Archive

Articles taggués ‘loup’

MARCHE Stephen – La faim du loup

25/06/2016 15 commentaires

.

La faim du loup Stephen MarcheTitre : La faim du loup
Auteur : Stephen Marche
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Lire les premières pages

.

Jamie Cabot vient d’arriver à New-York. Il espère écrire l’article qui le révèlera comme un journaliste de talent. Il entreprend de se pencher sur l’histoire de la famille Wylie, huitième fortune du monde. Ce n’est pas par hasard, il peut entrecouper des correspondances, trouver des coupures de presse et des objets dans leur château dans la province d’Alberta au Canada, car ses parents en sont les gardiens de propriété.

.
.

Alors, que nous vend cette couverture ? Pour moi, ce photomontage pique un peu entre le loup un peu flou et la taille si fine de la jeune femme (d’accord, elle a un corset, mais n’aurait-elle pas perdu quelques centimètres sous la souris d’un infographiste ?). On pourrait penser à la période victorienne, sans doute gothique. Un roman qui se passe en hiver où une villa en arrière-plan semble sous la neige. Il y a une affaire de loup, on imagine les hurlements et puis cette jeune femme qui est soit sa proie soit son soutien. On se dit qu’on arrive peut-être dans une histoire frissonnante et pourquoi pas avec un fond de lycanthropie ?
. Lire la suite…

Categories: MARCHE Stephen Tags: ,

CONNOLLY John – Le livre des choses perdues

04/03/2014 24 commentaires

.

Le livre des choses perdues John ConnollyTitre : Le livre des choses perdues
Auteur : John CONNOLLY
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Malgré les rituels exécutés par David censée la protéger, sa mère meurt. Son père tombe amoureux de Rose et naît de cette union, son petit frère Georgie. David n’arrive pas à les aimer et son comportement chagrine son père. Mais au fond du jardin, la voix de sa mère l’attire. Il découvre un passage qui l’emmène vers un autre monde. A la recherche de sa mère et d’un moyen de retourner chez lui, David part en quête pour retrouver le roi.

.
.

Le livre des choses perdues 01Du haut de ses 12 ans, David est passionné de littérature. John Connolly nous donne des moments privilégiés de lecture puisque le protagoniste entend murmurer les livres. Dans la maison de Rose, on lui octroie une chambre qui s’en avère remplie. Une fois qu’il a pénétré le monde parallèle, il doit retrouver le roi… qui possède le livre des choses perdues.

Ce roman d’apprentissage présente des personnages pour lesquels défauts et faiblesses ont été mis en avant. Nous retrouvons les personnages de contes de fées revisités : Blanche-Neige grassouillette et aigrie, les sept nains ouvriers communistes, le garde forestier, le chevalier Roland et les Sires-loups (nés de l’union entre le Chaperon rouge et le loup).

L’incursion dans l’univers est aisé. L’auteur nous entraîne vers un monde onirique entre rêves et cauchemars, naviguant sur le sens de la vie en réflexion large pour toucher du doigt l’acceptation de la mort.
.
.

Le livre des choses perdues 02Ce roman offre une mécanique bien huilée et prenante. L’histoire est bonne aussi bien sur le fond que sur la forme. Connolly maîtrise les codes des contes de fées et s’amuse à modifier les mythes. Cette originalité est bienvenue et bien construite. J’apprécie particulièrement que l’auteur ne prenne pas son plus jeune public pour des chochottes.
.
.

Le récit est particulièrement noir. L’horreur est constante car le danger rôde à chaque coin de page. Quelques scènes de cruauté m’ont dérangée, je pense notamment à la fin de l’aventure avec la chasseresse. Et c’est sans doute pourquoi, ce récit irréprochable dans son écriture n’a pas réussi à me séduire totalement car je l’ai trouvé assez triste, glauque et sérieux, trop peut-être. Ma première lecture (mars 2009) m’avait laissé peu de souvenirs, cette seconde me conforte dans mon appréciation quant au livre.

.
.

“Le livre des choses perdues” vous entraîne dans un univers oniriques où les pires cauchemars de David se réalisent, les vôtres peut-être aussi. Les contes sont revisités et proposent une version encore plus noire que celle d’origine. La construction de l’histoire est originale et ne manque pas de piquant.  Que les âmes sensible soient prévenues, cette histoire contient quelques scènes horrifiques.

.
.

Le livre des choses perdues 03.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Mais cours, cours ! Ce livre est  un cadeau d’anniversaire de Fabieng.
.

Dans le chaudron :
Des lectures qui sont prenantes et mettent aussi un peu mal à l’aise
¤ Beautiful Nightmares de Nicoletta Ceccoli
¤ Cristal qui songe de Théodore Sturgeon
¤ Mon cauchemar et moi de Yohan Sacré

.

Winter mythic fiction challenge logo challenge Jeunesse Young Adult 2013

.
Voici une entrée pour le Winter Mythic Fiction Challenge et je continue mon incursion pour le challenge jeunesse et Young adult.
.

.

1er Chapitre (Lilibook), Anarésume (Anassete), Blog-O-Livre (Blackwolf), Book en stock (Phooka), Bricabook (Leiloona), Bulle de livre (Snow), Chaplum (Manu), Chroniques des temps futurs (Val), Des galipettes entre les lignes (Lili Galipette), Lis tes ratures (Lyra Sullyvan), Mon coin lecture (Karine), Perdre une Plume sont aussi passés par la brèche du mur du jardin.

CITRIQ

.

Pics : #01 Of all things… par Soursips, #02 The Woodsman par Bisho-s, #03 The book of lost things par Erinevenight.
.

.

COURTADE Henri – Loup, y es-tu ?

06/03/2013 24 commentaires

.

Loup y es tu Henri CourtadeTitre : Loup, y es-tu ?
Auteur : Henri COURTADE
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Marylin Von Sidow a presque tout pour elle. A la tête d’un empire colossal, elle brasse millions et pouvoirs. Malheureusement pour cette adepte de la beauté éternelle, deux petits grains de sable semblent enrailler sa formidable machinerie. Elle va tout mettre en œuvre pour retrouver deux jeunes femmes en faisant notamment appel au Loup.

.
.

)°º•. Marylin Von Sidow est l’incarnation même de la méchante. Elle s’avère très influente dans notre monde et elle est prête à tout pour arriver à ses fins.
.

Nous croisons deux jeunes femmes, Albe Snösen, sensible et assez timide et Virginia Woolf qui s’assume davantage. Nous croisons aussi Franz & Albert qui aideront ces deux dernières, d’ailleurs j’ai trouvé leur histoire plutôt émouvante. Nous faisons aussi la connaissance du Loup et du Traqueur.
.

Grâce à Henri Courtade, les personnages nous paraissent faire partie intégrante de notre monde, presque des « messieurs » et des « madames » tout-le-monde. J’ai particulièrement apprécié leur évolution durant le roman : aucun ne reste statique que ce soit dans sa situation ou même sur son caractère.

.
.

Loup y es tu 01)°º•. Du côté de la thématique, il s’agit d’une réécriture des contes, je pense que le mot « détournement » serait même plus judicieux : Blanche-Neige, Le petit chaperon rouge, Cendrillon et la Belle au bois dormant en sont les quatre points cardinaux.
.

A l’intrigue, l’auteur mêle des événements historiques et des lieux géographiques : seconde guerre mondiale, effondrement des twin towers par exemple. Il fond les contes de Perrault et de Grimm dans le contexte politique contemporain. Cette technique permet aussi de mieux ancrer le lecteur dans le récit. On y retrouve le contrôle des media, le pouvoir des institutions et aussi la loi de Pareto (20/80) ; finalement, la traite du sujet est plutôt bien menée.

.
.

)°º•. Pour ce récit fantastique, j’ai trouvé les idées très bonnes et fort bien documentées. La plume est fluide, sans anicroche et se lit sans aucun souci ; j’ai trouvé qu’une harmonie s’en dégageait.
.

La trame principale et les différentes composantes sont bien maitrisées. L’excessivité du traitement des contes dans les détails est souvent voulue mais parfois le côté où tout est expliqué et réexpliqué m’a un peu chagrinée car j’aime les allusions à demi-définies ; il manque un peu de subtilité. Nous sommes plongés dans le feu de l’action dès les premières pages et la fin est libérée grâce à un rythme très rapide. Plusieurs flashbacks sont à noter : à vous de suivre le titre des chapitres pour ne pas manquer leur articulation (chose dont j’ai été incapable, lire les titres, je veux dire).

.
.

« Loup, y es-tu ? » est un détournement de quelques contes judicieux et fort bien documenté. Les idées sont originales et bien traitées dans leur ensemble. Quelques facilités sont à noter mais la plume fluide permet une lecture sans heurt… et avec beaucoup de plaisir.

.
.

)°º•. Biographie
Né en 1968, Henri Courtade est un écrivain français. Travaillant dans le domaine médical, il ne s’est mis à l’écriture que tardivement (40 ans). « Loup, y es-tu ? » publié en 2010 est son premier roman.
Son blog.
Notons aussi la belle couverture d’Anne-Claire Payet.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ BARRIE J.M. : Peter Pan
¤ COLLETTE Xavier & CHAUVEL David : Alice au pays des merveilles
¤ DAY Adolie : La belle au bois dormant
¤ LACOMBE Benjamin : Blanche-Neige

.

Antre de livres (Plumeline), Blog-o-livre (BlackWolf), Book en stock (Phooka), (cultureguu), Falaise lynnaenne, La p(ile) à l(ire) d’Hécléa, Lectures trollesques (Ptite Trolle), Les escapades culturelles de Frankie, Les lectures de Mylène, Mélange de saveurs littéraires (Erato), Mon coin lecture (Karine), Parchments of Sha’ (Shaya), Perdre une plume, Un brin de lecture (Karline) ont aussi découvert le fardeau du Traqueur.

CITRIQ

.

Cette lecture a été réalisée en partenariat avec Babelio et Folio.

.

Pic : Red riding hood par JerryCai.

.

Babelio

Categories: COURTADE Henri Tags: , , ,

COLLETTE Xavier & BILLON-SPAGNOL Estelle – Le petit bois du Dimanche soir

02/11/2011 18 commentaires

.

Titre : Le petit bois du Dimanche soir
Auteurs : Estelle BILLON-SPAGNOL & Xavier COLLETTE
Plaisir de lecture : Livre fantas… tique

.

En ce dimanche soir, Mariette file en douce au petit bois pour rejoindre ses amis farfelus, notamment Lézard-Noir, Vieux-Loup et Solitaire-Jack. Elle a beaucoup de choses à réaliser : aider Oie-Bel-Œil à construire l’hôtel du petit bois, jouer aux cartes avec les fourmis ou encore dormir avec les frères Corbeaux.

.

)°º•. Chaque double page invite au voyage : les nombreux détails sont à croquer. Les ambiances mystérieuses et l’aspect cocooning ne donnent qu’une envie : aller au petit bois, nous aussi. Les grandes ombres, un poil inquiétantes, stimulent encore plus notre curiosité et le côté « j’veux en être ! ». Je suis toujours aussi admirative de cette sensibilité du bout de doigt crayon que Xavier Collette possède et nous offre. J’aime cet aspect « rêves » très bien rendu et le fantastique qui s’invite imperceptiblement. Les illustrations sont pleines de couleurs pour faire le stock de bonne humeur. Et Mariette a une super bonne bouille… et un chouette bonnet !

.

Le petit format de cet album est agréable : il donne une impression de joyau, d’un objet précieux. Ce voyage entre onirisme et réalité se dessine par des frontières floues ; ce qui laisse le rôle au lecteur de choisir l’un ou l’autre et même un peu des deux, aussi. Le texte court aux allures de contes plaira dès 3 ans.

.

C’est une véritable bulle de positivisme pour contrer ce blues du dimanche soir que ressentent la plupart d’entre nous. Un petit album parfait pour une « histoire du soir ». C’est de l’optimisme en barre en encres et papier, il s’inscrit dignement dans la liste des « petits quarts d’heure de bonheur » (tout comme un croissant chaud, une couverture toute douce ou une douche chaude)

.

)°º•. Xavier Collette est un homo sapiens dessinatus né en 1981 en Belgique. Ce nom ne doit pas vous être inconnu, sinon, il y a souci. Pour tout découvrir de lui (ou presque), c’est par ici : Coliandre.
Evidemment, la Madame des mots de cet album est Estelle Billon-Spagnol, elle tient un blog rigolo que tu peux voir ici : Le truc d’Estelle Billon-Spagnol.

.
.

 

.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Nous avons tous une Mariette en fond de nous. Laissons-la s’exprimer un peu plus souvent…

.

Dans le chaudron :
¤ Le Chat qui avait peur des Ombres de Xavier Collette & Rozenn.
¤ L’Ombre que j’ai adoptée, Pouyâ !

.

Histoire de lectures (Tiphanya), Le marque-page de Choukette, Les voyages immobiles de Madame Charlotte, Papier de soie (Morgan) ont autant apprécié que moi, cet album.
.

CITRIQ

.

.

Et hop, un nouveau album qui entre dans le challenge « Je lis aussi des albums » 🙂

.

Pics : © Estelle Billon-Spagnol & Xavier Collette
.

DE PINS Arthur – Zombillénium ~ Ressources humaines, tome 2

29/08/2011 28 commentaires

.

Titre : Ressources humaines (Zombillénium, tome 2)
Auteur : Arthur DE PINS
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Les esprits commencent à s’échauffer : la région affichant 25% de chômage bout de son mécontentement : le parc n’embauche que des morts. Sus au vampire zombie sorcière démon à tout ! De l’autre côté, les salariés doivent gérer des clients de plus en plus vindicatifs, se croyant tout permis. Dans le lot, il y a la famille Matauzier venue pour l’anniversaire de leur fils Tim alors que ses parents le perdent tout simplement dès les premières minues. Sauf qu’il y a anguille sous roche, et Tim risque de se trouver nez à nez… avec la vérité.

.

)°º•. Pour ce deuxième tome, nous partons à la rencontre de beaucoup de personnages : les salariés du parc sont nombreux (douze mille côté zombies) et c’est avec émerveillement que nous allons côtoyer davantage de monde. Pour garder le personnel au top, en plus d’une nouvelle vague de recrutement, sont organisés des séminaires. Le dernier en cours est sur la gestion du stress avec le « positive freakishness ». Une séance totalement hilarante.
.
On se rend vite compte que Francis Von Bloodt n’est pas très porté à la discussion sur les avantages salariaux alors que gronde la révolte parmi les humains-du-dehors. Gretchen et Aurélien n’auront pas autant d’importance que dans le premier tome : le personnage principal, retenons-le, c’est le parc. Sont toujours présents Aton, Sirius et Behemot. Il n’en demeure pas moins qu’on se rapprochera davantage d’Astaroth… qui se trouve en pleine crise d’adolescence. La personnalité de nos morts chéris est magnifique, on déguste les échanges verbaux et l’engrenage des événements.

.

)°º•. C’était dur, très. D’attendre le tome 2… qui est exactement sortie 366 jours après le tome 1 (tome 1 26 août 2010, tome 2 27 août 2011). Bien que nous connaissions le parc et son ambiance mortifère, on n’est absolument pas blasé de l’histoire qui prend de l’ampleur. Le lot de surprises est toujours de la partie. C’est avec une grande joie qu’on replonge dans l’univers. L’humour désopilant est bien là, un poil plus sombre mais tellement délicieux.
.

En plus de deux problèmes majeurs du parc (la révolte humaine et la fuite de Tim), on en apprend davantage sur le fonctionnement du parc. Même si la fin est plus difficile à comprendre par les plus jeunes, le tome reste accessible et agréable à tous. J’ai apprécié la petite note où De Pins se fout un poil de la mode du vampire =) Joint à la BD, vous trouverez en bonus un exemplaire de « La voix du nord », le journal qui rapporte les derniers faits qui se sont déroulés à Zombillénium.
.

Au niveau du trait, c’est esthétiquement parfait. Tout comme le premier tome, le traitement graphique fait encore jaser les mauvaises gorges. Qu’à cela ne tienne, De Pins est un vrai illustrateur et on s’en met plein les mirettes. L’absence de trait noir franco-belge est appréciable et les détails sont nombreux à dévorer.
.

Le tome 2 s’inscrit dignement dans la suite du premier tome mais peut également se lire seul. Après un premier tome « préambulesque », Arthur De Pins avait commencé fort et continue sur la même voie, crescendo avec ce deuxième volet.

.

)°º•. Arthur de Pins est un jeune homme né en 1977 en Bretagne. Il a été publié dans le magazine Spirou, Max et Fluide Glacial. On le connaît essentiellement pour sa série à très grand succès, Péchés Mignons. Il est également l’illustrateur de certains « Osez… » et de l’anti-kamasutra à l’usage des gens normaux en collaboration avec Maïa Mazaurette.
Le site d’Arthur de Pins.

Le superbe site web de Zombillénium est à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.
Le tome 3 de Zombillénium sort le 8 novembre prochain !

.

.
   

.
.

———————————–~*

.

Dans le chaudron : Gretchen, Zombillénium tome 1 d’Arthur de Pins
.

Souvenir de ma lecture : Le tome 3, encore dans un an ?!
.

 Archessia et Spocky qui lit donnent aussi leur avis.

.

Cette lecture s’inscrit dans le challenge Magie & Sorcellerie littéraire.

.

.
Il aurait pu aussi faire partie du challenge Halloween 2011 de Lou & Hilde.

.

.
.