Accueil > HOWEY Hugh > HOWEY Hugh – Phare 23

HOWEY Hugh – Phare 23

.

Phare 23 Hugh HoweyTitre : Phare 23
Auteur : Hugh Howey
Plaisir de lectureetoile1 Livre à oublier
Lire les premières pages
.

Il est gardien de la balise 23, comme d’autres de ses homologues. Ce réseau de balises permet à travers la Voie Lactée d’amener une aide à la navigation aux vaisseaux. C’est un boulot ingrat car solitaire. Des naufrageurs débarquent alors sur le phare, son phare à lui, le 23.

.
.

Quand je ne suis pas à la chasse aux grincements et aux craquements, je passe la majeure partie de mon temps là-haut dans le phare. Je sais qu’on n’est pas censé l’appeler comme ça, mais ça va, quoi. Tout au bout d’un tunnel construit à l’écart du reste de la balise se trouve une petite niche entourée de hublots. C’est dans ce truc-là qu’on a installé l’émetteur d’ondes gravitationnelles, le centre opérationnel de la balise : tout le reste n’est là que pour assurer son fonctionnement, moi compris.

.
.

Ce livre-ci, j’aurais voulu l’aimer. Il faut dire que j’avais beaucoup apprécié ma lecture de sa trilogie Silo. J’avais aimé entrer dans cet univers, me prendre au jeu et tourner les pages, tenue par un suspense certain.
.

Les réactions du gardien de la balise 23 me rappellent celles de Sam Bell dans le film Moon de Duncan Jones sorti en 2009 (oui, je compare un livre… à un film) (mais j’ai adoré ce long-métrage) (et j’ai le droit, si je veux) ; mais elles ne sont pas absolument identiques.
.

Aux premières pages de Phare 23, j’ai apprécié l’humour – j’ai aussi noté quelques passages qui me parlaient réellement – mais je l’ai de moins en moins apprécié, jusqu’à le trouver lourdingue. Ce fut la même impression qui m’a envahie sur l’enchainement des événements qui me semblent totalement sans queue ni tête.
.

J’ai pensé que cette sensation d’incompréhension allait être conclue car l’auteur m’emmenait sûrement – même si je ne le voyais pas de prime abord – vers le fameux élément de résolution, avec la technique de l’entonnoir. Mais non. Ou alors, j’ai loupé cet outil conique littéraire.
.

Donc, j’aurais voulu aimer le livre mais je suis passée totalement à côté et j’en ressors déçue, pas convaincue pour un sou (ou un boulon de balise 23). Peut-être aurez-vous plus de chance/plaisir que moi avec ce roman ?

.
.

« Phare 23 » de Hugh Howey vous entraine dans le quotidien isolé d’un gardien de phare, la balise 23. Dans cette immense solitude en pleine voie lactée, le protagoniste s’apprête à vivre des moments intenses, bien contre sa volonté. Le schéma des événements m’a paru extrêmement flou et je n’ai pas su intégrer la vie de cet homme ni même comprendre ce que l’auteur souhaitait que je vive et comprenne au contact de ses pages.

.
.

extraits-phare-23-hugh-howey.

Sandrine BM (Mes imaginaires) a elle aussi bien aimé le caillou… mais pas le reste.

.
CITRIQ

.

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements
Catégories :HOWEY Hugh Étiquettes :
  1. 11 septembre 2016 à 09:52

    Ouh ben comme ça, bim, c’est fait. xD
    Je ne comptais pas le lire de base, mais c’est gentil de ta part de ne pas me créer de dilemme :p

    • 14 septembre 2016 à 19:09

      À ton service ! Après, les ressentis de lecture peuvent être différents d'une personne à l'autre. Mais là, gros flop chez moi.

  2. 11 septembre 2016 à 10:07

    Ouille. J’aimerais bien le lire pourtant, mais là tu n’aides pas ! 😀

    • 14 septembre 2016 à 19:09

      Les avis peuvent diverger :) Et jusqu'à présent, on peut difficilement savoir si un livre va nous dé/plaire autrement qu'en essayant.

  3. 11 septembre 2016 à 17:47

    J’ai failli l’acheter, et puis je me suis dit que la bibli le prendrait certainement, bien fait de me montrer patiente, je crois 🙂

    • 14 septembre 2016 à 19:10

      Je suis tout de même curieuse de ton avis !

  4. 12 septembre 2016 à 09:06

    Parfaitement ennuyeux.

    • 14 septembre 2016 à 19:11

      J'en suis même venue à regretter d'avoir passé du temps avec lui, mais je suis une lectrice optimiste, alors j'ai poursuivi en espérant que les dernières pages me révéleraient le fameux élément qui pourrait renverser tout ce que j'avais compris du roman. En fait, il n'existe pas.

  5. unpapillondanslalune
    19 septembre 2016 à 13:38

    Pas mal la comparaison à Moon tiens (que j’avais trouvé chiant pour ma part)

    • 23 septembre 2016 à 11:57

      Gros suspense pour ma part, cela a bien pris.

  6. 13 octobre 2016 à 09:27

    Damned, moi qui était tentée parce que j’avais aimé Silo. Je crois qu’il est urgent d’attendre donc ….
    Merci de ta chronique.

    • 16 octobre 2016 à 11:10

      Peut-être te plairait-il ? D'autres lecteurs l'ont apprécié bien plus que moi.

  1. 18 septembre 2016 à 09:01
  2. 9 octobre 2016 à 10:01
  3. 11 octobre 2016 à 22:49
  4. 31 décembre 2016 à 10:01

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :