Accueil > STRAYED Cheryl > STRAYED Cheryl – Wild

STRAYED Cheryl – Wild

.

Wild Cheryl StrayedTitre : Wild
Auteur : Cheryl Strayed
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique
.

Tout va mal dans la vie de Cheryl. Sur les rayonnages près d’une caisse de supermarché, ses yeux tombent sur la couverture du premier volume du guide du Pacific Crest Trail. C’est décidé, elle se lance dans l’aventure ; cela lui fera les pieds. Elle ne sait pas à quel point.
.
.

J’ai marché, marché, l’esprit en mode primal, vide de toute pensée à l’exception d’une seule : aller de l’avant. J’ai continué jusqu’à ce que mon corps se rebelle et que je ne puisse plus mettre un pied devant l’autre. Alors j’ai couru.

.

Wild 01Début 2015, j’ai vu le film du même titre de Jean-Marc Vallée, avec la magnifique interprétation de Reese Witherspoon : le réalisateur nous a montré un peu des imposants paysages de l’Ouest et les émotions étaient au rendez-vous. C’est comme ça que j’ai su que ce long-métrage était tiré d’un livre.
Je l’ai acheté début octobre pour être parée sur le retour d’un voyage, alors que ma liseuse venait de me faire louper un battement de cœur – en refusant de s’allumer – et en me laissant désœuvrée sur l’aller. Valériane est passée par là et me l’a choisi en décembre dans le cadre de notre défi. Voilà comment il s’est enfin retrouvé entre mes mains (C’est déjà toute une aventure).

.
Cheryl Strayed a 26 ans, plus de famille, plus de mari, pas d’enfant. Elle n’arrive pas à faire le deuil d’une personne qui lui était très chère, elle se laisse flotter dans la drogue, son entourage se défait d’elle. Alors, forcément, une randonnée en comparaison, c’est rien.
.

Le Pacific Crest Trail  « Le chemin des crêtes du Pacifique » (PCT), est un sentier de 4240 kilomètre, qui traverse les États-Unis, en partant du Mexique pour rejoindre la frontière du Canada en longeant la côte Ouest. Cheryl Strayed choisit d’effectuer le segment partant du désert des Mojaves au sud de la Californie jusqu’au pont des Dieux qui enjambe le Columbia, le fleuve qui sépare L’Oregon de l’état de Washington. 1770 kilomètres.

.
Quand on ne randonne pas – même pas le dimanche, un mois sur deux – il faut avoir beaucoup de volonté pour se lancer dans cette randonnée particulièrement âpre. Beaucoup de volonté ou alors une grosse dose de folie doublée d’une inconscience phénoménale.
.

Elle partira seule, accompagnée de son sac, qu’elle surnommera Monster. Ce sac, elle ne peut d’ailleurs le hisser sur son dos, qu’en glissant les bretelles sur ses épaules en position assise. Puis de passer à genoux, en espérant que Monster ne passe par-dessus la tête, pour se relever, les mains accrochées fermement à un meuble. Ses chaussures sont trop petites, elle souffre le martyre à chaque instant. Et ce n’est que le début de la liste des tracas de son statut nouveau de randonneuse PCT.

.

Wild 03
.
.

Cheryl StrayedCe récit de voyage pourrait être une histoire simple voire même convenue. Mais les flash-backs disséminés dans le récit nous apprennent Cheryl, elle et sa vie. Bien avant son départ de la petite chambre miteuse d’un hôtel aux pieds du désert de Mojave, on sait que cette aventure va largement dépasser ses capacités.
.

Plus grande que la douleur physique naissant de ses chaussures trop petites, la souffrance mentale va l’amener à un voyage intérieur terrifiant. Le dépassement personnel sera au sens propre et au sens figuré. L’introspection de Cheryl va nous serrer le cœur. La plume est très émouvante, nous avons de la peine pour la protagoniste mais aussi beaucoup de respect.
.

Ce livre ne devait pas faire moins de 496 pages car il est évident qu’à sa lecture, vous allez vous interroger sur vos tracas, sur le chemin de votre vie et sans doute vous lancez (ou continuez) dans votre introspection. Le livre m’a fait réfléchir longtemps après l’avoir refermé. Et j’ai cherché des informations sur le PCT – et des tas de photos des paysages.
.
.

« Wild » de Cheryl Strayed est le récit autobiographique d’une randonnée célèbre, le Pacific Crest Trail aux États-Unis. Bien plus que le compte-rendu des kilomètres, l’auteur nous entraine dans sa vie, ses difficultés et de ses blessures non-guéries. Point de pathos, elle écrit avec  beaucoup de justesse, sa vie et toutes les actions qui font sa personne. Traversez émotions et panoramas superbes.

.
.

Wild 02.

Citations (clic)

Citations Wild Cheryl Strayed.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Le toucher de la peau de ses hanches, savant mélange d’une peau de poulet plumé et d’écorce.

.

Defi valeriacr0Via le défi Valériacr0, Valériane a choisi l’un des rares livres de ma pile à lire qui ne s’avère pas issus des littératures de l’imaginaire.

.

.

livre adaptation cinemaMon avis sur l’adaptation cinématographique
On comprendra dès les premières minutes, que ce road-trip est surtout d’introspection. Au fur et à mesure des pas et des souvenirs, Cheryl revient sur sa vie. Et les bleus sur son corps ne sont pas les blessures les plus coriaces.
Côté « images » j’aurais aimé en voir un peu plus : quitte à filmer le fameux trek, autant en prendre plein la pupille. Humour et émotion se mélangent pour dresser le portrait assez juste d’une belle femme.
Point d’excessivité pour ce long-métrage américain, que ce soit sur l’action ou l’aspect mélodramatique. On ne peut que se prendre d’affection pour Cheryl, incarnée de manière impeccable par Reese Witherspoon. La particularité du film est d’inviter le spectateur à (re)méditer à propos de ses propres interrogations. Ce film n’est pas une version féminine de « Into the wild » (rien à voir)

.
Les singes de l’espace (Ludo), Margaud Liseuse se sont aussi assurés que leurs orteils possédaient tous leur ongle.

CITRIQ
.

Illustration : #01 source inconnue ; #03 Cheryl Strayed, sur le PCT, dans le Sud de la Californie (juin 1995); #02 et #04 par Visuals for change.
.

Categories: STRAYED Cheryl Tags:
  1. 08/01/2016 à 20:31 | #1

    Je suis…. tellement… HEUREUSE!! que tu aies aimé ce livre. Car pour moi, c’est… c’est un tout. C’est mon TOP 3 de 2015, ce livre m’a ouvert les yeux, l’esprit, il est entré dans le panthéon des livres lumières. Bref, c’est toute une aventure.

    • 08/01/2016 à 20:41 | #2

      Je savais qu'il t'avait marquée, mais pas autant. Et je comprends tout à fait, je suis ravie quand les gens apprécient les livres que j'ai adorés.

  2. 08/01/2016 à 21:46 | #3

    Ah la la, depuis le film j’ai très envie de revivre ça dans le livre! Tu me donnes très envie de m’y remettre bientôt!

    • 09/01/2016 à 18:00 | #4

      Fonces :) Maintenant que j'ai fini le livre... je veux revoir lef film !

  3. 09/01/2016 à 08:06 | #5

    J’avais bien aimé le film, même si l’intensité émotionnelle était moindre que dans « Into the wild » (mais qui sont deux films différents en effet, mais qu’il est difficile de ne pas comparer…). Et Reese Witherspoon réalise une très belle performance d’actrice.

    Du coup, ton retour sur le roman est intéressant. Tu dirais qu’ils se complètent un peu ou bien la redondance est tout de même présente ?

    • 09/01/2016 à 18:02 | #6

      Je trouve les émotions ressenties, différentes. Et j'étais ressortie de "Wild" plutôt en bonne forme alors qu'avec "Into the wild", ce n'était pas la grande joie. Le film est assez fidèle au livre ; mais ce dernier est bien plus complet et on apprend qui est Cheryl : comment elle a vécu, de qui se compose son entourage, quel est son passé (ce qui est beaucoup moins mis en avant dans le long-métrage).

  4. 09/01/2016 à 10:18 | #7

    Dans ma Wish-List, j’ai vraiment très envie de le lire !

  5. 09/01/2016 à 10:19 | #9

    J’avais regardé Into the wild il y a un bon moment et n’avais pas aimé, du coup en voyant le titre de ce livre je me suis demandée s’il y avait un rapport… mais tu dois t’en douter vu la petite note que tu as mise à ce sujet 😀
    Juste en voyant le sac à dos, j’ai mal aux épaules. Rien qu’avec le sac à dos deux fois plus petit que j’avais pour le voyage de l’année dernière, j’étais bien contente de le poser, alors celui-ci… Je n’ose imaginer 😀

    • 09/01/2016 à 18:05 | #10

      La seule chose qui les rapproche, c'est un séjour en solitaire, en forêt. Christopher veut fuir le monde et trouver le bonheur dans la solitude alors que Cheryl se lance dans l'aventure, pour mieux se recentrer sur elle, se retrouver ; et dans l'optique de revenir dans le monde, un peu "réparée". Quand elle met son sac à dos, c'est une scène ridicule qui ne peut que faire sourire, et dans le livre, et dans le film.

  6. 09/01/2016 à 11:27 | #11

    Il a l’air magnifique, mais j’ai un peu peur qu’il me plonge trop loin niveau introspection.

    • 09/01/2016 à 18:07 | #12

      Je pense que cela dépend de chacun... Ce livre peut aussi te rappeler davantage ton voyage en Islande, la beauté de la nature et le fait que tu assumes tes choix et ta vie. Cela peut faire du bien, aussi.

  7. 09/01/2016 à 15:16 | #13

    J’ai beaucoup aimé le film, il faut vraiment que je mette la main sur ce livre, il a l’air fabuleux !

  8. 10/01/2016 à 09:08 | #15

    J’avais adoré le film. La comparaison avec Into the wild m’énerve un peu. Le livre me branche bien mais il faut que je choisisse le bon moment pour le lire, ça risque en effet de me plonger fort loin niveau introspection, déjà que je me pose beaucoup de questions…
    Je vais faire ma grammar nazgül deux secondes mais tu devrais trouver ça intéressant : éponyme signifie « qui donne son nom a ». Il ne peut normalement pas être utilisé dans le sens où tu l’utilises car c’est le livre qui a donné son nom au film et non l’inverse. Dans un sens très puriste on peut même restreindre l’usage du terme à une personne qui donne son nom à une chose ou un lieu.

    • 10/01/2016 à 13:24 | #16

      C'est le mot "wild" qui perturbe tout le monde ;) Je pense qu'il est plus difficile à lire à la morte saison, que l'été, où les journées sont longues, où il fait bon vivre dehors... J'aime bien apprendre de nouvelles choses, merci. Je ferai attention à l'utilisation de cet adjectif et je corrige mon article :)

  9. 10/01/2016 à 15:25 | #17

    J’ai l’impression que mon premier commentaire n’est pas passé… Ou alors le temps que tu le valide ? Je réessaye en tout cas ^^.
    Tout ça pour dire que je suis vraiment très curieuse de découvrir le parcours de cette femme, surtout avec le livre mais aussi le film 🙂 !

    • 10/01/2016 à 18:37 | #18

      Non je ne modère pas les commentaires, il était dans les spam : c'est la deuxième fois avec toi, zut :/ Il ne te reste plus qu'à le sortir de ta liste d'envies ;)

  10. 10/01/2016 à 16:50 | #19

    Dans mes rêves les plus fous, j’aimerais faire le tour du monde en train et en marchant. Je pense que ce livre pourrait être inspirant, bon, peut-être même trop et me donner envie de prendre la poudre d’escampette de suite ^^.

    • 10/01/2016 à 18:37 | #20

      Il y a des chances qu'elle te donne envie :) Mais on sent bien qu'elle en bave vraiment beaucoup... Est-ce que je te souhaite de réaliser ton rêve ? Tu as de longues randonnées qui te plairaient d'effectuer ?

  11. 10/01/2016 à 18:38 | #21

    J’ai beaucoup aimé le film à sa sortie. Si le bouquin en dit plus sur le personnage et ce qui la pousse à faire ça, je vais finir par me laisser tenter, un de ces 4 !

    • 10/01/2016 à 18:42 | #22

      Cela fait du bien de trouver aussi de bons livres à l'origine des films (même s'il vaudrait mieux les lire avant de voir leur adaptation).

  12. 11/01/2016 à 19:13 | #23

    Un roman qui me tente énormément, il a l’air superbe !

  13. mallou29
    11/01/2016 à 19:45 | #25

    Un livre que j’ai très envie de découvrir depuis un moment, et le film aussi mais quand je peux je le fais dans le « bon » ordre, du coup j’ai mis le livre sur ma wish list 😀

    • 11/01/2016 à 21:14 | #26

      Ah, super ! Et tu me diras alors ce que tu as pensé de l'ensemble en faisant dans l'ordre inverse.

  14. 13/01/2016 à 18:19 | #27

    Ce livre (et le film aussi) me font très très envie depuis un moment déjà mais je n’ose pas me lancer. J’en ai parlé avec des personnes qui l’ont lu/vu et je sais qu’il aborde un sujet qui me touche peut-être encore un peu trop. Je crois que je vais attendre et voir si j’ai envie de me lancer plus tard…

    • 13/01/2016 à 19:42 | #28

      Ils disent vrai... après, tu peux le lire quand tu le sens, je ne sais pas si le sujet est "trop".

  15. 18/01/2016 à 21:58 | #29

    … Wah. Il me tentait, mais là… Il faut vraiment que je me le procure. Rapidement. Merci Acro !

  16. 25/02/2016 à 06:06 | #31

    Bonjour ! Je suis en train de le lire : un régal !!

  17. 28/02/2016 à 17:35 | #33

    Ca y est, je l’ai fini cet après-midi !! Merveilleux… très inspirant ! Bon dimanche soir !

  18. 03/03/2016 à 11:44 | #35

    Gaelle (Lanylabooks) m’en avait parlé et ton article me donne encore plus envie de me le procurer 😀 Je pense faire ça prochainement 😉
    Des bises !

  19. 13/11/2016 à 21:29 | #37

    WHAT! J’étais passée sur ton article?!
    Shame on me…
    Bon bin, je suis en train de regarder le film, du coup, je repassais voir ici ce que tu en disais…
    donc erreur réparée. Tu me donnes aussi envie de lire le livre (quoique bon, je préfère toujours lire le livre avant de voir le film… mais il faut dire que je ne verrai plus rien en fait…- quoique là ça fait un bail que je n’ai plus regardé un film en entier :-))
    Bref, c’est pas mal jusque là 😉

    • 14/11/2016 à 13:55 | #38

      Alors tant mieux 🙂 Il faudra me dire ce que tu en penses au final. Et c’est tout de même dommage que tu n’aies pas lu le livre avant (rooooh)

      • 16/11/2016 à 16:59 | #39

        J’ai bien aimé 🙂
        Mais c’est vrai que c’est rude. En même temps, comme retour et remise en question de soi-même… c’est pas mal la marche…
        Faudrait peut-être que je le tente en bouquin oui. Mais bon du coup, comme j’ai vu le film… 🙂

  1. 08/01/2016 à 18:40 | #1
  2. 08/01/2016 à 18:41 | #2
  3. 10/01/2016 à 09:01 | #3
  4. 18/01/2016 à 11:31 | #4