Accueil > FUNKE Cornelia > FUNKE Cornelia – Cœur d’encre ~ Cœur d’encre, tome 1

FUNKE Cornelia – Cœur d’encre ~ Cœur d’encre, tome 1

.

Coeur d encre FunkeTitre : Cœur d’encre (Trilogie Cœur d’encre, tome 1)
Auteur : Cornelia FUNKE
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

 Meggie, jeune fille passionnée par les livres habite avec son père Mo, relieur de profession. Un soir, Meggie surprend une drôle de personne attendre devant leur porte d’entrée. Mo averti, il fait entrer la personne qui se présente sous le nom de Doigt de Poussière. Intriguée, Meggie ne pourra entendre réellement leur conversation, hormis le nom de « Capricorne » et le fait qu’il recherche urgemment un livre rare. Le lendemain, sans crier gare, Mo plie bagages et remplit des caisses de livres : ils partent chez la tante Elinor de Meggie en Italie. C’est une urgence, des livres à réparer ! La venue d’un étranger et la précipitation de leur voyage imprévu inquiètent Meggie… Et si c’était le début d’une nouvelle histoire ?

.
.

Coeur d encre 01)°º•. Cornelia Funke nous propose une histoire originale autour d’un livre peu commun. J’avoue que j’éprouve certaines difficultés quant à vous donner envie sans vous en révéler trop de peur que son côté magique ne soit plus une surprise.
Hormis quelques actes prévisibles, ce livre a le doucereux bruit de murmures et de pages froissées. L’histoire est délicatement brodée et nous emmène naturellement auprès des personnages. Il y a quelques redondances dans l’histoire (enlèvement, échappée, enlèvement,…). Cependant, il fait tout simplement partie des livres si chers à nos cœurs car ils ont la faculté de nous propulser très vite dans l’imaginaire et de nous rappeler certains souvenirs d’enfance.
.

Bien qu’une première impression d’une histoire un peu enfantine, le livre sait charmer par le côté « magie ». Y est déployé un monde fantastique où… littéralement, on entre dedans !
.

L’auteur a exploité le livre, en tant qu’entité, sous toutes ses coutures. Nous y retrouvons différentes fonctions autour du livre : le réparateur, le conteur, le lecteur, l’auteur et le livre lui-même. Cet attachement au livre apparaît même dans la structure du livre : une citation de littérature « jeunesse » introduit chaque chapitre (La Belle et la Bête, Peter Pan, le Petit soldat de plomb, Les quatre filles du Docteur March, etc.). L’équilibre entre imaginaire et réalisme est un attribut certain pour enivrer le lectorat. Dans la façon de raconter, le vocabulaire parait très imagé, les nombreux dialogues aidant. Le livre se suffit à lui-même avec une fin exquise mais l’ouverture subtile permet de caracoler en direction des autres tomes.

.
.

Coeur d encre 02)°º•. Qui n’a jamais rêvé de voir les personnages sortir du livre ?
Leurs préoccupations sont réalistes, ils ont, en majorité les pieds sur terre. L’identification aux personnages est forte. Toutefois, les méchants demeurent un peu unidimensionnels et quelque peu caricaturaux.
Cornelia Funke a pourvu chaque personne d’un rapport particulier au livre : il peut être tantôt considéré comme une menace, une passion, un instrument de pouvoir, un ami ou un objet de grande valeur sentimentale. Indéniablement, cet aspect où le livre figure au cœur de l’histoire est le point fort de ce livre.
.
Funke s’appuie énormément sur l’utilisation des personnages pour « raconter » les sentiments ressentis lors de telle ou telle action. Cela permet bien souvent d’avoir un panel intéressant, des émotions différentes selon le caractère et de visualiser une scène de plusieurs manières. Notons tout de même que cela sera le personnage de Meggie à travers lequel essentiellement, l’histoire sera vécue.
.

Meggie, notre jeune héroïne demeure un personnage peu charismatique au vu de sa place dans l’histoire. Elle est relativement fermée et j’ai eu du mal à m’y accrocher. Néanmoins, elle va entrer dans un monde qui la dépasse et saura prendre des décisions. Jeune fille volontaire, elle devrait charmer les « jeunes » lecteurs. Nous avons également, Mo, son papa , encore appelé « langue magique » est plutôt discret. Il détient des secrets qui semblent peser lourd mais sa voix est scellée… Nous rencontrons aussi Elinor, la tante bibliophile excentrique. Autant vous dire qu’elle a eu de suite et indéfiniment toute ma sympathie. Plus que passionnée, elle est folle. Folle des livres, et dans les grandeurs. Et ses malheurs m’ont énormément touchés car ils sont inversement proportionnels à sa gentillesse. Nous découvrirons les énigmatiques Doigt de Poussière et sa martre Gwin, ainsi que l’effroyable Capricorne et ses infernaux acolytes Basta & Nez Aplati.
.

Hormis celui manifeste de l’amour du livre, l’histoire fait la part belle à l’enfance ; sans pour autant tomber dans la facilité ni dans la mièvrerie. Au demeurant, nous entrons dans un monde ni tout blanc ni tout noir. On se surprend à éprouver de la crainte envers les gentils et de la pitié envers les méchants. La psychologie des personnages est travaillée et cela favorise indubitablement à la qualité du récit.

.
.

Cornelia Funke nous propose une histoire autour du livre en tant que véritable symbole. L’histoire qui se déroule, nous l’avons tous rêvé un jour… Meggie, Mo et Elinor l’excentrique ne sont pas au bout de leurs surprises. Accompagnés par Doigt de Poussière, ils vont rencontrer Capricorne qui est bien décidé à obtenir ce qu’il souhaite avec l’aide de son acolyte Basta. Entre réalisme et imaginaire, laissez-vous porter dans un monde magique où les méchants suscitent la pitié, où les plus grands malheurs inimaginables peuvent arriver. Sans aucune mièvrerie, l’auteur offre un livre très imagé et qui nous prend au cœur et aux tripes.
.

stamp coeur d encre

.
.

Cornelia Funke)°º•. Biographie
Cornelia Funke est connue en tant qu’écrivain et illustratrice de livres enfants et jeunesse. Allemande de nationalité et éducatrice pour enfants de métier, Cornelia Funke s’est essayée à son premier roman en 1988 et travaille maintenant de manière indépendante. Elle a reçu le Book Sense Award de l’année, le Mildred L. Bachelder Award, le Prix Suisse de la littérature jeunesse, le Prix du Livre pour enfants de Zurich ainsi que le Torchlight Children’s Book Award anglais. En 2008, elle reçoit également la plus haute distinction allemande, l’Ordre du Mérite.
.

La trilogie « Cœur d’Encre » est un best-seller, traduit en 19 langues et vendu à plus de 4 millions d’exemplaires. En 2006, elle reçoit pour ce roman le Grand Prix de L’imaginaire.

.

En 2008, Iain Softley a adapté Cœur d’Encre au cinéma. Film sympathique mais sans plus…

.
.

)°º•. Extrait

Quand tu emportes un livre en voyage, lui avait dit Mo en mettant un premier livre dans sa caisse, il se passe quelque chose d’étrange: le livre se met à rassembler tes souvenirs et, plus tard, il suffit que tu l’ouvres pour te retrouver à l’endroit même où tu l’avais lu. Dès les premiers mots, tout revient : les images, les odeurs, la glace qu’on mangeait alors…

Crois-moi, les livres sont comme le papier dont on se sert pour attraper les mouches. Les souvenirs n’adhèrent nulle part aussi bien que sur des feuilles de papier imprimé.

.

Coeur d encre 04  Coeur d encre 03

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Sang d’Encre, tome 2

.

 Les lectures d’Alexielle et A livre ouvert l’ont aussi lu.

CITRIQ

.

Advertisements
Catégories :FUNKE Cornelia Étiquettes :
  1. 3 décembre 2012 à 11:12

    Les redondances que tu évoques et un certain aspect stéréotypé m’avaient assez déçu de cette lecture, mais je l’avais appréciée malgré tout pour toute cette histoire autour du livre et du plaisir de lire, du pouvoir des histoires…
    (tiens, je ne savais pas que c’était une trilogie, et je croyais que c’était bien plus ancien que ça!)

    Posté par Tortoise, il y a 3 ans

  2. 3 décembre 2012 à 11:13

    je pense me laisser tenter par le tome 2

    Posté par faelys, il y a 3 ans

  3. 3 décembre 2012 à 11:13

    Voilà un titre qui me tente bcp mais pas assez pour me convaincre de l’ajouter à la longue LAL. Je me laisserai tenter par le film, pour une fois

    Posté par Theoma, il y a 3 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:14

      Il n'est pas terrible dans le sens où on n'entrevoit même pas l'univers que décrit Funke et pour cela, c'est dommage...

  4. 3 décembre 2012 à 11:14

    J’ai vu le film quand il est sorti au ciné. J’avais aimé bof, fin, c’était pas terrible terrible, un peu trop enfantin peut être.

    Ca se regarde, par contre ça ne reste pas longtemps dans la tête, j’avoue avoir oublié la majorité des choses ^^’

    Mais quand je suis sortie du film, j’ai eu envie de lire le livre, mais j’avoue que ce ne sera pas pour tout de suite !

    Posté par Olya, il y a 3 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:14

      Oui je le trouve trop enfantin moi aussi, trop facile en fait. L'univers de Funke est beaucoup plus profond et crédible.

  5. 3 décembre 2012 à 11:15

    Placer le livre au centre du récit semble être une très bonne idée. Malheureusement, j’ai un apriori négatif sur ce titre à savoir trop enfantin.

    C’est peut ^pas tant que ça le cas, mais difficile de m’en défaire.

    Faudrait que j’y arrive car ça n’a pas l’air mauvais du tout.

    Si c’est des bouquins de 200-300 pages ça peut se tenter.

    Posté par Kameyoko, il y a 3 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:15

      Il se lit très vite en tout cas !

  6. 3 décembre 2012 à 11:15

    Je n’étais pas tellement tentée mais tu éveilles mon intérêt !

    Posté par Manu, il y a 3 ans

  7. 3 décembre 2012 à 11:16

    Je n’ai pas aimé le film mais j’ai lu les deux tomes que j’ai beaucoup aimés ! L’amour de l’auteur pour la lecture et l’imaginaire transpire à chaque page et c’est fort agréable…
    Je profite de ce petit com pour te dire que ça y est, je me suis lancée dans la création d’un blog ! J’en suis à mes premiers balbutiements, alors soit indulgente avec mon (horrible) mise en page…

    Posté par Naolou (marlene), il y a 3 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:16

      Oui, c'est vrai qu'on sent que l'auteur aime son livre :) Waouh, super pour le blog, je suis très contente (mais tu t'en doutes déjà !)

  8. 3 décembre 2012 à 11:16

    Ai voulu l’acheter, la version poche est épuisée, grrr. Tant pis ce sera pour plus tard …

    Posté par Tigger Lilly, il y a 3 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:17

      Il sera republié pour sûr... Bientôt le tome 3 verra le jour en VF, donc je n'en doute pas une seconde.

  9. 3 décembre 2012 à 11:17

    J’ai vu le film que j’ai trouvé sympa pour les enfants mais j’ai un gros faible pour Brendan Frasier donc on va dire que je dois rajouter 1000 points par rapport à sa valeur réelle !

    Sang d’encre sort en poche au mois de mai ! Pour le tome 1, il a du être réimprimé, je n’ai pas eu de mal à me le procurer au début de l’année !

    Posté par Popo, il y a 3 ans

  10. 3 décembre 2012 à 11:18

    J’adore ta chronique (qui m’a influencée lorsque j’étais devant les rayons de la librairie)et je trouve qu’elle retranscrit parfaitement l’amour du livre présent dans ce roman. Et c’est d’ailleurs ce qui m’a plus dans cette histoire, toutes les anecdotes autour du livre qui font que nous avons encore plus envi de lire.

    Posté par Eirilys, il y a 2 ans

    • 3 décembre 2012 à 11:18

      Ah tout à fait :) Je me dis que la suite ne peut être que meilleure.

  11. 3 décembre 2012 à 13:25

    J’avais beaucoup aimé ce tome un (même si j’avais également relevé les redondances dont tu parles), surtout pour l’univers et l’ambiance si… particulière (et moi aussi, j’avais beaucoup aimé Elinor, tu penses ! ^^). J’aime bien le côté « conte moderne » de ce livre. Mais, lorsque je m’étais lancée dans la lecture du tome 2, je n’étais même pas parvenu jusqu’à la fin, alors que je déteste abandonner un livre ! Je me souviens particulièrement que les personnages m’étaient devenus insupportables. Je me dis que c’était peut-être le mauvais moment… Cela dit, j’ai par la suite essayé « Reckless » de la même auteure, et il m’est arrivé la même chose… Alors que le livre avait vraiment tout pour me plaire, j’étais prodigieusement agacée par tous ce qui s’y déroulait. Malgré tout, je pense essayer à nouveau un jour, car cela me trouble 😀

    • 3 décembre 2012 à 17:36

      Ah mince :/ C'est pourtant le tome 2 qui m'a le plus transportée ! Tu sais, il vaut mieux abandonner et consacrer son temps à d'autres livrs qui nous sont plus passionnants :)

  1. 3 décembre 2012 à 11:22
  2. 20 décembre 2012 à 09:01
  3. 22 décembre 2012 à 16:25
  4. 22 décembre 2012 à 16:38
  5. 3 janvier 2013 à 23:26
  6. 3 septembre 2014 à 19:49
  7. 11 septembre 2015 à 12:17
  8. 2 octobre 2015 à 11:02
  9. 20 octobre 2016 à 22:02
  10. 20 octobre 2016 à 22:14

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :