Accueil > PRATCHETT Terry > PRATCHETT Terry – Disque-monde – Accros du roc

PRATCHETT Terry – Disque-monde – Accros du roc

.

Couverture du livre Accros du roc de Terry PratchettTitre : Accros du roc (Les annales du Disque-monde, tome 16)
Auteur : Terry Pratchett
Plaisir de lecturenote : 4 Livre à découvrir
.

Nore Noresson, Kreskenn Kelenn, Magma alias Lias Trapp se retrouvent pour former un groupe : puisque ce dernier frappe sur ses cailloux, ils vont jouer de la musique de roc.

.
.

Il suffit d’un adepte déchainé par son guitare pour obtenir un public en délire. La Guilde des Musiciens veut mettre fin au succès de ce groupe officieux et importun. Mais tout le monde adhère, les femelles lancent leurs sous-vêtements sur scène et même les mages laissent tomber les robes longues.
.

« Accros du roc » proposent deux histoires en parallèle. On suivra aussi Suzanne qui va retrouver la trace de sa famille et devoir assumer le rôle qui lui est attribuée. Elle est si discrète que personne ne la voit réellement.

.

Le troll souleva un gros sac de cuir posé devant lui. « C’est ça moi je joue », dit-il. Un certain nombre de gros cailloux ronds dégringolèrent par terre. Lias en ramassa un et lui donna une chiquenaude. Bam, fit le caillou.
« De la musique avec des kailloux ? s’étonna Kreskenn. Komment vous l’appelez ?
— On l’appelle Ggrouhauga, répondit Lias. Ça veut dire : musique faite avec du roc. (…)
— K’est-ce ke vous faites avek ?
— Je les cogne ensemble.
— Et après ?
— Comment ça, « et après » ?
— K’est-ce ke vous faites une fois ke vous les avez kognés ensemble ?
— Je les cogne encore », répondit Lias, batteur dans l’âme.

.

On croisera donc les mages de l’Université de l’Invisible d’Ankh-Morpork et notamment son archichancelier Mustrum Ridculle. La Mort sera aussi de la partie et Planteur n’aura pas froid aux yeux. Trolls, nains, humain aux allures elfiques ne seront pas en reste.
.

Bien que les instruments soient hantés par des esprits de la Musique, le lecteur n’a pas besoin d’être un spécialiste pour y voir un bon nombre de références musicales. Une majorité est dédiée à des groupes rock, exemple : Laide Zibeline, les houes, Au malheur des hommes et I2.

.

« Accros du roc » a bien mieux fonctionné sur moi que « Les Zinzins d’Olive-Oued », tome où les personnages étaient accros au cinéma (je m’étais ennuyée avec l’intrigue). Ici, il y a des passages qui se partagent émotions et franches rigolades. C’est une critique sur les thèmes de la vie, de la mort et de l’oubli. Et il faut dire que les jeux de mots de Patrick Couton sont à applaudir des deux mains.

.
.

— Moi, je souffle dans tout ce que je peux me mettre en bouche, assura Nore.
— Ah bon ? fit Kreskenn. Il chercha un compliment poli. Vous devez faire beaucoup d’heureux.

.

Il y a les gens du jour et les créatures de la nuit.
Et il importe de se rappeler que les créatures de la nuit ne sont pas simplement les gens du jour qui veillent tard parce qu’ils s’imaginent ainsi davantage dans le coup et plus intéressants. Il faut beaucoup plus qu’une couche épaisse de mascara et un teint pâle pour franchir la ligne de démarcation.
L’hérédité peut arranger les choses, bien entendu.

.

Il existait bel et bien une rivière dont, d’après la légende, une seule goutte d’eau privait un individu de sa mémoire.
Beaucoup supposait qu’il s’agissait de l’Ankh dont l’eau se boit, voire se découpe et se mâche. Un verre d’Ankh priverait sûrement son consommateur de sa mémoire, ou du moins lui causerait des désagréments qu’il n’aimerait en aucune façon se rappeler.
À vrai dire, il existait une autre rivière qui avait cette faculté. Bien entendu, il y avait un os. Nul ne savait où elle se trouvait car les voyageurs qui tombaient dessus crevaient toujours de soif.
La Mort porta son attention ailleurs.

.
.

Livre Accros du roc de Terry Pratchett avec l'illustation complète de Josh Kirby

Couverture du livre Accros du roc de Terry Pratchett. A gauche : illustration de la hardcover aux éditions Orion. A droite, illustration de Marc Simonetti pour les éditions Pocket

Illustrations de Paul Kidy : elles représentent la Mort de Terry Pratchett dans le livre "Accros du roc"

Illustration de la Mort et sa guitare par Marc Simonetti en référence au livre "Accros du roc" de Terry Pratchett

.

————————————————————————~*

.

Logo défi Valériacr0Cette lecture a été sélectionnée par Valériane pour le mois de novembre lors de notre défi Valériacr0. Il s’avère que le précédent tome avait aussi été lu grâce à elle en  avril.

.

Hilde (Le livroblog) a aussi poussé un cri quand la harpe de Kreskenn Kelenn fut brisée.

.

Illustrations : #01 Illustration de Josh Kirby ; #02 Illustration de la ‘hardcover’ de Orion Publishin Group ; #04 et #05 Illustrations de Paul Kidby ; #03 et #06 Illustrations de Marc Simonetti.

.

  1. 01/12/2017 à 17:03 | #1

    Il est tellement drôle celui-ci ! J’en garde un super souvenir !

    • Acr0
      01/12/2017 à 19:06 | #2

      Ah chouette 🙂 As-tu lu le suivant « Les tribulations d’un mage en Aurient » ? Je redoute un peu.

  2. Saureus
    02/12/2017 à 16:27 | #3

    @Acr0
    Très bon souvenir aussi. Ce livre est excellent !

    Quand aux tribulations d’un mage en aurient, je l’ai souvent vu cité comme un des meilleurs, sinon le meilleur Disque-monde. Personnellement, je ne serais pas aussi catégorique, mais c’est vrai qu’il est excellent.

    • Acr0
      03/12/2017 à 19:32 | #4

      OUF, tu me rassures 🙂 J’avais un peu de mal à me projeter dans sa lecture et donc de continuer les annales par ce tome-là (oui, je m’entête à les lire dans l’ordre de publication).

  3. 03/12/2017 à 19:00 | #5

    Tu vas me dire, c’est étrange moi qui adore la fantasy mais je n’ai jamais lu un seul Pratchett ! Et au vu de tes chroniques je me dit que je devrais un jour franchir le pas =D

    • Acr0
      03/12/2017 à 19:40 | #6

      Oh, je ne pense pas qu’il devrait y avoir des auteurs qu’on devrait absolument lire… que ce soit en fantasy ou dans d’autre sous-genres. Les romans de Terry Pratchett ont l’humour comme particularité et cela peut ne pas plaire à tous.

  4. 04/12/2017 à 16:51 | #7

    Belles illus pour ton article!
    Ca donne toujours évidemment envie de découvrir la série.
    faudra que je pense à m’y remettre un de ces 4 🙂

    • Acr0
      04/12/2017 à 20:30 | #8

      Apparemment ce tome était inspirant pour ces illustrateurs 😀 La série est longue et parfois on se dit que c’est réconfortant juste l’idée en avoir tant encore à découvrir.

  5. Saureus
    04/12/2017 à 18:27 | #9

    @Acr0

    Tu ne crains pas grand chose à les lire dans l’ordre. Pour moi, tu es justement dans la partie la plus sympa de la série !^^

    • Acr0
      04/12/2017 à 20:30 | #10

      C’est exactement ce que m’a dit mon Amoureux il y a quelques jours 😉

  6. 05/12/2017 à 11:44 | #11

    @Acr0
    oui c’est vrai… rester dans l’univers c’est chouette.
    Ce sont des éditions illustrées celles-ci?

    • Acr0
      12/12/2017 à 21:16 | #12

      Non, pas du tout mais ce sont des illustrateurs qui ont été embauchés pour travailler sur les illustrations de couverture de Disque-monde.

  7. 09/12/2017 à 18:05 | #13

    Il faudra que je rajoute du Pratchett à mon cocktail livresque 2018 ! Les ingrédients s’accumulent mais celui-ci me paraît incontournable, depuis le temps que je le dis ^_^ Merci 🙂

    • Acr0
      12/12/2017 à 21:25 | #14

      Surtout, s’il te vient à l’idée de commencer en 2018, n’oublies pas qu’ils se lisent tous indépendamment – en suivant les sous-cycles : les sorcières, la mort, le guet… – SAUF le tome 1 La huitième couleur et le tome 2 Le huitième sortilège. Ils vont réellement de pair !

  1. Pas encore de trackbacks