Archive

Posts Tagged ‘voyage dans le temps’

KING Stephen – 22/11/63

1 avril 2016 29 commentaires

.

22 11 63 Stephen KingTitre : 22/11/63
Auteur : Stephen King
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Pendant qu’il dégustait un burger, Jake Epping voit Al Templeton pris d’une violente quinte de toux. Celle-ci semble interminable, il a les traits tirés et semble avoir vieilli de quelques années alors qu’il y a encore deux minutes en cette année 2011, il paraissait en parfaite santé. Le propriétaire du diner lui livre un secret : au fond de la cave, se trouve le terrier. Il s’agit d’un point invisible, d’un passage pour remonter le temps et atterrir précisément le 9 septembre 1958 à 11h58. Dernière requête d’un mourant, Al demande à Jake de changer l’Histoire et le destin des États-Unis en empêchant l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

.
.

Le passé ne veut pas être changé.

.
.

Pour se mettre dans l’ambiance : In the mood de Glenn Miller

.

22-11-63 Stephen King Illustration)°º•. Choisi pour le mois de mars dans le cadre du défi Valériacr0, ce livre m’a aussi été offert par Valériane, ma binômette de goût. Et elle a bien fait, car sans elle, je ne l’aurais sans doute pas lu ; du fait que cet événement funèbre et les hypothèses de complot ne sont pas ma tasse de thé/café. Certes, c’est l’objectif de Jake Epping, mais c’est surtout un élément qui sert l’intrigue, pas l’entièreté du récit.
. Lire la suite…

Catégories :KING Stephen Étiquettes : , ,

PRIEST Christopher – L’été de l’infini

29 décembre 2015 17 commentaires

.

L'éte de l'infini - couveTitre : L’été de l’infini
Auteur : Christopher Priest
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
Extrait à télécharger

.

Ce recueil renferme 12 nouvelles, écrites entre 1970 et 2013. Y figurent aussi deux interviews menées par Thomas Day à 10 ans d’écart. Dans son essai « Magie, histoire d’un film », Christopher Priest y raconte son expérience vis-à-vis de l’adaptation au cinéma de son roman « Le prestige » (en 2006) (d’ailleurs visionnez le film avant cette étude).

Il y a également une préface signée par Xavier Mauméjean – que je conseille de lire comme postface, car de multiples détails y sont donnés – une bibliographie méticuleuse en fin d’ouvrage proposée par Alain Sprauel. Les textes ont été harmonisés par Pierre-Paul Durastanti. Et notons la sublime couverture en quatre pans par Aurélien Police (1ère, 4ème de couvertures avec rabats).
.
. Lire la suite…

NIFFENEGGER Audrey – Le temps n’est rien

20 octobre 2015 40 commentaires

.

Le temps n est rien NiffeneggerTitre : Le temps n’est rien
Auteur : Audrey Niffenegger
Plaisir de lecturecoeur notation Livre avec entrée au Panthéon
.

Henry est atteint d’une maladie génétique, la chrono déficience. Alors que certains rêveraient de voyager dans le temps, il la voit comme une malédiction. Il voyage contre son gré et sans moyen de contrôler ses sauts. Claire va voir Henry plusieurs fois, à un âge différent. Elle a 6 ans, quand elle rencontre Henry pour la première fois ; lui en a 36. Leur « vraie » rencontre a lieu à 20 ans pour elle, 28 pour lui. Les rôles s’inversent alors : elle va lui expliquer ce qu’elle a appris en côtoyant son futur lui et en l’aimant. Mais vivre ensemble est difficile.

.
.

Claire : C’est difficile d’être abandonnée ainsi. J’attends Henry sans savoir où il est, en me demandant s’il va bien. C’est difficile d’être celle qui reste.
Je m’occupe. Le temps passe plus vite de cette façon.

Je me couche seule et me réveille seule aussi. Je me balade. Je travaille et ne m’arrête pas avant d’être fatiguée. Je regarde le vent jouer avec les détritus qui ont été ensevelis sous la neige tout l’hiver. Les choses paraissent simples jusqu’à ce qu’on commence à les analyser. Pourquoi l’amour est-il magnifié par l’absence ?
Autrefois, les hommes partaient en mer et les femmes les attendaient, debout sur la jetée, guettant à l’horizon l’apparition de leur minuscule bateau. À présent, j’attends Henry. Il se volatilise malgré lui, sans jamais prévenir. Je l’attends. L’attente, chaque fois, semble durer une année, une éternité. Chaque instant s’écoule lentement, transparent comme du verre. À travers chacun de ses instants, j’entrevois une infinité de moments identiques, prêts à se succéder. Pourquoi est-il parti là où je ne peux le suivre ?


.
Lire la suite…

Catégories :NIFFENEGGER Audrey Étiquettes :

RUCKER Rudy – Maître de l’espace et du temps

16 octobre 2015 25 commentaires

.

Maitre de l espace et du temps Rudy RuckerTitre : Maître de l’espace et du temps
Auteur : Rudy Rucker
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets
.

Harry Gerber, savant fou de son état et son grand copain Joe Fletcher inventent une machine à voyager dans le temps. Elle fonctionne à base de gluons – les rouges sont les plus faciles à trouver. Ils remontent dans le temps, mais reviennent dans le Présent accompagnés de mord- moelle, des parasites. Et ce n’est que le début des problèmes.
.
.

C’était une étrange salade de temps. J’y réfléchis une minute puis saisis le tableau. « Tu veux dire que tu viens du futur ? Tu as inventé le voyage dans le temps ? »
Le petit bonhomme sur la planche de bord était resplendissant de fierté. « Le voyage dans le temps n’est rien du tout comparé à ce que je m’apprête à faire. Je suis maître de l’espace et du temps, Fletcher. »

. Lire la suite…

Catégories :RUCKER Rudy Étiquettes : ,

FINNEY Jack – Le balancier du temps

12 octobre 2015 14 commentaires

.

Le balancier du temps Jack Finney Simon Morely tome 2Titre : Le balancier du temps
Auteur : Jack Finney
Plaisir de lectureetoile 2 Livre avec regrets
Le voyage de Simon Morley
.

Simon Morley a la faculté de voyager dans le temps. Il travaille alors pour le Professeur Danziger, inventeur de la méthode. Lors de son premier voyage, il a été amené dans le New-York de 1882. Cependant, le voilà rappelé pour une nouvelle mission, qui l’amène cette fois en 1912, à l’aurore de la première guerre mondiale.
.
.

Pour les fans, il aura fallu attendre 25 ans entre la première parution de « Le voyage de Simon Morley » et cette suite. Pour ma part, j’avais tellement aimé le premier tome que je voulais acquérir ce second opus, trouvable uniquement d’occasion, à un prix à faire perdre les boulons de toutes machines à voyager dans le temps. (je l’ai donc emprunté)
. Lire la suite…

Catégories :FINNEY Jack Étiquettes : ,

FINNEY Jack – Le voyage de Simon Morley

3 avril 2015 41 commentaires

.

Le voyage de Simon Morley Jack FinneyTitre : Le voyage de Simon Morley
Auteur : Jack Finney
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Simon Morley est dessinateur dans une agence de publicité lorsqu’il est contacté par le Professeur Danziger. Rien ne le préparait à cette rencontre et encore moins au projet gouvernemental à gros fonds financiers qu’il allait intégrer. Son rôle allait être de voyager dans le temps.

.
.

)°º•. Simon Morley a une vie standard, un boulot standard, des relations standards. Pas forcément malheureux, il vit de manière paisible. Très vite, l’équipe de Danziger établit que Simon a toutes les qualités pour voyager dans le temps. Si le lieu d’ancrage est très vite trouvé, reste à déterminer la date. De lui-même, il propose un événement insignifiant quant au déroulement de l’Histoire avec un grand H, le postage d’une lettre, correspondance de famille gardée par sa femme.

.

Vous est-il déjà arrivé de donner un livre qui vous avait énormément plu en éprouvant un sentiment d’envie parce que la personne va le découvrir et que, cette expérience, vous ne la ferez plus jamais ?

.
. Lire la suite…

Catégories :FINNEY Jack Étiquettes :

PERU Oliver – Martyrs, Livre II

27 mars 2015 20 commentaires

.

Martyrs Livre 2 Olivier PeruTitre : Martyrs, Livre II
Auteur : Oliver Peru
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
Tome 1
.

Les mailles politiques se resserrent, la guerre semble se rapprocher. Plus que jamais, Helbrand et Irmine sont sur la sellette. Il ne fait pas bon être un Arserker en temps de guerre. Alors qu’ils doivent composer avec un passé qui revient au galop, ils doivent aussi choisir avec finesse leurs alliés.

.
.

)°º•. Ma lecture du deuxième tome terminée, je reste indécise. Ou plutôt ambivalente quant à mon ressenti ; et ce, sur presque tous les points.

J’ai trouvé l’évolution psychologique des personnages particulièrement intéressante au point de changer d’opinion sur certains. L’introspection est plus poussée et leur portrait particulièrement réussi mais je n’aime pas que tout soit explicité dans les moindres détails. C’est un plaisir de retrouver Kassis, Akinessa, Guyarson, Opimer, Allena. Et mention spéciale à ces femmes badasses (cela fait du bien). Par contre, je préférais l’aîné des frères Lancefall et je me retrouve un peu dépourvue alors qu’il passe un peu au second plan.

.
. Lire la suite…

Catégories :PERU Olivier Étiquettes : , ,

DELAUNAY Thalyssa – Un jour sans lendemain

24 février 2015 16 commentaires

.

Un jour sans lendemain Thalyssa DelaunayTitre : Un jour sans lendemain
Auteure : Thalyssa Delaunay
Plaisir de lectureetoile 4 Nouvelle à découvrir

.

Harrold Maester est le gestionnaire de Dusklaüd, capitale d’un empire. Conscient d’avoir été choisi pour sa colossale fortune, il décide de protéger sa famille et son patrimoine. Ainsi, Victoria, leur unique enfant est promise à Dorian Greyfield, héritier d’une famille de militaires. Dès sa majorité, le mariage arrangé sera célébré.

Contre toute attente, Victoria et Dorian se plurent. Vivants maintenant dans leur résidence secondaire, le couple profite de manière plus entière de chaque petit instant de la vie. Lors d’un pique-nique entre amoureux, Dorian se fait assassiner sous les yeux de sa belle. Détruite, Victoria sombre dans le désespoir avant de retomber sur la montre à gousset qu’elle lui avait offert avant cette dernière escapade. Le présent aurait-il d’autres qualités que celle de donner l’heure ?

.
. Lire la suite…

Catégories :DELAUNAY Thalyssa Étiquettes : , ,

NORTH Claire – Les quinze premières vies d’Harry August

21 février 2015 23 commentaires

.

Les quinze premieres vies d Harry August Claire NorthTitre : Les quinze premières vie d’Harry August
Auteure : Catherine Webb (alias Claire North et Kate Griffin)
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Harry August est né un peu avant la première guerre mondiale. Mais d’étranges souvenirs lui reviennent peu à peu. Il est né, de nouveau. Il est conscient qu’il ne s’agit pas de sa première vie ; et que cela ne sera sans doute pas la dernière. Alors qu’il maitrise à peine le concept duquel il dépend, on lui demande de l’aide.

.
.

Le second cataclysme se déclencha durant ma onzième vie, en 1996. Je mourais comme d’habitude, m’enfonçant dans la brume tiède de la morphine, lorsqu’elle m’interrompit tel un glaçon qui aurait glissé le long de ma colonne vertébrale.

Elle avait sept ans et moi soixante-dix-huit. Ses cheveux étaient blonds et raides, attachés en une longue queue-de-cheval dans son dos. Les miens, du moins ceux qui me restaient, avaient viré au blanc neigeux. Je portais une blouse d’hôpital à l’humilité stérile et elle, un uniforme d’écolière bleu vif et un béret.

.
.

)°º•. Harry August est un homme ordinaire, né au nord de l’Angleterre. Discret, cet homme banal bénéficie d’un don (ou d’une malédiction) : celle de revivre sa vie, une fois la précédente quittée. Le danger latent est de voir une fin à ses jours car il n’est ni immortel, ni intouchable. Il a « juste » la capacité de revivre sa vie une multitude de fois.

.

La mort ne nous effraie pas.
Ce qui nous terrorise, c’est de renaître. Ça, et l’éventualité que, même dans un corps tout neuf, notre esprit ne puisse être sauvé.

. Lire la suite…

Catégories :NORTH Claire Étiquettes : , ,

WILLIS Connie – Blitz ~ All clear, tome 2

26 juillet 2014 25 commentaires

.

All clear Connie Willis Blitz tome 2Titre : All Clear (Blitz, tome 2)
Auteur : Connie WILLIS
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

Michael, Polly et Merope sont enfin réunis. Ils sont coincés en plein Blitz à Londres en 1940. Ces historiens venus de 2060 jouent contre la montre : le temps devient de plus en plus précieux maintenant qu’ils se rapprochent de leur date limite. Ils risquent réellement leur peau sans pouvoir retourner au XXIe siècle.

.
.

)°º•. Connie Willis s’attaque à la thématique de la seconde guerre mondiale où le quidam est le véritable héros. Ce sont des portraits et hommages fantastiques des Londoniens durant le blitz. Le quotidien prend une place primordiale dans le roman : le background avec cet effort de guerre gagne en intensité dans « All Clear ».
. Lire la suite…

Catégories :WILLIS Connie Étiquettes : ,

WILLIS Connie – Blitz ~ Black-out, tome 1

12 mai 2014 41 commentaires

.

Black out Connie Willis Blitz tome 1Titre : Black-out (Blitz, tome 1)
Auteur : Connie WILLIS
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

En 2060, les historiens partent en mission grâce au voyage temporel. Ils revisitent les moments forts de l’Histoire afin de collecter des données. Seulement, les missions sont précipitées par le service de l’université, les annalistes manquent d’entraînement et de connaissances : ils sont envoyés en plein blitz londonien en 1940. Ils doivent éviter absolument les points de divergence, et l’exercice est beaucoup moins aisé pour eux qu’ils ne le pensaient.

.
.

Poly, Mérope/Eileen et Mike voient leurs missions chamboulées : ils partent tous pour la seconde guerre mondiale. C’est avec une grande excitation qu’ils partent pour vivre une page essentielle de l’Histoire. Mais les doutes naissent durant leur périple. Si on s’attache au devenir de ces trois protagonistes, la galerie de portraits de gens qu’ils vont fréquenter n’en sera pas moins intrigante. Les personnages luttent pour leur survie en s’inquiétant de la moindre interférence qu’ils pourraient créer et de son poids concernant la trame temporelle.

.

Abri antiaérien →

Pancarte dans une rue de Londres, 1940

.
.

Black out Connie Willis Illustration Gregoire HL’auteure est consciencieuse dans l’écriture : le background réaliste est très prenant. Elle ressuscite l’époque “comme si on y était”. Si le livre donne une impression de pavé, la plume est particulièrement fluide. Très documenté, le roman fait passer beaucoup d’informations tant sur la période que sur les figures de cette période. La richesse de la reconstitution nous entraîne dans le quotidien des personnes et leurs préoccupations. Si le voyage temporel par les historiens n’est pas l’idée du siècle, c’est son traitement qui appuiera l’effet de page turner.

.

Magasin ouvert. Vraiment ouvert.

Affiche placardée dans la vitrine brisée
d’un grand magasin de Londres

.
.

Lire la suite…

Catégories :WILLIS Connie Étiquettes : ,

LARUE Anne – La vestale du calix

26 avril 2012 20 commentaires

.

Titre : La vestale du calix
Auteur : Anne LARUE
Plaisir de lectureetoile 2 Livre à regrets

.

Après un dur entrainement et des épreuves insupportables, Anna atteint le titre de Vestale. Celles qui ont échoué au concours deviennent des esclaves mais le nouveau statut d’Anna n’a rien d’enviable puisqu’elle ne vaut rien. Anna montre à son chevalier aimant Sergueï le très secret Calix d’Esclarmonde ; elle devra être ébouillantée jusqu’à ce que mort s’ensuive pour cette profanation. Cependant, le Pr. Aleister après quelques supplices l’envoie ailleurs pour la sauver. Elle atterrit dans un nouveau décor et trouve ce royaume des morts bien vivant : elle découvre son monde en 4660. Elle vit dans un appartement avec Ankh sa colocataire, travaille en tant que costumière « tradi » chez Thomasine Couture, se fait voler le prix Mafalda par une talentueuse cavalière. Cependant, Anna & Ankh font deux choses interdites : ne pas assister au dernier match obligatoire de trimslop et débusquer une personne assassinée. C’est le début des ennuis, heureusement, Holinshed détective équin en freelance pourrait bien un peu les aider.

.
.

)°º•. Pour cette histoire, la focalisation sur les idées à intégrer au roman se fait un peu au détriment de la description des personnages qui est rudimentaire. Hormis quelques traits physiques et de caractère, nous appréhendons surtout les personnages pour leurs actions.
.

Anna est innocente voire un poil naïve. Médiocre dans ses entrainements et résultats de concours, elle va pourtant se faire remarquer par le sacrilège qu’elle engendre. Pour la première fois dans l’Histoire des Vestales, Anna a le droit à un procès devant la justice grâce à Aleister. Secrètement, elle est propulsée dans le temps et vit sa vie de morte exactement comme on l’attend de sa part. De bonne nature, Anna suivra le chemin de sa « vie » sans opposer réellement de résistance.
.

Elle fera la rencontre d’Ankh Delafontaine, blonde et médiéviste professionnelle : c’est grâce à une annonce qu’elles se trouveront pour enfin avoir un logement ensemble au lieu d’attendre le délai légal minimum de trois mois dehors. Sous le faux statut de « homosex », elles vont apprendre à se connaître et finissent par se lier d’amitié. Pourtant, elles vont devoir affronter les autorités pour différents crimes et aussi échapper à la Grande Déflagration.

.

On ira également à la rencontre de Morphem, de Lucas, de Holinshed, de la morte La-que-sabe, de goules masculines, de villageois vivifiants et d’un homme qui disparaitra immédiatement dans la G.D. Sincèrement, hormis les trois premiers cités, je n’ai pas compris où l’auteur voulait en venir avec la rencontre de ces personnages secondaires : ils n’amènent pas d’eau au moulin, ils ne participent pas au comique de situation. Oui, avouons-le, je trouve qu’ils ne servent à rien et je n’ai pas pu m’empêcher de dire de nombreux « WTF ?! » lors de ma lecture. (What The F*ck, trad. : mais qu’est-ce que c’est ces bêtises ?!)

.
.

)°º•. A travers son roman, Anne Larue se moque généreusement de certaines thématiques propres à notre société : le marketing et son phénomène de surconsommation, le sport et ses dérives, les relations entre l’élite intellectuelle et le peuple de province mais aussi du monde universitaire et de la recherche qui en prennent également plein la figure.
.

Seulement, j’ai été un peu déçue de l’utilisation gratuite de thématiques qui font « vendre » comme le sexe et la violence. De mon point de vue, il est important de trouver un équilibre quand on part sur ce terrain notamment en intégrant des éléments indispensables pour l’intrigue.
.

Ce qui m’amène à la place du féminisme dans la trame de ce livre. J’ai eu un peu de mal à accepter le rapprochement parfois trop systématique à mes yeux du sexe avec le statut de la femme. Cela m’a paru d’autant plus étrange de la part d’Anne Larue qui est adhérente au mouvement. Les Vestales ont une virginité intacte, si elles ne réussissent pas le concours, elles se retrouvent esclaves (sexuelles) ; de plus, le viol est reconnu comme une noble punition pour la Vestale en tort et comme un avantage social pour le bourreau. Enfin, on parle de la maison des plaisirs de Milly avec la permission d’y aller 4 soirs par mois comme une mesure d’hygiène fortement recommandée.

Enfin, on aura le droit à l’Apocalypse dans son ensemble : on l’entrapercevra de très loin « antérieurement », à tout juste avant, tout en la voyant se réaliser et la voir terminée. Cela ne rigole pas.

.
.

)°º•. Au niveau de l’intrigue, on semble perdu : si Anna se révèle l’héroïne de cette histoire, elle passe très vite au second plan pour la deuxième moitié du roman sans que l’on comprenne vraiment pourquoi. On a l’impression que la partie initiatique sur Ankh est un résultat hallucinatoire ; si dès les premiers chapitres, on ne voyait point où on allait, là, on perd complètement pied.
.

Souvent qualifié de grinçant, l’humour ne m’a pas décroché un seul sourire lors de ma lecture. Il est assez présent… mais tombe toujours à plat pour moi. On s’attendrait presque à des enregistrements en boite en fin de phrase pour inciter à rire. Je pense que l’humour sous sa forme écrite est un exercice très difficile et on se rend compte d’autant plus de la haute voltige pratiquée par des auteurs humoristes comme – prenons au hasard, Pratchett – quand on se confronte à des tentatives avortées d’humour comme ici.
.

L’auteur souhaite atteinte un public différent avec chacun de ses livres pour toucher au mieux l’ensemble de notre société et c’est un motif que je trouve tout à fait respectable. Si ses précédents ouvrages ont été appréciés, ce n’est pas pour autant que la plume peut se révéler parfaite pour écrire un roman de l’imaginaire. Je n’ai d’ailleurs trouvé aucune référence à ce genre littéraire, ou du moins pas de manière assez évidente pour ne pas croire que je l’avais imaginée.
.

J’ai eu l’impression que le récit était sans queue ni tête ; ni même que l’auteur savait où elle allait. Tout est décousu : Anne Larue semble avoir plein d’idées et vouloir toutes les intégrer. La forme du roman me faisait penser à une juxtaposition de passages déjà rédigés qui n’ont pas de connexion avec ceux qui le précède et qui lui succède. Le côté fouillis me fait penser à un sac où tous les ingrédients auraient été jetés, secoués et tirés au hasard. Ce livre fourre-tout intègre des délires que j’ai ressentis relevant de la private joke et totalement incompréhensibles ; J’ai eu parfois aussi le sentiment que le livre était un ring où Anne Larue distribuait des règlements de comptes.
.

Je trouve que le non-sens n’est pas maitrisé et que le tout perd totalement le lecteur. Cela est dommage car malheureusement ce sentiment de désorientation dessert la fluidité de sa plume. Si l’auteur voulait un livre décalé, j’aurai aimé qu’elle l’assume jusqu’au bout. Je tiens à préciser que cette perception générale de l’histoire m’est propre et que d’autres lecteurs ont été totalement emballés. En ce qui me concerne, j’en viens à regretter mon achat malheureusement. Ceci dit pour les fans de « La vestale du Calix », elle serait déjà entrain de rédiger le deuxième tome.

.
.

Ce livre peut être rangé dans différentes catégories ; cependant, si vous aimez les romans de l’imaginaire qui sortent complètement des sentiers battus, « La vestale du Calix » pourrait vous plaire. Personnellement, l’intrigue m’a semblé tourneboulée et je n’ai pas réussi à m’accrocher à quelque élément comme une bouée de sauvetage. Je suis passée définitivement à côté de l’histoire, trop interrogative pour que je puisse profiter.

.
.

)°º•. Biographie
Née en 1958, Anne Larue est historienne de l’art français de profession. Elle a écrit divers ouvrages dont la thématique principale reste le statut de la femme ; son premier roman « La vestale du Calix » ne déroge pas à son principe.
La couverture signée par Genkis qu’elle plaise ou non, ne laisse pas indifférente.
Vous pouvez découvrir l’interview de l’auteur réalisée par la chaîne NoLife pour l’émission Rêves et Cris qui commence à 23min45s.

.

)°º•. Extrait
Le seul passage qui a donné lieu à une pâle imitation de sourire :

.

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : si je me réincarne en cheval, je pose immédiatement mon curriculum vitae à l’entreprise de Holinshed.

.

Ce livre a été lu en commun avec Endéa sans qui, l’épreuve aurait été beaucoup plus difficile.

.
Les humeurs de Svetambre, Rongeuse de livres (Marmotte), Traqueur Stellaire (Guillaume44) ont également lu ce livre.

CITRIQ

.
Si ma chronique ne vous a pas trop refroidie – soit dit en passant, elle doit être la plus négative du web – je peux faire de ce roman, un livre voyageur.

.

.

Voici un livre qui s’inscrit également au challenge Fins du Monde.

 .

Pic : de Myriam Sweeney.

.