Accueil > FINNEY Jack > FINNEY Jack – Le voyage de Simon Morley

FINNEY Jack – Le voyage de Simon Morley

.

Le voyage de Simon Morley Jack FinneyTitre : Le voyage de Simon Morley
Auteur : Jack Finney
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Simon Morley est dessinateur dans une agence de publicité lorsqu’il est contacté par le Professeur Danziger. Rien ne le préparait à cette rencontre et encore moins au projet gouvernemental à gros fonds financiers qu’il allait intégrer. Son rôle allait être de voyager dans le temps.

.
.

)°º•. Simon Morley a une vie standard, un boulot standard, des relations standards. Pas forcément malheureux, il vit de manière paisible. Très vite, l’équipe de Danziger établit que Simon a toutes les qualités pour voyager dans le temps. Si le lieu d’ancrage est très vite trouvé, reste à déterminer la date. De lui-même, il propose un événement insignifiant quant au déroulement de l’Histoire avec un grand H, le postage d’une lettre, correspondance de famille gardée par sa femme.

.

Vous est-il déjà arrivé de donner un livre qui vous avait énormément plu en éprouvant un sentiment d’envie parce que la personne va le découvrir et que, cette expérience, vous ne la ferez plus jamais ?

.
.

Immeuble Dakota en 1890

Immeuble Dakota en 1890

)°º•. C’est ainsi qu’il est « envoyé » en janvier 1882, à New-York. Le plongeon dans le XIXe siècle est effectué aussi avec beaucoup d’intensité pour le lecteur.
.

Cette enquête découle immédiatement du voyage dans le temps. Ce voyage n’a aucun recours à la technologie, il s’agit, pour l’agent, d’avoir des prédispositions physique et psychique.

On certifie que les lieux géographiques qui ont peu ou prou changé sont chargés de « liens invisibles ».
.

Grâce à la maitrise de l’auto-hypnose, la personne glisse dans l’époque choisie. Il convient aussi de préparer l’agent grâce une reconstitution de l’instant visé : les conditions de vie, le style vestimentaire, la décoration des lieux.
.

Finalement, le concept de voyage temporel que développe Jack Finney est plutôt vu comme une certaine nostalgie d’un temps passé qu’une véritable avancée moderniste. Il y est évidemment question de la modification de l’Histoire par ces voyages et l’auteur développe la théorie de la brindille.

.

Donc, l’un dans l’autre, je n’avais pas grand-chose à reprocher à ma petite vie. Sauf que, comme pour tous les gens autour de moi, il y avait un grand trou au milieu, un trou que je ne savais pas comment remplir et dont j’ignorais ce qu’il aurait dû contenir.

.
.

)°º•. L’auteur prend du temps pour poser les bases – sans entrer dans la description superflue – pour que nous lecteurs, nous nous retrouvions dans l’ambiance de 1882 : définir la luminosité des lampes à gaz, sentir le thé brûlant alors que nous regardons tomber la neige sur Central Park. Entendre hennir les chevaux dans le parc depuis une fenêtre de l’immeuble Dakota.
.

D’ailleurs, il évoque certains lieux disparus, les changements d’autres ─ notamment le stationnement de la main de la statue de la Liberté au square Madison. Quelques photos d’époque sont intégrées au récit pour mieux illustrer les propos de Simon Morley.
.

L’auteur signale une cohérence globale de son récit quant à la réalité de 1882, mais il joue aussi avec pour mieux servir son histoire, afin de ne pas tomber dans l’obsession d’un métronome.

.
.

Illustration d'Aurélien Police

Illustration d’Aurélien Police

)°º•. Les rebondissements jusqu’au dénouement tiennent en haleine : il ne s’agit pas d’une cadence effrénée mais plutôt d’une tension qui se diffuse à travers les lignes.

Le rythme est plus doux qu’une cavalcade. L’écrivain prend le temps de raconter les lieux, les décors, les costumes, sans tomber dans l’inutile ou la redondance.

Cela permet de mieux entrainer le lecteur pour lui faire vivre aussi une plongée dans l’époque. Le style me fait penser un peu à la plume de Connie Willis avec « Blitz ». (Tome 1, tome 2)
.

L’histoire est crédible, en tout cas assez pour qu’on ait envie d’y croire, quitte à fermer fort les yeux à défaut de voyager nous-même (bon, ce n’est pas très pratique pour la lecture, je sais).
.

La très bonne traduction par Hélène Collon permet de se « couler » dans le livre. La réédition de 2015 est servie par une magnifique couverture d’Aurélien Police. Bien que ce livre soit un one-shot, il existe un second livre, à lire après Le voyage de Simon Morley, intitulé « Le balancier du temps » dans lequel nous repartons pour New-York, en 1912.

.
.

« Le voyage de Simon Morley » de Jack Finney nous entraine à la découverte de New-York en 1882. Le voyage temporel est ici, une question d’aptitudes innées de chaque agent. Observation en agent total, fils invisibles, hypnose sont autant de procédés pour qualifier la « théorie de la brindille ». Mais au-delà de sa mission, Simon Morley est touché par son environnement et les gens qu’ils y rencontrent. Il est loin de se douter de l’importance de sa mission.

.
.

extraits Le voyage de Simon Morley de Jack Finney

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Être un observateur total, et avoir quand même le cœur qui se serre.

.

Dans le chaudron :
¤ Blitz de Connie Willis pour un voyage temporel en 1940 à Londres
¤ Les quinze premières vies d’Harry August de Claire North, un homme dont la vie « se boucle »

.

Challenge RVLF.

Un livre dont la thématique principale est le voyage dans le temps mérite d’être mentionné pour le challenge Retour vers le futur.

.

Les carnets de lecture d’une livropathe (Strega), Un papillon dans la Lune se sont aussi assises dans le fauteuil à côté de Simon Morley pour regarder la neige tomber sur Central Park en 1882.

CITRIQ

.

« Le voyage du Simon Morley » de Jack Finney, traduit de l’anglais par Hélène Collon, Denoël collection Lunes d’encre, mars 2015.

Categories: FINNEY Jack Tags:
  1. 03/04/2015 à 11:46 | #1

    C’est vraiment un chouette bouquin et j’ajouterai que pour les novices du voyage dans le temps il est parfait !

    • 04/04/2015 à 18:39 | #2

      Oui c'est vrai :) On n'est pas perdu dans des détails technologiques, comme cela pourrait être le cas avec une machine.

  2. 03/04/2015 à 11:56 | #3

    Oh ben tiens, je ne connaissais pas du tout mais ça me parle assez ce résumé et ta chronique, je vais l’inclure à ma wish list ! Ca pourrait me plaire !

  3. 03/04/2015 à 12:35 | #5

    Nana mais c’est mort : si je tombe sur le bouquin, je lui saute dessus tout net.

  4. 03/04/2015 à 19:01 | #7

    Je suis justement en train de le lire!! J’espère que j’en ressortirais aussi ravie que toi 🙂

  5. 04/04/2015 à 11:09 | #9

    « L’histoire est crédible, en tout cas assez pour qu’on ait envie d’y croire, quitte à fermer fort les yeux à défaut de voyager nous-même (bon, ce n’est pas très pratique pour la lecture, je sais). » Hihihi.
    Ce bouquin fait pas mal parler de lui, dis donc, et en bien (voire très bien). C’est la wish-list qui va être contente.

    • 04/04/2015 à 18:40 | #10

      Il mérite qu'on parle de lui :) Et dire qu'il a été publié en 1970... !

  6. 04/04/2015 à 11:26 | #11

    J’ai adoré ce roman, il a une très belle atmosphère et une psychologie fouillée ! C’est effectivement idéal pour des débutants en timey-wimey ! 😉

    • 04/04/2015 à 18:40 | #12

      Oh c'est mignon comme expression :) (je ne connaissais pas, ne regardant pas Dr Who).

  7. 04/04/2015 à 14:10 | #13

    Oh mais ça m’intrigue énormément tout ça ! Hop, direct dans ma Wish-List !

  8. 06/04/2015 à 19:48 | #15

    Coucou! Juste pour te dire que je t’ai taguée sur mon blog pour le « tag des copines ». Il n’y a, bien sûr, aucune obligation d’y répondre 🙂 A très bientôt!

  9. 08/04/2015 à 13:35 | #17

    Il a l’air de faire son petit (gros !) effet ce roman ! Il mérite bien les prix qu’il a reçu on dirait.
    Je vais bien finir par me pencher dessus un de ces jours… 😉

  10. 11/04/2015 à 15:05 | #19

    Je n’ai pas beaucoup aimé cette lecture et je dis pourquoi dans ma chronique. Merci pour cet avis 🙂

    • 11/04/2015 à 16:42 | #20

      Les commentaires sont pour moi, un espace pour échanger. Pas une incitation à peine voilée pour me rendre sur le blog d'un(e) autre.

  11. 11/04/2015 à 15:05 | #22

    Je n’ai pas beaucoup aimé cette lecture et je dis pourquoi dans ma chronique. Merci pour cet avis 🙂

    • 11/04/2015 à 16:42 | #23

      Les commentaires sont pour moi, un espace pour échanger. Pas une incitation à peine voilée pour me rendre sur le blog d'un(e) autre.

      • 11/04/2015 à 18:28 | #24

        C’était pas pour faire de la pub. C’était pour échanger, ça me blesse que tu le prennes comme ça. De toute façon sache que je n’ai pas besoin de pub…

        • 11/04/2015 à 19:20 | #25

          Ce n'est pas très agréable de lire que la personne renvoie simplement sur son blog plutôt que de dire quelques mots :) J'ai répondu à ton message privé sur Facebook.

  12. 12/04/2015 à 11:47 | #26

    Il faudra que je penche dessus à l’occasion ^^

  13. 12/04/2015 à 11:47 | #28

    Il faudra que je penche dessus à l’occasion ^^

  14. 21/04/2015 à 07:27 | #30

    Je suis très curieuse de ce livre. En plus j’ai adoré Blitz 🙂

  15. 21/04/2015 à 12:40 | #32

    Moi aussi j’ai adoré ce bouquin ! Très dense, mais génialissime !
    SI tu as aimé le concept de ce voyage dans le temps, tu devrais lire (si ce n’est pas déjà fait) Le Jeune Homme, La Mort et le Temps, de Matheson (un de mes auteurs préférés) 🙂

  16. 21/04/2015 à 12:40 | #34

    Moi aussi j’ai adoré ce bouquin ! Très dense, mais génialissime !
    SI tu as aimé le concept de ce voyage dans le temps, tu devrais lire (si ce n’est pas déjà fait) Le Jeune Homme, La Mort et le Temps, de Matheson (un de mes auteurs préférés) 🙂

  17. 27/04/2015 à 16:42 | #36

    Ah mince, il a l’air vraiment chouette ce bouquin! Faut que je note ça!

  18. 27/04/2015 à 16:42 | #37

    Ah mince, il a l’air vraiment chouette ce bouquin! Faut que je note ça!

  19. 19/06/2015 à 17:23 | #39

    Ce livre à l’air vraiment chouette (moi qui adore les descriptions qui plongent bien dans l’ambiance) et j’aime beaucoup la première citation :p

    • 22/06/2015 à 19:29 | #40

      Ah tu sais comment cela m'a touchée moi aussi ;) Oui, c'est vraiment un bon roman ! Je ne m'y serais pas intéressée sans le challenge RVLF. Figures-toi que j'ai eu un énorme coup de cœur pour un autre livre traitant de voyage temporel.

  20. 19/06/2015 à 17:23 | #41

    Ce livre à l’air vraiment chouette (moi qui adore les descriptions qui plongent bien dans l’ambiance) et j’aime beaucoup la première citation :p

    • 22/06/2015 à 19:29 | #42

      Ah tu sais comment cela m'a touchée moi aussi ;) Oui, c'est vraiment un bon roman ! Je ne m'y serais pas intéressée sans le challenge RVLF. Figures-toi que j'ai eu un énorme coup de cœur pour un autre livre traitant de voyage temporel.

  1. 25/04/2015 à 09:12 | #1
  2. 27/04/2015 à 18:51 | #2
  3. 27/04/2015 à 18:51 | #3
  4. 12/10/2015 à 11:32 | #4
  5. 18/10/2015 à 11:29 | #5
  6. 18/10/2015 à 11:29 | #6
  7. 22/10/2015 à 18:01 | #7
  8. 22/10/2015 à 19:01 | #8
  9. 22/10/2015 à 19:01 | #9
  10. 22/10/2015 à 19:01 | #10
  11. 31/12/2015 à 10:01 | #11
  12. 31/12/2015 à 10:01 | #12
  13. 28/12/2016 à 16:09 | #13