Archive

Archives pour la catégorie ‘SANDERSON Brandon’

SANDERSON Brandon – Dansecorde

13/08/2019 6 commentaires

.

Couverture du recueil de nouvelles Sixième du Crépuscule de Brandon SandersonTitre : Dansecorde (Les Archives de Roshar, novella)
Auteur : Brandon Sanderson
Plaisir de lecture Novella à découvrir
La Voie des rois tome 1, Le livre des Radieux tome 2

.

Lift est lasse de sa vie à la Cour de l’Empereur Gawx. Elle décide de fuir et de revenir aux basiques : l’errance. En compagnie de Wyndle, un néantifère, elle part sur les traces de l’Ombre.

.

La novella « Dansecorde » est disponible dans le recueil« Sixième du Crépuscule et autre nouvelles ». Brandon Sanderson en conseille sa lecture entre « Le livre des Radieux » et  « Justicière », les deuxième et troisième tomes des Archives de Roshar.
.

Pour moi, cette novella est un chapitre bonus et ne doit pas être considérée comme un point d’entrée à cette saga. Elle fait appel à des notions, des personnages et des événements traités dans les deux premiers volumes. Sa lecture aux novices, bien que peu spoilante, pourra paraître bien obscure.
.

Lift est un personnage secondaire que l’on a précédemment croisée dans un interlude. Dansecorde représente l’occasion pour l’auteur de nous offrir une aventure individuelle. J’espère retrouver Lift dans le troisième volume « Justicière » des Archives de Roshar (je suis en cours de lecture).
.

En cherchant l’Ombre, Lift remplit les deux rôles : chasseuse et… proie. Et par-dessus le marché, une tempête anormale approche.
.

La protagoniste est un personnage féminin fort et à l’esprit libre. Lift est truculente et possède un pouvoir génial (c’est elle qui le dit). Son compagnon Wyndle est un néantifère plutôt trouillard. Ce qui donne des actions assez comiques à la lecture.
.

Ce texte est relativement court avec environ 250 pages mais retrouver Lift & Wyndle et passer du temps avec eux est amusant.

.

Fan art de Lift par Katie Payne, Lift est un personnage de Brandon Sanderson Fan art de Lift par Tara Spruit, Lift est un personnage de Brandon Sanderson

Fan art par : Katie Payne | Tara Spruit

.

Rond de Sorcière #109

07/08/2019 19 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Juillet 🔥 ne déroge pas aux mois précédents : la lecture et moi, c’est une relation saine où on se la coule douce. 2019 se bat sur un rythme plus lent que les précédentes années.
.

📉 Deux livres et une nouvelle à mon actif… mais ma principale lecture de juillet est un pavé : il s’agit du troisième tome des Archives de Roshar de Brandon Sanderson, titré « Justicière » qui, en version française a été découpé en deux volumes. J’ai terminé la première partie tout début août, j’en parlerai donc dans le prochain bilan mensuel.
.

Lire à un rythme d’escargot-tranquille 🐌 ne m’empêche d’avoir de doux rêves, notamment en estimant que je peux lire ma grande liste d’envies durant cet été.
.

Comme habituellement, Valériane m’aura choisi un roman dans le cadre de notre défi Valériacr0. Elle est cool, elle a pioché dans ma wishlist estivale.
.

En début de mois, j’ai profité de mon escapade berlinoise pour libérer un livre voyageur très-à-propos 📨 : « Berlin ? Berlin ! » Un recueil de textes sur la capitale, dirigé par Katharina Diestelmeier.
.

📸 J’en profite pour vous indiquer que je nourris de temps en temps un compte Instagram autour de mes lectures : https://www.instagram.com/livrementblog/ (c’est pour ceux du fond qui ne suivent pas) (qui m’aime me suive 🥺)

.

Ajouts dans mon sac de plage :
¤ CARRIGER Gail : Le pensionnat de Mlle Géraldine – Artifices & Arbalètes, tome 4
¤ PRATCHETT Terry : Les Annales du Disque-monde – Masquarade, tome 18
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Dansecorde
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Justicière, tome 3 partie 1
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Justicière, tome 3 partie 2

→ L’ultime tome de la saga de Gail Carriger car il s’agit du choix aoûtien de ma binômette 🤫, un tome des Annales du Disque-monde pour avancer dans mon défi Valériacr0, « Dansecorde » une nouvelle dont la lecture est conseillé par Brandon Sanderson avant d’attaquer le troisième tome « Justicière ».

Résultats : +5 entrées ; -3 sorties

.

Livres lus et acquis en juillet 2019

Livres acquis et lus en juillet 2019 / Tout tient dans la liseuse 💁🏻‍♀️

.
.

Couverture du roman "slade house" de David Mitchell aux éditions de l'olivierSlade House – David Mitchell
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Chronique complète
Sur le mythe de la maison hantée, David Mitchell élabore une version originale en intégrant le concept de la boucle temporelle et des désirs d’immortalité.
Slade House est une maison qui s’adapte aux fantasmes et aux peurs de l’invité des jumeaux Jonah et Norah Grayer. Cinq points de vue narratifs se partagent cinq parties qui pourraient fonctionner comme des nouvelles. Le déroulé de chaque aventure est identique mais c’est l’angle d’attaque qui donnera une version nouvelle aux éléments connus. L’aspect horrifique est bien mené et les pages se tournent toutes seules. J’ai été moins attachée aux personnages qu’au fonctionnement même de la maison. Et j’avoue être restée sur ma faim avec un si court roman ; 272 pages, là où David Mitchell nous emmenait dans des aventures plus riches en 672 pages pour Cartographie des Nuages et 784 pages pour L’âme des horloges.

.
.

Couverture du roman "Masquarade" de Terry Pratchett, tome 18 des annales du disque-mondeMasquarade (Les Annales du Disque-monde, tome 18) – Terry Pratchett
Plaisir de lecture :  Livre fantas… tique
Les Annales du Disque-monde
Agnès Créttine veut réaliser son rêve : devenir chanteuse d’opéra. Elle part donc en direction d’Ankh-Morpork. Son physique l’oblige à rester dans l’ombre de Christine qui elle, a le physique de l’emploi mais pas la voix. Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg qui voient en Agnès une parfaite sorcière partent la chercher. Elles en profitent pour passer une soirée culturelle et enquêter sur la série de meurtres qui se déroulent à l’Opéra.
Les Sorcières font partie de mes personnages préférés des Annales du Disque-Monde. C’est toujours avec bonne humeur et rires au programme que je commence un tome de cette saga. L’univers permet à Terry Pratchett d’écrire des scènes farfelues, de s’amuser des excentricités et des caricatures du milieu. Le tout est très enlevé et plein de rebondissements.

.
.

Couverture du recueil de nouvelles Sixième du Crépuscule de Brandon SandersonDansecorde (Les Archives de Roshar, nouvelle) – Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre à découvrir
Tome 1, tome 2 des Archives de Roshar
La lecture de cette nouvelle est conseillée par l’auteur, de préférence entre le deuxième et le troisième tome des Archives de Roshar. Elle est disponible dans le recueil « Sixième du Crépuscule et autre nouvelles ». Je la vois comme un interlude mais elle ne peut pas servir d’entrée à l’univers de cette saga car elle concerne un personnage secondaire précédemment croisé.
On retrouve Lift qui traînait dans l’entourage de l’Empereur Gawx. Elle décide de fuir sa vie pour un nomadisme choisi. Elle est tout aussi chasseuse que proie en se lançant sur les traces de l’Obscur. Lift est amusante et attachante et c’est avec plaisir qu’on la suit dans ses péripéties jusqu’à Tashik.

.
.

————————————————————————~*

.

J’ai profité de la fête du cinéma pour voir Toy story 4 que j’ai trouvé très chouette et c’est une belle clôture de série. J’ai également visionné « X-men : Dark Phoenix », si les précédents volets étaient plus flous, sur ce long métrage c’est flagrant : ils ne respectent pas la première trilogie (les tout vieux) et c’est une déception tout court car je l’ai trouvé mou et mal rythmé. Via la plateforme Netflix, j’ai regardé I am mother qui pose des questions intéressantes sur les technologies et l’éthique, la vie et la mort, mais qui n’a pas su me surprendre.
.

J’ai visionné la troisième saison de : Stranger things dont le déroulement m’a déçue, on dirait Spy kids (des enfants qui se déjouent facilement d’une équipe professionnelle russe ?) ; celle de The Handmaid’s tale, je n’arrive qu’à rester sur une note positive car j’ai aimé enfin retrouver June et l’univers mais objectivement, il y a des actions qui ne sont absolument pas crédibles avec les éléments qui avaient été précédemment mis en place ; celle de Bonusfamily, ça, c’est mon petit bonbon dans le genre « fresque familiale » puisque l’on suit une grande famille suédoise recomposée. À noter Chernobyl, je rejoins l’avis d’une majorité des spectateurs, une sacrée pépite de mini-série.

.

Affiche du film Toy Story 4 Affiche du film X-men : dark phoenix Affiche du film I am mother Affiche de la saison 3 de Stranger Things Affiche de la saison 3 de The handmaid's tale Affiche de la saison 3 de Bonus Family Affiche de la mini série Chernobyl

.

————————————————————————~*

.

Apprécier la fine pluie si rare | Faire ma valise | Escapade berlinoise ! | Goûter la nourriture locale | Valider les points « touristiques » | Flâner dans les immenses espaces verts de la capitale | Savourer le concert de Metallica | Revenir | Passer du temps avec les copains | Multiplier les soirées au fil du mois | Faire ma valise | Déjeuner familial en Ariège | Câlins au neveu-presque-tout-neuf et gratouilles au chat Casimir | Fêter nos onze ans d’amour | Faire ma valise | Rejoindre des copains dans le Lot | Piscine et farniente | Et traitement des photos au frais ! | Faire ma valise | Partir dans le bourbonnais et me faire chouchouter par ma famille | Gratter Gaya et Oly, chienne et chatte | Discuter de longues heures durant, souvent tard | Vie rythmée par les repas et les jeux de société | Revenir | Et gratter mes chats.

.

Cathédrale de Berlin Oberbaumbrücke à Berlin

Tramway et Oberbaumbrücke Mur de Berlin

Graffiti représentant le baiser de l'amitié entre Honecker et Brejnev Graffiti du mur de Berlin

Currywurst et frites Kraft Malz, bière au malt

Porte de Brandebourg Sur les berges de la Spree, holzmarkt

Le dome Reichstag Concert de Metallica à Berlin

Partie d'Horreur à Arkham, le jeu de cartes Casimir le chat

Reflet végétal dans le thé d'une tasse Thé et lecture ; tasse et liseuse

Dessert glacé Vieille devanture d'un ancien café dans le Lot

Mue d'un scarabée Capitule d'un sumac vinaigrier

Fleurs roses d'un hortensia "Pierre-de-vie" un roman écrit par Jo Walton, entourée de fleurs séchées

Oly le chat Fondant au chocolat et glace vanille

Gâteau improvisé au yaourt sans yaourt et au muesli Slade House, roman écrit par David Mitchell pris en photo sur liseuse

Focus sur les dés du Perudo Beach Focus sur les assistants du jeu de société Ex Libris

.

Categories: PRATCHETT Terry, SANDERSON Brandon Tags:

Les livres que j’ai lus cet été (ou comment bien passer à côté de sa liste initiale)

24/09/2018 19 commentaires

.

Livres lus durant l'été 2018

.

Aujourd’hui est le premier jour de l’automne, les feuilles tourbillonnent avec la même vivacité que l’énergie qui m’anime (toujours la verve de poétesse). Et si je vous écris ce billet, cela tient du simple fait que j’arrive à faire le deuil de la saison chaude uniquement parce que nous bénéficions d’un super été indien (en accord avec le désastre écologique).
.

Début juillet, je me lançais et vous proposais ma liste « spéciale été 2018 » (tu sais, comme une étiquette kitsch super collante qu’on pouvait retrouver sur des objets divers et variés).

.

Est-ce que j’ai réussi ? J’ai fait du mieux que j’ai pu.

→ D’abord, j’ai tenté d’écluser la vieille relique pleine de poussière qui trainait dans ma Pile à Lire depuis 2010. J’ai lu le premier tome et j’ai abandonné au début du deuxième de la série « Les Bannis et les Proscrits » de James Clemens. Je n’ai pas su m’intéresser aux destins des personnages, il me fatiguait déjà avec leurs innombrables indécisions.

.

J’ai lu avec succès « Le livre des Radieux » publié en deux volumes en VF, le deuxième tome des Archives de Roshar de Brandon Sanderson (du très très bon !). Je cartonne alors : 1. en poursuivant la série dans le cadre de mon challenge « Fin de Série » et 2. en les ajoutant expressément à ma Pile à Lire pour le challenge « Pavé de l’été » de Brize. Pour ce dernier, le tout nouveau roman de Guy Gavriel Kay « Les enfants de la Terre et du Ciel » s’y prêtait bien (bien chouette). J’ai profité de cette motivation pour chroniquer « La trilogie des Héritiers » de Katherine Kurtz (c’est fini, j’ai tout lu de l’univers).

.

→ Enfin, l’été a vu quelques surprises :
· ma lecture de « La servante écarlate » de Margaret Atwood. Dans mon billet d’annonce, je l’avais estampillé ‘Cerise sur le gâteau’ – expression qui lui convient à merveille au vu de la couleur de sa tranche – en pensant secrètement le lire cet automne. Valériane est passée par là avec notre défi Valériacr0 pour me booster à le lire en septembre.
· la relecture de « La séparation » de Christopher Priest, inspirée, en dernière minute, par la rencontre prochaine – j’espère ! – de l’auteur aux Aventuriales les 29 & 30 septembre. C’est le premier roman de l’auteur que j’ai bouquiné et maintenant que j’en ai lus d’autres, je me demandais si ce roman me paraissait toujours aussi intense qu’à la première lecture (la réponse est oui).

.

→ J’ai publié mon billet d’annonce le 5 juillet, mais entre cette date et celle du démarrage officielle de la saison – le 21 juin – j’ai aussi dévoré le neuvième tome de L’assassin royal de Robin Hobb, j’ai découvert au format audio le troisième tome de Phobos de Victor Dixen ainsi que le hors série.
Niveau livres graphiques, il y a eu aussi L’origine du monde et I’m every woman de Liv Strömquist ; mes deux séries coups de cœur avec le volume 5 de Descender de Jeff Lemire et Dustin Nguyen ainsi que le volume 8 de Saga de Brian Vaughan et Fiona Staples.

.

Au vu du programme estival, je pensais avoir fort peu lu… force est de constater que si puisque cela équivaut à 3889 pages + 1907 pages si je prends en compte toute la période de l’été, les audiolivres et les bandes dessinées (dont 536 pages graphiques). Il n’y a pas à dire : les nuits ont dû être courtes pour avaler ses kilogrammes de papier (non, je lis beaucoup sur liseuse). Et c’est sûr, mes nouveaux yeux bioniques ont aidé.

.

Allez, c’est parti pour la liste avec les avis sous chaque lien :
¤ ATWOOD Margaret : La servante écarlate
¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Le feu de la Sor’cière, tome 1
¤ CLEMENS James : Les Bannis et les Proscrits – Les foudres de la Sor’cière, tome 2
¤ KAY Guy Gavriel : Enfants de la Terre et du Ciel
¤ PRIEST Christopher : La séparation
¤ SANDERSON Brandon : Les Archives de Roshar – Le Livre des Radieux, tome 2

.

Pile de livres lus durant l'été 2018 / blog Livrement

 

SANDERSON Brandon – Le Livre des Radieux

28/08/2018 20 commentaires

.

Couverture du tome 1 du Livre des Radieux par Brandon SandersonCouverture du Livre des Radieux deuxième partie de Brandon Sanderson. Tome 2 des Archives de Roshar, publié aux éditions Le livre de pocheTitre : Le Livre des Radieux (Les Archives de Roshar, tome 2 en 2 parties)
Auteur : Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livres fantas… tiques
La Voie des Rois tome 1

.

Sur les Plaines Brisées, la guerre gronde toujours. Alors que la chute des Chevaliers Radieux hante encore les Hauts-Princes, Shallan, l’apprentie de Jasnah découvre lors de ses recherches, quelques secrets de ces guerriers invincibles. Kaladin, porteur du pont Quatre sent toujours la vengeance couver en lui et se bat contre l’idée d’être un bouclier humain. Le dernier événement qui vient de se produire remet à plat toutes les stratégies : un assassin blanc intente à la vie du roi Elhokar.

.
.

Pour les cartes des personnages, je demande la famille Kholin au complet dont le père Dalinar est un Haut-Prince, ses fils Adolin et Renarin impliqués dans leur camp de guerre. Après un naufrage, Shallan est contrainte à traverser le territoire pour rejoindre les Plaines Brisées : elle fera la connaissance de Motif. Des sauts dans son passé permettra de mieux appréhender la situation familiale avant son départ et son comportement actuel. Pour survivre, elle apprend vite à devenir assurée, voire à jouer la comédie. Elle tombe nez à nez – sans surprise tant c’était attendu dès les premières lignes de « La voie des rois » – avec Kaladin. Son lourd passif d’esclave le rend aigri mais aussi tenace. Son désir de vengeance envers le Haut-Prince qui l’a asservi puis vendu, l’obsède. Il veut protéger et garder en vie ceux qu’il aime.
.

Les exergues – quelques lignes en début de chapitre – sont majoritairement obscurs pour le lecteur ; à l’inverse des intermèdes avec des personnages encore inconnus qui amènent des éléments de réponse ou des pistes d’entendement.

.
.

C’est toute la richesse d’un univers à appréhender : le bestiaire – néantifères, sprènes – le mythe des Radieux et l’existence des lames d’éclat et des cuirasses, le système politique – rois, hauts-princes, les castes avec les pâles-iris et les sombres-iris –, la théorie religieuse en prenant en compte les tempêtes mineures, les tempêtes majeures, le Sang-des-spectres, les Fils d’Honneur, les Hérauts, le Tout-Puissant.
.

Il reste encore à collecter plein de détails sur les fonctionnements de l’univers, l’existence de(s) Dieu(x), le nombre réel de lames d’éclats, la réalité des sprènes, les menaces des néantifères, le rôle des tempêtes, la présence d’un portail, l’objectif des motifs…
.

La découverte de nouveaux aspects de la magie est forte excitante : notamment sur l’apprivoisement de la fulgiflamme.

.
.

Je suis déjà convaincue par les talents d’écriture et d’imagination de Brandon Sanderson. À mes yeux, « Les archives de Roshar » est une œuvre majeure qui se dessine. Elle apporte beaucoup de fraicheur à la fantasy par une originalité bienvenue du scénario.
.

C’est un marathon qui s’ouvre alors : l’auteur a prévu une saga composée de dix tomes. En version française, chaque tome est divisé en deux livres. La fabuleuse traduction est réalisée par Mélanie Fazi.
.

Entre la lecture du premier et du deuxième tomes, j’ai pris une pause d’une année.

J’avais trouvé que « La voie des Rois » était un peu lent, certes introductif mais aussi consistant. Je n’étais pas convaincue car je préférais suivre le point de vue de Shallan – tellement prometteuse ! – et je me contrefichais des ponts à déplacer par Kaladin. Je n’en avais alors pas eu pour mon content. Ici, c’est différent. On entre vivement dans l’amorce de la série et le récit avance de manière exponentielle.
.

Brandon Sanderson nous surprend : il bouleverse le schéma global de l’aventure. Elle prend un angle à 90° qui rend inlâchable ce deuxième volume. L’auteur nous laisse entrevoir tout le potentiel de l’intrigue et des personnages.
.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde en me plongeant dans cette histoire tour à tour poignante et épique. L’intrigue est dense et pourtant facile à suivre. On veut tout comprendre, on veut tout suivre, on veut être partout à la fois, on veut accompagner chaque personnage… et l’auteur y parvient.

.
.

« Le Livre des Radieux » est un cataclysme : Brandon Sanderson donne déjà beaucoup de réponses, acte des rencontres et esquisse encore des détails de son univers. Et puis, tranquillement, il lance aussi de nouveaux points à atteindre dans son intrigue.
.

Maintenant que la base est jetée et bien comprise, que les fils de narrations principaux sont bien noués ensemble, le tramage à filer s’agrandit. Chaque détail pourrait être capital et l’auteur sait en jouer.

.
.

Illustration de Shallan dessinant les Plaines Brisées, roman "Le livre des radieux" de Brandon Sanderson

Illustration du personnage Shallan en voyage, roman "Le livre des radieux" de Brandon Sanderson Illustration du portrait de Kaladin en compagnie de Syl, roman "Le livre des radieux" de Brandon Sanderson

Illustration de Kaladin et Shallan tombés dans le gouffre, roman "Le livre des radieux" de Brandon Sanderson

.

————————————————————————~*

.

Les lectures de Bouch’ et Phooka de Booktenstock (partie 1 et partie 2) ont aussi vu l’ombre d’un démon des gouffres.

Logo du challenge littéraire "pavé de l'été" 2018 représentant un pavé (pierre) dans un hamac de plage.

Volumes acquis spécialement pour le challenge « Pavé de l’été » de Brize, je réalise un joli strike avec 896 pages pour la première partie et 704 pages la seconde partie. Ils faisaient également partie de la liste des livres que je souhaitais dévorer cet été.

.

Illustrations : #01 Shallan par Michael Whelan, #02 Shallan par Haco1, #03 Kaladin par Emma Goyer, #04 In the chasms par Ann.

 

Les livres que j’aimerais lire cet été 🌞 (et parce qu’aussi, j’aime les listes)

05/07/2018 23 commentaires

.

Bannière livres à lire été 2018 blog Livrement

.

L’été est déjà bien entamé, comme ma peau par les moustiques (Oh, je sens la verve de la poétesse qui niche en moi s’activer). Afin d’accompagner à ravir les fortes températures et les orages promis, je me suis dit que j’allais vous parler de ces livres que j’aimerais lire ces deux prochains mois. Surtout parce que j’aime ce genre de billets des blogopotes et plus encore parce que j’aime les listes.
.

.

Livres papier et livres numériques que j'aimerais lire en été 2018

.

Demandez le programme !

.
Ma Pile à Lire ne contient plus de pavés. J’ai lu le dernier qui me restait « La trilogie des Héritiers » de Katherine Kurtz le mois dernier. La longue série concernant les Derynis de cette autrice m’a d’ailleurs accompagnée les deux étés précédents pour le challenge « Pavé de l’été » de Brize. Comme ce défi littéraire me botte toujours, j’ai décidé d’acquérir (🙈 ) « Le livre des Radieux », la suite en deux volumes de « La voie des Rois » de Brandon Sanderson (896 et 704 pages). L’action me permet ainsi de participer mais aussi de m’activer sur mon propre défi « Fin de Série ». Ce sera donc la seule inscription à un challenge estival…
.

L’été est également la période idéale pour s’attaquer aux Gros Travaux de la Pile à Lire (C’est un thème récurrent car j’ai toujours eu l’immense joie de programmer les travaux chez moi, en période de canicule, je vous en parlais ici). Là, c’est du lourd car je m’attaque à une relique. Plein de poussière, on m’avait offert uniquement le tome 3 de la série « Les Bannis et les Proscrits » de James Clemens en 2010. J’ai donc acquis le reste de la pentalogie au format epub ; format parfait car ma liseuse – PRS T1 toujours en forme – me suit constamment dans mes pérégrinations. 3568 pages en cinq tomes ; j’ai de quoi faire.
.

Et la petite cerise sur le gâteau – comme la couleur de la tranche – réside en « La servante écarlate » de Margaret Atwood. Reçu en cadeau d’anniversaire en février par MarieJuliet, je ne souhaitais pas le démarrer juste avant ni même pendant la diffusion de deuxième saison de la série télévisée (que j’adore). Je vais donc pouvoir m’y atteler sous peu (544 pages).

.

↠ Vais-je réussir à tout lire cet été ? La réponse est non car ce n’est pas l’objectif. Je prends juste « acte » par ce billet et d’entamer des discussions avec vous. L’été est justement la période où je lis le moins et même avec mon rythme habituel, il est rare que je puisse dévorer l’équivalent des deux volumes de Sanderson sur un mois, sans parler de doubler juillet et août avec plus de 3500 pages. Je viens seulement d’entamer le premier tome de James Clemens et il se peut que ne soit pas le bon moment pour rencontrer cette série non plus. Mais telle l’impétuosité du vent chaud et fou dans les cheveux longs, je me laisse la grande liberté de lire… tout à fait autre chose.
.

Et de votre côté, l’été s’annonce comment et avec quels titres ?

.

Pile à lire durant l'été 2018

.

.

SANDERSON Brandon – La Voie des Rois

20/08/2017 14 commentaires

.

La Voie des Rois partie 1 de Brandon Sanderson ; tome 1 de la série Les archives de RosharLa voie des rois de Brandon Sanderson, partie 2 du premier tome Les archives de RosharTitre : La voie des rois (Les Archives de Roshar, tome 1 en 2 parties)
Auteur : Brandon Sanderson
Plaisir de lecture :  Livre sympa
Le Livre des Radieux tome 2

.

Les Plaines Brisées sont le théâtre d’affrontements entre Parshendis et Aléthis depuis six années ; dix armées de ces derniers veulent venger la mort de leur roi. Shallan commence son apprentissage, elle apprend douloureusement qu’elle va devoir faire d’immenses efforts pour certains Arts, sous la férule de l’hérétique Jasnah Kholin. Roshar est une terre étrange balayée par des tempêtes et de vents violents : hommes et animaux ont dû s’adapter aux difficiles conditions climatiques.

Illustration du prologue "to kill"

En ce début d’immense fresque, nous faisons la connaissance de plusieurs protagonistes :

Kaladin, un personnage dont le charisme ne va cesser de se développer. C’est un sombre-iris, un guerrier brisé et très empathique.

Dalinar est l’oncle du roi, commandant en chef de l’une des dix armées. Il est en pleine crise existentielle. Il y a fort à parier qu’il y ait un rapport avec sa découverte d’un ancien livre sur les Chevaliers Radieux. À chaque tempête, il est assailli de visions.

Shallan est une jeune femme intrigante. En sus de son apprentissage, elle doit remplir une mission familiale. Elle est faussement réservée, impulsive, intelligente et douée pour le dessin.

Au second plan, on trouve Jasnah, prêtresse et préceptrice de Shallan et Syl, un esprit qui vit aux côtés de Kaladin (et d’autres aussi, mais je ne vais pas tout vous raconter)

.

Les trames de chaque personnage sont indépendantes temporellement les unes des autres et s’ajoutent des interludes d’autres personnages inconnus. J’ai été perdue sur le fil du temps et je ne savais plus à quelle époque me situer au vu des retours en arrière.
.

Il y a un aspect certain « de cape et d’épée » avec ce premier tome par l’existence des Chevaliers Radieux et toutes les batailles qui en découlent. Ils sont des êtres mythiques qui protégeaient les humains avant de les abandonner. Ils ont laissé leurs épées et armures. Au nombre de dix, elles sont perpétuellement convoitées par les souverains.

.

Ce roman polyphonique contient de bons ingrédients mais c’est sans doute la façon de les mélanger qui n’a pas su me séduire. J’imagine bien que nous sommes encore en introduction et que de formidables dessins sont en cours de réalisation pour cette fresque en devenir.
.

Je suis ressortie de ma lecture sceptique. L’entrée brutale et la mise en bouche de plus de 200 pages me font qualifier « La voie des rois » d’un brin assommant. Concernant le système de magie, j’étais en attente de quelque chose de plus fort. J’ai été happée par « Fils-des-Brumes » et j’aurais aimé l’être aussi par ce premier tome.

.

Un auteur que je considère comme inventif et intelligent est un auteur dont je voudrais bien aimer tous ses écrits. Les affrontements sur terrain ne sont pas réellement ma tasse de thé ; comme j’ai davantage accroché aux péripéties de Shallan, j’ai trouvé que les pages la concernant étaient d’un nombre bien faible pour nourrir mon plaisir de lecture. J’ai trouvé que Brandon Sanderson était trop sur la retenue au niveau des informations et que la protagoniste était clairement en retrait par rapport aux autres personnages.
.

Roshar est une planète issue de l’univers « Cosmere » de l’auteur. Une quarantaine d’ouvrages devraient s’y rattacher, on peut donc même le qualifier de méga univers fictionnel. On devrait retrouver certains personnages ici, là, ou des indices mais il n’y aura aucune obligation d’en découvrir une pour déchiffrer une autre.
.

L’acquisition de pouvoirs peu communs a suscité mon intérêt par cette fantasy pour l’instant «discrète », qui s’avèrera prochainement épique. Les arcs narratifs qui sont ébauchés promettent d’être grands et intenses.

.

1400 pages pour ce premier tome en version française ont amené à un découpage en deux volumes papier ; division approuvée par Brandon Sanderson lui-même. Notons le magnifique travail de traduction par Mélanie Fazi (je suis déjà enthousiaste de son travail et de traductrice et d’autrice). La saga devrait être composée de dix volumes en version originale ! À noter : les deux livres renferment des illustrations et autres croquis en pleine page.

.

J’ai du mal à imaginer l’aventure titanesque dans laquelle je me suis jetée. Je découvrirai le deuxième tome pour affiner mon intérêt – et mon attachement – à la série ; mais je suis pour l’instant, pas impatiente-bouillonnante-là-tout-de-suite d’en découvrir la suite (déjà parue en version française).

.

.

La voie des rois Shallan illustration de Grant M HansenShallan par Grant M Hansen

.

La voie des rois Kaladin et Syl illustration de Dixon LeavittKaladin et Syl par Dixon Leavitt

.

La voie des rois illustration de couverture par Michael WhelanIllustration de couverture anglaise par Michael Whilan

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : J’ai gagné ces deux volumes – dont l’un est dédicacé – chez et grâce à Bouchon <3
.

Dédicace La voie des Rois de Brandon Sanderson.

.

Chroniques pour la première partie du tome 1 : Albédo (Lutin82), Blog-O-Livre (BlackWolf)Book en stock (Dup), Book en stock (Phooka), Encres & Calames (Sia)Lectures trollesques (Ptite Trolle)Les lectures de Bouch’.
.

Chronique pour la deuxième partie du tome 1 : Albédo (Lutin82), Blog-O-Livre (BlackWolf)Book en stock (Dup), Book en stock (Phooka), Lectures trollesques (Petite Trolle)Les lectures de Bouch’.
.

Chronique pour le tome 1 dans son ensemble : Les escapades culturelles de Frankie, Lorhkan et les mauvais genres.

 

Categories: SANDERSON Brandon Tags:

SANDERSON Brandon – Wax & Wayne ~ L’alliage de la justice, tome 1

01/07/2016 10 commentaires

.

L alliage de la justice Brandon SandersonTitre : L’alliage de la justice (Wax & Wayne, tome 1)
Auteur : Brandon Sanderson
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
Trilogie Fils-des-Brumes
.

Wax quitte enfin les Rocailles pour rejoindre la métropole Elendel. Il pensait laisser derrière lui, sa vie d’avant et ses pistolets. Très vite, il va être obligé de les recharger et devra s’appuyer sur l’aide de son fidèle acolyte, Wayne, si tous deux… veulent rester envie.

.
.

Wax laissa tomber une balle dans le trou puis s’y précipita, pistolet brandi. Au cours de sa chute, il remplit son cerveau métallique pour diminuer son poids. Il était un Double-fils – ferrochimiste aussi bien qu’allomancien. Son pouvoir allomantique était la Poussée d’acier, et son pouvoir ferrochimique, baptisé l’Ajustement, était la capacité à réduire ou augmenter son poids. C’était là une puissante combinaison de talents.

.
.

L alliage de la justice Sanderson illustration 01Ce livre se déroule dans le même univers que Fils-des-Brumes mais à une époque différente, 300 ans après Kelsier et Vin. Ces derniers font partie de l’Histoire et même sont devenus des légendes. Lire la suite…

Categories: SANDERSON Brandon Tags: