Accueil > MARCASTEL Jean-Luc > MARCASTEL Jean-Luc – L’Auberge entre les Mondes, péril en cuisine !

MARCASTEL Jean-Luc – L’Auberge entre les Mondes, péril en cuisine !

.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc Marcastel

.

Titre : Péril en cuisine (L’Auberge entre les Mondes, tome 1)
Auteur : Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Nathan et son copain Félix sont tous deux apprentis cuisiniers. Pour cet été, ils ont trouvé un job dans une auberge au cœur de l’Auvergne. Ils pensent s’engager pour une belle aventure, dans cet écrin de verdure et avec l’afflux de visiteurs estivaux passionnés. Ils ne croient pas si bien dire…

.
.

.

L’arrivée dans le Cantal secoue un brin Félix et Nathan. Ce dernier, le protagoniste, se rend compte que tout ne tourne pas rond avant d’observer des signes peu discrets. On apprendra très vite que cette auberge est au carrefour de plusieurs mondes. Elle œuvre comme un lieu de paix et de rassemblement. Il suffit au lecteur d’avoir l’esprit un peu ouvert… pour ne vouloir qu’une chose : séjourner à l’auberge !

.

On rencontre Nathan, un peu timide de nature ; puis Félix, son ami et protecteur. Il y a aussi Mademoiselle Fan, tirée à quatre épingles, qui jouera le rôle de la préceptrice stricte. D’autres personnages farfelus, effrayants et truculents font aussi leur entrée. Certains personnages sont dessinés en deuxième et troisième de couverture (à voir si vous souhaitez les découvrir en premier en illustration ou en mots). Et ne perdons pas de vue qu’il ne faut pas non plus se fier aux apparences ; par contre, à l’amitié, oui ! (c’est une des valeurs soulevées par le récit).
.

Cette aventure est la première d’un récit initiatique en fantasy. J’ai aimé la dynamique nous entrainant dans un monde riche qui noue rationnel et fantastique (Imaginez une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur !). Le lecteur est happé par le merveilleux grâce à une écriture imagée qui permet une grande fluidité de lecture.
.

Cet opus « Péril en cuisine ! » retrace la première mission de Nathan et Félix mais je reste un peu sur ma faim. Si le rythme n’est peut-être pas assez percutant pour la vieille lectrice que je suis, l’histoire inculque de belles valeurs. Le récit court est adapté aux plus jeunes lecteurs, dès 9 ans. Cette série s’avère être une trilogie : les prochains tomes devraient donner plus d’ampleur aux péripéties.
.

Le livre ne manque ni d’humour, ni de gourmandise. En fin de livre, on trouve la présentation rigolote par les frères Kolkrabbi et Bleksprutt de trois recettes authentiques.
.

Un brin loufoque, beaucoup d’imaginaire, Pa’hi’Rol – l’Auberge entre les Mondes – se classe aisément en littérature jeunesse et fantastique ; elle propose quelques références à Lovecraft. Couverture glacée, mouture très souple, numéro de pages dans des chaudrons et illustrations par Lucas Durkheim sont autant d’éléments qui font de « Péril en cuisine ! » un beau livre.

.

  1. 11/07/2017 à 11:30 | #1

    Ça a l’air mignon! Pourquoi pas!

    • Acr0
      15/07/2017 à 16:30 | #2

      Héhé 🙂 Je trouve l’histoire intéressante, vivement la suite !

  2. 12/07/2017 à 18:07 | #3

    Des références à Lovecraft dans un roman pour des enfants de 9 ans, mais où va le monde je vous le demande ! 😀
    (je note en tout cas, ça peut faire un cadeau d’anniv sympa)

    • Acr0
      15/07/2017 à 16:31 | #4

      Cela reste léger, sans doute que les non-connaisseurs de la plume de auteur – ou de son univers tout court – passent à côté… sans déranger la compréhension du récit !

  3. Saureus
    14/07/2017 à 14:10 | #5

    Bah mince, j’avais eu l’idée d’une petite histoire qui s’appelait justement comme ça ! Va falloir renommer !^^

    Sinon, l’idée est sympa, même si c’est peut-être un peu jeune pour moi.

    • Acr0
      15/07/2017 à 16:36 | #6

      Héhé, il n’y a plus qu’à 🙂 Après, des livres qui possèdent le même titre bien que n’étant pas monnaie courante, existent.

  4. 15/07/2017 à 12:32 | #7

    De la fantasy qui se passe dans le Cantal, ça envoie du rêve tout azimut ! J’achète !

    • Acr0
      15/07/2017 à 16:37 | #8

      Le livre peut aussi être un super cadeau 🙂

  5. 16/07/2017 à 09:29 | #9

    Oh! J’ai dû passer à côté de cette sortie mais c’est tout à fait le genre d’histoire qui m’enchante. J’adooore!
    Et cette couverture me donne envie de pleurer tellement je l’aime. Et ouais, j’suis comme ça moi! ^^

    • Acr0
      16/07/2017 à 19:04 | #10

      Oh, dis donc, tu vis pleinement ta passion avec ces émotions 🙂

  6. 16/07/2017 à 23:54 | #11

    J’aime beaucoup la couverture et le titre et je n’ai jamais rien lu de cet auteur! Ca serait l’occasion 🙂

    • Acr0
      18/07/2017 à 09:38 | #12

      Deux éléments attirants, c’est vrai 🙂

  7. 19/07/2017 à 22:09 | #13

    Une idée cadeau sympa, c’est un auteur que j’ai déjà eu l’occasion de lire en jeunesse et j’aime assez sa plume. Je relève une phrase dans ta chronique « (Imaginez une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur !). » => direct je pense à la tente des Weasley que l’on découvre dans Harry Potter et la coupe de feu !!!! Donc j’imagine trop bien !!!!!

    • Acr0
      14/08/2017 à 10:47 | #14

      J’avoue ne pas avoir beaucoup lu la plume de Jean-Luc Marcastel alors que j’en entends toujours de bons échos. Ahah, très bon parallèle ! C’est vrai qu’un intérieur plus grand qu’en extérieur fait immédiatement démarrer l’imagination.

  8. 20/07/2017 à 12:20 | #15

    Les couv est sympa en tout cas.

  9. 21/07/2017 à 12:57 | #17

    Il ne sera sans doute pas assez percutant (ou trop jeunesse) pour moi, mais il fera une excellente idée cadeau, j’en suis plus que convaincue ! Merci 🙂

    • Acr0
      14/08/2017 à 10:48 | #18

      Oui, je retiens aussi la piste du cadeau, c’est parfait !

  1. Pas encore de trackbacks