Accueil > GREGORY Daryl > GREGORY Daryl – Afterparty

GREGORY Daryl – Afterparty

.

Couverture du livre Afterparty de Daryl GregoryTitre : Afterparty
Auteur : Daryl Gregory
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
Lire les premières pages
.

Le Numineux vient d’arriver sur le marché ! Cette molécule permet par l’ingestion d’un buvard de rendre tangible la présence de Dieu au consommateur. Nouveau produit aux mains d’une nouvelle église : Lyda Rose qui a contribué à sa conception, se pose pourtant bien des questions.

.
.

croix-avec-des-romans-afterparty-de-daryl-gregory

Photo de Le Bélial’

Karl Marx énonçait « La religion est l’opium du peuple ». Daryl Gregory l’a traduite littéralement dans Afterparty. Le Numineux est une drogue qui permet de sentir réellement Dieu.

Avec ce combo drogues-religion, j’y entrevois des accents issus de son roman Nous allons trous très bien, merci mais surtout la présence des freaks qui semblent tant plaire à l’auteur. Il propose un regard différent sur ces « malades » qui ont en eux une grande part d’humanité.

Ici, l’héroïne se nomme Lyda et elle est accompagnée par le Dr Gloria, un ange ; il y a aussi Ollie, une ex-agente des services secrets qui a développé une forte paranoïa. Daryl Gregory nous conte les relations psychotiques entre les personnages et les incarnations qui les prennent pour cibles.
.
.

L’enquête est prenante, on saute d’action en action puis en réflexions. J’ai trouvé que le rythme était parfois un peu bancal dû aux temps morts. J’aurais également aimé que l’auteur exploite des idées à peine effleurées, notamment celles basées l’aspect technologique avec les bisons d’appartement ou l’hyper-connectivité de la maison ; ou encore ces thématiques – drogue, religion et technologie – que je n’ai pas trouvées assez approfondies pour que j’en sois satisfaite.
.

Le démarrage fulgurant  du récit m’a immédiatement fait penser à Christopher Moore, qui aime autant les freaks et les histoires déjantées que Daryl Gregory ; mais qui arrive un peu plus à tenir la cadence côté l’humour. En réalité, je me suis bien plus amusée avec Nous allons tous très bien, merci. Aussi, je trouve que la couverture d’Aurélien Police sied très bien au récit.

.

Le seul matériel liturgique était regroupé au somme de l’armoire : deux sébiles en bois, une boîte d’hosties blanches carrées, une bouteille de chianti de deux litres à moitié vide et une pile de petits gobelets en plastique. J’ai ouvert la boîte à hosties, j’en ai écrasé une et je l’ai humée. Rien. J’en ai glissé une autre dans ma bouche.
« Tu ne sais même pas ce qu’il peut y avoir là-dedans, m’a reproché le Dr Gloria ;
—    Le corps du Christ, ai-je répondu. Toujours aussi sec. »

.

« Je suis sous Nardil et Oleptro », a poursuivi la fille. Sa peau avait viré au vert gecko. « Mais plus pour très longtemps, pas vrai ? » Elle a ri comme si je saisissais la blague, et j’ai ri avec elle.
Tout le monde finit par développer une résistante au bonheur, ai-je dit.

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : La smart drug revolution est en marche.

.

Dans le chaudron : Bien évidemment L’agneau de Christopher Moore (pour connaitre la vraie histoire de Jésus)

.

Blog-O-Livre (BlackWolf)Les lectures de MarieJuliet et My Inner Shelf (Carole) ont aussi approché cette drogue mais l’histoire ne nous dit pas quelle idée numineuse ont-ils eue.

.

  1. 28/12/2016 à 15:11 | #1

    tiens!tiens que 3 sur 5.
    Cela ne m’incite pas pour me précipiter et le lire. Il est dans ma PAL, mais pour l’instant, il va rester au chaud. Je suis un peu déçue de ce que tu en dis car j’avais adoré Stony Mayhall et j’attendais beaucoup d’Afterparty.

    Je verrai don un peu plus tard.

    • 28/12/2016 à 18:11 | #2

      Oui, certains éléments que j’ai relevés me chiffonnent un peu 😉 Je suis une lectrice exigeante. Peut-être seras-tu plus enthousiaste en le découvrant ? Après, une note de 3, c’est tout de même intéressant, hein 😉

  2. 28/12/2016 à 15:17 | #4

    Je suis souvent attirée par les publications des Editions Le Bélial’, et celui-ci ne fait pas exception ! J’en profite pour te souhaiter de belles fêtes de fin d’année 🙂

    • 28/12/2016 à 18:11 | #5

      Moi aussi je surveille leurs sorties, beaucoup de livres me tentent.

  3. 28/12/2016 à 15:58 | #6

    Ah, coups de cœur pour moi!
    Et tu me donnes envie de ressortir Christopher Moore des étagères !

    • 28/12/2016 à 18:12 | #7

      Je suis allée consuter ta PAL, évidemment je te conseille L’agneau que tu possèdes 🙂 (au fait, la dernière mise à jour de ta liste date d’un an)

  4. 28/12/2016 à 20:11 | #8

    La sous-exploitation des thèmes dominantes m’a également frustrée, il y avait de la matière pourtant, mais bon le personnage de Lyda vaut le détour 😊

  5. 29/12/2016 à 14:23 | #10

    Des bisons d’appartement ? Certes ! Je dois le sortir de ma PAL, but when…

    • 29/12/2016 à 22:44 | #11

      Figures-toi que je me suis bien imaginée avec des bisons d’appartement et quels aménagements serai-je amenée à réaliser.

  6. Vert
    29/12/2016 à 14:48 | #12

    Je vais déjà m’occuper de Nous allons tous très bien merci, on verra celui-là ensuite !

  7. 04/01/2017 à 13:21 | #14

    Il faut que je découvre MOORE!!! argh tu en parles tellement 🙂
    Je note pour une préférence pour l’autre titre de Daryl Gregory. Enfin j’ai déjà l’éducation de Stony Mayhall dans ma PAL, je vais penser l’en sortir aussi.

    • 04/01/2017 à 17:31 | #15

      Ah oui, ça serait bien de lire d’abord ce titre-là, comme ça, cela te fait une sortie de PAL et tu pourras m’en parler après 😀 (et bien sûr, il FAUT que tu lises MOORE !)

  1. 28/12/2016 à 13:59 | #1
  2. 29/12/2016 à 08:42 | #2
  3. 31/12/2016 à 10:02 | #3
  4. 13/02/2017 à 19:06 | #4