Archive

Archives pour la catégorie ‘LINDSAY Jeff’

LINDSAY Jeff – Double Dexter, tome 6

12/09/2017 6 commentaires

.

Double Dexter de Jeff LindsayTitre : Double Dexter, tome 6
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

.

Cette nuit, le Passager Noir et Dexter décident de se livrer une fois encore à leurs petites activités. Seulement, ils n’ont pas vu l’observateur caché un coin dans cette maison saisie vide. Ce Témoin anonyme va véritablement empoisonner la vie de Dexter. Cette dernière coule doucement du côté professionnel : il est impossible pour les flics d’attraper l’écraseur. Et sa vie personnelle sombre littéralement car Rita a décidé de ne plus cuisiner !

.

.
.

Me voilà arrivée à la fin du sixième tome : tout ce qui me fait apprécier la série malgré des intrigues que je trouve pénibles, c’est l’humour. Bien malheureusement, le ton n’est plu si drôle. Ce que j’aimais, c’était de déguster toutes les petites réflexions succulentes de Dexter sur lui-même dans son costume d’être humain « regular » et de sa vision de la Vie avec un V majuscule. Bien qu’il continue à s’exprimer à la troisième personne du singulier, cet aspect sarcastique est passé à la trappe. Où est partie son autodérision ?

Dexter sait que sa couverture – toute sa vie et ses activités – ne tient qu’aux faits et gestes d’un observateur plus que gênant qu’il surnomme le Témoin. Et pourtant, il reste les bras ballants (vraiment).

L’auteur est misogyne, ce n’est plus un fait anecdotique quand en six tomes rien ne s’arrange. Tous ces personnages féminins sont hystériques : tout est exagéré, les sentiments, leur façon de se mouvoir, leurs réactions. Sans parler du fait qu’elles font « enfler » l’aspect insécuritaire de l’environnement du protagoniste (pauvre de lui, entouré de dindes déchaînées). Un exemple parmi tant d’autres : dans un passage, Dexter dit qu’il aimerait bien insulter l’intelligence de Rita, encore faudrait-il la trouver.

.

J’ai cru qu’un moment de suspense allait se dessiner, mes yeux étaient rivés aux mots qui défilaient sur un chapitre précis, mais en fait, non. La même intrigue est répétée inlassablement à chaque tome. L’auteur s’essouffle et le nombre impressionnant de facilités me lassent. Il faut dire que les méchants-qui-en-veulent-à-Dexter finissent par… mal finir. Alors c’est pratique !

On en parle du réalisme ? Il y a des éléments qui semblent décalés par rapport au fil rouge déroulé sur l’ensemble de la saga. Et il y a aussi des éléments complètement à côté de la plaque – pour notre propre réalité – qui finissent par rendre le tout grotesque à souhait. On frôle l’hérésie !

.

Différentes couvertures de Double Dexter de Jeff Lindsay

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
Des livres qui mettent un brin mal à l’aise
¤ Les contes de la fée verte Poppy Z. Brite
¤ Dancing Lolita de Gudule
¤ Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle

.

Cette série est toujours une lecture commune avec ma binômette de choc, Valériane.

LINDSAY Jeff – Ce délicieux Dexter, tome 5

30/03/2017 6 commentaires

.

Livre Ce délicieux Dexter de Jeff Lindsay, tome 5Titre : Ce délicieux Dexter (Dexter, tome 5)
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 6

.

Avec la naissance de son enfant, on assiste aussi à la naissance – plus particulière – de Dexter comme être humain. Il fond devant les bulles et les petons de son bébé. Mais sa sœur Deb lui laisse peu de temps pour profiter de l’heureux événement. Elle le rappelle à sa botte pour enquêter sur la disparition de Miss Aldovar. En sus, ils se retrouvent confrontés à une bande de cannibales.
.
.

Les ailes caoutchouteuses du passager se replient pour que se déploient celles de père. Dexter devient père et humain. Avec cette âme nouvellement acquise, Dexter dégouline de bons sentiments et je ne m’étais pas préparée ! C’est le prétexte pour Jeff Lindsay d’incorporer un peu plus d’humour dans les actions et les situations auxquelles Dexter est confronté.
.

Les femmes sont toujours peu soignées par la plume de l’auteur ; c’est une déception. Dans ce volume, Deborah est en verve : elle met son frère en danger pour arriver à ses fins, prétextant qu’il lui faut porter haut la bannière de la justice. Un personnage secondaire revient, et c’est pour notre plus grande délectation.
.

J’ai vu la série télévisée avant de lire les livres et il est aisé de noter des différences entre les deux supports comme pour les précédents tomes. Il est plus difficile de faire du « visuel grandiloquent » sur du papier mais attendons de voir ce que l’auteur nous réserve. Avec « Ce délicieux Dexter », la grande surprise finale n’est pas au rendez-vous. (ou peut-être l’est-elle mais ayant deviné beaucoup d’éléments, j’ai peut-être diminué son impact).
.

La série Dexter n’est pas à lire si vous souhaitez une intrigue haletante et un suspense de fou. Le cas/l’enquête de chaque tome est juste là pour poser un « cadre du jour » et non pour investir l’histoire et apporter de l’eau. Ici, il s’agira de la disparition de Miss Aldovar, d’une scène de cannibalisme et de dents pointues.
.

Le déroulé est convenu, tout coule un peu trop facilement : en fin de volume, les témoins sont tués et personne ne révèle la véritable identité de Dexter. Et c’est bien pratique. Mais on peut convenir qu’il est tout à fait fou qu’en tant que lecteur, on développe de l’empathie pour… un serial killer.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Babillages et dents de vampire
.

Dans le chaudron :
Des livres qui mettent un brin mal à l’aise
¤ Les contes de la fée verte Poppy Z. Brite
¤ Dancing Lolita de Gudule
¤ Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle

.

Logo défi Valériacr0Pour bien entamer notre cinquième année de défi, j’ai proposé une lecture commune à Valériacr0 : continuer la série de Dexter. 5e année, 5e tome, on est bon ! Sa chronique est à découvrir par ici.
.

Enregistrer

Enregistrer

LINDSAY Jeff – Dexter dans de beaux draps, tome 4

01/11/2016 4 commentaires

.

dexter-dans-de-beaux-draps-tome-4-jeff-lindsayTitre : Dexter dans de beaux draps (Dexter, tome 4)
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 5, tome 6

.

Dexter et Rita terminent leur séjour à Paris. : il lui tarde de rentrer à Miami pour retrouver son service et surtout sa sœur, Deb. Un nouveau tueur fan de mise en scène « botanique » fait son apparition mais il ne semble pas avoir de mode opératoire. Dexter se réjouit d’avance… avant que le monde autour de lui perde pied : le pronostic vital de sa sœur est engagé, un inconnu a tourné une petite vidéo de sa dernière petite soirée privative avec le Passager noir et Coulter, un collègue, ne croit pas aux coïncidences et cherche à découvrir sa double vie.
.
.

Trois jours seulement avant notre retour vers un Miami paradisiaque où règnent le mal et le chaos, arrive la Grande Journée au Louvre. Quelque chose qui suscite un léger intérêt, même en moi ; après tout, ce n’est pas parce que je n’ai pas d’âme que je n’apprécie pas l’art. C’est d’ailleurs tout le contraire. L’art consiste somme toute à créer des motifs afin de produire un impact sur les sens. N’est-ce pas précisément ce que je fais ? Bien sûr, dans mon cas, « impact » a un sens un tantinet plus littéral, mais, malgré tout, je suis capable d’apprécier d’autres formes d’expression.

.
. Lire la suite…

LINDSAY Jeff – Les démons de Dexter, tome 3

10/06/2016 14 commentaires

.

Les demons de Dexter Jeff Lindsay tome 3Titre : Les démons de Dexter (Dexter, tome 3)
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lecture : etoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 4, tome 5, tome 6

.

Dexter perfectionne son costume d’être humain « normal » : il va bientôt être mari et beau-père. Est-ce de ce nouveau statut que le Passager noir a peur ? Pourtant, Dexter a assouvi leur désir de sang, une nuit où la lune brillait. Sa sœur Déborah est chargée d’une nouvelle enquête : deux corps de femme ont été retrouvés carbonisés et sans tête… Ou plutôt avec une de taureau en céramique.

.
.

Il y avait toutes les recherches effectuées sur de potentiels camarades de jeux, ainsi que la petite boîte en bois, mon bien le plus précieux, qui contenait quarante et une lamelles de verre, avec en leur centre une seule goutte de sang séché, chacune d’elle représentant une de ces vies sous-humaines qui s’étaient achevées entre mes mains, l’album de ma vie intérieure. Car je ne laisse pas derrière moi de grands tas de chair putride. Je ne suis pas un de ces saigneurs compulsifs et négligents. Je suis un saigneur compulsif extrêmement soigneux.

.
.

Dexter in the dark)°º•. Alors que Dexter croquait la vie à pleines dents – et parfois celles des autres – le voilà en proie au doute. Sa dualité s’exprime : il y a d’un côté sa vie « normale » avec ce qu’il est attendu de lui (alors qu’il s’avère complètement paumé au niveau des conventions sociales et du comportement adéquat) ; et de l’autre côté, sa protection/couverture qui elle-même pose un souci à cause d’un guetteur, un ennemi inconnu. Lire la suite…

LINDSAY Jeff – Dexter ~ Dexter revient !, tome 2

05/10/2014 11 commentaires

.

Dexter revient Jeff Lindsay Dexter tome 2Titre : Dexter revient ! (Dexter, tome 2)
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6

.

Dexter rêve de faire la peau à une personne aux bottes rouges. Sauf que d’autres priorités voient le jour : il est lui-même traqué… par son collègue le sergent Doakes ; et un serial killer particulièrement agressif arrive sur le devant de la scène de Miami.

.
.

)°º•. Le jour, Dexter est un expert judiciaire du sang au MMPD (The Miami Metro Police Department) et la nuit, un tueur en série. Froid et implacable, il s’avère dompté par son Passager Noir et pourtant, il suit fidèlement le code instauré par Harry, son père adoptif.

.
Comme il est réellement inhumain, la couverture qu’il met en place afin de le protéger est un travail de tous les instants. On découvre Dexter dans le traitement de ses relations : avec sa sœur, le lieutenant Deb, Doakes, le sergent qui l’a en horreur et ses collègues Angel et Masuoka. La liaison entretenue avec Rita relève davantage de l’échange de services pour tous deux : pourtant, il se laisse avoir à son propre jeu et commence même à porter un intérêt aux enfants de cette dernière, Astor & Cody.
.

Tour à tour Docile Dexter, Dévoué Dexter, Distingué Dexter… il pourrait être aussi Défunt Dexter s’il n’arrive pas à se sortir du traquenard dans lequel il s’est engouffré.

.

La définition d’une vie heureuse est de pouvoir contempler avec fierté les projets que l’on a réalisés et d’en avoir de nouveaux en perspective et, en ce moment, c’est exactement ce qu’il m’arrivait. Quel bonheur d’être moi !

.
.
Lire la suite…

LINSDAY Jeff – Ce cher Dexter, tome 1

27/10/2013 12 commentaires

.

Ce cher Dexter Jeff LindsayTitre : Ce cher Dexter (tome 1)
Auteur : Jeff LINDSAY
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6

.

Efficace dans son travail, tendre avec sa compagne, d’humeur joyeuse et d’apparence amicale, Dexter a tout plaire. Mais cette fine couche de peinture menace à tout moment de se craqueler pour révéler sa véritable nature. Et si l’une des personnes qu’il côtoie n’avait qu’une seule once d’idée de sa véritable identité, il crierait d’horreur. Mais pas lui. Les sentiments humains, il ne connaît pas.

.

Ayant vu entièrement la série télévisée éponyme, des rapprochements seront réalisés durant ma chronique.

.

Ce cher Dexter 02)°º•. Dexter a été recueilli très jeune par Harry. Il est devenu son père adoptif et Deborah, sa sœur. Dexter devient le narrateur de l’histoire ; ce qui permet un rapprochement efficace entre lecteur et personnage mais qui rend les secondaires beaucoup plus fades : ils manquent clairement de profondeur. Qu’on l’aime ou non, dans la série télévisée, Deborah « envoie ». Ici, elle n’est pas aussi exquise, elle est même trop écervelée (sans parler de son physique qui est à l’antithèse de sa version télévisée). Rita, Vince, Angel, Doakes, LaGuerta font partie du cercle le plus privé de Dexter.
.

Grâce à la narration à la première personne du singulier, nous avons accès aux sentiments de Dexter et on se rend compte de la complexité de sa réflexion. L’histoire est basée sur ce personnage et non pas sur l’enquête en elle-même : c’est pourquoi si vous aimez être tenu en haleine pour et par celle-ci et que vous n’êtes ici que pour la précision d’un pendule, vous risquez d’être déçus.
.
.

)°º•. Dexter tente à tout prix de se fondre dans le décor : une sœur, une petite amie, un boulot stable ; il est regular. Mais tout à fond de lui, sa nature première est celle d’un serial killer. Il respecte le code instauré par Harry pour ne pas tuer des innocents. Il se focalise sur des « méchants ». C’est l’envie irrépressible de respecter une procédure millimétrée tant pour ses agissements tant que pour satisfaire le Passager Noir. Ce dernier est la part obscure et incontrôlable de Dexter. Elle y est davantage développée dans la série papier que sur le petit écran : nous avons l’impression qu’il est relayé sur la banquette arrière d’un véhicule conduit par le Passager Noir dans ses moments les plus sombres.
.

Il vous faudrait également apprécier l’auto analyse qui prend les trois quarts du récit : Dexter va même devenir psychotique sur la toute fin. Le personnage pratique l’autodérision et cela permet aussi de soulager un peu la pression de la lecture. C’est très étrange de ressentir ses sentiments paradoxaux : peut-on s’attacher à un criminel ? Est-il juste d’éprouver de l’empathie pour un serial killer ? A-t-il valeur de justicier à nos yeux ?

.

_ Qu’êtes-vous ? murmura le père Donovan.
_ Le commencement, expliquai-je. Et la fin. Mon père, je suis votre Dé-créateur.

.
.

Ce cher Dexter 01)°º•. Quand j’ai voulu regarder le premier épisode de la série, je n’ai pas pu. J’ai coupé au bout de dix secondes puisque Dexter s’approchait d’un œil avec un scalpel. J’ai retenté, quelques jours après et j’ai été assidue tout au long des huit saisons. J’étais en plein visionnage de la première saison lorsqu’un ami m’a conseillé de les lire. Je l’ai regardé un peu les yeux ronds parce que je n’aime pas avoir la frousse, mais alors… vraiment pas. Je n’aime pas la torture non plus (surtout quand c’est réaliste, donc pas sur des zombies (je me répète, non ?)). J’ai commencé, j’ai kiffé. J’ai mangé les trois premiers tomes avant d’attaquer la deuxième saison télévisée. Par ailleurs, j’apprécie aussi la bande originale signée par Daniel Licht.

.

L’écriture est nerveuse, la plume acerbe convient parfaitement pour ce type de récit. En réalité, le roman est assez court et se lit très vite. La tendance à l’humour noir me fait toujours sourire. J’aime la vision caustique de Dexter et je trouve que le roman présente beaucoup plus de noirceur que la série éponyme.

Je reste toutefois assez intriguée par l’utilisation de la troisième personne parfois et de retrouver le nom de « Dexter » quand il parle de lui.  Il n’empêche que ce tome est l’un de mes préférés au vu de l’enquête qui s’y déroule.

.
.

« Ce cher Dexter », c’est la phase d’approche du personnage principal. On y constate immédiatement sa couverture et nous sommes tout de suite plongés dans le cœur de sa vie, et dans ses ténèbres, aussi. C’est vraiment délicieux de le voir réfléchir, se questionner, et « ne pas » ressentir.

.

Ce cher Dexter extraits

.

Ce cher Dexter 03
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Les visites à la patinoire.

.

Dexter stampNon seulement il s’agit d’une lecture commune mais elle est aussi le choix du défi Valériacr0 d’octobre pour… Valeriane, qui a adoré détester LaGuerta.
Ptite-Boukinette
(Azariel) et Mélange de saveurs littéraires (Erato) ont aussi découvert le pot-aux-roses.

CITRIQ

.

logo Halloween 2013

.

.

Et voilà une participation pour le challenge Halloween.

.

.

Pics : #01 Axlesax ; #02 PatrickBrown ; #03 Amy art.
Et d’autres sont extra, mais spoilent : clic #1, clic #2, clic #3.

.

Enregistrer