Accueil > BOUSQUET Charlotte > BOUSQUET Charlotte – Tant d’étoiles dans la nuit

BOUSQUET Charlotte – Tant d’étoiles dans la nuit

.

Tant d etoiles dans la nuit Charlotte BousquetTitre : Tant d’étoiles dans la nuit
Autrice : Charlotte Bousquet
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa peu s’en faut
.

Le Summerfest à Milwaukee bat son plein. Plusieurs célébrités sont encore attendues dont Jace D. Malheureusement, à quelques mètres du festival de rock, le chanteur vient de recevoir une balle en pleine poitrine et est hospitalisé au service de réanimation à St Mary’s hospital. Tour à tour, les personnes de son entourage entrent dans la chambre 203 pour se remémorer les bons souvenirs avec le chanteur et ce qui réellement l’animait.

.
.

Guitar SplashJ’apprécie la plume de l’autrice et j’avais très envie de découvrir ce titre-ci bien que je possède encore quelques-uns de ses livres dans ma Pile à Lire.
.

Ce roman se construit autour de plusieurs narrateurs. Ces personnages s’expriment surtout en direction de Jace et se confient. C’est à travers son entourage qu’on apprend à connaitre le chanteur, qui lui, est dans le coma. Notre vision change selon les points de vue. Mais très vite une tendance se dégage : c’est un adolescent ivre de pouvoir, drogué et sociopathe.
.

À son chevet, veillent Carl, son père qu’il renie, Angeni, une indienne tombée sous le charme du chanteur, Ellen, sa relation la plus longue, Sidney, sa frangine de cœur et Lee son manager et producteur.

.
.

Le roman renferme quelques paroles musicales et des références contemporaines. L’autrice nous parle également de Madonna, Kurt Cobain, Amy Winehouse et Marylin Manson. Dans cette ambiance singulière et très « drugs, sex & rock’n’roll », le passé et le présent se mêlent pour définir le portrait de ce musicien. Bon, il est goth et metalleux mais je l’imaginais surtout comme chanteur de rock ; et la couverture le représente avec une guitare sèche (d’accord, c’est un détail). Notons qu’il apprécie « Le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde.

.
.

Ce polar jeunesse a des accents poétiques et mélancoliques.

Le lecteur mène l’enquête entre les lignes, retrace la personnalité de Jace à travers les flashbacks des personnages. C’est avec l’inspectrice Morgan que le coupable est désigné, en apportant une lumière toute autre sur les pages du roman.
.

Colère, compassion, amour et amitié peuvent être des sentiments puissants. J’ai eu un peu plus de mal avec les émotions rapportées par les deux hommes adultes que j’ai trouvées un peu moins crédibles que l’ensemble.
.

Ce roman tient la route et même si je n’ai pas trouvé que l’intrigue était d’un grand suspense, l’écriture reste percutante. Pour ce livre qui se dévore en 1h30 (un peu plus de 200 pages), j’ai davantage apprécié la forme avec le portrait brossé par différents narrateurs que le fond.

La lecture est conseillée à partir de 14 ans.

.
.

« Tant d’étoiles dans la nuit » de Charlotte Bousquet renferme les points de vue de l’entourage de Jace, présentement dans le coma. À l’aide de souvenirs, des paroles et de ressentis, le lecteur est amené à retrouver le coupable parmi les personnages. Le procédé est judicieux pour un roman qui se lit très vite.

.
.

Tant d etoiles dans la nuit Bousquet premiere page

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : There’s so many stars in the night ; Tiny diamonds, heartbreaking lights…

.

Dans le chaudron : La peau des rêves de la même autrice.

.

Bob et Jean-Michel, D’encre et de rêves (Morgana), Muti et ses livres ont aussi gratté quelques accords.

CITRIQ

.

Illustration : Guitar Splash par R. Baumung
.