Archive

Archive for the ‘LEDROIT Olivier’ Category

Rond de Sorcière #31

10 février 2013 17 commentaires

.

Le Rond de Sorcière me permet de vous faire découvrir tous les livres lus durant le mois ; notamment les petits trésors que je découvre sans avoir le temps de leur consacrer une chronique complète. C’est une sorte de compromis entre ma bonne conscience livresque et moi.

.

Janvier 2013, c’est 2364 pages lues. C’est aussi la « sortie » de livres qui trainent en PAL et deux consommations immédiates (livres si tôt acquis, si tôt lus), « Le Rêve du Prunellier » de Rozenn et « Billy Brouillard : le chant des sirènes » de Guillaume Bianco. Depuis 2008, c’est « L’agneau » de Moore qui attendait sagement sur un rayonnage de ma bibliothèque, le dernier tiers d’ « Ayesha » d’ange aussi, depuis 2010. J’ai également deux livres qui ne sont à l’origine pas les miens mais que j’avais listés dans ma PAL après inventaire de fin d’année, « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison » d’Arto Paasalinna et « La magnificence des oiseaux » de Barry Hughart.

Côté M.E.L., je me suis décidée à lister tous les Thorgal que j’aimerai rererererelire (pas moins de 40 tomes) et janvier se révèle être LE mois des acquisitions (des livres reçus en cadeau) mais j’attends les retardataires pour vous en parler dans un billet spécial.

Autre petit fait marrant : j’aime apparemment terminer/commencer l’année avec des valeurs sûres : 2010 avec la saga des Sorcières Mayfair d’Anne Rice (T1, T2), en 2011, Harry Potter et l’ordre du Phénix, tome 5 de J.K. Rowling (mon préféré), en 2012 « La séparation » de Priest et en 2013, « L’agneau » de Moore.

Janvier est synonyme de création de blog, avec une quatrième année révolue au compteur. C’est aussi le temps du bilan de lecture : j’ai kill-palé 125 livres en 2012 soit 29846 pages.

.
.

Romans SFFF
.

La mort d Ayesha T3 - AngeLa mort d’Ayesha (Ayesha, tome 3) – Ange
Plaisir de lectureetoile 4 Livre à découvrir
Chronique complète
Pour ce dernier volet, les personnages sont mieux campés sur leurs pieds, les secondaires prennent même de l’épaisseur. La trilogie laisse à réfléchir quant au pouvoir de la religion, de sa place et de ses limites. Nous sommes loin d’une fantasy classique ; ce dernier tome nous entraîne vers un peu plus de pessimisme où la question de la perdition de soi est au centre. Bien que les personnages soient un peu agaçants quant au revirement de leur caractère sur le tome 2, la saga mérite d’être lue car elle laisse à réfléchir. Attention, la fin est un peu frustrante (mais idéale)

.

La-Magnificence-des-oiseaux-HughartLa magnificence des oiseaux – Barry HUGHART
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Ce livre figurait parmi le top des livres acquis à lire de toute urgence ; et qui trainait seul et livré à lui-même sur un rayonne de ma bibliothèque sans avoir été lu ! (depuis plusieurs années) C’est maintenant chose faite. Il est bien dommage que je l’ai laissé de côté alors qu’il méritait amplement une consommation immédiate (livre aussitôt acheté, aussitôt lu). Ce livre fait partie de ceux où l’intrigue mène les personnages dans une quête ébouriffante, à droite, à gauche, avec son lot de surprises. Le tout est arrosé d’humour, un chouette moment.

.

L agneau MooreL’agneau – Christopher MOORE
Plaisir de lecture : coeur notation Livre avec entrée au Panthéon
Chronique complète
Voici un second livre qui a stagné dans ma PAL sans raison valable, aucune. Autant te dire que c’était une grande erreur. Ce n’est pas faute qu’on m’ait poussé à la lecture. Peut-être attendais-je le moment idéal pour le rencontrer ? En tout cas, je me suis bidonnée tout du long. Et c’est un doux euphémisme. Christopher Moore s’évertue à raconter la vie de Jésus, ce laps de temps consigné dans aucune évangile, et croyez-moi, vous allez en prendre plein les mirettes. Je trouve le burlesque très difficile à transmettre ou à déclencher via la voie du papier mais l’auteur n’a pas plus rien à me prouver. Il signe encore un livre déjanté et on apprécie grandement le petit côté blasphématoire.

.

Le reve du Prunellier Rozenn IllianoLe Rêve du Prunellier – Rozenn ILLIANO
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Chronique complète
Rozenn est une personne « multi tâches » ou « touche-à-tout » et j’avoue que j’attendais son recueil avec une certaine fébrilité. Les nouvelles sont bien orchestrées pour nous emmener dans un univers complet. La mécanique est huilée, avec la cadence parfaite d’un métronome.  La lecture fait naitre une sensation « visuelle » où on se surprend à imaginer instantanément les personnages ou à imprimer les lieux sur sa rétine. Un tour agréable parmi les flocons.

.

Au dela des ombres Thorgal SarnAu-delà des ombres (Thorgal, tome 2) – Amélie SARN
Plaisir de lecture :  etoile 5Livre fantas… tique
Chronique complète
Après le premier doute passé avant la lecture du tome 1 « L’enfant des étoiles », je savais que je ne pouvais que me régaler avec celui-ci. C’est avec grand plaisir que je replonge dans l’univers de Thorgal, intégrer le roman de Sarn c’est finalement comme s’asseoir dans un vieux fauteuil moelleux : on le connait déjà et on sait qu’on va passer un bon moment. Les personnages gagnent en épaisseur, nous avons davantage accès à leurs sentiments. L’histoire est racontée chronologiquement – en comparaison de la bande dessinée – et on y prend beaucoup de plaisir à accéder à ce monde fantastique.

.
.

Livre illustré, bande dessinée et comics SFFF
.

luniversfeeriquecoffretL’univers féérique d’Olivier Ledroit (coffret) – Olivier LEDROIT
Plaisir de lecture : etoile 5Livre fantas… tique
L’illustrateur nous ouvre les portes sur ces créatures mystérieuses, insaisissables et qui parfois, portent des noms que vos oreilles ont déjà entendus. Bien souvent elles apparaissent dans notre quotidien, comme si elles avaient vraiment existé. On y découvre la description des personnages mais aussi leurs traits physiques et leurs tenues : l’inventivité y est très grande et on est surpris par la foison de détails. Tout y est extrêmement léché et on aime contempler ces esquisses à la mine de plomb ou les illustrations à la gouache. Le petit peuple n’y est pas forcément gentil et la touche d’humour est indéniable – comme pour les jumelles de Cornouailles ou les cadeaux de Sam le Fossoyeur. Chaque livre dispose d’une double page magnifique et le coffret comprend aussi une reproduction d’une aquarelle.

.

Billy Brouillard Le chant des sirenes Guillaume BiancoLe chant des sirènes (Billy Brouillard, volume 3) – Guillaume BIANCO
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Chronique complète
Auteur et illustrateur de la série Billy Brouillard, on sent que Guillaume Bianco s’est éclaté sur ce nouvel opus. Ce n’est pas moins de 144 pages dédiées à une symphonie du monde de l’eau. Toutes les annexes à l’univers sont savoureuses, on aime à se perdre dans les extraits de journaux, les poèmes et les petites histoires. Le tout est illustré magistralement, quel plaisir ! On ne boudera pas non plus l’humour bien présent.

.

Deuil et espoir Walking dead 15 KirkmanDeuil et espoir (Walking dead, volume 15) – Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD
Plaisir de lecture : etoile 4Livre à découvrir
Chronique complète
C’est calme, très calme. Mais ce n’est pas la première fois que l’intrigue semble presque s’endormir le temps d’un volume. Mais méfions-nous des apparences (ou pas). Deux ou trois détails me surprennent mais dans l’ensemble, les événements sont attendus, suite logique de l’histoire. On lit et on attend la suite.
Livre lu en compagnie de Valeriane.

.
.

Autres livres
.

Le potager des malfaiteurs ayant echapee a la pendaison arto paasilinnaLe potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison – Arto PAASALINNA
Plaisir de lecture : etoile 3Livre sympa peu s’en faut
Chronique complète
Il y a de l’idée, c’est le moins qu’on puisse dire. L’auteur propose une version de société qui pourrait être crédible mais malheureusement, il ne fait que l’effleurer durant le livre ; préférant sans aucun doute s’amuser dans l’écriture et dans les petites péripéties inventées. J’ai trouvé que le rythme n’était pas assez soutenu, parfois un peu bancal au risque de perdre le lecteur. Le récit est dans l’ensemble positif et la touche d’humour légère mais présente.

.