Archive

Archives de l'auteur

CHEVALIER Chloé – Fleurs au creux des ruines

22/06/2017 2 commentaires

.

Recueil Fleurs au creux des ruines de Chloé ChevalierTitre : Fleurs au creux des ruines (Prélude aux récits du Demi-Loup)

Autrice : Chloé Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir

Véridienne tome 1, Les Terres de l’Est tome 2
.
.

Ce recueil de 120 pages renferme quatre nouvelles. “Fleurs au creux des ruines” n’est pas fondamental à la trilogie mais s’avère un complément qui vient étoffer l’univers du Demi-Loup. On part à la découverte de la création des royaumes, de l’enfoncement des racines et de la naissance des guerres intestines.
.

.
.
.

Les nouvelles sont antérieures à l’histoire des deux Princesses et de leurs trois Suivantes. Nous rencontrons des personnages inconnus jusque-là. De cruelles épreuves les touchent : une certaine tristesse se dégage de ces récits. Ils sont révélateurs des soucis historico-politiques bien ancrés à l’époque des personnages féminins des Récits du Demi-Loup.
.

Chaque texte se trouve lié au précédent mais peut aussi se lire indépendamment.

La construction est soignée et repose sur une narration interne. La plume de Chloé Chevalier possède toujours cette précision et sait nous faire voyage. Son imagination nous permet de nous imprégner de la fantasy médiévale qu’elle nous propose grâce à cette bulle atemporelle ; bien qu’on pourrait dire que c’est très court.
.

Ce fin recueil – j’ai failli pleurnicher en le prenant en main, du genre « Mais comment vais-je tenir avec ‘ça’ jusqu’à la parution du troisième tome ? » – est certes, court, mais c’est une pause gourmande bienvenue.

.

.

.

————————————————————————~*

.

Bazar de la littérature (Maureen), Book en stock (Phooka), Le bibliocosme (Boudicca)Les lectures de Bouch’ et Les lectures de Xapur ont aussi savouré cet entremets.

 

Rond de Sorcière #81

20/06/2017 3 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En mars, ce sont 2565 pages – dont 482 de bandes dessinées – que j’ai dévorées. Ce mois-ci, je suis retournée aux bases pour émerger de la fatigue : j’ai vu les copains essentiellement. J’ai également profité du printemps du cinéma pour aller voir Lalaland – qui ne m’intéressait pas à l’origine – que j’ai trouvé bien réalisé et triste, mais triste ! Sur mon compte Facebook, j’attribue des « poulpy » aux films que je visionne et j’aime bien en discuter dans les commentaires. N’hésitez pas à vous abonner à l’album 🙂

.

Mars est le mois anniversaire de mon défi Valériacr0 partagé avec Valériane : nous avons soufflé ses quatre bougies ! À cette occasion, j’ai proposé une double-sélection-deux-en-un en lui proposant de continuer notre Lecture Commune de la série Dexter de Jeff Lindsay.
.

Fraîchement arrivés dans ma Pile à Lire :
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – La Voie des rois, tome 1
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – La Voie des rois, tome 2
¤ COSTE Nadia : L’effet ricochet
¤ COSTE Nadia : Les élémentaires
¤ CRONIN Justin : Le passage – La cité des miroirs, tome 3
¤ Mathou : Tout plaquer et aller prendre un bain

→ Les romans de Brandon Sanderson sont le lot de concours que j’ai gagné chez Bouchon des Bois (merci !). Et ensuite, il y a des valeurs sûres : les romans de Nadia Coste sont chouettes tous les deux, je rêvais d’enfin découvrir l’ultime tome de Justin Cronin et j’ai aimé les pages colorées de Mathou (entre l’acquisition de ces livres et la rédaction de ce bilan mensuel, je les ai tous lus).

Résultat : +6 entrées ; -10 sorties

.

Romans SFFF

.

Entropia est le quatrième tome de la série Autre-Monde de Maxime ChattamEntropia (Autre-Monde, tome 4) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3
Matt, Ambre et Tobias se trouvent à Eden, capitale du monde Pan, lorsqu’un tourmenteur les attaque. Ce n’est pas la seule menace qui pèse sur eux avec Ggl et Entropia. J’ai trouvé ce tome plus redondant et plus prévisible que les précédents. J’ai senti une transition indirecte entre les deux cycles. Éléments positifs : l’ambiance est plus sombre et les personnages évoluent. Après, j’estime que cette série s’apprécie dans son ensemble car donner mon avis tome par tome me semble un peu décousu.
.
.

Couverture de Les élémentaires de Nadia CosteLes élémentaires – Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
On entre directement dans une aventure où l’on va découvrir les personnages au fil de l’eau. L’autrice soigne son intrigue en nous baignant dans un univers riche en détails et de personnages perspicaces. Le roman de fantasy estampillé « jeunesse » est à découvrir par tout lecteur : l’intrigue n’est ni pré-mâchée, ni construite sur un schéma vu et revu de la littérature young adult. Les écrits de Nadia Coste sont autant d’histoires soignées et agréables à la lecture.
.
.

Livre Ce délicieux Dexter de Jeff Lindsay, tome 5Ce délicieux Dexter, tome 5 – Jeff Lindsay
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
C’est un plaisir de suivre Dexter dans ses tribulations : il devient père et humain en même temps. C’est donc une nouvelle source de petites situations truculentes ; j’en apprécie l’humour. À l’inverse, le déroulé de l’histoire est assez prévisible : ne vous plongez pas dans la série pour le suspense de chaque enquête. Et la fin se déroule bien trop parfaitement avec, à chaque fois, la mort des personnes encombrantes.
.
.

Roman La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs, tome 3 de Miss Peregrine et les enfants particuliersLa bibliothèque des âmes (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3) – Ransom Riggs
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2
Cet ultime tome fait progressivement monter la tension avec le dénouement final. Une noirceur certaine s’installe, avec un côté quelque peu miséreux pour définir l’atmosphère d’une Londres victorienne. Les péripéties se succèdent sans temps mort bien que le tout soit bordé d’un peu de facilité dans la résolution des problèmes. Je l’ai mangé goulument mais cela ne m’empêche pas de prendre en considération la contrainte d’intégrer les photos au texte – ou de construire l’intrigue autour des clichés – mais je suis un peu chiffonnée des relations de Jacob avec ses parents et aussi du développement des personnages qui ne se borne parfois qu’à leur pouvoir.
.
.

Roman Le Matin en avait décidé autrement de Salomé VienneLe matin en avait décidé autrement – Salomé Vienne
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce roman est appréciable : par sa structure non chronologique, par la poésie qui transperce chaque page. Salomé Vienne égare le lecteur pour mieux le reconquérir. Amours, rêves, recherche d’identité et pouvoir de l’écriture sont autant d’axes sur lesquels l’autrice a voulu s’investir. C’est un bien curieux voyage onirique qui commence dès la première page.

.

.

Livres graphiques SFFF

.

Anomalies, tome 1 de la série Masqué par Lehman et CrétyLe préfet spécial, tome 4 de la série Masqué de Serge Lehman et Stéphane Créty

.

.

.

.

.

.

Masqué (4 tomes) – Serge Lehman & Stéphane Créty
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
La série est impactante car bien ficelée sur plusieurs aspects : Masqué se concentre sur le mythe du super héros ; en intégrant l’axe science-fiction aussi. En tant que lecteurs, on inspecte l’univers. Cette intrigue résout quelques mystères mais pas tous – je préfère ça plutôt que des personnages qui font trois fois le tour de leur monde. Univers à gros potentiel signifie ici une histoire percutante. Les dessins sont très vivants grâce à un découpage dynamique, les scènes majoritairement sombres sont mes préférées au niveau de la colorisation. Les tomes sont emplis de pages pleines, un délice pour l’œil ! Cette série est terminée en quatre tomes ; bien que Stéphane Créty ait signalé qu’un second cycle verrait le jour sous la forme d’un diptyque.
.
.

L’Enfant des étoiles et Alinoë (Thorgal, volumes 7 et 8) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
L’enfant des étoiles renferme trois histoires qui explorent les origines et la jeunesse de Thorgal. On prend plaisir à rencontre des créatures fantastiques (Nidhögg, les chats aîlés de Frigg,…). On y parle aussi d’objets rattachés à l’existence du héros. Ce roman est un incontournable. Après cet album clé, Alinoë est une aventure indépendante au sein du cycle thorgalien : Thorgal est parti chercher des vivres ; c’est donc Aaricia qui révèle tout son courage durant ses pages. Elle va devoir gérer l’existence d’Alinoë et les conséquences de ses actions. Si jusqu’à ce tome, Aaricia était un peu enfermée dans le cliché de la « jeune blonde presque écervelée », c’est avec soulagement qu’on apprécie que Van Hamme & Rosinski s’attaquent enfin au développement de sa personnalité.
.
.

Bande dessinée Aëlig par Éléonore WareAëlig – Éléonore Ware
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Les Éburons résistent à l’envahisseur roman, Aëlig fuit dans les forêts et use de la sorcellerie. Ce récit prend en compte cinq périodes importantes de l’histoire locale liégeoise. Je n’en révèlerai pas plus de peur de vous spoiler. J’ai aimé découvrir cette bande dessinée car je connais peu ou prou de faits de la Province de Liège et que j’ai aimé aussi le trait d’Eléonore Ware. L’entremêlement Histoire & Fantastique est réussi ! Vous aurez sans doute reconnu dans ce livre, un cadeau de mon amie Valériane 😉

.

.

Autre livre

.

Album Tout plaquer et aller prendre un bain de MathouTout plaquer et aller prendre un bain – Mathou
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
À travers des pages vitaminées, Mathou revient sur les petits bonheurs du quotidien qu’elle illustre à merveille. Ces petits plaisirs sont une dose de positivisme et elle a su croquer ceux partagés par une grande part des gens. Un album de 144 pages qui se dévore en une seule bouchée.

.

.

.

Fêter le premier anniversaire de mon neveu-presque-tout-neuf | Apprécier la Nocturne d’un marché couvert | Fête et bonne bouffe | Apprécier la pluie pour mon potager babylonin | Semer les graines | Pâtisser à nouveau | Profiter des amis | Faire plaisir à leurs enfants | Colorier des Pokémon en « pixel art » | Aller voir Lalaland | Et réaliser des cartes pour le Printemps | Profiter d’un jardin proche de mon lieu professionnel pour y déjeuner | Et boire du cafééé.

.

 

 

 

 

 

 

.

 

COSTE Nadia – L’effet ricochet

15/06/2017 Aucun commentaire

.

L'effet ricochet de Nadia CosteTitre : L’effet ricochet
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.

2074. Cela fait maintenant deux générations que les êtres humains ne se reproduisent plus naturellement mais par clonage. Il existe une faille dans l’hélice ADN qui touche 10% de la population : l’effet ricochet. Sont enregistrées les séquelles corporelles du parent cloné et sont transmises alors à l’enfant au même âge. Avec effroi, Malou se rend compte que son ADN est touché, tout comme celui de ses deux soeurs. Elle va devoir trouver de l’aide et surtout savoir comment neutraliser cette défaillance qui risque d’engendrer de gros dégâts physique à sa fratrie.

.
.

L’effet ricochet entre dans la vie trois sœurs. La protagoniste qu’on suit est Malou, la cadette de sa sororie, via son journal de bord. J’ai aimé entrer dans la vie de Malou et de découvrir à travers ses yeux la problématique du clonage de sa famille.
.

Ce roman d’anticipation nous propose une intrigue haletante. Il se trouve de la même lignée que “L’empire des auras” de Nadia Coste : ce livre nous propose la rencontre d’adulescents en plein questionnement éthique ; il donne aussi des éléments pour alimenter la réflexion du lecteur. Avec la problématique autour du clonage, l’autrice n’oublie pas d’autres aspects d’une société en mutation : l’environnement dans lequel évoluent les personnages, la surveillance des êtres humains et les pleins pouvoirs étatiques (incluant toutes les dérives).
.

Malou apprend à délimiter un problème, définir ses hypothèses et concevoir des solutions. Le tout est pondéré par la capacité à accepter des actions qui vont contre son intérêt personnel pour œuvrer dans l’intérêt collectif (et c’est quelque chose de difficile quand on est en pleine construction de soi-même).
.

Heureusement, Malou va trouver de l’aide car à plusieurs, on est plus forts. Ces personnages sont crédibles car il y a cet équilibre entre l’envie de sortir de sa zone de confort et le réel passage à l’acte. Ils se questionnent aussi pour savoir jusqu’où aller pour obtenir de l’aide, jusqu’où s’investir tout en préservant leur propre sécurité aussi.
.

Ce roman est fondamentalement intelligent, réflexif et intrigant ; parfait à mettre entre toutes les mains, à partir de 13 ans.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et moi, que ferai-je à la place de Malou ?

.

Fin de Série #12

13/06/2017 2 commentaires

 

Logo du défi Fin de Série LivrementDepuis le 14 octobre dernier, je challenge pour la septième année consécutive avec mon défi Fin de Série.
.

Point récap’ chez les participants : Nyx est une élève assidue car elle réalise un point mensuel (février, mars, avril) ; elle se trouve à 289 séries en cours. Et Ô surprise, Valeriane a enfin dressé une liste de ses séries, elle a trouvé que « tout recenser est un boulot de gueux« .

.

.

De mon côté :

Si durant les derniers mois, j’ai su me focaliser sur une poignée de séries à avancer, ce n’est plus le cas. L’envie – déjà bien présente précédemment – d’avancer sur ma Pile à Lire papier est passée prioritaire.

Cela se ressent sur les chiffres entre le 13 février et le 13 juin : j’ai avancé sur 14 séries différentes et 9 sont terminées ou à jour des publications.
.

Heureusement, ma réduction de PAL papier n’est pas incompatible avec mon défi car sur quatre mois, j’ai lu 37 tomes ; qui s’expliquent par la lecture de nombreux volumes de bandes dessinées (10 tomes d’Okko, 7 tomes de Thorgal)
.

Et comme toute liste, elle grandit toute seule : 17 nouveaux tomes sont parus – dont 15 qui arrivent avec de nouvelles séries ; j’avoue, j’en ai rajoutées 4 (mais je précise que 3 sont terminées ou mises à jour)

.

Et de votre côté, vous entendez-vous bien avec vos séries ou vivez-vous chez elles ? 😉

Categories: Challenges & Défis Tags:

Défi Valériacr0 – juin 2017

07/06/2017 11 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de mai :

Au mois de mai, fais ce qu’il te plait (comme tous les mois précédents en fait). J’avais invité Valériane à lire « Le roman de la momie » de Théophile Gautier en concordance avec la Nuit européenne des musées qui a eu lieu le 20 mai ; elle n’a pas vraiment aimé (allez, un livre en moins dans la PAL !) et elle a malheureusement perdu un joker pour retard de lecture.

Pour Valériane, le mois de mai est le plus beau de l’année – coincé entre gelées et premières journées caniculaires (elle a eu raison) (enfin, chez moi seulement, pas chez elle) – elle m’a choisi un livre illustré pas trop épais « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin. Ce mois fut chargé et si je n’ai pas perdu de joker, j’ai couru après le temps : lecture terminée le 30 mai et chronique le 5 juin sur le fil.

Sa chronique « Le roman de la momie » de Théophile Gauthier
Ma chronique « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin

 .
Livre La petite faiseuse de Sandrine Gestin et marque-pages

.

Sélection pour le mois de juin :.

.
Culottées de Pénélope Bagieu (tome 1)

Couverture Culottées de Pénélope Bagieu (tome 1)Chère Valériane,

Tu sais qu’en Juin, il y a la fête de la Saint-Jean. Traditionnellement, elle est fixée le 24 et s’accompagne de grands feux de joie. Je te souhaite de trouver un grand feu allumé en plein air pour exprimer toute-ta-joie-à-toi. Mais alors, de quoi as-tu besoin pour ces réjouissances publiques ? L’un dirait viens comme tu es, moi je dirais qu’il faut quand même le minimum.

À savoir : avoir sa plus belle culotte sur les fesses. C’est souvent ce que je dis, et répète comme une ritournelle pour destresser les gens lors d’un événement imminent. Et puis la culotte est le minimum (syndical) législatif à porter. Être culottée : porter une culottée et l’être un peu soi-même. Ce sera donc « Culottées » le tome 1 de Pénélope Bagieu (diptyque que j’avais beaucoup aimé).

.

Sa réaction :
Hééé super bon choix!

D’abord parce que j’avais envie de le lire évidemment. Puis vu le convoi de bouquins que j’ai en cours… un album, ça va m’aérer le cerveau.
Puis c’est vrai! Ne jamais sortir sans sa culotte! Au risque d’attraper un rhume!

.

Valériane a aussi utilisé le motif de la Saint Jean pour la sélection.

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

GESTIN Sandrine – La petite faiseuse

05/06/2017 8 commentaires

.

La petite Faiseuse de Sandrine GestinTitre : La petite faiseuse ou le voyage étonnant d’une fée
Autrice : Sandrine Gestin
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
.
.

Une fée se réveille amnésique ; elle ne se souvient plus de qui elle est. Elle retrouve près d’elle, sept objets, les seuls indices sur son identité :

« un caillou gravé d’étonnants motifs, un livre à la couverture de cuir ouvragée, une plume vert clair et de l’encre, un pendentif, une clé, une flasque d’argent très travaillé et une petite boîte fait d’or et de bois sombre ». Elle va rencontrer plusieurs personnes qui vont la soutenir dans sa quête.

.
.

En ouvrant ce livre illustré de Sandrine Gestin, nous partons pour le voyage initiatique d’une fée amnésique.
.

Illustrations et textes ont été conçus par l’autrice. J’ai trouvé le texte un peu trop lyrique à mon goût – avec quelques formules toutes faites mais cohérentes – et pas à la hauteur des illustrations. Mais cela lui laisse l’avantage de sublimer les illustrations.

.
Crayonnés, aquarelles et croquis ont la part belle dans ce livre soigné. Typographie elfique et entrelacs celtiques de bords de page viennent enrichir les pages typées « parchemin ».

.
Sandrine Gestin abreuve son histoire intemporelle de références diverses aux mythologies. Cette histoire est pleine de délicatesse, tout comme les illustrations de l’autrice. À n’en pas douter, entre ces pages, on retrouve un peu d’elle, aussi.

.
Chaque illustration qui me passe sous les yeux fonctionne comme une madeleine de Proust pour moi. Il faut dire que ma mère et moi sommes des admiratrices de l’œuvre de Sandrine Gestin depuis « belle lurette » (J’en avais déjà parlé par ici). C’est d’ailleurs elle qui m’a offert ce beau livre.

Livre que j’avais déjà lu et feuilleté de nombreuses fois, il fait partie des piliers de ma bibliothèque ; piliers que j’ai rarement chroniqués sur ce blog en dépit du bon sens (le mien).
.

Les sept objets de la petite faiseuse de Sandrine Gestin

Elfe homme du livre illustré La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Emma de La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Page typée parchemin dans La petite faiseuse de Sandrine Gestin

Croquis elfe de Sandrine Gestin dans son album La petite faiseuse

Petite elfe aux fraises du livre illustré La petite faiseuse de Sandrine Gestin

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Cette lecture a été sélectionné pour  mai par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.

.

Défi Valériacr0 – mai 2017

07/05/2017 22 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois d’avril :

La Saint Fidèle est le 24 avril, et fidélité rime avec régularité ; puisqu’on challenge depuis plus de cinq ans maintenant. Elle n’a pas réussi à continuer la série du Trône de fer de G.R.R. Martin, alors que je lui avais choisi le tome 3 en juillet 2015 puis le tome 4 en avril 2016 ; je lui ai redonné un petit coup de pouce avec le cinquième volume « L’invincible forteresse ». Une fin d’intégrale qu’elle a trouvé un peu molle.

De son côté, elle a pris en compte la saison, la température, la force du vent, l’inclinaison lunaire par rapport à l’axe dominical du soleil, le rayonnement des vampires en terre indienne et surtout le poids du disque sur le dos des éléphants… pour me choisir Le guet des orfèvres de Terry Pratchett (Annales du disque-monde, tome 15) et j’ai été ravie de retourner à Ankh-Morpork pour retrouver le guet.

Sa chronique « L’invincible forteresse » de G.R.R. Martin
Ma chronique « Le guet des orfèvres » de Terry Pratchett

.

Le guet des orfèvres de Terry Pratchett pour le défi Valériacr0

.

Sélection pour le mois de mai :.

.
Le roman de la momie de Théophile Gautier

Couverture Librio du roman de la momie de Théophile GautierChère Valériane,
Au mois de mai, fais ce qu’il te plait. Oui mais l’Association Officielle des Proverbes de Tout et de Rien ne nous connait pas. On fait ce qu’il nous plait, tout le temps. Depuis un peu plus de 5 ans, surtout vis à vis de l’autre… avec notre sélection mensuelle ! Bref, pour ce mois-ci, je t’invite à lire une roman en rapport avec un événement européen (commences-tu à prendre peur ?) (c’est un événement que j’aime bien !). J’ai trouvé le livre i-dé-al  : Le roman de la momie de Théophile Gautier en relation – un peu indirecte – avec la 13e édition de la Nuit européenne des musées le 20 mai 2017.

.

Sa réaction :
Héhé… en voilà un qui croupissait depuis bien longtemps! Et qui n’a pas rejoint le grand sac ni le purgatoire -je pense qu’il n’est pas épais, c’est pour ça qu’il a peut-être été un peu épargné 🙂
He bien non, je n’étais pas au courant de cette nuit des musées dis donc!
Mais c’est bien raccord parce que 20 mai –> retour de Londres et qu’est-ce qu’il y a Londres… –> le British Museum (raccord nuit des musées) et qu’est-ce qu’on trouve au British –> des momies!
Bon okay pour l’Europe, on repassera vu que l’UK a choisi… de nous abandonner… MAIS BON!
On fait ce qu’il nous plaît et je décrète que l’UK reste un pays de mon « arrondissement »… du moins de cœur 🙂

.

Pour célébrer le printemps et soutenir le « vidage » de ma Pile à Lire et de mes vieilleries, tu peux aller voir ce que Valériane a sélectionné pour moi.

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Categories: Challenges & Défis Tags:

PRATCHETT Terry – Disque-Monde – Le Guet des Orfèvres

26/04/2017 15 commentaires

.

Le guet des orfèvres de Terry Pratchett ; tome 15 des Annales du Disque-MondeTitre : Le Guet aux Orfèvres (Les annales du Disque-monde, tome 15)
Auteur : Terry Pratchett
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
.

Le Guet va connaître un grand changement : Sam Vimaire prend sa retraite après des années de service à la sécurité d’Ankh-Morpork ; il va se marier avec Dame Ramkin, la femme la plus fortunée du monde. Une dernière mission attend toute l’équipe : des hommes assassinés disparaissent dans le fleuve et de nombreuses rixes éclatent entre nains et trolls.

.
.

« Le guet des orfèvres », 15e tome paru de la série, est aussi le second tome du sous-cycle « Le guet ». C’est avec plaisir qu’on retrouve le sergent Colon, les caporaux Chicque et Carotte. Le patricien Vétérini impose des quotas pour répondre au besoin d’intégration des minorités. De nouvelles recrues sont engagées : Détritus un troll, Bourrico un nain et Angua, une femme. J’ai apprécié rencontrer Gaspode. C’est un chien doté de la faculté de parler « humain ». Il n’aboie pas, mais fait « Ouah ouah » ; il donne aussi des idées comme « Donne un biscuit au chien ».
.

Le guet des orfèvres : illustration d'AnguaAnkh-Morpork est une cité réputée sur le Disque-Monde : elle est bancale, contient un nombre certain de cinglés – les guildes sont les organes de cette ville puante – : c’est un vrai bazar et là-dedans, œuvre le Guet. A contrario d’autres séries, les personnages ne sont pas figés et évoluent à chaque fois qu’on les retrouve.
.

L’enquête policière nous amène sur la piste d’un tueur. On en profite pour se balader dans les rues d’Ank-Morpork, de découvrir le fousi et de voir Carotte à l’œuvre avec son pouvoir de persuasion.
.

Sous couvert de fantasy, Terry Pratchett offre une critique de la société. On rit mais on est confronté à une réalité à peine déformée. Querelles techniques, racisme et misogynie sont au centre de la critique menée par l’auteur.
.

Comme toujours, humour et rebondissements sont au programme. J’ai trouvé les dialogues fluides et l’opposition entre Bourrico et Détritus se révèle truculente. On applaudit encore la superbe traduction effectuée par Patrick Couton.

.

Le guet des orfèvres : City Wath n°177

Le guet des orfèvres : illustration de Detritus et Bourrico

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Les annales du Disque-Monde
¤ Au guet !

.

Logo défi Valériacr0Cette lecture a été sélectionné pour avril par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.

.

Illustrations : #01 Angua par StormBay ; #02 City Watch n°177 par Ravenclaw42 ; #03 Detritus et Bourrico par StormBay.

.

Categories: PRATCHETT Terry Tags: ,

CRONIN Justin – La cité des miroirs

14/04/2017 16 commentaires

.

Couverture La cité des anciens de Justin Cronin, tome 3 de Le passageTitre : La cité des miroirs (Le passage, tome 3)
Auteur : Justin Cronin
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2
.

122 après V., les gens commencent enfin à respirer. Ils ont tué les Douze, infectés par un virus résultat d’une mauvaise expérience et la source de leur pire peur. Alors les rares survivants s’apprêtent enfin à sortir des hauts murs, à recréer un semblant de vie. Sauf que la menace est toujours aussi forte et qu’elle va bientôt frapper.
.
.

Je suis heureuse d’avoir enfin eu entre mes mains, le dernier pavé de Justin Cronin. Pour rappel, c’est l’ultime de sa fabuleuse trilogie après Le passage et Les Douze. Je ne vous le cache pas : ma lecture fut avide.

Il faut dire que j’ai patienté durant 4 ans après le deuxième tome – la parution arrivant 6 ans après le premier volume. Justin Cronin n’a pas lésiné, il s’avoue rincé : 900 000 mots écrits en dix ans.

.

Et cette enfant fut Amy, dont le nom était Amour : Amy des Âmes, la Fille de nulle part.

.

Le prologue est bienvenu pour ceusses, qui comme moi, ont parfois la mémoire défaillante. Dans un univers toujours post apocalyptique, le troisième tome présente une chute des civilisations, une nouvelle ère et des humains plein… d’humanité alors que les éléments contextuels font tout pour qu’ils ne le soient pas.
.

On revient sur le passé d’un des personnages et cette partie peut être considérée comme un livre dans un livre. C’est assez déroutant mais cela fonctionne terriblement bien pour un effet de déconnexion voulu par l’auteur.

.
.
L’intrigue est dense et l’on a de quoi se mettre sous la dent. Justin Cronin raconte des fils de vie et tout le panel d’émotions du genre humain : joie, bonheur, doutes et douleurs.

L’atmosphère est lourde et l’ambiance prégnante par l’aspect horrifique. Les attaques et crises sont très visuelles.

.

Il est intéressant de noter que le corps humain, débarrassé de sa tête, est fondamentalement un sac de sang avec une paille incorporée.

.

Le récit m’a convaincue. Mais selon les lecteurs, plusieurs facteurs peuvent venir émousser leur plaisir de lecture : d’abord le rythme, parfois lent ou avec des ralentissements brutaux – et bien travaillés – mais l’explosion intense de certains moments (comme pour les autres tomes) pourrait effacer cette sensation d’engourdissement. Ensuite, les références bibliques sont évidentes : l’aspect mystico-religieux est un élément sur le fil du rasoir. Enfin, il y a une certaine mièvrerie qui se dégage des lignes. Il faut bien.

 

.

Me voilà orpheline de personnages que j’ai aimés, tout comme cet environnement aride qui va me manquer et pour lequel j’ai retenu tous les avertissements. Cette série m’a fait vibrer.

J’irai même plus loin : une trilogie a souvent un défaut à mes yeux. Le fameux tome 2, souvent de transition, que je ne trouve pas aussi incisif que ceux qui les entourent. Ici, c’est tout le contraire, Les Douze s’avère mon préféré (si tant soit peu qu’on puisse avoir un tome préféré au sein d’une œuvre).
.

En un mot, allez-y les yeux fermés ! (Enfin pas trop quand même)

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir : Timothy J. Fanning, une nuit sur la plage

.

Categories: CRONIN Justin Tags: ,

Rond de Sorcière #80

10/04/2017 14 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Le mois de février est deux fois meilleur que le précédent : 2976 pages (dont 352 pages issues de livres graphiques). Sans surprise car je suis sortie d’un cycle et commence une nouvelle aventure professionnelle. Cela demande un temps d’ajustement, mon corps est fatigué de cette cadence de grand-n’importe-quoi tenue durant les quatre derniers mois. Il faudra retrouver un rythme quotidien – de croisière cette fois. Je ne suis pas la seule à me réveiller, ma jungle d’intérieur aussi avec la floraison de mes orchidées et les boutures tentées.
.

Côté challenge, j’ai effectué mon premier récap’ de la septième année de mon Fin de série : avancée timide mais sérieuse. Et pour le défi Valériacr0, j’ai sorti Le scandale Modigliani de Ken Follett, c’est le seul point positif de ma lecture.
.

Nouveaux dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Le cœur de la Terre, tome 3
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Entropia, tome 4
¤ BAGIEU Pénélope : Culottées, volume 2
¤ LACOMBE Benjamin : Facéties de chats
¤ SURZHENKO Roman & Yann : Louve – La reine des Alfes noirs, volume 6
¤ TOMAS Adrien : La Geste du Sixième Royaume
¤ WALTON Jo : Mes vrais enfants
¤ VIENNE Salomé : Le matin en avait décidé autrement

→ Bandes dessinées & livre illustré m’ont été offerts pour mon anniversaire (merci !). J’ai gagné chez Dames Phooka & Dup le roman d’Adrien Tomas dans le cadre du Grand petit prix et j’en suis ravie.

Résultat : +8 entrées ; -10 sorties

.

Romans SFFF

.

Couverture de Le coeur de la terre, tome 3 d'Autre-monde de Maxime ChattamLe cœur de la Terre (Autre-Monde, tome 3) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Tome 1, tome 2
L’invasion d’Eden est imminente et l’affrontement avec les Cyniks est inévitable. Matt, Ambre et Tobias partent en guerre contre la Reine Malronce. Je continue tranquillement mon épopée dans l’univers Autre-Monde au format audio. Les deux voix forment un tout cohérent et donne vie aux personnages. Bien que l’intrigue soit intéressante à suivre, je reste réellement sur ma faim concernant les descriptions : il est vraiment difficile pour moi d’imaginer tout élément – autre que le physique des personnages.
.
.

Couverture le suivant sur la liste, intégrale de Manon FargettonLe suivant sur la liste – Manon Fargetton
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Parus maintenant sous intégrale, « Le suivant sur la liste » est initialement parue en deux tomes. 4 adolescents se retrouvent réunis alors que non seulement ils pensent n’avoir rien en commun mais pire, ne s’apprécient pas foncièrement. Course-poursuite aux indices et fuite des individus voulant les faire taire. Le rythme est bien tenu et l’autrice propose aussi bien une histoire intéressante que des interactions entre personnages plaisantes à découvrir. Le roman cible bien davantage le public jeune que le public adulte.
.
.

Couverture La machine à explorer l'espace de Christopher PriestLa machine à explorer l’espace – Christopher Priest
Plaisir de lecture Livre à regret
Roman à part dans la bibliographie de Christopher Priest, disons-le franchement : je n’ai pas réellement accroché. Les deux personnages principaux sont catapultés dans un univers hostile peuplé de créatures monstrueuses remplies de tentacules. Beaucoup de péripéties sont au programme mais je n’ai pas réussi à me passionner pour leurs aventures. Cependant, je n’ai aucun doute que ce roman qui fait quelques clins d’œil à d’autres œuvres saura adopter de nouveaux fans qui se rajouteront aux actuels, mais je ne fais pas partie de cette communauté.
.
.

Hollow City, tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsHollow city (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2) – Ransom Riggs
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 1
La qualité essentielle de ce deuxième tome est de mieux exploiter les particularités de chaque personnage. L’aspect fantastique gagne en densité et l’histoire s’assombrit aussi. L’intrigue est trépidante : course, aventure, poursuite des monstres, recherche de personnes et fuite des soucis. Parallèle entre clichés anciens et composition de l’histoire tombe moins juste qu’avec le premier tome « Miss Peregrine et les enfants particuliers » mais le livre-objet reste superbe.
.
.

Couverture de Mes vrais enfants de Jo WaltonMes vrais enfants – Jo Walton
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Jo Walton propose une uchronie personnelle avec son héroïne du quotidien, Patricia. Elle tisse deux vies à partir d’un point de divergence dans sa jeunesse. Plusieurs thématiques vont être abordées dans l’intrigue. Hypothèses, conséquences des décisions et différences environnementales viendront mettre en valeur des tranches de vie dissemblables d’une seule personne qui reste fondamentalement la même sur la défense de ses valeurs.

.
.

.
.
.Livres graphiques SFFF

.

Couverture La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret, tome 4 de Carnets de CeriseLa déesse sans visage (Carnets de Cerise, volume 4) – Joris Chamblain & Aurélie Neyret
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
En-fin le tome 4 ! Tome offert lui aussi, j’ai su patienter pour mieux le savourer. J’ai un coup de cœur pour les illustrations et je suis avec attention Aurélie Neyret. J’ai aimé ce tome-ci : illustrations, intrigue, personnalités. On « vit » ce tome au rythme de Cerise et on vibre littéralement avec elle. Le travail de ce binôme Neyret – Chamblain sera encore à découvrir pour l’ultime tome de Cerise. Avant de découvrir quel personnage sera au cœur du spin off prochain ?

.
.

Thorgal Au-delà des ombres de Van Hamme & RosinskiThorgal, La chute de Brek Zarith tome 6 de Van Hamme et RosinskiAu-delà des ombres, La chute de Brek Zarith (Thorgal, volumes 5 et 6) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture Livres avec entrée au Panthéon
Volumes 1, 2, 3 et 4
L’arc de Brek Zarith se conclut en trois tomes. J’entame donc la suite directe de la Galère noire : le côté fantastique s’impose dans l’intrigue. Un mix de mythologies nous est proposé. Thorgal, tout feu tout flamme (oui, c’est possible pour un Viking) est d’abord abattu puis donne tout pour retrouver sa bien-aimée. Une belle surprise attend les lecteurs avec ce cycle. On peut facilement imaginer Thorgal comme un Ulysse version moderne.
.
.

Autres livres

.

Couverture Le scandale Modigliani de Ken FollettLe Scandale Modigliani – Ken Follett
Plaisir de lecture :  Livre à oublier
Chronique complète
Recherche d’un tableau de Modigliani oublié de tous : une intrigue pour laquelle je n’avais aucun intérêt et dont les personnages m’ont semblé particulièrement fades. Ken Follett attaque aussi les coulisses des galéristes, mais trop tard, je suis déjà passée à autre chose.

.
.

Pénélope Bagieu, Culottées tome 2Culottées, volume 2 – Pénélope Bagieu
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
J’avais dévoré le tome 1 en septembre 2016 et j’ai reçu celui-ci en cadeau dans la foulée de sa parution (janvier 2017). Depuis l’ouverture du blog, je suis avec une régularité à toute épreuve, la publication des planches de Pénélope Bagieu. J’ai adoré découvrir le destin de ces femmes, dont certaines m’étaient encore inconnues. On peut ne pas accrocher au trait de la dessinatrice, c’est un fait (mais ce n’est pas mon cas). Mais même en partant avec un a priori stylistique, ces femmes sont terriblement bien croquées : elles prennent vie – et sont très expressives – sous la pointe du crayon et on sent que l’autrice s’est investie dans la recherche des informations. Une œuvre réussie !
.

.

Mon beau chat noir | Et du thé, tout aussi noir | Souvenir de Belgique où je m’y trouvais il y a une année | Le ciel | Délicieux croissant aux amandes | Recevoir les copains à goûter | et des bandes dessinées pour mon anniversaire | Naissance de l’adorable Miss M. | Pommes, pommes, pommes | Orchidées en fleur | Boutures de pilea pépéromioïdes | Me replonger dans la série de Ransom Riggs | Préparer un joli colis pour Carole | Nouveau carnet (pour la vie professionnelle).

.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer