Accueil > TUTTLE Lisa > TUTTLE Lisa – Ainsi naissent les fantômes

TUTTLE Lisa – Ainsi naissent les fantômes

.

Ainsi naissent les fantomes Lisa TuttleTitre : Ainsi naissent les fantômes
Auteur : Lisa TUTTLE
Plaisir de lectureetoile 5 Livre fantas… tique

.

Le recueil se compose de six nouvelles ainsi que d’un entretien – qui se révèle d’ailleurs fort plaisant puisque nous avons l’impression de lire des réponses formulées à l’instant. Ce recueil a été préparé et traduit par Mélanie Fazi, qui en plus d’être une novelliste hors pair est une grande admiratrice de Lisa Tuttle. Il regroupe des nouvelles écrites entre 1984 et 2007 ; l’œuvre est cohérente aussi bien dans l’écriture que dans les thématiques. La préface de Mélanie Fazi est assez éloquente. Le livre contemporain tire aussi un pan de sa qualité grâce à une traduction remarquable. .

En plus de chroniques plus que positives, c’est Lune qui m’a fortement conseillé d’acquérir ce livre ; et elle a eu raison. Quand on connait ma frilosité concernant le format nouvelle, on sait que lorsque je conseille à mon tour la découverte de ce recueil (même si on n’aime pas le format nouvelle, justement) ; on peut dire que c’est avec un certain poids.

. .

)°º•. L’harmonie est de mise concernant les thèmes : l’amour y prend beaucoup de place, la maternité-grossesse et aussi la maltraitance sous plusieurs définitions. Les figures féminines sont majoritaires bien qu’il ne s’agisse pas d’une ode. Elles sont pour la plupart narratrices, et les récits racontés à la première personne du singulier. .

Les histoires sont assez dures dans leur ensemble. La lecture est souvent glaçante, parfois perturbante. L’inquiétude nait des comportements des personnages plutôt que de la situation dans laquelle ils se retrouvent. L’auteur joue avec les sentiments : peur, colère, espoir et effroi. Soyons précis : les nouvelles finissent souvent mal, avec un dénouement particulièrement horrifique parfois. Lisa Tuttle ne laisse pas insensible, les textes font écho à nos propres obsessions ou peurs. Les monstres intérieurs sont évidemment mis en scène. J’ai été parfois assez horrifiée mais de manière plus contenue qu’à la lecture des Contes de la fée verte de Poppy Z.Brite. Ils ne jouent pas sur le même tableau, Lisa Tuttle reste plus ancrée dans la réalité.

. .

Ainsi naissent les fantomes couverture

clic

)°º•. L’auteur possède l’art et la manière de nous focaliser sur un détail qui n’aura pas finalement pas tant d’importance : la (mauvaise) surprise vient d’ailleurs. Elle nous propose des retournements psychologiques dans la plupart des cas. La maitrise de cet « entre-deux » entre réalité et fiction est épatante : l’élément fantastique est amené de bien des manières. La construction est exemplaire avec la place des non-dits, les sous-entendus. On y découvre beaucoup de finesse, aucune exagération et « pire » : c’est comme si on assistait aux scènes de nos propres yeux. .

La place des mots décrivent des ambiances millimétrées dans leur réalisme. Les mots glissent, c’est un sans faute. Nouvelliste est un métier : Lisa Tuttle n’a plus à le démontrer ; je n’ai ressenti aucune frustration à la lecture de ce recueil. Ce qui arrive bien souvent quand je me penche sur les nouvelles. .

Définitivement, toutes les nouvelles laissent à réfléchir, elles se savourent (mon rythme a été une ou deux nouvelles maximum par jour). Évitez d’attraper le recueil à la tombée de la nuit, c’est plutôt affolant. Ma préférée est sans doute ‘Le remède’ quoique ‘Rêves captifs’ m’a demandé de poser le livre un instant et était une promesse tacite et particulière de la suite du recueil.

Sur le fond comme sur la forme, le livre est de bonne facture. En sus du papier épais, la couverture à rabat propose une magnifique illustration de Stéphane Perger. . .

Quelques mots concernant la nouvelle « Le vieux M.Boudreaux » : j’ai été charmée dès les premiers mots par la qualité de la plume de Lisa Tuttle. Tout est extrêmement bien agencé, rien ne dépasse et c’est avec une certaine avidité que je l’ai dévorée (la nouvelle, pas Tuttle). Elle laisse matière à réfléchir et a définitivement conquis mon cœur pour acquérir ce recueil.

. .

« Ainsi naissent les fantômes » est un livre de bonne facture, tant pour le livre-objet que pour le contenu. Par une plume remarquable et une traduction magistrale, vous saurez surpris par les retournements majeurs des nouvelles. L’effroi nait de leur lecture, et la réflexion de par les problématiques. On se laisse très facilement envouter et chaque nouvelle appelle à la découverte de la suivante, malgré ce frisson glacé pointant entre les omoplates.

. .

)°º•. Biographie Lisa Tuttle, née en 1952, est un écrivain américain vivant maintenant en Ecosse. Elle a 10 romans et une centaine de nouvelles à son actif. Avec « Ainsi naissent les fantômes », elle remporte le grand prix de l’imaginaire 2012 dans la catégorie ‘nouvelle étrangère’. Vous pouvez découvrir son écriture avec une nouvelle gratuite « Le vieux M. Boudreaux », à télécharger ici. .

Au sommaire : ¤ Rêves captifs ¤ L’heure en plus ¤ Le remède ¤ Ma pathologie ¤ Mezzo-tinto ¤ La fiancée du dragon ¤ Entretien

.

————————————————————————~*

.

Souvenir de lecture : Et quand j’eus un peu d’espoir, il fut brisé si vite.

.

Dans le chaudron :
Recueils noirs
¤ Les chambres inquiètes de Lisa Tuttle
¤ Les contes de la fée verte de Poppy Z. Brite
¤ Perles noires d’Adam Possamaï

.

Clair obscur (Endea), Lectures trollesques (PtiteTrolle), Le dragon galactique (Tigger Lilly), Les lectures d’Efelle, Les lectures de Xapur, Les singes de l’espace (Gaëtan), Mes imaginaires (SBM), Nevertwhere (Vert), Quoi de neuf sur ma pile ? (Gromovar), Reflets de mes lectures (Cédric Jeanneret), RSFblog (Lhisbei), Un papillon dans la lune ont ressenti aussi cette peur filtrer des lignes.

CITRIQ

.

Challenge je lis des nouvelles et des novellas JLNN Logo Lecture EquitableCe recueil est aussi une entrée pour le challenge « Je lis des nouvelles et des novellas ». Il est également une lecture équitable. Dystopia est une association loi 1901, créée en mai 2009 par Tallis (Librairie Charybde, président), Clément Bourgoin (Librairie Ys, secrétaire) et Xavier Vernet (Librairie Scylla, trésorier).

.

Pic : Portrait de Lisa Tuttle par Mélanie Fazi.

.

Categories: TUTTLE Lisa Tags: , ,
  1. 22/03/2013 à 10:04 | #1

    Je suis contente de garder ma main, bien que je n’ai jamais eu de doutes à ce sujet 😉 Assurément un excellent recueil fantastique sur la femme, indispensable !

    • 28/03/2013 à 20:11 | #2

      Ah tout à fait ! Ceci dit, j'ose espérer que certains lecteurs ne l'ouvrent pas en espérant y trouver quelque de poétique et plein de bonheur car ils risquent de tomber de haut...

  2. 22/03/2013 à 13:36 | #3

    Je plussoie en tout point, personnellement j’ai lu ce recueil il y a plus d’un an, et il me hante encore par moments, c’est dire !

  3. 22/03/2013 à 22:01 | #5

    Tu vois bien que les nouvelles (surtout les bonnes nouvelles) c’est LE Bien 🙂

  4. 23/03/2013 à 18:29 | #7

    Bah dis donc voilà qui renforce mon envie de lire ce recueil ! Il a l’air d’être fort !

  5. 24/03/2013 à 16:47 | #9

    Un très grand recueil de nouvelles ! Un vrai coup de coeur pour moi l’an passé. Pas une seule nouvelle à jeter, ce qui est fort rare. Le travail de Mélanie Fazi sur la trad et la sélection des nouvelles est exemplaire. Je suis contente que tu aies apprécié malgré ta réticence devant les nouvelles.

    @Endea : j’ai toujours ton exemplaire 😀

    • 28/03/2013 à 20:14 | #10

      Oui, cela peut presque être un gage de qualité sachant que j'ai aimé alors que je suis ultra difficile, non ? ;) Oui, je pense que la sauce prend bien pour les efforts incroyables développés par Mélanie Fazi et à la justesse des écrits.

  6. 25/03/2013 à 10:55 | #11

    Il est dans ma PAL et je pense qu’il ne va pas y rester longtemps vu tout ce que j’entends sur ce livre.

  7. Raven
    27/07/2013 à 21:17 | #13

    Ravie de voir que tu aies grandement apprécié ce recueil ! 😀 Et une édition superbe pour ne rien gacher… ^^

  8. 19/09/2013 à 13:47 | #15

    J’avoue que c’est bien tentant ce genre d’ambiances, je note ce recueil et je garde en tête ton avertissement pour la tombée de la nuit. 😉

    • 22/09/2013 à 18:53 | #16

      Même s'il n'y a pas de créatures surnaturelles, je pense qu'il pourrait aussi entrer dans le challenge Halloween si certains le lisaient, au vu des frissons ressentis.

  1. 07/04/2013 à 13:51 | #1
  2. 25/06/2013 à 07:10 | #2
  3. 23/09/2013 à 10:10 | #3
  4. 29/11/2013 à 18:13 | #4
  5. 09/12/2013 à 08:52 | #5
  6. 11/12/2013 à 09:36 | #6
  7. 11/12/2013 à 19:16 | #7
  8. 12/12/2013 à 17:29 | #8
  9. 31/12/2013 à 17:57 | #9
  10. 27/07/2014 à 12:04 | #10
  11. 19/09/2014 à 19:04 | #11
  12. 06/10/2014 à 00:21 | #12
  13. 02/03/2015 à 19:15 | #13
  14. 02/03/2015 à 19:17 | #14
  15. 09/03/2015 à 11:49 | #15
  16. 21/03/2015 à 15:36 | #16
  17. 01/11/2016 à 22:01 | #17
  18. 08/12/2016 à 18:35 | #18
  19. 30/03/2017 à 09:01 | #19