Accueil > CAUSSARIEU Morgane > CAUSSARIEU Morgane – Je suis ton ombre

CAUSSARIEU Morgane – Je suis ton ombre

.

Je suis ton ombre Morgane CaussarieuTitre : Je suis ton ombre
Auteure : Morgane Caussarieu
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Poil de Carotte habite à Le Temple, tout petit village d’Aquitaine. Il s’ennuie, et rêverait d’avoir Timmy comme pote plutôt que le gras David. Comme ici, il n’y a rien à faire, après l’école, il part trainer à droite et à gauche : au blockhaus et à la vieille ferme calcinée près de chez lui. Il tombe alors sur un carnet vieux de 300 ans et sa lecture l’emmène loin : aussi bien à La Nouvelle-Orléans, qu’à entendre un chat noir parler.

.
.

Je n’aime pas Poil de Carotte. Et pourtant, le récit est attirant.
En plus de sa chevelure rousse, on pourra y noter quelques similitudes avec le personnage de Jules Renard. On apprend très vite qu’il vit dans le deuil de sa mère et de son frère. A l’école, il est un véritable souffre-douleur de Timmy Krump et de Hugo-le-putois ; tout cela sous le regard de la plus jolie fille de la classe, Méli et d’un copain qu’il se traine, David qu’il surnomme Le P’tit Gros.
.

Dans ce village des Landes, la ruralité exacerbe le comportement des jeunes prompts à faire des c*nneries. Son langage est familier, rempli de mots fleuris et d’expressions abîmées. Poil de Carotte est un peu méchant mais surtout très malheureux.

.

Je balance mon cartable sur mon lit, si on peut appeler « lit » un matelas de futon posé à même le sol en ciment. Faut pas croire, je suis pas du style à me plaindre, surtout que P’pa me dit toujours de pas faire ma Cosette. Va savoir qui c’est cette meuf. Sûr qu’elle doit geindre un max !

.

Sa vision est particulière (en fait, elle n’est pas la mienne) : on s’attend à ce qu’il change d’avis, on croit percevoir un infime changement de trajectoire avant qu’il fonce dans la direction qu’on redoutait (comme le personnage Max de Sarah Cohen-Scali). La parole du chat noir n’est pas la seule chose surprenante, mais on peut s’en douter, le bayou abrite aussi des créatures monstrueuses, notamment le oupire.
.

Il y a également Jacques et Jean. On fera leur connaissance à travers les écrits de Gabriel, le fameux journal découvert par Poil de Carotte. Ces deux-là ont vécu au XVIIIe siècle, aux abords d’un bayou en Louisiane. A l’inverse, le langage y est plus soutenu ; plus riche, aussi. Et tout comme notre protagoniste, moi non plus je ne voulais plus lâcher le cahier de Gabriel.

.
.

Morgane Caussarieu mêle ces deux récits par un style riche et trash ; celui du quotidien de Poil de Carotte à notre époque et celui des jumeaux dans les années 1700. Ils partagent une solitude très lourde, limite atroce. Ces enfants ont perdu leur innocence, leurs repères aussi. Ils sont en quête de l’amour dans le regard de l’autre. Et il leur est difficile de comprendre qu’ils sont véritablement une personne – un être vivant pourrait-on dire -,  de faire la part des choses quand leur environnement est salement amoché et l’influence d’autrui si écrasante. Leur inhibition est totale, leur humanité est ensevelie sous la crasse du comportement des autres.

.

Le récit non édulcoré est pour un public averti : car s’il est rude, il peut aussi s’avérer particulièrement violent : le non-dit exposé par l’auteure est le reflet de l’horreur humaine la plus noire qu’il soit. L’ambiance est à l’image du bayou, moite, glauque et oppressante. La fin apparait d’autant plus amer que l’écrivaine a réussi – presque à notre insu – à nous tenir suspendu aux récits.

.
.

« Je suis ton ombre » de Morgane Caussarieu inclut un double récit de garçons enfermés dans une solitude atroce et profonde. 300 ans les séparent et pourtant, leurs émotions semblent être au diapason. Le style de la plume est aussi incisif qu’instinctif et nous entraine dans une histoire lugubre, un brin cafardeux et fascinante. Lecture pour public averti.

.
.

extrait Je suis ton ombre Morgane Caussarieu.

.Je suis ton ombre Caussarieu livre

.

————————————————————————~*

.
.

Souvenir de lecture : Les sans-scrupules adultes.

.

Dans le chaudron : Pour le côté slatterpunk « Les contes de la fée verte » de Poppy Z. Brite

.

SFFF au femininLogo Lecture Equitable

.

Ma lecture contribue à mon challenge « SFFF au féminin« , j’avais gagné le livre au concours des six mois, organisé par Tigger Lilly.
C’est également une lecture équitable.

.

Clair Obscur (Endéa), La prophétie des ânes (Cornwall), Les lectures de Xapur, Mes imaginaires (Sandrine), Quoi de neuf sur ma pile ? (Gromovar), Un brin de lecture (Karline), Un papillon dans la Lune, Vampirisme (Vladkergan) sont aussi allés gratter le sable dans le blockhaus.

CITRIQ
.

  1. 29/01/2015 à 19:32 | #1

    Elle va loin, pas de concessions dans ce texte-là, ça me plait. Certaines scènes marquent durablement…

    • 29/01/2015 à 20:02 | #2

      L'une qui m'a le plus marquée est sans doute celle avec La Baudruche...

  2. 29/01/2015 à 19:32 | #3

    Elle va loin, pas de concessions dans ce texte-là, ça me plait. Certaines scènes marquent durablement…

  3. 29/01/2015 à 21:35 | #4

    J’en ai beaucoup entendu parler de ce livre, j’espère que j’en supporterai la lecture lol

    • 30/01/2015 à 11:32 | #5

      Il y a quelques moments qui piquent, mais c'est supportable.

  4. 29/01/2015 à 21:35 | #6

    J’en ai beaucoup entendu parler de ce livre, j’espère que j’en supporterai la lecture lol

    • 30/01/2015 à 11:32 | #7

      Il y a quelques moments qui piquent, mais c'est supportable.

  5. 30/01/2015 à 00:27 | #8

    Rah, tu m’intrigues et tu donnes envie… Wish List !

  6. 30/01/2015 à 00:27 | #10

    Rah, tu m’intrigues et tu donnes envie… Wish List !

  7. 30/01/2015 à 09:35 | #12

    C’est sûr que la lecture est parfois éprouvante, ce n’est pas un livre pour les fillettes^^

    • 30/01/2015 à 09:50 | #13

      Pour les ENFANTS Xapur !
      J’ai beaucoup aimé cette lecture difficile mais marquante.

    • 30/01/2015 à 11:37 | #15

      Xapur, oui, elle peut ne pas convenir à certains lecteurs tout de même.

  8. 30/01/2015 à 11:11 | #16

    J’ai croisé l’auteur aux Imaginales mais j’ai bien senti le style très sombre, très dur, et je n’étais pas sûre que ça me plaise plus que ça. Du coup j’ai rien pris. ^^ Je pense que ça peut être intéressant d’en lire un, tout de même; ne serait-ce que pour l’aspect réécriture et pour, d’après ce que je vois, découvrir sa plume particulière.

    • 30/01/2015 à 11:38 | #17

      Je savais ses écrits très sombres, et peut-être que si je n'avais pas gagné le livre chez Tigger Lilly, je n'aurai pas découvert sa plume de suite. Je n'y ai pas vraiment vu de réécriture, pour le mythe, tu veux dire ?

      • 30/01/2015 à 14:58 | #18

        La réutilisation de Poil de Carotte, au moins. 🙂 Peut-être que le terme de réécriture est inapproprié, j’ai simplement imaginé que c’était le cas en lisant tes notes de lecture !

        • 30/01/2015 à 15:02 | #19

          La ré utilisation du surnom, oui :) Après je ne sais pas si l'auteure voulait réellement faire un parallèle, c'est moi qui ai trouvé qu'il ressemblait un peu à celui de Jules Renard sur quelques éléments.

  9. 30/01/2015 à 11:55 | #20

    Je le note !!

  10. 30/01/2015 à 11:55 | #21

    Je le note !!

  11. 01/02/2015 à 18:25 | #23

    Il est au programme, sans doute le jour où je tomberais dessus par hasard à la bibliothèque mais il est au programme ^^.

    • 01/02/2015 à 20:26 | #24

      J'espère qu'ils le mettront en avant pour que ton œil se pose dessus ;)

  12. 01/02/2015 à 18:25 | #25

    Il est au programme, sans doute le jour où je tomberais dessus par hasard à la bibliothèque mais il est au programme ^^.

    • 01/02/2015 à 20:26 | #26

      J'espère qu'ils le mettront en avant pour que ton œil se pose dessus ;)

  13. 03/02/2015 à 13:46 | #27

    Ce livre me donne vraiment envie et il m’intrigue, sans doute un prochain achat 😉

  14. 03/02/2015 à 13:46 | #29

    Ce livre me donne vraiment envie et il m’intrigue, sans doute un prochain achat 😉

  15. 13/02/2015 à 13:45 | #31

    IL a l’air pas mal ce bouquin.

  16. 15/02/2015 à 11:17 | #33

    J’hésite à lire cet auteur, j’ai peur que ce soit trop trash…

    • 15/02/2015 à 16:10 | #34

      Je t'avoue très sincèrement que je n'aurai pas reçu le livre grâce au concours de Tigger Lilly, je ne serais pas allée de moi-même vers un livre de Morgan Caussarieu. C'est surtout que cela met mal à l'aise, comme la plume de Poppy Z. Brite ou encore Lisa Tuttle si tu connais.

  17. 15/02/2015 à 11:17 | #35

    J’hésite à lire cet auteur, j’ai peur que ce soit trop trash…

  18. 08/03/2015 à 21:06 | #36

    Alors effectivement c’est très glauque comme livre, en fait il a tous les ingrédients pour me déplaire et pourtant il m’a plu ^^ IL est formidablement bien écrit et comme toi j’ai été suspendue au récit.

    • 08/03/2015 à 21:38 | #37

      C'est épatant d'être accrochée à un récit alors qu'il avait de grandes raisons de ne pas nous plaire.

  19. 08/03/2015 à 21:06 | #38

    Alors effectivement c’est très glauque comme livre, en fait il a tous les ingrédients pour me déplaire et pourtant il m’a plu ^^ IL est formidablement bien écrit et comme toi j’ai été suspendue au récit.

  20. 31/03/2015 à 18:40 | #39

    Comme je te le disais dans ton Rond de sorcière, j’aime beaucoup la couverture. Par contre, même après lecture de ta chronique, je n’arrive pas à me décider si j’ai envie de lire ce livre ou non. Dans un sens, il m’intrigue énormément mais dans l’autre, j’ai peur que ce ne soit pas pour moi. (En fait, ça me fait un peu comme avec American Horror Story, je ne sais toujours pas si je vais regarder cette série ou non alors qu’elle m’intrigue depuis longtemps)

    • 31/03/2015 à 19:41 | #40

      Et bien tu fais bien de faire le parallèle : c'est bien de l'horreur, mais qui peut fonctionner différemment selon chacun (et selon ses propres peurs)

  21. 31/03/2015 à 18:40 | #41

    Comme je te le disais dans ton Rond de sorcière, j’aime beaucoup la couverture. Par contre, même après lecture de ta chronique, je n’arrive pas à me décider si j’ai envie de lire ce livre ou non. Dans un sens, il m’intrigue énormément mais dans l’autre, j’ai peur que ce ne soit pas pour moi. (En fait, ça me fait un peu comme avec American Horror Story, je ne sais toujours pas si je vais regarder cette série ou non alors qu’elle m’intrigue depuis longtemps)

  22. 18/09/2015 à 07:56 | #42

    Le seul roman que j’ai lu de Morgane Caussarieu (« Dans les veines ») était déjà assez oppressant, je suis prête à tout, même à me laisser tenter. 😉

  1. 29/01/2015 à 18:49 | #1
  2. 30/01/2015 à 09:34 | #2
  3. 07/02/2015 à 22:48 | #3
  4. 09/02/2015 à 11:54 | #4
  5. 09/02/2015 à 11:54 | #5
  6. 19/02/2015 à 13:47 | #6
  7. 19/02/2015 à 13:47 | #7
  8. 08/03/2015 à 15:01 | #8
  9. 09/09/2015 à 17:24 | #9
  10. 09/09/2015 à 17:24 | #10
  11. 13/12/2015 à 23:23 | #11
  12. 13/12/2015 à 23:23 | #12
  13. 31/12/2015 à 10:01 | #13
  14. 31/12/2015 à 10:01 | #14
  15. 25/07/2016 à 16:23 | #15