Archive

Articles taggués ‘animal doué de parole’

COSTE Nadia – Jivana

16/11/2018 2 commentaires

.

Couverture du roman Jivana de Nadia Coste, roman publié aux éditions ActuSFTitre : Jivana
Autrice : Nadia Coste
Plaisir de lecture : Livre à découvrir
La série des Fedeylins : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4
Lire les premières pages
.

Les Fedeylins ont beaucoup de mal à intégrer Jivana, il parait qu’elle partage son corps avec l’esprit d’une déesse. La communauté est subitement touchée de plein fouet par des nuées d’insectes : ils détruisent leur récolte et assombrissent tant le ciel que les plants qu’ils ont pu sauver ne peuvent plus survivre sans le soleil. C’est juste la déesse qui partage le corps de la jeune Fedeylin qui pourra les sauver car il est dit que « Le Dor brillera tant que brûlera l’amour de Taranys pour Savironah ». Jivana et Savironah se lancent : elles veulent rejoindre la seconde communauté de Fedeylins pour récupérer leur savoir-faire et elles devront aussi trouver le prophète.

.
.

Dès les premiers mots lus, les souvenirs arrivent par vague. Il faut dire que ma lecture du premier tome des Fedeylins remonte à début 2011. Quel plaisir de me retrouver ainsi plongée dans cet univers !
.

Dans cette histoire, nous trouvons deux héroïnes qui partagent un seul et même corps. Pour se sauver, la déesse Savironah a intégré la bulle la plus proche, celle de Jivana. Deux entités que Nadia Coste arrive parfaitement à séparer et que nous, lectrices et lecteurs parvenons clairement à identifier.

Elles cohabitent avec harmonie et sérénité même si se serrer physiquement l’une l’autre dans les bras serait encore mieux. Un amour intense unit ces deux personnages !

.

En questionnant sur la place des divinités – Savironah, Taranys et Dastöt – l’autrice interpelle le lecteur sur plusieurs axes : la tolérance, la différence, l’acceptation de l’autre, les soucis liés à l’environnement, l’amitié et l’amour.
.

À travers le personnage de Jivana, on en vient à réfléchir à la place des femmes dans sa société et surtout dans la nôtre. De l’amour, de l’accomplissement et du bien-être d’une femme qui peuvent dissocier du besoin de reproduction.

.

Savironah se réchauffe et se love dans ma poitrine. C’est ce qui se rapproche le plus d’une étreinte.

.

.

Tout comme Cahyl avant elles, Jivana et Savironah se lancent dans une quête longue et fastidieuse pour sauver leur communauté ; qui pourtant, se révèle bien ingrate envers elles. Sur ce chemin initiatique, elles croiseront différentes créatures : gorderive, anophèle, chouette, serpent, scorpion, kojoh et haze. Certaines les aideront et j’ai aimé le clin d’œil de la présence de Kolk auprès des deux protagonistes. Elles retrouveront même Shadvir, pour leur plus grand plaisir.
.

« Jivana » se révèle un bonus tout sucré pour moi après l’immersion dans Fedeylins il y a quelques années. J’ai bien sûr eu la joie de retrouver l’écriture de Nadia Coste avec ses autres écrits – de la même qualité ! – mais la sérié Fedeylins possède ce côté savoureux de la première rencontre avec une plume.
.

Il peut se lire de manière indépendante de la tétralogie originelle ; bien que je pense qu’il acquière une autre profondeur en lisant ce roman après la série. Avant de vous plonger dans cette dernière, vous pouvez préalablement vous immerger dans l’univers par ce roman.
.

Pour trouver réponse à ces questions : Pourquoi les bulles n’avaient-elles pas besoin d’être fécondées ? Pourquoi Cahyl n’avait-il pas de marque de sa caste à la naissance ? Quel était le rôle des Pères Fondateurs ? Qui est Delyndha ? Pourquoi ont-ils dû déménager ? Pourquoi y a-t-il eu une scission ? Pourquoi Shadvir s’entend-il si bien avec Glark ? … Je vous invite bien évidemment à découvrir la série Fedeylins !
.

La lecture est conseillée à partir de 13 ans.

.

Dédicace de Jivana par Nadia Coste Tampon de dédicace de Nadia Coste
Livre dédicacé aux Aventuriales

.

————————————————————————~*

.

Dup (Book en stock) a autant apprécié que moi de se balader à dos de chouette rousse.

 

LACOMBE Benjamin – Alice au pays des merveilles

30/10/2017 20 commentaires

.

Couverture du livre Alice au pays des merveilles illustré par Benjamin LacombeTitre : Alice au pays des merveilles
Auteur : Lewis Carroll
Illustrateur : Benjamin Lacombe
Plaisir de lecture Livre sympa

.

Alors que sa sœur lui lit une histoire, Alice s’ennuie… jusqu’à ce qu’elle aperçoive passer près d’elle, un lapin blanc, vêtu d’une redingote avec une montre à gousset. Regardant cette dernière, le lapin blanc s’écrie  » Je suis en retard ! En retard ! En retard ! » et détale à toute allure. Elle décide de le suivre et s’engouffre dans son terrier derrière lu et elle fait une chute interminable qui l’emmène au pays des merveilles.

.

.
.

Ma chronique ne concerne que la partie illustrée de ce livre et non le texte.

« Alice au pays des merveilles » a été écrit en 1865 par Lewis Carroll. L’auteur a toujours voulu que son texte soit illustré, John Tenniel fut le premier. Beaucoup depuis s’y sont essayé. Benjamin Lacombe avait pour désir de l’illustrer, les 150 ans de ce classique anglais fut une belle occasion.

.

S’il y a bien un candidat que je trouvais parfait pour illustrer cette œuvre, il s’agissait bien de Benjamin Lacombe et son trait surréaliste. Il faut dire qu’il avait même les candidats idéaux dans ses cartons de dessin, ses personnages lapinesques blanc aux yeux roses qui s’avèrent déjà tellement efficaces et connus.

.
.

Il y a moins d’illustrations que ce à quoi je m’attendais. Connaissant d’autres œuvres de l’illustrateur, j’étais a priori, exigeante. Pourtant, cela n’enlève en rien à la réussite des réalisations.
.

Plusieurs types d’illustrations émaillent le récit : des dessins en noir, blanc et rouges ponctuent les pages. D’autres, très grandes – illustrations en rabat – viennent compléter le tout. On y trouve aussi des dessins en pleine page ou en double page. Les peintures proposent des palettes colorées. On y retrouve aussi de l’encre de chine, de la gouache, des huiles et les aplats rouges sont réalisés au Posca.
.

Les peintures très grandes – jusqu’à 200% en taille par rapport à celles imprimées dans le livre – donne l’illusion d’extrêmes richesses concernant les détails. Benjamin Lacombe garde sa patte mais respecte l’univers victorien de l’auteur. L’absurde est de mise et les personnages gardent leur loufoquerie.
.

Mes préférées sont la double page du dodo et toute la clique sous l’eau avec Alice ainsi que la représentation de la simili-tortue : un veau dans une boîte Campbell (la version pauvre de la soupe à la tortue verte de la marque Campbell était fabriquée à partir d’abats de veau).

.
.

Je trouve le texte particulièrement perché, ce n’est pas un secret. Je peux même avouer que la version Disney – oui, je compare un livre à une adaptation animée – est moins fumée que ladite histoire originelle. L’avantage de cette version illustrée par Benjamin Lacombe c’est qu’elle permet de mieux s’immerger dans le texte en donnant un aspect ludique pour le lecteur. L’objet-livre est magnifique.
.

La typographie, suivant les aventures d’Alice, apporte un plus. La traduction est signée par Henri Parisot et j’applaudis fort le travail sur les jeux de mots.

.

Les annexes sont aussi très intéressantes : les lettres envoyées à Alice et à d’autres personnes jeunes filles où sont incluses des photos, des notes concernant les jeux de langage, une chronologie ainsi qu’une biographie des intervenants.

.
.

Détails couverture Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Dessins champignons issus du livre Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Exemple de typographie dans Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Illustration en rabat du livre Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Illustration du loir dans la théière dans le livre Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Illustration en quatre volets de Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Alice et la Reine de Coeur dans Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Veau campbell de Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

Sourire du Chat de Cheshire dans le livre Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron : Alice au pays des merveilles de David Chauvel, illustré par Xavier Collette

.
La tête dans les livres et The notebook 14 (Mallou) l’ont aussi découvert en temps et en heure.

.
logo challenge Halloween 2017 Logo défi Valériacr0

.

Alice découvre un univers aux antipodes du sien et rencontre des personnages hauts en couleurs : parfait pour le challenge d’Halloween. Ce livre est également une sélection de ma binômette Valériane pour notre défi Valériacr0.

.

.

Lapuss’ – Putain de chat

22/10/2017 12 commentaires

.

Couverture de Putain de Chat de Lapuss' Putain de chat tome 2 de Lapuss

.

Titre : Putain de chat, tome 1 et tome 2
Auteur : Lapuss’
Plaisir de lecture : Livre sympa
.

Alors qu’il n’avait rien demandé, Moustique, Chat de son état, vient de se faire adopter par un humain. Il est prêt à tout pour faire souffrir son esclave et pouvoir voir sa mort en live.

.
.

Putain de chat de Lapuss : dessin où l'humain adopte Moustique

.

Moustique est un chat psychotique, blasé et qui n’aimerait qu’une seule chose : tuer son humain, de préférence en le faisant souffrir. Il est cruel, vile, fourbe et calculateur ; le côté majestueux et noble qu’on prête aussi aisément aux félins ne sera pas de la partie dans ces bandes dessinées.
.

Il semble y avoir quelques vérités développées par Lapuss’ pour que cela fonctionne. L’auteur utilise un ressort humoristique : l’humain parle au chat, l’animal répond dans un langage qu’il ne comprend pas tour à tour en l’insultant ou en lui révélant son véritable plan de destruction.
L’humour est grinçant, cynique et second degré. Il est aussi vulgaire car l’on retrouve de nombreux gros mots et insultes dans les bulles. Cela ne pourra pas plaire à toute personne.

.

Le trait en apparence simple est aussi caricatural : on se focalise sur l’essentiel. Les strips se déroule sur une page majoritairement, comprenant trois à quatre dessins pour arriver jusqu’à la chute. Il s’agit d’une série d’anecdotes en noir et blanc.
.

« Putain de chat » s’avère une trilogie ; dans l’ultime tome, nous faisons la connaissance de Grisbi qui est aussi adorable que Moustique est démoniaque. Les livres sont de format carré avec un vernis sélectif appliqué sur les yeux et les moustaches de la couverture.

La saga est irrévérencieuse. Si les tomes peuvent être des idées ‘cadeau’, il faudra trouver le bon destinataire pour l’humour décapant.

.
.

Putain de chat de Lapuss : extrait du carton

Putain de chat de Lapuss : extrait des croquettes discount

Putain de chat de Lapuss : extrait de la pluie et de la vitre

Putain de chat de Lapuss : extrait apprendre à ramper

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : J’ai failli recevoir le premier tome en trois exemplaires à l’occasion de Noël 2016. C’est sa rupture de stock dans certaines librairies qui a permis de désenclencher ce drame livresque.
.

Dans le chaudron :
Des chats
logo challenge Halloween 2017¤ Bart is back de Soledad Bravi
¤ Le chat noir et autres nouvelles d’Edgar Allan Poe
¤ Chat noir de Nathalie Semenuik

.

Moustique, chat psychotique et démoniaque a toute sa place pour le challenge Halloween !

.

RIGGS Ransom – La bibliothèque des âmes, tome 3

17/10/2017 14 commentaires

.

Hollow City, tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

.

Titre : La bibliothèques des âmes (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3)
Auteur : Ransom RIGGS
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1, tome 2

.

Jacob et Emma partent à la recherche de leurs amis particuliers grâce à l’aide d’Addison. En plein Londres, ils s’apprêtent à rejoindre une boucle temporelle effroyable appelée l’Arpent du Diable où tout est permis.

.

.
.

Le problème avec la frontière qui sépare la simple imprudence de l’acte totalement stupide, c’est qu’on la distingue seulement après l’avoir franchie.

.

On retrouve avec plaisir Jacob, Emma et tous les enfants particuliers ainsi qu’Estres et Sépulcreux pour l’ultime tome de cette trilogie.
J’ai aimé découvrir l’Arpent, glauque, sale et noir… le tableau est saisissant. La place du harcèlement dans cette saga rappelle que des gens extraordinaires doivent s’enfuir et vivre en reclus dans des boucles temporelles car des gens « typiques » les ont chassés.
.

Quelques doutes sont justement levés sur le fonctionnement des boucles temporelles. Les informations données paraissent crédibles et probantes. Pourtant l’auteur enfreint parfois les règles qu’il a dictées. L’utilisation de photos originales – qui marquent tant au premier tome ! – tombent à côté de la plaque. Leur usage est plus qu’anecdotique, elles ont perdu leur intérêt.

.

 

Nul ne peut vous blesser plus cruellement que les personnes que vous aimez.

.

« La bibliothèque des âmes » contient beaucoup de rebondissements et pourtant, l’intrigue peine parfois à avancer. Le rythme pâtit de ralentissements. La fin, bien que fermée reste satisfaisante et le dénouement s’avère heureux.
.

Le livre-objet est toujours plaisant à prendre en main. L’histoire se lit aisément, bien qu’il manque pour moi, la petite étincelle pour me sentir complètement happée. Il va sans dire que Ransom Riggs fait preuve d’inventivité et d’énergie pour nous livrer un récit fantastique et étrange.

.
.

Extrait photo du livre La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs

La trilogie de Ransom Riggs

Tranches de tête de la trilogie de Ransom Riggs

.

————————————————————————~*

.

Gardienne des Grimoires Oubliés (Ethernya),  Les escapades culturelles de Frankie se sont aussi demandé pourquoi elles avaient mis les pieds dans l’Arpent.

.

Je clôture une saga donc hop, j’avance pour défi Fin de Série. Cette chronique est aussi une participation au Challenge Halloween avec quelques monstres monstrueux..

.

Logo du défi Fin de Série Livrement logo challenge Halloween 2017

.

.

RIGGS Ransom – Hollow City, tome 2

09/03/2017 16 commentaires

.

Hollow City, tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsTitre : Hollow City (Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2)
Auteur : Ransom RIGGS
Plaisir de lecture Livre sympa
Tome 1, tome 3

.

Jacob et les enfants particuliers sont obligés de quitter l’île de Cainholm et leur précieuse boucle temporelle. Miss Peregrine se retrouve coincée dans son corps d’oiseau. Ils doivent trouver Miss Wren qui saura délivrer leur bien-aimée ombrune et aussi une autre boucle pour être protégés.

.
.

Dans ce deuxième tome, les personnages et leur particularité sont mieux exploités. On y découvre des bribes de leur histoire, du système des boucles temporelles et leurs ennemis, aussi. Jacob gagne en maturité de par sa qualité de leader. Ses discours intérieurs sont très grandiloquents. Lui et Emma sont un peu plus sur le devant de la scène afin de mener la troupe. On attend aussi qu’Enoch dérape à chaque page comme il a le rôle de la mauvaise recrue. Lire la suite…

EDDINGS Leigh & David – La rédemption d’Althalus

02/12/2016 10 commentaires

.

les-yeux-d-emeraude-david-et-leigh-eddings-la-redemption-d-althalus-tome-1les-trois-grimoires-eddings-la-redemption-d-althalus-tome-2Titre : La rédemption d’Althalus (Les yeux d’Émeraude, Les trois grimoires)
Auteurs : Leigh et David Eddings
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Althalus est voleur et sa profession le précède. Il décide de détrousser des nobles sis au sud des montagnes. En route, il fait halte chez un ami tavernier. On n lui propose un contrat : récupérer le grimoire de Deiwos qui se trouve à « la Maison au Bout du Monde ». Il sera couvert d’or s’il réussit à le ramener. Sauf qu’il ne s’attendait pas à découvrir l’âme qui se trouvait dans cette maison d’apparence abandonnée.

.

.

— Et si on mangeait du poisson au dîner de ce soir ?
— On en a déjà mangé hier soir, et le soir d’avant.
— Et alors ? J’aime le poisson, pas toi ?
— Je n’ai rien contre, mais on s’en lasse un peu après en avoir mangé trois fois par jour trois semaines d’affilée.
— Tu n’as qu’à préparer ton propre souper !
— Tu sais très bien que j’en suis encore incapable.
— Dans ce cas, je suppose que tu devras manger ce que je ferai apparaitre sur la table.
— Du poisson ?
— Quelle merveilleuse idée, Althalus ! Je suis ravie que tu y aies pensé !

.

« La rédemption d’Althalus » a été traduit en deux volumes en français titrés « Les yeux d’Émeraude » et « Les trois grimoires ». On pourrait aisément qualifier de « classique » cette œuvre de high fantasy.

Quand on connait la patte eddingisienne, on sait qu’on arrive dans un roman confortable. La lecture est aisée mais manque un peu d’imprévisibilité. Le couple Eddings prend le soin de boucler la boucle développée dans cette histoire. Lire la suite…

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ Les marches du trône, tome 9

15/11/2016 16 commentaires

.

les-marches-du-trone-robin-hobb-les-aventuriers-de-la-mer-tome-9Titre : Les marches du trône (Les aventuriers de la mer, tome 9)
Autrice : Robin Hobb
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, et 8.
.

À bord de la vivenef Foudre, tout le monde est sous le stress. Althéa veut hurler les travers Kennit mais Hiémain et Etta veulent la faire taire. Alors qu’elle a besoin de Vivacia, celle-ci se fait distante, elle veut retrouver son autonomie.
Parangon s’approche de l’île de Clé, tout près de l’île Serrure pour récupérer leur dernier atout. Les Jamailliens donnent la chasse et alors que le repos bien mérité pour tous se profile, des questionnements font surface.
Terrilville se veut Ville-État indépendante et ses habitants œuvrent pour. Parangon retrouve un visage grâce au superbe travail d’ébénisterie d’Ambre. Mais cette dernière semble loin de lui, les yeux dans le vague. Tintaglia s’interroge quant à la viabilité des prochaines générations des Anciens.

.
.

— Je me souviens de beaucoup de choses, ma chérie. [répliqua Ophélie] Ce n’est pas parce que mes souvenirs ont des voiles au lieu d’ailes qu’il faut les écarter. […] Ne baye pas aux étoiles quand la vaste mer est tout autour de toi. C’est un ciel à soi tout seul, tu sais.
— Et avec tout autant d’étoiles », fit remarquer Jek.

.
.

Tous les chemins convergent vers et mènent aux Vestrit.

Pour cet ultime tome de la série Les aventuriers de la mer, Robin Hobb démarre au quart de tour : il faut dire qu’elle a encore plein de choses à dérouler puis de menues affaires à clore.

L’autrice noue les derniers destins, accorde des objectifs nobles pour les uns, lointains pour les autres. Elle tresse même en brins relâchés quelques fils des prochaines intrigues dans la trame des personnages.

. Lire la suite…