Accueil > Vie de lectrice > Il a plu chez moi ⛈

Il a plu chez moi ⛈

.

Bibliothèque déplacée et livres empilés

.

2019. La bibliothèque.

Cela aurait dû m’alerter. C’est une année impaire, il y a comme un schéma qui se dessine.

.

gif jaquar trempé sous la pluie

.

Depuis 2012, une nouvelle bibliothèque « romans » trône dans le bureau ; elle vient compléter celle qui règne sur le salon. Vous pouvez les voir dans toute leur beauté par ici ✨. En 2017, je vous avais montré en image le remplissage la mise à jour de la bibliothèque dont ses rayonnages devaient pouvoir contenir nos acquisitions sur de longues années (spoiler : à l’heure actuelle elle déborde, et je vends des compagnons).

.

Gif mots qui glissent d'une page
.

🛒 Bien. Dans ce dernier billet, je vous listais aussi les terriiibles fois 🤦🏻‍♀️ où l’on a dû bouger une bibliothèque qui devait originellement être calée ad vitam eternam ou du moins, jusqu’à un déménagement hypothétique de domicile

  • 2013 : pour détapisser et repeindre la pièce
  • 2015 : pour installer le parquet flottant
  • 2017 : pour installer le nouveau bureau

.

🌡 Cette fois, l’événement était beaucoup moins réjouissant et je vous en parle un jour de canicule car « ça passe mieux » pour moi.

.

Gif pluie du film The eternal sunshine of the spotless mind

.

⚡ Mercredi 19 juin, il y a un violent orage sur Toulouse. C’est d’ailleurs le plus brutal que j’ai vécu depuis que j’habite dans la ville rose. On était sur un des secteurs les plus touchés : des grêlons mesurant un à deux centimètres, du vent avec rafales enregistrées à 137km/h et la tombée de 30 millimètres en 12 minutes (soit l’équivalent de 15 jours de pluie). Autant te dire qu’on ne s’est pas extasiés longtemps devant le spectacle quand un rideau d’eau – littéralement ! – s’est installé sur nos fenêtres. L’infiltration était en cours. On a écopé sec : une mare dans le salon était déjà en train de se former. Et on a beaucoup, mais alors beaucoup moins rigolé quand on s’est aperçu que la même scène se déroulait dans le bureau avec l’immense joie de voir que l’eau stagnait au pied de la bibliothèque. C’est-à-dire au niveau des premières lattes du parquet impossibles à changer puisque le parquet a été posé d’un seul tenant sur l’ensemble de l’appartement.

.

gif bottes de pluie pleine d'eau
.

🌊 Et c’est reparti, la technique est bien rodée : on vide quelques rayonnages un par un, puis quelques planches d’étagère, dans l’efficacité et la moiteur de la soirée. Cette fois, on n’a pas la possibilité de déplacer entièrement la bibliothèque puisque le cadre demande à être allongé au sol pour être démonté, canapé antérieurement déplacé. Ce dernier avait le dos trempé et l’humidité était bien trop concentrée encore au sol. Alors, on tire, centimètre par centimètre, d’un côté, de l’autre, on penche la bibliothèque pour qu’elle repose sommet contre le mur, on « retient », des livres et des rayonnages encore en équilibre.

.

Vidage partiel de bibliothèque Bibliothèque poussée du mur
.

📚 J’ai encore maudit un peu les livres, j’ai demandé à ceux qui étaient encore là pourquoi ils n’avaient toujours pas trouvé de nouveaux foyers (l’équivalent de trois rayonnages !), j’ai demandé à ceux que j’aimais tant de peser moins lourd (sait-on jamais). Et le tout orchestré par une bonne migraine, évidemment, sinon ce n’est pas du jeu. Le lendemain matin, le rangement a été effectué sur du parquet bien sec et en parfait état dans le bureau. On a déclaré un dégât des eaux pour les lattes gonflées devant la porte-fenêtre.

.

🐱 Et mes assistants bibliothécaires félins, comment s’en sont-ils sortis ? Parfaitement. Après une inspection des travaux en cours minutieuse, ils étaient ravis de la nouvelle configuration de l’espace de jeux. Et on a réalisé un final dans le rire quand le plus jeune – Moriarty – s’est précipité par la porte-fenêtre ouverte pour « profiter » du balcon… qui s’était rempli d’eau. Il est resté les deux pattes antérieures plantées dans la « piscine » tellement il a été surpris.

.

Inspecteur félin Raspoutine Inspecteur félin Moriarty

.

P.S. : aucun livre n’a été maltraité, ils sont tous en parfait état (et ne craignent plus rien après un dégât des eaux et un incendie de toute façon).

.

Categories: Vie de lectrice Tags:
  1. 25/06/2019 à 21:21 | #1

    J’imagine bien la galère, et je compatis !
    Mais j’avoue que j’adore les photos de tes chats 🙂

    • Acr0
      25/06/2019 à 21:58 | #2

      Merci 🙂 Ahah, les chats attirent toujours les lecteurs 😉

  2. bambi_slaughter
    26/06/2019 à 20:28 | #3

    Ouf les livres sont saufs.
    Sinon, tu dois habiter pas loin d’où je vivais quand j’étais au lycée et où ma soeur et son compagnon vit maintenant parce que le bas de leur maison était complètement inondé chez eux aussi (et c’est pas loin de là où ils ont enregistré la rafale de vent ^^) et ton chat à droite ressemble (en moins poilu) à celui de ma mère. Ils sont peut-être cousins. 😛

    • Acr0
      28/06/2019 à 13:50 | #4

      J’avoue ne pas savoir où la rafale a été enregistrée, mais j’habite plein sud intramuros 😉 Argh, ils ont dû avoir de gros dégâts… je leur souhaite plein d’énergie pour les démarches administratives. J’espère que celui de ta mère n’est pas aussi « inventif » en matière de petites bêtises que le mien 🤪

  3. 27/06/2019 à 18:40 | #5

    Les tempêtes de grêlons c’est terrible. En juillet dernier, ma soeur a vu tout l’intérieur de sa maison détruit par des grêlons gros comme des balles de tennis. Ils sont arrivés comme des scuds sur la toiture et ont tout transpercé et gorgé, le plafond et les murs intérieur d’eau et tout s’est effondré. J’y étais en plus ! Et là à 24h près, j’aurais pu être à Toulouse puisque j’y ai atterri de Tunis jeudi matin.
    Bon heureusement que tes livres et les chats n’ont rien eu, ou pas grand chose ! Mais c’est toujours traumatisant ce genre de trucs.

    • Acr0
      28/06/2019 à 13:53 | #6

      Il me semble avoir vu des photos que tu avais partagées sur Facebook, mais je ne suis pas sûre que ce soit lié à l’événement dont tu parles 🤔 Ces conditions météorologiques sont accablantes et il est dit qu’elles ne s’arrangeront pas au fil des année. Ce billet me sert à laisser un souvenir sur le blog, heureusement je n’ai pas été traumatisée car les conséquences sont minimes. Ce genre d’événements aident à relativiser – sur le confort dans lequel on vit – vis-à-vis des dégâts désastreux ailleurs engendrées par les catastrophes naturelles.

  4. 29/06/2019 à 14:41 | #7

    Quelle galère et quelle angoisse. Bon courage pour arranger tout cela !

  5. 29/06/2019 à 17:56 | #8

    Quelle histoire ! Heureusement les livres (et les chats, mis à part 2 pattes mouillées) n’ont rien mais bon courage pour le parquet et la déclaration aux assurances.

    • Acr0
      30/06/2019 à 14:30 | #9

      Nous avons placé le parquet flottant nous-mêmes, j’ai trouvé que c’était accessible pour moi. Par contre, au vu de la position des lattes à changer, c’est une toute autre paire de manches. L’intervention d’un professionnel sera salvatrice puisque notre parquet est d’un seul tenant (quelle latte démonter pour atteindre celles qui sont à remplacer, avec méthode « en décalé »). Aucun souci avec l’assurance, ils avaient même allongé de quinze jours le délai pour déclarer un dégât. Et la mienne, en général, les démarches sont plutôt simples et efficaces.

  6. 01/07/2019 à 10:52 | #10

    @Acr0
    Oui oui c’était bien ça, c’était le 4 juillet dernier !

    • Acr0
      01/07/2019 à 11:03 | #11

      C’était très impressionnant et j’imagine que les démarches ont dû être ardues 😔

  7. 01/07/2019 à 11:05 | #12

    @Acr0
    Oui, ils ont dû batailler avec l’expert pour être tout remboursé. Il y en a eu pour 180 000 euros avec la toiture, l’intérieur, tout refaire et le mobilier. En fait, il ne restait que les 4 murs extérieurs qui étaient intacts.

  8. 04/07/2019 à 10:30 | #13

    Heureusement les livres sont saufs ! C’est toujours bien angoissant tout ça…

    • Acr0
      09/07/2019 à 12:20 | #14

      Ils ont déjà subi un dégât des eaux et un incendie… je crois qu’ils sont résistants 😀

  9. 07/07/2019 à 05:47 | #15

    Ouf, quelle aventure ! J’imagine bien la panique…. Heureusement, le dénouement n’est pas trop catastrophique !

    • Acr0
      09/07/2019 à 18:36 | #16

      Non, juste un bout de parquet à faire changer 😉 J’ai écrit quelques mots sur le blog pour garder une trace mais heureusement que ma vie n’est pas digne des films hollywoodiens/ J’aurais peut-être du écrire cet article en mode putàclic pour m’apporter de nombreux visiteurs 🤪 (la réponse est non)

  10. 08/07/2019 à 10:01 | #17

    Rholalala, l’aventure quoi!
    Tu m’en avais parlé… mais lire ce compte-rendu… c’est encore pire!
    Jack & Rose from Toulouse! (bon là je déconne un peu ;-))
    Wais non, ça devait être impressionnant cet orage… des grêlons en plein été, c’est toujours un peu apocalyptique….
    OUF pour les livres! Pas de casse. Et finalement, le parquet n’a pas été abîmé?

    • Acr0
      09/07/2019 à 18:41 | #18

      Il valait mieux que ce soit la pluie qui soit entrée et non la Garonne qui ait débordé… sinon, c’était signe que l’apocalypse avait réellement démarré ! Si, le parquet qui se trouve devant la porte-fenêtre a gondolé. L’eau prisonnière sur le balcon s’est infiltrée par la structure de la fenêtre.

  1. 02/07/2019 à 10:57 | #1