Accueil > TOLKIEN J.R.R. > TOLKIEN J.R.R. – Le Silmarillion

TOLKIEN J.R.R. – Le Silmarillion

.

Le silmarillion J.R.R. TolkienTitre : Le Silmarillion
Auteur : J.R.R. TOLKIEN
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir

.

Grâce à sa pensée, Ilúvatar créa les Bénis qu’il nomma les Ainur ; par la suite, il leur donna les chants. Ils construisirent ainsi des choses comme Arda « le royaume » dont Manwë est le seigneur. Seulement Melkor voulait faire mieux que tout le monde et s’est retrouvé honteux devant Ilúvatar le premier. Mais vous, vous les connaissez tous. Ils ont été nommés « Valar » par les elfes. Et ceci est leur Histoire.

.
.

Le Silmarillion 01)°º•. Tolkien s’évertue à raconter les aventures et les mythes qui tournent autour des différents peuples. La mythologie est ultra développée, en nait la difficulté pour retenir le nom des personnages… qui varie selon la langue. J’ai apprécié d’en savoir plus du simple fait que pour moi, Sauron est arrivé sur la Terre du Milieu comme un cheveu sur la soupe.
.

Voilà comment je vois la classification des Valar selon mes notes comportant certainement des erreurs. Les neuf plus importants et leurs compagnons :
Manwë : seigneur d’Arda, seigneur du souffle ; il est aussi appelé Sulimo.
Varda : sa femme, dame des étoiles, elle représente aussi la beauté.
Ulmo : Seigneur des Eaux, il est seul.
Aulë : s’occupe des substances d’Arda (arts, travaux)
Yavanna : appelée aussi Kementari, elle est l’épouse d’Aulë et assignée aux Fruits.
Namo dit Mandos : son pouvoir est celui de la clairvoyance. Son épouse est Vaïré, elle est surnommée La Fileuse, car elle tisse les événements.
Nienna : est une femme et lui est attribuée la Souffrance. C’est la sœur d’Irmo & Namo.
Oromë : est un grand chasseur et le seigneur des Forêts.
Vána : sa femme, la Toujours Jeune et sœur de Yavanna.
Irmo, Maitre des visions, frère de Namo, appelé Lórien. Estë, sa femme est aux commandes des Maux et fatigues.Et puis il y a les maïar qui sont des êtres moins supérieurs que les Valar, ce sont leurs serviteurs.
.

Vous entendrez aussi parler de Melkor le Morgoth. Les valaraukar sont redoutables, ce sont des fléaux dévastateurs, ils sont aussi nommés Balrogs, les démons de la peur (ils appartiennent à la même espèce que Sauron, les maïar). Et puis Telperion et Laurelin vous sont deux noms évocateurs : le premier est vert sombre et argent alors que le second est vert tendre au liseré doré. Ce sont les deux arbres de Valinar. On fera la connaissance d’Elfes, d’Humains mais aussi des Nains… qui ne sont pas les enfants d’Ilúvatar.

.
.

Le Silmarillion 02)°º•. Le livre regroupe en réalité cinq parties : Ainulindalë, Valaquenta, Quenta Silmarillion, Akallabêth et Les anneaux du pouvoir & le Troisième Âge. Nous avons aussi des annexes touffues : arbres généalogiques, index des noms et appendices de langues. Le livre couvre des milliers d’années en contant la genèse de l’univers et surtout la naissance du conflit de la Terre du Milieu.
.

Vous partirez pour les guerres de Beleriand, la reconquête des Silmarils, vous connaitrez le serment de Fëanor et pourquoi la demeure de Thingol est protégée par un anneau magique ; vous assisterez à l’incendie des navires à Losgar et découvrirez Lindon, le pays de la musique.

.

Le Silmarillion est une œuvre posthume, un travail titanesque de référencement et de liaison : c’est un cumul savant de notes inachevées, de brouillons et de carnets effectué par Christopher Tolkien et Guy Gavriel Kay. La compilation se révèle assez inégales : certains chapitres sont lourds, alambiqués alors que d’autres plus légers ou clairs dans leur construction.
.

Ce livre est à découvrir si on veut en savoir davantage, un peu comme vouloir se recoudre un membre tronqué (je suis dans ma période zombie pardon) compléter ses connaissances sur l’univers de Tolkien, si vous avez comme moi, ressenti un certain manque. J’ai d’ailleurs suivi les conseils de bloggeurs, j’ai lu Bilbo puis Le Seigneur des anneaux et enfin le Silmarillion. Concernant Le seigneur des anneaux, j’ai vu les films de Jackson avant de lire les livres (tirez sur moi à bout portant) et je connaissais l’histoire en général alors qu’avec le Silmarillion, c’est tout « neuf ».
.

La richesse du style est indiscutable. Les aventures sont denses même si certaines se concentrent surtout sur des descriptions. Les deux premières parties du livre sont les plus courtes mais aussi les plus complexes. S’il y a quelques passages difficiles, l’œuvre est plutôt plaisante dans son ensemble.
.

J’avais l’impression de lire nos anciens contes, comme si notre passé était écrit avec un soupçon de magie. Les personnages sont fouillés et les décors enchanteurs. On entre dans un univers où guerres, histoires d’amour, actes de bravoure et trahisons se mêlent.

.

L’accessibilité aux histoires n’est pas la plus parfaite. Il ne faut pas s’attendre à lire 150 pages d’un coup (sauf si tu t’appelles Vert-best-fan-forever), la lecture se fait plutôt avec une ambiance musicale douce car elle demande une concentration certaine.
.

A vrai dire, je pense qu’il ne faut pas entrevoir ce livre comme un roman classique avec une intrigue ou plusieurs. Il faut se laisser bercé(e) par les « fables ». Si vous n’êtes pas un grand fan de Tolkien, il faut se construire un filtre. Il ne sert à rien de retenir l’arborescence généalogique de chaque personne ou l’emplacement précis des lieux ; le plus important s’impose de lui-même. Il suffit de se laisser porter.

.
.

Tolkien)°º•. Biographie
John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 mort en 1973 a été écrivain mais aussi poète et aussi philologue (études de la linguistique historique).
Il est surtout connu pour ses romans « Bilbo le Hobbit » et « Le seigneur des anneaux ». Professeur à l’université d’Oxford, il fait partie du groupe littéraire sous le nom d’Inklings, au même titre que son proche ami, C.S. Lewis. Après sa mort, son fils Christopher publiera de nombreux ouvrages grâce aux notes et manuscrits de son père, et notamment Le Silmarillion.
En plus d’avoir eu à disposition une version poche, j’ai pu me délecter des écrits de J.R.R. Tolkien grâce à une édition complète publiée par France Loisirs qui a été ponctuée d’illustrations d’Alan Lee.

.

Le silmarillion extrait

.

————————————————————————~*

.

Dans le chaudron :
¤ Bilbo le hobbit
¤ La communauté de l’anneau, tome 1
¤ Les deux tours, tome 2
¤ Le retour du roi, tome 3
¤ Faërie et autres textes

.

Souvenir de lecture : De la douceur des contes.

.

La vallée des grenouilles séchées (The Bursar), Les chroniques d’Isil, Les lectures de Folfaerie, Lire oui mais quoi (YueYin), Livr0ns-n0us, Madly Pagal (Taliesin), Nevertwhere, Parchments of Sha (Shaya), The Library at Hurtfew (Eirilys) en parlent mieux que moi.

CITRIQ

.

Middle Earth Challenge

.

Un livre qui compte pour The middle earth challenge.

.
.

Pics : #01 Moon and Sun par LadyElleth ; #02 Aredhel Ar-Feiniel par Gold-Seven.

.

Categories: TOLKIEN J.R.R. Tags: , , ,
  1. 04/12/2012 à 12:39 | #1

    Je l’ai lu il y a longtemps et je ne me rappelle plus de grand-chose, j’ai toujours eu du mal à retenir les chronologies et les noms alors dans un univers comme celui de Tolkien je suis perdue. Mais j’aime beaucoup tout de même !

  2. 04/12/2012 à 13:55 | #3

    Le Silmarillion est vraiment un travail d’orfèvre que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire même si ce n’est pas toujours aisé. Sûr qu’il faut avoir une très bonne concentration… 🙂

    • 05/12/2012 à 09:39 | #4

      Oui, ce n'est pas la lecture à réaliser entre deux portes de métro (j'ai testé)

  3. 04/12/2012 à 14:01 | #5

    Moi aussi je l’ai lu il y a a très longtemps et je me souviens qu’il n’était pas facile

  4. 04/12/2012 à 14:49 | #7

    Idem, pas le plus facile mais c’est la genèse du monde selon Tolkien, les grandes légendes, pas vraiment un récit d’aventures !

    • 05/12/2012 à 09:41 | #8

      Non c'est sûr, mais j'ai apprécié d'en savoir plus. Notamment, la venue de Sauron !

  5. 04/12/2012 à 14:53 | #9

    C’est pour moi LE chef d’oeuvre de Tolkien !
    C’est l’Histoire (avec la majuscule) de la Terre du Milieu plus qu’une histoire classique. mais c’est passionnant de bout en bout, bourré de personnages et de lieux inoubliables.
    Splendide (mais exigeant) !

    • 05/12/2012 à 09:42 | #10

      "inoubliables" est un grand mot pour moi... la mémoire me fait défaut.

  6. 04/12/2012 à 18:14 | #11

    Selon mon meilleur ami, grand fan de Tolkien depuis sa plus tendre enfance, ce livre est très certainement le plus beau mais aussi le plus complexe de cet auteur. Beaucoup de personnages, beaucoup de passages à lire et relire pour réellement comprendre toutes les nuances et idées.
    Bref, moi j’en suis au tome 2 du Seigneur des anneaux et ce livre me fait encore un peu trop peur pour que je veuille m’y attaquer un jour :p
    gros bisous ^^

  7. 04/12/2012 à 19:44 | #13

    Aussi dingue que ça puisse paraitre, c’est beaucoup moins lourd en anglais (même si la langue est bien alambiquée aussi). Mais de toute façon c’est un très beau texte ^^

  8. 05/12/2012 à 00:30 | #15

    Totalement d’accord avec le fait qu’il faut se laisser porter. Ce bouquin est magique.

    • 05/12/2012 à 09:44 | #16

      C'est vrai qu'en le lisant, on sent comme un plaid sous les épaules. (mais est-ce seulement parce qu'on se laisse porter ou aussi un peu car il nous anesthésie ? :P)

  9. 05/12/2012 à 02:14 | #17

    J’ai énormément de difficulté avec Tolkien… mais tu en parle si bien que malgré tout, ça me fait très très envie!!

    • 05/12/2012 à 09:44 | #18

      As-tu lu quelque chose de lui ?

      • 06/12/2012 à 12:16 | #19

        J’ai essayé Le seigneur des anneaux, à plusieurs reprises, mais je n’y arrive pas^^

        • 07/12/2012 à 10:15 | #20

          Heureusement, sa lecture n'est pas essentielle pour vivre ;) Peut-être n'es-tu pas prête pour le rencontrer ces temps-ci ; dans quelques années ou jamais.

  10. 05/12/2012 à 14:17 | #21

    Je l’ai lu il y a un moment, et ton article m’a refait penser à mes impressions de lectures, très fortes. Du coup, j’ai bien envie de le relire ! ^_^ J’avais mis du temps à m’en imprégner, mais une fois lancé, on ne peut qu’être captivé par la beauté du texte et impressionné par le travail titanesque de Tolkien… Cet homme quand même, on n’en a plus des comme ça (j’avoue, je suis une grande fan aussi :p)

    • 07/12/2012 à 10:17 | #22

      Waouh, je te donne envie de le relire ? ;) Ah j'aime ce qu'il fait, mais je trouve quand même que nous en avons d'autres très bien aussi. Après,son succès joue beaucoup. Quand nos parents avaient notre âge en Angleterre, c'était très mal vu de dire qu'on avait lu le seigneur des anneaux et puis, il y a un déclencheur et tout le monde se baladait avec un livre en poche. Il fallait lire le seigneur des anneaux pour être in (véridique)

  11. 07/12/2012 à 17:40 | #23

    Waouh, tu as eu le courage prendre des notes pour les Valar : bravo ! LOL
    Plus sérieusement je suis assez d’accord avec toi en général. Ce livre n’est pas simple à aborder et à éviter totalement si on ne connait pas un minimum l’univers de Tolkien (sinon on va encore plus ramer hein ^^). Tu as bien fait d’écouter les recommandations sur ce coup. Comme tu dis, il faut se laisser porter par les contes et ne pas trop se prendre la tête avec qui est qui sinon on ne s’en sort pas. J’ai aussi aimé découvrir le Beleriand, qu’on ne voit ni dans le Seigneur des Anneaux ni dans Bilbo et que je trouve magnifique comme pays. Il est beaucoup plus empreint de magie et de héros « chevaleresque » que le reste de la Terre du Milieu. C’est surement dû à la surpuissance des elfes à cette époque là (dans les 2 autres livres, on sent qu’ils sont plus en retrait, comme appartenant déjà au passé). Pareil que toi, certains des contes ont été bcp plus accessibles et plus agréables à lire que d’autres. J’ai d’ailleurs tellement aimé Turin Turambar que j’ai lu Les Enfants de Hurin par la suite. Le tout début de ce recueil m’a vraiment fait pensé à la Bible (même si je ne l’ai jamais vraiment lue). Mais pour moi c’était presque aussi mystique et incompréhensible ^^

    • 08/12/2012 à 16:38 | #24

      Moui, apparemment mes notes comportent pas mal de fautes ;) Ah c'est sûr que si on commence à découvrir Tolkien avec celui-ci, je pense que la fuite est immédiate :) Je devais lire les enfants d'Hurin moi aussi (dans le cadre du challenge), mais j'ai mal géré, j'ai lu dans un temps trop rapproché Bilbo, le seigneur des anneaux et ai effectué mon premier essai avec Le Silmarillion. La lecture est-elle difficile ?

      • 10/12/2012 à 19:55 | #25

        Non, pas tellement. C’est plus simple que le SdA et le Silmarilion. On a l’impression de lire un conte. Un conte assez dur cependant. Ce n’est pas comme Bilbo, qui est, lui, pour les enfants.

  12. S.aureus
    08/12/2012 à 15:04 | #27

    Salut !

    Je me permet une remarque : dans mon souvenir, Mandos est un masculin, c’est le dieu des morts (les cavernes de Mandos sont l’endroit où les morts attendent le renouveau du monde). Nienna, la pleureuse, est la femme de Mandos. Elle pleure tous les malheurs du monde et ainsi apporte l’espoir.
    C’est quelque chose comme ça mais je t’avouerais que j’ai moi aussi parfois eu du mal à comprendre ! ^^

    • 08/12/2012 à 16:41 | #28

      Merci :) Alors après recherches, Mandos c'est un peu la Mort (avec ses Cavernes) mais c'est surtout la clairvoyance. Nienna est sa sœur (et donc celle d'Irmo aussi). Sa femme est Vaïré, elle est tisseuse, mais pas uniquement de la Mort comme j'aurai cru, mais de tous les événements :)

      • S.aureus
        09/12/2012 à 16:13 | #29

        Ah ok, j’aurais besoin d’une remise à niveau, moi ! XD

        • 10/12/2012 à 09:26 | #30

          Et moi, il a bien fallu que je fasse des recherches car je ne me souvenais pas, alors que ma lecture est plus récente que la tienne ;)

  13. 08/12/2012 à 23:31 | #31

    j’ai prévu qu’en 2013 je relirai quelques livres de Tolkien dont, je pense, Le Silmarillion qui m’avait passionné mais dérouté quand je l’avais lu durant mon adolescence.

  14. 10/12/2012 à 16:14 | #33

    Le Silmarillion attend dans ma bibliothèque depuis 2 ans bientôt, et faudrait que je lui fasse sa fête ! Mais j’avoue qu’il me fait peur ! Oui, peur, et encore plus quand je vois que tu as pris des notes et tout et tout.

    Bon, j’essaierai de le lire en 2013 quand même. Mais j’ai peur !

    • 14/12/2012 à 09:45 | #34

      Non, non, ce sont des notes classiques pas des notes pour me souvenir.

  15. 14/12/2012 à 20:56 | #35

    Comme tu dis, ça passe beaucoup mieux quand on se laisse simplement porter par le livre. Tu fais bien de rappeler les différents Valar car je ne m’en souvenais plus du tout. J’avais adoré l’image des deux arbres, ils doivent être vraiment magnifiques!

    • 15/12/2012 à 18:34 | #36

      Ah c'est sûr ! Mais ils n'ont pas vécu des choses bien sympa...

  16. 12/02/2016 à 11:33 | #37

    Promis, je me laisse porter ! Merci pour cet avis qui me redonne de la motivation ! Je VAIS me le FAIRE ! :-p

  1. 04/12/2012 à 09:51 | #1
  2. 04/12/2012 à 09:52 | #2
  3. 04/12/2012 à 09:52 | #3
  4. 04/12/2012 à 09:57 | #4
  5. 04/12/2012 à 10:01 | #5
  6. 04/12/2012 à 10:02 | #6
  7. 04/12/2012 à 10:09 | #7
  8. 04/12/2012 à 10:09 | #8
  9. 04/12/2012 à 10:11 | #9
  10. 16/12/2012 à 11:56 | #10
  11. 16/12/2012 à 13:19 | #11
  12. 31/12/2012 à 09:46 | #12
  13. 04/01/2013 à 08:14 | #13
  14. 23/06/2014 à 13:08 | #14