Accueil > COSTE Nadia > COSTE Nadia – Jivana

COSTE Nadia – Jivana

.

Couverture du roman Jivana de Nadia Coste, roman publié aux éditions ActuSFTitre : Jivana
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
La série des Fedeylins : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4
Lire les premières pages
.

Les Fedeylins ont beaucoup de mal à intégrer Jivana, il parait qu’elle partage son corps avec l’esprit d’une déesse. La communauté est subitement touchée de plein fouet par des nuées d’insectes : ils détruisent leur récolte et assombrissent tant le ciel que les plants qu’ils ont pu sauver ne peuvent plus survivre sans le soleil. C’est juste la déesse qui partage le corps de la jeune Fedeylin qui pourra les sauver car il est dit que « Le Dor brillera tant que brûlera l’amour de Taranys pour Savironah ». Jivana et Savironah se lancent : elles veulent rejoindre la seconde communauté de Fedeylins pour récupérer leur savoir-faire et elles devront aussi trouver le prophète.

.
.

Dès les premiers mots lus, les souvenirs arrivent par vague. Il faut dire que ma lecture du premier tome des Fedeylins remonte à début 2011. Quel plaisir de me retrouver ainsi plongée dans cet univers !
.

Dans cette histoire, nous trouvons deux héroïnes qui partagent un seul et même corps. Pour se sauver, la déesse Savironah a intégré la bulle la plus proche, celle de Jivana. Deux entités que Nadia Coste arrive parfaitement à séparer et que nous, lectrices et lecteurs parvenons clairement à identifier.

Elles cohabitent avec harmonie et sérénité même si se serrer physiquement l’une l’autre dans les bras serait encore mieux. Un amour intense unit ces deux personnages !

.

En questionnant sur la place des divinités – Savironah, Taranys et Dastöt – l’autrice interpelle le lecteur sur plusieurs axes : la tolérance, la différence, l’acceptation de l’autre, les soucis liés à l’environnement, l’amitié et l’amour.
.

À travers le personnage de Jivana, on en vient à réfléchir à la place des femmes dans sa société et surtout dans la nôtre. De l’amour, de l’accomplissement et du bien-être d’une femme qui peuvent dissocier du besoin de reproduction.

.

Savironah se réchauffe et se love dans ma poitrine. C’est ce qui se rapproche le plus d’une étreinte.

.

.

Tout comme Cahyl avant elles, Jivana et Savironah se lancent dans une quête longue et fastidieuse pour sauver leur communauté ; qui pourtant, se révèle bien ingrate envers elles. Sur ce chemin initiatique, elles croiseront différentes créatures : gorderive, anophèle, chouette, serpent, scorpion, kojoh et haze. Certaines les aideront et j’ai aimé le clin d’œil de la présence de Kolk auprès des deux protagonistes. Elles retrouveront même Shadvir, pour leur plus grand plaisir.
.

« Jivana » se révèle un bonus tout sucré pour moi après l’immersion dans Fedeylins il y a quelques années. J’ai bien sûr eu la joie de retrouver l’écriture de Nadia Coste avec ses autres écrits – de la même qualité ! – mais la sérié Fedeylins possède ce côté savoureux de la première rencontre avec une plume.
.

Il peut se lire de manière indépendante de la tétralogie originelle ; bien que je pense qu’il acquière une autre profondeur en lisant ce roman après la série. Avant de vous plonger dans cette dernière, vous pouvez préalablement vous immerger dans l’univers par ce roman.
.

Pour trouver réponse à ces questions : Pourquoi les bulles n’avaient-elles pas besoin d’être fécondées ? Pourquoi Cahyl n’avait-il pas de marque de sa caste à la naissance ? Quel était le rôle des Pères Fondateurs ? Qui est Delyndha ? Pourquoi ont-ils dû déménager ? Pourquoi y a-t-il eu une scission ? Pourquoi Shadvir s’entend-il si bien avec Glark ? … Je vous invite bien évidemment à découvrir la série Fedeylins !
.

La lecture est conseillée à partir de 13 ans.

.

Dédicace de Jivana par Nadia Coste Tampon de dédicace de Nadia Coste
Livre dédicacé aux Aventuriales

.

————————————————————————~*

.

Dup (Book en stock) a autant apprécié que moi de se balader à dos de chouette rousse.

 

  1. 16/11/2018 à 19:14 | #1

    Je ne sais pas si je lirai un jour, mais merci pour le partage de tes impressions de lecture. Ca m’a l’air très intéressant.

    • Acr0
      17/11/2018 à 11:50 | #2

      Avec Nadia Coste, on est loin des histoires « simplettes » qui prend le jeune lectorat pour des idiots. Et cela fait tellement de bien !

  2. 18/11/2018 à 19:35 | #3

    Je suis vraiment très tentée !!

  1. 16/11/2018 à 15:54 | #1