Archive

Archives de l'auteur

Clic-Clac 📷 Les bibliothèques en 2017

19/09/2017 22 commentaires

.

Bibliothèques en 2017 de Livrement

.

En avril 2012, je vous présentais mes bibliothèques classico-classiques : l’une pour tous les ouvrages « graphiques » – bandes dessinées, comics, livres illustrés – et la seconde, pour les romans.

Cette dernière venait tout juste de prendre sa place dans la pièce aka. le bureau – chambre d’amis. Cette bibliothèque en hévéa a été construite sur-mesure par nos soins. Elle était optimisée pour prendre tout l’espace disponible sur un mur à « de là », jusqu’à « de là » (à savoir : de la mini bibliothèque des mangas jusqu’à la fenêtre avec vitres ouvertes). Je parlais « d’immensité » : 230*156 cm.

.

Bibliothèque des romans installée

.

Et sur les photos, on ne s’en rend pas compte. Les blogueuses-devenues-copines, Eirilys & Mutinelle, me l’ont attesté après s’être exclamées devant sa grandeur en venant à la maison. Moi qui mesure 160cm, le sommet de mon crâne arrive tout juste au rayonnage des Pratchett (à chercher sur la photo) et je peux embrasser ma bibliothèque d’une phalange de chaque côté en tendant les bras.

Autant vous dire qu’en avril 2012, on se sentait en mode « on est laaaaarge ». Il y avait de quoi faire avant la remplir ! Peut-être même toute une vie ? Oui, une vie de 5 ans de deux lecteurs qui lisent plus sur liseuse que sur papier. Voilà.

.

Bibliothèque des romans en 2012

.

Une bibliothèque, ça vit.

Premier fait : alors oui, il y a des livres qui arrivent en permanence. Argument qui atteste les deux paragraphes précédents : la bibliothèque contient actuellement 473 livres ! (contre à peine une centaine en 2012).

Second fait : cette bibliothèque est faite pour nous suivre et être déménagée si un jour l’occasion se présente. Elle est totalement démontable. Mais lourde. Sauf que vous voyez, son mouvement, c’était hypothétique.
Il a fallu complètement la vider et la démonter pour :
♦ détapisser et repeindre la pièce en août 2013
♦ installer le parquet flottant en août 2015
♦ installer le nouveau bureau (et donc la décaler de deux centimètres, argh) en août 2017
(tous les deux ans, en août, quelle régularité !)
→ Et OUI, je me suis fouettée avec tous mes marque-pages tant c’était une épreuve À CHA-QUE-FOIS !

.

Bibliothèque en déplacement

.

J’aurais aimé penser à prendre une photo chaque année pour voir l’évolution de mes bibliothèques. Alors, que je parlais de ce regret à Valériane, j’ai acté. J’ai sorti l’appareil photo. Clic-clac. La bibliothèque dans son jus.

Cette bibliothèque peut même être nommée une médiathèque étant donné qu’elle héberge les CD aussi. Et il y a des tas de boites qui contiennent des marque-pages, et des marque-pages qui ne sont pas contenus dans des boites. C’est un peu l’apocalpyse sur les rayonnages du bas. Concernant la bibliothèque « graphique », j’ai aussi pris des photos mais je les garde pour moi car elle est en mode « à ranger / en transit » : il y a un peu de bazar et aussi des bibelots que je n’avais pas envie de déplacer (sinon je ne l’aurais jamais pris cette foutue photo !).

Avec l’installation du nouveau bureau, la mini-bibliothèque des mangas a disparu. Ces derniers doivent intégrer celle des romans. Alors, vous le voyez venir, on est en plein tri… par le vide (et là, c’est une nouvelle aventure qui démarre).

 

Bibliothèque des romans en 2017

Moriarty au milieu des livres

Raspoutine gardien des livres

Tri de la bibliothèque
Mouvement "Gardera ? Gardera pas ?"

Un peu de place dans la bibliothèque

Moriarty dans le seul espace libre de la bibliothèque

.

 

Categories: Vie de lectrice Tags:

Rond de Sorcière #86

14/09/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En août, j’ai dévoré 1987 pages dont… 1008 de bandes dessinées (Thorgal).
.

Branle-bas de combat à la maison !
♦ Une nouvelle recrue féline et papivore est arrivée, c’est Moriarty.
♦ Le nouveau bureau (immeeeense : le plateau mesure 214*80cm) a enfin été placé ; il a été construit avec le même bois – hévéa – que la bibliothèque.
♦ Et les bibliothèques connaissent un tri « sévère »… par le vide.
.

En passant :
♦ J’ai découvert une boîte à lire au jardin Massey de Tarbes.
♦ J’ai enfin lu Le concours du Millénaire de Roger Zezlany et Robert Sheckley que j’avais acquis en 2009 (et oui) grâce à Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0.
.

Le tome 6 de la série Kriss de Valnor de Giulio De Vita et Yves Sente est la seule entrée dans ma Pile à Lire. Il s’agit en réalité, d’un doublon que j’ai enfin pu échanger.

→ Résultat : +1 entrée ; -23 sorties

.

Roman SFFF

.
Le concours du Millénaire, livre écrit par Roger Zelazny et Robert SheckleyLe concours du Millénaire – Roger Zelazny & Robert Sheckley
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Azzie, démon, se prépare au concours du millénaire qui déterminera qui, du Bien ou du Mal règnera sur les humains pour les 1000 ans à venir. La plume acérée des quatre mains présente une fantasy burlesque teintée d’un humour noir. Le tout est basé sur la surenchère. Et si les aventures sont rigolotes, elles ont été pour moi trop répétitives et aucun élément fort ne s’en est dégagé.
.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Kriss de Valnor tome 28 de Thorgal Le sacrifice tome 29 de Thorgal Kriss de Valnor, Le Sacrifice (Thorgal, volumes 28 et 29) – Jean Van Hamme & Grzegorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
J’avais lu le mois dernier le premier tome de ce cycle de trois volumes. Dans ce dernier, la famille est réduite en esclavage. Kriss de Valnor réapparait mystérieusement – et avec un secret – et Thorgal se meurt. Jolan prend une lourde décision et introduit ainsi le prochain cycle. Les deux femmes sont mises en avant et c’est appréciable même si les ficelles scénaristiques restent un peu grosses.

.
.

Moi Holan tome 30 de ThorgalLe bouclier de Thor tome 31 de ThorgalLa bataille d'Asgard tome 32 de Thorgal.
Moi, Jolan, Le bouclier de Thor, La Bataille d’Asgard (Thorgal, volumes 30, 31, 32) – Yves Sente & Grzegorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon

.
Appelé « le successeur », le titre de ce cycle – trois tomes encore – ne laisse pas de doute quant à la place de Jolan maintenant. Il va perfectionner son entrainement auprès de Manthor. Yves Sente signe ses premiers tomes auprès de Grzegorz Rosinski ; espérons que la série retrouve un nouveau souffle. J’ai aimé ce cycle car le protagoniste change et j’apprécie de mieux découvrir Jolan. Les illustrations évoluent également, c’en est presque déroutant.

.
.

Le bateau sabre tome 33 de ThorgalKah-Aniel tome 34 de ThorgalLe feu écarlate tome 35 de Thorgal.
Le Bateau-Sabre, Kah-Aniel, Le feu écarlate (Thorgal, volumes 33, 34, 35) – Yves Sente, Xavier Dorison, Grzegorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon

.

Les mages rouges gagnent en force avec l’arrivée de leur prophète. La religion est le pilier central avec une lutte entre polythéisme et monothéisme catholique. J’ai du mal avec les mages rouges qui sont présents depuis trop d’albums maintenant (mais ce n’est qu’une préférence personnelle). Par contre, si jusque-là, la saga pouvait être lue par tous, ce tome frôle l’horreur.

.
.

Les trois soeurs Minkelsonn tome 1 de la jeunesse de ThorgalL'oeil d'Odin tome 2 de la jeunesse de ThorgalRuna tome 3 de la jeunesse de Thorgal.
Les trois sœurs Minkelsönn, L’oeil d’Odin, Runa (volumes 1, 2 et 3) – Roman Surzhenko & Yann

Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Ce spin-off sur la jeunesse de Thorgal est plutôt bienvenue – contrairement au développement des autres séries-personnages que j’estime discutable. On notera la grosse bourde où Thorgal, enfant, est déjà conscient d’être un enfant des étoiles. Mais en soi, cette série annexe n’impacte pas la principale. Les allusions sexuelles me font monter les yeux au ciel, comme s’il était réputé que les conquêtes était l’attrait principal des aventures du protagoniste.

.
.

Je n'oublie rien ! tome 1 de Kriss de Valnor La sentence des Walkyries tome 2 de Kriss de Valnor Digne d'une reine tome 3 de Kriss de Valnor
Alliances tome 4 de Kriss de Valnor Rouge comme le Raheborg tome 5 de Kriss de Valnor L'île des enfants perdus tome 6 de Kriss de Valnor
.

Je n’oublie rien !, La sentence des Walkyries, Digne d’une reine, Alliances, Rouge comme le Raheborg, L’île des enfants perdus (volumes 1 à 6) – Yves Sente & Giulio de Vita
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce spin-off consacré à Kriss de Valnor fait tout de suite écho au tome 28 de la série principale. Son aventure chez les Walkyries fait rouler les yeux tant cette facilité est de mauvais goût. Du personnage que j’apprécie tant, je n’en retrouve rien si ce n’est une femme brunette dessinée et son adoration pour les batailles. Mais physique et caractère sont largement modifiés : le personnage ne me convainc pas. Ici, l’arc modifie clairement la donne – au point où il faudrait lire ce spin-off avant de découvrir le tome 36 (non publié à ce jour) – et je me demande comment la série mère évoluera.

.

.

.

L’arrivée de Moriarty | Nouvelle recrue féline papivore | Dévorer la série Thorgal | Déjeuner dominical avec les copains | Faire du tri dans la bibliothèque | Accueillir Lily dans la famille | Vivre doucement au rythme de Raspoutine | Placer le bureau tout neuf | Fêter les 40 ans d’un ami | Cuisiner en couleurs | Passer son été dans « Le concours du Millénaire » de Roger Zelazny & Robert Sheckley | Déjeuner entre copines, si délicieuse compagnie | Juste avant l’arrivée d’Izia le lundi suivant | Aller rendre visite à Mutinelle | Et se balader | Découvrir une boîte à lire au jardin Massey | Cuisiner plusieurs gâteaux au caramel beurre salé.

.
.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LINDSAY Jeff – Double Dexter, tome 6

12/09/2017 6 commentaires

.

Double Dexter de Jeff LindsayTitre : Double Dexter, tome 6
Auteur : Jeff Lindsay
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

.

Cette nuit, le Passager Noir et Dexter décident de se livrer une fois encore à leurs petites activités. Seulement, ils n’ont pas vu l’observateur caché un coin dans cette maison saisie vide. Ce Témoin anonyme va véritablement empoisonner la vie de Dexter. Cette dernière coule doucement du côté professionnel : il est impossible pour les flics d’attraper l’écraseur. Et sa vie personnelle sombre littéralement car Rita a décidé de ne plus cuisiner !

.

.
.

Me voilà arrivée à la fin du sixième tome : tout ce qui me fait apprécier la série malgré des intrigues que je trouve pénibles, c’est l’humour. Bien malheureusement, le ton n’est plu si drôle. Ce que j’aimais, c’était de déguster toutes les petites réflexions succulentes de Dexter sur lui-même dans son costume d’être humain « regular » et de sa vision de la Vie avec un V majuscule. Bien qu’il continue à s’exprimer à la troisième personne du singulier, cet aspect sarcastique est passé à la trappe. Où est partie son autodérision ?

Dexter sait que sa couverture – toute sa vie et ses activités – ne tient qu’aux faits et gestes d’un observateur plus que gênant qu’il surnomme le Témoin. Et pourtant, il reste les bras ballants (vraiment).

L’auteur est misogyne, ce n’est plus un fait anecdotique quand en six tomes rien ne s’arrange. Tous ces personnages féminins sont hystériques : tout est exagéré, les sentiments, leur façon de se mouvoir, leurs réactions. Sans parler du fait qu’elles font « enfler » l’aspect insécuritaire de l’environnement du protagoniste (pauvre de lui, entouré de dindes déchaînées). Un exemple parmi tant d’autres : dans un passage, Dexter dit qu’il aimerait bien insulter l’intelligence de Rita, encore faudrait-il la trouver.

.

J’ai cru qu’un moment de suspense allait se dessiner, mes yeux étaient rivés aux mots qui défilaient sur un chapitre précis, mais en fait, non. La même intrigue est répétée inlassablement à chaque tome. L’auteur s’essouffle et le nombre impressionnant de facilités me lassent. Il faut dire que les méchants-qui-en-veulent-à-Dexter finissent par… mal finir. Alors c’est pratique !

On en parle du réalisme ? Il y a des éléments qui semblent décalés par rapport au fil rouge déroulé sur l’ensemble de la saga. Et il y a aussi des éléments complètement à côté de la plaque – pour notre propre réalité – qui finissent par rendre le tout grotesque à souhait. On frôle l’hérésie !

.

Différentes couvertures de Double Dexter de Jeff Lindsay

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
Des livres qui mettent un brin mal à l’aise
¤ Les contes de la fée verte Poppy Z. Brite
¤ Dancing Lolita de Gudule
¤ Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle

.

Cette série est toujours une lecture commune avec ma binômette de choc, Valériane.

PRIEST Christopher – La machine à explorer l’espace

08/09/2017 14 commentaires

.

Couverture La machine à explorer l'espace de Christopher PriestTitre : La machine à explorer l’espace
Auteur : Christopher Priest
Plaisir de lecture Livre à oublier
.
.

1893, Edwards Turnbull vient d’inventer la machine à explorer le temps. Il réalise une démonstration pour charmer Amelia en visite. Une erreur de manipulation modifie la machine à explorer… l’espace. Ils se retrouvent dans un univers où l’esclavage des humains est contrôlé par des monstres tentaculaires. Pour parfaire le tout, les Martiens prépare une attaque en bonne et due forme de la Terre.

.

.

.

« La machine à explorer l’espace » dépasse la simple dédicace en devenant un hommage à l’écrivain britannique et non moins connu Herbert George Wells. Le récit est suranné au possible : sa construction se base sur celle des romans du début du XXe siècle, Christopher Priest l’exercice jusqu’à reprendre le style d’écriture de l’homme.

 

L’application de l’auteur est à noter, mais en oubliant sa plume, le récit est à mes yeux, assez terne.
Je n’ai pas su m’intéresser à la survie des protagonistes. L’histoire est très linéaire et prévisible. J’ai vite fait le tour des tenants et des aboutissants. La tension n’est pas palpable, les enjeux sont peu nombreux. L’humour n’a pas su non plus me toucher.

 

Ce récit n’a pas été distrayant pour moi car je n’ai pas voyagé, malgré leur épopée sur Mars. Il me semble que ce roman est à part dans la bibliographie de l’auteur, je devrais donc découvrir avec délice d’autres romans de cette plume que j’apprécie tant.

.
.

Retaliation par Peter Fussey ; fan art de La machine à explorer l'espace de Christopher PriestRetaliation par Peter Fussey

DELANEY Joseph – Le sacrifice de l’Épouvanteur, tome 6

06/09/2017 11 commentaires

.

Couverture Le sacrifice de l'épouvanteur de Joseph Delaney

.

Titre : Le sacrifice de l’Épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 6)
Auteur : Joseph Delaney
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5
.
.

Tom Ward se doit de protéger le Comté. Pourtant, sa mère, exilée en Grèce souhaite qu’il vienne arrêter le fléau montant. Les clans Deane, Mouldheel et Malkin se lient pour ce projet d’envergure. Bill Arkwright participe aussi. Et pourtant, John Gregory ne souhaite pas collaborer.

.

.
.

La créature du nom d’Ordinn est une déesse pouvant prendre le corps d’une femme et celui d’une salamandre. Elle apparait tous les 7 ans en Grèce pour venir réclamer son dû : du sang !

.

Les ménades ne s’aventurent presque jamais en dehors de leur pays d’origine, la Grèce. Elles vivent en petits groupes dans des lieux sauvages. Elles vénèrent une déesse assoiffée de sang appelée l’Ordinn. Elles tirent leur pouvoir d’un mélange de vin et de chair crue qui les fait entrer dans une transe meurtrière jusqu’à ce qu’elles trouvent une victime.

.

Avec ce tome, les personnages quittent Chipenden pour aller faire un petit tour en Grèce. « Le sacrifice de l’épouvanteur » marque un tournant : Tom devient une arme pour sa mère et servir ses intentions.

Ce volet est plus sombre car les scènes sont plus dures et il comprend aussi des morts assez violentes.

Comme toujours l’écriture est fluide et limpide, les tomes se dévorent comme des petits pains. Ici, la bataille prend beaucoup du récit (logique). L’idée évoquée est celle du « combat perpétuel » et le fait qu’on ait tous une part d’obscur cachée en nous.

La lecture est conseillée à partir de 12 ans

.

La lueur d’un éclair me révéla mon ennemie : une grande femme maigre vêtue d’une longue robe trempée par la pluie, les cheveux noués derrière la nuque, une grimace haineuse sur le visage. Des bandes de cuir enroulées autour de ses pieds lui tenaient lieu de chaussures. De la main gauche, elle brandissait un grand couteau.

« Voilà donc à quoi ressemble une ménade », me dis-je.

.
.

Fan art Tom et John de l'épouvanteur de Joseph Delaneysource inconnue

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
Des univers fantasy estampillés jeunesse
¤ Harry Potter de J.K. Rowling
¤ Rose de Holly Webb
¤ Narnia de C.S. Lewis
¤ A la croisée des mondes de Philip Pullman
¤ Eragon de Christopher Paolini
¤ Cœur d’encre de Cornelia Funke

.

Défi Valériacr0 – septembre 2017

04/09/2017 8 commentaires

.

Defi valeriacr0

Le défi Valériacr0, c’est le combo de choc (et un poil drogué) que je forme avec ma copine Valériane. Peu de lectures en commun mais la bêtise et l’amour du blablatage futile, si. Et un objectif très sérieux de descente de PAL avec choix imposé chaque mois. Rien que cela !

Pour tout savoir, rendez-vous sur la page.

.

.

Impressions pour le mois d’août :

Août était l’été, l’arrivée des vacances pour Valériane : je l’ai donc embarqué dans un autre tempo, celui de la légèreté. J’avais choisi « Le dernier été » d’Ann Brashares. Elle a ainsi terminé la série « Quatre filles et un jean » et son appréhension de rentrer dans une vieille série s’est vite effacée.

Valériane a décrété que ma PAL fondait comme neige au soleil. Elle a choisi un livre arrivé il y a fort fort longtemps « Le concours du Millénaire » de Roger Zelazny & Robert Sheckley. J’ai passé un bon moment, mais le livre restera anecdotique pour moi (oui, malgré ses 510 grammes et ses 989 pages !).

Ma chronique « Le concours du Millénaire » de Roger Zelazny & Robert Sheckley

 .

Le concours du millénaire de Zelzany et Sheckley : sélection du mois d'aoûtPhoto bonus à voir ici

.

.

Sélection pour le mois de septembre :.

.
L’éducation de Stony Mayhall de Daryl Gregory

.

Couverture du livre L'éducation de Stony Mayhall de Daryl Gregory

.Chère Valériane,

Et voilà, Septembre est le mois de la fin de l’été et de l’arrivée de l’automne aussi. C’est celui de la rentrée : celle des fournitures qui sentent le neuf. Même si nous n’allons plus à l’école, nous sommes amoureuses de papeterie (papier, papivore ?), c’est un bon prétexte pour acheter un carnet. En attendant de connaître la réponse de la balance entre oui ou non à un énième carnet, il faudra rester sérieuse en cette rentrée, et bien s’attaquer au livre de circonstance que je t’ai choisi : L’éducation de Stony Mayhall de Daryl Gregory.

.

Sa réaction :

Hehe bon choix ! Depuis le temps !
Puis c’est raccord ET rentrée ET Halloween 😉

.
.

J’ai découvert la sélection très ‘halloweenesque’ de Valériane sous 34°C !

.

Categories: Challenges & Défis Tags:

Rond de Sorcière #85

02/09/2017 9 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juillet, j’ai dévoré 4794 pages ! ; dont 672 de bandes dessinées.

.

Je me suis concentrée sur ma Pile à Lire avec cette envie – ce besoin, même – d’éjecter les livres courts qui trainaient dans ma PAL depuis belle lurette.

J’ai poursuivi assidument ma lecture de Thorgal commencée le mois dernier et que j’ai continué aussi sur août.

Durant ce mois, le temps m’a semblé distendu. J’ai veillé sur mon chat Orphée ; alors on a fait ce qu’il préférait le plus : dormir en ma compagnie pendant que je lisais.

Et je n’ai réalisé aucun ajout mensuel : c’est la première fois depuis que je note mes acquisitions, soit depuis 2010. Ayant ouvert mon blog en janvier 2009, on sent les tentations influencées par les autres blogueurs 😉

→ Autant dire que j’ai dégommé ma Pile à Lire :
Résultat : 0 entrée ; -20 sorties

.
Pour le défi Valériacr0, je me suis plongée dans « Prodigieuses créatures » de Tracy Chevalier par l’entremise de ma binômette Valériane 😉

.

.

Romans SFFF

.

Mers brumeuses de Chloé Chevalier, tome 3 de Les récits du Demi-LoupMers brumeuses (Récits du Demi-Loup, tome 3) – Chloé Chevalier
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Tome 1, tome 2
Ce troisième tome confirme toujours mon coup de cœur ! J’ai aimé me replonger dans cet univers. Chloé Chevalier sait me happer par sa plume, en me faisant vivre dans le quotidien de ses personnages. L’intrigue devient plus sombre mais aussi plus intense. Je n’ai pas vu les pages défiler, un pur plaisir.

.
.

Couverture de la trilogie des rois écrite par Katherine KurtzLa trilogie des rois – Katherine Kurtz
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Chronique complète
La trilogie des magiciens, La trilogie du roi Kelson
Je remonte le passé des Derynis que j’avais rencontrés jusqu’alors dans les précédentes intégrales. Je fais un bon de 200 ans en arrière pour découvrir la vie de (saint) Camber. J’ai apprécié la richesse que l’autrice nous propose tant sur l’intrigue que sur l’existence des Derynis et le fonctionnement de leur magie.

.
.

La flamme chantante de Clark Ashton SmithLa Flamme Chantante – Clark Ashton Smith
Plaisir de lecture :  Livre à regrets
Ce livre contient deux textes : le premier est le journal intime écrit par Gilles Angarth puis le récit de voyage de Philip Hastane, son ami. Malheureusement, ce ne fut pas ma tasse de thé car les répétitions sont nombreuses et le style un peu trop poétique pour moi. Le voyage immergé dans le fantastique – un monde parallèle – m’a perdue ; la mise en abîme n’a pas fonctionné sur moi.

.
.

Samien, le voyage vers l’Outremonde – Colin Thibert
Plaisir de lecture : Livre sympa
Samien décide de partir en quête de la fortune. Les événements vont le conduire à rencontrer des gens et à découvrir ses capacités. Il manque parfois de liant entre les différentes rencontres mais ses aventures sont rapportées avec amusement. Bien que cette histoire ne me laissera pas de souvenirs précis dans le temps, cette quête initiatique est intéressante et le protagoniste, sympathique.

.

.

Bandes dessinées SFFF

.

Tome 17 de Thorgal : La gardienne des clésLa gardienne des clés (Thorgal, volume 17) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Thorgal se fait usurper son identité par deux de ses ennemis qui s’allient. Ils ont pour but de dérober les pouvoirs de la Gardienne des Clés. Clairement, cette aventure indépendante n’a que pour objectif d’annoncer le cycle suivant.

.

.

.
.

L'épée soleil, tome 18 de ThorgalLa forteresse invisible, couverture du tome 19 de ThorgalCouverture La marque des bannis tome 20 de ThorgalLa couronne d'Ogotai, tome 21 de la bande dessinée ThorgalLa cage tome 23 de la BD Thorgal.

L’Épée-soleil, La forteresse invisible, La Marque des bannis, La Couronne d’Ogotaï, Géants, La cage (Thorgal, volumes 18, 19, 20, 21, 22 et 23) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski

Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon
Thorgal devient amnésique ; il connaît l’exil puis le succès. Le cycle de Shaïgan-sans-merci contient bon nombre de rebondissements et donne plus d’importance à la place de Jolan. Aaricia se démène pour survivre : la période est sombre pour la famille alors que chaque membre tente de garder son intégrité – et de rester vivant ! – coûte que coûte. Le scénario est bien ficelé et intègre une bonne dose de surnaturel.

.
.

Arachnéa tome 24 de ThorgalVingt cinquième tome de Thorgal : Le mal bleuLe royaume sous le sable tome 26 de la BD ThorgalArachnéa, Le mal bleu, Le Royaume sous le sable (Thorgal, volumes 24, 25 et 26) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livres avec entrée au Panthéon

.

.
Thorgal n’a toujours pas fini son odyssée. Le premier tome est déconseillé aux arachnophobes, le deuxième sert de transition car l’intrigue est simpliste et le dernier offre un scénario qui tombe comme un cheveu sur la soupe. L’ensemble de ce cycle « Le viking errant » nous permet tout de même de mieux appréhender la relation entre Thorgal et sa fille, d’avoir quelques informations concernant le peuple des étoiles.

.
.

Le barbare couverture du tome 27 de ThorgalLe barbare (Thorgal, volume 27) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Alors qu’il voulait rentrer au Northland, Thorgal est de nouveau séparé des siens. Louve et Jolan prennent davantage d’importance. Ce tome est le premier du cycle « du barbare » qui en comprend trois au total. Et donc, j’en dirai plus sur le prochain rond de Sorcière.

.

.

Autres livres

.

Le petit livre des chats par Brigitte Bulard CordeauLe petit livre des chats – Brigitte Bulard-Cordeau
Plaisir de lecture :  Livre sympa
La mouture est réussie : couverture moelleuse, tranche dorée et papier glacé. À chaque double page, on retrouve une illustration à droite (œuvres du XVIe au XXe siècle) et un texte à gauche avec une citation et quelques mots sur différents thèmes sur le chat : les origines, les légendes d’Europe, le chat au Moyen-Âge, le chat et les fées, les chats célèbres, le maître des lieux, les premiers jours, la silhouette, dialogue de chats, par exemple. Un petit format – 10*15 cm – renferme 176 pages fait de ce livre une idée « cadeau » idéale.

.
.

Couverture prodigieuses créatures de Tracy ChevalierProdigieuses créatures – Tracy Chevalier
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
L’histoire livre le combat acharné de deux femmes pour leur passion, dans un pays guindé. On sent les embruns sur le visage à la lecture et du temps qui passe doucement, à rechercher des fossiles. Le récit m’a fait voyager avec simplicité ; c’est tout ce que je demandais.

.
.

Le voile noir d'Anny DupereyLe voile noir – Anny Duperey
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
La relecture de ce livre m’a fait revivre toutes les émotions que j’avais vécues la première fois. Au fil des lignes, on réagit avec elle, on souhaite la réconforter. On se lie facilement aux mots : d’abord la froideur marque puis la concision séduit. On s’attache aux photos, à l’autrice aussi. Elle nous fait tout partager et à travers cette expérience de (sa) vie, on ne peut que se confronter à la sienne : l’introspection sur ses propres expériences, parfois sur des éléments différents de ceux qu’elle évoque mais qui sont ceux de notre existence, de notre identité.

.
.

La cuisine des écrivains orchestré par Johan Faerber

La cuisine des écrivains – Johan Faerber
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Ce livre est dressé comme un menu : mises en bouche ; cocktails et apéritifs ou l’entrée en matière reste à boire avec trois services complets jusqu’aux desserts ou l’art de saupoudrer de sucré ; les boissons chaudes ou l’art de conclure ainsi que des recettes en appendices. C’est tout un menu gastronomique de textes variés et riches de plumes connues. Voici des pépites culinaires délicieuses à déguster. Parmi les textes, il y a de l’humour, indéniable ; de belles descriptions, aussi (seul « Le lapin-furet » d’Alexandre Dumas m’a dérangée). Ce livre était un cadeau, un joli clin d’œil entre mes lectures et mon plaisir de cuisiner.

.
.

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie GrimaldiLe premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Depuis plusieurs mois, j’ai toujours un livre disponible au format audio. J’ai donc jeté mon dévolu sur la plume de Virginie Grimaldi dont je suis le blog depuis de nombreuses années. C’est avec plaisir que j’ai enfin découvert son premier titre. Je ne me suis pas identifiée aux personnages (ce n’est pas un point négatif) mais je les ai trouvées attachantes. J’aime les tranches de vie et celles-ci sont réussies car on y rencontre des femmes qui se retrouvent à l’un des carrefours de leur vie. Elles ont des points communs, des différences mais surtout l’envie, motivées ensemble, d’avancer sur leur cheminement intérieur. Il y a de l’humour pour alléger le tout et ça, c’est chouette.

.

.

.

Passer du temps en famille | Et recouvrir mon neveu-presque-tout-neuf de bisous | Visiter Domme | Et déguster une glace malgré la frâicheur | Ritualiser le dimanche soir avec des crêpes | Escape Gamer avec les copains | Et se réconforter en dînant ensemble | Coudre des cadeaux de naissance | Partir voir famille et amis en 1700 km | Fêter l’anniversaire d’une amie et nos diplômes respectifs | Puis, passer la soirée en famille | Lire des tas de livres à Miss Bouclettes | Rencontrer Delphine et visiter Vichy avec elle | Passer du temps avec mes grands-mères | Et repartir avec une récolte dans leur jardin | Et une réaliser une bouture de misère pourpre | Barbecuter avec la famille | Puis avec les amis | Passer un doux ultime moment avec Orphée | Commencer à fabriquer le prochain bureau | Fabriquer un dino-plante et l’offrir à G., 8 ans | « C’est trop coooool ! » | Passer un week-end ariégeois avec les amis.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

ZELAZNY Roger & SHECKLEY Robert – Le concours du Millénaire

30/08/2017 9 commentaires

.

Le concours du Millénaire, livre écrit par Roger Zelazny et Robert SheckleyTitre : Le concours du Millénaire
Auteurs : Roger Zelazny & Robert Sheckley
Plaisir de lecture :  Livre sympa

.

Les forces du Bien et du Mal s’affrontent tous les 1000 ans pour déterminer qui règnera sur l’humanité pour le millénaire à venir. Azzie Elbub, Démon de profession, sort de sa torpeur pour préparer son projet et soigner la présentation.

.
.

Cette intégrale renferme tous les tomes de la trilogie : Apportez-moi la tête du prince Charmant ; À Faust, Faust et demi et Le démon de la farce.

Cette série a été écrite à 4 mains mais je ne saurais différencier les apports de l’un que je connais peu et de l’autre, n’ayant jamais lu la plume de Robert Sheckley.

.

Le Démon Azzie nous entraine dans de folles aventures au sein de ces trois tomes. En plus du protagoniste, nous faisons la connaissance d’Ylith, Babriel, Méphistophélès et Faust ; des personnages pas piqués des vers.
.

Cette fantasy burlesque présente un humour noir grâce à une plume acérée. Le ton caricatural détourne contes et légendes : le récit est parodique à souhait. Le tout est basé sur la surenchère, nous allons de rebondissements en rebondissements.
.

Et pourtant, j’ai trouvé la lecture un peu ennuyeuse pour avoir lu la trilogie d’une seule traite. Je me demande si c’était le bon moment pour rencontrer ce livre qui trônait dans ma bibliothèque depuis quelques années. C’est donc un argument complètement personnel qui ne remet pas en question la qualité du texte.
.

Pour moi, la lecture est amusante, j’ai passé un bon moment bien que je n’en garderai pas de souvenirs impérissables.

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
De quoi se marrer
¤ La magnificence des oiseaux de Barry Hughart
¤ Le livre qui rend dingue de Frédéric Mars
¤Joueur_1 de Douglas Coupland

.

Challenge littéraire : pavé de l'étéLogo défi Valériacr0Cette lecture – cette brique, ce pavé absolu ! – a été sélectionnée par Valériane dans le cadre de notre défi Valériacr0 pour le mois d’août.

.
D’une pierre, deux coups, la brique de 989 pages me permet d’ajouter une participation au challenge estival de Brize.

.

KURTZ Katherine – La trilogie des rois

28/08/2017 8 commentaires

.

Couverture de la trilogie des rois écrite par Katherine KurtzTitre : La trilogie des rois (roi de folie, roi de douleur, roi de mort)
Autrice : Katherine Kurtz
Plaisir de lecture Livre fantas… tique
La trilogie des magiciens, La trilogie du roi Kelson
.

903, la Maison Festil règne sur le Royaume de Gwynedd. Le coup d’État fomenté il y a deux siècles a permis d’éjecter du trône les Haldane : c’est l’avènement des Derynis. Le Roi siégeant ne fait pas l’unanimité, Camber décide de se retirer de la cour d’Imre.

.
.

Quand j’ai commencé la trilogie, une immense joie s’est déversée : je repartais dans l’univers des Derynis mais sur une toile – presque – toute neuve car j’allais parcourir le passé de Kelson, 200 ans avant sa naissance.

 

Le récit s’ouvre sur le Royaume sur lequel règnent les Festil. Je ne pensais pas que la trilogie serait elle aussi sur la lignée Haldane car l’ensemble de ces trois tomes est une réponse aux rois festilliens et la débâcle derynie.

 

Ô élément très attendu – le principal pour moi – j’allais rencontrer Camber ! Saint Camber et toute la légende qui en découle. Et je fus surprise : Camber est bien vivant mais il a déjà 57 ans.
.

Camber MacRorie est le septième comte de Culdi. Érudit et juriste, il est aussi fonctionnaire à la retraite. Camber est un personnage principal, comme ses enfants et leurs compagnons – Evaine, Rhys, Joram. Nous faisons aussi la rencontre de Megan la reine, de l’archevêque Anscom, du prêtre Cullen mais aussi du roi Cinhil, dernier membre de la lignée Haldane que j’ai d’ailleurs beaucoup moins apprécié que la clique derynie qui l’aide.
.

Si j’ai adoré la trilogie des magiciens, j’avais été déçue par la trilogie du roi Kelson car Katherine Kurtz y développait une intrigue que je jugeais trop émaillée de facilités. Pour cette série, je trouve que l’autrice est plus en forme : une richesse question rebondissements et des intrigues politiques intéressantes à suivre ; il y a moins de prévisibilité.

.
.

Dans ce moyen-âge alternatif, on découvre le quotidien médiéval avec la latence de réponse en termes de communication, du froid qui s’insère dans les habitats venteux et dans les relations houleuses.

Les situations dérapent vite et on voit l’être humain dans ses pires travers. Côté personnages, les femmes ne sont pas très réussies : elles sont parfaites, mais toujours au second plan. Enfin, la hiérarchie ecclésiastique est très présente et on comprend très vite que Katherine Kurtz communique sa foi. Dans les éléments un peu dommageables, sur une question de forme, je suis encore fortement agacée de découvrir tant de fautes dans l’édition de Pocket : erreurs de traduction, mauvais prénom utilisé, et descriptions modulées (un manteau peut être bleu pour devenir rouge trois lignes plus loin).

.

En plus de sa rencontre, découvrir la personnalité de Camber a été une agréable surprise. J’ai également aimé retrouver des éléments de la magie des Derynis : polymorphisme, portails de transferts, cubes mobilse et communication à distance. Le don de soi est le thème principal et les revers de vie de certains personnages leur confèrent une admiration certaine de la part du lectorat.
.

Je suis étonnée de découvrir que Katherine Kurtz oppose humains et Derynis. Jusqu’alors, les Derynis étaient des humains avec des pouvoirs. Ici, elle appuie fortement sur cette distinction.

 

.

————————————————————————~*

.
.

Dans le chaudron :
Grandes fresques en fantasy
¤ La couronne des sept royaumes de David B. Coe
¤ L’assassin royal et Les aventuriers de la mer de Robin Hobb
¤ La tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay

Challenge littéraire : pavé de l'été.

.
Voilà mon premier pavé de l’été pour le challenge de Brize, qui se constitue de 1251 pages de texte brut.

.

 

Rond de Sorcière #84

23/08/2017 10 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juin, ce sont 2570 pages que j’ai dévorées, dont 352 d’œuvres graphiques.

 

Pour les challenges :
¤ J’ai réalisé un récapitulatif-en-cours-de-route de mon challenge Fin de Série : entre autres statistiques, j’ai lu 37 tomes sur 4 mois.

¤ Pour le défi Valériacr0 : Valériane m’avait choisi « La petite faiseuse », un livre illustré que j’aime beaucoup, que j’ai lu et chroniqué sur le fil.

 

Côté lectures, j’ai tenté de trouver quelques minutes pour lire, parfois un quart d’heure seulement mais de préférence en extérieur. Mes amis m’ont offert un magnifique marque-page à inclusions florales fabriqué au Moulin Richard de Bas à Ambert (merci !).

Après les bibliothèques éphémères de rue, j’avais hâte que les boîtes à lire permanentes fassent leur apparition. J’ai guetté la mise en place de celle de mon quartiers tous les jours (je vous en parlerai bientôt).

 

Le mois de juin était la dernière ligne droite des études reprises sur une année intensive. Ça y est, je suis certifiée !
Côté bonne humeur, j’ai refait le plein d’énergie avec pique-niques, déjeuners, brunches et barbecues avec les copains. Je suis aussi allée à une Nocturne de marché couvert 18-23h et c’est toujours un délice gustatif et visuel.

 

Enfin l’aspect culturel, je suis allée à l’Open Summer Festival : j’aime m’y balader pour voir les graffeurs à l’œuvre et profiter du marché des créateurs. Avec les amis, nous avons testé un bar à jeu et ce fut un très chouette moment ! Participer aux siestes électroniques est un rendez-vous annuel qu’on apprécie beaucoup.

 

C’est nouveau ! (en PAL)
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Genèse, tome 7
¤ CHEVALIER Chloé : Récits du Demi-Loup – Mers brumeuses, tome 3
¤ DABOS Christelle : La passe-miroir – La mémoire de Babel, tome 3
¤ DUPEREY Anny : Allons voir plus loin, veux-tu ?
¤ DUPEREY Anny : Le voile noir
¤ GRIMALDI Virginie : Le premier jour du reste de ma vie
¤ Lapuss : Putain de chat 2
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Étoiles de métal, volume 1
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Lune mécanique, volume 2
¤ LEMIRE Jeff & NGUYEN Dustin : Descender – Singularités, volume 3

→ J’ai reçu des cadeaux, merci 🙂 Et j’ajoute aussi les Descender initialement offerts pour l’anniversaire de mon Amoureux (mais dont j’avais lu le premier tome en mars 2016).

Résultat : -11 sorties ; +10 entrées

.

Bilan lecture juin 2017 : les acquisitions

.

 

Romans SFFF

 

Couverture de La mémoire de Babel écrit par Christelle Dabos, troisième tome de la passe miroirLa mémoire de Babel (La passe-miroir, tome 3) – Christelle Dabos
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Pour ce troisième volet, nous partons découvrir une nouvelle arche. J’ai aimé grappiller des indices pour la quête principale mais aussi d’observer le fonctionnement des lieux. L’intrigue est prenante et on tourne les pages avec avidité. Un tome réussi qui a su nourrir mon plaisir de lecture.

.
.
.

Kereban livre de Dario AlcideKereban – Dario Alcide
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Kereban présente une mouture atypique : on découvre l’histoire par différents documents ; extraits de journaux intimes, discours, coupure de presse, screen de tchat, etc. Ces sources impliquent le lecteur pour qu’il se fasse sa propre opinion en intégrant les notions de nuance et de recul. L’aspect singulier est réussi mais l’histoire même m’a un peu moins séduite.

.

.

La voie des rois de Brandon Sanderson, partie 2 du premier tome Les archives de RosharLa voie des rois (Les Archives de Roshar, tome 1 partie 2) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Ma lecture de ce premier tome me laisse un goût mitigé. J’ai bien conscience que les arcs narratifs vont se densifier et se croiser mais Brandon Sanderson prend trop son temps pour nous conter Roshar. La mise en place est essentielle pour un tel univers – surtout avec une histoire en 10 pavés ! – et paradoxalement j’ai trouvé qu’il était trop sur la retenue. Surtout en ce qui concerne les péripéties de Shallan, partie qui m’intéresse bien plus que les batailles pour conquérir des territoires. Ma lecture aura été laborieuse sur ces 1400 pages.

.
.

Genèse de Maxime Chattam, dernier tome d'Autre-MondeGenèse (Autre-Monde, tome 7) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5, tome 6
Dernière aventure pour l’alliance des trois : les épreuves sombres s’enchaînent et libèrent un final à la hauteur. Aucun doute sur l’inventivité de l’auteur, cependant de nombreux passages n’ont pas su me parler (leur intérêt, leur longueur). Les personnages deviennent de plus en plus fort et ce sont maintenant des matures et très réfléchies avec une évolution que je considère un poil trop brutale mais acceptable par rapport à l’intrigue. Fait étonnant pour une série, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter la géographie des lieux, rien ne se dessinait dans mon esprit. Cette saga n’est pas un coup de cœur mais j’ai tout de même passé un bon moment.

.
.

 

Bandes dessinées SFFF

 

Volume 11 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiVolume 12 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiVolume 13 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLes Yeux de Tanatloc, La Cité du dieu perdu, Entre terre et lumière (Thorgal, volumes 11, 12 et 13) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture :  Livre avec entrée au Panthéon
Je poursuis mon périple au pays de Qâ : ce cycle est sans doute le préféré des afficionados de la bande dessinée. En tyrannie aztèque, bon nombre d’éléments sont mis en place : relations entre personnages, détails du peuple dont est issu Thorgal, don de Jolan. La thématique principale s’appuie sur le fait que le pouvoir corrompt et peuvent retourner n’importe quel être humain (et bien souvent, dans ses pires travers).

.
.

Volume 14 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiAaricia (Thorgal, volume 14) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Cet album retrace l’enfance d’Aaricia en relatant plusieurs histoires courtes. Ce personnage est plutôt malmené par les scénariste et illustrateur ; il est agréable de mieux découvrir sa personnalité avec cet album indépendant. On y fait aussi la connaissance de Vigrid, un dieu mineur.

.
.

.

Volume 15 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLe Maître des montagnes (Thorgal, volume15) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Nouvel album indépendant dont le thème central est le voyage dans le temps. Je garde de bons souvenirs des lectures de ce tome où plus jeune, je renversais mon cerveau à base de « Et si » pour savoir ce qu’aurait pu devenir l’histoire avec tel acte/geste/parole/détail en plus ou en moins. Et puis j’ai aimé tourner les pages, revenir en arrière pour vérifier des éléments graphiques.

.
.

Volume 16 de Thorgal par Van Hamme et RosinskiLouve (Thorgal, volume 16) – Jean Van Hamme & Grezgorz Rosinski
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Ah ! La naissance de Louve a lieu – titre évident, merci Sherlock de pacotille – et c’est pourquoi j’ai un attachement plus fort pour ce tome. L’intrigue demeure prévisible, Thorgal est en pleine colère et s’avère capable de tout pour protéger les siens. Dessins et couleurs sont plus précis, plus réels et on plonge immédiatement entre ces pages glacées. Un volume sauvage.

.
.

 

Autre bande dessinée

 

Putain de chat tome 2 de LapussPutain de chat 2 – Lapuss’
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Tome 1
Moustique revient dans un tome 2 ! Je suis bon public donc j’aime bien les gags, mais sans doute que l’humour ne plaira pas à tout lecteur. J’ai trouvé ce second volume moins vulgaire que le premier. Le trait simple et efficace croque des scènes à peine exagérées.

.

.

.

.

Regarder mes plantes pousser | Bruncher avec des amis | Jouer à des jeux de société dans un bar | Être diplômée | Ouhouh ! | Fêter l’anniversaire de l’Amoureux | Participer à la Nocturne d’un marché couvert | Recevoir un joli marque-page | Pique-niquer | Fêter leurs 80 ans | Coudre des bavoirs | Découvrir enfin la boîte à livres de mon quartier | Lire dans un parc | Puis dans un autre | Observer les graffeurs à l’œuvre | Barbecuter | Aller aux siestes électroniques.

.
.

Bilan lecture juin 2017 : livres lus