Archive

Posts Tagged ‘apocalypse’

CAREY M.R. – Celle qui a tous les dons

27 juillet 2015 24 commentaires

.

Titre : Celle qui a tous les dons
Auteur : Mike Carey
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

Melanie a 10 ans et aujourd’hui, elle est ravie. Ce jour d’école va être réalisé par Mlle Justineau, sa maitresse préférée. De son siège, elle voit très bien sa professeure, le tableau et les autres élèves devant elle. Mais elle ne connait que le nom et aucun visage des élèves assis derrière elle. Il faut dire que cette sangle autour du cou qui la maintient au fauteuil ne permet aucun mouvement. Pourtant, la panique point seulement au moment où deux élèves sont emmenés hors de la salle… pour ne jamais revenir.

.
.

)°º•. J’ai trouvé la couverture très parlante. Parce que j’imagine très bien la silhouette de Melanie ainsi ; et parce qu’elle convient parfaitement à tous les possibles. Dire que ce livre est du post-apo n’est pas un spoiler. Qu’il y a du zombie, non plus. On le comprend en moins de 20 pages (et puis la référence écrite en rouge, surlignée en blanc, le tout sur le quatrième de couv’ orange est difficile ratable). Maintenant, on peut commencer à en parler.
.

On se retrouve en Grande Bretagne, 20 ans après la Cassure, le fameux événement apocalyptique. On entre de plain-pied dans un huis clos avec des règles particulières concernant le bien-être des enfants. On avance petit à petit, on regarde sur le côté, on cherche des indices. C’est sans doute la partie qui m’a le plus intéressée. Bien plus que l’échappée aux zombies, « le » fameux road trip fréquent dans les livres de la thématique car il est plus convenu.
.
.

Celle qui a tous les dons Carey

. Lire la suite…

Catégories :CAREY Mike Balises : ,

FFORDE Jasper – La tyrannie de l’arc-en-ciel ~ La route de Haut-Safran, tome 1

5 juillet 2015 18 commentaires

.

La tyrannie de l arc en ciel Jasper Fforde La route du haut-safran tome 1Titre : La route de Haut-Safran (La tyrannie de l’arc-en-ciel, tome 1)
Auteur : Jasper Fforde
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Lire un extrait

.

Eddie Rousseau vient d’arriver à Carmin-Est, avec son père, swatcheur de profession. Il a été envoyé dans les Franges Extérieures par mesure disciplinaire après avoir joué un mauvais tour à Bertie Magenta, un camarade Pourpre. Il doit effectuer le recensement des chaises de la ville afin d’obtenir un Réalignement d’Humilité. Commence alors l’enquête officieuse de la mort de l’ancien swatcheur de la ville.

.
.

9.3.88.32.025 : Le concombre et la tomate sont tous deux des fruits. L’avocat est une noix. Pour faciliter les compléments alimentaires des végétariens, le premier mardi de chaque mois, le poulet est officiellement déclaré un légume.

.
.

Shades of grey)°º•. Edward Rousseau se coule dans le moule, il est passe partout et vit une vie sans remous ni contestation ; il espère bientôt épouser une Sang-de-Bœuf. C’est un jeune Rouge, fils de swatcheur (médecin qui use de la couleur pour soigner les gens). Il attend avec impatience son Ishihara qui déterminera son pourcentage de couleur. Un peu naïf et maladroit, Eddie est entrainé dans des aventures qui semblent le dépasser.

.

Le monde que nous offre Jasper Fforde est agencé par les couleurs. Nous sommes en Chromocratie. C’est un post-apo dont l’apocalypse est inconnue et oubliée. Elle est d’ailleurs nommée « Le Truc-Qui-S’est-Passé » il y a cinq siècles et à cause duquel de nombreux bons en arrière se produisent pour cette société : la disparition de technologies ou de produits manufacturés. . Lire la suite…

Catégories :FFORDE Jasper Balises : , , ,

ADAMS Douglas – Le guide du voyageur galactique

26 juin 2015 21 commentaires

.

 Le guide galactique Douglas Adams tome 1 Le dernier restaurant avant la fin du monde Douglas Adams H2G2 tome 2 La vie l univers le reste Douglas Adams H2G2 Salut et encore merci pour le poisson Douglas Adams H2G2 tome 4 Globalement inoffensive Douglas Adams Le guide voyageur galactique tome 5

Titre : Le guide du voyageur galactique (saga)
Auteur : Douglas Adams
Plaisir de lectureetoile 3 Saga sympa peu s’en faut

.

Arthur Accroc vient d’être sauvé par son ami Ford Escort. La Terre a été détruite afin de créer une voie express hyper spatiale. Accompagné d’un des meilleurs astrostoppeurs, il prend sa serviette et s’en va à travers la galaxie. Poésie des vogons, question ultime pour la réponse 42, Vortex à Perspective Totale et disparition des dauphins… sont au menu des folles aventures qui les attendent.

.
.

Le guide galactiqueIssu d’un feuilleton radiophonique diffusé à partir de 1978, Le guide du voyageur galactique (The Hitchhiker’s guide to the galaxy, H2G2) est une pentalogie écrites entre 1979 et 1992.

Cette histoire est universellement connue, grâce à certaines références même si elle n’a pas été toujours lue. Cette trilogie en cinq volumes ne doit pas être lue sérieusement. Dans la famille space opera, je demande la carte loufoque et le pouvoir « parodie des clichés de la Science-Fiction ».

. Lire la suite…

Catégories :ADAMS Douglas Balises : , , ,

HARRISON Harry – Soleil vert

22 juin 2015 24 commentaires

.

Soleil vert Harry HarrisonTitre : Soleil vert
Auteur : Harry Harrison
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
.

New York, 35 millions d’habitants. Le rationnement en eau et en nourriture, couplé à des températures écrasantes fait monter en pression ce magma humain. Pourtant, Andy Rush garde la tête froide. Il doit enquêter sur le meurtre de Big Mike, un gros bonnet du marché noir.
.
.

Paru sous le titre « Make room ! Make room ! » en 1966, il faudra attendre 1974 pour la publication française, traduit par Emmanuel De Morati. En France, le roman se fait connaitre via l’adaptation cinématographique éponyme par Richard Fleischer de 1973. Et dans ma grande chance, je ne l’ai pas vue, donc ma lecture n’a pas été parasitée.
.

Nous nous trouvons à l’entrée dans le troisième millénaire, quelque mois avant le passage à l’an 2000. Sans cette indication, ce que nous lisons pourrait très bien être notre futur. L’enquête policière est surtout un prétexte pour nous présenter différents profils. C’est un roman d’anticipation, post-apocalyptique et on pourrait presque y voir une uchronie (mais quid du point de divergence).

.
. Lire la suite…

Catégories :HARRISON Harry Balises : ,

PRIEST Christopher – L’adjacent

26 mai 2015 19 commentaires

.

L adjacent Christopher PriestTitre : L’adjacent
Auteur : Christopher Priest
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Tibor Tarent, photographe, assiste démuni à la disparition de sa femme, Mélanie lors de leur séjour en Anatolie. A la place où elle se trouvait, un triangle équilatéral et aux bords parfaits se dessine maintenant. Il doit faire face au choc, cette situation est incompréhensible.

Il décide de revenir en Angleterre, où le chamboulement se poursuit : son pays se nomme maintenant la République Islamique de Grande-Bretagne et Manhattan vient de subir une attaque : le quartier est rayé de la carte. Lors de son transport, on fait tout pour lui cacher la vue, pour qu’il ne voit pas les paysages, pour qu’il soit coupé de cette horreur. Il distingue pourtant un immense triangle parfait là aussi. Serait-ce la perspective d’une certaine réminiscence ?

.
.

L adjacent Priest lecture)°º•. L’adjacent peut être qualifié de roman chorale puisque il s’agit de plusieurs récits contés par plusieurs personnes, à des époques et des lieux différents. On note tout de suite l’omniprésence de l’amour : les personnages tombent amoureux, se cherchent, et se redéfinissent aussi.

.

Christopher Priest nous entraine dans un univers étrange. J’y découvre une Angleterre post-apocalyptique. Cette histoire uchronique s’articule autour de récits mosaïques mais fait aussi référence à des personnages gigognes.

Ces imbrications s’appuient sur des entremêlements de personnages et sur l’entrelacement de personnages.

.
.

Les phénomènes d’adjacence font partie du quotidien : ils sont effleurés, sublimés, tour à tour franchement évoqués ou vous laissant totalement dans l’ombre. Il y est question de complémentarité, de divergence et d’alternatives. Notre perception évolue tout comme notre compréhension de l’intrigue.

La définition de l’adjacence prend son sens au fil des pages, s’affine même. Je ne me doutais pas de la nature de l’adjacence car je me suis focalisée sur les éléments qu’on nous donne en tout début de livre.

.
. Lire la suite…

MAZAURETTE Maïa – Dehors les chiens, les infidèles

6 mars 2015 13 commentaires

.

Dehors les chiens les infideles Maia MazauretteTitre : Dehors les chiens, les infidèles
Auteure : Maïa Mazaurette
Plaisir de lectureetoile 2 Livre avec regrets .

La chute du porteur de l’Étoile du Matin, Galaad, a eu lieu il y a 80 ans. Depuis, une nuit éternelle règne. Tous les cinq ans, une équipe de cinq quêteurs est envoyée à travers le monde pour retrouver l’artefact qui fera revenir la lumière. Vaast, Spérance, Lièpre, Cyférien et Astasie l’Inquisitrice du groupe, sont partis voilà maintenant quatre ans de la capitale Auristelle.

. .

)°º•. Les quêteurs sont souvent des adolescents, portant leur foi en étendard. Ici point de parcours initiatique, les jeunes sont détachés pour mettre fin à la malédiction. Aveuglés par le fanatisme religieux, ils sont aussi obsédés par la quête. Les personnages ont tous un caractère extrémiste et même des attitudes bien souvent exécrables. .
.

Les Ténèbres s’étendent grâce au culte de Satan, où l’Anti-Pape se trouve à la tête. Dieu n’est pas qu’un phénomène intangible, il s’est déjà montré plusieurs fois grâce à des illuminations et la réalisation de miracles. Les personnages en viennent à se poser des questions, à remettre en cause la foi de leurs compagnons et même à traquer ceux qu’ils croient infidèles.

. .

Dehors les chiens les infideles couverture)°º•. « Dehors les chiens, les infidèles » s’appuie sur un passage de la Bible qui donne le ton (et le titre) : .

Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, [et quiconque aime et pratique le mensonge !] Moi, Jésus, [j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises.]Je suis [le rejeton et la postérité de David,] l’étoile brillante du matin.

Apocalypse de Jean, XXII, 15-16 . Lire la suite…

DABOS Christelle – La passe-miroir ~ Les fiancés de l’hiver, tome 1

18 février 2015 57 commentaires

.

Les fiances de l hiver Christelle Dabos La passe miroir tome 1Titre : Les fiancés de l’hiver (La passe-miroir, tome 1)
Auteure : Christelle Dabos
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

Ophélie habite sur Anima. Jeune fille timide, elle s’occupe d’un musée privé. Elle devient un objet politique pour sceller une future alliance. Cett dernière passe par le mariage avec un homme d’une autre province. Sauf qu’elle n’est pas attendue – et donc ne sera pas aimée – dans sa nouvelle contrée, au Pôle. En plus des adieux expéditifs à son entourage et à sa vie actuelle, elle doit garder son anonymat, arrivée sur place.

.
.

)°º•. « Les fiancés de l’hiver » est la première partie d’une quadrilogie. Autant vous dire directement que j’ai été estomaquée, surprise et que la plume aérienne m’a enlevée. Mon intérêt a été capté par un vrai tissage de trame, ourdi de mystères et de rebondissements. Je l’ai tout simplement dévoré. Le récit est réussi aussi bien sur le fond que sur la forme.

.

Lire la suite…

FAYE Estelle – La dernière lame

12 février 2015 28 commentaires

.

La derniere lame Estelle FayeTitre : La dernière lame
Auteure : Estelle FAYE
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Le monde touche à sa fin, il est envahi par les flots. La crue universelle est impossible à endiguer. La désolation s’abat sur le peuple et l’Église des Cendres, grâce à Marie sa figure de proue, compte bien tirer profit de l’humeur générale pour conquérir de nouveaux adulateurs. Pourtant une petite faction, dont Joad fait partie, a encore quelques convictions.

.
.

)°º•. Les personnages semblent bâtis à partir d’un schéma complexe ; pourtant, seule la partie visible de l’iceberg nous est montrée, on a du mal à apprécier l’ampleur de leur personnalité. S’ils manquent à mes yeux de profondeur, j’ai trouvé que les rôles masculins étaient plus réussis que les féminins. Je les ai trouvés plus crédibles et humains.
.

Marie est le bastion de l’Église des Cendres. Cette religion accapare l’affliction générale et devient de plus en plus populaire. Seulement, j’ai trouvé que Marie ressemblait trop à Jeanne d’Arc. Je voulais connaitre la vie de « la » Marie des trois premiers chapitres (soit deux ans avant que l’histoire ne débute). Joad est médecin à l’hôpital dont il a la charge. Il veut défendre la vie et donc l’espoir et s’avère être la prochaine cible de la violente armée. Ils sont le reflet l’un de l’autre et pourtant l’amnésie des deux protagonistes m’a semblé être un élément de trop.
. Lire la suite…

KIRKMAN & ADLARD – Walking Dead ~ Ézéchiel, tome 19

6 novembre 2014 13 commentaires

..

red dragonCher lecteur, une fois n’est pas coutume, tu vas trouver du spoil dans mes chroniques Walking Dead. Après avoir passé dix-huit tomes à user de synonymes pour te dire ce que je pensais de cette saga, j’ai décidé d’entrer dans les détails pour chaque volume car je trouve cela bien plus intéressant (et à chroniquer et à en discuter avec toi) . Maintenant, libre à toi de t’y aventurer… à tes risques et périls. Source de l’image

.

Ezechiel Kirkman Walking Dead tome 19Titre : Ézéchiel (Walking dead, tome 19)
Auteurs : Robert Kirkman & Charlie Adlard
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
.

Rick a l’intention de déjouer les plans de Negan. Pour cela, bien conscient de l’emprise de ce dernier et de ses forces, il s’allie à Ezéchiel. Cependant, en tête brûlée, il s’engouffre dans l’ouverture qui se présente à lui… sans penser une seconde que cette opportunité n’est peut-être aussi belle qu’il ne le croit.
.

.

Survivre à la mort d’un proche, après un an, c’est un peu comme quand on se cogne un orteil. Ça fait un mal de chien… Et cinq minutes après, on n’y pense plus.

. Lire la suite…

MALERMAN Josh – Bird box

20 octobre 2014 30 commentaires

.

Bird box Josh MalermanTitre : Bird box
Auteur : Josh Malerman
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon

.

Les suicides violents se succèdent, le monde semble devenir fou sans aucune raison ou explications à ses gestes. Malorie tombe enceinte alors que les chaînes télévisées égrènent ce genre de nouvelles de plus en plus fréquemment. Puis elles ont cessé d’émettre, les gens ont commencé à se rassembler pour mieux faire opposition à cette menace sans visage.
.
.

)°º•. Depuis quelques temps, Malorie, Garçon et Fille ne sortent plus du tout et vivent les yeux bandés. Elle veut tirer le meilleur des enfants de quatre ans, leur donner les compétences pour survivre au mieux. C’est toute une éducation du bruit, du son et de l’écoute qui se met en place dès les premières minutes de leur vie. Malorie peut paraitre froide voire même dure mais cette distance voulue sert à déshumaniser les rapports sociaux et rendre ces enfants indépendants. Puis le jour préparé avec minutie arrive : c’est une véritable course contre la montre qui se déroule, une fuite terrible.

Et parmi les êtres vivants – à défaut de pouvoir dire personnages – il y a ces créatures : on ne sait pas à quoi ils ressemblent ni même vraiment s’ils existent.

.

Jusqu’à quelle distance quelqu’un peut-il entendre ?
Il faut que les enfants entendent dans les arbres, dans le vent, dans les rives qui mènent à un monde rempli de créatures vivantes. La rivière est un amphithéâtre, s’avise Malorie, les mains sur les rames.
C’est également une tombe.
Il faut que les enfants écoutent.

.
.
Lire la suite…

Catégories :MALERMAN Josh Balises : , ,

YANCEY Rick – La 5e vague, tome 1

24 janvier 2014 44 commentaires

.

La 5e vague Rick YanceyTitre : La 5e vague, tome 1
Auteur : Rick YANCEY
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Ils sont arrivés.
La 5e vague commence…

.

.

Outre mes quelques mots de résumé (sept pour être précis), j’aurai pu vous en dire un peu plus mais beaucoup moins que la quatrième de couverture trop explicite à mon sens. Il faut se laisser porter. Le prologue donne d’ailleurs le ton. Il parait un peu obscur et fait même froid dans le dos.
.

5e vague 04)°º•. Cassie a 16 ans et est une ancienne lycéenne, puisque tout ceci ne compte plus désormais. Elle se retrouve livrée à elle-même après avoir sauvé son petit frère et vu son père mourir sous ses yeux. Son cadet, Sammy a 5 ans et a été mis à l’abri en partant avec le premier convoi de secours. Evan Walker est un mystérieux jeune homme qui a réussi à récupérer Cassie saine et sauve. Il a été surnommé Zombie et jeune adolescent, il a été rattaché au camp militaire Camp Heaven. La vie de tous a été transformée avec l’arrivée des envahisseurs. Nous ne savons pas qui ils sont, ni même à quoi ils ressemblent.
.

J’ai trouvé les personnages crédibles et ô combien attachants (même le nounours, c’est dire). Cassie parait plus humaine que la majorité des héroïnes dans le sens où elle n’a pas de fierté mal placée même si elle a son caractère ; qui s’avère un trait indispensable pour les lectures de ce genre. Ils sont hésitants dans leurs décisions et dans leurs actes. Rick Yancey a pris le soin de décrire les émotions des personnages avec une facilité déconcertante : on a l’impression de vivre l’aventure, en tant que lecteur tapi. Par ailleurs, les dialogues sont très réalistes.

.
.

)°º•. L’univers apocalyptique sert l’action et l’aventure. Celles-ci sont amplifiées évidemment par l’attente et des secrets bien qu’il n’y ait pas de temps mort. Le scénario catastrophe est orchestré par une vague de pandémie. Le but est de rendre l’humain seul, livré à lui-même et accroitre son sentiment de solitude : mieux diviser pour régner. Personne ne se fait confiance, le jugements des autres est rapide. Ce qui n’est pas loin de nous rappeler les syndromes des guerres. On est plongé là aussi dans une guerre d’usure, une guerre des nerfs. L’environnement hostile impose des méthodes de survie, le conditionnement de l’être humain.
.

Le poison se répand alors comme une traînée de poudre, avec la présence indétectable des Autres. Nous n’avons pas de description des envahisseurs si ce n’est l’hypothèse qu’ils ressemblent aux êtres humains. On découvre leurs plans d’extermination de l’humanité tout au long du roman, comme un fil rouge. Les vagues ne sont pas vécues à l’instant I, mais relatées et expliquées par des flashbacks. Cela manque un peu d’action sur le vif, certes, mais nous avons ainsi accès aux sentiments et ressenti de Cassie. On comprend les plans des envahisseurs et on suit les déductions des personnages quant à l’identité de ces imposteurs. On avance à tâtons, on est laissé dans le flou… voulu par l’auteur.

.
.

La 5e vague 05)°º•. Ce roman est un très bon point de départ pour le jeune public réticent car il propose de la SF légère en mode “page turner”. Les retournement sont bien prévus même s’il n’a pas de switch spectaculaire. L’auteur distille les informations en maîtrisant les flashbacks : le récit est clair, le déroulement, idéal et la construction, solide.
.

Le postulat de départ est un peu bancal mais les hypothèses des différentes vagues sont assez plausibles. Qui fait quoi, qui est qui ? le lecteur est perdu, l’auteur nous malmène, gentiment. La partie narrative est à la première personne du singulier. Le partage de la narration s’effectue entre Cassie et Zombie, bien que j’ai préféré celle de ce dernier. L’une est rongée dans l’attente, l’autre est enfant-soldat dans l’action ; tous deux sont pourtant solitaires. Le récit inclut essentiellement du langage courant et voire même “parlé”.
.

Les chapitres nombreux favorisent l’effet de page turner. Le scénario est prenant mais si certaines scènes sont crues, bref, Rick Yancey ne prend pas les plus jeunes d’entre nous pour des chochottes. La romance n’est pas présente au cœur du récit, on pourrait y voir de très très légers sentiments… qui devraient pourtant s’amplifier dans les tomes suivants. Les parties sont délimitées par des pages  noires : une petite astuce qui m’a totalement charmée.

L’adaptation cinématographique est déjà prévue et on l’imagine très facilement en “blockbuster” sur un récit si visuel.

Spoiler [surlignez pour le lire] La seule chose qui m’a mis la puce à l’oreille est la couleur des pastilles. Rouge = OK, vert = infesté ? Hum, ce qui va à l’encontre du propre code couleur de notre société.

.
.

“La 5e vague” est un récit chorale prenant. Le scénario est soigné avec quelques retournements appréciables. Les personnages sont réalistes et attachants et nous prenons plaisir à les suivre dans cette aventure. Les imposteurs ont envahi le monde et comptent bien exterminer l’humanité sur le concept de vagues que je vous laisse découvrir.

.

.5e vague 015e vague 025e vague 03

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Je ne m’intéressais pas à la sortie de ce livre, c’est Mutinelle qui me l’a mis entre les mains en stipulant simplement que j’allais l’aimer. Elle avait raison, la bougresse.

.

Dans le chaudron :
¤ Hunger Games de Suzanne Collins
¤ Coeurs de rouille de Justine Niogret
¤ Un blog trop mortel de Madeleine Roux

.logo challenge Jeunesse Young Adult 2013

Une nouvelle participation pour le challenge jeunesse / Young Adult.

.

Délivrer des livres (Hérisson08), De livres et d’épice (Chani), Fantasy Princess (Ethernya), Il était une fois… (Thalyssa), Les carnets de Radicale, Les lectures de Mylène, Les mots de Mélo, Muti et ses livres, Perdre une Plume, Plume de Cajou, Ptite-boukinette (Azariel) sont aussi à la recherche de l’identité de ses envahisseurs.
.
CITRIQ

.

Pics : #01 Cassie par Livichi ; #02Minimalist poster par Lrawrence.

.

Catégories :YANCEY Rick Balises : , ,

KIRKMAN & ADLARD – Walking Dead ~ Terrifiant tome 17, Lucille… tome 18

6 novembre 2013 17 commentaires

.

red dragonCher lecteur, une fois n’est pas coutume, tu vas trouver du spoil dans mes chroniques Walking Dead. Après avoir passé seize tomes à user de synonymes pour te dire ce que je pensais de cette saga, j’ai décidé d’entrer dans les détails pour chaque volume car je trouve cela bien plus intéressant (et à chroniquer et à en discuter avec toi) ; tout comme tu y as été habitué(e) chez Tigger Lilly. Maintenant, libre à toi de t’y aventurer… à tes risques et périls. Source de l’image

.

Terrifiant Walking dead kirkmanTitre : Terrifiant (Walking dead, tome 17)
Auteurs : Robert KIRKMAN, Charlie ADLARD
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Après leur visite de la Colline, Rick, Glenn, Michonne, Andrea et Carl décident de retourner à Alexandria. En route, les évènements se précipitent lorsqu’ils doivent faire face aux hommes du redoutable Negan. Instinctivement, Rick réagit et envoie un message clair à l’ennemi : ils n’accepteront pas la défaite sans se battre. Message bien reçu. La réponse de Negan ne se fait pas attendre…

. .

Walking-Dead-Lucille)°º•. Les zombies sont de moins en moins présents et servent surtout de décor, un peu comme les cactus dans le désert. Kirkman continue sur le dicton stipulant que la menace la plus importante pour l’Homme est lui-même. L’auteur nous démontre encore une fois qu’il ne faut jamais sous-estimer son adversaire, notamment quand il s’agit de Negan. Grosse crapule doublée d’une monstruosité sans nom, il n’est pas sans nous rappeler le Gouverneur. Très charismatique, il se promène toujours en compagnie de sa batte de baseball garnie de fils barbelés. Les deux morts principales piquent notre cœur de lecteur. J’ai particulièrement apprécié la mise en avant de Jesus (contre tous) et j’ai hâte de voir ce qu’il nous réserve. Du côté psychologique, je trouve que Kirkman ne développe plus autant que dans les précédents tomes notamment avec Michonne qui parait presque « normale ».

. .

)°º•. Les doubles pages sont un plaisir pour les yeux, mais je trouve le trait trop brouillon. Adlard affiche une certaine médiocrité dans l’anatomie des personnages : nous éprouvons quelques soucis de lisibilité. Je suis assez chagrinée part l’irrégularité de l’illustrateur.

. .

)°º•. Les tomes 14, 15 et 16 permettaient au lecteur de souffler, aux personnages de relâcher la pression mais aussi le déroulement d’une intrigue plus « douce ». Si le tome 16 remontait légèrement la pente, Kirkman & Adlard nous propose ici une fin punchy. Qu’on trouve le n°100 de la série américaine dans ce volume n’y est à mon avis, pas du tout un hasard.

La surprise fonctionne bien : ils pensaient être 15-20 participants avant de voir une centaine de personnes débarquer. Ils se font « méchamment casquer ». L’univers sordide permet toujours au combo de développer leur intrigue, et nous sentons vraiment un démarrage d’un nouveau cycle, en espérant qu’ils évitent une redite de celui du Gouverneur. Si j’étais restée assez extérieure aux horreurs rencontrées jusqu’à présent, j’avoue avoir eu un plus de mal ici ; on en oublie carrément les zombies.  J’ose espérer que la saga ne s’essoufflera guère plus bien qu’elle soit bonne dans sa globalité. On finit sur un petit cliffhanger, rien que pour « allécher ».

. .

« Terrifiant » est le volume qui met fin à la vague douce dans laquelle Kirkman & Adlard trempaient leur lectorat. Nous faisons la connaissance d’un nouveau monstre, Negan, accompagné de sa fidèle batte et de son fameux sourire. La fin des doux rêves d’une communauté – avec reconstruction de vie – est bien arrivée. Je trouve que les illustrations sont très irrégulières, Adlard nous sert de belles doubles pages mais donne du fil à retordre côté lisibilité. Un petit cliffhanger fait haleter le lecteur jusqu’au prochain volume.

.

Walking Dead 17.

.

————————————————————————~*

.

.

Lucille Walking Dead Kirkman et AdlardTitre : Lucille… (Walking dead, tome 18)
Auteurs : Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lecture :  etoile 3 Livre sympa peu s’en faut

.

Après le massacre signé par Negan, la communauté d’Alexandria doit fournir la moitié de ses fournitures aux Sauveurs. Alors que Rick semble avoir un plan en tête, les membres ont bien du mal à laisser entrer les camions ; mais sous les menaces, personne ne désire contrarier Lucille. Tout se passe sans heurt apparent mais Carl disparaît. C’est également l’occasion de faire confiance à Jesus qui emmène Rick à la rencontre du Roi Ezéchiel.

. .

Walking Dead 18)°º•. Rick met en place la décision prise dans le volume précédent. Nous faisons un petit tour avec Negan, personnage bien connu car il aime défoncer les crânes avec le sourire. Kirkman en profite pour mettre en avant Carl. Ce dernier, bien que jeune, oscille entre les larmes de l’enfant et la dureté d’un très jeune homme qui a grandi dans cette nouvelle donne mondiale. .

J’ai quelques difficultés à retenir les visages des membres de la communauté Alexandria, mais la rencontre avec Ezéchiel, ce grand rasta avec un tigre, me plait bien. J’attends de voir comment Kirkman souhaite le faire évoluer mais j’ose espérer ne pas y voir quelqu’un seulement placide, j’aimerai bien qu’il ait le don d’ubiquité (au sens figuré).

Les personnages évoluent toujours et ce depuis le premier tome mais les auteurs nous font bien comprendre que les apparences sont souvent trompeuses.

. .

)°º•. Côté illustrations, nous revenons toujours au même avec, pour moi, un problème de reconnaissances des personnages : Eugène ne ressemble plus à lui-même. C’est inacceptable d’arriver à la case où son visage apparaît et ne pas retrouver son identité. Le second défaut qui me hérisse le poil ce sont les perspectives. Exemple : aux portes du royaume d’Ezéchiel, il y a très peu d’espace entre les deux bus (tout juste une personne) à la page 128, même un cheval n’y passerait pas. A la page 129, le cavalier entre sans souci dans cet espace où trois hommes épaule contre épaule pourrait s’y tenir. Question « galerie en fin de livre », on peut s’asseoir dessus, nous n’avons le droit cette fois, qu’à une seule double page.

Alors oui, c’est très agréable de voir les éditions Delcourt suivre de près la parution américaine, mais aucun effort si ce n’est le texte des bulles est réalisé, les onomatopées étant toujours non traduites. (Elles figurent dans le dessin, tu comprends)

.

walking dead Lucille 01 walking dead Lucille 02

. .

)°º•. La mort de Glenn marque encore mon esprit au moment où j’ouvre ce 18e volume. J’ai aimé la partie où on découvre le repaire de Negan, sa façon de contrôle « punitions & satisfactions » : il détient un harem de femmes et marque les hommes au fer. J’ai cru comprendre que la vengeance est un plat qui se mange froid… espérons que pour Kirkman et Adlard, ce ne soit pas l’équivalent d’une quinzaine de tomes.

Finalement, les « survivants » sont bien plus nombreux que je le pensais, au regard des dix-huit tomes que je viens de lire. Pas vous ? Je trouve que la saga s’émousse un peu, il faut dire que Walking Dead est devenue une grosse licence.

. .

« Lucille… » tome 18 ne surprend personne quant à son titre. Rick et la bande ont dû ployer sous la pression des Sauveurs. Si on sent la tension plus que palpable, tout le monde reste – si possible – à sa place. A défaut d’attaquer directement Negan, Jesus et Rick partent en direction du royaume d’Ezéchiel. Nous avançons sur deux nouveaux territoires, il reste à savoir comment tout ce petit monde va réussir à cohabiter, ou pas.

. .

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Ezéchiel, Ezéchiel, Ezéchiel !

.

Dans le chaudron :
¤ Passé décomposé, tome 1
¤ Cette vie derrière nous, tome 2
¤ Sains et sauf ?, tome 3
¤ Amour et mort, tome 4
¤ Monstrueux, tome 5
¤ Vengeance, tome 6
¤ Dans l’œil du cyclone, tome 7
¤ Une vie de souffrance, tome 8
¤ Ceux qui restent, tome 9
¤ Vers quel avenir ?, tome 10
¤ Les chasseurs, tome 11
¤ Un monde parfait, tome 12
¤ Point de non-retour, tome 13
¤ Piégés !, tome 14
¤ Deuil & espoir, tome 15
¤ Un vaste monde, tome 16

.

logofindeserieMercredi Bd FantastiqueCette lecture est une participation aux Mercredis Fantastiques en collaboration avec Mango, dans le cadre du challenge Halloween.

Il s’agit également d’une lecture commune pour laquelle Hérisson nous a rejointes sur le tome 18. La chronique de Valeriane pour les deux tomes, et celle d’Hérisson pour « Lucille… ».

Cette chronique me permet de clôturer ma saga pour le Fin de série, du moins jusqu’au prochain tome (février 2014)

.

CITRIQ

.

.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 142 autres abonnés