Archive

Archives pour la catégorie ‘DEBATS Jeanne-A’

Rond de Sorcière #71

12/06/2016 11 commentaires

.

Logo Rond de SorciereLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Cette fois-ci, les 3000 pages sont loin, mais en même temps, c’est la faute de ce temps pourri – Le Temps Pourri, sponsor officiel des Excuses Toutes Aussi Pourries, Valables pour Tout Motif – je plafonne donc à 2670 pages.
.

Pile à Lire :
¤ BRAVI Soledad : Bart is back
¤ DEBATS Jeanne A. : Plaguers
¤ FINK Joseph & CRANOR Jeffrey : Bienvenue à Night Vale
¤ GREGORY Daryl : Nous allons tous très bien, merci
¤ Laurel : Comme convenu, volume 1

→ Le mois est aussi calme du côté de la pile à lire, 6 entrées et 10 sorties (toutes ces acquisitions ont été lues). Ces dernières semaines, j’ai découvert les écrits de Rozenn Illiano sous le titre – un peu pompeux mais presque honorifique – d’alpha lectrice. Je sais qu’elle peaufine sa saga… vivement qu’elle soit disponible, vous allez aimer.

.

Du côté des défis, ma codétenue Valériane a choisi pour moi « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » d’Harper Lee qui ne fut pas une rencontre très heureuse.

. Lire la suite…

DEBATS Jeanne-A – Métaphysique du vampire

10/11/2014 25 commentaires

.

Metaphysique du vampire Jeanne-A DebatsTitre : Métaphysique du vampire
Auteure : Jeanne-A Debats
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

Raphaël travaille comme espion pour le Vatican. Sa nouvelle enquête l’emmène à la poursuite de Kalten, un dignitaire nazi et ce, jusqu’au Brésil. Dans son sillage, il entraine bien malgré lui une jeune vampire, Dana et un prêtre, Ignacio.

.
.

Raphaël est un vampire atypique : cet immortel entretien des rapports avec le Vatican (mais oui !). Tueur parfait mais aussi personnage cinglant, ce narrateur n’apprécie ni les humains ni la compagnie des siens. S’avérant légèrement « froid », il n’exprime que peu de sentiment pour son environnement. Avec une telle personnalité – unique en son genre – on ne peut que s’attacher. Il me rappelle un peu Lévi alias Biff (L’agneau de Moore) et beaucoup Rampa (De bons présages de Pratchett & Gaiman).

Le fil de ses pensées permet de dédramatiser la situation dans laquelle il se trouve et sa vision caustique des choses est d’autant plus récréative. L’effet est saisissant, surtout quand il « se perd ».
.

Lire la suite…