Accueil > PRATCHETT Terry > PRATCHETT Terry – Les annales du Disque-monde ~ Nobliaux et Sorcières, tome 14

PRATCHETT Terry – Les annales du Disque-monde ~ Nobliaux et Sorcières, tome 14

.

Nobliaux et Sorcieres Terry Pratchett Les annales du Disque-monde tome 14Titre : Nobliaux et Sorcières (Les annales du Disque-monde, tome 14)
Auteur : Terry Pratchett
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Dans quinze journées, c’est le premier jour de l’été. Ce sera aussi le mariage de Magrat. En attendant de se vouer au règne avec Varence II, elle tourne sur les titres de pré-Majesté, presque-Majesté et bientôt-Majesté. C’est le cadet des soucis des sorcières, puisque les Nobliaux aimeraient bien eux aussi être de la partie.

.
.

L’unité de base de la sorcellerie, c’est la sorcière, mais l’unité permanente de base, ainsi que précédemment signalé, c’est la chaumière.
Une chaumière de sorcière répond à une architecture très particulière. Elle n’est pas exactement bâtie, mais assemblée au fil des ans à mesure que s’ajoutait des chantiers de réfection, comme une chaussette composée entièrement de reprises. La cheminée se vrille comme un tire-bouchon. Le toit de chaume est si vieux que des arbres petits mais vigoureux y poussent, les planchers rappellent des montagnes russes et grincent la nuit comme un clipper par gros vent. Si deux murs au moins ne sont pas étayés par des madriers, il ne s’agit pas d’une vraie chaumière de sorcière, seulement du logis d’une vieille bique timbrée qui lit l’avenir dans les feuilles de thé et parle à son chat.

.
.

Sur la ligne temporelle, l’histoire est la suite de Mécomptes de fées ; nous nous trouvons toujours au royaume de Lancre. DONC on récapitule : un mariage en prévision, des mages de l’université invisible qui sont en partance, la MORT qui fait une apparition, des apprenties sorcières qui font n’importe quoi, une brèche ouverte et bientôt l’invasion d’elfes. Mais ce n’est pas tout : il y ait aussi question d’un nain, de la mort de Mémé Ciredutemps et de la présence d’une licorne. Le tout dans un seul et même tome.

.

Nounou Ogg regarda sous son lit au cas où un homme s’y cacherait. Ben quoi, on ne savait jamais.

.

Oui, c’est toujours un bonheur de se plonger dans un roman des Annales du Disque-Monde. Dès les premières pages, on sait que l’on va voyager et rire aussi. L’humour est décalé mais Terry Pratchett aborde aussi des thèmes sérieux en filigrane : notamment la ruralité – avec le poids des traditions, le choc avec un monde plus urbain – et les univers parallèles comme dans Mortimer.

.
.

Magrat se réveilla.
Et elle sut qu’elle n’était plus sorcière. La sensation la gagna peu à peu, comme participant de l’inventaire classique auquel tout le monde se livre machinalement dans les premières secondes qui suivent la sortie du gouffre des rêves : bras : 2 ; jambes : 2 ; terreur existentielle : 58 % ; sentiment diffus de culpabilité : 94 % ; niveau de sorcellerie : 00,00.

.

Ici, le petit peuple se montre méchant et cruel, la facette souvent éclipsée dans les histoires mais qui existe bel et bien. Et puis, on apprend des détails de la vie d’Esmé, et ça, c’est truculent. J’ai eu un peu plus de mal avec les éléments éparpillés dans le temps, mais rien de dramatique. Il faut dire que ce livre est une facétieuse réécriture de « Songe d’une nuit d’été » de Shakespeare.

.

.

nobliaux-et-sorcieres-terry-pratchett-fan-art

.
Et plein de citations à déguster
(clic pour afficher en grand)

extraits-nobliaux-et-sorcieres-de-terry-pratchett

.
.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Les berlingots de Nounou Ogg.
.

Dans le chaudron :
Du Pratchett avec des Sorcières
¤ La nouvelle “La mer et les petits poissons
¤ La huitième fille
¤ Mécomptes de fées

logo-challenge-halloween-2016.

De la sorcière dans le dedans, des méchants elfes, tout est bon pour le challenge Halloween (oui, même se bidonner).

.

Illustration : Matt Howorth

.

Enregistrer

Enregistrer

  1. 27/10/2016 à 12:48 | #1

    C’est un de mes Pratchett préférés, car il contient effectivement beaucoup d’informations sur les sorcières, et j’ai aimé son traitement des Elfes (et du glamour). De plus il a un petit côté glaçant très efficace.

    • 31/10/2016 à 10:01 | #2

      C’est vrai que ce roman est une réussite… et puis, n’oublions pas le principal : il y a les Sorcières dedans !

  2. 27/10/2016 à 19:29 | #3

    Je n’ai pas lu celui-là, mais ça me donne envie de reprendre la lecture des Annales.

    • 31/10/2016 à 10:02 | #4

      Les lis-tu de manière par ordre de parution, ou selon l’ordre chronologique des sous-cycles ?

      • 03/11/2016 à 20:31 | #5

        Pour le moment, je lis par ordre de parution, sauf pour le dernier que j’ai lu. Je ne sais pas ce qui est le mieux.

        • 07/11/2016 à 22:01 | #6

          Moi non plus, mais je lis aussi dans l’ordre de parution 🙂

  3. 28/10/2016 à 11:18 | #7

    Woah, il a l’air chouette !
    Bonne nouvelle : je vais reprendre ma lecture du Disque Monde. Le prochain ? Au guet, qui a très très bonne presse.

    • 31/10/2016 à 10:03 | #8

      J’avais justement découvert « Au guet ! » avec Le Cercle d’Atuan 😉 J’en garde un bon souvenir mais trop diffus. Je pense le relire – et cela tombe bien, c’est le prochain !

  4. 28/10/2016 à 21:15 | #9

    Il faudrait vraiment que je me remette à cette saga. J’avais lu le tome 1 mais je devrais sans doute le relire…

    • 31/10/2016 à 10:04 | #10

      … Surtout qu’ils fonctionnent tous séparément, sauf les deux premiers !

  5. M
    29/10/2016 à 20:24 | #11

    A chaque fois que tu parles d’un Pratchett, je me dis « il faut VRAIMENT que je découvre enfin cet auteur »… et pour l’instant, je ne l’ai toujours pas fait. ça va devenir une blague à force, cette phrase qui me revient à la lecture de chacun de tes articles sur un Pratchett 😀

    • 31/10/2016 à 10:05 | #12

      Oh cela m’arrive de régulièrement écrire ce genre de commentaires pour d’autres auteurs (sur d’autres blogs) dont je n’ai lu aucun écrit jusqu’à maintenant… alors je comprends très bien ! 😉

  6. 29/10/2016 à 20:25 | #13

    Niark… l’autre blague, c’est moi qui fait une fausse manipulation et envoie le commentaire avant d’avoir pu finir de remplir mes coordonnées… mais quel boulet je fais 😀

  7. 01/11/2016 à 19:26 | #14

    Ah je ne l’ai pas lu celui-ci mais la référence au Songe d’une nuit d’été me fait dire que je devrais assez vite avant d’oublier 🙂

    • 07/11/2016 à 22:02 | #15

      Oh et puis autant ne pas résister aux sorcières, n’est-ce pas ?

  8. 07/11/2016 à 20:42 | #16

    Pas lu celui là mais faut que je le rajoute à ma pàl ^^

  9. 11/11/2016 à 11:16 | #18

    Ah ces célèbres et fameuses « Annales du Disque-monde » ! Depuis le temps que je me promets de les lire ! Je suis vraiment nulle de ne pas l’avoir encore fait…

    • 29/11/2016 à 08:26 | #19

      Oh c’est une histoire de goûts et de couleurs, qu’il faut aussi savoir respecter 😉 Il y a tellement de livres à découvrir qu’une seule vie – bien malheureusement – ne suffirait pas.

  10. 27/11/2016 à 19:28 | #20

    Tu me donne furieusement envie de me replonger dans « Les Annales du Disque-monde » surtout que je n’ai pas encore assisté au mariage de Magrat!

    • 29/11/2016 à 08:27 | #21

      Ah-AH ! Voilà une tentation de choc pour remettre le pied à l’étrier 😉

  1. 30/10/2016 à 22:00 | #1
  2. 11/11/2016 à 17:12 | #2
  3. 16/11/2016 à 07:40 | #3
  4. 23/11/2016 à 20:17 | #4
  5. 31/12/2016 à 10:02 | #5