Archive

Archives pour la catégorie ‘PULLMAN Philip’

Rond de Sorcière #01

13/08/2010 6 commentaires

.

Allez, je me lance dans ce Rond de Sorcière. Voici une nouvelle forme d’avis sur mes lectures : mensuellement, je vous ferai découvrir toutes les livres lus. Je me suis rendue compte qu’il m’était impossible de tout chroniquer et j’avais une frustration certaine de ne pas vous parler des petits trésors que je découvre. Un Rond de Sorcière, c’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

Pour ce mois de Juillet, waouh, c’est fulgurant, j’ai lu beaucoup de BD ! Une sorte de « pause » entre les romans qui se révèle très appréciable… Et bien sûr, une envie insatiable de DE-VO-RER !

.

Fantasy

Trilogie des magiciens (Le réveil des magiciens, la chasse aux magiciens, le triomphe des magiciens) – Katherine KURTZ
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Kurtz nous emmène dans un univers de moyen-âge alternatif. Cette trilogie regroupe les trois premiers tomes écrits par Kurtz, sur le monde des Derynis. Ces sorciers possèdent des pouvoirs, transmis de manière génétique. Selon que leur prédisposition soit connue ou non, ces personnes développent ou non leurs pouvoirs propres. Kurtz nous propose un univers réfléchi, complexe et pourtant accessible. C’est avec délice que nous suivons nos personnages, nous délectant des multiples intrigues mineures et de la trame de fond. Les fragments d’Histoire et les indices de résolution sont distillés tout au long du récit. La plume offre une maitrise certaine et les trois livres se lisent agréablement et on se prend très vite à la vie de nos héros. J’ai lu cette trilogie pour la première fois en 2004 et je m’en suis souvenue facilement, preuve d’une trilogie appréciée. Cette fois-ci, la lecture a été commune avec Eirilys.

.

L’apprenti Epouvanteur (L’épouvanteur, tome 1) – Joseph DELANEY
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Tome 2, Tome 3.
Voici une agréable découverte du premier tome d’une série estampillée « jeunesse » qui saura charmer les adultes. Qui n’a jamais rêvé de vivre auprès d’un chasseur de monstres, esprits et autres rigolos ? Nous suivons Tom lors de son apprentissage auprès de John Gregory et il n’est pas aisé de se faire au métier, d’en apprendre les ficelles et d’envisager la solitude de ces responsabilités ingrates. Toute notre empathie se tournera vers Tom que nous accompagnons lors de son épanouissement personnel. John Gregory nous est également sympathique et c’est avec impatience qu’on souhaite lire le tome 2. On accroche très vite à un univers fréquenté par différents fantômes, ombres et autres créatures.

.

Journal d’un ange – Pierre CORBUCCI
Plaisir de lecture Livre sympa mais…
Pour cette enquête réalisée par un ange, Eriel ; Corbucci nous offre une hiérarchie sympathique chez les ailés (avec par exemple les insupportables archanges) et leur regroupement en neuf catégories. Le début était encourageant avec une originalité certaine et la présence de passages humoristiques. Cependant, bien vite l’intrigue s’essouffle, les temps morts s’enchainent et le rythme se dégrade, pire : en tant que lecteur, on se perd.

.
.

Science-Fiction

L’affaire Jane Eyre (Thursday Next, tome 1) – Jasper FFORDE
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
A la boutique, ma conseillère m’a fortement préconisé cette série en stipulant qu’elle ne pourrait que me plaire. C’est donc les yeux fermés que j’ai suivi son conseil et qu’elle avait raison. Fforde nous emmène dans son monde où il existe un véritable système pour défendre la littérature à tout niveau (ventes illicites, fausses reproductions et autres délits littéraires). Et il ne faut pas moins de 24 niveaux hiérarchiques pour faire face à toutes les infractions. Thursday Next est une femme entière, quelque peu fragilisée et tellement humaine qu’on s’accroche à sa personnalité et qu’on devient empathique à souhait. Très vite, on accède aux aventures de notre héroïne et elle suit Hadès Achéron au plus près du récit et même entre les lignes.

.
.

Imaginaire

Wonderful – David CALVO
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
La chronique complète est à lire ICI.
Nous entrons de vif dans une histoire pré-apocalyptique mais non moins romanesque. En tant que lecteur, nous sommes catapultés dans un univers qui n’est point expliqué. Il est difficile de se dire dès les premières pages, de lâcher prise et de se laisser porter. Sur toile de « rêve », Calvo nous peint une fresque des activités humaines. L’euphorie permanente des personnages côtoie leur cynisme tatillon. Calvo nous présente un condensé de chimères absolument délicieux. Son histoire se révèle être également un exercice de style superbe. Il saura créer un équilibre parfait entre fantastique et rocambole.

.
.

BD, manga & comics SFFF

Blood Alone (volume 1) – Mazayuki TAKANO

Plaisir de lecture Livre à découvrir
Blood Alone a été une découverte agréable. Je pensais avoir affaire avec un ultime livre sur les vampires. Cependant le duo de l’écrivain et de la jeune fille vampire est très attachant : le scenario tient la route et le manga offre une réelle authenticité. L’auteur offre une nouvelle vision du vampire, loin du truc sanguinolent hyper méchant ou brillant au jour. Le rythme permet de s’attacher aux personnages et d’en comprendre leur psychologie. Une série prometteuse.
.

Anges (Psaume 1) – Dieter & Olivier G. BOISCOMMUN
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Ce premier tome de la BD reflète une très bonne entente entre scénariste et illustrateur et cette harmonie sourd à toutes les pages. Les personnages, nos chers anges sont taquins et savoureux. Les techniques d’aquarelle peu rencontrées dernièrement dans mes découvertes bande-dessinées sont un atout irrésistible.

.

Xmen : Magneto, le testament – Greg PAK Greg & Carmine DI GIANDOMENICO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
C’est une toute nouvelle facette de l’Histoire des X-Men qui nous est présentée. Nous sommes entrainés dans le passé de Magneto. Je ne suis pas passionnée par les X-Men et n’en suis qu’une toute petite amatrice, mais néanmoins, il m’a été très aisé d’entrer dans le récit d’un seul volet. Cet épisode indépendant nous présente une sorte d’envers du décor. Il est assez impressionnant de connaître les secrets et le passé dissimulé de ce personnage haut en couleurs.  On a l’impression d’être au plus près de cet individu et même de comprendre certaines phases de son comportement. Evidemment, la renommée du trait graphique n’est plus à faire.

.

Quand il faut y aller… (The boys, volume 6) – Garth ENNIS
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Cette série très controversée continue très fort avec ce 6e volume. L’humour caustique fait la peau au mythe resplendissant des super-héros. On y retrouve notre petite bande sympatoche qui n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs.
.
.

Romans

Le papillon tatoué – Philip PULLMAN
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Cette fois-ci, Pullman ne nous propose pas de magie… pourtant le tout opère. Il est difficile de ne suivre nos compagnons que sur un livre relativement court, mais il est suffisant pour capturer l’instant de rencontre entre notre duo et tout ce qui en découle. Il suffit de se laisser porter…

.
.

Bandes Dessinées

Chicou Chicou – Frédé, Claude, Ella, Juan & Fern
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Cette BD, découpée en multiples épisodes est dessinée par quatre/cinq paires de mains. Ces illustrateurs révèlent le défi avec adresse et talents. C’est un véritable plaisir de suivre les aventures plus ou moins rocambolesques de cinq/six personnages. Le trait de chacun se marie très bien avec le dessin du voisin et une véritable dynamique se créé. Un pavé de 500 pages pour passer du bon temps qui nous paraît si court !

.

Quelque part entre les ombres (Blacksad, volume 1) – Juan DIAZ CANALES Juan &  Juanjo GUARNIDO
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Pour cette BD, les personnages sont tous des bêtes. Notre héros des temps modernes – et pas forcément apprécié par tous – est interdit d’enquête sur la femme assassinée qu’il a aimé il y a quelques temps. Blacksad est représenté par un superbe chat noir qui propose une harmonie de prestance et d’attractivité hors paire. Toutes les lignes des visages proposent des expressions réalistes et très bien adaptées à la morphologie animale. Chaque case est un travail fini et le tout confère une distraction superbe pour l’oeil. Espérons que les prochains tomes proposeront le même souffle d’idées et nous entrainerons plus loin encore.

.

Joséphine (volumes 1 & 2) – Pénélope BAGIEU
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Il y a fort longtemps, j’ai découvert Pénélope Bagieu via son blog puis via son premier livre « Ma vie est tout à fait passionnante ». Ce n’est que bien tard que je découvre ses deux tomes de BD. Je suis une grande fan de son trait, de son humour et de sa fraicheur. Cependant, je me suis moins reconnue en Joséphine, qu’en Pénélope Jolicoeur. Pour autant, la lecture de ces deux volumes a été rafraichissante.

.

Comédie d’amour – Brigitte LUCIANI & Colonel Moutarde
Plaisir de lecture Livre à découvrir
La couverture m’a sautée aux yeux, du simple fait que je suis le blog d’illustrateur de Colonel Moutarde. Cela a été pour moi un gage de qualité. La BD raconte une histoire unique et indépendante. Le personnage principal Jade, est très bien défini et d’un fort caractère. La scénariste Lucinai, a fait preuve d’une grande originalité dans le récit et c’est un délice  à découvrir.

.

Question d’équilibre (Pico Bogue, volume 3) – Dominique ROQUES  & Alexandre DORMAL
Plaisir de lecture Livre fantas…tique
Volume 4.
Me voici à me pencher au-dessus du troisième volet de la BD « Pico Bogue » est c’est un véritable délice de retrouver notre bonhomme aux réflexions pas piquées des vers et à l’humour frais. On ne peut que se reconnaître à travers les pages. Une série à découvrir !

.

Love blog – Gally & Obion
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Un livre à découvrir absolument ! C’est un livre réservé aux adultes, car on y parle de sexe : mais pas du hard sex, pas du sexe pervers ou à tendance pornographique uniquement, mais du sexe entre deux êtres qui s’aiment. Les plaisirs y sont illustrés avec honnêteté et amour. Et la dose d’humour n’est pas en reste : le livre se dévore et tous les cases se prêtent aux rires.

.

Lucille – Ludovic DEBEURME
Plaisir de lecture Livre à oublier
Et ce mois-ci, pas glop, un abandon ! A force de connaître ses goûts, on se trompe de moins en moins de lectures. J’ai peu d’abandons à mon actif, mais je me réserve ce droit de lecteur. Je n’ai tout simplement pas accroché au style ni à la noirceur et au pessimisme du scenario.

.
.

Manga

Drôle de père (volumes 4 et 5) – Yumi UNITA
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Je continue doucement cette série avec les quatrième et cinquième volumes. La fraicheur est toujours de mise, les situations sont réalistes et quelques fois cocasses. L’innocence et le bonheur sont toujours les maitres mots, cependant dans le cinquième volume, Rin a grandi de plusieurs années !

.

L’immeuble d’en face (volume 2) – Vanyda
Plaisir de lecture : Livre sympa mais…
J’ai entendu beaucoup de bien sur cette série de Vanyda, il fallait donc que je m’y mette à mon tour. Le découpage des scènes est sympa, les épisodes sont très réalistes, et finalement dans l’appartement, cela pourrait être vous et moi. Le seul souci que je reproche c’est le côté omniprésent que le bonheur est très fugace et que la vie quotidienne tourne très vite (et forcément) à l’ennui/ aux ennuis. Pas glop…

.

.

PULLMAN Philip – Lyra et les oiseaux

02/02/2009 2 commentaires

.

Titre : Lyra et les oiseaux
Auteur : Philip PULLMAN
Note : Livre à découvrir

Lyra Parle d’Or continue d’investir les toits de Jordan College sous la condition de vérifier annuellement l’état général des toitures. Alors que Pantalaimon et elle observent les oiseaux, ils découvrent le daemon d’une Sorcière venu à Oxford pour trouver le seul alchimiste qui saura concocter le remède contre la maladie de ladite sorcière. Cependant, notre duo n’est pas au bout de leurs surprises…

.

Cet épisode se passe effectivement deux ans après les aventures de Lyra, contées dans la trilogie « à la croisée des mondes » ; vaut mieux avoir lu cette dernière pour comprendre au mieux les thèmes et personnages développés dans Lyra et les oiseaux. L’histoire est mignonnette, et se compose comme traditionnellement d’une introduction, d’un quiproquo, d’une intrigue et de son dénouement. Le livre se résume à une cinquantaine de petites pages… Malheureusement, nous ne retrouvons pas la profondeur des personnages et il ne faut pas s’attendre à un retour dans la folle épopée connue grâce à la trilogie. C’est un livre pour passer quelques minutes agréables, mais la déception pourrait être atteinte si nous nous attendons plus du livre qu’il ne promet. Le livre contient, en plus, des morceaux de papier utiles qui, par conservation, ont perdu leur fonction première, mais deviennent de véritables trésors de souvenirs (d’un autre temps : cartes postales, extraits de livre, plan d’Oxford, prospectus commercial, etc. ). Le livre possède aussi de nombreuses gravures et son petit format donne envie de l’avoir dans sa bibliothèque…

.
Dans le chaudron :
¤ A la croisée des mondes – Les royaumes du nord, tome 1
¤ A la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
¤ A la croisée des mondes – le miroir d’ambre, tome 3

.

CITRIQ

.

PULLMAN Philip – Le Miroir d’Ambre

29/01/2009 2 commentaires

.

Titre : Le miroir d’ambre (A la croisée des mondes, tome 3)
Auteur : Philip PULLMAN
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 2
.

A leur séparation, Will avait juré retrouvé Lyra, enlevée par Mme Coulter. Quand il la retrouve et la tire de son sommeil, elle lui annonce qu’une mission plus périlleuse encore les attendent. La sauvegarde des mondes parallèle est menacée, les forces obscures se démènent, de nouveaux personnages font leur entrée sur scène ; et parmi tout cette agitation, Lyra & Will doivent trouver à tout prix Lord Asriel.

.

Et voilà comment finir en apothéose. Le livre est sublime, et les émotions ressenties sont très fortes du côté du lecteur. On est navré de quitter tous nos personnages, de ne plus suivre leurs épopées et nous n’avons qu’une envie, dire « encore ! ». Voilà une trilogie qui met sans dessus-dessous et la profondeur des divers thèmes est indéniable. En gros, chapeau l’artiste !
.

Récompense :
• Le prix Whitbread (Whitbread Book of the Year Award)

.

.

Dans le chaudron :
¤ A la croisée des mondes – Les royaumes du nord, tome 1
¤ A la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
¤ Lyra et les oiseaux

CITRIQ

.

.

PULLMAN Philip – La tour des Anges

29/01/2009 Aucun commentaire

.

Titre : la tour des anges (A la croisée des mondes, tome 2)
Auteur : Philip PULLMAN
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 1, tome 3
.

Lyra fait la rencontre de Will Parry ; le porteur de l’étrange Poignard Subtil qui permet de decouper des fenêtres entre leurs deux mondes : celui de Lyra et Cittàgaze où règnent les Spectres, créatures mangeuses d’âmes. Leur but est de retrouver le père de Will qui s’est caché sous une fausse identité. Malheureusement, c’est sans compter sur les méfaits de Madame Coulter qui kidnappe Lyra pour de sombres destins. Grâce à l’aide de deux anges, Balthamos et Baruch, Will continue et sa quête, recherche Lyra et se voit propulser malgré lui sur le devant de la scène.
.

Ce livre est le deuxième tome de la trilogie de « A la croisée des mondes ». Pullman atteint un niveau supérieur avec ce deuxième roman. L’écriture est toujours recherchée et puissante. Il soulève des thèmes chers à notre société actuelle et remet en cause les fondements (scientifiques, religieux, …). Ce roman est un puits de réflexion où Pullman nous offre une version kaléidoscopée de la vie. Pullman ne nous sert pas une version réchauffée du tome 1 mais nous amène encore et toujours sur des voies insondables et nous suivons les yeux grands ouverts l’évolution des personnages au niveau de leur caractère, de leurs visions et de leurs objectifs.

.

Dans le chaudron :
¤ A la croisée des mondes – Les royaumes du nord, tome 1
¤ A la croisée des mondes – Le miroir d’ambre, tome 3
¤ Lyra et les oiseaux

CITRIQ

.

PULLMAN Philip – Les Royaumes du Nord

29/01/2009 8 commentaires

.

Titre : Les royaumes du nord (à la croisée des mondes, tome 1)
Auteur : Philip PULLMAN
Plaisir de lecture Livre avec entrée au Panthéon
Tome 2, tome 3

.
Au sein de Jordan College d’Oxford, un étrange hasard a fait confier aux Erudits les plus libres de cette Angleterre aux allures du XIXe siècle, la vie d’une toute jeune fille Lyra Belacqua. L’univers confiné où cette dernière vit, est un monde où les scientifiques sont théologiens et où la discipline la plus honorable semble être la «théologie expérimentale ». Alors que son oncle Lord Asriel revient à cette magnifique université pour partager ses découvertes, Lyra cachée dans le salon interdit, ne se doute pas que les paroles qu’elle entendra la mèneront bien plus loin qu’elle ne puisse l’imaginer. Lyra, rebelle au fort caractère, et son daemon Pantalaimon rêvent d’aventures, de palpitations aux couleurs boréales et de connaître autre chose que ces rues pavées.

Un étrange phénomène s’ébruite parmi les rangs des Erudits et semblent toucher tout ce monde intellectuel, la Poussière. Alors que les « Enfourneurs », kidnappeurs d’enfants sévissent, Roger le compagnon de jeu de Lyra est enlevé. Alors que Lyra remet ses connaissances en question et souhaite à tout prix retrouver son ami, elle se voit partir avec la charmante Madame Coulter de son plein gré pour devenir son assistante auprès d’enfants. Aux dernières heures précédant son départ, le Maître de Jordan College lui donne un précieux aléthiomètre.

Pourquoi le Pole Nord convoite-t-il tous les fantasmes ? Pourquoi Pantalaimon et Lyra ne peuvent-ils à peine être séparés de quelques mètres ? Pourquoi la séduisante Madame Coulter prend-elle Lyra sous sa protection ? Qu’a voulu faire découvrir Lord Asriel ? Quel est vraiment ce phénomène de Poussière ? Qui a enlevé Roger ? A qui est véritablement destiné l’aléthiomètre ? Quelle est la destinée de cette enfant orpheline ?

.

.

Lyra âgée de seulement 11 ans est une personne fière et de fort caractère. Elle passe son temps sur les toits de Jordan College en compagnie de son ami des cuisines, Roger ; quand elle n’est pas entrain de courir les rues et de livrer bataille contre les briquetiers. Lyra a un daemon du nom de Pantalaimon. Ils sont reliés télépathiquement et ne peuvent se séparer de plusieurs mètres. Ils partagent leur vie, leurs sentiments et leurs émotions car ils ne sont qu’une et unique personne. Pantailamon peut encore se métamorphoser en divers animaux car Lyra n’a pas atteint l’âge adulte. Un jour, il prendra une forme définitive qui représentera la personnalité de Lyra. Pantalaimon semble plus peureux, moins habile au parler et plus prudent que Lyra. Cette petite demoiselle a une vie peu enrichissante et fuit sa gouvernante ; elle aime la liberté, échafauder des plans et faire des bêtises. Elle est particulière, un peu différente et ne s’en offusque pas. Malgré le fait qu’elle chérisse la vie qu’elle mène, elle rêve de fabuleuses traversées et de grandes épopées.

Entraînée par sa curiosité, elle ne se doute pas qu’elle va tracer son avenir en écoutant des secrets échangés, tapie dans l’obscurité d’une armoire. Bien à elle de sauver Lord Asriel d’un empoisonnement prémédité par le Maître de Jordan College. Dans le même laps de temps, Roger aurait été enlevé par les Enfourneurs et Lyra ne supporte pas de le laisser aux griffes de terribles malfaiteurs et décide de voler à son secours. Aux lendemains de son espionnage, une fulgureuse femme se propose d’emmener Lyra vivre avec elle. La jeune fille est si heureuse d’échapper à sa vie monotone, qu’elle ne se pose pas de questions quant au demeurant. Cependant, à l’aube, le Maître de Jordan College l’invite personnellement chez lui pour lui remettre un étrange instrument. Ses dernières paroles lui demanderont de prendre soin de cet étrange objet.

.

——————————–~*

.

Alors que certain s’évertueront à gonfler l’hérésie de Pullman successeur de Tolkien (A croire qu’en fantasy, ils le sont tous…), ou d’autres vous compteront les points positifs par rapport à la « platitude » de Rowling, je m’arrêterai juste sur l’écriture de ce tome (et un peu de la trilogie).

Dès le premier tome, nous avons pour nous accompagner des personnages profonds. Pullman les peint et les dépeint de sa plume, boucles et hampes délicates : ils sont vivants. Les personnages évoluent de manière considérables au long de la trilogie et c’est avec grandes émotions que nous partageons leurs sentiments et leurs pensées. Les personnages restent toutefois ambigus, la traditionnelle dualité « du bien et du mal » est atténuée, estompée et surtout trompeuse. Les gitans, les panserbjorns, les sorcières se mêlent, se démêlent… et finissent pas s’emmêler. Quel est cet ours alcoolique répondant au nom de Iorek Byrnson, pourquoi Serafina Pekkala est-elle une sorcière si vieille ?

Le style de Pullman est recherchée, l’écriture est riche, imagée et documentée (et pour cause !). Il nous entraine inlassablement dans un univers semblable au notre et pourtant si différent… Il bouscule les repères, surprend, choque, « émotionne ». On vit à côté de Lyra, on sent son cœur battre et les pages défilent. Vous dévorez, le premier, le deuxième puis vient le troisième : le tout crescendo et dans le plus grand art, qu’est l’écriture.

Il est vrai que les points concernant la religion sont nombreux, qui remet sans doute en cause quelques fondements. Mais pour avoir lu les Chroniques de Narnia, le « travail » effectué est bien mieux réalisé où l’on ne tombe point dans les clichés d’après-guerre et les croisades évangélistes. Il ne s’agit pas de dispenser un cours de religion, mais d’introduire doucement une vision plus… « kaléidoscopée ». Pour moi, ce thème particulier n’est pas à mettre en avant au vu des prouesses réalisées. Faut-il encore prouver que les livres destinés aux enfants plaisent tout autant aux « moins jeunes » ? Je pense qu’il y a autant de niveaux de lecture que de lecteurs, cette œuvre peut être considérée plus sombre et réfléchie que vous ne pourriez le penser.

.

——————————–~*

.

La biographie de Monsieur (Source) :
Orphelin de père dès son plus jeune âge, car son père, pilote de chasse de la R.A.F ., est tué en février 1954, au large du Kenya, Philip Pullman et son frère sont élevés par leurs grands-parents maternels dans le Norfolk, tandis que leur mère travaille à Londres.C’est en découvrant à l’école la ‘Ballade du Vieux Mari’ de Coleridge, que Philip Pullman commence à être attiré par l’écriture. Bien plus tard, lors de sa dernière année à l’université, à travers la lecture du roman de Mikhaïl Boulgakov, ‘Le Maître et Marguerite’, il découvre le genre du réalisme fantastique dont son travail s’inspirera. Après divers métiers, dont celui d’apprenti bibliothécaire, il mène à bien un projet de roman, un ‘thriller métaphysique’, qu’il publie et pour lequel il obtient un prix. Devenu instituteur à Oxford, il se met à écrire des pièces de théâtre pour ses élèves, qui seront la première ébauche de ses romans pour enfants. Il écrit ses premières histoires policières fantastiques, puis les romans s’enchaînent. Dès 1985, il commence une série policière dont l’héroïne, Sally Lockhart, doit beaucoup au célèbre Sherlock Holmes, de Conan Doyle. Mais c’est avec la trilogie ‘A la croisée des mondes’, qu’il a mis sept ans à écrire, que Philip Pullman connaît son plus grand succès.

Avec ce premier tome :

• Prix des Incorruptibles, catégorie 4e-3e.
• Prix du meilleur livre de l’année aux États-Unis.
• Prix « Guardian » de la fiction pour la jeunesse et Carnegie Medal, en Grande-Bretagne.
• Philip Pullman a obtenu pour son œuvre le prix de littérature à la mémoire d’Astrid Lindgren 2005.

La trilogie « A la Croisée des Mondes » (His Dark Materials) :
– Les Royaumes du Nard (Northern Lights)
– La Tour des anges (The Subtle Knife)
– Le Miroir d’ambre (The Amber Spyglass)

.

——————————–~*

.

Extraits :

« Par bien des côtés, Lyra était une barbare. Ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était escalader les toits du collège avec Roger, le marmiton, son meilleur ami, et cracher des noyaux de prune sur la tête des Érudits qui passaient en dessous, ou imiter les ululements de la chouette derrière une fenêtre, pendant que se déroulait un cours ; ou encore courir à toute allure dans les rues étroites de la ville, voler des pommes sur le marché, ou livrer bataille. De même que Lyra ignorait tout des courants souterrains qui régissaient la politique de Jordan College, les Érudits, pour leur part, auraient été incapables de percevoir le foisonnement d’alliances, de rivalités, de querelles et de traités qui constituaient une vie d’enfant à Oxford. Des enfants qui jouent, quoi de plus agréable à regarder ! Qu’y avait-il de plus innocent, de plus charmant ?

En vérité, Lyra et ses camarades se livraient une guerre dans pitié. (…) Cette rivalité, vieille de plusieurs centaines d’années, était aussi profonde que jubilatoire.
Pourtant, elle-même disparaissait quand les autres ennemis se faisaient menaçants. Parmi eux figurait un adversaire permanent ; il s’agissait des enfants des briquetiers qui vivaient près des carrières d’argile, méprisés par les enfants des collèges aussi bien que par ceux de la ville. L’année précédente, Lyra et certains enfants de la ville avaient conclu une trêve pour lancer une attaque sur les briquetiers, bombardant les enfants des carrières avec des boules de terre glaise et détruisant le château tout mou qu’ils avaient construit, avant de les rouler pendant un bon moment dans cette substance visqueuse près de laquelle ils vivaient, si bien qu’à la fin du combat, vainqueurs et vaincus ressemblaient à un troupeau de golems vociférants. »

~~~~~~~~

 « Il changea de diapositive encore une fois. La photo suivante avait été prise de nuit elle aussi, mais sans clair de lune cette fois.

On voyait un petit groupe de tentes au premier plan, se détachant faiblement sur l’horizon bas, et à côté, un empilement désordonné de caisses en bois, avec un traîneau. Mais le principal intérêt de cette photo résidait dans le ciel. Des rayons et des voiles de lumière pendaient tels des rideaux, en boucles et en guirlandes, retenus par des crochets invisibles, à des centaines de kilomètres d’altitude, ou bien flottant en biais, portés par le courant de quelque vent inconcevable. (…)
– Pardonnez mon ignorance, dit le vieux Préchantre, de sa voix tremblante, mais si j’ai su un jour ce qu’était l’Aurore, je l’ai oublié. S’agit-il de ce qu’on appelle les Lumières du Nord ?

– Oui. Elle possède plusieurs noms. Elle est composée d’orages de particules chargées et de rayons solaires d’une intensité et d’une force extraordinaires, invisibles en eux-mêmes, mais qui provoquent cette radiation lumineuse lorsqu’ils entrent en contact avec l’atmosphère. Si j’avais eu le temps, j’aurais fait teinter cette photo pour vous montrer les couleurs, du vert pâle et du rose essentiellement, avec une touche pourpre tout en bas de cette formation semblable à des rideaux. Il s’agit là d’un cliché réalisé avec une émulsion ordinaire. Je vais maintenant vous montrer une photo prise avec l’émulsion spéciale.
Il retira la diapositive. (…)

Pendant ce temps, Lord Asriel glissait une autre photo dans le chariot de la lanterne. Elle montrait la même scène. Mais, comme avec les deux photos précédentes, la plupart des détails visibles à la lumière ordinaire étaient ici beaucoup plus sombres, à l’instar des rideaux rayonnant dans le ciel.
Toutefois, très haut au-dessus de ce paysage morne, Lyra apercevait une forme compacte. Elle constata que, comme elle, les Érudits assis près de l’écran se penchaient en avant pour mieux voir. Plus elle regardait cette photo, plus son étonnement croissait, car là, dans le ciel, on distinguait bel et bien les contours caractéristiques d’une ville : des tours, des dômes, des murs… des bâtiments et des rues suspendus dans le vide ! Elle faillit pousser un petit cri d’émerveillement.

L’Érudit Cassington dit :
– Ca ressemble à… une ville.

– Exactement, répondit Lord Asriel.
– Une ville d’un autre monde, assurément ? dit le Doyen, une note de mépris dans la voix.

Lord Asriel l’ignora. Un mouvement d’excitation parcourut certains Érudits, comme si, ayant rédigé des traités sur l’existence de la Licorne, sans jamais en voir une, on leur présentait un spécimen vivant qui venait d’être capturé. »

~~~~~~~~~

« – Cette lumière, là, demanda l’Aumônier, elle monte ou elle descend ?
Elle descend, répondit Lord Asriel, mais ce n’est pas de la lumière, c’est de la Poussière.
De la manière dont il avait prononcé ce dernier mot, Lyra imagina de la Poussière avec un P majuscule, comme s’il ne s’agissait pas de poussière ordinaire.
D’ailleurs, la réaction des Erudits confirma son impression, car les paroles de Lord Asriel provoquèrent soudain un silence général, suivi de quelques hoquets d’incrédulité. »

.

Dans le chaudron :
¤ A la croisée des mondes – La tour des anges, tome 2
¤ A la croisée des mondes – Le miroir d’ambre, tome 3
¤ Lyra et les oiseaux

CITRIQ
.