Archive

Archives pour la catégorie ‘Auteurs en A, B, C’

CHATTAM Maxime – Autre-Monde

25/10/2017 18 commentaires

.

  Malronce de Maxime Chattam, tome 2 d'Autre-monde 
Entropia est le quatrième tome de la série Autre-Monde de Maxime Chattam   Genèse de Maxime Chattam, dernier tome d'Autre-Monde
.

Titre : Autre-Monde (la saga, 7 tomes)
Auteur : Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre sympa

.

La Grande Tempête a plongé le monde actuel dans l’obscurité. La Nature a repris ses droits. Il ne reste plus que les enfants qui se sont rassemblés en colonies pour pouvoir survivre. Des créatures nouvelles ont vu le jour et les Pans vont bien devoir s’en protéger ; mais le pire danger proviendrait vraisemblablement d’eux-mêmes.

.
.

La saga Autre-Monde de Maxime Chattam se compose de sept tomes et sont ventilés en deux cycles, respectivement en trois et quatre volumes.

Sur toute la série, nous suivons un trio d’adolescents : Matt, Tobias et Ambre. L’innocence rattachée à leur jeunesse va vite être détruite : les décisions et le poids sur les épaules vont rapidement les faire mûrir.
.

Matt devient un leader, Ambre rayonne et Tobias est plutôt le héros de l’ombre. Ils sont des pans, des enfants comme l’on en trouve par colonies disséminées dans le monde. Les adultes, quant à eux, ont mal tourné.

.

Les protagonistes deviennent de plus en plus forts, gagnent fortement en maturité et formulent des décisions très réfléchies ; une évolution que je considère un poil trop brutale pour être réaliste mais acceptable par rapport au déroulé de l’intrigue principale.
Grâce à la plume de l’auteur, on se sent très proche des pensées, des gestes et des réactions des jeunes, ce qui apporte indéniablement un degré de crédibilité aux personnages.

.
.

Ce monde imaginaire est la résultante quand la nature se rebelle. Le monde inhospitalier renferme un bestiaire effroyable : golem, élémentaire, mangeombre, buveur d’innocence, gagueulle, dévoreur, entropia, kloropanphylle, raupéroden, cynik,… Maxime Chattam développe un vocabulaire spécifique à son univers.
.

Il y a quelques références discrètes (et peut-être n’est-ce qu’une illusion propre à moi-même) : Harry Potter, Le seigneur des anneaux, Jack Sparrow, Tim Burton et résolument l’univers des pirates.

.
.

Ces aventures résolument fantastiques proposent un rythme soutenu. Le chapitrage fonctionne bien puisque le lecteur a toujours l’envie de découvrir le suivant.
.

Les rebondissements sont nombreux pour fournir du souffle à sept tomes, dans un monde périlleux et dangereux. L’imagination est à saluer même s’il y a quelques retournements attendus, quelques facilités et autres aspects cousus de fil blanc. Mais il faut bien avouer qu’une certaine magie prend en suivant le trio par monts et par vaux (par terre, mer et ciel, aussi).

.
.

J’ai trouvé la parabole d’ensemble un peu naïve car pour moi, le destin s’est clairement dessiné et je n’ai pas eu le phénomène d’immense révélation finale. Bien que tout ne fût pas clair dans les explications, j’ai trouvé qu’elles tenaient la route et Maxime Chattam a pris soin de donner les réponses qu’il avait promises.
.

La critique de la société y est prégnante avec la place de l’écologisme et les réflexions autour de nos modes de communication actuels. L’auteur ne concède pas au manichéisme, soulignant alors que chacun a son rôle à jouer (et jusqu’au bout).
.

J’ai passé un bon moment avec Autre-Monde même si je n’ai pas entièrement palpité au rythme des pages tournées.

.
.

J’ai entièrement découvert cette série au format audio. Elle bénéficie de deux voix narratives : Hervé Lavigne et Véronique Groux de Miéri qui sera remplacée par Isabelle Miller à partir du cinquième volume. Deux voix, c’est l’apport d’une véritable richesse aux personnages. Il y a également une bande sonore : effets et musiques ; élément rare sur les supports audio.
.

C’est un peu par hasard que je me suis mise à la saga : j’ai eu un abcès à l’œil qui m’a obligée à rester allongée dans le noir les yeux fermés. Il me fallait une série « longue » et de préférence entièrement parue pour me soutenir dans ma convalescence. Après avoir dévoré un tome par jour, la suite s’est tranquillement enchainée avec la découverte d’un tome par mois (j’écoute les livres durant mes déplacements : transports en commun et à pied).

Fait étonnant pour un livre audio, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter la géographie des lieux, rien ne se dessinait dans mon esprit. Je reste réellement sur ma faim concernant les descriptions car il m’a été vraiment difficile pour moi d’imaginer tout élément autre que le physique des personnages (c’est dire !).

.
.

Apocalypse et Raupéroden, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam
Matt, Tobias et Ambre, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam


Vaisseau Matrice, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam

.

————————————————————————~*

.
.
logo challenge Halloween 2017

.

.

Avec ce bestiaire effroyable et ce monde post-apocalyptique, la série de Maxime Chattam est parfait pour le challenge d’Halloween.

.

.

Illustrations : #01, #02 et #04 par Laura Csajagi ; #03 Mathieu Reynes
.

Rond de Sorcière #85

02/09/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juillet, j’ai dévoré 4794 pages ! ; dont 672 de bandes dessinées.

.

Je me suis concentrée sur ma Pile à Lire avec cette envie – ce besoin, même – d’éjecter les livres courts qui trainaient dans ma PAL depuis belle lurette.

J’ai poursuivi assidument ma lecture de Thorgal commencée le mois dernier et que j’ai continué aussi sur août.

Durant ce mois, le temps m’a semblé distendu. J’ai veillé sur mon chat Orphée ; alors on a fait ce qu’il préférait le plus : dormir en ma compagnie pendant que je lisais.

Et je n’ai réalisé aucun ajout mensuel : c’est la première fois depuis que je note mes acquisitions, soit depuis 2010. Ayant ouvert mon blog en janvier 2009, on sent les tentations influencées par les autres blogueurs 😉

→ Autant dire que j’ai dégommé ma Pile à Lire :
Résultat : 0 entrée ; -20 sorties

.
Pour le défi Valériacr0, je me suis plongée dans « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier par l’entremise de ma binômette Valériane 😉

.

.

Romans SFFF

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupMers brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2
Ce troisième tome confirme toujours mon coup de cœur ! J’ai aimé me replonger dans cet univers. Chloé Chevalier sait me happer par sa plume, en me faisant vivre dans le quotidien de ses personnages. L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Je n’ai pas vu les pages défiler, un pur plaisir.

.
.

Couverture de la trilogie des rois écrite par Katherine KurtzLa trilogie des rois – Katherine Kurtz
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
La trilogie des magiciens, La trilogie du roi Kelson
Je remonte le passé des Derynis que j’avais rencontrés jusqu’alors dans les précédentes intégrales. Je fais un bon de 200 ans en arrière pour découvrir la vie de (saint) Camber. J’ai apprécié la richesse que l’autrice nous propose tant sur l’intrigue que sur l’existence des Derynis et le fonctionnement de leur magie.

.
.

La flamme chantante de Clark Ashton SmithLa Flamme Chantante – Clark Ashton Smith
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce livre contient deux textes : le premier est le journal intime écrit par Gilles Angarth puis le récit de voyage de Philip Hastane, son ami. Malheureusement, ce ne fut pas ma tasse de thé car les répétitions sont nombreuses et le style un peu trop poétique pour moi. Le voyage immergé dans le fantastique – un monde parallèle – m’a perdue ; la mise en abîme n’a pas fonctionné sur moi.

.
.

Samien, le voyage vers l’Outremonde – Colin Thibert
Plaisir de lecture : Livre sympa
Samien décide de partir en quête de la fortune. Les événements vont le conduire à rencontrer des gens et à découvrir ses capacités. Il manque parfois de liant entre les différentes rencontres mais ses aventures sont rapportées avec amusement. Bien que cette histoire ne me laissera pas de souvenirs précis dans le temps, cette quête initiatique est intéressante et le protagoniste, sympathique.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Tome 17 de Thorgal : La gardienne des clésLa gardienne des clés (Thorgal, volume 17) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal se fait usurper son identité par deux de ses ennemis qui s’allient. Ils ont pour but de dérober les pouvoirs de la Gardienne des Clés. Clairement, cette aventure indépendante n’a que pour objectif d’annoncer le cycle suivant.

.

.

.
.

L'épée soleil, tome 18 de ThorgalLa forteresse invisible, couverture du tome 19 de ThorgalCouverture La marque des bannis tome 20 de ThorgalLa couronne d'Ogotai, tome 21 de la bande dessinée ThorgalLa cage tome 23 de la BD Thorgal.

L’Épée-soleil, La forteresse invisible, La Marque des bannis, La Couronne d’Ogotaï, Géants, La cage (Thorgal, volumes 18, 19, 20, 21, 22 et 23) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon
Thorgal devient amnésique ; il connaît l’exil puis le succès. Le cycle de Shaïgan-sans-merci contient bon nombre de rebondissements et donne plus d’importance à la place de Jolan. Aaricia se démène pour survivre : la période est sombre pour la famille alors que chaque membre tente de garder son intégrité – et de rester vivant ! – coûte que coûte. Le scénario est bien ficelé et intègre une bonne dose de surnaturel.

.
.

Arachnéa tome 24 de ThorgalVingt cinquième tome de Thorgal : Le mal bleuLe royaume sous le sable tome 26 de la BD ThorgalArachnéa, Le mal bleu, Le Royaume sous le sable (Thorgal, volumes 24, 25 et 26) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon

.

.
Thorgal n’a toujours pas fini son odyssée. Le premier tome est déconseillé aux arachnophobes, le deuxième sert de transition car l’intrigue est simpliste et le dernier offre un scénario qui tombe comme un cheveu sur la soupe. L’ensemble de ce cycle « Le viking errant » nous permet tout de même de mieux appréhender la relation entre Thorgal et sa fille, d’avoir quelques informations concernant le peuple des étoiles.

.
.

Le barbare couverture du tome 27 de ThorgalLe barbare (Thorgal, volume 27) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Alors qu’il voulait rentrer au Northland, Thorgal est de nouveau séparé des siens. Louve et Jolan prennent davantage d’importance. Ce tome est le premier du cycle « du barbare » qui en comprend trois au total. Et donc, j’en dirai plus sur le prochain rond de Sorcière.

.

.

Autres livres

.

Le petit livre des chats par Brigitte Bulard CordeauLe petit livre des chats – Brigitte Bulard-Cordeau
Plaisir de lecture :  Livre sympa
La mouture est réussie : couverture moelleuse, tranche dorée et papier glacé. À chaque double page, on retrouve une illustration à droite (œuvres du XVIe au XXe siècle) et un texte à gauche avec une citation et quelques mots sur différents thèmes sur le chat : les origines, les légendes d’Europe, le chat au Moyen-Âge, le chat et les fées, les chats célèbres, le maître des lieux, les premiers jours, la silhouette, dialogue de chats, par exemple. Un petit format – 10*15 cm – renferme 176 pages fait de ce livre une idée « cadeau » idéale.

.
.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy ChevalierProdigieuses créatures – Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
L’histoire livre le combat acharné de deux femmes pour leur passion, dans un pays guindé. On sent les embruns sur le visage à la lecture et du temps qui passe doucement, à rechercher des fossiles. Le récit m’a fait voyager avec simplicité ; c’est tout ce que je demandais.

.
.

Le voile noir d'Anny DupereyLe voile noir – Anny Duperey
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La relecture de ce livre m’a fait revivre toutes les émotions que j’avais vécues la première fois. Au fil des lignes, on réagit avec elle, on souhaite la réconforter. On se lie facilement aux mots : d’abord la froideur marque puis la concision séduit. On s’attache aux photos, à l’autrice aussi. Elle nous fait tout partager et à travers cette expérience de (sa) vie, on ne peut que se confronter à la sienne : l’introspection sur ses propres expériences, parfois sur des éléments différents de ceux qu’elle évoque mais qui sont ceux de notre existence, de notre identité.

.
.

La cuisine des écrivains orchestré par Johan Faerber

La cuisine des écrivains – Johan Faerber
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Ce livre est dressé comme un menu : mises en bouche ; cocktails et apéritifs ou l’entrée en matière reste à boire avec trois services complets jusqu’aux desserts ou l’art de saupoudrer de sucré ; les boissons chaudes ou l’art de conclure ainsi que des recettes en appendices. C’est tout un menu gastronomique de textes variés et riches de plumes connues. Voici des pépites culinaires délicieuses à déguster. Parmi les textes, il y a de l’humour, indéniable ; de belles descriptions, aussi (seul « Le lapin-furet » d’Alexandre Dumas m’a dérangée). Ce livre était un cadeau, un joli clin d’œil entre mes lectures et mon plaisir de cuisiner.

.
.

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie GrimaldiLe premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Depuis plusieurs mois, j’ai toujours un livre disponible au format audio. J’ai donc jeté mon dévolu sur la plume de Virginie Grimaldi dont je suis le blog depuis de nombreuses années. C’est avec plaisir que j’ai enfin découvert son premier titre. Je ne me suis pas identifiée aux personnages (ce n’est pas un point négatif) mais je les ai trouvées attachantes. J’aime les tranches de vie et celles-ci sont réussies car on y rencontre des femmes qui se retrouvent à l’un des carrefours de leur vie. Elles ont des points communs, des différences mais surtout l’envie, motivées ensemble, d’avancer sur leur cheminement intérieur. Il y a de l’humour pour alléger le tout et ça, c’est chouette.

.

.

.

Passer du temps en famille | Et recouvrir mon neveu-presque-tout-neuf de bisous | Visiter Domme | Et déguster une glace malgré la frâicheur | Ritualiser le dimanche soir avec des crêpes | Escape Gamer avec les copains | Et se réconforter en dînant ensemble | Coudre des cadeaux de naissance | Partir voir famille et amis en 1700 km | Fêter l’anniversaire d’une amie et nos diplômes respectifs | Puis, passer la soirée en famille | Lire des tas de livres à Miss Bouclettes | Rencontrer Delphine et visiter Vichy avec elle | Passer du temps avec mes grands-mères | Et repartir avec une récolte dans leur jardin | Et une réaliser une bouture de misère pourpre | Barbecuter avec la famille | Puis avec les amis | Passer un doux ultime moment avec Orphée | Commencer à fabriquer le prochain bureau | Fabriquer un dino-plante et l’offrir à G., 8 ans | « C’est trop coooool ! » | Passer un week-end ariégeois avec les amis.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

CHEVALIER Chloé – Récits du Demi-Loup ~ Mers Brumeuses, tome 3

16/08/2017 6 commentaires

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupTitre : Mers Brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3)
Autrice : Chloé Chevalier
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2
.

Malgré les efforts de membres de deux royaumes, les Éponas et Véridienne entrent en guerre. Les différends politiques semblent balayer tous les souvenirs d’enfance communs des reines et de leurs Suivantes. Certaines factions profitent du capharnaüm actuel pour mettre en place des plans d’un tout autre genre. D’autres personnes courent tout le Demi-Loup en proie à des chimères ou après des préoccupations réelles.

.
.

Ah ! Que j’attendais ce tome. Sa parution le 1er juin – de cette année, pour rappel – fut une bonne surprise car initialement, je l’attendais pour août comme ses copains précédents.

Alors qu’est-ce que j’en pense ? J’ai été happée ma lecture, je l’ai dévorée et l’ai adorée. Voilà. Allez, salut.

.

Je pourrai écrire des lignes entières pour simplement dire ô combien j’aime plonger dans cet univers : je m’imprègne des différentes atmosphères, je respire en même temps que les personnages tant j’ai de sympathie pour eux. Avec « Mers Brumeuses », on se rapproche de Crassu, fils aîné de Nersès. Si j’ai synchronisé mon souffle avec les protagonistes, j’ai souffert – un peu – avec les Suivantes qui se trouvent coincées entre devoirs et envies personnelles. Ah, les personnages ! Ce sont eux l’atout de cette saga : de vrais personnages, que tu pourrais croiser dans ton quotidien (enfin, presque) avec des personnalités abouties qui comprennent des fêlures.
.

L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Comme pour les précédents volumes, on découvre encore tout un lot de subtilités sur les clans, les territoires, les alliances et les enjeux politiques. Complots et stratégies s’activent ; les plans se révèlent au lecteur au fur et à mesure.
.

On développe un point de vue plus omniscient que chacun des personnages de ce roman polyphonique (forcément). On se demande qui sont les véritables marionnettes. Les faits et gestes des personnages sont toujours complétés par des extraits de correspondance entre Éponas et Véridienne. Dans « Mers Brumeuses », on visite Nül-Noch qui est mentionné dans le recueil « Fleurs au creux des ruines » ; c’est pourquoi j’en recommande la lecture pour mieux apprécier la topographie des lieux (conseillé mais pas indispensable).

.

Cette histoire est « tout » : complexe, dense et délicieuse. Un récit ambitieux avec quelques mystères qui subsistent. Je saurai me faire patience jusqu’à la parution de l’ultime tome mais je n’ai pas besoin de l’avoir lu pour vous confirmer encore tout mon intérêt de lecture pour cette série !

.

.

Détail de couverture de Mers brumeuses, roman de Chloé Chevalier

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : J’imagine toujours Lufthilde sous les traits de la blogueuse Morgana !

.

Dans le chaudron :
Des univers fantasy « forts »
¤ L’assassin royal de Robin Hobb
¤ Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke
¤ Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson

.

Logo Lecture EquitableAllisonlineBook en stock (Dup), Le Bibliocosme (Boudicca)Les étagères de PitiponksLes lectures de Bouch’, Les lectures de Xapur ont aussi visité les cryptes des Éponas.

Ce livre est une lecture équitable, un livre issu d’une petite maison d’éditions.

.

CHEVALIER Tracy – Prodigieuses créatures

25/07/2017 15 commentaires

.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy Chevalier

.

Titre : Prodigieuses créatures
Autrice : Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
.

Sur la plage de Lyme Regis, Mary Anning se passionne pour les fossiles. Plus loin, Elizabeth Philpot gratte aussi le sable. Malgré leurs différences, c’est bien grâce à leur passion commune qu’elles ont lié amitié. Elles restent soudées face à l’aversion locale.
.
.

Tout de go : j’ai aimé ce livre.
Quand ma libraire préférée m’a offert ce livre, je ne pensais qu’hormis un titre engageant, l’histoire de femmes qui recherchent des fossiles pourrait me captiver.
.

Elizabeth Philpot est une vieille fille désargentée qui s’est exilée avec ses sœurs en province. Mary Anning, jeune fille, provient d’un milieu très pauvre, d’une famille locale tenant une boutique de fossiles. Les héroïnes sont opposées mais réunies pour l’exaltation née par la découverte de restes d’animaux enfermés dans la roche.
.

Le récit s’ancre dans l’Angleterre du XIXe siècle où mœurs et normes contraignent la population. C’est surtout le combat acharné de deux femmes pour leur passion dans un pays guindé où toute extravagance est violemment réprimée.
.

Leur amitié naissante peut être qualifiée de pudique et austère car elle est soumise malgré tout aux turbulences de la vie et au regard des autres. Ce récit s’appuie sur une histoire vraie, incorporant des personnes ayant existé mais dont la vie et les événements ont été modifiés afin de diminuer l’effet répétitif et linéaire de l’emploi du temps de chasseuses de fossiles. Alors une certaine langueur se dégage des pages, mais c’est ce qui me fallait au moment de rencontrer ce livre et je me suis rassasiée de cette aventure sans intensité dramatique.
.

Le récit s’appuie sur une alternance des voix de deux femmes. Je suis entrée dans la vie de ces deux femmes – qui osent quitter leurs gants pour fouiller le sable ! – dans une Angleterre dans laquelle leur place est strictement édictée (et donc clairement pas sur la plage, le bas de la robe trempé). « Prodigieuses créatures » m’a fait voyager avec finesse et simplicité.

.
.

Doodle Ichtyosaure et Mary Anning

Doodle du 21 mai 2014 pour le 215e anniversaire de Mary Anning

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Juillet est le premier mois complet de l’été mais aussi des « vacances », moment nostalgique de cette enfance et adolescence où l’été était encore invincible (car il s’étirait et s’étirait encore). Un roman dont le titre colle bien à nous deux, aussi. C’est pour ça que Valériane avait choisi cette lecture pour notre défi Valériacr0 du mois.
.

Categories: CHEVALIER Tracy Tags:

CROSSAN Sarah – Inséparables

04/07/2017 16 commentaires

.

Inséparables de Sarah CrossanTitre : Inséparables
Autrice : Sarah Crossan
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

.

Tippi et Grace sont deux sœurs adolescentes de 16 ans. Elles sont inséparables, physiquement car elles sont siamoises, mais aussi psychologiquement car elles sont deux à s’épauler face aux difficultés que leur renvoie la société. L’État ne finance plus leur éducation à la maison mais leur paie maintenant une place dans un établissement privé. En septembre, c’est le saut dans le grand bain. Le mot d’ordre est de se soutenir coûte que coûte et tester tout ce qu’on leur propose au lycée, enfin presque.
.
.

J’ai eu les montagnes russes du visuel : j’ai vu cette couverture, j’ai dit « joliii ! », j’ai pris le livre en main et j’ai aimé le toucher « pêche ». Puis, j’ai ouvert le livre et j’ai froncé le nez du type « il est très aéré, m’a-t-on vendu du vide ? ». Il faut bien dire que ce texte en vers libres donne une première impression de vide. Non pas de légèreté, car je ne m’imaginais pas entrer dans un roman frais & léger pour l’été. Et vous vous doutez bien, que si je vous en parle en début de chronique, c’est qu’il ne faut pas se fier à l’apparence (en même temps, quand on est amateur des littératures de l’imaginaire, on s’est déjà confronté à des maquettes abominaffreuses).

.

Avec « Inséparables », on suit le point de vue de Grace : elles sont un couple, deux sœurs et ici, une seule narratrice.

Sur l’aspect visuel, la taille des retrait n’est pas systématiquement liées aux pensées de Grace, aux interventions de sa siamoise ou des autres protagonistes ni même la description des gestes ou des lieux. Bien souvent paroles et pensées se croisent ; ce capharnaüm m’a parfois agacée.
.

Cependant, la mise en page n’entrave pas la lecture. Cette apparence de poème s’articule autour de chapitres très courts. Finalement, la simplicité du texte se ramène à la vie et aux comportements. Cette narration particulière symbolise l’inséparation de Grace et Tippi.
.

Ce journal de six mois débutant à la rentrée – septembre – permet de développer l’empathie du lecteur. Il faut dire aussi que le récit est particulièrement touchant car Sarah Crossan arrive à nous projeter dans la tête de Grace.
.

Les siamoises sont assez différentes mais elles sont d’accord sur un point : ne jamais les séparer tellement elles s’aiment. Et puis, disposer chacune d’un corps, pourquoi faire ?

L’évolution plus que la fin et son dénouement (qu’il est facile à deviner) dégage le fort potentiel émotionnel. L’acceptation de soi et le droit à la différence sont bien défendus par l’autrice.
.

Le texte renvoie à la vie des sœurs siamoises bicéphales Abigail et Brittany Hensel, âgées maintenant de 27 ans. Le récit est d’ailleurs ancré dans une période historique avec des références musicales, cinématographiques grâce de subtils clins d’œil.

En plus d’une couverture réussie, le roman se lit très rapidement et est conseillé à partir de 12 ans.

.

Extrait d'Inséparables de Sarah Crossan "Ne pas tomber amoureuses"

Extrait inséparables de Sarah Crossan : qu'est-ce que la mocheté ?

.
.

————————————————————————~*

 

D’encre et de rêves (Morgana)Le Brocoli de Merlin (Valentine Pumpkins), Une souris et des livres ont aussi été inséparables de leur livre pendant quelques heures.

.

 

ALCIDE Dario – Kereban

27/06/2017 20 commentaires

.

Kereban livre de Dario AlcideTitre : Kereban
Auteur : Dario Alcide
Plaisir de lecture :  Livre sympa
.

Kereban est une petite ville côtière tranquille de 1596 habitants en 3006… avant qu’on ne découvre un gisement d’akos, le précieux minerai. L’Empire est bien décidé à garder son avance, quitte à délibérément tenir tête à l’Alliance, le Gouvernement d’Illiak. Est alors déclarée la guerre !
.
.

Kereban, c’est le nom de cette ville minière que tout le monde veut posséder. La guerre va secouer le pays entier, dans cette lutte « Empire vs Alliance ». Les actions terroristes s’enchaînent et les hésitations du Gouvernement, aussi.
.

Le roman est singulière par sa construction : le lecteur prend part à la vie des personnages par différents documents. Les premiers écrits datent de 3008. On y retrouve des extraits de journaux intimes et de discours, des coupures de presse, des screen de tchat, publicités, tracts, mails et sms. Ce sont ces sources qui fabriquent le récit.
.

C’est par ces textes que le lecteur prend part à la vie des protagonistes. Plusieurs personnages interviennent : journalistes, politiques, soldats et civils. Différents intervenants impliquent différents points de vue. La notion de nuance est proposée au lecteur pour qu’il se fasse sa propre opinion.
.

Ce récit de guerre s’appuie sur un fond politique économique bien développé. L’aspect science-fiction parait plausible. En six parties, Dario Alcide détaille les différentes étapes de cette histoire et la fait monter en puissance.
.

Sur la forme, beaucoup de soin est apporté à la mise en page des divers écrits : camaïeu de gris, typographie, illustrations et construction des pages. Passer d’un article à l’autre garde l’intérêt éveillé. Le lecteur est moins spectateur, il est invité à former un élément supplémentaire de cette histoire.

Cette lecture expérimentale est aussi rapide (1h30). L’exercice apporte une nouvelle consistance à la lecture.

.
.

Kereban, extrait de la fiche d'un soldat

Extrait de la gazette dans Kereban, livre de Dario Alcide

Livre Kereban : extrait d'un mail publicitaire

Kereban de Dario Alcide, extrait d'une conversation

Extrait du site de recrutement dans le livre Kereban de Dario Alcide

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Lecture équitable : soutien aux petites maisons d'éditionsCette lecture est le roman choisi par Valériane pour notre défi Valériacr0 du mois. Juin est le mois du renouveau pour elle, du frais et de neuf. Elle a donc choisi le dernier livre arrivé dans ma Pile à Lire.
.

Kereban est également une lecture équitable car elle est publiée par 404 éditions, maison dédiée à la culture geek et très énergique !

.

CHEVALIER Chloé – Fleurs au creux des ruines

22/06/2017 23 commentaires

.

Recueil Fleurs au creux des ruines de Chloé ChevalierTitre : Fleurs au creux des ruines (Prélude aux récits du Demi-Loup)

Autrice : Chloé Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir

Véridienne tome 1, Les Terres de l’Est tome 2
.
.

Ce recueil de 120 pages renferme quatre nouvelles. “Fleurs au creux des ruines” n’est pas fondamental à la qaudrilogie mais s’avère un complément qui vient étoffer l’univers du Demi-Loup. On part à la découverte de la création des royaumes, de l’enfoncement des racines et de la naissance des guerres intestines.
.

.
.
.

Les nouvelles sont antérieures à l’histoire des deux Princesses et de leurs trois Suivantes. Nous rencontrons des personnages inconnus jusque-là. De cruelles épreuves les touchent : une certaine tristesse se dégage de ces récits. Ils sont révélateurs des soucis historico-politiques bien ancrés à l’époque des personnages féminins des Récits du Demi-Loup.
.

Chaque texte se trouve lié au précédent mais peut aussi se lire indépendamment. A posteriori, il est judicieux – mais pas primordial de l’avoir lu avant le tome 3 « Mers brumeuses ».

La construction est soignée et repose sur une narration interne. La plume de Chloé Chevalier possède toujours cette précision et sait nous faire voyage. Son imagination nous permet de nous imprégner de la fantasy médiévale qu’elle nous propose grâce à cette bulle atemporelle ; bien qu’on pourrait dire que c’est très court.
.

Ce fin recueil – j’ai failli pleurnicher en le prenant en main, du genre « Mais comment vais-je tenir avec ‘ça’ jusqu’à la parution du troisième tome ? » – est certes, court, mais c’est une pause gourmande bienvenue.

.

.

.

————————————————————————~*

.

Bazar de la littérature (Maureen), Book en stock (Phooka), Le bibliocosme (Boudicca)Les lectures de Bouch’ et Les lectures de Xapur ont aussi savouré cet entremets.

 

Rond de Sorcière #80

10/04/2017 14 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Le mois de février est deux fois meilleur que le précédent : 2976 pages (dont 352 pages issues de livres graphiques). Sans surprise car je suis sortie d’un cycle et commence une nouvelle aventure professionnelle. Cela demande un temps d’ajustement, mon corps est fatigué de cette cadence de grand-n’importe-quoi tenue durant les quatre derniers mois. Il faudra retrouver un rythme quotidien – de croisière cette fois. Je ne suis pas la seule à me réveiller, ma jungle d’intérieur aussi avec la floraison de mes orchidées et les boutures tentées.
.

Côté challenge, j’ai effectué mon premier récap’ de la septième année de mon Fin de série : avancée timide mais sérieuse. Et pour le défi Valériacr0, j’ai sorti Le scandale Modigliani de Ken Follett, c’est le seul point positif de ma lecture.
.

Nouveaux dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Le cœur de la Terre, tome 3
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Entropia, tome 4
¤ BAGIEU Pénélope : Culottées, volume 2
¤ LACOMBE Benjamin : Facéties de chats
¤ SURZHENKO Roman & Yann : Louve – La reine des Alfes noirs, volume 6
¤ TOMAS Adrien : La Geste du Sixième Royaume
¤ WALTON Jo : Mes vrais enfants
¤ VIENNE Salomé : Le matin en avait décidé autrement

→ Bandes dessinées & livre illustré m’ont été offerts pour mon anniversaire (merci !). J’ai gagné chez Dames Phooka & Dup le roman d’Adrien Tomas dans le cadre du Grand petit prix et j’en suis ravie.

Résultat : +8 entrées ; -10 sorties

.

Romans SFFF

.

Couverture de Le coeur de la terre, tome 3 d'Autre-monde de Maxime ChattamLe cœur de la Terre (Autre-Monde, tome 3) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1, tome 2, tome 4, tome 5tome 6
L’invasion d’Eden est imminente et l’affrontement avec les Cyniks est inévitable. Matt, Ambre et Tobias partent en guerre contre la Reine Malronce. Je continue tranquillement mon épopée dans l’univers Autre-Monde au format audio. Les deux voix forment un tout cohérent et donne vie aux personnages. Bien que l’intrigue soit intéressante à suivre, je reste réellement sur ma faim concernant les descriptions : il est vraiment difficile pour moi d’imaginer tout élément – autre que le physique des personnages.
.
.

Couverture le suivant sur la liste, intégrale de Manon FargettonLe suivant sur la liste – Manon Fargetton
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Parus maintenant sous intégrale, « Le suivant sur la liste » est initialement parue en deux tomes. 4 adolescents se retrouvent réunis alors que non seulement ils pensent n’avoir rien en commun mais pire, ne s’apprécient pas foncièrement. Course-poursuite aux indices et fuite des individus voulant les faire taire. Le rythme est bien tenu et l’autrice propose aussi bien une histoire intéressante que des interactions entre personnages plaisantes à découvrir. Le roman cible bien davantage le public jeune que le public adulte.
.
.

Couverture La machine à explorer l'espace de Christopher PriestLa machine à explorer l’espace – Christopher Priest
Plaisir de lecture Livre à oublier
Chronique complète
Roman à part dans la bibliographie de Christopher Priest, disons-le franchement : je n’ai pas réellement accroché. Les deux personnages principaux sont catapultés dans un univers hostile peuplé de créatures monstrueuses remplies de tentacules. Beaucoup de péripéties sont au programme mais je n’ai pas réussi à me passionner pour leurs aventures. Cependant, je n’ai aucun doute que ce roman qui fait quelques clins d’œil à d’autres œuvres saura adopter de nouveaux fans qui se rajouteront aux actuels, mais je ne fais pas partie de cette communauté.
.
.

Hollow City, tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsHollow city (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2) – Ransom Riggs
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1, tome 3
La qualité essentielle de ce deuxième tome est de mieux exploiter les particularités de chaque personnage. L’aspect fantastique gagne en densité et l’histoire s’assombrit aussi. L’intrigue est trépidante : course, aventure, poursuite des monstres, recherche de personnes et fuite des soucis. Parallèle entre clichés anciens et composition de l’histoire tombe moins juste qu’avec le premier tome « Miss Peregrine et les enfants particuliers » mais le livre-objet reste superbe.
.
.

Couverture de Mes vrais enfants de Jo WaltonMes vrais enfants – Jo Walton
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique
Chronique complète
Jo Walton propose une uchronie personnelle avec son héroïne du quotidien, Patricia. Elle tisse deux vies à partir d’un point de divergence dans sa jeunesse. Plusieurs thématiques vont être abordées dans l’intrigue. Hypothèses, conséquences des décisions et différences environnementales viendront mettre en valeur des tranches de vie dissemblables d’une seule personne qui reste fondamentalement la même sur la défense de ses valeurs.

.
.

.
.
.Livres graphiques SFFF

.

Couverture La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret, tome 4 de Carnets de CeriseLa déesse sans visage (Carnets de Cerise, volume 4) – Joris Chamblain & Aurélie Neyret
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Volume 1, volume 2, volume 3
En-fin le tome 4 ! Tome offert lui aussi, j’ai su patienter pour mieux le savourer. J’ai un coup de cœur pour les illustrations et je suis avec attention Aurélie Neyret. J’ai aimé ce tome-ci : illustrations, intrigue, personnalités. On « vit » ce tome au rythme de Cerise et on vibre littéralement avec elle. Le travail de ce binôme Neyret – Chamblain sera encore à découvrir pour l’ultime tome de Cerise. Avant de découvrir quel personnage sera au cœur du spin off prochain ?

.
.

Thorgal Au-delà des ombres de Van Hamme & RosinskiThorgal, La chute de Brek Zarith tome 6 de Van Hamme et RosinskiAu-delà des ombres, La chute de Brek Zarith (Thorgal, volumes 5 et 6) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture Livres avec entrée au Panthéon
Volumes 1, 2, 3 et 4
L’arc de Brek Zarith se conclut en trois tomes. J’entame donc la suite directe de la Galère noire : le côté fantastique s’impose dans l’intrigue. Un mix de mythologies nous est proposé. Thorgal, tout feu tout flamme (oui, c’est possible pour un Viking) est d’abord abattu puis donne tout pour retrouver sa bien-aimée. Une belle surprise attend les lecteurs avec ce cycle. On peut facilement imaginer Thorgal comme un Ulysse version moderne.
.
.

Autres livres

.

Couverture Le scandale Modigliani de Ken FollettLe Scandale Modigliani – Ken Follett
Plaisir de lecture :  Livre à oublier
Chronique complète
Recherche d’un tableau de Modigliani oublié de tous : une intrigue pour laquelle je n’avais aucun intérêt et dont les personnages m’ont semblé particulièrement fades. Ken Follett attaque aussi les coulisses des galéristes, mais trop tard, je suis déjà passée à autre chose.

.
.

Pénélope Bagieu, Culottées tome 2Culottées, volume 2 – Pénélope Bagieu
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
J’avais dévoré le tome 1 en septembre 2016 et j’ai reçu celui-ci en cadeau dans la foulée de sa parution (janvier 2017). Depuis l’ouverture du blog, je suis avec une régularité à toute épreuve, la publication des planches de Pénélope Bagieu. J’ai adoré découvrir le destin de ces femmes, dont certaines m’étaient encore inconnues. On peut ne pas accrocher au trait de la dessinatrice, c’est un fait (mais ce n’est pas mon cas). Mais même en partant avec un a priori stylistique, ces femmes sont terriblement bien croquées : elles prennent vie – et sont très expressives – sous la pointe du crayon et on sent que l’autrice s’est investie dans la recherche des informations. Une œuvre réussie !
.

.

Mon beau chat noir | Et du thé, tout aussi noir | Souvenir de Belgique où je m’y trouvais il y a une année | Le ciel | Délicieux croissant aux amandes | Recevoir les copains à goûter | et des bandes dessinées pour mon anniversaire | Naissance de l’adorable Miss M. | Pommes, pommes, pommes | Orchidées en fleur | Boutures de pilea pépéromioïdes | Me replonger dans la série de Ransom Riggs | Préparer un joli colis pour Carole | Nouveau carnet (pour la vie professionnelle).

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rond de Sorcière #79

12/03/2017 16 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Le mois de Janvier est un tout petit mois au niveau de la lecture. J’ai tout de même réussi à lire 1632 pages (dont 48 de la bande dessinée Thorgal), en lisant BEAUCOUP le dimanche 1er janvier et surtout en grattant quelques heures de sommeil au cours du mois. Ce dernier fut riche, intense et particulièrement fatigant du côté professionnel puisque je suis toujours sur la partie théorique de ma formation (c’était la déchéance totale, oui !).
.

Je vous ai formulé mes vœux par ici ; j’ai tiré le bilan de 2017 côté lecture par là et j’ai fêté le huitième bloggiversaire de Livrement, ohlàlà !
.

Côté défi Valériacr0, ma codétenue avait choisi « Lignes de vie » de Graham Joyce, le fameux roman que j’ai dévoré le 1er janvier.

.

J’ai réussi à m’échapper sur le fil avec les copains de l’escape room « braqueurs amateurs » : où comment voler une banque en sentant la tension monter, monter ! J’ai aussi testé le jeu de société collaboratif « Sherlock Holmes Détective Conseil » qui fut un chouette moment même si nous étions ce soir-là tous fatigués. Je suis sérivore et filmovore bien que je parle peu de ce que je visionne. Cependant, en janvier, j’ai adoré « Arrival » alors que je suis allée le voir au cinéma sur un coup de tête (la bande annonce m’avait refroidie mais je savais que Vert l’avait chroniqué et comme toujours, elle sait donner terriblement envie sans spoiler en lisant son avis).

.

Pile-à-Lire-plus-monstrueuse-que-le-monticule-lilliputien-des-sorties :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Malronce, tome 2
¤ CHAMBLAIN & NEYRET Aurélie : Carnets de Cerise – La déesse sans visage, volume 4
¤ CHEVALIER Chloé : Fleurs au creux des ruines
¤ CHEVALIER Tracy : Prodigieuses créatures
¤ FARGETTON Manon : Le suivant sur la liste
¤ LACOMBE Benjamin : Alice au pays des merveilles
¤ LEHMAN & CRETY : Masqué – Le préfet spécial, volume 4
¤ PRIEST Christopher : La machine à explorer l’espace
¤ PRIEST Christopher : L’archipel du rêve
¤ WARE Éléonore : Aëlig

→ Janvier est le mois où je suis née et j’ai été particulièrement gâtée pour mon anniversaire : entre autres choses intéressantes, j’ai reçu beaucoup de livres (merci, merci !)

Résultat : +10 entrées ; -5 sorties

. Lire la suite…

BEAUPOMMIER Aurélia – La Cuisine des Sorciers

23/10/2016 32 commentaires

.

Livre La cuisine des sorciers d'Aurélia BeaupommierTitre : La Cuisine des Sorciers
Autrice : Aurélia Beaupommier
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

.

.

Si vous ne croyez pas en la magie, vous ne la trouverez pas.
Roald Dahl

.
.

La cuisine des sorciers d'Aurélia Beaupommier iconographieLa couverture seule peut engendrer moult onomatopées dès qu’un œil se pose sur elle. Vernis sélectif, relief et détails des dessins peut faire entrer en pâmoison n’importe quel individu, dès la première seconde.
.

« La cuisine des sorciers » est un très bel objet-livre : la maquette est superbe. Photos et stylisme, signés par Pierre Chivoret et Alexia Janny-Chivoret, montrent tout simplement qu’il y a un amour des écrits qui se doivent d’avoir un bel écrin ; sur papier glacé (s’il vous plait). Je suis juste amoureuse de la mise en scène « nature morte », du traitement des clichés et des embellissements autour des textes.
. Lire la suite…