Accueil > CAUSSARIEU Morgane > CAUSSARIEU Morgane – Rouge venom

CAUSSARIEU Morgane – Rouge venom

.

Couverture du roman rouge venom de Morgane CaussarieuTitre : Rouge venom, tome 2
Autrice : Morgane Caussarieu
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1

.

Les cadaver sanguisugus doivent trouver un moyen d’arrêter leur prédateur, ennemi numéro 1. Faruk et Barbie sont complètement paumés : qu’attendent-ils de la (non) vie ? Leurs acolytes ne leur facilitent pas la tâche, chacun visant un objectif différent. Il faut trouver un vaccin : une bactérie d’un vampire originel pourrait-elle être une solution ? Il leur faut donc rechercher Gabriel… et se confronter à Sa personne.

.
.
.

Rouge venom est la suite directe de Rouge toxic. Si vous souhaitez découvrir cette histoire, je vous invite à commencer… par le premier tome ; sous peine d’être spoilé∙e dès les premières lignes (le premier paragraphe !).
.

C’est avec entrain qu’on retrouve les personnages de Rouge toxic. Le duo atypique que forment Faruk et Barbie est toujours secondé par les acolytes peu piqués des vers. A contrario du premier tome, tous les personnages passent par la narration à la première personne. Les chapitres s’alternent et s’enchainent, c’est le point fort pour faire vite avancer l’histoire. La multiplication des points de vue apporte des éléments nouveaux. Tous ont une façon de parler, qu’on reconnait par l’utilisation d’un vocabulaire propre et d’un style familier bien marqué.
.

C’est un plaisir de retrouver Morgane Caussarieu et ses personnages. La cible « jeune adulte » (young adult) ne lui permet pas de s’attarder sur certaines scènes contrairement à ses autres romans ; notamment Je suis ton ombre que j’ai dévoré. Mais l’hémoglobine est présente par litres entiers. Le tome est plus animal et un poil plus trash même si l’on reste sur un niveau bas/acceptable concernant l’aspect horrifique.
.

L’autrice maîtrise les codes liés aux vampires. Pour répondre à la problématique de l’intrigue, elle revient à leurs origines. Elle stipule que « Les gentils vampires n’existent pas » et ne peuvent donc pas échapper à leur nature. Avec « Rouge venom » elle arrive à nous faire aimer les vampires méchants, comparaison plus flagrante face à l’indécision de Barbie et Faruk. Les vampires ne peuvent échapper à leur nature et pourtant Morgane Caussarieu évite toute forme de manichéisme.
.

L’atmosphère se révèle plus lourde. Les addictions – alcool, sang, sexe – ont un poids plus important aussi. Le tout est bordé d’un humour noir des plus appréciables. J’ai été un peu gênée par la pusillanimité des personnages – j’y vais, j’y vais pas, j’y vais… – qui pourtant, montre bien l’expectative dans laquelle ils sont plongés. Les actions s’enchaînent et le roman se lit très vite.

.

L’encre sous la peau [de l’Ancien] avait étonnamment bien tenu et n’avait pas trop diffusé, pour un type qui avait quoi… mille ans ? Deux mille ? C’était rassurant, mes tatouages ressembleraient encore à quelque chose dans quelques siècles, si je survivais jusque-là. On dit souvent que ça vieillit mal, sauf que moi, à l’époque où je les avais faits, j’étais plutôt du genre autodestructeur et no future, pas encore au courant que je risquais de vivre pour l’éternité.

.

Mise en scène du roman "Rouge venom" de Morgane Caussarieu avec des éléments noirs et rouges

.

  1. lutin82
    23/06/2019 à 20:11 | #1

    nope pas pour moi. Cela semble un poil trop glauque

    • Acr0
      25/06/2019 à 08:53 | #2

      Cela reste des vampires qui doivent se nourrir de sang chaud 🧛🏻‍♂️

  2. 24/06/2019 à 10:00 | #3

    J’ai hâte de retrouver Faruk et Barbie! J’avais déjà passé un bon moment avec « Rouge Toxic ».
    « Dans les veines » était un peu trash pour moi mais franchement, j’avais quand même apprécié son style et ses vampires.

    • Acr0
      25/06/2019 à 08:54 | #4

      Rouge toxic et Rouge venom restent dans le même niveau horrifique et donc plus bas que ses autres romans. Je n’ai pas encore lu « Dans les veines ».

  3. 03/07/2019 à 11:33 | #5

    Aaah bin j’ai survolé le début et la fin pour éviter le spoil du coup 🙂
    J’ai bien aimé « Je suis ton ombre ». Est-ce que tu me conseilles cette série? (au vu de tout ce qu’il y a à lire :-))
    (ah je vois ci-dessous, que c’est moins bien).
    Dans les veines, fait partie de la même série?

    • Acr0
      03/07/2019 à 18:39 | #6

      Non, seuls Rouge toxic et Rouge venom sont un diptyque (donc une série). Après, elle écrit des clins d’œil à l’une ou l’autre de ses œuvres dans le sens où l’on entend parler d’un des personnages (de manière parfois lointaine). Mais clairement, ils ne se destinent pas non plus au même public. Par contre, je n’ai pas lu « Dans les veines » donc je ne saurais te le conseiller.

  1. 12/06/2019 à 10:17 | #1