Archive

Articles taggués ‘livre jeunesse’

MARCASTEL Jean-Luc – L’Auberge entre les Mondes, péril en cuisine !

11/07/2017 15 commentaires

.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc Marcastel

.

Titre : Péril en cuisine (L’Auberge entre les Mondes, tome 1)
Auteur : Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Nathan et son copain Félix sont tous deux apprentis cuisiniers. Pour cet été, ils ont trouvé un job dans une auberge au cœur de l’Auvergne. Ils pensent s’engager pour une belle aventure, dans cet écrin de verdure et avec l’afflux de visiteurs estivaux passionnés. Ils ne croient pas si bien dire…

.
.

.

L’arrivée dans le Cantal secoue un brin Félix et Nathan. Ce dernier, le protagoniste, se rend compte que tout ne tourne pas rond avant d’observer des signes peu discrets. On apprendra très vite que cette auberge est au carrefour de plusieurs mondes. Elle œuvre comme un lieu de paix et de rassemblement. Il suffit au lecteur d’avoir l’esprit un peu ouvert… pour ne vouloir qu’une chose : séjourner à l’auberge !

.

On rencontre Nathan, un peu timide de nature ; puis Félix, son ami et protecteur. Il y a aussi Mademoiselle Fan, tirée à quatre épingles, qui jouera le rôle de la préceptrice stricte. D’autres personnages farfelus, effrayants et truculents font aussi leur entrée. Certains personnages sont dessinés en deuxième et troisième de couverture (à voir si vous souhaitez les découvrir en premier en illustration ou en mots). Et ne perdons pas de vue qu’il ne faut pas non plus se fier aux apparences ; par contre, à l’amitié, oui ! (c’est une des valeurs soulevées par le récit).
.

Cette aventure est la première d’un récit initiatique en fantasy. J’ai aimé la dynamique nous entrainant dans un monde riche qui noue rationnel et fantastique (Imaginez une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur !). Le lecteur est happé par le merveilleux grâce à une écriture imagée qui permet une grande fluidité de lecture.
.

Cet opus « Péril en cuisine ! » retrace la première mission de Nathan et Félix mais je reste un peu sur ma faim. Si le rythme n’est peut-être pas assez percutant pour la vieille lectrice que je suis, l’histoire inculque de belles valeurs. Le récit court est adapté aux plus jeunes lecteurs, dès 9 ans. Cette série s’avère être une trilogie : les prochains tomes devraient donner plus d’ampleur aux péripéties.
.

Le livre ne manque ni d’humour, ni de gourmandise. En fin de livre, on trouve la présentation rigolote par les frères Kolkrabbi et Bleksprutt de trois recettes authentiques.
.

Un brin loufoque, beaucoup d’imaginaire, Pa’hi’Rol – l’Auberge entre les Mondes – se classe aisément en littérature jeunesse et fantastique ; elle propose quelques références à Lovecraft. Couverture glacée, mouture très souple, numéro de pages dans des chaudrons et illustrations par Lucas Durkheim sont autant d’éléments qui font de « Péril en cuisine ! » un beau livre.

.

CROSSAN Sarah – Inséparables

04/07/2017 13 commentaires

.

Inséparables de Sarah CrossanTitre : Inséparables
Autrice : Sarah Crossan
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

.

Tippi et Grace sont deux sœurs adolescentes de 16 ans. Elles sont inséparables, physiquement car elles sont siamoises, mais aussi psychologiquement car elles sont deux à s’épauler face aux difficultés que leur renvoie la société. L’État ne finance plus leur éducation à la maison mais leur paie maintenant une place dans un établissement privé. En septembre, c’est le saut dans le grand bain. Le mot d’ordre est de se soutenir coûte que coûte et tester tout ce qu’on leur propose au lycée, enfin presque.
.
.

J’ai eu les montagnes russes du visuel : j’ai vu cette couverture, j’ai dit « joliii ! », j’ai pris le livre en main et j’ai aimé le toucher « pêche ». Puis, j’ai ouvert le livre et j’ai froncé le nez du type « il est très aéré, m’a-t-on vendu du vide ? ». Il faut bien dire que ce texte en vers libres donne une première impression de vide. Non pas de légèreté, car je ne m’imaginais pas entrer dans un roman frais & léger pour l’été. Et vous vous doutez bien, que si je vous en parle en début de chronique, c’est qu’il ne faut pas se fier à l’apparence (en même temps, quand on est amateur des littératures de l’imaginaire, on s’est déjà confronté à des maquettes abominaffreuses).

.

Avec « Inséparables », on suit le point de vue de Grace : elles sont un couple, deux sœurs et ici, une seule narratrice.

Sur l’aspect visuel, la taille des retrait n’est pas systématiquement liées aux pensées de Grace, aux interventions de sa siamoise ou des autres protagonistes ni même la description des gestes ou des lieux. Bien souvent paroles et pensées se croisent ; ce capharnaüm m’a parfois agacée.
.

Cependant, la mise en page n’entrave pas la lecture. Cette apparence de poème s’articule autour de chapitres très courts. Finalement, la simplicité du texte se ramène à la vie et aux comportements. Cette narration particulière symbolise l’inséparation de Grace et Tippi.
.

Ce journal de six mois débutant à la rentrée – septembre – permet de développer l’empathie du lecteur. Il faut dire aussi que le récit est particulièrement touchant car Sarah Crossan arrive à nous projeter dans la tête de Grace.
.

Les siamoises sont assez différentes mais elles sont d’accord sur un point : ne jamais les séparer tellement elles s’aiment. Et puis, disposer chacune d’un corps, pourquoi faire ?

L’évolution plus que la fin et son dénouement (qu’il est facile à deviner) dégage le fort potentiel émotionnel. L’acceptation de soi et le droit à la différence sont bien défendus par l’autrice.
.

Le texte renvoie à la vie des sœurs siamoises bicéphales Abigail et Brittany Hensel, âgées maintenant de 27 ans. Le récit est d’ailleurs ancré dans une période historique avec des références musicales, cinématographiques grâce de subtils clins d’œil.

En plus d’une couverture réussie, le roman se lit très rapidement et est conseillé à partir de 12 ans.

.

Extrait d'Inséparables de Sarah Crossan "Ne pas tomber amoureuses"

Extrait inséparables de Sarah Crossan : qu'est-ce que la mocheté ?

.
.

————————————————————————~*

 

D’encre et de rêves (Morgana)Le Brocoli de Merlin (Valentine Pumpkins), Une souris et des livres ont aussi été inséparables de leur livre pendant quelques heures.

.

 

ALCIDE Dario – Kereban

27/06/2017 19 commentaires

.

Kereban livre de Dario AlcideTitre : Kereban
Auteur : Dario Alcide
Plaisir de lecture :  Livre sympa
.

Kereban est une petite ville côtière tranquille de 1596 habitants en 3006… avant qu’on ne découvre un gisement d’akos, le précieux minerai. L’Empire est bien décidé à garder son avance, quitte à délibérément tenir tête à l’Alliance, le Gouvernement d’Illiak. Est alors déclarée la guerre !
.
.

Kereban, c’est le nom de cette ville minière que tout le monde veut posséder. La guerre va secouer le pays entier, dans cette lutte « Empire vs Alliance ». Les actions terroristes s’enchaînent et les hésitations du Gouvernement, aussi.
.

Le roman est singulière par sa construction : le lecteur prend part à la vie des personnages par différents documents. Les premiers écrits datent de 3008. On y retrouve des extraits de journaux intimes et de discours, des coupures de presse, des screen de tchat, publicités, tracts, mails et sms. Ce sont ces sources qui fabriquent le récit.
.

C’est par ces textes que le lecteur prend part à la vie des protagonistes. Plusieurs personnages interviennent : journalistes, politiques, soldats et civils. Différents intervenants impliquent différents points de vue. La notion de nuance est proposée au lecteur pour qu’il se fasse sa propre opinion.
.

Ce récit de guerre s’appuie sur un fond politique économique bien développé. L’aspect science-fiction parait plausible. En six parties, Dario Alcide détaille les différentes étapes de cette histoire et la fait monter en puissance.
.

Sur la forme, beaucoup de soin est apporté à la mise en page des divers écrits : camaïeu de gris, typographie, illustrations et construction des pages. Passer d’un article à l’autre garde l’intérêt éveillé. Le lecteur est moins spectateur, il est invité à former un élément supplémentaire de cette histoire.

Cette lecture expérimentale est aussi rapide (1h30). L’exercice apporte une nouvelle consistance à la lecture.

.
.

Kereban, extrait de la fiche d'un soldat

Extrait de la gazette dans Kereban, livre de Dario Alcide

Livre Kereban : extrait d'un mail publicitaire

Kereban de Dario Alcide, extrait d'une conversation

Extrait du site de recrutement dans le livre Kereban de Dario Alcide

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Lecture équitable : soutien aux petites maisons d'éditionsCette lecture est le roman choisi par Valériane pour notre défi Valériacr0 du mois. Juin est le mois du renouveau pour elle, du frais et de neuf. Elle a donc choisi le dernier livre arrivé dans ma Pile à Lire.
.

Kereban est également une lecture équitable car elle est publiée par 404 éditions, maison dédiée à la culture geek et très énergique !

.

COSTE Nadia – L’effet ricochet

15/06/2017 Aucun commentaire

.

L'effet ricochet de Nadia CosteTitre : L’effet ricochet
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.

2074. Cela fait maintenant deux générations que les êtres humains ne se reproduisent plus naturellement mais par clonage. Il existe une faille dans l’hélice ADN qui touche 10% de la population : l’effet ricochet. Sont enregistrées les séquelles corporelles du parent cloné et sont transmises alors à l’enfant au même âge. Avec effroi, Malou se rend compte que son ADN est touché, tout comme celui de ses deux soeurs. Elle va devoir trouver de l’aide et surtout savoir comment neutraliser cette défaillance qui risque d’engendrer de gros dégâts physique à sa fratrie.

.
.

L’effet ricochet entre dans la vie trois sœurs. La protagoniste qu’on suit est Malou, la cadette de sa sororie, via son journal de bord. J’ai aimé entrer dans la vie de Malou et de découvrir à travers ses yeux la problématique du clonage de sa famille.
.

Ce roman d’anticipation nous propose une intrigue haletante. Il se trouve de la même lignée que “L’empire des auras” de Nadia Coste : ce livre nous propose la rencontre d’adulescents en plein questionnement éthique ; il donne aussi des éléments pour alimenter la réflexion du lecteur. Avec la problématique autour du clonage, l’autrice n’oublie pas d’autres aspects d’une société en mutation : l’environnement dans lequel évoluent les personnages, la surveillance des êtres humains et les pleins pouvoirs étatiques (incluant toutes les dérives).
.

Malou apprend à délimiter un problème, définir ses hypothèses et concevoir des solutions. Le tout est pondéré par la capacité à accepter des actions qui vont contre son intérêt personnel pour œuvrer dans l’intérêt collectif (et c’est quelque chose de difficile quand on est en pleine construction de soi-même).
.

Heureusement, Malou va trouver de l’aide car à plusieurs, on est plus forts. Ces personnages sont crédibles car il y a cet équilibre entre l’envie de sortir de sa zone de confort et le réel passage à l’acte. Ils se questionnent aussi pour savoir jusqu’où aller pour obtenir de l’aide, jusqu’où s’investir tout en préservant leur propre sécurité aussi.
.

Ce roman est fondamentalement intelligent, réflexif et intrigant ; parfait à mettre entre toutes les mains, à partir de 13 ans.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et moi, que ferai-je à la place de Malou ?

.

COSTE Nadia – Les élémentaires

22/03/2017 16 commentaires

.

Couverture de Les élémentaires de Nadia CosteTitre : Les élémentaires
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
.

Cassandra, fille de duc, est née avec le don du feu. Cependant, le dérèglement hormonal qu’elle supporte rend sa capacité difficile à maîtriser. Au quotidien, ses émotions enflamment littéralement son corps et elle devient un danger pour son entourage.

La seule solution est d’effectuer une cure afin de dompter son aptitude. Le lieu se trouve à l’autre bout du royaume : malgré l’accompagnement effectué par deux escortes, le trajet est à haut risque.

.
.

Commencer un livre, c’est signer un contrat avec un auteur : une plongée immédiate dans l’univers qu’il me propose. Et dès les premières lignes de « Les élémentaires », Nadia Coste a su me transporter instantanément.
.

Comme l’assise d’un fauteuil moelleux, j’ai retrouvé la plume de cette autrice avec plaisir et surtout une bienveillance anticipée : je savais que j’allais m’y trouver bien. Et une fois encore, j’ai été satisfaite de m’imprégner d’une histoire raffinée et de rencontrer des personnages perspicaces.
.

Il faut dire qu’elle sait soigner son lectorat. Ici, nous sommes immergés dans un monde où chaque individu est lié à un des quatre éléments – terre, air, eau, feu – et se retrouve plus sensible et établit une véritable connexion à son environnement.
.

L’écriture est efficace et l’autrice généreuse en détails : on imagine facilement la brûlure sur le pourtour du baquet d’eau, les pans de tissus qui préservent l’intimité, la végétation ululante de vie ainsi que la ménagerie fantastique. Et puis, la touche d’humour toujours présente, comme exemples : CRS Contrôleurs Royaux des Sorts ; PTT Pigeons et Tourterelles Transmissions.
.

Nous voyageons en compagnie de Cassandra, Kiana, Boniface et les aventuriers Christian et Grégoire. On découvre les personnages au fil de l’eau, sans connaitre leur passé. Les figures féminines sont au cœur du roman.
.

On part directement dans l’aventure : actions et rebondissements sont au programme. On se surprend à enquêter sur les véritables objectifs de chacun. Grandir, s’assumer, sortir la tête du brouillard, désembrumer ses idées et construire un retour sur soi : voilà autant de propos sur lesquels Nadia Coste investit sa protagoniste.

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Les singes-serpents

 .

VIENNE Salomé – Le Matin en avait décidé autrement

15/03/2017 15 commentaires

.

Roman Le Matin en avait décidé autrement de Salomé VienneTitre : Le Matin en avait décidé autrement
Autrice : Salomé Vienne
Plaisir de lecture Livre à découvrir
.

Éda et Théo partagent leur enfance avant que l’un ne disparaisse oublié par tous, hormis par l’autre. Ils aimeraient se retrouver mais ils semblent coincés dans des mondes parallèles.
.
.

En pensant à ma lecture, je me suis demandé ce que j’avais préféré. Parfois, je crois que cela tient à un détail. Un détail car il peut faire toute la différence. En réalité, j’ai aimé comprendre le titre dès les premières pages. Avant lecture, j’ai pensé que ce titre long était bien trouvé, et en accordance avec la couverture : une belle identité pour un livre. Puis, j’ai lu sa signification et j’ai compris alors que ce titre long est aussi très beau ; tout en poésie.

Lire la suite…

RIGGS Ransom – Hollow City, tome 2

09/03/2017 16 commentaires

.

Hollow City, tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsTitre : Hollow City (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2)
Auteur : Ransom RIGGS
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 3

.

Jacob et les enfants particuliers sont obligés de quitter l’île de Cainholm et leur précieuse boucle temporelle. Miss Peregrine se retrouve coincée dans son corps d’oiseau. Ils doivent trouver Miss Wren qui saura délivrer leur bien-aimée ombrune et aussi une autre boucle pour être protégés.

.
.

Dans ce deuxième tome, les personnages et leur particularité sont mieux exploités. On y découvre des bribes de leur histoire, du système des boucles temporelles et leurs ennemis, aussi. Jacob gagne en maturité de par sa qualité de leader. Ses discours intérieurs sont très grandiloquents. Lui et Emma sont un peu plus sur le devant de la scène afin de mener la troupe. On attend aussi qu’Enoch dérape à chaque page comme il a le rôle de la mauvaise recrue. Lire la suite…

FARGETTON Manon – Le suivant sur la liste

16/02/2017 12 commentaires

.

Couverture le suivant sur la liste, intégrale de Manon FargettonTitre : Le suivant sur la liste (intégrale)
Autrice : Manon Fargetton
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Nathan vient de trouver la mort devant les portes de son collège. Izia, Morgane, Samuel et Timothée se connaissent peu et pourtant ils seront reliés les uns aux autres par Nathan grâce à des messages écrits ante-mortem. Ils ont un point commun et deviennent menacés pour cette raison.

.

J’ai découvert cette intégrale qui contient le diptyque originel « Le suivant sur la liste » et « La nuit des fugitifs ». Ce thriller jeunesse entretient le suspense dans les actions, le tout entretenu par des chapitres courts.
.

Par une narration à la troisième personne, le récit alterne le point de vue des quatre adolescents. Cette narration chorale rend difficile de s’attacher à chacun d’eux mais permet aussi d’entretenir des interactions intéressantes entre les personnages.

Lire la suite…

ROZENFELD Carina – Zalim

19/12/2016 16 commentaires

.

Couverture Zalim livre de Carina RozenfeldTitre : Zalim, tome 1
Autrice : Carina Rozenfeld
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa

.

Les royaumes d’Arensdaal et de Rakeshin sont perpétuellement en guerre. Un démon protecteur œuvre afin de favoriser les ressources du premier empire. Seulement voilà 20 ans qu’il demeure silencieux et son aide, malgré le tribut à payer, est plus que précieuse.

.

Nous suivons l’intrigue du côté du clan d’Arensdaal. Le roman de fantasy s’ouvre sur un panel de personnages : Yalmar roi inutile au possible, sa si jeune promise Agda, la princesse Elyana et sœur adoptive Kaia, ainsi que le premier ministre, Ederinn. Zalim est un monstre intéressant car il choisit lui-même son hôte, un humain. Lire la suite…

TRÉBOR Carole – Lumière, le voyage de Svetlana

21/11/2016 8 commentaires

.

25093_LumiereLeVoyageDeSvetlana_CV2.inddTitre : Lumière
Autrice : Carole Trébor
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa

Avant sa mort, la mère de Svetlana lui a brièvement parlé d’une promesse à tenir. C’est à travers ses journaux intimes qu’elle la découvre : Jeanne Horville souhaite ardemment que sa fille aille en Russie. Elle a même inscrit le nom de deux contacts, Varlaam et Mira. Svetlana quitte le Paris des Lumières pour rejoindre l’empire des tsars.

.
.

Diderot me sourit avec malice, se lève, saisit le sablier sur son bureau et le retourne.
—  Vois-tu, ce sablier m’évoque la vie, tout est mouvement, la réalité est instable, fluctuante, soumise au temps qui passe comme ce sable qui s’écoule. Ce qui existait n’existera plus dans quelques secondes. Mais, poursuit-il d’un ton espiègle, on peut aussi décider de donner un coup de pouce pour l’infléchir nous-mêmes, cette réalité insaisissable !
Et d’une pichenette, il bascule le sablier, qui tombe à l’horizontale, ce qui interrompt la chute du sable. Je fixe l’objet et une vision m’assaille : le sable se transforme en neige d’où surgit un petit renard blanc.

 

.

Dès les premières lignes, on sent la passion pour la Russie qui anime Carole Trébor. Elle souhaite faire voyager le jeune lectorat à l’époque au XVIIIe siècle, celui des Lumières. Le mouvement intellectuel lancé en Europe a pour but de dépasser l’obscurantisme et de promouvoir les connaissances.

. Lire la suite…