Archive

Archives pour la catégorie ‘GREEN John’

Rond de Sorcière #120

05/07/2020 3 commentaires

 

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

En juin, je retrouve une routine certaine, avec quelques accents de déconfinement et donc de prudence.
.

Pour notre défi, Valériane a choisi de me renvoyer en Gilead avec « Les testaments » de Margaret Atwood que j’ai aimé découvrir.
.

En rédigeant mon récap’ des quatre derniers mois du défi Fin de Série, je me rends compte que j’ai évité les pots cassés : j’ai lu 12 volumes et très peu de nouveautés sont sorties (une des conséquences dudit confinement).
.

Et l’été commence en juin ! C’était l’occasion « rêvée » de me faire concocter une petite liste d’envies de lecture au bon goût de cerises 🍒
.

L’édition de juin des Dimanches de l’Imaginaire a eu lieu en ligne sur Discord. Nous étions en équipe réduite mais cela permet aussi de pouvoir papoter avec les presque-toulousains les plus loin géographiquement parlant.
.

Les ajouts en Pile à Lire :
¤ ATWOOD Margaret : Les Testaments
¤ COLLINS Suzanne : Hunger Games – La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur, préquelle
¤ GREEN John : Le théorème des Katherine
¤ PULLMAN Philip : La trilogie de la Poussière – La Belle Sauvage, tome 1
¤ SHEPHERD Peng : Le livre de M

→ La taille de ma PàL a un rapport beaucoup plus juste vis-à-vis de mes lectures. Ce qui me permet d’ajouter uniquement ce que je veux lire, là, presque à l’instant T. On notera que ce sont essentiellement des livres immatériels 😁

Résultats : +5 entrées ; -5 sorties

.

Livres acquis en juin 2020 par le blog LivrementUne partie des livres acquis en juin 2020

.
.

Couverture du roman Les Testaments de Margaret AtwoodLes Testaments – Margaret Atwood
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Chronique complète
Retour en Gilead ! L’autrice n’offre pas une suite mais bien une nouvelle entrée dans cet univers. La narration est couverte par trois femmes qui rapportent ce qu’elles vivent dans cette théocratie. Les testaments est à découvrir après avoir lu La servante écarlate car l’immersion est plus rapide et on sait que l’on atterrit dans un système dangereux et corrompu. Ce roman est de moindre envergure que le précédent mais offre une vision plus large sur ce monde. Le récit reste puissant, portée par la fluidité de la plume (et de la traduction).

.
.

Préquelle d'Hunger Games : La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur de Suzanne CollinsLa ballade du serpent et de l’oiseau chanteur (Hunger Games, préquel) – Suzanne Collins
Plaisir de lecture Livre sympa
Chronique complète
Suzanne Collins nous invite à assister à la dixième édition des Hunger Games. Nous retrouvons le président Snow, alors seulement âgé de 18 ans. Pour la première fois de l’histoire, chaque tribut des districts obtient un mentor (un membre de la jeunesse dorée du Capitole). Le récit souffre de lenteurs et de rebondissements sans surprise. On apprend davantage à connaître le narrateur mais les détails sont peu nombreux à se mettre sous la dent. « La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur » n’est pas une porte d’entrée sur l’univers (beaucoup de détails de fonctionnement sont révélés), je vous conseille de lire la trilogie Hunger Games directement. La lecture de ce préquel est dispensable.

.
.

Roman Le théorème des Katherine de John GreenLe théorème des Katherine – John Green
Plaisir de lecture Livre avec regrets
Colin essaie de théoriser ses relations avec pas moins de 19 Katherine. Après s’être fait larguer par la dernière en date, il traverse une mauvaise passe. Hassan son meilleur ami et l’organisation d’un road trip devraient lui permettre d’alléger sa peine. La recherche de soi – ou la découverte – est un pilier fondateur de l’histoire.
On suit un garçon surdoué – qui ne veut pas dire génie – qui sait citer des dates, l’histoire de personnalités, il maitrise plusieurs langues et les anagrammes mais il possède aussi son lot d’obsessions. L’histoire fut un brin facile à mes yeux : Je n’ai malheureusement pas réussi à accrocher au personnage. La légère torpeur que dégage le récit a écrasé le côté jovial. J’ai découvert ce livre au format audio et je n’ai pas du tout accroché à la voix du narrateur. Ma lecture fut poussive et ne m’a tenu en haleine : je ne garderai pas grand souvenir de ma lecture.

.
.

Couverture du roman Retour au pays de Robin HobbRetour au pays, prélude – Robin Hobb
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Les aventuriers de la mer
Dame Carillon Rochecarre née Valjine et sa famille sont condamnées à l’exil, loin de Jamailia. La colonie – composée de gens nobles et de roturiers – s’installe dans le Désert des Pluies. Nous découvrons les péripéties de Dame Carillon sous la forme d’un journal de bord qu’elle alimente régulièrement. Cette femme va se révéler astucieuse et indépendante en prenant des décisions dans l’optique d’assurer la survie du groupe et ne pas sombrer dans le désespoir. Elle apprendra la douleur et aussi l’humilité.
J’ai aimé découvrir la mentalité des colons et l’évolution des personnages, sur un territoire hostile mystérieux mais aussi d’une grande beauté. Cette novella se savoure mieux en connaissant le monde des Aventuriers de la Mer et notamment les effets secondaires du Désert des Pluies. Robin Hobb délivre ici quelques éléments propres à cette partie de son grand univers. Retour au Pays porte bien son nom !

.
.

Couverture du roman La Belle Sauvage de Philip Pullman : tome 1 de la trilogie de la PoussièreLa Belle Sauvage (La trilogie de la Poussière, tome 1) – Philip Pullman
Plaisir de lecture Livre à découvrir
Malcolm aide souvent ses parents, gestionnaires de la taverne La Truite accolée à la Tamise. Il est impliqué aussi dans la vie locale et aime apporter de l’aide aux Sœurs du prieuré voisin. L’arrivée d’un bébé inoffensif vient chambouler leur quotidien, surtout qu’il attire la curiosité de gens très puissants ; notamment les membres du Magisterium, le bras droit malveillant de l’Église. Les deux protagonistes, Malcom et Alice sont authentiques, avec une personnalité bien construite et des émotions qui tombent justes. Divers personnages rencontrés dans la trilogie originelle font une apparition.
Cette préquelle se déroule environ onze ans avant À la Croisée des Mondes. La Belle Sauvage représente un bon point de départ dont je suis curieuse de la suite. J’ai eu plaisir à retrouver l’univers et son atmosphère. Les talents de conteur de l’auteur nous mènent dans une intrigue qui semble simple de prime abord mais dont l’écriture nous permet une belle immersion. J’ai aimé les diverses ramifications qui se rejoignent et s’alimentent. On y retrouve quelques touches oniriques mais aussi quelques horreurs (comme pour la trilogie originelle). Je suis curieuse de la suite, dont le tome 2 en VO devrait sortir cet automne.

.

Livres lus en juin 2020 par le blog Livrement
Une partie des livres lus en juin 2020

Pile à lire papier au 1er juin 2020Ma pile à lire papier au 1er juin 2020

.
.

————————————————————————~*

.

Les visionnages

.

Commençons par les longs-métrages :

J’ai abandonné en cours de route Birds of prey (avec/sur Harley Quinn), c’était « too much » pour moi et beaucoup trop creux.

J’ai apprécié First Man (Le Premier Homme sur la Lune), que ce soit pour des détails de la vie de Neil Armstrong – pour peu qu’ils soient vrais – mais aussi la photographie. Un film de Damien Chazelle à découvrir.

18 regali (18 cadeaux) était le film-cœur-guimauve. Rien d’original dans l’intrigue mais les acteurs sont plutôt convaincants et la rencontre entre les deux femmes s’avère émouvante.

J’ai aussi vu le dernier spectacle « Douglas » d’Hannah Gadsby : il est certes moins poignant que son premier stand-up « Nanette », mais qu’est-ce que je me suis marrée !

.

Film Birds of Prey Film First man Film 18 regali 18 cadeaux Spectacle Douglas de Hannah Gadsby

.

Du côté des séries :

J’ai terminé la saison 9 de Call the midwife : je suis très attachée à cette communauté et j’aime voir évoluer l’équipe au fil des années.

Dans un autre registre, je me suis gondolée en dévorant la saison 2 de What we do in the shadows. Pour moi, le film est une pépite d’humour et j’avais trouvé la première saison réussie.
.

Série Call the midwife saison 9 Série What we do in the shadows saison 2
.

J’ai testé des émissions “culinaires”:

The chef in a truck promettait quelque chose de sympa : envoyer le chef pâtissier du Ritz tester le concept de food truck aux US. Alors, 15 jours sur place, je n’appelle pas ça une immersion. Et en réalité, les goûteurs sont des inconnus se baladant sur le macadam, invités à déguster les créations (ils sont environ une vingtaine ?) hum, un peu pipeau et là aussi, très creux.

A l’inverse, j’ai beaucoup accroché aux trois saisons de The Chef show avec Jon Favreau, un acteur du film #Chef et le cuisinier Roy Choi qui lui a appris à réellement cuisiner pour le long-métrage. Clairement, ils ne donnent pas de recette ni n’expliquent pas comment ils procèdent. C’est juste de la bonne discussion avec des invités et de la bouffe qui fait saliver (même quand on a déjà mangé avant de voir l’émission du jour !). Les « épisodes » sont très inégaux (je n’en reviens pas qu’ils aient osé écourter la présence de Gwyneth Paltrow à 10 minutes sur les 30 minutes dédiés à chaque invité, pour préparer un Pepper Pot végé avant d’enchainer sur une autre scène où ils préparent… de la viande).
.

Série The chef in a truck Série The Chef Show 3 saisons
.

Je m’instruis de manière ludique avec History 101 (Quelle histoire !) dont la première saison se compose de 10 épisodes de 22 minutes sur des sujets variés, infographies et images d’archives à la clé (exemple : les robots, les fast-foods, la Chine, Le sida, le plastique,…)

« Tu mourras moins bête » est le nom du blog de Marion Montaigne qui a été adapté en série sur Arte. Trois saisons sont déjà disponibles, chaque épisode plein d’humour dure 3 minutes (et le générique est hypnotique !). Le Professeur Moustache et son assistant Nathanaël s’investissent sur des thématiques scientifiques. Il est très facile d’enchaîner les épisodes. Exemples : iron cardiologie, cloner des dinos, les scientifiques punks, blues de mouche, respirer sous l’eau, s’irradier au ciné, la science gandalfique, etc. Ils sont disponibles gratuitement sur Arte jusqu’en février… 2025.
.

Série History 101 saison 1 Série Tu mourras moins bête de Marion Montaigne

.

————————————————————————~*

.

Le retour de la Belle Saison | Et des assiettes colorées… et tellement rapides à préparer ! | Motivation pour scraper quelques cartes | Grattouiller Moriarty à loisir | Pouvoir me promener au Jardin des Plantes | Aller voir le graffiti pin-up de Mademoiselle Kat qui a ressurgi à l’occasion de travaux après avoir passé 20 ans derrière une planche de contreplaqué | Acheter des pâtisseries et sourire en voyant l’amélioration portée par mon amoureux (une tonne de chantilly) | Recevoir un livre et décoller immédiatement les étiquettes | Confectionner un gâteau à la fraise, comme une tradition pour son anniversaire | Lui offrir des fleurs | Préparer mes lectures pour cet été | Toujours avoir un livre sur soi en salle d’attente | Confectionner une montagne de cookies | Partir en fief auvergnat | Manger du pâté aux pommes de terre | Et profiter de ma famille | des poilus | et de la végétation | Et avancer sur deux gros projets personnels non pris en photo mais tellement importants.

.

Mise en scène de la préquelle d'Hunger Games de Suzanne Collins Mise en scène du roman d'Atwood : les testaments

Assiette colorée de l'été Assiette colorée du printemps

Carte scrapée vert menthe Carte scrapée rose cactus

Carte scrapée fleus Chat à la sieste

Fleur jaune Coq du Jardin des Plantes de Toulouse

Patisserie améliorée avec chantilly Pin Up Mademoiselle Kat Toulouse

Décoller les étiquettes des livres Mousse de fraises

Bouquet blanc et vert Des lectures pou l'été

Lecture en salle d'attente Avalanche de cookies

Paté aux pommes de terre Bouquet d'oeillets roses

Pila le chien.Oly le chat

.

GREEN John – Nos étoiles contraires

13/09/2013 44 commentaires

.

Nos etoiles contraires John GreenTitre : Nos étoiles contraires
Auteur : John GREEN
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Hazel est atteinte d’un cancer incurable, Augustus, lui est en phase de rémission. Tous deux se rencontrent un peu par hasard et pourtant de manière très forte. Dans un contexte où tout est en suspens, ils vont devoir apprendre à se connaitre, taire leur peur tout en appréhendant la nouvelle donne qu’est leur vie.

. .

Nos etoiles contraires John Green 04)°º•. Hazel a un cancer dont elle mourra certainement. Bonbonnes à oxygène et réunions de soutiens rythment son quotidien. C’est justement lors de l’une de celles-ci qu’elle croise Auguste, un copain d’Isaac ; une relation forte nait alors. Ce personne est tout en ironie : j’ai particulièrement apprécié sa vision caustique de sa situation, de son cancer. Si elle apparait comme un peu froide, néanmoins elle est très intelligente. Augustus est du genre à avoir le sourire en coin, il est charmeur et de bonne humeur, il sera le symbole de la nouveauté dans la vie de Hazel. .

Tous les personnages semblent apporter une pierre à l’édifice et c’est leur réalisme on ne peut plus juste qui donne beaucoup d’aplomb à ce récit. C’est finalement leur authenticité qui m’a le plus touchée.

.

Le monde n’est pas une usine à exaucer les vœux.

. .

Nos etoiles contraires John Green 01)°º•. L’auteur nous sert une réflexion générale sur la vie et sur la mort et leurs effets secondaires. Nous faisons face à la déchéance des personnages avec cette épée de Damoclès permanente. La mort est un fond de décor mais ne se veut pas être la thématique principale.

.

C’est toute une palette de sensations traversées qui se présentent à nous. L’histoire ne verse pas dans la facilité même s’il s’avère quelque peu larmoyant. Il faut prévoir le paquet de mouchoirs, car elle est à faire pleurer les gâteaux secs. Poignant, triste, émouvant, beau mais… John Green joue la carte des émotions jusqu’au bout.

. .

.

Je suis tombée amoureuse pendant qu’il lisait, comme on s’endort : d’abord doucement et puis tout d’un coup.

 .

Il ne s’agit pas de pages et de pages de voyeurisme. Ce sont les mots justes pour définir les relations parent-enfant, le sentiment des personnes malades et le quotidien des adolescents. La franchise de l’auteur marque. Les dialogues sont bien dosés, bien emmenés. Il faut dire que l’humour sert de soupape, l’auteur propose une certaine légèreté – bien relative quant au thème de la maladie incurable.

La sauce prend petit à petit, il se peut que vous ne soyez pas charmé dès les premières pages. Mais très vite on est soumis à l’effet de page-turner : j’ai bien aimé même s’il ne s’agit pas d’un coup de cœur.

Ô joie, les très nombreux lecteurs vont être ravis : une adaptation cinématographique devrait arriver sur nos écrans.

. .

« Nos étoiles contraires » est un roman d’amour d’une grande intensité. Au-delà de leur cancer, Hazel et Augustus ont deux visions différentes d’abord leur univers. Et pourtant, ces deux-ci se trouveront pour affronter leurs craintes, les cailloux d’un chemin déjà bien abimé. Sans tomber dans le pathétisme, John Green nous offre un récit poignant.

. .

Les premières pages sont lisibles ici. La première personne à m’en avoir parlé s’avère être Choukette (alors que le livre n’était pas sorti et dont on n’avait pas entendu parler sur la bloggo francophone), si j’ai lu quelques chroniques, j’ai très vite arrêté de peur d’en attendre trop. Ce livre a été lu durant le week-end des 1000, je l’ai gagné chez Radicale.

.

 Print Nos etoiles contraires John Green 03

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Le souffle d’espoir. .

Dans le chaudron :
¤ Nos séparations de David Foenkinos
¤ Mon cauchemar et moi de Yohan Sacré
¤ Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Sáenz

.

Challenge Jeunesse YA

. ?. Ce livre est une nouvelle entrée pour le challenge jeunesse – young adult.

. .

Book en stock (Dup), Books and iced coffee (HanaPouletta), Charabistouilles (Bykiss), Délivrer des livres (Hérisson), Fée bourbonnaise, Le rêve du renard (Yume), Les carnets de Radicale, Les lectures de Cachou, Les lectures de Cécile, Les mots de Mélo, Les petits papiers de Mademoiselle Pointillés, Lilyn Kirjahylly (Miss Spooky Muffin), Lire oui mais quoi ? (YueYin), Lis tes ratures (Lyra Syllyvan), Mélange de saveurs littéraires (Erato), Mes imaginaires (Olya), Mon coin lecture (Karine) ont certainement versé au moins une larme.

CITRIQ

.

Pics : #01 Hazel par Leabharlann, #02 par Foreverfreefalling, #03 BookandCoffee007, #04 par Kaostic. .