Archive

Archive for the ‘CANEPA Barbara’ Category

Dédicaces de Barbara Canepa & Guillaume Bianco

18 novembre 2012 18 commentaires

.

Hier, samedi 17 novembre, j’ai retrouvé Yume.
Ma journée était déjà grandement réussi car il faut savoir que Yume est surbookée, il est donc très difficile de bénéficier de sa présence. Alors que nous devions nous rendre à un festival de BD dont les précédentes éditions nous avaient laissé une mauvaise impression, nous avons  plaqué ce projet initial pour filer derechef à une séance de dédicace.

.

Heureusement qu’elle avait communiqué l’événement, car sans ça nous serions passées à côté de la séance de dédicace de Barbara Canepa et Guillaume Bianco.

Yume et moi nous sommes rejointes en centre-ville en début d’après-midi pour papoter en toute tranquillité autour d’un délicieux chocolat viennois (non, je n’utilise pas la même photo à chaque fois, c’est juste que je suis mono-envie) dans un salon de thé pas encore bondé.

 .

Puis nous avons rejoint la petite librairie pour commencer la file d’attente.
Les deux illustrateurs avaient très peu de retard et ils ont commencé à illustrer dès le pas-de-porte franchi. L’avantage d’être bien accompagnée pour ce genre d’événements est que le temps passe très vite : nous avons feuilleté quelques livres des bacs et avons beaucoup (beaucoup !) papoté.

.
 

 

 .

Alors que Lucie attendait patiemment son tour encore, je suis arrivée devant Guillaume Bianco. Je lui ai proposé de boire son café qui était passablement (très froid) lui stipulant que je n’étais pas pressée (ça me fend le cœur, les gens qui laissent leur café refroidir). Après demande d’autorisation, je crois que j’ai été la seule à immortaliser ce moment. Je crois avoir été la plus bavarde aussi (oups !) mais j’ai pu ainsi connaitre l’origine de la comptine malfaisante d’Imhotep que je voulais qu’il dédicace (coffret Les Comptines Malfaisantes) et surtout la version très différente selon Barbara et Guillaume ; quelques nouvelles concernant les prochaines sorties (Guillaume m’a avoué avoir pleuré en écrivant la fin d’Eco) et j’ai pu aussi discuter d’autres livres. Guillaume m’a aussi réalisé un (gros) gribouillis dans « La bête sans visage » (Eco, tome 2) que j’aime d’amour ♥. Le tout à la plume, s’il vous plait.

.
 

 

 .

Si Guillaume s’avère plus rapide que Barbara pour dédicacer, il faut bien en prendre en compte deux choses : 1°) que Barbara parle avec les mains, soit avec le pinceau levé, 2°) qu’elle réalise à chaque fois une superbe dédicace pour laquelle elle prend le temps nécessaire sans se presser. Alors que la jeune demoiselle (Coucou Virginiiiie !) – à qui nous avons dû casser les oreilles pendant 90 minutes minimum à jacasser dans son dos – se faisait dédicacer la jeune fille de End avec une chauve-souris sur l’épaule (trop choupinette au passage), Yume était encore entrain de se demander si elle allait demander… Chat ? Chouette ? Chat ? Chouette ? Chat ? Chouette ? (et ce depuis le début de la file d’attente, si tu as bien suivi). D’ailleurs, elle s’est décidée pour la Chouette en arrivant devant l’illustratrice et quand Barbara a demandé confirmation, sa langue a fourché et elle a prononcé « Chat » ; ce qui m’a bien fait rire (car j’aime taquiner Yume).

.
   

 .

La dédicace s’est réalisée en toute intimité (sisi, je peux le confirmer, ayant été à des séances de dédicace de gens plutôt demandés comme Margaux Motin et Pacco, et plus anciennement encore Pénélope Bagieu) et dans la bonne humeur. Il a été dommage qu’on se soit fait traiter toutes deux de profiteuses de dédicaces au comptoir alors que nous étions de prime abord ravies de découvrir une nouvelle librairie indépendante et plutôt gentilles-au-sympathique-sourire. Cela nous a laissé une mauvaise impression de fin et nous conforte aussi dans notre choix d’amour & de fidélité à la boutique-dealeuse Imagin’ères.

 .

Bref, mon chou à la crème, notes que :
¤ un coffret de 3 Comptines Malfaisantes sortira en avril 2013,
¤ le dernier volet d’Eco sortira en mai 2013 (hiiii).
(collection Métamorphose, éditions Soleil)

.

 

 

.