Accueil > McDONALD Ian > McDONALD Ian – Le temps fut

McDONALD Ian – Le temps fut

.

Couverture du roman Le temps fut d'Ian McDonaldTitre : Le temps fut
Auteur : Ian McDonald
Plaisir de lecture Livre sympa
.

Emmett Leigh est un chercheur d’occasions. Il déniche des recueils de poèmes pour les revendre. Il tombe sur une perle rare titrée « Le temps fut ». Entre les pages, il découvre une lettre manuscrite de Tom pour son amant Ben, datant de la seconde guerre mondiale. Il aimerait retrouver l’identité des deux soldats… sauf que les informations recueillies, noms, dates et photographies ne correspondent pas à cette époque.

.

.

« Le temps fut » d’Ian McDonald est une histoire sur les livres, une histoire dans le livre, donc en dehors aussi. On reconnait facilement une ode aux librairies et aux libraires. Ce manuscrit assez médiocre, publié à compte d’auteur, est le point de départ d’une enquête à travers différentes époques.
.

Ian McDonald investit la thématique du voyage dans le temps. Le traitement n’est pas le plus original que j’ai croisé mais l’auteur réussi à mêler plusieurs axes comme la théorie du complot, l’enquête historique, le déclin des librairies et la grandeur des amours. L’explication scientifique est bien amenée le temps d’un chapitre : l’utilisation de la mécanique quantique ne perd pas le/la lecteur∙rice.

.

Le format novella apporte du rythme et une certaine tension.

Comme j’ai du mal avec ce format, j’ai trouvé l’histoire terriblement courte alors que cela n’enlève rien à la qualité de l’écriture. L’intrigue comporte deux ou trois facilités mineures. Le retournement final se devine aisément mais c’est bien l’ensemble de la aventure qui se « vit ».
.

À noter que présentée comme argument clé de la part de l’éditeur anglo-saxon, l’histoire homosexuelle n’est pas l’élément fondamental de « Le temps fut » puisque le fait qu’elle soit d’une autre nature n’aurait rien changé à la saveur du récit.
.

J’ai gagné cet exemplaire grâce au concours organisé par Lune et je suis contente d’avoir pu découvrir pour la première fois la collection Une Heure-Lumière de la maison d’éditions Bélial’.

.

Mise en scène de la novella Le temps fut de Ian McDonald : livre, stylo, soldat, objets verts

.

————————————————————————~*

.

Défi Valériacr0 écrit en lettres retro à ampoulesCette lecture est le choix de mai par ma binôme dans le cadre de notre défi Valériacr0 ; argument à l’appui « quelque chose de doux, léger, tout mou et tout fluffy »

.

Dans le chaudron :
Deux histoires percutantes autour de la thématique du voyage dans le temps
¤ Le voyage dans le temps de Simon Morley de Jack Finney
¤ Le temps n’est rien d’audrey Niffenegger

.

Boudicca & Dionysos (Le Bibliocosme), FeydRautha (L’épaule d’Orion)Lune, Xapur, Yogo (Les lectures du Maki) ont aussi enquêté à travers les pages et les époques.

 

Categories: McDONALD Ian Tags:
  1. 30/05/2020 à 18:58 | #1

    J’aime beaucoup cette collection découverte pendant le Challenge Halloween, l’an dernier. Ce titre me tente bien mais avant, j’ai prévu de lire « 24 vues du Mont Fuji », déjà dans ma PAL et de relire « La Ballade de Black Tom ».

    • Acr0
      31/05/2020 à 17:39 | #2

      Il y a « Abimagique » qui me fait de l’œil 👀

  2. 30/05/2020 à 22:28 | #3

    J’étais un peu surpris de ne voir « que » 3 cœurs en début de chronique alors que ça me semblait pouvoir te correspondre – de ce que les blogopotes en avaient dit en tout cas. Je suis rassuré de voir que c’est surtout le format qui a posé problème, je devrais du coup l’apprécier davantage. ^^

    • Acr0
      31/05/2020 à 17:40 | #4

      Le format lié au fait qu’on devine le retournement final et que l’intrigue peut se résumer à trois phrases 🙂 … c’est trop court !

  3. 08/06/2020 à 15:14 | #5

    Hehe je rejoins @Baroona 😉
    Je pensais que tu aurais mis plus que 3 étoiles… maintenant, c’est très bien 3 étoiles!
    Et tu m’as donné envie de le découvrir par la même occasion!

    • Acr0
      08/06/2020 à 18:56 | #6

      Les trois étoiles correspondent à mon ressenti de lecture : sympa mais je n’en garderai pas de souvenirs impérissables 🤷🏻

  4. 13/06/2020 à 15:54 | #7

    Ce n’est pas le texte le plus percutant de l’auteur et effectivement l’intrigue est très prévisible, mais j’ai beaucoup apprécié l’atmosphère de ce roman, les descriptions des lieux et personnages sonnent très juste et ça donne envie de visiter des coins sinistres de Grande Bretagne ^^

    • Acr0
      13/06/2020 à 18:50 | #8

      Mais faut-il une raison pour aller se balader en Grande Bretagne ? 😀 Maintenant, ça serait bien que je découvre les autres écrits de cet auteur.

  1. 04/06/2020 à 18:19 | #1
  2. 27/06/2020 à 15:12 | #2