Accueil > BOWEN James > BOWEN James – Un chat des rues nommé Bob

BOWEN James – Un chat des rues nommé Bob

.

Un chat des rues nomme Bob James BowenTitre : Un chat des rues nommé Bob
Auteur : James Bowen
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
.

James suit un traitement à base de méthadone pour se désintoxiquer de l’héroïne. Après une énième journée à gagner quelques pièces dans la rue, il trouve dans l’escalier menant à son studio, un chat roux bien mal-en-point. Il emmène ce blessé chez le vétérinaire et y laisse tout son maigre pécule. Surnommé Bob, le chat tient à rester auprès de James dans toutes ses activités. Ils foulent ensemble les pavés pour chanter et vendre des journaux. Très vite, ce couple attire les passants et la sympathie envers la boule de poils.

.
.

Bob the street CatLe livre est un peu répétitif et le langage très parlé dans l’écrit. Mais derrière ces menus défauts, se trouve un témoignage poignant. Je pense qu’il est allégé, par pudeur, dans les épreuves que traversent James et Bob. Leur croisement inattendu est aussi salvateur. En tant que lecteur, on traverse un large panel d’émotions.
.

Cette autobiographie est très réaliste, sans jamais tomber dans le pathos. La rencontre avec ce chat hors du commun est pleine d’amour. Le félin lui donne confiance et amour en illimité. La relation est juste tout comme ses réflexions vis-à-vis de son compagnon.
.

Alors que les lendemains sont incertains et que son environnement peut devenir très menaçant, Bob devient la motivation première de James. Il envisage la vie autrement : le sauvetage d’un chat devient celui de l’être humain.

.
.

« Un chat des rues nommé Bob » de James Bowen est une autobiographie où les émotions sont capitales dans le récit. La rencontre entre le chat roux Bob et James, un ancien toxicomane donne lieu à une formidable aventure bienveillante et entourée de beaucoup d’amour.

.
.

Bob et James Bowen

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Livre offert par Carole.

.

Dans le chaudron : Dewey de Vicki Myron, un chat de bibliothèque.

.
Defi valeriacr0Ce livre est la sélection d’avril de la part de Valériane pour notre défi le bien nommé Valériacr0.

.

CITRIQ

Illustration par Annie Dinh ; Photo de Haje Jan Kamps.
.

Advertisements
Catégories :BOWEN James Étiquettes :
  1. 27 avril 2016 à 13:11

    Et bien, je ne m’attendais pas à cet avis. En effet, cette histoire a l’air très touchante et quelle jolie photo (^-^)

    • 2 mai 2016 à 19:22

      "Dewey" de Vicki Myron devrait aussi te plaire : ici, il s'agit d'un chat de bibliothèque.

  2. 27 avril 2016 à 15:58

    oh c’est trop mignon 🙂

  3. 28 avril 2016 à 15:49

    Tentant 🙂
    Contente que le choix fût bon!
    Ca a l’air pas mal émouvant de fait.

    • 2 mai 2016 à 19:22

      Oui, James dépeint son amour pour Bob de manière très forte.

  4. 28 avril 2016 à 18:56

    Les chats vont dominer le monde ! 😉

    • 2 mai 2016 à 19:23

      Je me demande si ce n'est pas déjà le cas ;)

  5. 28 avril 2016 à 19:58

    C’est clairement bouleversant 🙂 James Bowen s’est fait aidé pour la rédaction du livre, il explique son aventure éditoriale dans le livre suivant, du coup on ne lit pas ça pour le style c’est sûr, ça reste un témoignage 🙂

    • 2 mai 2016 à 19:23

      Oui, un témoignage fort ! As-tu lu Dewey de Vicki Myron ? Aussi un témoignage sur un chat de bibliothèque. Si ce n'est pas le cas, tu vas l'adorer.

      • 2 mai 2016 à 20:06

        Nan pas encore, mais c’est prévu depuis longtemps 😛

        • 10 mai 2016 à 18:56

          Alors, tout va bien :) Côté "livre avec du chat dedans", il me reste à lire "Les chats du hasard" d'Anny Duperey qu'une amie m'a prêté.

  6. 30 avril 2016 à 14:35

    Oh, je l’ai vu chez Gibert hier ce livre, ça m’a interpellé. Contente de constater qu’il est très bien. Peut-être le lirai-je.

    • 2 mai 2016 à 19:25

      On y reconnait bien les traits félins :) (et donc un peu les nôtres)

  7. 30 avril 2016 à 16:22

    Quelle belle histoire !! Les livres de chats me plaisent bien depuis « Dewey » alors je note 🙂 Bon week-end Acr0 !

    • 2 mai 2016 à 19:25

      Ah, Dewey m'a tiré la larme !

  8. 7 mai 2016 à 11:55

    Voilà une histoire qui pourrait beaucoup me plaire ! Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir bienfaisant des animaux sur nous ! Dommage par exemple, que dans notre pays on ne les tolère pas en maison de retraite, ou si rarement… Merci pour cette jolie découverte 🙂

    • 10 mai 2016 à 18:57

      Ah ! C'est une vraie problématique sociétale : je suis d'accord avec toi sur les - nombreux et importants - bienfaits apportés par les animaux.

  1. 8 mai 2016 à 09:02
  2. 12 octobre 2016 à 22:05
  3. 30 octobre 2016 à 21:49
  4. 31 décembre 2016 à 10:03

Jeter un sort

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :