Accueil > TOLKIEN J.R.R. > TOLKIEN J.R.R. – La communauté de l'anneau

TOLKIEN J.R.R. – La communauté de l'anneau

.

Titre : La communauté de l’anneau (Le seigneur des anneaux, tome 1)
Auteur : J.R.R. Tolkien
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Tome 2, tome 3

.

Bilbon a réuni tout le monde à Hobbitebourg pour fêter ses 111 ans. A la fin de son discours, devant une assemblée attentive, Bilbon disparaît comme par magie !
A 111 ans, Bilbon se rend compte que ses anciennes aventures avec les nains lui manquent, il souhaite reprendre le chemin, de manière tranquille et couler des jours heureux. Avant son départ de la Comté, il laisse en héritage à son neveu Frodon Sacquet un étrange anneau. Celui-ci n’est autre que l’Anneau Unique. Son ancien propriétaire, Sauron de Mordor souhaite le reconquérir à tout prix et va déchaîner les forces du mal. Frodon se voit obligé d’endosser le rôle de Porteur de l’anneau. Pour sa quête il sera aidé par Gandalf et ses compagnons de fortune afin de déjouer la terrible menace qui pèse sur les Terres du Milieu.

.

Voilà, je pense que le seigneur des anneaux est une saga à ne plus réellement présenter. Cette épopée est devenue légendaire.

.

)°º•. Une des puissances de la trilogie réside dans les personnages. J.R.R. Tolkien nous propose plusieurs races : hommes, nains, hobbits, elfes, gobelins, orques, trolls, istari (ceux qui possèdent une forme de magie)… et leurs ethnies !
On pourrait très vite penser que chacune a prêté allégeance au Bien ou au Mal, mais cela n’est pas aussi facile. L’évidence est qu’elles ont toutes péché soit par orgueil, soit par avarice ou encore par égoïsme. Beaucoup de valeurs et sentiments se retrouvent dans l’histoire : cupidité, attrait du pouvoir, convoitise, aide, réconfort, fidélité, amitié, courage et volonté.
Les personnages sont forts et valeureux mais aussi drôles et plaisants. La mise en avant de leurs faiblesses permet au lecteur de s’attacher d’autant plus à eux.
.
Notre troupe mal troupée – la communauté de l’anneau – se compose du jeune hobbit Frodon Sacquet, le porteur de l’anneau. A 21 ans, il est l’héritier de son oncle Bilbon et c’est par son biais qu’il tombe en la possession du terrible anneau. Il est accompagné par son jardinier et ami Sam(sagace) Gamegie. De nature très curieuse, il a surpris une conversation entre Frodon et Gandalf et fait donc partie de l’aventure pour encourager Frodon et le remettre sur le droit chemin. Au Conseil d’Elrond, Pippin (Peregrin Touque) et Merry (Meriadoc Brandebouc) décident d’accompagner Frodon.
Deux hommes se joignent à l’aventure, il s’agit d’Aragorn et de Boromir. Le premier répond également au surnom de Grand Pas et est un Rôdeur ; il est le descendant d’Isuldur. Le second est le fils de l’intendant du pays de Gondor.
Enfin, nous avons ceux qui représenteront en minorité leur race : Legolas Vertefeuille, un elfe gris, Gimli, nain et fils de Gloïn et Gandalf, un mage.
.

« La Compagnie de l’Anneau sera de Neuf ; et les Neuf Marcheurs seront opposés aux Neuf Cavaliers qui sont mauvais. Gandalf ira avec vous et votre fidèle serviteur ; car ceci sera sa grande tâche, et peut-être la fin de ses labeurs. Pour le reste, ils représenteront les autres Gens Libres du Monde : Elfes, Nains et Hommes. »

.

Nous découvrons Gollum avec les aventures de Bilbon, l’oncle de Frodon. Il porte ce nom en référence aux déglutitions qu’il créées avec sa gorge. Il est obsédé par l’anneau au point d’en devenir son esclave. Nous entendrons parler de Sauron : c’est lui le « seigneur des anneaux » et de ses Nazgûl, les neuf spectres immortels de l’anneau qui lui obéissent fidèlement.

Enfin et non des moindres, puisqu’il est l’objet au cœur de l’histoire, l’anneau.

Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au Pays de Mordor où s’étendent les Ombres.

.

)°º•. Même si les concepts et les trames existaient déjà ailleurs, c’est le travail de compilation de J.R.R. Tolkien qui devient le ciment de cette histoire et permet une adaptation réussie. L’univers est bien ficelé ce qui permet de donner une profondeur certaine et d’être le plus réaliste possible. Il faudra bien reconnaitre que J.R.R. Tolkien possède un cerveau de génie : en plus de l’aspect médiéval alternatif, il a inventé des langues (grammaire, orthographe, conjugaison et syntaxe).
Le roman est composé de très longues descriptions superbes (et moi j’adore ça). On apprend également des détails de la vie via les grandes chansons. L’auteur semble très proche de la nature.

.

)°º•. Il faut bien l’avouer : j’étais partie dans cette lecture, avec des réserves. Notamment car tout le monde compare les œuvres actuelles à celles de Tolkien… à tort ! Je lis beaucoup de fantasy et n’ai pas commencé par cet illustre auteur. Je n’avais pas envie de croire que c’était génial parce que tout le monde me le disait. On m’avait dit « attention, le début est fatigant, on croirait être tombé sur un essai anthropoligique des Hobbits »… j’ai adoré ! Bien que le changement Bilbo en Bilbon et Frodon qui devrait être Frodo (et qui n’a apparemment jamais été corrigé depuis) m’agace, il faut bien l’avouer, la plume est magique, on est dès les premiers mots, irrésistiblement embarqué dans ce monde.

.

)°º•. J.R.R. Tolkien a mis 12 ans pour rendre sa copie de plus de 9000 pages. Il ne l’a certainement pas écrit pour être un succès, mais il a acquis ses lettres de noblesse avec le temps.
Bien que les similitudes en termes de races, d’histoires et de contes avec les mythologies nordiques et scandinaves soient nombreuses, on entre dans un univers où les mythes, les chansons, les coutumes et les peuples ne peuvent que nous séduire. « Le seigneur des anneaux » n’est pas seulement une histoire, c’est un monde tout autour. Le livre propose un luxe de détails inimaginables et est une véritable bulle d’évasion. C’est sûr, la trilogie restera indémodable et intemporelle. On notera d’ailleurs que Tolkien n’a construit son œuvre qu’en un seul tenant, la division en trois livres n’existe que par raison éditoriale.
Les appendices sont une force de cet univers : chronologie des Terres du Milieu, précis de grammaire pour l’Angerthas et le Quenya, arbres généalogiques et section complète concernant les calendriers utilisés par les Hobbits et par les Hommes aideront le lecteur à poursuivre pendant quelques moments son excursion dans cette magie prenante.

.

Il faut bien considérer que « Le seigneur des anneaux » n’est pas la première œuvre de fantasy (encore heureux) mais une qui a manifestement permis de populariser ce genre littéraire. Alors, oui, l’œuvre peut être considérée comme fondatrice de la fantasy, comme pilier serait-il un poil plus juste, mais certainement pas comme unique source d’influence des autres et il n’est pas besoin de rapprocher tous les romans à cette saga.

.

)°º•. John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 mort en 1973 a été écrivain mais aussi poète et aussi philologue (études de la linguistique historique).
Il est surtout connu pour ses romans « Bilbo le Hobbit » et « Le seigneur des anneaux ». Professeur à l’université d’Oxford, il fait partie du groupe littéraire sous le nom d’Inklings, au même titre que son proche ami, C.S. Lewis. Après sa mort, son fils Christopher publiera de nombreux ouvrages grâce aux notes et manuscrits de son père, et notamment Le Silmarillion.
En plus d’avoir eu à disposition une version poche, j’ai pu me délecter des écrits de J.R.R. Tolkien grâce à une édition complète publiée par France Loisirs qui a été ponctuée d’illustrations d’Alan Lee.

.

————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Bilbo le hobbit
¤ Les deux tours, tome 2
¤ Le retour du roi, tome 3
¤ Le Silmarillion
¤ Faërie et autres textes

.
  Et hop, lu dans le cadre de The Middle-Earth Challenge… et dans celui du Challenge des chefs d’oeuvre de la SFFF.

Pour une critique développée, je vous invite à lire le travail de Coeur de Chêne.
Un autre avis est disponible chez Melisende.

.

Pics : #01 The Fellowship of the ring par Comic_Chic ; #02 The Fellowship of the ring par Cippow25 ; #03 One ring to find them par Naturesounds ; #04 Gates of Moria par Cippow25.

.

Enregistrer

Categories: TOLKIEN J.R.R. Tags: , , , , , ,
  1. 21/12/2010 à 10:42 | #1

    à lire pour ma part ^^

  2. 21/12/2010 à 16:13 | #3

    Etant fan du SDA, je suis en train de le relire, et de chroniquer chapitre après chapitre la Communauté de L’Anneau.

  3. 21/12/2010 à 19:34 | #5

    quel chouette article tu nous fais là! c’est un plaisir de lire ton billet et de voir les illustrations ajoutées que j’aime bcp! je me rappelle avoir suivi un cours sur les textes fondateurs de l’héroic-fantasy avec plusieurs séances (mais pas les 1ères, tu as raison) sur les oeuvres de Tolkien et C.S Lewis en master de recherche et c’est un des cours dont je me souviendrais longtemps!!

    • 22/12/2010 à 17:45 | #6

      Ceci dit, autant j'aime beaucoup ce que je connais de Tolkien mais C.S. Lewis (Narnia), hum :D

  4. 21/12/2010 à 20:17 | #7

    Je l’avais lu il y a deux et j’avais adoré. J’ai hâte de m’y replonger pour le « middle earth challenge ».
    Je suis d’accord avec toi quand tu dis que le seigneur des anneaux n’est pas l’unique source d’influences même s’il a eu un certain poids.
    Comme d’habitude, j’aime beaucoup ton article qui m’a bien remis dans l’ambiance du livre. Il faut vraiment que je me motive et que je me remette sérieusement au challenge.

  5. 21/12/2010 à 20:40 | #9

    rraahhh la la…. quel belle trilogie…. ces livres ont bien gagnees leur place dans mon top 10, pas de doute.
    tres joli article 🙂

  6. 21/12/2010 à 22:58 | #11

    « Livre avec entrée au Panthéon » : tu m’étonnes ! Comme toi, plus que sceptique au départ ! C’est la bible de mon chéri, qui a dû les lire au moins 6 fois. Il me l’a mis de force entre les mains… et je n’ai pas été déçue du voyage !!! J’ai adoré ! avec une préférence pour le tome 2. Quoique… tout est tellement bien ! Avec L’assassin royal, ce sont les deux seuls romans fantasy que j’aie lus. En revanche, je pense que les comparaisons avec Tolkien sont inévitables. Tu parles toi-même de Panthéon : LOTR est entré dans une culture commune, et est, malgré lui ou pas, considéré comme une référence. De ce fait, il devient un peu l’aune à partir de laquelle on juge le reste… Mais en même temps, est-ce illégitime ? Elle est quand même très originale, cette saga…

    • 22/12/2010 à 17:49 | #12

      C'est aussi la bible de mon chéri :) Leur maman leur lisait tout au long de l'année quand ils étaient jeunes ! C'est sûr, elle mérite son succès. Mais cela me gêne que la comparaison à cette référence s'arrêe aux seuls mots que c'est "pompé" sur Tolkien (sous simple prétexte qu'il y a des elfes, des chansons, ou autres". Ahlàlà, et je compte aussi lire l'assassin royal, il me suffit juste de trouver le temps :)

  7. 22/12/2010 à 15:52 | #13

    Celui-là je compte me le relire le mois prochain. Une lecture commune d’ailleurs. L’occasion de me replonger dedans 10 ans après… Mais avant ça, j’aimerais lire « Le Silmarillion »

    • 22/12/2010 à 17:50 | #14

      Ah, moi aussi je vais lire le Silamirillion mais c'est aussi dans le cadre du challenge ;)

  8. 28/12/2010 à 01:07 | #15

    Gros coup de coeur pour ma part aussi. Un réel plaisir que d’avoir découvert cette oeuvre.
    Ton article est comme toujours complet et intéressant à lire 😀 Et merci pour certains liens, notamment celui de Coeur de chêne, même si je ne l’ai que survolé pour le moment.

    Mon prochain Tolkien, normalement ce sera le Silmarillion 🙂

    • 29/12/2010 à 19:07 | #16

      Ah oui, l'avis de Coeur de Chêne est à lire ab-so-lu-ment :) Pour ma part, je n'ai pas terminé la trilogie encore.

  9. 31/12/2010 à 17:51 | #17

    C’est à reculons que j’ai ouvert ce premier tome, au cours de l’année écoulée. Et j’ai finalement été absolument enchantée par ce monde merveilleux. Je compte bien découvrir la suite, dès que j’en aurais la possibilité.

  10. 09/10/2012 à 21:39 | #19

    Très chouette billet ^^
    Bon et voilà une nouvelle fan qui s’annonce, après m’être cassée les dents plusieurs fois sur ce premier tome, j’ai enfin réussi à le lire et à y prendre beaucoup de plaisir et j’en suis d’autant plus heureuse que lire le Seigneur des Anneaux est tout de même un passage un peu obligé pour tous les amateurs de fantasy, c’est tout de même une sacré référence, et surtout cela pose pas mal de fondements du genre. Le Seigneur des Anneaux est à la fantasy ce que Dune est à la SF … en tout cas pour moi.

    • 12/10/2012 à 13:22 | #20

      Oui j'ai lu ta chronique :) Tu es impressionnante d'avoir essayé tant de fois ! Je suis contente quand même que tu aimes... j'espère que les autres parties te plairont également. Oui, je pense que ta comparaison est juste : même si je n'ai pas lu Dune personnellement, je peux te confirmer que mon Cher&Tendre apporte la même affection aux deux séries. Il a lu Dune en français, en anglais et en allemand tout comme il l'a fait avec le SDA. (je ne sais pas si c'est un critère objectif, mais personnel, oui) :)

  11. 29/09/2016 à 18:44 | #21

    Mais quelle trilogie ! Une des plus belles que j’ai pu lire <3 !! Ca me donne envie de m'y replonger tiens !
    (Je n'ai pas eu le temps, cet été, de faire mon habituel marathon Assassin Royal/Harry Potter/SDA !)

    • 30/09/2016 à 07:40 | #22

      C'est vrai que c'est une superbe œuvre même si je n'ai pas donné de coup de cœur à ma lecture (ça arrive...). Et ce marathon non réalisé te manque-t-il ?

  1. 03/01/2011 à 20:22 | #1
  2. 25/02/2011 à 07:39 | #2
  3. 24/10/2011 à 23:07 | #3
  4. 08/12/2011 à 06:29 | #4
  5. 08/12/2011 à 13:28 | #5
  6. 14/12/2011 à 15:45 | #6
  7. 16/12/2011 à 06:30 | #7
  8. 31/12/2011 à 08:52 | #8
  9. 07/10/2012 à 18:01 | #9
  10. 20/11/2012 à 08:42 | #10
  11. 04/12/2012 à 08:31 | #11
  12. 04/12/2012 à 10:01 | #12
  13. 04/12/2012 à 10:02 | #13
  14. 04/12/2012 à 10:08 | #14
  15. 16/12/2012 à 11:56 | #15
  16. 31/12/2012 à 09:46 | #16
  17. 23/06/2014 à 13:08 | #17
  18. 29/09/2016 à 17:04 | #18
  19. 29/09/2016 à 17:04 | #19
  20. 30/09/2016 à 11:32 | #20