Archive

Archives de l'auteur

CHEVALIER Chloé – Récits du Demi-Loup ~ Mers Brumeuses, tome 3

16/08/2017 Aucun commentaire

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupTitre : Mers Brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3)
Autrice : Chloé Chevalier
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2
.

Malgré les efforts de membres de deux royaumes, les Éponas et Véridienne entrent en guerre. Les différends politiques semblent balayer tous les souvenirs d’enfance communs des reines et de leurs Suivantes. Certaines factions profitent du capharnaüm actuel pour mettre en place des plans d’un tout autre genre. D’autres personnes courent tout le Demi-Loup en proie à des chimères ou après des préoccupations réelles.

.
.

Ah ! Que j’attendais ce tome. Sa parution le 1er juin – de cette année, pour rappel – fut une bonne surprise car initialement, je l’attendais pour août comme ses copains précédents.

Alors qu’est-ce que j’en pense ? J’ai été happée ma lecture, je l’ai dévorée et l’ai adorée. Voilà. Allez, salut.

.

Je pourrai écrire des lignes entières pour simplement dire ô combien j’aime plonger dans cet univers : je m’imprègne des différentes atmosphères, je respire en même temps que les personnages tant j’ai de sympathie pour eux. Avec « Mers Brumeuses », on se rapproche de Crassu, fils aîné de Nersès. Si j’ai synchronisé mon souffle avec les protagonistes, j’ai souffert – un peu – avec les Suivantes qui se trouvent coincées entre devoirs et envies personnelles. Ah, les personnages ! Ce sont eux l’atout de cette saga : de vrais personnages, que tu pourrais croiser dans ton quotidien (enfin, presque) avec des personnalités abouties qui comprennent des fêlures.
.

L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Comme pour les précédents volumes, on découvre encore tout un lot de subtilités sur les clans, les territoires, les alliances et les enjeux politiques. Complots et stratégies s’activent ; les plans se révèlent au lecteur au fur et à mesure.
.

On développe un point de vue plus omniscient que chacun des personnages de ce roman polyphonique (forcément). On se demande qui sont les véritables marionnettes. Les faits et gestes des personnages sont toujours complétés par des extraits de correspondance entre Éponas et Véridienne. Dans « Mers Brumeuses », on visite Nül-Noch qui est mentionné dans le recueil « Fleurs au creux des ruines » ; c’est pourquoi j’en recommande la lecture pour mieux apprécier la topographie des lieux (conseillé mais pas indispensable).

.

Cette histoire est « tout » : complexe, dense et délicieuse. Un récit ambitieux avec quelques mystères qui subsistent. Je saurai me faire patience jusqu’à la parution de l’ultime tome mais je n’ai pas besoin de l’avoir lu pour vous confirmer encore tout mon intérêt de lecture pour cette série !

.

.

Détail de couverture de Mers brumeuses, roman de Chloé Chevalier

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : J’imagine toujours Lufthilde sous les traits de la blogueuse Morgana !

.

Dans le chaudron :
Des univers fantasy « forts »
¤ L’assassin royal de Robin Hobb
¤ Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke
¤ Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson

.

Logo Lecture EquitableAllisonlineBook en stock (Dup), Le Bibliocosme (Boudicca)Les étagères de PitiponksLes lectures de Bouch’, Les lectures de Xapur ont aussi visité les cryptes des Éponas.

Ce livre est une lecture équitable, un livre issu d’une petite maison d’éditions.

.

Chats et rat de bibliothèque

13/08/2017 31 commentaires

.

Lecture et chats

.

Quand une personne se balade sur le blog – ou sur les réseaux sociaux associés – elle comprend instantanément que je suis l’humaine de deux boules de poils. En 2013, j’avais écrit un billet pour vous présenter mon duo félin. J’ai même mis en place un tag « chat » pour indiquer quand on en trouve un dans le livre que j’ai lu et chroniqué.

.

Chats de Livrement

.

.
.

Je ne pensais pas que reprendre cette catégorie de « Vie de lectrice » me serait aussi douloureux. Mon chat noir, Orphée, est mort. Évoquer mon compagnon de lecture – entre tant d’autres qualificatifs – fait encore venir les larmes. Ce n’est pas juste un animal qui s’éteint, c’est une partie de ma vie qui a été amputée. Et ô combien j’ai eu mal à mon cœur.
.

Bien que je partage mes avis de lecture, ce blog est avant tout mon journal de lectrice au sens large ; j’avais donc besoin d’écrire quelques mots sur le départ d’Orphée. J’ai déjà reçu beaucoup de messages, pensées et câlins bienveillants et j’en remercie les expéditeurs.

.

Orphée dans la nature

Portrait d'Orphée

Orphée dans l'arbre à chat

.

.

Chez nous, on considère que les chats vont par paire. Il n’était pas question de laisser Raspoutine notre tuxedo, sans copain de jeu. L’arrivée d’un nouvel habitant a permis d’alléger un peu notre peine à tous. Au hasard des journées d’adoption, notre balade nous a conduits à rencontrer et à adopter un chaton issu de l’association féline qui s’était occupée de Raspoutine. Moriarty a déjà fait connaissance avec les livres, en croquant quelques pages de Thorgal (maiiis) et il n’aime – pour l’instant – pas trop que je lise car il préfère que mes mains le caressent. C’est également une nouvelle recrue pour la bataille à qui siégera sur le fauteuil de lecture.

.

Moriarty à la sieste

Moriarty chaton

.

.

Et comme ici, on ne fait pas de jaloux, j’inclus aussi des photos de Raspoutine. Je ne manque pas de surnoms pour mon loulou et toute personne est « en fondance » devant lui tellement « il est trop mignon ! ». S’il ne mord plus le dos de mes livres comme dans sa prime jeunesse, il reste persuadé qu’un livre est l’accessoire top confort pour dormir dessus, que ce soit une liseuse ou un pavé de 1600 pages.

.

Bâillement de Raspoutine

Regard de Raspoutine

Raspoutine au calme

.

 

Categories: Vie de lectrice Tags:

SHUSTERMAN Neal – La Faucheuse

08/08/2017 8 commentaires

.

La faucheuse de Neal Shusterman, tome 1 de Futur Parfait

.

Titre : La Faucheuse (Futur parfait, tome 1)
Auteur : Neal Shusterman
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
.

Milieu du troisième millénaire. Les Faucheurs sont des êtres humains à qui est accordé le droit de glaner des personnes. Depuis des siècles, la société a su se développer au point d’avoir terrassé d’abord la maladie puis la mort elle-même. La Terre est donc surpeuplée, c’est pourquoi le statut des Faucheurs existe maintenant.

.

.

..

J’ai cédé aux sirènes des chroniques dithyrambiques concernant ce livre. Je suis une lectrice ouverte – et carrément influençable – ; je me demandais bien où j’allais mettre les pieds yeux.

La mise en place de l’univers est truculente ! Le Cloud est devenu le Thunderhead, une intelligence artificielle qui règle les problèmes sociétaux : avancées politiques, l’éducation des orphelins, etc. Il existe aussi la communauté des Faucheurs, une institution fascinante car elle est indépendante du Thunderhead et se trouve même au-dessus des lois. Système d’immunité, quotas, outils et stratégies de Fauche sont autant d’éléments que j’ai aimé découvrir.
.

Par une alternance des points de vue, on découvre l’apprentissage de Citra et Rowan qui sont apprentis Faucheurs malgré eux – ce sont justement ceux qui ne veulent absolument pas l’être qui deviennent les meilleurs Faucheurs. Des extraits de journaux de grands Faucheurs ont aussi été ajoutés. Les personnages profondément humains sont un point fort de ce roman.

.

Ma lecture a été addictive car Neal Shusterman sait calibrer le rythme avec un découpage judicieux des chapitres. Ce futur est peu enviable ; l’auteur fait naître un questionnement éthique. Les deux adolescents hésitent entre la défense de leurs valeurs et l’envie de se fondre dans le moule.
.

Révélations et rebondissements sont nombreux : certains revirements sont bien envoyés, je ne m’y attendais pas. L’auteur m’a surprise et tout s’enchaîne jusqu’à la fin avec humour noir et cynisme. Neal Shusterman semble en avoir sous le pied. J’espère que la suite sera tout aussi réussie (car j’ai déjà eu une forte déconvenue – et qui me reste encore cuisante – avec une trilogie dont j’avais aimé le premier tome).

.

La faucheuse de Neal Shusterman : Fan art de Citra

Citra de Possibly Awesome

.

La Faucheuse de Neal Shusterman : fan art de Curie

Curie d’Emily Stilwell

.

————————————————————————~*

.

Alice Neverland, Encres & Calames (Sia), Liseron d’Hiver (Camille), Muti et ses livresPtite-boukinette (Azariel) ont certainement réfléchi à leur stratégie de glane quand elles seront Faucheuses.

.

Défi Valériacr0 – août 2017

06/08/2017 6 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois de juillet :

À nos quatre yeux, le temps file vite/à toute allure. Et pouf, nous sommes déjà en juillet.

J’ai cherché un livre qui sent bon la crème solaire et aux couleurs vives « La belle vie » de Matthew Stokoe ; mais je ne suis pas sûre qu’il soit très joyeux. Elle l’a lu en quatrième vitesse !

Valériane, en souvenir de deux mois estivaux où l’on ne savait où trainer nos culottes plus jeunes – sinon avec les copains, comme le sous-entend le titre qu’elle a sélectionné « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier dont j’ai apprécié l’aventure simple aux embruns bien prononcés.

 

Sa chronique « La belle vie » de Matthew Stokoe
Ma chronique «Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier

 .

Défi Valériacr0 : Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier pour un défi littéraire

.

Sélection pour le mois d’août :.

.
Le dernier été d’Ann Brashares (Quatre filles et un jean, tome 4)

.

Couverture du livre "Le dernier été" d'Ann Brashares

.

Chère Valériane,

Nous voici réunies pour la sélection d’août. Août, c’est l’été, c’est l’arrivée de tes vacances, c’est l’envie de prendre un autre rythme, c’est le temps où le plus important de la journée et de savoir ce qu’on va manger au prochain repas, c’est la légèreté, c’est un peu de chaleur mais pas trop, c’est l’envie de buller mais aussi l’envie de réaliser plein de choses.

C’est avec cette atmosphère propre à cette saison en tête que je suis partie en quête de ton livre aoûtien. Je mise tout sur le titre, quelque chose qui fleure bon l’été. Après, le choix est un peu facile avec le mot dans le titre, mais c’est du tout vu : Le dernier été d’Ann Brashares (en plus, je t’aide, c’est le dernier tome de la tetralogie que tu as commencé il y a fort longtemps)


.

Sa réaction :

Houlà ! Tu vas chercher de l’archive aussi là !
Mais c’est un bon choix. Une lecture facile… puis en vue la clôture (enfin) d’une série -quoiqu’un tome 5 est sorti il n’y a pas longtemps.
J’espère que je ne « suis pas trop vieille pour ces conneries » 🙂 héhé et que les petites ado ne seront pas trop neu-neu.
Ceci dit, c’était quand même une chouette série que cette histoire de jeans magique !

.

« Chponk » est le bruit du livre que Valériane m’a choisi pour ce mois d’août (ou peut-être est-ce moi qui fais ce bruit, en tombant à la renverse).

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

Rond de Sorcière #83

01/08/2017 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Je suis encore dans l’un de mes passés : abordons le mois de mai ensemble (pourquoi n’aurais-je pas plusieurs passés ? Je suis peut-être une voyageuse). 3 000 pages tout rond – 992 avec le roman de Brandon Sanderson – dont 600 pages de bandes dessinées (552 avec la série complète de « Okko » de Hub dévorée sur le long week-end du 8 mai).

Après avoir passé mes déjeuners du mois d’avril dans un jardin proche de mon travail, à buller et à lire ; j’ai furieusement attaqué une période sans véritable pauses méridionales pour m’activer sur un rapport. Ceci dit, si je devais comptabiliser toutes les pages lues pour la rédaction de ce dernier, je m’étourdirais moi-même.
.

Cela se ressent car le seul billet publié ce moi-ci sur le blog concerne le défi Valériacr0. Valériane a été compatissante et m’a choisi un livre pas trop épais, livre illustré « La petite faiseuse » de Sandrine Gestin.

.

Côté cultures, « y’a du bon » : il y a eu une séance de cinéma pour voir la Belle et la Bête (oui, j’ai adoré) ; des visites pour observer une séance de graff au Muséum, pour découvrir l’opéra du Capitole (Tous à l’opéra !, onzième édition nationale), pour admirer du Vjing sur le mur des squelettes au Muséum (Nuit européenne des musées) ; enfin – et non des moindres – il y a eu le festival du jeu (qu’on attend toujours avec grande impatience).

.

Hop, en Pile à Lire :
¤ ALCIDE Dario : Kereban
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Neverland, tome 6
¤ MARCASTEL Jean-Luc : L’auberge entre les mondes – Péril en cuisine !, tome 1

→ J’ai tenté de rester cohérente entre les acquisitions et le temps imparti pour lire sur ce mois de mai. Le sixième tome de la série de Maxime Chattam est toujours acquis au format audio (50 minutes de transport quotidien à pied et à métro, ça aide)

Résultat : +3 entrées ; -16 sorties

.
.

Romans SFFF

.

Neverland (Autre-Monde, tome 6) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5
Le trio – Matt, Ambre et Tobias – est en bien mauvaise posture. Le début du sixième tome est un peu lent mais l’intrigue se déroule enfin quand les deux premiers personnages se retrouvent. Tant d’aventures pour ces adolescents ! On traversera bientôt les terres souterraines pour retrouver l’ultime tome.

.
.

Inséparables de Sarah CrossanInséparables – Sarah Crossan
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce texte en vers libres est le journal de Grace. Sa sœur siamoise et elle s’apprêtent à entrer en Première dans un lycée privé. La narration particulière symbolise le couple qu’elle forme avec sa sœur. L’autrice intègre les thèmes de l’acceptation de soi et le droit à la différence dans une intrigue à fort pouvoir émotionnel.

.
.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc MarcastelPéril en cuisine ! (L’auberge entre les mondes, tome 1) – Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
L’auberge entre les mondes, située dans le Cantal n’est pas uniquement en plein cœur de l’Auvergne : c’est un lieu de paix et de rassemblement pour différents peuples. Le livre adapté aux jeunes lecteurs se base sur des chapitres courts. L’intrigue mêle réel et fantastique avec humour et gourmandise. Ce premier tome se focalise sur l’arrivée de Nathan et Félix et renferme leur première aventure.

.
.

La Voie des Rois partie 1 de Brandon Sanderson ; tome 1 de la série Les archives de RosharLa voie des rois (Les Archives de Roshar – tome 1 partie 1) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Brandon Sanderson prend le temps de développer ses personnages mais il m’est arrivé de les intervertir parfois. Je me suis perdue sur la ligne temporelle et toute la partie côté armée – en gros, la moitié des pages ! – n’a absolument pas ma préférence. Je n’aime pas les récits de guerre : les stratégies développées ne m’ont pas intéressée mais je continuais pour découvrir l’évolution des personnages (surtout Kaladin). Quant à Shallan, j’avais envie toujours d’en savoir plus alors que j’étais plutôt frustrée concernant ce qu’elle « voit ». L’univers est certes riche, mais je l’ai presque trouvé « brouillon » » en comparaison de Fils-des-Brumes tant pouvoirs et système de magie étaient soignés. Bref, mon avis est encore mi-figue mi-raisin (et j’espère me faire un avis avec la seconde partie de ce premier volume).

.

.

Livres graphiques SFFF

.
La petite Faiseuse de Sandrine GestinLa petite faiseuse – Sandrine Gestin
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Ce beau livre renferme crayonnés, aquarelles et croquis. Le texte est un peu trop lyrique à mon goût mais demeure fort en références mythologiques. Le part belle de ce livre illustré revient au petit peuple. Il se découvre avec délice et peut être amené à être feuilleté plusieurs fois tant son intemporalité et sa richesse en sont des éléments forts.

.
.

Okko (10 tomes) – Hub
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
J’avais découvert le premier volume il y a quelques années. Série acquise tome par tome par mon Amoureux – 10 tomes en 10 ans – je me suis dit qu’attendre l’épilogue serait judicieux pour considérer la série dans son entièreté. La saga est constituée de cinq dyptiques – eau, terre, air, feu et vide – composé chacun de deux volumes. Hub, scénariste et dessinateur sait où il va : son intrigue va gagner en force et en originalité au fur et à mesure. La série est juste équilibre entre le récit et les superbes illustrations intenses en couleurs et riches de détails. Le dépaysement est au programme grâce à ce road-movie en Extrême-Orient.

.
.

Le pays Qâ (Thorgal, volume 10) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal et Aaricia doivent suivre Kriss de Valnor contre leur gré. Ils se retrouvent parmi un peuple écartelé entre deux dieux. Les similitudes avec les peuples aztèques sont assez évidentes. Volumes 10 à 13 composent un cycle fondamental : fantastique, et science-fiction se mêlent pour fournir aux lecteurs beaucoup d’intensité. Le lien entre Thorgal et Jolan est mis à rude épreuve, mais avec la clé, quelques détails concernant les origines du protagoniste.

.

.

Déguster des crêpes | Prendre enfin le temps de voir Beauty and the Beast au cinéma | Se motiver pour des soirées films à la maison en compagnie de mon frère | Se balader le nez en l’air | Et les papilles bien éveillées | Admirer les graffeurs en action | Découvrir l’opéra de Toulouse en s’asseyant dans un fauteuil dont la place est hors de prix | S’activer pour des cousettes | Déguster les premières fraises de l’année | Recevoir une mini-orchidée de la part de mon frère | Revivre de smoothies | Enfin la saison des cerises ! | Et des barbecues | Soirée entre copines | Les rires | Profiter de la douceur de mon félin | Paint-lightning sur le mur des squelettes du Muséum | Coudre un cadeau de naissance | Partir en Ariège le temps d’un long week-end | S’assurer de ne faire que des choses importantes | Comme profiter de la présence des autres et de leur enrichissement | Se nourrir exclusivement de tapioca au lait de coco | Et adorer l’édition du festival du jeu en très bonne compagnie.

.

Acquisitions livres mai 2017

Lectures du mois de mai 2017

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

DABOS Christelle – La mémoire de Babel, tome 3

27/07/2017 12 commentaires

.

Couverture de La mémoire de Babel écrit par Christelle Dabos, troisième tome de la passe miroir

.

Titre : La mémoire de Babel (La passe-miroir, tome 3)
Auteur : Christelle Dabos
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2
.

Depuis deux ans et demi, Ophélie est sous la férule des Doyennes. Depuis le départ de Thorn, elle erre comme une âme sans peine sur Anima, son arche originelle. Après les derniers événements, elle souhaite trouver d’autres indices à coupler avec les bribes d’informations déjà collectées. Sous une fausse identité, elle embarque sur l’arche de Babel.

.
.
.

La passe-miroir est un univers que je prends plaisir à retrouver. La découverte d’une troisième arche m’a mise en liesse. Cette dernière est plutôt moderne et on y retrouve quelques éléments steampunk : des automates, les tramoiseaux – tramway à plumes –, des escaliers mécaniques antigravitationnels. C’est aussi  une autre culture qui s’ouvre à nous, avec ses us et coutumes : les tenues portées selon les pouvoirs de chaque être humain, les mots interdits. Il y a aussi le Mémorial. Sous une apparence austère, le bâtiment renferme une immense bibliothèque, dédiée à la connaissance et à l’archivage des écrits actuels et ceux d’avant.
.

En entrée de livre, une ellipse de plus de deux ans et demi nous accueille. C’est une excursion en pleine terre inconnue, sans les personnages précédemment croisés.

Ophélie va sur les bancs de l’école avec les meilleurs étudiants de Babel. Elle va devenir leur souffre-douleur : bizutage, brimades, humiliations, punitions ; un douloureux parcours du combattant. Ophélie prend son envol en partant à la recherche d’informations. Mais ces péripéties vont la faire grandir d’un coup, en essuyant les échecs et en sortant de sa zone de confort aussi.
.

Ce tome prend des allures dystopiques au vu de l’ambiance qui s’en dégage, complétée par des éléments sociétaux. De prime abord, on pourrait se dire que l’action n’est pas au cœur de l’intrigue. Progressivement, en collectant de petits détails par les déplacements et les réflexions de la protagoniste, on découvre une intrigue qui s’enrichit à chaque page tournée.
.

Cette fois-ci, très peu de précisions sur l’origine des esprits de famille seront amenées. Ma lecture fut avide ; une attente sans espérance est ardue mais je restais ouverte à ce qu’allait me proposer Christelle Dabos. Je demeure entièrement satisfaite de ce troisième tome qui a su pleinement me sustenter.

.

————————————————————————~*

.

Alice Neverland, Encres & Calames (Sia)La couleur des mots (Olivia), La tête dans les livres, Le Brocoli de Merlin (ValentinePumpkins)Le Chat du Cheshire, Les escapades culturelles de FrankieLes Fantasy d’Amanda, Sur mes brizées (Brize)The Notebook (Mallou14) se sont aussi investies dans les tâches qui leur ont été assignées au Mémorial.

.

CHEVALIER Tracy – Prodigieuses créatures

25/07/2017 14 commentaires

.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy Chevalier

.

Titre : Prodigieuses créatures
Autrice : Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
.

Sur la plage de Lyme Regis, Mary Anning se passionne pour les fossiles. Plus loin, Elizabeth Philpot gratte aussi le sable. Malgré leurs différences, c’est bien grâce à leur passion commune qu’elles ont lié amitié. Elles restent soudées face à l’aversion locale.
.
.

Tout de go : j’ai aimé ce livre.
Quand ma libraire préférée m’a offert ce livre, je ne pensais qu’hormis un titre engageant, l’histoire de femmes qui recherchent des fossiles pourrait me captiver.
.

Elizabeth Philpot est une vieille fille désargentée qui s’est exilée avec ses sœurs en province. Mary Anning, jeune fille, provient d’un milieu très pauvre, d’une famille locale tenant une boutique de fossiles. Les héroïnes sont opposées mais réunies pour l’exaltation née par la découverte de restes d’animaux enfermés dans la roche.
.

Le récit s’ancre dans l’Angleterre du XIXe siècle où mœurs et normes contraignent la population. C’est surtout le combat acharné de deux femmes pour leur passion dans un pays guindé où toute extravagance est violemment réprimée.
.

Leur amitié naissante peut être qualifiée de pudique et austère car elle est soumise malgré tout aux turbulences de la vie et au regard des autres. Ce récit s’appuie sur une histoire vraie, incorporant des personnes ayant existé mais dont la vie et les événements ont été modifiés afin de diminuer l’effet répétitif et linéaire de l’emploi du temps de chasseuses de fossiles. Alors une certaine langueur se dégage des pages, mais c’est ce qui me fallait au moment de rencontrer ce livre et je me suis rassasiée de cette aventure sans intensité dramatique.
.

Le récit s’appuie sur une alternance des voix de deux femmes. Je suis entrée dans la vie de ces deux femmes – qui osent quitter leurs gants pour fouiller le sable ! – dans une Angleterre dans laquelle leur place est strictement édictée (et donc clairement pas sur la plage, le bas de la robe trempé). « Prodigieuses créatures » m’a fait voyager avec finesse et simplicité.

.
.

Doodle Ichtyosaure et Mary Anning

Doodle du 21 mai 2014 pour le 215e anniversaire de Mary Anning

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Juillet est le premier mois complet de l’été mais aussi des « vacances », moment nostalgique de cette enfance et adolescence où l’été était encore invincible (car il s’étirait et s’étirait encore). Un roman dont le titre colle bien à nous deux, aussi. C’est pour ça que Valériane avait choisi cette lecture pour notre défi Valériacr0 du mois.
.

Categories: CHEVALIER Tracy Tags:

Rond de Sorcière #82

20/07/2017 12 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Remontons le temps ensemble : en avril, j’ai dévoré 2840 pages (dont 226 de titres graphiques), un rythme aussi régulier que le battement d’un métronome.
.

Pour le défi Valériacr0, Valériane m’a choisi un tome de série et pas n’importe lequel : le quinzième des Annales du disque-monde de Terry Pratchett. Me voilà donc le temps de quelques pages, recrutée par le Guet de Ankh-Morpork.
.

Du côté des séries, j’en ai terminées deux (Le passage de Justin Cronin et Tony Chu de Layman & Guillory)… pour déjà en entamer une nouvelle (Futur parfait de Neal Shusterman).
.

Nouveau ! dans ma Pile à Lire :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Oz, tome 5
¤ CROSSAN Sarah : Inséparables
¤ LAYMAN John & GUILLORY Rob : Tony Chu – Le dernier repas, volume 12
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants
¤ ROWLING J.K. – Nouvelles de Poudlard : Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux
¤ SHUSTERMAN Neal : Futur parfait – La faucheuse, tome 1

→ Je décompte : le sérieux (2 tomes de série), la patience (les nouvelles de Poudlard), l’inattendu (avec le roman de Sara Crossan ; un one shot) ; le brûlisme (en acquérant un livre dont tout le monde – enfin… – parle de lui) ; tous lus !

Résultat : +7 entrées ; -11 sorties. 

.
.

Romans SFFF

.

Oz tome 5 d'Autre-monde par Maxime ChattamOz (Autre-Monde, tome 5) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 6
Les héros sont toujours plus forts, leur personnalité s’améliore par le frottement à de douloureuses épreuves. Ce tome est centré sur Entropia : de son origine au déchaînement. Le trio part en exploration de l’Europe et leurs connaissances sont bouleversées. Le tome reste de même qualité que les précédents et – même si je me répète – je n’ai su apprécier cette histoire non pas tome par tome mais sur l’entièreté de la saga ; le tout au format audio.

.
.

L'effet ricochet de Nadia CosteL’effet ricochet – Nadia Coste
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Avec « L’effet ricochet », Nadia Coste s’attaque à la problématique du clonage et aux dérives sociétales concernant la surprotection des individus : surveillance des humains, pleins pouvoirs étatiques, censure de l’information. On suit Malou, cadette de sa fratrie et protagoniste. Dans un univers cohérent, l’autrice campe des personnages tout aussi réalistes. Il est plaisant de se trouver dans un récit intelligent et réflexif ; à découvrir à partir de 13 ans.
.
.

Couverture La cité des anciens de Justin Cronin, tome 3 de Le passage

La cité des miroirs (Le passage, tome 3) – Justin Cronin
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Dire que j’ai dévoré l’ultime tome de la trilogie de Justin Cronin est un euphémisme. Il faut dire que je l’ai attendu (im)patiemment durant quatre années. Je l’ai tout aussi adoré que les précédents volumes. On assiste à la chute des civilisations dans un univers apocalyptique. L’intrigue est dense : l’auteur nous enveloppe toujours mieux par le suspense. Je quitte les personnages un peu brutalement alors que j’ai vibré auprès d’eux. Une trilogie réussie !
.
.

Le guet des orfèvres de Terry Pratchett ; tome 15 des Annales du Disque-MondeLe guet des orfèvres (Annales du Disque-Monde, tome 15) – Terry Pratchett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Me voilà de retour sur le Disque-Monde en atterrissant tout droit à Ankh-Morpork. Il faut dire qu’il y a des choses à voir dans cette cité : notamment les nouvelles recrues engagées par le Guet. J’apprécie la série développée par Terry Pratchett dans laquelle les personnages évoluent à chaque fois qu’on les retrouve. Ici, on enquête pour retrouver la piste d’un tueur. Non seulement on visite les ruelles mais on découvre tout un tas de détails et d’anecdotes truculents.
.
.

Nouvelles de Poudlard de J.K. Rowling Le guide pas complet et pas fiable du toutNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Pouvoir, politique et esprits frappeurs enquiquinantsNouvelles de Poudlard de J.K. Rowling - Héroïsme, Tribulations et passe-temps dangereux.
Nouvelles de Poudlard : Le Guide pas complet et pas fiable du tout ; Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants ; Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux – J.K. Rowling

.
.

Plaisir de lecture : note : 4 Nouvelles à découvrir
Ces trois nouvelles disponibles uniquement au format numérique se dégustent en à peine 1h30 (pour les lecteurs lents comme moi). J’ai très largement apprécié ces nouvelles par lesquelles J.K. Rowling nous distille bon nombre de nouveaux détails sur son univers. Il faut dire que je me relevais péniblement de ma rencontre – de mon carembolage serait plus exact – avec « Harry Potter et l’enfant maudit » que je n’ai tout simplement pas aimé. Si ces guides renferment bien souvent des informations connues sur le bout des doigts – et pas uniquement par les potterheads – ils ont été un véritable plaisir de lecture pour moi par l’humour et leur fraîcheur mais ne comptez pas sur une plongée profonde et enrichissante à Poudlard non plus.
.
.

La faucheuse, livre de Neal Shusterman, 1er tome de Futur ParfaitLa faucheuse (Futur parfait, tome 1) – Neal Shusterman
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Parfois je me fais avoir par les sirènes des chroniques dithyrambiques, alors je plonge dans ce nouvel opus young adult dont tout le monde parle. Et ma curiosité s’avère parfois mal orientée, parfois une bel avantage. La preuve avec ce premier tome qui a su me surprendre dans la construction de l’intrigue. Le récit est prenant, les retournements de situation hauts en couleur. Une belle découverte, j’espère que la suite sera à la hauteur.

.

.

Livres graphiques SFFF

.

Les archers, 9e tome de Thorgal de Van Hamm & RosinskiLes archers (Thorgal, volume 9) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Avec ce neuvième tome, est entamé le cycle du Pays de Qâ : Thorgal fait la connaissance de Tjall et de son oncle Pied d’Arbre. Contre toute attente, il est entraîné dans un tournoi d’archerie avec Kriss de Valnor comme partenaire (un des personnages majeurs de la série, qu’il rencontre aussi pour la première fois). Le concours est un véritable film de cinéma avec une tension palpable. Van Hamme développe toujours la personnalité profondément optimiste de Thorgal.
.
.

Le dernier repas, tome 12 de Tony Chu par Guillory et LaymanLe dernier repas (Tony Chu, volume 12) – John Layman & Rob Guillory
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Volumes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11
Et voilà, ce douzième opus clôt la série de Tony Chu. Nous suivons ce flic cibopathe dans un univers loufoque, expansif et hallucinant. Il demeure un fil rouge plus que soigné, agrémenté d’aventures débridées, servies par des compositions graphiques fantastiques. Comme vous le lisez, je ne manque de qualificatifs pour parler de cette série totalement délirante.

.

.

Livre illustré

.

Facéties de chats par Lacombe et PerezFacéties de chats – Benjamin Lacombe & Sébastien Perez
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Benjamin Lacombe nous offre quatorze portraits de chats, tous de races différentes. Magnifiques illustrations accompagnées de textes poétiques écrits par Sébastien Perez. Chaque « personnage » est accompagné d’un portrait illustré, d’un texte sur une page et d’une illustration pleine page en face. Les textes sont efficaces pour la lecture à voix haute mais s’établissent généralement en rimes pauvres. Un album joli mais d’un intérêt médiocre à mes yeux.

.

.

Les doux dimanches entre copains | Cuisiner des gâteaux à l’okara d’avoine | Fêter le départ d’un collègue | Profiter de l’odeur du lilas | En prendre plein les pupilles dans une jardinerie | Et repartir avec deux nouvelles plantes | Premier barbecue ! | Envoyer des plis postaux | Regarder les enfants des copains grandir | Fêter le chocolat en famille | Mais dire adieu à sa voiture sur l’autoroute | Photographier le printemps | Déjeuner au parc tous les midis | Dîner entre copines | Participer à un troc&achat de boutures | Recevoir mon petit frère à la maison pour son stage | Acquérir de nouvelles chaussures vernies | Profiter d’un copieux brunch chez les amis | Et entretenir sa joie en utilisant le trampoline | Bouturer (encore) des hoyas.

.
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

MARCASTEL Jean-Luc – L’Auberge entre les Mondes, péril en cuisine !

11/07/2017 18 commentaires

.

Péril en cuisine ! Le tome 1 de l'auberge entre les mondes par Jean-Luc Marcastel

.

Titre : Péril en cuisine (L’Auberge entre les Mondes, tome 1)
Auteur : Jean-Luc Marcastel
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Nathan et son copain Félix sont tous deux apprentis cuisiniers. Pour cet été, ils ont trouvé un job dans une auberge au cœur de l’Auvergne. Ils pensent s’engager pour une belle aventure, dans cet écrin de verdure et avec l’afflux de visiteurs estivaux passionnés. Ils ne croient pas si bien dire…

.
.

.

L’arrivée dans le Cantal secoue un brin Félix et Nathan. Ce dernier, le protagoniste, se rend compte que tout ne tourne pas rond avant d’observer des signes peu discrets. On apprendra très vite que cette auberge est au carrefour de plusieurs mondes. Elle œuvre comme un lieu de paix et de rassemblement. Il suffit au lecteur d’avoir l’esprit un peu ouvert… pour ne vouloir qu’une chose : séjourner à l’auberge !

.

On rencontre Nathan, un peu timide de nature ; puis Félix, son ami et protecteur. Il y a aussi Mademoiselle Fan, tirée à quatre épingles, qui jouera le rôle de la préceptrice stricte. D’autres personnages farfelus, effrayants et truculents font aussi leur entrée. Certains personnages sont dessinés en deuxième et troisième de couverture (à voir si vous souhaitez les découvrir en premier en illustration ou en mots). Et ne perdons pas de vue qu’il ne faut pas non plus se fier aux apparences ; par contre, à l’amitié, oui ! (c’est une des valeurs soulevées par le récit).
.

Cette aventure est la première d’un récit initiatique en fantasy. J’ai aimé la dynamique nous entrainant dans un monde riche qui noue rationnel et fantastique (Imaginez une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur !). Le lecteur est happé par le merveilleux grâce à une écriture imagée qui permet une grande fluidité de lecture.
.

Cet opus « Péril en cuisine ! » retrace la première mission de Nathan et Félix mais je reste un peu sur ma faim. Si le rythme n’est peut-être pas assez percutant pour la vieille lectrice que je suis, l’histoire inculque de belles valeurs. Le récit court est adapté aux plus jeunes lecteurs, dès 9 ans. Cette série s’avère être une trilogie : les prochains tomes devraient donner plus d’ampleur aux péripéties.
.

Le livre ne manque ni d’humour, ni de gourmandise. En fin de livre, on trouve la présentation rigolote par les frères Kolkrabbi et Bleksprutt de trois recettes authentiques.
.

Un brin loufoque, beaucoup d’imaginaire, Pa’hi’Rol – l’Auberge entre les Mondes – se classe aisément en littérature jeunesse et fantastique ; elle propose quelques références à Lovecraft. Couverture glacée, mouture très souple, numéro de pages dans des chaudrons et illustrations par Lucas Durkheim sont autant d’éléments qui font de « Péril en cuisine ! » un beau livre.

.

CROSSAN Sarah – Inséparables

04/07/2017 16 commentaires

.

Inséparables de Sarah CrossanTitre : Inséparables
Autrice : Sarah Crossan
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir

.

Tippi et Grace sont deux sœurs adolescentes de 16 ans. Elles sont inséparables, physiquement car elles sont siamoises, mais aussi psychologiquement car elles sont deux à s’épauler face aux difficultés que leur renvoie la société. L’État ne finance plus leur éducation à la maison mais leur paie maintenant une place dans un établissement privé. En septembre, c’est le saut dans le grand bain. Le mot d’ordre est de se soutenir coûte que coûte et tester tout ce qu’on leur propose au lycée, enfin presque.
.
.

J’ai eu les montagnes russes du visuel : j’ai vu cette couverture, j’ai dit « joliii ! », j’ai pris le livre en main et j’ai aimé le toucher « pêche ». Puis, j’ai ouvert le livre et j’ai froncé le nez du type « il est très aéré, m’a-t-on vendu du vide ? ». Il faut bien dire que ce texte en vers libres donne une première impression de vide. Non pas de légèreté, car je ne m’imaginais pas entrer dans un roman frais & léger pour l’été. Et vous vous doutez bien, que si je vous en parle en début de chronique, c’est qu’il ne faut pas se fier à l’apparence (en même temps, quand on est amateur des littératures de l’imaginaire, on s’est déjà confronté à des maquettes abominaffreuses).

.

Avec « Inséparables », on suit le point de vue de Grace : elles sont un couple, deux sœurs et ici, une seule narratrice.

Sur l’aspect visuel, la taille des retrait n’est pas systématiquement liées aux pensées de Grace, aux interventions de sa siamoise ou des autres protagonistes ni même la description des gestes ou des lieux. Bien souvent paroles et pensées se croisent ; ce capharnaüm m’a parfois agacée.
.

Cependant, la mise en page n’entrave pas la lecture. Cette apparence de poème s’articule autour de chapitres très courts. Finalement, la simplicité du texte se ramène à la vie et aux comportements. Cette narration particulière symbolise l’inséparation de Grace et Tippi.
.

Ce journal de six mois débutant à la rentrée – septembre – permet de développer l’empathie du lecteur. Il faut dire aussi que le récit est particulièrement touchant car Sarah Crossan arrive à nous projeter dans la tête de Grace.
.

Les siamoises sont assez différentes mais elles sont d’accord sur un point : ne jamais les séparer tellement elles s’aiment. Et puis, disposer chacune d’un corps, pourquoi faire ?

L’évolution plus que la fin et son dénouement (qu’il est facile à deviner) dégage le fort potentiel émotionnel. L’acceptation de soi et le droit à la différence sont bien défendus par l’autrice.
.

Le texte renvoie à la vie des sœurs siamoises bicéphales Abigail et Brittany Hensel, âgées maintenant de 27 ans. Le récit est d’ailleurs ancré dans une période historique avec des références musicales, cinématographiques grâce de subtils clins d’œil.

En plus d’une couverture réussie, le roman se lit très rapidement et est conseillé à partir de 12 ans.

.

Extrait d'Inséparables de Sarah Crossan "Ne pas tomber amoureuses"

Extrait inséparables de Sarah Crossan : qu'est-ce que la mocheté ?

.
.

————————————————————————~*

 

D’encre et de rêves (Morgana)Le Brocoli de Merlin (Valentine Pumpkins), Une souris et des livres ont aussi été inséparables de leur livre pendant quelques heures.

.