Archive

Archives pour la catégorie ‘Auteurs en G, H, I’

LAYMAN John & GUILLORY Rob – Tony Chu

03/11/2017 4 commentaires

.

Mosaïque de tous les tomes de Tony Chu de Layman et Guillory

.

Saga : Tony Chu (12 tomes)
Auteur : John Layman
Illustrateur  : Rob Guillory
Coloriste : Taylor Wells
Plaisir de lecturenote : 4 Livres à découvrir

.

Tony Chu est un inspecteur cibopathe. En plus de la faculté de traçage psychique de l’origine des aliments qu’il goûte, il reste un policier professionnel. Une pandémie de grippe aviaire a décimé 116 millions de personnes à travers le monde. Le poulet est devenu interdit et le premier produit de contrebande. Tony traque le trafic illégal mais les choses se gâtent quand il devra bientôt goûter à la victime d’un meurtre, pour ne faire qu’une bouchée de l’identité du coupable.

.
.

Tony Chu fait partie de la R.A.S., Répression des Aliments et Stupéfiants. Il est surtout un inspecteur insolite car il est cibopathe. En goûtant un morceau, il est capable de retracer l’histoire de l’aliment qu’il mange depuis son origine. Tony Chu n’est pas cannibale comme peut le laisser penser la traduction française – quelle faute de goût ! – et l’on perd aussi le sens de son nom originel, Tony Chew puisque le verbe chew peut être traduit par mâcher, mastiquer.
.

Oui, Tony Chu viendra à manger de la chair humaine et c’est ainsi qu’il se retrouve coincé entre ses désidératas personnels et les obligations vis-à-vis de la société. Tout une pelletée de personnages gravite autour du protagoniste. Le profil de Tony Chu est consistant (il vaut mieux si on le suit durant douze tomes) ; les personnages secondaires sont également sympathiques.

Tout le monde trouve sa place, son utilité et s’avère apprécié aux yeux du public : John Colby, Toni, Mason Savoy, Amelia Mintz, Lin Sae Woo, Mike Applebee, Poyo… Les tomes sont peuplés de créatures fantastiques et l’on découvre des humains endossant des pouvoirs surnaturels liés à la nourriture. Exemples : Mnémocoquus : peut intégrer des souvenirs dans la nourriture ; lagamousikien : peut accorder une guitare avec des nouilles ; cibocélérent : peut cuisiner un plat très vite.

.
.

Concernant les illustrations, l’expressivité des personnages est sans doute l’élément le plus réussi : exaspération, peur, dégoût, tristesse, joie, surprise. Les pages révèlent beaucoup d’informations visuelles. Le tout est servi par des compositions graphiques fantastiques. Les traits sont caricaturés en incluant des formes exagérées. Les couleurs vives virent vite au psychédélisme, il faut être prêt de la rétine.
.

Cet univers d’anticipation est accessible aux néophytes (comme moi). L’atmosphère est délirante, les pouvoirs sont loufoques et on trouve pléthore de gags visuels. Les dialogues sont acérés et pleins d’ironie.
.

Tony Chu va suivre différentes enquêtes mais sa vie – et ses péripéties ! (nombreuses) – sont le fil rouge de la série. On s’attache très vite à ce dernier et c’est un vrai déchirement qu’on éprouve pour lui quand des événements tournent au vinaigre.
.

Certains passages sont sanguinolents bien que d’excellente facture. On compte beaucoup de références à des personnages célèbres, le Père Noël, Elvis Presley, le Grinch, Cthulhu entre autres. L’humour est cynique à souhait et au énième degré (il va de soi).
.

Chaque tome en version française comprend 128 pages en moyenne. Le premier volume donne bien le ton. Si vous n’accrochez pas, ne poursuivez pas. Le reste sera tout aussi décapant. La série est parfaite pour les personnes au bon goût : enquêtes policières, bonne bouffe, aspect fantastique et humour.

.

Tony Chu, planche de bagarre

Tony Chu et Chow Chu

Tony Chu croque un doigt

Illustration de Tony Chu et Mike Applebee

Illustration dans Tony Chu : Amelia Mintz ouvre le feu

Planche issue de Tony Chu de Layman : l'attaque des carottes

L'enfer personnel, vision de la série Tony Chu

Poyo à l'attaque, illustration de la saga Tony Chu de Layman

Illustration d'un tyrannosaure licorne de la BD Tony Chu de Layman

Tony Chu fan art réalisé par Jisuk Cho

Tony Chu fan art réalisé par Irene Strychalski

.

————————————————————————~*

.

logo challenge Halloween 2017


.
.

Inspecteur cibopathe, créatures surnaturelles et pouvoirs étranges. Éléments parfaits dans une préparation en chaudron pour le challenge Halloween.

.

.

Fan art : #01 par Jisuk Cho ; #02 par Irene Strychalski
.

Rond de Sorcière #87

23/10/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En septembre, j’ai lu 2247 pages (dont 144 de bandes dessinées).

Septembre est un mois ambivalent :

♦ J’ai terminé mon challenge pavé de l’été – livre d’au moins 600 pages – avec trois livres concernés. La trilogie des rois de Katherine Kurtz, La Geste du Sixième Royaume d’Adrien Tomas et Le concours du Millénaire de Robert Scheckley & Roger Zelazny.

Ce dernier livre était d’ailleurs la sélection de Valériane pour notre défi Valériacr0 du mois.

♦ C’est aussi la découverte de lectures pré-hallowenesques avec les aventures de Dexter et de l’Épouvanteur.

.

Les Aventuriales est un salon autour des livres et des arts de l’imaginaire qui a lieu le dernier week-end de Septembre. Si je n’ai pas pu m’y rendre cette année, j’ai enfin publié « mon » édition 2016.
.

Sur l’article « Clic-Clac, les bibliothèques en 2017 », je vous donne un bilan sur le remplissage – et la bonne santé – de mes bibliothèques. 5 ans après leur présentation, il était temps !

.

Nouveau ! sur ma Pile à Lire :
¤ DESIENNE Stephane : Zoulag, la filière sibérienne
¤ DESIENNE Stéphane : Zoulag, le syndrome finlandais
¤ FAYE Estelle : Les Seigneurs de Bohen
¤ GRIMALDI Virginie : Tu comprendras quand tu seras plus grande

→ Je n’ai pas su résister à l’appel de la maison d’éditions Walrus : cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un peu de zombies ! Le roman de Virginie Grimaldi était le livre audio diffusé dans mes esgourdes ce mois-ci. J’ai gagné « Les seigneurs de Bohen » d’Estelle Faye chez Sia : aussitôt reçu, aussitôt dévoré.

Résultat : +4 entrées ; -9 sorties

.

.

Romans SFFF

.
Le cauchemar de l'épouvanteur, tome 7 de Joseph DelaneyLe cauchemar de l’Épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 7) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Rien ne va plus : la bibliothèque de l’Épouvanteur est totalement détruite et Lizzie l’Osseuse a été libérée. La guerre décime tout et les mondes obscurs gagnent en force. Comme toujours, c’est un réel plaisir de se plonger dans un tome de cette série. L’auteur arrive à rebondir après un sixième tome fulgurant ; son imagination ne s’essouffle pas.

.
.

Couverture de Zoulag, syndrome finlandais de Stéphane DesienneCouverture de Zoulag, syndrome finlandais de Stéphane DesienneZoulag : la filière sibérienne ; Zoulag : le syndrome finlandais – Stéphane Desienne
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ces deux courts romans « pulp » se lisent d’une traite. Chacun se déguste en heure, comme un shoot de zombies. Ici, le zombie est lent, sort des bruits gutturaux et ne semble pas avoir de conscience. Il n’a qu’un objectif, la chair humaine et peut se rassembler en horde. Ces aventures un brin série B distillent une dose d’humour cynique. L’intrigue est percutante avec un duo antagonique et une chute insolite.

.
.

Double Dexter de Jeff LindsayDexter fait son cinéma de Jeff Lindsay, couverture du tome 7Double Dexter, Dexter fait son cinéma (Dexter, tomes 6 et 7) – Jeff Lindsay
Plaisir de lecture Livre à regrets
Chronique complète du tome 6
Chronique complète du tome 7
Cette série a fini par me lasser. J’ai du mal à supporter la misogynie de l’auteur : les femmes sont hystériques, toutes ; niaises aussi. Le mode opératoire de l’auteur est si prévisible qu’il enlève tout plaisir de lecture : chaque intrigue se déroule avec des éléments communs au précédent tome. Le réalisme laisse à désirer car des faits semblent décalés les uns par rapport aux autres.
La seule réussite à mes yeux est la création de ce protagoniste « serial killer », qui répond au code de son père adoptif, Harrison. Il tue d’autres personnes nauséabondes (qui font du mal à des personnes). Mais le tome 7 révèle un Dexter complètement différent du reste de la saga et cela a du mal à prendre. La fin très ouverte est certainement ce que l’auteur aura fait de « moins pire ».

.
.

La Geste du Sixième Royaume d'Adrien Tomas, couverture de l'édition prestigeLa Geste du Sixième Royaume – Adrien Tomas
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
La toile peinte par Adrien Tomas est foisonnante. Les personnages sont au nombre de douze. Même s’ils ne sont pas développés avec la même intensité, le lecteur sentira une période d’adaptation devant le flot d’informations à retenir. L’auteur s’amuse des codes de la fantasy en les détournant. Cependant, le texte narratif peut sembler un peu lourd car certains passages sont guindés. La plume d’Adrien Tomas peut se révéler immersive à condition d’entamer avec concentration – et application – le roman.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

  
  
.

Raïssa, La main coupée du dieu Tyr, Le royaume du chaos, Skald, La reine des alfes noirs (Louve, volumes 1 à 6) – Yann et Roman Surzhenko
Plaisir de lecture Livres sympa
Au même titre que les autres personnages issus de la série Thorgal, Louve est intrigante et c’est sans doute cette série spin off que j’attendais le plus. Contrairement aux autres volumes, on entre de plain-pied dans le fantastique. C’est plaisant à suivre, mais en tant que lecteur, on se demande ce qu’on fait là. Au vu des événements, je ne vois pas comment les différents auteurs et illustrateurs vont pouvoir lier cette intrigue à la principale de la saga Thorgal tant elles s’éloignent l’une de l’autre, marquant indélébilement la protagoniste.
Je ne savais de quel œil voir ces sous-séries « Les mondes de Thorgal » : j’avais espoir d’en apprendre davantage sur les personnages développés dans chacune d’entre elles. Sauf que je n’y lis que de l’éparpillement, sans bon sens. Si vous êtes tentés, soyez prudents.

.

.

Roman

.

Couverture de Tu comprendras quand tu seras plus grande, roman de Virginie GrimaldiTu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Je suis le blog de Virginie Grimaldi depuis de nombreuses années. Je connaissais donc sa plume. J’ai entamé sa bibliographie : après avoir découvert « Le premier jour du reste de ma vie« , j’ai décidé de me pencher sur « Tu comprendras quand tu seras plus grande ». Je l’ai aussi découvert au format audio. Je me suis attachée à la protagoniste. Julia est dans une de ses périodes où les emmerdes arrivent par paquet. On entre facilement dans cette nouvelle vie qu’elle a rendue close. Elle pratique une auto-anesthésie sur ses émotions mais elles vont bien vite la rattraper. Le roman a un penchant intergénérationnel puisque Julie travaille dans une maison de retraite. Il a donc des allures d’ode à la vie et au bonheur, de ces petits moments précieux du quotidien.

.

.

.

Suivre les traces d’un serial killer | Attaquer La Geste du Sixième Royaume d’Adrien Tomas | En pavé de l’été | Recevoir Les seigneurs de Bohen d’Estelle Faye de la part de Sia | Et le démarrer aussitôt | Déguster une aventure de l’Épouvanteur | Cocooning : livre & chocolat chaud | Adopter le poulpy confectionné par une amie | Rattraper mon retard dans la correspondance | Bénéficier de ronronthérapie | Et insuffler plein d’énergie à Raspoutine | Offrir des douceurs à l’équipe vétérinaire | Cuisiner des légumes d’été | Bisouter un superbaby | Et profiter des amis autour d’un burger maison | La naissance de mon filleul |  Le tout beau <3 | Renouer avec un restaurant asiatique proche de la maison en bonne compagnie | Envoyer précocement une enveloppe à Hilde pour qu’elle puisse créer en attendant Halloween | Fêter la fête de ma petite maman avec des fleurs | Sur papier | Et vivre plein de petits quarts d’heure de bonheur lors du mariage de mon beau-frère et ma belle-sœur | Renouveler mon abonnement vélo | Et parcourir la ville aux couleurs automnales | Avec une amie, fêter nos anniversaires | Nous, filles de l’hiver | Cuisiner, encore | Regarder pousser ses plantes | Une nouvelle feuille !

.

Lectures septembre 2017 - blog Livrement

 

  

  

 

  

 

   

 

  

  

  

 

.

Rond de Sorcière #85

02/09/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juillet, j’ai dévoré 4794 pages ! ; dont 672 de bandes dessinées.

.

Je me suis concentrée sur ma Pile à Lire avec cette envie – ce besoin, même – d’éjecter les livres courts qui trainaient dans ma PAL depuis belle lurette.

J’ai poursuivi assidument ma lecture de Thorgal commencée le mois dernier et que j’ai continué aussi sur août.

Durant ce mois, le temps m’a semblé distendu. J’ai veillé sur mon chat Orphée ; alors on a fait ce qu’il préférait le plus : dormir en ma compagnie pendant que je lisais.

Et je n’ai réalisé aucun ajout mensuel : c’est la première fois depuis que je note mes acquisitions, soit depuis 2010. Ayant ouvert mon blog en janvier 2009, on sent les tentations influencées par les autres blogueurs 😉

→ Autant dire que j’ai dégommé ma Pile à Lire :
Résultat : 0 entrée ; -20 sorties

.
Pour le défi Valériacr0, je me suis plongée dans « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier par l’entremise de ma binômette Valériane 😉

.

.

Romans SFFF

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupMers brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2
Ce troisième tome confirme toujours mon coup de cœur ! J’ai aimé me replonger dans cet univers. Chloé Chevalier sait me happer par sa plume, en me faisant vivre dans le quotidien de ses personnages. L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Je n’ai pas vu les pages défiler, un pur plaisir.

.
.

Couverture de la trilogie des rois écrite par Katherine KurtzLa trilogie des rois – Katherine Kurtz
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
La trilogie des magiciens, La trilogie du roi Kelson
Je remonte le passé des Derynis que j’avais rencontrés jusqu’alors dans les précédentes intégrales. Je fais un bon de 200 ans en arrière pour découvrir la vie de (saint) Camber. J’ai apprécié la richesse que l’autrice nous propose tant sur l’intrigue que sur l’existence des Derynis et le fonctionnement de leur magie.

.
.

La flamme chantante de Clark Ashton SmithLa Flamme Chantante – Clark Ashton Smith
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce livre contient deux textes : le premier est le journal intime écrit par Gilles Angarth puis le récit de voyage de Philip Hastane, son ami. Malheureusement, ce ne fut pas ma tasse de thé car les répétitions sont nombreuses et le style un peu trop poétique pour moi. Le voyage immergé dans le fantastique – un monde parallèle – m’a perdue ; la mise en abîme n’a pas fonctionné sur moi.

.
.

Samien, le voyage vers l’Outremonde – Colin Thibert
Plaisir de lecture : Livre sympa
Samien décide de partir en quête de la fortune. Les événements vont le conduire à rencontrer des gens et à découvrir ses capacités. Il manque parfois de liant entre les différentes rencontres mais ses aventures sont rapportées avec amusement. Bien que cette histoire ne me laissera pas de souvenirs précis dans le temps, cette quête initiatique est intéressante et le protagoniste, sympathique.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Tome 17 de Thorgal : La gardienne des clésLa gardienne des clés (Thorgal, volume 17) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal se fait usurper son identité par deux de ses ennemis qui s’allient. Ils ont pour but de dérober les pouvoirs de la Gardienne des Clés. Clairement, cette aventure indépendante n’a que pour objectif d’annoncer le cycle suivant.

.

.

.
.

L'épée soleil, tome 18 de ThorgalLa forteresse invisible, couverture du tome 19 de ThorgalCouverture La marque des bannis tome 20 de ThorgalLa couronne d'Ogotai, tome 21 de la bande dessinée ThorgalLa cage tome 23 de la BD Thorgal.

L’Épée-soleil, La forteresse invisible, La Marque des bannis, La Couronne d’Ogotaï, Géants, La cage (Thorgal, volumes 18, 19, 20, 21, 22 et 23) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon
Thorgal devient amnésique ; il connaît l’exil puis le succès. Le cycle de Shaïgan-sans-merci contient bon nombre de rebondissements et donne plus d’importance à la place de Jolan. Aaricia se démène pour survivre : la période est sombre pour la famille alors que chaque membre tente de garder son intégrité – et de rester vivant ! – coûte que coûte. Le scénario est bien ficelé et intègre une bonne dose de surnaturel.

.
.

Arachnéa tome 24 de ThorgalVingt cinquième tome de Thorgal : Le mal bleuLe royaume sous le sable tome 26 de la BD ThorgalArachnéa, Le mal bleu, Le Royaume sous le sable (Thorgal, volumes 24, 25 et 26) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon

.

.
Thorgal n’a toujours pas fini son odyssée. Le premier tome est déconseillé aux arachnophobes, le deuxième sert de transition car l’intrigue est simpliste et le dernier offre un scénario qui tombe comme un cheveu sur la soupe. L’ensemble de ce cycle « Le viking errant » nous permet tout de même de mieux appréhender la relation entre Thorgal et sa fille, d’avoir quelques informations concernant le peuple des étoiles.

.
.

Le barbare couverture du tome 27 de ThorgalLe barbare (Thorgal, volume 27) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Alors qu’il voulait rentrer au Northland, Thorgal est de nouveau séparé des siens. Louve et Jolan prennent davantage d’importance. Ce tome est le premier du cycle « du barbare » qui en comprend trois au total. Et donc, j’en dirai plus sur le prochain rond de Sorcière.

.

.

Autres livres

.

Le petit livre des chats par Brigitte Bulard CordeauLe petit livre des chats – Brigitte Bulard-Cordeau
Plaisir de lecture :  Livre sympa
La mouture est réussie : couverture moelleuse, tranche dorée et papier glacé. À chaque double page, on retrouve une illustration à droite (œuvres du XVIe au XXe siècle) et un texte à gauche avec une citation et quelques mots sur différents thèmes sur le chat : les origines, les légendes d’Europe, le chat au Moyen-Âge, le chat et les fées, les chats célèbres, le maître des lieux, les premiers jours, la silhouette, dialogue de chats, par exemple. Un petit format – 10*15 cm – renferme 176 pages fait de ce livre une idée « cadeau » idéale.

.
.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy ChevalierProdigieuses créatures – Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
L’histoire livre le combat acharné de deux femmes pour leur passion, dans un pays guindé. On sent les embruns sur le visage à la lecture et du temps qui passe doucement, à rechercher des fossiles. Le récit m’a fait voyager avec simplicité ; c’est tout ce que je demandais.

.
.

Le voile noir d'Anny DupereyLe voile noir – Anny Duperey
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La relecture de ce livre m’a fait revivre toutes les émotions que j’avais vécues la première fois. Au fil des lignes, on réagit avec elle, on souhaite la réconforter. On se lie facilement aux mots : d’abord la froideur marque puis la concision séduit. On s’attache aux photos, à l’autrice aussi. Elle nous fait tout partager et à travers cette expérience de (sa) vie, on ne peut que se confronter à la sienne : l’introspection sur ses propres expériences, parfois sur des éléments différents de ceux qu’elle évoque mais qui sont ceux de notre existence, de notre identité.

.
.

La cuisine des écrivains orchestré par Johan Faerber

La cuisine des écrivains – Johan Faerber
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Ce livre est dressé comme un menu : mises en bouche ; cocktails et apéritifs ou l’entrée en matière reste à boire avec trois services complets jusqu’aux desserts ou l’art de saupoudrer de sucré ; les boissons chaudes ou l’art de conclure ainsi que des recettes en appendices. C’est tout un menu gastronomique de textes variés et riches de plumes connues. Voici des pépites culinaires délicieuses à déguster. Parmi les textes, il y a de l’humour, indéniable ; de belles descriptions, aussi (seul « Le lapin-furet » d’Alexandre Dumas m’a dérangée). Ce livre était un cadeau, un joli clin d’œil entre mes lectures et mon plaisir de cuisiner.

.
.

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie GrimaldiLe premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Depuis plusieurs mois, j’ai toujours un livre disponible au format audio. J’ai donc jeté mon dévolu sur la plume de Virginie Grimaldi dont je suis le blog depuis de nombreuses années. C’est avec plaisir que j’ai enfin découvert son premier titre. Je ne me suis pas identifiée aux personnages (ce n’est pas un point négatif) mais je les ai trouvées attachantes. J’aime les tranches de vie et celles-ci sont réussies car on y rencontre des femmes qui se retrouvent à l’un des carrefours de leur vie. Elles ont des points communs, des différences mais surtout l’envie, motivées ensemble, d’avancer sur leur cheminement intérieur. Il y a de l’humour pour alléger le tout et ça, c’est chouette.

.

.

.

Passer du temps en famille | Et recouvrir mon neveu-presque-tout-neuf de bisous | Visiter Domme | Et déguster une glace malgré la frâicheur | Ritualiser le dimanche soir avec des crêpes | Escape Gamer avec les copains | Et se réconforter en dînant ensemble | Coudre des cadeaux de naissance | Partir voir famille et amis en 1700 km | Fêter l’anniversaire d’une amie et nos diplômes respectifs | Puis, passer la soirée en famille | Lire des tas de livres à Miss Bouclettes | Rencontrer Delphine et visiter Vichy avec elle | Passer du temps avec mes grands-mères | Et repartir avec une récolte dans leur jardin | Et une réaliser une bouture de misère pourpre | Barbecuter avec la famille | Puis avec les amis | Passer un doux ultime moment avec Orphée | Commencer à fabriquer le prochain bureau | Fabriquer un dino-plante et l’offrir à G., 8 ans | « C’est trop coooool ! » | Passer un week-end ariégeois avec les amis.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Rond de Sorcière #83

01/08/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Je suis encore dans l’un de mes passés : abordons le mois de mai ensemble (pourquoi n’aurais-je pas plusieurs passés ? Je suis peut-être une voyageuse). 3 000 pages tout rond – 992 avec le roman de Brandon Sanderson – dont 600 pages de bandes dessinées (552 avec la série complète de « Okko » de Hub dévorée sur le long week-end du 8 mai).

Après avoir passé mes déjeuners du mois d’avril dans un jardin proche de mon travail, à buller et à lire ; j’ai furieusement attaqué une période sans véritable pauses méridionales pour m’activer sur un rapport. Ceci dit, si je devais comptabiliser toutes les pages lues pour la rédaction de ce dernier, je m’étourdirais moi-même.
.

Cela se ressent car le seul billet publié ce moi-ci sur le blog concerne le défi Valériacr0. Valériane a été compatissante et m’a choisi un livre pas trop épais, livre illustré « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin.

.

Côté cultures, « y’a du bon » : il y a eu une séance de cinéma pour voir la Belle et la Bête (oui, j’ai adoré) ; des visites pour observer une séance de graff au Muséum, pour découvrir l’opéra du Capitole (Tous à l’opéra !, onzième édition nationale), pour admirer du Vjing sur le mur des squelettes au Muséum (Nuit européenne des musées) ; enfin – et non des moindres – il y a eu le festival du jeu (qu’on attend toujours avec grande impatience).

.

Hop, en Pile à Lire :
¤ ALCIDE Dario : Kereban
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Neverland, tome 6
¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Péril en cuisine !, tome 1

→ J’ai tenté de rester cohérente entre les acquisitions et le temps imparti pour lire sur ce mois de mai. Le sixième tome de la série de Maxime Chattam est toujours acquis au format audio (50 minutes de transport quotidien à pied et à métro, ça aide)

Résultat : +3 entrées ; -16 sorties

.
.

Romans SFFF

.

Neverland (Autre-Monde, tome 6) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète sur la série
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5
Le trio – Matt, Ambre et Tobias – est en bien mauvaise posture. Le début du sixième tome est un peu lent mais l’intrigue se déroule enfin quand les deux premiers personnages se retrouvent. Tant d’aventures pour ces adolescents ! On traversera bientôt les terres souterraines pour retrouver l’ultime tome.

.
.

Inséparables de Sarah CrossanInséparables – Sarah Crossan
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce texte en vers libres est le journal de Grace. Sa sœur siamoise et elle s’apprêtent à entrer en Première dans un lycée privé. La narration particulière symbolise le couple qu’elle forme avec sa sœur. L’autrice intègre les thèmes de l’acceptation de soi et le droit à la différence dans une intrigue à fort pouvoir émotionnel.

.
.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc MarcastelPéril en cuisine ! (L’auberge entre les mondes, tome 1) – Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
L’auberge entre les mondes, située dans le Cantal n’est pas uniquement en plein cœur de l’Auvergne : c’est un lieu de paix et de rassemblement pour différents peuples. Le livre adapté aux jeunes lecteurs se base sur des chapitres courts. L’intrigue mêle réel et fantastique avec humour et gourmandise. Ce premier tome se focalise sur l’arrivée de Nathan et Félix et renferme leur première aventure.

.
.

La Voie des Rois partie 1 de Brandon Sanderson ; tome 1 de la série Les archives de RosharLa voie des rois (Les Archives de Roshar – tome 1 partie 1) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Brandon Sanderson prend le temps de développer ses personnages mais il m’est arrivé de les intervertir parfois. Je me suis perdue sur la ligne temporelle et toute la partie côté armée – en gros, la moitié des pages ! – n’a absolument pas ma préférence. Je n’aime pas les récits de guerre : les stratégies développées ne m’ont pas intéressée mais je continuais pour découvrir l’évolution des personnages (surtout Kaladin). Quant à Shallan, j’avais envie toujours d’en savoir plus alors que j’étais plutôt frustrée concernant ce qu’elle « voit ». L’univers est certes riche, mais je l’ai presque trouvé « brouillon » » en comparaison de Fils-des-Brumes tant pouvoirs et système de magie étaient soignés. Bref, mon avis est encore mi-figue mi-raisin (et j’espère me faire un avis avec la seconde partie de ce premier volume).

.

.

Livres graphiques SFFF

.
La petite Faiseuse de Sandrine GestinLa petite faiseuse – Sandrine Gestin
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce beau livre renferme crayonnés, aquarelles et croquis. Le texte est un peu trop lyrique à mon goût mais demeure fort en références mythologiques. Le part belle de ce livre illustré revient au petit peuple. Il se découvre avec délice et peut être amené à être feuilleté plusieurs fois tant son intemporalité et sa richesse en sont des éléments forts.

.
.

Okko (10 tomes) – Hub
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
J’avais découvert le premier volume il y a quelques années. Série acquise tome par tome par mon Amoureux – 10 tomes en 10 ans – je me suis dit qu’attendre l’épilogue serait judicieux pour considérer la série dans son entièreté. La saga est constituée de cinq dyptiques – eau, terre, air, feu et vide – composé chacun de deux volumes. Hub, scénariste et dessinateur sait où il va : son intrigue va gagner en force et en originalité au fur et à mesure. La série est juste équilibre entre le récit et les superbes illustrations intenses en couleurs et riches de détails. Le dépaysement est au programme grâce à ce road-movie en Extrême-Orient.

.
.

Le pays Qâ (Thorgal, volume 10) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal et Aaricia doivent suivre Kriss de Valnor contre leur gré. Ils se retrouvent parmi un peuple écartelé entre deux dieux. Les similitudes avec les peuples aztèques sont assez évidentes. Volumes 10 à 13 composent un cycle fondamental : fantastique, et science-fiction se mêlent pour fournir aux lecteurs beaucoup d’intensité. Le lien entre Thorgal et Jolan est mis à rude épreuve, mais avec la clé, quelques détails concernant les origines du protagoniste.

.

.

Déguster des crêpes | Prendre enfin le temps de voir Beauty and the Beast au cinéma | Se motiver pour des soirées films à la maison en compagnie de mon frère | Se balader le nez en l’air | Et les papilles bien éveillées | Admirer les graffeurs en action | Découvrir l’opéra de Toulouse en s’asseyant dans un fauteuil dont la place est hors de prix | S’activer pour des cousettes | Déguster les premières fraises de l’année | Recevoir une mini-orchidée de la part de mon frère | Revivre de smoothies | Enfin la saison des cerises ! | Et des barbecues | Soirée entre copines | Les rires | Profiter de la douceur de mon félin | Paint-lightning sur le mur des squelettes du Muséum | Coudre un cadeau de naissance | Partir en Ariège le temps d’un long week-end | S’assurer de ne faire que des choses importantes | Comme profiter de la présence des autres et de leur enrichissement | Se nourrir exclusivement de tapioca au lait de coco | Et adorer l’édition du festival du jeu en très bonne compagnie.

.

Acquisitions livres mai 2017

Lectures du mois de mai 2017

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Rond de Sorcière #82

20/07/2017 14 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Remontons le temps ensemble : en avril, j’ai dévoré 2840 pages (dont 226 de titres graphiques), un rythme aussi régulier que le battement d’un métronome.
.

Pour le défi Valériacr0, Valériane m’a choisi un tome de série et pas n’importe lequel : le quinzième des Annales du disque-monde de Terry Pratchett. Me voilà donc le temps de quelques pages, recrutée par le Guet de Ankh-Morpork.
.

Du côté des séries, j’en ai terminées deux (Le passage de Justin Cronin et Tony Chu de Layman & Guillory)… pour déjà en entamer une nouvelle (Futur parfait de Neal Shusterman).
.

Nouveau ! dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Oz, tome 5
¤ CROSSAN Sarah : Inséparables
¤ LAYMAN John & GUILLORY Rob : Tony Chu – Le dernier repas, volume 12
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux
¤ SHUSTERMAN Neal : Futur parfait – La faucheuse, tome 1

→ Je décompte : le sérieux (2 tomes de série), la patience (les nouvelles de Poudlard), l’inattendu (avec le roman de Sara Crossan ; un one shot) ; le brûlisme (en acquérant un livre dont tout le monde – enfin… – parle de lui) ; tous lus !

Résultat : +7 entrées ; -11 sorties. 

.
.

Romans SFFF

.

Oz (Autre-Monde, tome 5) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète sur la série
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 6
Les héros sont toujours plus forts, leur personnalité s’améliore par le frottement à de douloureuses épreuves. Ce tome est centré sur Entropia : de son origine au déchaînement. Le trio part en exploration de l’Europe et leurs connaissances sont bouleversées. Le tome reste de même qualité que les précédents et – même si je me répète – je n’ai su apprécier cette histoire non pas tome par tome mais sur l’entièreté de la saga ; le tout au format audio.

.
.

L'effet ricochet de Nadia CosteL’effet ricochet – Nadia Coste
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Avec « L’effet ricochet », Nadia Coste s’attaque à la problématique du clonage et aux dérives sociétales concernant la surprotection des individus : surveillance des humains, pleins pouvoirs étatiques, censure de l’information. On suit Malou, cadette de sa fratrie et protagoniste. Dans un univers cohérent, l’autrice campe des personnages tout aussi réalistes. Il est plaisant de se trouver dans un récit intelligent et réflexif ; à découvrir à partir de 13 ans.
.
.

Couverture La cité des anciens de Justin Cronin, tome 3 de Le passage

La cité des miroirs (Le passage, tome 3) – Justin Cronin
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Dire que j’ai dévoré l’ultime tome de la trilogie de Justin Cronin est un euphémisme. Il faut dire que je l’ai attendu (im)patiemment durant quatre années. Je l’ai tout aussi adoré que les précédents volumes. On assiste à la chute des civilisations dans un univers apocalyptique. L’intrigue est dense : l’auteur nous enveloppe toujours mieux par le suspense. Je quitte les personnages un peu brutalement alors que j’ai vibré auprès d’eux. Une trilogie réussie !
.
.

Le guet des orfèvres de Terry Pratchett ; tome 15 des Annales du Disque-MondeLe guet des orfèvres (Annales du Disque-Monde, tome 15) – Terry Pratchett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Me voilà de retour sur le Disque-Monde en atterrissant tout droit à Ankh-Morpork. Il faut dire qu’il y a des choses à voir dans cette cité : notamment les nouvelles recrues engagées par le Guet. J’apprécie la série développée par Terry Pratchett dans laquelle les personnages évoluent à chaque fois qu’on les retrouve. Ici, on enquête pour retrouver la piste d’un tueur. Non seulement on visite les ruelles mais on découvre tout un tas de détails et d’anecdotes truculents.
.
.

Nouvelles de Poudlard de J.K. Rowling Le guide pas complet et pas fiable du toutNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Pouvoir, politique et esprits frappeurs enquiquinantsNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Héroïsme, Tribulations et passe-temps dangereux.
Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout ; Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants ; Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux – J.K. Rowling

.
.

Plaisir de lecture : note : 4 Nouvelles à découvrir
Ces trois nouvelles disponibles uniquement au format numérique se dégustent en à peine 1h30 (pour les lecteurs lents comme moi). J’ai très largement apprécié ces nouvelles par lesquelles J.K. Rowling nous distille bon nombre de nouveaux détails sur son univers. Il faut dire que je me relevais péniblement de ma rencontre – de mon carembolage serait plus exact – avec « Harry Potter et l’enfant maudit » que je n’ai tout simplement pas aimé. Si ces guides renferment bien souvent des informations connues sur le bout des doigts – et pas uniquement par les potterheads – ils ont été un véritable plaisir de lecture pour moi par l’humour et leur fraîcheur mais ne comptez pas sur une plongée profonde et enrichissante à Poudlard non plus.
.
.

La faucheuse, livre de Neal Shusterman, 1er tome de Futur ParfaitLa faucheuse (Futur parfait, tome 1) – Neal Shusterman
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Parfois je me fais avoir par les sirènes des chroniques dithyrambiques, alors je plonge dans ce nouvel opus young adult dont tout le monde parle. Et ma curiosité s’avère parfois mal orientée, parfois une bel avantage. La preuve avec ce premier tome qui a su me surprendre dans la construction de l’intrigue. Le récit est prenant, les retournements de situation hauts en couleur. Une belle découverte, j’espère que la suite sera à la hauteur.

.

.

Livres graphiques SFFF

.

Les archers, 9e tome de Thorgal de Van Hamm & RosinskiLes archers (Thorgal, volume 9) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Avec ce neuvième tome, est entamé le cycle du Pays de Qâ : Thorgal fait la connaissance de Tjall et de son oncle Pied d’Arbre. Contre toute attente, il est entraîné dans un tournoi d’archerie avec Kriss de Valnor comme partenaire (un des personnages majeurs de la série, qu’il rencontre aussi pour la première fois). Le concours est un véritable film de cinéma avec une tension palpable. Van Hamme développe toujours la personnalité profondément optimiste de Thorgal.
.
.

Le dernier repas, tome 12 de Tony Chu par Guillory et LaymanLe dernier repas (Tony Chu, volume 12) – John Layman & Rob Guillory
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète sur la série
Volumes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11
Et voilà, ce douzième opus clôt la série de Tony Chu. Nous suivons ce flic cibopathe dans un univers loufoque, expansif et hallucinant. Il demeure un fil rouge plus que soigné, agrémenté d’aventures débridées, servies par des compositions graphiques fantastiques. Comme vous le lisez, je ne manque de qualificatifs pour parler de cette série totalement délirante.

.

.

Livre illustré

.

Facéties de chats par Lacombe et PerezFacéties de chats – Benjamin Lacombe & Sébastien Perez
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Benjamin Lacombe nous offre quatorze portraits de chats, tous de races différentes. Magnifiques illustrations accompagnées de textes poétiques écrits par Sébastien Perez. Chaque « personnage » est accompagné d’un portrait illustré, d’un texte sur une page et d’une illustration pleine page en face. Les textes sont efficaces pour la lecture à voix haute mais s’établissent généralement en rimes pauvres. Un album joli mais d’un intérêt médiocre à mes yeux.

.

.

Les doux dimanches entre copains | Cuisiner des gâteaux à l’okara d’avoine | Fêter le départ d’un collègue | Profiter de l’odeur du lilas | En prendre plein les pupilles dans une jardinerie | Et repartir avec deux nouvelles plantes | Premier barbecue ! | Envoyer des plis postaux | Regarder les enfants des copains grandir | Fêter le chocolat en famille | Mais dire adieu à sa voiture sur l’autoroute | Photographier le printemps | Déjeuner au parc tous les midis | Dîner entre copines | Participer à un troc&achat de boutures | Recevoir mon petit frère à la maison pour son stage | Acquérir de nouvelles chaussures vernies | Profiter d’un copieux brunch chez les amis | Et entretenir sa joie en utilisant le trampoline | Bouturer (encore) des hoyas.

.
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

GESTIN Sandrine – La petite faiseuse

05/06/2017 8 commentaires

.

La petite Faiseuse de Sandrine GestinTitre : La petite faiseuse ou le voyage étonnant d’une fée
Autrice : Sandrine Gestin
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.
.

Une fée se réveille amnésique ; elle ne se souvient plus de qui elle est. Elle retrouve près d’elle, sept objets, les seuls indices sur son identité :

« un caillou gravé d’étonnants motifs, un livre à la couverture de cuir ouvragée, une plume vert clair et de l’encre, un pendentif, une clé, une flasque d’argent très travaillé et une petite boîte fait d’or et de bois sombre ». Elle va rencontrer plusieurs personnes qui vont la soutenir dans sa quête.

.
.

En ouvrant ce livre illustré de Sandrine Gestin, nous partons pour le voyage initiatique d’une fée amnésique.
.

Illustrations et textes ont été conçus par l’autrice. J’ai trouvé le texte un peu trop lyrique à mon goût – avec quelques formules toutes faites mais cohérentes – et pas à la hauteur des illustrations. Mais cela lui laisse l’avantage de sublimer les illustrations.

.
Crayonnés, aquarelles et croquis ont la part belle dans ce livre soigné. Typographie elfique et entrelacs celtiques de bords de page viennent enrichir les pages typées « parchemin ».

.
Sandrine Gestin abreuve son histoire intemporelle de références diverses aux mythologies. Cette histoire est pleine de délicatesse, tout comme les illustrations de l’autrice. À n’en pas douter, entre ces pages, on retrouve un peu d’elle, aussi.

.
Chaque illustration qui me passe sous les yeux fonctionne comme une madeleine de Proust pour moi. Il faut dire que ma mère et moi sommes des admiratrices de l’œuvre de Sandrine Gestin depuis « belle lurette » (J’en avais déjà parlé par ici). C’est d’ailleurs elle qui m’a offert ce beau livre.

Livre que j’avais déjà lu et feuilleté de nombreuses fois, il fait partie des piliers de ma bibliothèque ; piliers que j’ai rarement chroniqués sur ce blog en dépit du bon sens (le mien).
.

Les sept objets de la petite faiseuse de Sandrine Gestin

Elfe homme du livre illustré La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Emma de La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Page typée parchemin dans La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Croquis elfe de Sandrine Gestin dans son album La petite faiseuse

Petite elfe aux fraises du livre illustré La petite faiseuse de Sandrine Gestin

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Cette lecture a été sélectionnée pour  mai par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.

.

Rond de Sorcière #78

13/02/2017 22 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Au cours du mois de décembre 2016, j’ai dévoré l’équivalent de 3655 pages (dont 374 d’œuvres graphiques).
Aucun secret : durant cette période fort occupée sur le plan, les livres audio ont été mes amis – Cormoran Strike et Autre-Monde – et j’ai lu plusieurs bandes dessinées.
.

Si la lecture ne fut pas une priorité, je me suis activée fort fort pour libérer du temps en famille (en gros, j’ai condensé certaines journées pour en dégager d’autres) : les fêtes de fin d’année ont bien eu lieu (ouhouh). L’avantage d’avoir une tripotée de cousins présents à Noël est que j’ai pu tester immédiatement le jeu de société Mysterium que je venais de recevoir (et que je souhaitais acquérir depuis sa sortie). Les deux livres audio dévorés ont été ma bouée de sauvetage car j’ai eu quelques jours difficiles en ayant un ulcère à l’œil (n’essayez pas, c’est très douloureux) (et aujourd’hui, mon œil est parfaitement guéri, ouf).

.

Nouveaux dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre Monde – L’Alliance des Trois, tome 1
¤ DE ROBERT Olivier : Un pet au casque
¤ MOURIER Davy : La petite Mort(e)
¤ MURAKAMI Haruki : L’étrange bibliothèque
¤ GALBRAITH Robert : Cormoran Strike – La Carrière du Mal, tome 3
¤ Lapuss’ : Putain de chat
¤ RIGGS Ransom : Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city, tome 2
¤ RIGGS Ransom : Miss Peregrine et les enfants particuliers – La bibliothèque des âmes, tome 3
¤ Van Hamme & Rosinski : Thorgal – Le feu écarlate, volume 35
¤ Van Hamme & Rosinski : La jeunesse de Thorgal – Runa volume 3

→ Noël est passé et j’ai trépassé – devant tant de gâtage pèrenoëlesque. Tous sont des cadeaux hors les livres audio et pour l’anecdote, j’ai failli recevoir trois exemplaires de “Putain de chat” (car on a pensé fort fort à moi en le voyant dans les rayonnages). “L’étrange bibliothèque” de Haruki Murakami m’a été offert par la douce Hilde.

Résultat : +3 entrées ; -5 sorties

. Lire la suite…

JOYCE Graham – Lignes de vie

29/01/2017 31 commentaires

.

Roman Lignes de vie écrit par Graham JoyceTitre : Lignes de vie
Auteur : Graham Joyce
Plaisir de lectureetoile 5Livre fantas… tique
.

Coventry, 1940. Martha veille sur ses sept filles avec poigne et douceur en même temps. Sa benjamine, Cassie, tombe enceinte d’un soldat maintenant décédé. Cette dernière décide de garder son fils qu’elle nommera Frank. C’est la famille entière qui s’investit dans l’éducation de ce garçon : à tour de rôle, chacune va accueillir son neveu dans sa vie de tous les jours.
.
.

Martha est la matriarche d’une famille composée de sept filles. Charismatique et tendre, elle veille sur ses enfants aux aspirations différentes. Martha me fait penser sur certains aspects à une Mémé Ciredutemps contemporaine de par son côté « C’est comme ça que j’ai décidé, et ça va l’faire ».
.

Disputes, rivalités, divergences d’opinion, repas interminables, rencontres amoureuses, de l’amour filial qui se lit partout : dans les yeux et dans les gestes. C’est un vrai esprit de famille qui se dégage de l’histoire.
.

Ce roman dynamique propose un récit profondément humain avec une pointe de fantastique. Frank développe un don, tout comme sa mère et sa grand-mère. Mais ne vous méprenez pas, le surnaturel apparait par touches et toujours en filigrane.
.

L’histoire est comme une ritournelle, et tisse les lignes de vie de cette parenté avec beaucoup de finesse. Cette chronique familiale est une tranche de vie : c’est le quotidien d’un clan qui par-dessus s’aime (malgré les maladresses). C’est également une intrigue très fluide, servi par une très bonne traduction de Mélanie Fazi.
.

.

— Cassie, t’as pas toute ta tête. T’es complètement bouchée. T’es tordue.
— Je viens d’une famille tordue, maman.
Tordue, en effet, à commencer par Martha et ses visiteurs fantômes. Puis Aida, l’aînée, mariée à un homme qui ressemblait, de l’aveu de tous, à un cadavre ambulant ; puis les deux vieilles filles, Evelyn et Ina, piliers de l’église spiritualiste, qui passaient leur temps à inviter médiums, voyants et parapsychologues, esprits frappeurs, hurleurs et brailleurs ; Olive qu’un rien fait pleurer, Una qui ne versait pas une larme ; Beatie qui en serait venue aux poings pour défendre le caractère sacrée d’une idée intellectuelle ; et Cassie qui trouvait tellement étrange que les hommes ne possèdent pas d’ailes pour voler.

.

A cause de ce qui s’était passé avec Frank, et plus encore de ce qu’elle-même avait vécu quatre ans plus tôt, la nuit du bombardement où la Luftwaffe avait détruit Coventry, Cassie en était venue à associer sexe et magie. Le simple fait qu’il puisse produire des bébés dénotait à ses yeux une magie incroyablement puissante. Alors que tous les autres levaient les bras en l’air devant ce qu’ils considéraient comme une grossesse non désirée, Cassie y voyait seulement confirmation de pouvoirs spectaculaires, un rayon lumineux dans un univers obscur.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : J’ai pensé que l’autrice était Joyce Graham. Mais je me suis rendue compte que c’était un homme. Mais ce qui compte, c’est que ce roman a été écrit. Afin de le lire et de pouvoir dire : il est chouette.

.

Black Wolf (Blog-o-Livre), La tête dans les livres, Lorhkan et les mauvais genres, Nevertwhere, Tortoise’s time tree, Un papillon dans la Lune ont aussi suivi Frank dans ses pérégrinations familiales.
.

Categories: JOYCE Graham Tags:

HENRY Loïc – Les océans stellaires

26/01/2017 12 commentaires

.

les-oceans-stellaires-loic-henryTitre : Les océans stellaires
Auteur : Loïc Henry
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
.

Luu Ly est une professionnelle prometteuse, elle a déjà trouvé un Seuil. Propulsée par ce premier succès, elle recherche de nouveau un passage entre planètes, caché au fond des mers. Elle pourra ainsi le vendre à l’un des clans rivaux : la Fédération, la Ligue et l’Empire. Sa prochaine mission l’entraine bien plus loin qu’elle ne l’imaginait et les négociations avec les autres individus risquent d’être rudes.
.
.

Avec de tels titre et couverture – par Benjamin Carré – l’œil s’arrête immédiatement sur ce livre ; à bon droit.

Tout de go : j’ai du mal avec l’exploration spatiale qu’on désigne sous le terme de « space opera ». Je me suis laissée tentée par ce titre encouragée par son ouverture au public jeune (adulte).
.

Luu Ly, héroïne indépendante et sûre d’elle nous entraine dans un voyage qui se fait… sous l’eau. Nous découvrons les abysses océaniques par ses yeux. On rencontrera aussi Lontxo et Anneke qui possèdent un don ; et d’autres personnages encore.
.

Ce récit d’aventure propose une structure narrative bien pensée et riche de détails. Le rythme de l’intrigue m’a déstabilisée par des premiers chapitres un peu obscurs et des ellipses que je n’ai pas toujours assimilées.
.

Bien que je n’aie pas su me représenter certaines scènes, j’ai apprécié la thématique générale de découvertes majeures et des conséquences sur une société entière. L’ambiance mystique m’a particulièrement plu. L’auteur propose un récit mature mais j’aurai aimé qu’il aille plus en profondeur car cette histoire aurait pu nous proposer des péripéties fastueuses. Lire la suite…

GREGORY Daryl – Afterparty

28/12/2016 15 commentaires

.

Couverture du livre Afterparty de Daryl GregoryTitre : Afterparty
Auteur : Daryl Gregory
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
Lire les premières pages
.

Le Numineux vient d’arriver sur le marché ! Cette molécule permet par l’ingestion d’un buvard de rendre tangible la présence de Dieu au consommateur. Nouveau produit aux mains d’une nouvelle église : Lyda Rose qui a contribué à sa conception, se pose pourtant bien des questions.

.
.

croix-avec-des-romans-afterparty-de-daryl-gregory

Photo de Le Bélial’

Karl Marx énonçait « La religion est l’opium du peuple ». Daryl Gregory l’a traduite littéralement dans Afterparty. Le Numineux est une drogue qui permet de sentir réellement Dieu.

Avec ce combo drogues-religion, j’y entrevois des accents issus de son roman Nous allons trous très bien, merci mais surtout la présence des freaks qui semblent tant plaire à l’auteur. Il propose un regard différent sur ces « malades » qui ont en eux une grande part d’humanité. Lire la suite…