Archive

Posts Tagged ‘animal doué de parole’

NAIFEH Ted – Courtney Crumrin et le dernier sortilège, tome 6

27 novembre 2013 12 commentaires

.

Courtney Crumrin et le dernier sortilege tome 6 Ted NaifehTitre : Courtney Crumrin et le dernier sortilège
Auteur : Ted NAIFEH
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Miss Crisp s’est sauvée avec Courtney Crumrin pour la protéger de l’assemblée des sorciers de Hillsborough. Ils envoient à leur trousse des Marshalls pour les retrouver, il faut absolument tenir le procès de la jeune sorcière. Mais on connaît déjà l’issue, punir Courtney de ses actes passés… mais leur dessein est bien plus vaste.

.
.

Courtney Crumrin et le dernier sortilege 05Ça y est ! Calpurinia Crisp montre enfin l’intérêt de sa présence. L’apprentie d’Aloysius Crumrin vole de ses propres ailes. Par contre nous retrouvons notre chère Courtney en bien mauvaise posture : elle est au centre de ses soucis et il ne fait pas bon d’être la personne la plus recherchée. On découvre aussi le passé d’Aloysius, et sincèrement, c’est encore pire que ce qu’on imagine. Les personnages révèlent une facette un peu effrayante.

.

Les illustrations nous emportent dans le récit. Il y a beaucoup d’élégance dans le trait. Le clair-obscur est grandiose et sert à merveille le monde fantastique et sombre inventé par Ted Naifeh. Comme toujours les décors sont ambitieux et foisonnant de petites précisions.

.

L’auteur a un talent d’illustrateur mais aussi de conteur. Cet ultime tome nous propose beaucoup d’action. C’est sur un rythme effréné que nous plongeons dans cette course poursuite. Le pendant de cette cavalcade est d’avoir moins accès aux réflexions de Courtney. Les rebondissements sont nombreux. Les flash-back qui nous ramènent à Gobelin Ville désorientent un peu, surtout parce qu’on ne connaît pas l’identité des deux garçons.
.

Courtney Crumrin et le dernier sortilege 03.

.

Courtney Crumrin et le dernier sortilege 01Ce dernier tome est très dense au niveau de l’intrigue. Ted Naifeh ne lésine pas, tant sur les illustrations que sur le récit. Je suis assez surprise des choix effectués et de la fin apocalyptique. On vibre avec Courtney jusqu’à la dernière case.

Cela fait dix ans que Ted Naifeh dessine Courtney. Il voulait donner une belle fin tant que la série était au plus haut et ne pas user le filon jusqu’à rendre des tomes tièdes. C’est tout à son honneur quand on sait que Courtney Crumrin est un véritable – et son plus gros – succès. En bonus, une interview de Ted Naifeh est retranscrite ainsi qu’un petit article de  Crumrin qui a donné son nom à Courtney.

La saga est indiquée pour la jeunesse mais soyez conscient du récit avant de le placer dans n’importe quelles mains. La série est à lire absolument et au vu de mon enthousiasme pour vous y encourager, je ne comprendrais pas pourquoi ce n’est pas déjà le cas ;) Alors oui, je suis triste de quitter la saga, mais fort fière d’avoir acquis ce petit bijou (et en plus, j’ai le premier tome dédicacé !)

.
.

“Courtney Crumrin et le dernier sortilège” clôture une saga passionnante. Le tome est très riche au niveau de l’intrigue, tant sur le rythme que sur les actions. L’auteur nous révèle encore des détails concernant les personnages et c’est avec une émotion certaine que nous refermons cette histoire, le cœur gonflé pour Courtney.

.

Courtney Crumrin et le dernier sortilege 07 Courtney Crumrin et le dernier sortilege 02

Courtney Crumrin et le dernier sortilege 06 Courtney Crumrin et le dernier sortilege 04

.

————————————————————————~*
.

Dans le chaudron :
¤ Courtney Crumrin et les Choses de la nuit, tome 1
¤ Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers, tome 2
¤ Courtney Crumrin et le royaume de l’ombre, tome 3
¤ Courtney Crumrin et les effroyables vacances, tome 4
¤ Courtney Crumrin : portrait du sorcier en jeune homme, hors série
¤ Gloomcookie
¤Rencontre avec Ted Naifeh

.

Mercredi Bd Fantastique.
Ouf, me voici enfin à l’heure cette semaine, pour participer au mercredi BD Fantastique de Mango, dans le cadre du challenge Halloween.

.

.

Mo’ (Bar à bd) et Kissifrott (Le dévoreur de livres) ont aussi fait leurs adieux à Courtney.

.

NAIFEH Ted – Courtney Crumrin et l’Apprentie Sorcière, tome 5

22 novembre 2013 7 commentaires

.

Courtney Crumrin et l apprentie sorciere Ted NaifehTitre : Courtney Crumin et l’Apprentie Sorcière, tome 5
Auteur : Ted NAIFEH
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Holly est la dernière voisine en date du quartier. A l’école, elle se fait coller l’étiquette de “nouvelle” ; on lui conseiller d’éviter Courtney qui n’attire que des ennuis à ceux qui la côtoient. Mais c’est peine perdue, et l’arrivée des soucis quand Holly commence à s’intéresser aux sorts.

.

Mais Holly n’a pas le même discernement que Courtney ; elle ne tient pas compte des conseils de cette dernière. Malheureusement, son oncle Aloysius a d’autres chats à fouetter que de sauver les fesses de Courtney (oui, encore une fois) : maintenant, le lecteur est plus à même de le comprendre.
.

Après les événements des vacances en Europe, on sent que Courtney est fatiguée moralement. Elle est également confrontée à toutes ses expériences et à ses conséquences aux effets non temporaires. A force de se brûler les ailes, Courtney semble devenir plus sage. Ted Naifeh maltraite son héroïne et nous entrons dans un tome qui met en exergue l’introspection des personnages.
.

Courtney Crumrin et l apprentie sorciere 02
.

Le double regard sur l’amitié d’Holly et Courtney surprend aux premières pages : on se demande s’il n’y a pas une erreur d’édition quand on croise des pages qui sont presque identiques. Et aussi surprenant que cela puisse paraître (ou pas), mais cette vision permet d’être encore plus proche de Courtney et d’oser imaginer ce qu’elle ressent. Le dessin en noir et blanc est plus que charmeur, le trait est toujours incisif et les encrages, bluffants. Le découpage des scènes d’action propose un très bon rendu.
.

L’arrivée de la loi Ravanna m’a semblé un peu étrange surtout quand on connaît les aboutissants. On estime maintenant Hillsborouh comme la ville des sorciers. Ce tome est moins palpitant que les précédents puisqu’il ne place pas Courtney face aux choses de la nuit mais face à elle-même. La fin m’a surprise ; le titre est étonnant pour moi car je considère Courtney comme une apprentie. Néanmoins, je reste totalement conquise par cette série.

.
.

Ce cinquième tome « Courtney Crumin et l’Apprentie Sorcière » signe un tome d’introspection où notre protagoniste se retrouve confrontée aux conséquences de ses actions passées. On ressent une certaine amertume de la voir en difficulté ; elle tente vraiment d’assumer sa situation actuelle. Elle a bien du mal à assumer ses responsabilités surtout quand Holly n’en fait qu’à sa tête. Je suis amoureuse du trait de Ted Naifeh, il est sublime !

.

Courtney Crumrin et l apprentie sorciere 01 Courtney Crumrin et l apprentie sorciere 03
.

————————————————————————~*
.

Dans le chaudron :
¤ Courtney Crumrin et les Choses de la nuit, tome 1
¤ Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers, tome 2
¤ Courtney Crumrin et le royaume de l’ombre, tome 3
¤ Courtney Crumrin et les effroyables vacances, tome 4
¤ Courtney Crumrin : portrait du sorcier en jeune homme, hors série
¤ Gloomcookie
¤.Rencontre avec Ted Naifeh

.

Hilde (Le livroblog) et Olya (Mes lectures de l’imaginaire) a aussi été ravie de retrouver Courtney Crumin.

.

logo Halloween 2013

.

Oh, encore une petite participation pour le challenge Halloween.

.

.

.

NAIFEH Ted – Courtney Crumrin et les effroyables vacances, tome 4

2 octobre 2013 19 commentaires

.

courtney crumrin et les effroyables vacancesTitre : Courtney Crumrin et les effroyables vacances
Auteur : Ted NAIFEH
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Aloysius Crumrin décide de partir en voyage et en emmène avec lui sa petite nièce. Ils réalisent une première escale en Roumanie où certains êtres ont faim d’amour : entre le cœur et la raison, les personnes balancent. Mais d’autres ont les idées bien ancrées, trop peut-être. En Allemagne, Courtney fait la connaissance d’un jeune homme dont le regard la bouleverse… elle se laisse doucement séduire par lui mais bien au risque de sa propre vie.
.
.

)°º•. Les Crumrin rendent visite à Alexi Markovic, ami de l’oncle, sa fille Magda et son futur genre Petru. Courtney part en vacances et change d’environnement. Tu penses bien que jouer la touriste à prendre des photos lui va cinq minutes, mais très vite ce qu’elle aime, c’est le potin. Elle se mêle toujours de ce qui ne la regarde pas, surtout de ce qui ne la regarde pas.  Parlons franchement, Courtney est une fouineuse : elle est pleine de cynisme dans ses propos et elle ne mâche pas ses mots « il a l’empathie émotionnelle d’un charançon ».
.

Les gens du voyage sont déjà rejetés mais les rumeurs qui courent sur leurs comptes ne vont pas aider à l’affaire. Les scènes se déroulent dans une Europe centrale très superstitieuse où seul le christianisme fait loi. Nous entendons parler de comptes-rendus de lycanthropie, de chasse infructueuse et d’un conte célèbre de la contrée. Le ton est donné : Courtney se jette immédiatement dans la gueule du loup.

.

courtney crumrin et les effroyables vacances 04
.
.

)°º•. J’apprécie toujours autant le personnage principal par lequel Ted Naifeh dresse la place de l’enfant-sorcier, ici entourée davantage encore des mythes et des contes populaires… mais en sont-ils vraiment ? L’auteur propose une belle variation autour de thèmes, il apporte sa propre vision tout en laissant le lecteur s’y faire une place. Le fantastique n’est pas merveilleux mais bien dangereux.
.

La place du Mal et du Bien n’est plus si tangible. Les créatures surnaturelles ne sont pas foncièrement les plus méchantes. Les relations entre l’oncle et la nièce deviennent conflictuelles : cela rajoute du poids à la tristesse ambiante de ce tome. Ted Naifeh présente deux personnages sentimentalement blessés et pas de fin heureuse. Le passage des personnages les rattrape, la solitude se fait de plus en plus pesante.  Courtney écoute aux portes des secrets d’Aloysius et y apprend ses sacrifices. De plus grandes forces sont en mouvement en on sent ce combo à la dérive.  L’auteur nous rend chaque personnage attachant à sa façon.
.
.

)°º•. Comme toujours, il existe une excellente synergie entre contenu écrit et illustrations : ils forment un tout cohérent, avec de la profondeur. Le travail d’orfèvre sur les dessins est à noter. Bien que la parution « couleur » de la série continue, je vous avoue que ma préférence va totalement au noir et blanc qui sait sublimer cette histoire et créer une richesse de sensations : clairs-obscurs, angles des corps, éclairage très particulier des objets et des personnes. Notons que l’apparition des bulles noires comme à chaque fois, n’est pas signe d’un avènement optimiste.

.
.

« Courtney Crumrin et les effroyables vacances » nous entrainent en Europe centrale où Courtney se fourre encore dans de mauvaises situations, où Aloysius l’en extirpe in extremis. Malgré leurs intérets communs, ils s’enfoncent tous deux dans leur solitude et il est parfois bien difficile d’avancer au regard de son passé. Du même calibre que les trois tomes précédents, celui-ci propose la même finesse d’illustrations pour nous entrainer toujours plus loin dans un univers soigné.

.

courtney crumrin et les effroyables vacances 01 courtney crumrin et les effroyables vacances 02

courtney crumrin et les effroyables vacances 03
.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Courtney Crumrin et les Choses de la nuit, tome 1
¤ Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers, tome 2
¤ Courtney Crumrin et les effroyables vacances, tome 4
¤ Courtney Crumrin : portrait du sorcier en jeune homme, hors série
¤ Gloomcookie
¤ Rencontre avec Ted Naifeh

.

Souvenir de lecture : Avoir le cœur en peine avec-pour les personnages.

.

Mercredi Bd Fantastique.
Cette lecture est une participation aux Mercredis Fantastiques en collaboration avec Mango, dans le cadre du challenge Halloween.

.

.

Le livroblog (Hilde), Mes lectures de l’imaginaire (Olya), My Lou Book, Sous le feuillage (Laël) ont aussi joué une partie d’échecs avec lui.

CITRIQ

.

HOBB Robin – Les aventuriers de la mer ~ La conquête de la liberté, tome 3

20 juin 2013 15 commentaires

.

La conquete de la liberte Robin Hobb Les aventuriers de la mer tome 3Titre : La conquête de la liberté (Les aventuriers de la mer, tome 3)
Auteur : Robin HOBB
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

Hiémain a bien quitté Vivacia le navire et Vivacia se retrouve toute tourneboulée. Après un mauvais coup de Torg, il devient esclave et réintègre la vivenef. Cette dernière est devenue un bateau à esclaves et doit en prime essuyer sa première grosse tempête. Kennit perd sa jambe à cause d’un serpent et en veut à Etta qui l’a secouru ; mais il n’en démord pas et veut remplir sa part du contrat établi avec Sorcor. Du côté des Vestrit à terre, Malta n’est pas très disciplinée lors du premier Rassemblement des Marchands du Désert des Pluies auquel elle assiste. Un simple geste la conduit dans une situation très délicate dont la famille aura du ma à s’en dépêtrer.  Althéa et Brashen ne travaillent plus sur le Moissonneur. Ses efforts ne sont pas récompensés. Elle trouve un navire qui part en direction de Terrilville. Ambre apprivoise Parangon mais elle doit faire face à ses sautes d’humeur. Elle arrive cependant à lui parler de ses projets futurs. Quant aux serpents, ils grouillent dans les ports et sont omniprésents bien que parfois discrets.

.
.

Vivacia conquete de la liberte)°º•. Si mon résumé ressemble surtout à des phrases collées les unes avec les autres, il y a une raison bien évidente – en plus de ne pas vouloir trop en dire – c’est la richesse de l’histoire. Pour ce tome-ci, nous avons l’impression que les personnages doivent presque se batailler contre le destin pour tracer un semblant de vie qui pourrait leur convenir (et encore). Hobb arrive avec une grande force, à nous faire adorer certains et détester d’autres.
.

Si on trouve Kyle immonde tout comme Kennit, exaspérant ; on compatit vigoureusement pour Vivacia : elle supporte beaucoup d’épreuves depuis son éveil alors que les premiers instants d’une vivenef sont plus que décisifs. Il y a certains passages que j’apprécie, notamment la discussion entre Ambre et Parangon, Hiémain qui pose pour la première fois ses mains sur la barre et le comportement de Malta qui est un festival de la bêtise à elle toute seule.
.

On remarque que pour une fois, le titre français est bien trouvé car on assiste à une lutte incessante sur plusieurs plans : la conquête de la liberté pour Althéa, le poids du contrat pour les Vestrit et les attaches des Vivenefs.

.
.

)°º•. Nous sommes toujours sur une lecture de la saga en VF avec un partage très judicieux d’un tome original en trois parties. Le premier tome comprend donc sur Le vaisseau magique, Le navire aux esclaves et ce tome-ci.
.

La grande force de cette multilogie est les points de vue narratifs multiples, ce qui n’était pas le cas pour L’assassin royal. L’écriture est si fluide que c’est un véritable plaisir à lire ; on ne voit pas le temps passer. L’histoire est consistante et l’univers parfaitement construit. Bien qu’il y ait une ellipse d’un an depuis le début de l’aventure (qui m’a un peu surprise mais qui est somme toute cohérente), elle nous promène toujours dans son monde médiéval-fantastique qu’on avait déjà eu plaisir à découvrir avec la première saga.

Pour « La conquête de la liberté », l’auteur prend soin de nous donner quelques détails sur le bois sorcier, de fusionner deux récits de personnages qui jusqu’alors étaient séparés. Enfin et non des moindres, Robin Hobb propose de très bonnes descriptions non pesantes. Je pense notamment à la blessure de Kennit et tout ce qu’il ressent (et qui te déclencherait quasiment l’impression d’avoir le ventre barbouillé).

.
.

« La conquête de la liberté » clôture le premier tome original de la saga des aventuriers de la mer : les multiples points de vue narratifs entrainent le lecteur sur un rythme efficace et pour plusieurs intrigues prenantes. Nous peinons aux côtés de certains personnages alors qu’on voudrait mettre des claques à d’autres : c’est le pouvoir de l’écriture de Robin Hobb qui, en sus, sait nous happer entre ses pages sans voir le temps passer. Voilà une saga qui vaut le détour quand on aime les univers travaillés et les personnages développés.

.

.

Kennit Conquete de la liberte

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Le navire aux esclaves, tome 2
¤ Cycle de l’assassin royal

.

Souvenir de lecture : Le festival de la bêtise de Malta.

.

Logolecture communeEt voilà notre lecture commune au long cours avec Olya & Eirilys continue sur le cycle des aventuriers de la mer. On espère enfin entrevoir quelques indices concernant les serpents de Mer mais rien n’est vraiment gagné. La réunion de deux "aventures" a enfin eu lieue. La chronique d’Olya et celle d’Eirilys.

.

Chez le Chat du Cheshire et Hydromielle ont aussi découvert ce que refermait le coffret en bois.

CITRIQ

.

Pics : #01 Vivacia par FloorSteinz ; #02 Captain Kennit par RZ-Seven.
.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 102 followers