Archive

Archives pour la catégorie ‘WEEKS Brent’

WEEKS Brent – L'ombre parfaite

03/08/2014 17 commentaires

.

L 'ombre parfaite Brent Weeks bisTitre : L’ombre parfaite (L’ange de la nuit, hors série)
Auteur : Brent WEEKS
Plaisir de lecture :
etoile 4Nouvelle à découvrir
etoile 2Reste du livre à regrets
L’ange de la nuit

.

Gaelan Feu du Ciel vient d’accepter une mission commanditée par la dangereuse courtisane Gwinvere Kirena. Arrive alors le moment où il prépare soigneusement son attirail et attise son Don.

.
.

Durzo BlintCette nouvelle est une préquelle à l’univers « L’ange de la nuit » de Brent Weeks. Ce livre est a priori très alléchant, vous pensez bien : un récit concernant le pisse-culotte Durzo Blint !

Mais il s’agit là d’une de ses aventures et non d’un écrit focalisé sur sa personne ; ceci dit, cela nous donnera un début de compréhension quant à sa personnalité. La nouvelle doit être lue comme un bonus et non pas comme de quoi étancher sa soif concernant ce protagoniste.
.

On croisera également d’autres personnages secondaires que je vous laisse découvrir. Les nombreuses connections me donne envie de me replonger dans la saga que j’avais adorée.

.
.

Le livre contient en plus de la nouvelle de cinquante pages, un glossaire – avec les annotations acerbes du chambellan –, une liste des personnages, deux chapitres bonus tirés de « Au-delà des ombres » concernant Feir Cousat. Hormis la nouvelle, le livre n’a pas grand intérêt. Ces annexes manquent de saveur et ne semblaient pas être destinées à la publication.
Enfin, cette nouvelle n’est pas un bon prélude pour s’attaquer à la trilogie, elle ne saura donner envie : pour apprécier la plume, préférez la lecture du cycle « L’ange de la nuit ».

.
.

« L’ombre parfaite » de Brent Weeks est une préquelle concernant le pisse-culotte Durzo Blint. La nouvelle d’une cinquantaine de pages vous entraine sur ses pas dans la réalisation d’une mission. Si cette novella vous sera agréable, c’est uniquement en la considérant comme un bonus. Le reste du livre est décevant et ne sera utile pour le lecteur aguerri. Envie de tester la plume de l’auteur ? Dirigez-vous de préférence vers sa saga « L’ange de la nuit ».

.
.

Extrait Ombre parfaite Brent Weeks.

L ombre parfaite Brent Weeks

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Les souvenirs de lecture quant à la trilogie, qui remontent en surface.

.

Dans le chaudron :
L’ange de la nuit
¤ La voie des ombres, tome 1
¤ Le choix des ombres, tome 2
Le dimanche je lis des nouvelles et des novellas¤ Au-delà des ombres, tome 3

.

Et voici ma petite participation car « Le dimanche, c’est court« .

.
CITRIQ

.

Pic : Durzo Blint par Brent Weeks
.

Enregistrer

Enregistrer

Clôture du challenge 1% littéraire

31/07/2010 2 commentaires

Nous voici le 31 juillet 2010, la clôture officielle du Challenge « 1% littéraire » de 2009.
.
Le principe était le suivant :

Le principe de ce challenge : entre le 13 août et le 28 octobre 2009, il va paraître en France 659 nouveaux romans français et étrangers (romans et recueils de nouvelles). Les participants au challenge du 1% s’engagent à lire 1% des ces nouveautés, c’est-à-dire 7 romans ou recueils de nouvelles. Comme il paraît également 75 nouveaux essais littéraires, les challengers ont la possibilité d’ajouter un essai à leur liste. Enfin les challengers les plus gourmands peuvent faire un challenge du 2%, 3%, 4%… (5% étant le record à battre).

.

Ma liste, pour ce challenge 1% littéraire spécial fantasy :
1. DEBREUVE-THERESETTE Adeline : De notre sang
2. DURHAM David Anthony : Terres étrangères (Acacia, tome 2)
3. HOLSTEIN Eric : Petits arrangements avec l’Eternité
4. MARILIER Juliet : Soeur des cygnes (tome 1)
5. MOORE Christopher : D’amour et de sang frais
6. REDICK Robert V.S. : La conspiration du loup rouge (Le voyage de Chathrand, tome 1)
7. WEEKS Brent : Le Choix des ombres (L’ange de la nuit, tome 2)

.
Sur les sept romans à lire dans le cadre du challenge, j’ai lu « obligatoirement » 9 livres car il y avait deux tome 2 (Acacia et L’ange de la nuit)


Puis me prenant au jeu, je suis allée plus loin :

– j’ai lu le troisième tome (de la trilogie coup de coeur, L’ange de la nuit)
– et je continuerai ma lecture sur les tomes suivants des trilogies (Acacia et Le voyage de Chathrand), du dyptique (Soeur des cygnes), et un livre de Moore (qui pourrait s’apparenter au « début » de « d’amour et de sang frais », bien que les tomes soient indépendants)

.
Pour récapituler :


En gras les livres que je « devais » lire dans le cadre du challenge, en italique mes futures lectures, en police « normale », les livres à lire avant ceux du challenge pour la bonne compréhension de l’histoire.


1 . DEBREUVE-THERESETTE Adeline : De notre sang

2 ante. DURHAM David Anthony : La guerre du Mein (Acacia, tome 1)
2. DURHAM David Anthony : Terres étrangères (Acacia, tome 2)
3. HOLSTEIN Eric : Petits arrangements avec l’Eternité
4. MARILLIER Juliet : Soeur des cygnes, tome 1

4 post. (MARILLIER Juliet : Soeur des cygnes, tome 2)

5 ante. (MOORE Christopher : Les dents de l’amour  (un presque tome 1)
5. MOORE Christopher : D’amour et de sang frais  (un presque tome 2)
6. REDICK Robert V.S. : La conspiration du loup rouge (Le voyage de Chathrand, tome 1)

6 post. (REDICK Robert V.S. : Tempêtes (Le voyage de Chathrand, tome 2)
7 ante. WEEKS Brent : La voie des ombres (L’ange de la nuit, tome 1)
7. WEEKS Brent : Le Choix des ombres (L’ange de la nuit, tome 2)
7 post. WEEKS Brent : Au delà des ombres (L’ange de la nuit, tome 3)

.
Finalement, cela m’a inspiré, non ? 🙂

.
Petit bilan : Comme pour tout challenge, ce que j’affectionne le plus, c’est d’aller vers des livres vers lesquelles, a priori, je ne serai jamais allée (même en fantasy). J’y ai lu de bons livre et j’y ai même trouvé une trilogie gros gros coup de cœur !

.
Challenge très positif, c’était génial !


Un peu « court » de se la jouer comme moi : c’est à dire raccourcir la lecture sur 6 mois (janvier à juin) avec, en plus, les autres challenges 🙂 Je ne le conseille pas, du coup 😀

.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~*

.
Et comme toute bonne proscrastrinatrice qui se respecte, je n’ai pas rédige mes chroniques. Alors voici un petit résumé de mes lectures :

.
1 . DEBREUVE-THERESETTE Adeline : De notre sang

Plaisir de lecture : Livre à découvrir
Ce roman est décidément très court, avec 150 pages. Les deux personnages Marie et Dracula sont plutôt bien dessinés et assez attachants. Dracula est un poil – à mon avis – trop beau, trop fort, trop « vampire IN ». Marie est plus proche d’une personne réaliste bien que ses changements d’opinion soient difficiles à comprendre. L’intrigue et la relation entre Dracula et Marie sont bien menées. Le roman est un poil fleur bleue et dès les premières pages, on peut très vite deviner la fin avec un peu de jugeote.

.
2 ante. DURHAM David Anthony : La guerre du Mein (Acacia, tome 1)

Plaisir de lecture : Livre sympa mais…
Le très grand point fort du livre est sur la description, l’invention et l’histoire des différents peuples (races). Là-dessus, rien à redire. Même si j’ai lu le livre très facilement, il n’en demeure pas moins que la première partie du bouquin est très lente (mais un développement essentiel pour comprendre l’univers), la deuxième partie est plus stimulante : la vie de cette fratrie, leur avancement personnel, leurs savoirs, etc. Difficile d’être plus enthousiaste sur un tel livre qui a reçu tant de succès et de prix car il me manque un « je ne sais quoi ». Je n’ai pas été réellement transportée.

.
2. DURHAM David Anthony : Terres étrangères (Acacia, tome 2)

Plaisir de lecture :  Livre sympa mais…
Ce deuxième tome démarre lui aussi très lentement. Nous avons affaire à des intrigues mineures dont on ne comprend pas réellement leur intérêt. Heureusement, les personnages principaux ont un profil plutôt travaillés (sinon, autant poser le livre). L’intrigue principale gagne en puissance et on ne peut plus lâcher le livre. Malheureusement, moi qui me croyais partie pour un diptyque voire même une trilogie, et bien, non, une belle et grande saga (histoire de gagner du pognon, non ?). Et très gros mauvais point : une fin en queue de poisson pour ce tome 2 ! (très cliffhanger)

.

3. HOLSTEIN Eric : Petits arrangements avec l’Eternité

Plaisir de lecture :  Livre sympa mais…
~)> Ma chronique entière est à lire ICI.
Des bagarres, il y en a. De l’intrigue pas folichonne aussi. Mais on peut y ajouter également, de l’argot à ne plus en finir, des vampires nouvelles génération qui ne craignent ni les crucifix, ni l’aïl et encore moins la lumière.
Dommage que le concept des mangeurs de souvenirs & d’émotions n’ait pas été un poil développé, dommage que les vampires soient malgré tout coincés dans leur propre portrait, dommage que le livre ressemble à un dictionnaire des expressions familières. Sinon, cela peut passer pour un roman de « feuilleton » et un poil décalé.
.

4. MARILLIER Juliet : Soeur des cygnes (tome 1)
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Tome 2
Comme vous l’aurez compris, ce roman s’appuie sur deux contes, celui des six frères cygnes de Grimm et sur les cygnes sauvages d’Andersen.
Nous sommes au coeur d’un roman de fantasy plutôt classique, dans une Irlande celtique. Les premières pages consistent à « rendre » le paysage et à présenter la personnalité de ses sept frères et soeur. Ce n’est qu’au basculement du conte, que l’histoire prend un rythme plus agréable.
Marillier a su déposer sa patte en utilisant les contes mais en les adaptant à sa sauce.  Une écriture douce, agréable, un bonheur.
Bien que n’ayant pas lu immédiatement le tome 2, les deux livres sont un dyptique pour une seule histoire.

.

5. MOORE Christopher : D’amour et de sang frais (un presque tome 2)
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Bien que ce tome soit un pseudo tome 2 (le premier étant « Les dents de l’amour »), il peut se lire tout seul. L’univers déjanté et maitrisé de Moore est très appréciable.  Les dialogues sont percutants, les situations graves entre entre personnes loufoques ne payent pas de mines. Bref, que du décalé dans un cadre réaliste nous donne quelque chose de vraiment très bon ! Mention spéciale aux extraits du journal intime d’Abby qui est à mourir de rire…

.

.
6. REDICK Robert V.S. : La conspiration du loup rouge (Le voyage de Chathrand, tome 1)
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Je me suis auto étonnée car je pensais que ce livre allait parler de gros pirates baraqués alors que nos personnages principaux s’avèrent être un mousse tout jeune, une fille de noble suivant son père pour des négociations politiques et d’autres super gentils ou des méchants, mais pas de gros pirates. Très vite, on rentre dans l’ambiance de ce roman, et malgré quelques coïncidences un peu grosses, l’histoire est prenante. J’aime tout particulièrement les animaux parlants et la malédiction de la magie. J’aurai aimé que l’âme du navire soit un peu plus développée car il y a matière avec un tel bateau ! Je me jetterai volontiers dans le prochain tome.

.


Trilogie « L’ange de la nuit » de Brent WEEKS
7 an
te. La voie des ombres (tome 1)
7. Le Choix des ombres (tome 2)
7 post. Au delà des ombres (tome 3)

Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au panthéon !
Chronique complète du tome 1.
Bon, vous l’aurez compris : voici LA trilogie coup de cœur !
Nous sommes totalement aspirés par l’histoire : les multiples intrigues sont très bien menées, les personnages sont nombreux, complexes, et malgré leur côté un peu « archétypé » au début, ils révèlent tout de même une personnalité agréable. La palette des émotions est très bien exploitée : larmes, rires, peur, tristesse, joie, amour, amitié, doute, angoisse, etc. Trahisons, rebondissements, surprises, vous en aurez pour votre argent. On se laisse totalement portée, l’écriture est riche, la traduction réussie : Weeks maitrise et nous propose une trilogie bien léchée et fignolée. Une très belle lecture.

.

WEEKS Brent – L'ange de la nuit ~ La voie des ombres, tome 1

19/04/2010 18 commentaires

.

La voie des ombres Brent WeeksTitre : La Voie des Ombres (L’ange de la nuit, tome 1)
Auteur : Brent WEEKS
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

A Cénaria, la loi des rues est la plus dure. Azoth vit au rythme des supplices infligés par le Rat. Chef de la guilde des dragons noirs, il n’hésite pas à imposer ses règles par la violence. Poupée et Jarl, les amis d’Azoth en font les frais. Afin de les sauver de leur sinistre quotidien, Azoth est prêt à quitter le Dédale, quartier où ils survivent. Les genoux jouant des castagnettes et claquant des dents, notre chétif Azoth prie Durzo Blint le pisse-culotte de le prendre comme apprenti. Mais notre brave gamin est loin de deviner qu’il devra tout aussi durement survivre que dans les rues du Dédale, changer d’identité, et même… donner la mort.

Au sein du royaume de Cénaria, domine une anarchie certaine. Cette ville est rongée par la corruption et les rênes sont tenus par la pègre des Neuf appelée le Saka’gué. Il domine différents mondes afin qu’une certaine accalmie perdure entre eux. Toutefois, l’insécurité y est perpétuelle : vie pitoyable, racket incessant, forte corruption, vols, prostitution, arnaques et mort au quotidien n’y sont pas des moindres.

Pour assainir l’environnement, les corrompus font appel à la crème des assassins, les qualifiés pisse-culotte. Cette élite atypique est de fait hors-norme car ces rares membres sont dotés d’un Don.

Ignorant de tout (ou presque) Azoth prie le majestueux Durzo Blint de le prendre sous sa coupe. La vie à ses côtés se révèlera dense et aussi détestable que son ancienne vie dans le Dédale. Devenu maintenant Kylar Stern, il devra s’allier à certaines figures, aider Durzo dans ses contrats et surtout, continuer de respirer à tout prix. Il va évoluer dans un monde dont les coulisses sont source de mort certaine, sans en connaître ni les fils, ni les logiques. Implacablement, c’est le grand bain pour Azoth.

.
.

La voie des ombres 01)°º•. Avec cette trilogie, difficile de ne pas parler d’archétype des personnages ! Les personnalités ne sont pas originales, nous avons l’enfant martyrisé, l’assassin, la pute, le gigolo… avec tout ce que nous accrochons à ces portraits types en matière de défauts et de qualités. Ils manquent tous de profondeur dans ce premier volet. Espérons que Weeks saura les développer par la suite.

Parmi la ribambelle de personnages, quelques petits mots au sujet de…

Azoth est une pauvre gens de 11 ans quand débute le roman. Il est sous-fifre dans une guilde des enfants mendiants du dédale, la Guilde des Dragons Noirs. A la tête de cette dernière, se trouve le Rat qui maltraite les gamins afin de les garder sous son contrôle : violence gratuite, menaces et viols à répétition. Notre petit Azoth souhaite protéger ses amis, Jarl son copain et Poupée, une toute petiote muette du Rat.
Pour arriver à ses fins, il tente coûte que coûte de devenir l’apprenti du meilleur pisse-culotte de Cenaria, Durzo Blint.  Azoth va mourir, notre protagoniste devient par la force des choses, Kylar Stern. Il devra changer d’identité, perdre ses amis, devenir sombre et tragique et donner la mort. Bien malgré lui, il n’atteindra pas le rang élitiste des pisse-culotte car il n’a pas de Don et devra utiliser bon nombre d’artefacts. Notre Azoth-Kylar va gagner peu à peu en maturité, devenir extrêmement attachant et la relation avec son maître est… particulière. A vous de le découvrir.

Durzo Blint, est un super assassin aux supers pouvoirs. Ni plus, ni moins. L’équation Durzo Blint = mort fait tout le charme de notre super dur à cuire. C’est la crème de la crème de Cenaria, mais tu ne voudrais même pas le croiser dans tes rêves. Un personnage épicé qui éveille notre curiosité.

Dans l’entourage d’Azoth, nous retrouvons également Logan Gyre, fils de noble qui deviendra l’ami de notre gamin ; Mamma K. est une figure intéressante et saura remettre Azoth dans le droit chemin et avorté dans l’œuf ses belles illusions.

.
.

La voie des ombres 02)°º•. Cette première trilogie de l’auteur a connu un succès phénoménal outre-Atlantique. Elle arrive en France en 2009.  Sans aucun doute, les guildes d’assassins ont toujours piqué à vif les lecteurs : grands amateurs ou simples curieux, nous sommes attirés par les assassins comme les abeilles par le miel. Que ce soit pour leur vie de grands chemins, leurs armes à foison ou leurs non-principes de vie, l’assassin, tu l’aimes cher lecteur. Et là, tu vas être servi !
.

Brent Weeks nous propose un roman réellement sombre et non moins réaliste. La violence y est dominante, l’univers est sordide et macabre. Bien que les « races » originales de magiciens, sorciers, dragons et autres lutins soient totalement absentes de l’histoire, le roman n’en demeure pas moins épique et délicieux.  Le monde se révèle assez travaillé notamment avec cette menace globale que nous retrouvons à tous les coins de page.
.

La magie est cependant bien présente avec l’existence de Don : il se matérialise sous différentes formes : décupler la force, séduire les personnes, marcher plus vite, devenir discret. La différence entre un bon pisse-culotte et un assassin médiocre est la possession du Don… ou non. Pour reprendre une phrase de Salvek que je trouve très juste : le pisse-culotte est à l’assassin, ce que le fauve est au chaton.
.

Je pense que si je devais retenir un atout indéniable du livre, ce serait son rythme : les ennemis retors et sadiques ne sont pas en reste et demeurent au cœur des différentes actions. Le langage un peu châtié œuvre pour la véracité de l’histoire. L’intrigue politique apparaît doucement et les trahisons de tous les côtés cadencent la lecture. Le retournement de situations improbables est à couper le souffle. La violence est relativement difficile à lire mais Brent Weeks détourne savamment le récit au moment les plus insoutenables.
.

Et bien sûr, l’inconvénient menu-menu, est les ellipses trop importantes ; l’apprentissage au métier d’assassin d’Azoth est emballé-pesé en quelques pages alors qu’on aurait aimé tant en découvrir plus !

En bref, en résumé et pour conclure, je vous invite à découvrir ce premier tome car on entre dans la vie de pisse-culotte, on y découvre les mystères de Cenaria et la richesse d’histoires aux multiples rebondissements.

.
.

Chouette, de l’assassin ! Non, de la crème de l’assassin : du pisse-culotte. Partez, si vous le pouvez, sur les traces du meilleur, Durzo Blint. Notre apprenti en herbe, Azoth va en bouffer du foin avant de comprendre les quelques rouages d’une grande Cénaria immorale. Trahisons, morts, surprises et rebondissements sont au programme. D’accord, les personnages manquent un peu de profondeur, mais ils détiennent tous du ressort et croyez-moi, le récit est rythmé, vous en aurez pour vos sous !

.

La voie des ombres 03
.

Brent Weeks)°º•. Brent Weeks, né en Arizona, passa quelque temps à parcourir le monde comme Caine, le héros de Kung Fu, à s’occuper d’un bar et à corrompre la jeunesse (mais pas en même temps), avant de commencer à écrire sur des serviettes en papier de restaurants. Enfin, un jour, quelqu’un décida de le payer pour ça.
Son site web perso : Brentweeks.com

Et waaaaah, la super-méga-belle-couverture ! Elle est signée par Frédéric Perrin. Et elle nous réconcilie bien vite avec les couvertures fantasy connues pour leur kitschissime à souhait.

.

Ce n’était pas la première fois qu’Azoth pénétrait dans un souterrain et s’il n’aimait pas beaucoup se déplacer à tâtons dans une obscurité sirupeuse il en était néanmoins capable. Pourtant, ce boyau était curieux. Au départ, il ressemblait à tous les autres : un couloir rudimentaire taillé dans la roche sinueux et, bien entendu, noir comme un four. Mais tandis qu’il s’enfonçait dans les profondeurs de la terre, les parois devinrent plus droites ; le sol, plus lisse. Ce tunnel menait à un endroit important.
Il n’était pas bizarre, juste différent. Ce qui était bizarre, c’était ce qui se trouvait trente centimètres devant Azoth. Le garçon s’accroupit et se reposa en réfléchissant. Il ne s’assit pas : on s’asseyait lorsqu’on était sûr qu’il n’y avait pas de danger et qu’il ne faudrait pas s’enfuir à toutes jambes.
Il ne sentit pas d’odeurs inhabituelles, bien que l’air soit lourd et aussi épais que du gruau. En plissant les yeux, il distinguait quelque chose, mais, selon toute probabilité, c’était justement parce qu’il plissait les yeux. Il tendit la main devant lui. Est-ce qu’il ne faisait pas plus frais par là ?
Il était certain de sentir un vague courant d’air. Une peur soudaine le traversa comme une décharge électrique. Blint était passé à cet endroit vingt minutes plus tôt sans porter de torche. Azoth n’avait pas réfléchi à ce détail, il se rappela alors certaines histoires.
Un petit souffle aigrelet caressa sa joue. Azoth faillit s’enfuir en courant, mais il ne savait pas quel côté était dangereux, quel côté ne l’était pas. Il n’avait aucun moyen de défense. Une nouvelle bouffée effleura sa joue.
Ca sent bizarre. L’ail ?
_ Il y a des secrets en ce bas monde, mon garçon, dit une voix. Comme les systèmes d’alarme magiques et l’identité des Neuf, par exemple. Si tu fais un pas de plus, tu apprendras un de ces secrets. Ensuite, les deux gentils cogneurs qui ont ordre de s’occuper des intrus te tueront.
_ Maître Blint ?
Azoth scruta les ténèbres.
_ La prochaine fois que tu suis quelqu’un, ne sois pas si discret. Ca met la puce à l’oreille.
Azoth ne comprit pas ce que cela signifiait, mais ce n’était pas de bon augure.
_ Maître Blint ?
Il entendit quelqu’un s’esclaffer en s’éloignant, plus haut dans le tunnel.
Le garçon se releva d’un bond en sentant ses espoirs s’évanouir comme les échos du rire. Il remonta le boyau à toute allure dans le noir.
_ Attendez !
Personne ne lui répondit. Azoth accéléra et trébucha contre une pierre. Il s’affala et s’écorcha les genoux et les paumes sur le sol rocailleux.
_ Maître Blint ! Attendez ! Il faut que je devienne votre apprenti ! Maître Blint ! Je vous en prie !
Une voix parla juste au-dessus de lui, mais il ne distingua rien en dépit de ses efforts.
_ Je ne prends pas d’apprentis. Rentre chez toi mon garçon.
_ Mais je ne suis pas comme les autres ! Je ferai tout ce que vous me demanderez ! J’ai de l’argent !
Personne ne lui répondit. Maître Blint était parti.

.

La voie des ombres 04 La voie des ombres 05 La voie des ombres 06

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le choix des ombres, tome 2
¤ Au-delà des ombres, tome 3

.

Book en stock, Fantasy au petit déjeuner, Librairie Critic ont aussi aperçu un pisse-culotte.

CITRIQ

.

Pics : #1 Kylar Stern par FalconsCompass, #2 Kylar Stern par Kailerine, #3 Durzo listening par StitchedUpRabbit, #4 Portrait de Brent Weeks, #5 Couverture américaine, #6 Un pisse-culotte par XIII-Nightmare, #7 Durzo Blint par AzureReilight.

.

Enregistrer