFF

.

etoile 4 ¤ ATWOOD Margaret : Les Testaments
etoile 3 ¤ CARSON Rae : De braises et de ronces – La couronne de flammes, tome 2
etoile 3 ¤ CARSON Rae : De braises et de ronces – Le royaume des larmes, tome 3
coeur notation                  ¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Véridienne, tome 1
coeur notation                  ¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Les Terres de l’Est, tome 2
coeur notation                  ¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Mers brumeuses, tome 3
coeur notation                  ¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Clémente nous soit la pluie, tome 4
etoile 3 ¤ COLLINS Suzanne : H.G. – La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur
etoile 4 ¤ COSTE Nadia : Sueurs froides
etoile 3 ¤ DABOS Christelle : La passe-miroir – La tempête des échos, tome 4
etoile 4 ¤ DENIS Sylvie : Haute-École
etoile 4 ¤ DENIS Sylvie : L’invité de verre
etoile1 ¤ DEPARIS Jean-Luc : Sandremonde
etoile 3 ¤ GREEN Sally : Half bad – Nuit rouge, tome 2
etoile 3 ¤ GREEN Sally : Half bad – Quête noire, tome 3
etoile 2 ¤ GREGORY Daryl : La Fantastique Famille Telemachus
coeur notation                  ¤ HOBB Robin : L’assassin royal – L’homme noir, tome 12
coeur notation                  ¤ HOBB Robin : L’assassin royal – Adieux et retrouvailles, tome 13
etoile 4 ¤ HOBB Robin : Retour au pays, prélude
etoile 4 ¤ HOBB Robin : Les Cités des Anciens – Dragons et Serpents, tome 1
etoile 4 ¤ HOBB Robin : Les Cités des Anciens – Les Eaux acides, tome 2
etoile 3 ¤ LANDRESSIE Céline : Rose Morte – Flétrissures, tome 3
etoile1 ¤ LANDRESSIE Céline : Rose Morte – Ikebana, tome 4
etoile 5 ¤ MALZIEU Mathias : Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi
etoile 3 ¤ MARTY Rod : Les enfants de Peakwood
etoile 3 ¤ McDONALD Ian : Le temps fut
etoile 5 ¤ PLATTEAU Stefan : Les Sentiers des Astres – Meijo, tome 3
etoile 4 ¤ PRATCHETT Terry : Les Annales du Disque-monde – Pieds d’argile, tome 19
etoile 4 ¤ PRATCHETT Terry : Les Annales du Disque-monde – Le Père Porcher, tome 20
etoile 4 ¤ PRATCHETT Terry : Les Annales du Disque-monde – Va-t-en-guerre, tome 22
etoile 4 ¤ PULLMAN Philip : La trilogie de la Poussière – La Belle Sauvage, tome 1
etoile 3 ¤ RICHARD Julia : Carne
etoile 3 ¤ RIGGS Ransom : Miss Peregrine… – La carte des jours, tome 4
etoile 3 ¤ SERRANO Élodie : Cuits à point
etoile 2 ¤ SHANNON Samantha : Le Prieuré de l’Oranger
etoile 3 ¤ SHEPARD Lucius : Abimagique
etoile 4 ¤ SHEPHERD Peng : Le Livre de M

.

Couverture du roman Les testaments de Margaret Atwood Couverture du roman La couronne des flammes de Rae Carson Couverture du roman Le royaume des larmes de Rae Carson, tome 3 de la trilogie de braises et de ronces Roman Véridienne de Chloé Chevalier : tome 1 des Récits du Demi-Loup Couverture du roman Les Terres de l'Est de Chloé Chevalier
Couverture du roman Mers brumeuses de Chloé Chevalier Couverture du roman Clémente nous soit la pluie de Chloé Chevalier Couverture du roman Sueurs Froides de Nadia Coste Couverture du roman La tempête des échos de Christelle Dabos Couverture du roman Haute-Ecole de Sylvie Denis
Couverture du roman L'invité de verre de Sylvie Denis Couverture de Sandremonde de Jean-Luc Deparis Couverture de Nuit rouge de Sally Green Couverture du roman Quete noire de Sally Green Couverture du roman La Fantastique Famille Telemachus de Daryl Gregory
Couverture du roman L'homme noir de Robin Hobb, tome 12 de L'assassin royal Couverture du roman Adieux et retrouvailles de Robin Hobb, tome 13 de l'assassin royal Couverture de la nouvelle Retour au pays de Robin Hobb Dragons et serpents de Robin Hobb, tome 1 des Cités des Anciens Couverture du roman Les Eaux acides de Robin Hobb, tome 2 des Cités des Anciens
Couverture du roman Flétrissures de Céline Landressie, tome 3 de Rose Morte Couverture du roman Ikebana de Céline Landressie, tome 4 de Rose Morte Couverture du roman Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu Couverture du roman Les enfants de Peakwood de Rod Marty Couverture de la novella Le temps fut d'Ian McDonald
Couverture du roman Meijo de Stefan Platteau  Couverture du roman Le Père Porcher de Terry Pratchett, tome 20 des Annales du Disque-monde Couverture du roman Va-t-en-guerre de Terry Pratchett, tome 21 du Disque-monde
Couverture du roman La belle sauvage de Philip Pullman, tome 1 de la trilogie de la PoussièreCouverture du roman Carne de Julia Richard Couverture du roman La carte des jours de Ransom Riggs, tome 4 de Miss Peregrine et les enfants particuliers Couverture du roman Cuits à Point d'Elodie Serrano
Couverture du roman Le Prieuré de l'Oranger de Samantha Shannon  Couverture du roman Abimagique de Lucius Shepard Couverture du roman Le livre de M de Peng Sheperd

.

Livres éclectiques

.

etoile 4 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – La quiche fatale, tome 1
etoile 4 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Remède de cheval, tome 2
etoile 4 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Pas de pot pour la jardinière, tome 3
etoile 3 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Randonnée mortelle, tome 4
etoile 3 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Pour le meilleur et pour le pire, tome 5
etoile 3 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – Vacances tous risques, tome 6
etoile 3 ¤ BEATON M.C. : Agatha Raisin enquête – À la claire fontaine, tome 7
etoile 2 ¤ FERGUS Jim : Mille femmes blanches
etoile 5 ¤ GOMEZ Lucile : La naissance en BD – Découvrez vos super pouvoirs !, T1
etoile 2 ¤ GREEN John : Le théorème des Katherine
etoile 4 ¤ GRIMALDI Virginie : Il est grand temps de rallumer les étoiles

.

Couverture du roman La quiche fatale de M.C. Beaton, tome 1 d'Agatha Raisin enquête Couverture du roman Remède de cheval de M.C. Beaton, tome 2 d'Agatha Raisin enquête Couverture du roman Pas de pot pour la jardinière de M.C. Beaton, tome 3 d'Agatha Raisin enquête
Couverture du roman Randonnée mortelle de M.C. Beaton, tome 4 d'Agatha Raisin enquête Couverture du roman Pour le meilleur et pour le pire de M.C. Beaton, tome 5 d'Agatha Raisin enquête
Couverture du roman Vacances tous risques de M.C. Beaton, tome 6 d'Agatha Raisin enquête Couverture du roman A la claire fontaine de M.C. Beaton, tome 7 d'Agatha Raisin enquête
Mille femmes blanches Couverture de la BD La naissance de Lucile Gomez, tome 1 Découvrez vos super pouvoirs ! Couverture du roman Le théorème des Katherine de John Green Couverture du roman Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi

.

Categories: Vie de lectrice Tags:

PRATCHETT Terry – Va-t-en-guerre

29/12/2020 2 commentaires

.

Couverture du roman Va-t-en-guerre de Terry Pratchett, tome 21 du Disque-mondeTitre : Va-t-en-guerre (Les Annales du Disque-monde, T21)
Auteur : Terry Pratchett
Plaisir de lecturePlaisir de lecture : notation 4 etoiles / Livre à découvrir Livre à découvrir
Les Annales du Disque-monde

.

L’île de Leshp a ressurgi de la mer Circulaire à équidistance d’Ankh-Morpork et d’Al Khali, la capitale du Klatch. Les deux pays veulent absolument se faire la guerre pour dominer ce bout de terre. Le feu est mis aux poudres quand l’ambassadeur de la délégation klatchienne se fait abattre à Ankh. Et pour couronner le tout, les Nobles veulent dissoudre le Guet.

.
.

Bienvenue en territoire pratchettien !

Le Disque-monde est un monde plat et circulaire soutenu par quatre éléphants, juchés eux-mêmes sur la carapace de la Grande A’Tuin, une torture gigantesque naviguant lentement dans le cosmos.

.

Une des règles du bonheur universel est la suivante : toujours se méfier des accessoires censés simplifier la vie qui pèsent moins lourd que leur manuel d’utilisation.

.

Le Guet est la police de la plus grande – et la plus fameuse – ville du Disque-monde. C’est une fine équipe… ou un rassemblement de bras cassés différant selon l’avis du lectorat. J’ai aimé découvrir davantage les personnages : Chicard et Côlon sortent du lot, bien que ce soit aussi un plaisir de retrouver Vimaire, Carotte, Detritus et Angua. Le Patricien Vétérini nous fait le plaisir de sa présence et on retrouve Léonard de Quirm, un personnage hilarant qui a une capacité inégalée pour nommer ses inventions. Exemple : « le jeu à faire des mots avec des lettres toutes mélangées ». Petite mention spéciale aussi pour le désorganisateur de Vimaire qui m’a beaucoup plu à cause d’un sérieux problème de temporalité.

.
.

Dans « Va-t-en-guerre », on part à la découverte du royaume de Klatch et de ses coutumes. On reconnaîtra très facilement la parodie de la culture du monde arabe avec un bon gros lot de clichés des « ennemis », alimenté par de fortes violences et de xénophobie.
.

Terry Pratchett intègre une thématique très sérieuse autour de la guerre et des conflits. On découvre les incompétences des hautes instances étatiques, la conspiration des élus, le patriotisme du peuple, le ressentiment d’après-guerre qui perdure pendant des décennies. L’auteur se fait un petit plaisir aussi autour de l’assassinat de John F. Kennedy avec la théorie du complot et du tireur isolé.

.

Tout étudiant en exploration le sait, la gloire ne revient pas à l’explorateur qui pose le premier le pied sur le sol vierge, mais à celui qui le ramène, ce pied, le premier dans la mère patrie. Et si ce pied est toujours attaché à sa jambe, c’est encore mieux..

.
.

J’ai aimé retrouver le ton percutant mêlé à un humour complètement décalé de Terry Pratchett. « Va-t-en-guerre » est une enquête de crime, LE crime contre la paix, le crime qu’aucune loi n’interdit. J’aime la fine caricature à base de situations loufoques pour décrier les problématiques récurrentes de notre société. L’histoire repose sur un rythme vif et un cynisme décapant. J’ai passé un bon moment avec ce vingt-et-unième tome des Annales du Disque-monde.

.

Ahmed 71-heures n’était pas superstitieux. Il était infrastitieux, ce qui le plaçait dans une minorité d’individus. Il ne croyait pas ce en quoi tout le monde croyait et qui n’était pourtant pas vrai. Il croyait en revanche en ce qui était vrai et à quoi personne d’autre ne croyait. Il existe beaucoup de telles infrastitions qui vont de « ça ira mieux si tu arrêtes d’y toucher » jusqu’à « ce sont des choses qui arrivent ».

.

Fan art de Chicard dans le roman Va-t-en-guerre de Terry Pratchett Fan art de Leonard de Quirm dans le roman Va-t-en-guerre de Terry Pratchett

.

————————————————————————~*

.

Cette lecture est la sélection de décembre de Valériane pour notre défi ; ce sera d’ailleurs la seule effectuée ce mois-ci (et terminée ce 29 décembre 🥵) (et sans aucun doute la dernière de l’année). C’est aussi le troisième roman des Annales du Disque-monde que j’ai lues cette année, et tous grâce à ma binômette préférée.
.

Logo du défi littéraire Valériacr0.Logo du challenge littéraire Fin de Série du blog Livrement

.

Illustrations : #01 par Markus Stadlober ; #02 par Loopydave

Categories: PRATCHETT Terry Tags: