Archive

Archives pour la catégorie ‘CHATTAM Maxime’

Rond de Sorcière #100

03/12/2018 18 commentaires

.

Logo Rond de Sorcière du blog LivrementLe Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète.
C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi. Je vous parlerai aussi de ce qui touche de près ou de loin le monde des livres ; comme une parenthèse plus personnelle.

.

Octobre, un mois automnal sur les chapeaux de roues.

… et celui d’Halloween ! 🎃 Je me suis donc consciencieusement inscrite au challenge d’Hilde et de Lou – je participe depuis 2011 – avec quelques idées de lecture en tête. Et puis, j’ai écrit un petit bilan pour nourrir mes souvenirs : lectures, cuisine, ambiance et décoration, correspondance, déguisement et jour J.
.

Valériane a pris soin de moi en me plongeant littéralement dans l’ambiance 👻 en choisissant « American Elsewhere » de R.J. Bennett. C’était une belle aventure !
.

Et comme cela semble être aussi le mois des challenges, mon défi « Fin de série » voyait se clore sa huitième année : 42 séries listées, 49 tomes lus… je réalise un état des lieux vis-à-vis de trois objectifs que j’avais lancés. Et je balance le nom des séries que je souhaite dégommer pour la neuvième année (comme ça, je prends acte).
.

📺 Pour le volet visionnage : j’ai regardé et terminé la série Maniac que j’ai bien aimé, autant pour l’ambiance que l’histoire. Ensuite, on sent que le mois glissait doucement vers le mignonnet avec deux films romantiques : « Un peu, beaucoup, aveuglément », et « Happy anniversary » qui sont suffisants pour accompagner mes séances de traitement de photos. J’ai aussi vu « Sierra Burgess is a loser » plutôt bon dans l’ensemble avec quelques éléments qui me font tout de même tiquer. Et j’ai beaucoup aimé « Gnome alone » (gare aux gnomes), dessin animé que je recommande.

.

Et c’est laaaaaa paaaaaaaal :
¤ CHATTAM Maxime : Autre-Monde – Ambre, préquel
¤ COSTE Nadia : Rhizome
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Grimalkin et l’Épouvanteur, tome 9
¤ DELANEY Joseph : L’Épouvanteur – Le sang de l’Épouvanteur, tome 10
¤ DUFOUR Catherine : Entends la nuit
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – Les Misérables, volume 1
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – Mort parce que bête, volume 2
¤ Peru & Pétrimaux : Zombies Néchrologies – La peste, volume 3

→ Sent-on l’influence d’Halloween sur ma pile à lire ? Il se pourrait bien. On notera que je ne sais pas résister à un roman de Nadia Coste tout fraîchement paru et j’en ai profité pour dévorer la nouvelle de Maxime Chattam et clore cet univers. J’avais précédemment lu les deux premiers tomes de Zombies Néchrologies mais en cas de relecture, ils sont à nouveau comptabilisés (tout est pris en compte).

Résultats : +8 entrées ; -4 sorties

.

Acquisition de livres durant octobre 2018

.

.

Couverture du roman "American Elsewhere" de Robert Jackson Bennett paru aux éditions Albin Michel imaginaireAmerican Elsewhere de Robert Jackson Bennett
Plaisir de lecture : note : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Mona hérite d’une maison et déboule à Wink. Elle rencontre différents membres de cette communauté renfermée sur elle-même. Le roman offre une intrigue visuelle dans laquelle l’angoisse peut se développer. L’histoire reste assez convenue dans l’ensemble mais le style énergique et la montée en tension accrochent bien le lecteur. J’aurais aimé quelques zones d’ombres restantes car je trouve que le genre fantastique s’y prête bien.

.
.

Couverture du roman "Ambre" écrit par Maxime ChattamAmbre (Autre-Monde, préquel) – Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre sympa
Série Autre-Monde
J’ai apprécié découvrir l’histoire d’Ambre avant que la Grande Tempête ne s’abat sur notre monde. Ambre est un personnage qui reste bien énigmatique dans Autre-Monde bien qu’on apprenne à la connaître. C’est son passé qui est révélé dans cette nouvelle. Aucune déception, elle est aussi authentique qu’elle le (dé)montrait dans la saga.

.
.

Couverture du roman "Grimalkin et l'épouvanteur" écrit par Joseph DelaneyGrimalkin et l’Épouvanteur (L’Épouvanteur, tome 9) – Joseph Delaney
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Pour ce neuvième tome, Joseph Delaney nous surprend en faisant de Grimalkin la narratrice. Ah, autant vous dire que c’est palpitant d’approcher d’aussi près un personnage si intrigant ! J’ai aimé découvrir son passé et ses pensées, sa façon de (sur)vivre bien qu’elle soit en très mauvaise posture. C’est un tome qui se dévore tout seul, et il se révèle bien plus cruel et sombre que les précédents.

.
.

Couverture du roman Conséquences d'une disparition de Christopher PriestConséquences d’une disparition – Christopher Priest
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Le roman tourne autour des attentats du 11 septembre 2001 et de leurs conséquences. L’auteur utilise la brèche de la dissonance cognitive pour s’investir sur le quid de l’interprétation et la valeur de la vérité en intégrant le traumatisme sous plusieurs formes. Ce récit intime embrasse le jeu avec la réalité avec une touche toute priestienne. Le style est toujours aussi raffiné et fluide.

.

.

Lectures d'octobre 2018

.

.

Aller en pleine piraterie | Terminer haut la main une mission de T.I.M.E. stories avec les copains | Monsieur Sa Majesté des Moustaches | Et son Fidèle Acolyte | Déjeuner avec les copines Étincelles | Assister et participer à un sublime mariage | Observer la nature | Ramasser ma décoration automnale | Être en plein thème de la licorne | Avant de préparer l’enveloppe pour Hilde | Dîner thématique, risotto au potiron et tarte à la noix de pécan | Pâtisser des squelettes | Avant d’installer mon autel d’Halloween | Et regrouper mes plantes en mode « jungle » | C’est la saison des cucurbitacées ! | Accueillir avec surexcitation Delphine | Se balader et profiter tout simplement | Un peu de scrap | Avant le 31 octobre !

.

Mise en scène du livre La servante écarlate Mise en scène du livre Grimalkin et l'épouvanteur au milieu des champignons

Plateau de Time Stories Rhums arrangés d'un bar

Chat tuxedo aux longues moustaches Chat gris curieux

Bouquet et châle de mariée carte scrapée sur le thème de la Norvège

Décoration de table des mariés Bretzels et buffet à l'apéritif d'un mariage

Boulettes pour l'apéritif Feuilles aux couleurs automnales

Petite coccinelle sur la feuille d'un fraisier Carte scrapbooking avec une licorne

Carte avec un fantôme accompagnée d'origamis Tarte aux noix de pécan

Squelettes au chocolat Autel halloween du blog Livrement

Etagère de plantes Tarte salée avec du potiron et de la feta

Pensée violette et jaune Baskets pour balade en ville

Branche d'arbuste dans les tons orangés Tasse de chocolat chaud avec de la chantilly

Carte scrap thème halloween Déguisement de Jack Torrance pour Halloween

.

Categories: CHATTAM Maxime, Ronds de Sorcière Tags:

CHATTAM Maxime – Autre-Monde

25/10/2017 20 commentaires

.

  Malronce de Maxime Chattam, tome 2 d'Autre-monde 
Entropia est le quatrième tome de la série Autre-Monde de Maxime Chattam   Genèse de Maxime Chattam, dernier tome d'Autre-Monde
.

Titre : Autre-Monde (la saga, 7 tomes)
Auteur : Maxime Chattam
Plaisir de lecture Livre sympa

.

La Grande Tempête a plongé le monde actuel dans l’obscurité. La Nature a repris ses droits. Il ne reste plus que les enfants qui se sont rassemblés en colonies pour pouvoir survivre. Des créatures nouvelles ont vu le jour et les Pans vont bien devoir s’en protéger ; mais le pire danger proviendrait vraisemblablement d’eux-mêmes.

.
.

La saga Autre-Monde de Maxime Chattam se compose de sept tomes et sont ventilés en deux cycles, respectivement en trois et quatre volumes.

Sur toute la série, nous suivons un trio d’adolescents : Matt, Tobias et Ambre. L’innocence rattachée à leur jeunesse va vite être détruite : les décisions et le poids sur les épaules vont rapidement les faire mûrir.
.

Matt devient un leader, Ambre rayonne et Tobias est plutôt le héros de l’ombre. Ils sont des pans, des enfants comme l’on en trouve par colonies disséminées dans le monde. Les adultes, quant à eux, ont mal tourné.

.

Les protagonistes deviennent de plus en plus forts, gagnent fortement en maturité et formulent des décisions très réfléchies ; une évolution que je considère un poil trop brutale pour être réaliste mais acceptable par rapport au déroulé de l’intrigue principale.
Grâce à la plume de l’auteur, on se sent très proche des pensées, des gestes et des réactions des jeunes, ce qui apporte indéniablement un degré de crédibilité aux personnages.

.
.

Ce monde imaginaire est la résultante quand la nature se rebelle. Le monde inhospitalier renferme un bestiaire effroyable : golem, élémentaire, mangeombre, buveur d’innocence, gagueulle, dévoreur, entropia, kloropanphylle, raupéroden, cynik,… Maxime Chattam développe un vocabulaire spécifique à son univers.
.

Il y a quelques références discrètes (et peut-être n’est-ce qu’une illusion propre à moi-même) : Harry Potter, Le seigneur des anneaux, Jack Sparrow, Tim Burton et résolument l’univers des pirates.

.
.

Ces aventures résolument fantastiques proposent un rythme soutenu. Le chapitrage fonctionne bien puisque le lecteur a toujours l’envie de découvrir le suivant.
.

Les rebondissements sont nombreux pour fournir du souffle à sept tomes, dans un monde périlleux et dangereux. L’imagination est à saluer même s’il y a quelques retournements attendus, quelques facilités et autres aspects cousus de fil blanc. Mais il faut bien avouer qu’une certaine magie prend en suivant le trio par monts et par vaux (par terre, mer et ciel, aussi).

.
.

J’ai trouvé la parabole d’ensemble un peu naïve car pour moi, le destin s’est clairement dessiné et je n’ai pas eu le phénomène d’immense révélation finale. Bien que tout ne fût pas clair dans les explications, j’ai trouvé qu’elles tenaient la route et Maxime Chattam a pris soin de donner les réponses qu’il avait promises.
.

La critique de la société y est prégnante avec la place de l’écologisme et les réflexions autour de nos modes de communication actuels. L’auteur ne concède pas au manichéisme, soulignant alors que chacun a son rôle à jouer (et jusqu’au bout).
.

J’ai passé un bon moment avec Autre-Monde même si je n’ai pas entièrement palpité au rythme des pages tournées.

.
.

J’ai entièrement découvert cette série au format audio. Elle bénéficie de deux voix narratives : Hervé Lavigne et Véronique Groux de Miéri qui sera remplacée par Isabelle Miller à partir du cinquième volume. Deux voix, c’est l’apport d’une véritable richesse aux personnages. Il y a également une bande sonore : effets et musiques ; élément rare sur les supports audio.
.

C’est un peu par hasard que je me suis mise à la saga : j’ai eu un abcès à l’œil qui m’a obligée à rester allongée dans le noir les yeux fermés. Il me fallait une série « longue » et de préférence entièrement parue pour me soutenir dans ma convalescence. Après avoir dévoré un tome par jour, la suite s’est tranquillement enchainée avec la découverte d’un tome par mois (j’écoute les livres durant mes déplacements : transports en commun et à pied).

Fait étonnant pour un livre audio, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter la géographie des lieux, rien ne se dessinait dans mon esprit. Je reste réellement sur ma faim concernant les descriptions car il m’a été vraiment difficile pour moi d’imaginer tout élément autre que le physique des personnages (c’est dire !).

.
.

Apocalypse et Raupéroden, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam
Matt, Tobias et Ambre, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam


Vaisseau Matrice, fan art d'Autre-Monde de Maxime Chattam

.

————————————————————————~*

.
.
logo challenge Halloween 2017

.

.

Avec ce bestiaire effroyable et ce monde post-apocalyptique, la série de Maxime Chattam est parfait pour le challenge d’Halloween.

.

.

Illustrations : #01, #02 et #04 par Laura Csajagi ;